7

Du populisme à l’oligarchie.

En politique et dans notre pays il est d’usage de déformer le sens des mots pour manipuler les électeurs. Populisme et libéralisme en font régulièrement les frais. Pour ce qui est du populisme, on en a fait un terme péjoratif attribué à ceux pour lesquels il ne faut pas voter. Et pourtant !

Le populisme n’est pas une tare, mais une qualité. Du latin populus = peuple, avec le suffixe -isme impliquant une prise de position favorable. « Le populisme désigne un type de discours et de courants politiques qui fait appel aux intérêts du « peuple » et prône son recours, tout particulièrement en opposant ses intérêts à ceux de « l’élite », qu’il prend pour cible de ses critiques. Le terme est régulièrement employé dans un sens péjoratif, synonyme de « démagogie ».

Le peuple souverain a décidé d’en finir avec un bipartisme dégénéré et le Président est issu d’un vote populiste que certains reprochaient à d’autres de vouloir obtenir. Mais pour autant le peuple a-t-il pris le pouvoir ? Hélas non, l’illusion a été de courte durée. La France est en marche, mais vers un système oligarchique, en passant par le népotisme.

Alors que la presse est béate devant les paravents de la société civile et de la parité, regarder derrière est moins réjouissant. Rappelons que dans un Ministère, la politique est faite par le directeur de cabinet en collaboration avec ses amis, le Ministre lui la présente, il fait et dit ce qu’on lui dit de faire. La politique est pour 90% faite par une quinzaine de personnes, pas plus. Avec le Président et le premier ministre, leurs chefs de cabinets, proches conseillers et directeurs de cabinets des ministres, sur les 15 postes les plus importants en matière de décisions, il y a 15 hommes et 14 énarques !  Bonjour la parité, la pluralité, la société civile.

Népotisme : « tendance à favoriser ses protégés ou ses amis proches. Copinage, favoritisme ». Hollande avait ses amis de la promotion Voltaire, Macron c’est toute l’école.

Oligarchie : « régime politique au sein duquel le gouvernement est ouvert à tous dans les textes, mais qui, dans la pratique, est réservé à une minorité de citoyens. »

Tout le monde en privé reconnaît qu’ils ne sont pas les mieux placés pour ces tâches. Déjà Chirac en 1995 disait qu’ils étaient  « le symbole d’une élite qui a failli », d’ «une caste qui se coopte ». Et pourtant tout le monde laisse faire, lui le premier avec son premier Ministre chéri. Résultat, aujourd’hui ils ont pris le pouvoir sans partage. Bayrou dans sa campagne de 2007, Le Maire dans celle de 2017 ont proposé la suppression de l’ENA, les voilà ministres et bien entourés et encadrés. Beaucoup d’ancien élèves ne sont pas tendres comme Chevènement dans ses ouvrages (L’énarchie, Les mandarins de la société bourgeoise). Olivier Saby, autre ancien élève critique dans un livre le « vide abyssal de l’enseignement » et le « conservatisme des enseignants comme des élèves ». Certains reconnaissent qu’ils n’ont rien appris dans cette école, mais que c’est une étape indispensable pour entrer dans les ministères. Exit Polytechnique, les Mines, Normale Sup, HEC, Arts et Métiers, hautes études financières et autres écoles prestigieuses, sans doute peu recommandables pour cette élite.

Sachez que ce ne sont pas les meilleurs qui entrent dans cette école où ils n’apprennent pas grand-chose selon beaucoup d’anciens. Si nombre de polytechniciens peuvent faire et font ENA, je ne crois pas qu’aucun énarque ne soit entré à polytechnique ou dans une école de ce type. Notre Président n’a-t-il pas échoué deux fois à Normale Sup avant de se contenter de l’ENA ? La lecture du rapport du concours de recrutement 2015, est claire. Les membres du jury critiquent dans leur rapport l’« absence de sens critique », l’« incapacité à prendre de la hauteur », le « conformisme » des candidats au concours qui pêchent par excès de « pensées et de références stéréotypées » et « incapacité à prendre de la hauteur face aux questions impliquant une réflexion personnelle » ( http://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/wp-content/uploads/2017/05/Rapport-concours-2015.pdf ). Le rapport de 2016 est plus clément, mais celui de 2015 était présidé par un X-ENA, celui de 2016 par un ENA tout court.

Pour ma part je juge sur les actes. Il y a des énarques brillants, comme le directeur de la Carmf (certes X avant d’être ENA, ceci explique tout), il en est d’autres qui le sont moins. J’ai connu un directeur de la DSS, dont je n’ai pas vu grand-chose : la descente aux enfers des affiliés du RSI, qu’a-t-il fait ? Idem pour la Cipav, beaucoup pouvait être fait, mais je n’ai rien vu, au contraire. J’ai vu textes et réformes proposées bloquées sans raison, sans jamais de réponse aux divers courriers, même de politesse. J’ai vu des textes sortis sans concertation comportant des erreurs énormes, faute de connaître le dossier. Le dernier sur les placements est une catastrophe, votre cotisation devra augmenter de manière significative si appliqué. Quant à la démocratie, ces gens sont capables de faire des textes pour virer des élus qui ne leur plaisent pas, d’autres pour empêcher volontairement les caisses de fonctionner correctement. Il vient de passer au cabinet du premier Ministre, je crains pour la France.

Souvenez-vous aussi de celui qui s’est loupé avec l’emprunt Giscard qui a fait perdre des milliards à l’Etat, passé ensuite au Crédit Lyonnais, pour quelques milliards de plus de perdus par les contribuables. Il a fallu nommer un polytechnicien pour redresser la banque en quasi faillite par une gestion hasardeuse, mais ce n’est malheureusement pour autant pas demain que l’on verra 15 polytechniciens aux postes de décideurs pour l’Etat. Cela ne fait pas partie des règles du népotisme, dommage, la France s’en sortirait mieux, comme LVMH, Pernod Ricard, Total, Essilor, Renault, Lafarge, SEB,.. et beaucoup d’autres fleurons où les énarques sont absents et qui tirent la France vers le haut.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

7 Commentaires

  1. Tout ceci est malheureusement vrai mais l’édifice du pouvoir est bien organisé et inébranlable sur son socle de la Vème République qui autorise à une caste qui est arrivé au pouvoir sur un non choix, car on votre le plus souvent contre que pour, de gouverner jusqu’ la fin d’un mandat contre l’avis de la majorité du peuple, comme ce fut le cas avec le gouvernement Hollande (et les précédents), où dès la deuxième année du mandat 80% des français souhaitaient son départ. Inébranlable il a sévi pendant 5 ans. C’est une forme de dictature dans la démocratie. Il serait temps de changer de constitution et de recourir à une forme de votation de type suisse qui permette de se « débarrasser » de politiciens carriéristes , incapables et délétères, avant la fin de leur mandat.

  2. A propos d’une histoire de bon sens racontée par une amie pharmacienne .
    une cliente jeune maman vient avec une ordonnance de prescription de tire lait. Elle lui délivre le matériel , la cliente repart .Elle revient le lendemain car elle n’a pas réussi à le faire fonctionner .la pharmacienne lui dit alors , il n’ y a pas besoin d’être énarque pour s’en servir.La cliente lui répond alors , mais je suis énarque ..Conclusion :elle n’avait pas suivi la  » formation tire lait  » pendant son cursus. Moralité:.l’ENA ne permet pas d’accéder à tous les problèmes pratiques de la vie mais permet d’apprendre la langue de bois et d’expliquer que l’on peut se passer de ce que l’on a besoin…

  3. De l’excellentissime chroniqueur et humoriste Philippe MEYER :
    « Le polytechnicien qui coupe les pattes d’une sauterelle, lui dit : « Saute ! », et ne la voit pas sauter, en conclut qu’elle est devenue sourde. »
    « Les progrès du progrès », 1998, p. 157

  4. Certes, certes, j’applaudis des deux mains, mais ne montons pas non plus au pinacle les X-Ponts-Arts & Métiers, où le conformisme n’est pas forcément absent, et ça ne date pas d’hier.
    Petite illustration, et c’était du vécu, par Auguste DETŒUF, 1883-1947, industriel, essayiste, fondateur d’Alsthom in « Propos d’O.L. Barenton, confiseur, ancien élève de l’École polytechnique » :

    « Bon sens et logique : un chef. Bon sens sans logique : un employé. Logique sans bons sens : une catastrophe. De là, l’échec de beaucoup de Polytechniciens. »

    « Avant d’embaucher un Gadzarts, assurez-vous qu’il est intelligent; un Central, qu’il est modeste; un Polytechnicien, qu’il a du bon sens. »

    A savourer…

  5. Concernant les incapables, ( coupés du réel et qui se partagent le pouvoir) dénoncés par Gérard Maudrux, le grand député de la droite nationale, Léon Daudet, avait utilisé le terme de « crapulocratie ».

  6. Bravo Gérard , tu as encore vu juste en ciblant les diplômés improductifs qui ne connaissent pas la vraie vie citoyenne qui sortent d’une grande école en passant directement dans un grande entreprise régalienne dans laquelle ils peuvent pantoufler sans faire de vagues en touchant leurs salaires de hauts fonctionnaire sans passer par la circuit normal de tout citoyen qui consiste à gagner sa vie en étant directement en contact avec sa clientèle ou sa patientèle ,ou en gravissant professionnellement tous les échelons de l’entreprise .
    Il faudra bien qu’un jour que tout cela s’arrête , car la fracture sociale elle est là entre les irresponsables non coupables et les citoyens responsables qui dépendent de la volonté arbitraire et de l’autoritarisme des petits chefs sans expérience de la vie réelle, sans pragmatisme ni bon sens .
    Ces gens là sont contre productifs et inadaptés par leurs études à la réalité sociale et économique de leur époque.
    Il faudrait revoir leur formation en adéquation avec la société actuelle et leur faire effectuer des stages d’entrepreneur pendant 1 ou 2 ans à la sortie de leur école. ( savoir être capable de monter une TPE ou micro entreprise ) et de la faire fonctionner dans les conditions sociale et économique actuelle ).
    Pour exemple je pense à Martine AUBRY , la fille de …qui à sa sortie de l’année a été embauchée numéro 2 chez PECHINET entreprise dans laquelle il y a eu des délits d’initiés ..
    Par la suite elle s’est toujours entourés d’Enarques qu’elle a formatés à sa façon de penser hélas ..
    Les exemples comme cela se sont depuis multipliés pour aboutir à cette oligarchie et à ce népotisme que tu dénone et que tu peux continuer à dénoncer en tant que lanceur d’alerte citoyen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.