18

Brèves actus

Tiers payant généralisé. Un pas en avant, 2 pas en arrière Un peu plus qui vont dévisser leurs plaques devant l’accroissement des contraintes administratives. Quand on a une épine dans le pied, on ne marche pas avec en boitant, on l’enlève.

En désaccord budgétaire le chef des armées démissionne. Et si nos Présidents de syndicats faisaient de même en désaccord avec le tiers payant généralisé ?

Augmentation de la CSG et baisse des cotisations maladies (à voir..). Le Président de MGF s’inquiète de ses conséquences sur les avantages sociaux des médecins conventionnés, et a vu les conseillers de l’Elysée et de Matignon pour demander en échange d’autres primes, notamment retraite. Il n’a toujours rien compris (ou trop bien) à l’ASV, des promesses divisées par dix 35 ans plus tard. Les jeunes devraient se méfier et il eut été plus avisé de demander un tarif correct au lieu de primes ou de promesses que d’autres ne pourront tenir. Au Luxembourg la consultation est à 45 euros, ce qui n’empêche pas la SS d’être excédentaire et les médecins de payer leur retraite, meilleure que la nôtre.

Emplois fictifs. Remise en question (à suivre) de l’interdiction d’employer la famille au profit d’un contrôle (de tous les emplois). Je ne disais rien d’autre dans un billet précédent. Par contre les emplois plus ou moins fictifs entre politiques continue : on avait connu en son temps la société du tunnel du Mont Blanc (Balladur), maintenant on apprend qu’on avait un ambassadeur pour les pôles, la reine des neiges remplaçant Rocard à ce poste. Réservé comme beaucoup d’autres pour des multi-retraités en manque d’argent public.

National. On en avait assez de nos politiques et de leurs méthodes. Ils ont été virés au-delà de nos espérances, à un point tel que beaucoup ont pris peur : trop loin, trop vite ? On a eu ce qu’on voulait, nous devons assumer. Une vraie révolution sans révolution, c’est une expérience intéressante, à nous de faire en sorte que cela soit bénéfique pour tous.

International. Trump à Paris : très bonne idée, il sait maintenant où se trouve la France et sait que l’on peut peut-être oeuvrer ensemble plutôt que seul contre tous. Erdogan : Il veut « arracher la tête » de ses opposants. Il en a déjà mis 160 000 au placard, il va avoir du boulot. Au fait on n’entend plus ceux qui voulaient faire rentrer la Turquie dans l’Europe, où sont-ils ? Ils étaient pourtant très nombreux. Bachar : enfin on a compris que Daesh, nuisible pour le monde entier, passait avant Bachar, nuisible pour les syriens. L’inverse défendu par nos deux précédents Présidents était un frein à des actions communes et à l’efficacité.

Retraites. Nouveau rapport inutile du CSR, Comité de Suivi des Retraites. Conseil Economique et Social, Conseil d’Orientation des Retraite, Comité de Suivi des Retraites, beaucoup d’organismes pour recaser hauts fonctionnaires et syndicalistes, tous aussi inutiles que leurs propositions. Et ne parlons pas du Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie, du Haut Conseil de la Famille, du Haut Conseil du Financement de la Protection Sociale,… aux pouvoirs insignifiants face aux directeurs de cabinets.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

18 Commentaires

  1. Cher Monsieur Maudrux,
    je vous admire depuis toujours : probité, travail, intelligence… Vous avez oeuvré à travers la CARMF pour les Médecins ! Un vrai démocrate ! Cependant quand je vous cite : « Là haut, ils n’ont toujours pas compris comment avoir plus de médecins, alors qu’on s’approche du gouffre en matière de pénurie. » je ne suis pas d’accord avec vous… « Ils » ont très bien compris… Ils ne veulent plus de libéraux, en grande majorité honnêtes et désintéressés… Ils veulent des fonctionnaires qui seront plus absorbés par la défense de leurs intérêts que ceux de leurs malades… On a tous vu la légèreté avec laquelle les patients sont traités dans nos CHU, attente interminables, report d’examens sans aucun justificatifs, prise de RV sans concertation avec l’intéressé…. Les maisons médicalisées sont le préalable indispensable; puis devant le manque de libéraux, les hosptaliers iront faire des vacations puis seront salariés de ces mêm maisons… CQFD… Une page sera tournée et le C.N.R. de 1943 aura « enfin » gagné…. Comme quoi, « ils » savent bien ce qu' »ils » veulent… Amitiés confraternelles Monsieur le Président

    • Ils le savent, oui, puisqu’ils l’ont organisé (moins de médecins = moins de dépenses), mais je ne crois pas qu’ils aient conscience de l’ampleur de la situation dans 4-5 ans, en tous cas ils ne font rien our l’atténuer, comme rendre le métier plus facile et gratifiant. Les maisons médicalisées réponde à un changement de mentalité chez les jeunes mais ne résout en rien la pénurie qui va durer 10 ans. Bien amicalement.

  2. Bonjour Mr MAUDRUX,
    J’ai toujours beaucoup de plaisir à vous lire après vous avoir suivi depuis les débuts et avoir eu l’honneur de vous serrer la main lors d’une de vos venues à Nancy ( du temps de SOS retraite santé).
    En cumul ’emploi retraite’ depuis un an, je décide de stopper définitivement mon activité dans un mois, malgré l’absence de successeur.
    Cette ‘ nouvelle’ affaire de TPG m’exacerbe et me décide à faire ce pas.
    Et je ne dois pas être le seul à le faire et à penser :  » après moi le déluge » !
    Bien cordialement et avec mon meilleur souvenir.
    Jean TISSERANT
    ORL
    NANCY

    • Vous n’êtes pas le seul. Le seul médecin de mon village a arrêté il a quelques mois, à cause de ces contraintes administratives alors qu’il voulait faire 3 ans de plus (en cumul aussi). 15 jours avant sa cessation il a eu un médecin de la SS qui l’appelait pour lui reprocher son taux de transmission. Il s’est fait plaisir en lui expliquant pourquoi il dévissait sa plaque alors que son métier lui plaisait toujours. Là haut, ils n’ont toujours pas compris comment avoir plus de médecins, alors qu’on s’approche du gouffre en matière de pénurie.

  3. Ce climat socio-politique que vous résumez au mieux me semble aussi nocif pour la santé de nos concitoyens (et la notre) que peut l’être pour la santé du poisson sain, la pourriture de l’eau du bocal où on l’a confiné;
    Ni la fac ni l’Ordre ne nous nous ont missionné pour celà mais la réflexion, la veille politique et le lancement d’alerte semblent désormais concentrer la priorité du devoir du médecin de la personne humaine (les spécialistes ne se préoccupent que de leur organe respectif!);
    Vous donnez l’exemple et il ne nous manque plus qu’un lieu, fût-il virtuel, pour y réunir nos efforts en la matière . . .

    • Vous avez effectivement raison. Ce n’est pas notre rôle, mais si nous le faisons pas, qui le fera ? Et comment le faire au mieux ?

  4. Cher et Eminent Confrère,
    vous ne le saviez pas encore mais Madame MST, virée des élections législatives malgré de nombreuses contorsions politiciennes, vient de…. réintégrer… LE CONSEIL D’ETAT! Bien confraternellement de la part d’un médecin retraité.

    • Et Harlem Désir, 200 000 dollars par an (non imposable, les institutions internationales méprisant encore plus les citoyens de tous bords que les institutions européennes et nationales) pour sa nouvelle nomination au poste de représentant « pour la liberté des médias » au sein de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).Quand on voit la formation et les compétences, les médecins sont ridicule, militer rapport plus.

  5. Dans le Finistere, on a cree les CODTS
    pour des actions par secteur
    Le principe:
    Ils embetent un confrere, tous les autres medecins du secteur
    reagissent
    Ne pas compter sur les syndicats ils ont prouve leur inefficacite
    depuis longtemps.
    Evidemment tous les codts crees en Bretagne sont unis.

    https://www.facebook.com/CODTSQuimper/

    • Excellent, c’est ensemble que les problèmes seront réglés. Espérons que cela fasse tache d’huile.

  6. si deconventionnement il devait y avoir, celà ne pourrait se faire qu’avec l appui des syndicats qui enregistreraient les courriers de deconventionnement et ne les enverraient qu’à la condition d’avoir 30% de deconventionnés..(le chiffre est à fixer avant)..car nous avons peur de ce deconventionnement si nous sommes seuls dans notre coin…mais pas si nous sommes nombreux….celà devrait declencher de telles cohues aux uregences, que les confrerres hospitaliers vont se mettre en grève, et en un à deux mois, nous aurons gagné.

  7. Niveau emploi fictif on aurait pu ajouter à votre article le Professeur Olivier Lyon Caen ancien conseiller medical de Lionel Jospin puis De François Hollande qui vient de se faire nommer Medecin conseil national de la CNAMTS – il ne manquera pas j’imagine de cumuler son salaire de PUPH avec celui de Medecin conseil mais la vraie question est plutôt : s’agit il d’un travail fictif ?

    • Même pas, puisque qu’on continue de payer RB et RC, on ne « perd » que l’ASV, ce qui permet de constituer ailleurs une retraite moins chère et mieux garantie.Vu la pénurie, on ne perdra même pas de malades, qui n’auront pas le choix, et le seul choix politique sera de les faire rembourser : je cotise comme les autres, je dois être remboursé comme les autres, les relations de mon médecin avec les caisses ne me concernent pas, je paye, je dois avoir les mêmes droits. Le droit européen l’impose, la France ne l’applique pas.

      • Je n’ai pas compris pouvez vous expliciter la première phrase ? À quelle caisse cotise le libéral non conventionné ? Et que signifie  » ailleurs  » ? où peut il cotiser pour avoir mieux que ce que donne l’ASV actuellement si il cotise deja à la même caisse pour le RB et le RC ?

        • Tout libéral cotise à sa caisse professionnelle pour le complémentaire, les dix caisses de libéraux ayant chacune son RC, et pour le régime de base, c’est la Cnavpl, commune aux dix caisses. Nul ne peut y échapper. Seules 5 PL cotisent à un troisième régime, ce sont les PAM, praticiens et auxiliaires médicaux (médecins, dentistes, sages femmes, pharmaciens directeurs de labo, et affiliés de la Carpimko (infirmières, kinés,..)) ayant signé une convention avec les caisses qui financent une partie de ce 3e régime, l’ASV. Seuls les médecins conventionnés sont tenus de le payer, les non conventionnés ne sont pas concernés. Celui qui se déconventionne paye donc RB et RC, mais pas l’ASV. Ailleurs ? N’importe quel produit d’épargne long terme, je ne parle pas d’une autre caisse ou autre régime obligatoire

  8. plutôt que dévisser la plaque a la généralisation du tiers payant
    je propose la généralisation du déconventionnement des médecins ;
    Nous sommes en position de force face a la tutelle et plutôt que de
    nous plaindre en permanence de la faible tarification de nos actes
    le moment est venu de fixer nous même la valeur de notre expertise –
    Nous n’avons rien a craindre du déconventionnement car la concurrence
    n’existe plus et c’est peut être ainsi que les déserts médicaux reculeront –
    Connaissant la frilosité de nos syndicats , je pense qu’il faudrait en créer
    un nouveau pour défendre cette idée avec pourquoi pas Gérard Maudrux
    comme président?

    • Pour moi c’est un peu tard. De plus je ne suis pas sûr que cela marcherait vu le comportement des confrères, qui continuent de voter pour les mauvais ou de ne pas voter pour ceux qui essayent de bien les défendre. De plus dans le système actuel des copains, cela ne marcherait pas. Exemple : des spécialistes ont compris où les menaient certains, et Le Bloc, avec des gens bien a écrasé massivement les autres. Résultat : les autorités ne traitent en sous main qu’avec les minorités qui les arrangent et qu’ils payent pour cela. La démocratie a encore des progrès à faire en matière sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.