17

Irma et Solidarité Nationale

Pour être fidèle à ma vision différente des choses, mon propos n’est pas d’entrer dans la polémique actuelle sur ce qui a été fait, aurait dû être, mais d’évoquer un problème qui m’interpelle et est à régler demain pour le long terme.

La solidarité nationale s’exercera, l’Etat jouera son rôle, à la française, c’est à dire moins bien et plus cher, mais elle s’exercera pleinement, comme il se doit, et comme nous le souhaiterions tous pour nous même si nous perdions tout dans des circonstances identiques.

Qu’est-ce que la solidarité nationale dans de telles circonstances ? C’est une assurance collective. Qui paye cette assurance ? Tous les français, car financée par l’impôt. Est-ce une bonne assurance ? Oui, même si plus ou moins bien gérée, car payée par tous elle est moins chère. Si seuls ceux qui subissent un incendie payent l’assurance, la prime serait colossale, lorsque tous payent, c’est acceptable.

Le problème se pose donc ainsi : est-ce que ceux qui ne payent pas leur assurance doivent être indemnisés ? Ceux qui vont dans ces îles dans le but de bénéficier d’avantages que n’ont pas les autres français en primes mais surtout en défiscalisation doivent-ils être couverts, alors même qu’ils refusent de participer au financement de cette assurance collective qu’est la solidarité nationale ? Loin de moi l’idée de les en priver, mais je pense que l’on doit remettre à cette occasion en question la défiscalisation, défiscalisation et solidarité nationale étant peu compatibles. On ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre, il faut choisir. Ceux qui ont les moyens et la volonté de fuir notre système fiscal, ou qui étant sur place refusent d’en changer, s’ils profitent de cette assurance collective, ne doivent-ils pas la financer comme tout citoyen français ? Ceux qui ne payent pas d’assurance incendie ne sont pas couverts. L’ouragan ne devrait-il pas emporter aussi un système peu cohérent ?

Strictement dans le même esprit, mais dans un tout autre domaine, on trouve l’assurance chômage. Pourquoi les professions qui ont la garantie de l’emploi ne payent pas d’assurance chômage. Cette garantie d’emploi, cette assurance a un coût qui est à la charge de tous les citoyens. Pourquoi ceux qui ne payent pas de prime seraient mieux couverts que ceux qui payent ? Au nom de la solidarité nationale ? Que d’anomalies, que d’injustices ne cache-t-on pas sous ces jolis mots !

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

17 Commentaires

  1. La solidarité nationale s’exerce parce qu’elle est nécessaire. Quant au statut fiscal de ces iles, il n’est pas né de la volonté de favoriser certains mais de permettre, quoiqu’il en coûte, de faire vivre ces territoires. La solidarité, tout comme cette volonté, ont un prix…

  2. Bonjour mon cher confrère,
    Totalement d’accord avec votre vision sur cette solidarité  » à sens unique « . Et que dire sur le gyneco-bashing,?. Après 30 ans de pratique ,aucun périnée complet mais au prix de quelques épisiotomies. Qui n’a rien fait ne se trompe jamais. Bravo pour vos blogs.

  3. Ma famille est originaire des Antilles et a travaillé depuis fin des années 70 en métropole dans les hôpitaux ou à France Télécom. Une de mes belle sœur est retournée en 2005 pour y prendre sa retraite. Elle est fonctionnaire d’état. J’ai eu la surprise de découvrir qu’elle n’a pas droit aux 40% de majoration de sa retraite, Renseignement pris, ma femme n’y aura pas droit non plus si elle retourne dans son isle à la retraite alors qu’elle est fonctionnaire. Si vous avez une information contraire, merci de me donner vos sources, nous en ferons bon usage

    • La disposition est toujours en vigueur et devrait prendre fin en 2028 depuis la dernière réforme (pourquoi pas avant ?). Nous sommes dans un pays où même dans la même profession, il y a des statuts différents, il peut y avoir fonctionnaires et fonctionnaires. Malheureusement dans votre cas, les employés des hôpitaux (et collectivités) ne sont pas des fonctionnaires, leur statut est intermédiaire et leur retraite n’est pas versée par l’Etat mais ils ont leur caisse (CNARCL), qui fonctionne comme la plupart des caisses de salariés et indépendants, sans avantages sinon en prestations (comme retraite après 3 enfants). Pour certaines professions il y des dispositions intermédiaires, la majoration étant données à ceux qui étaient sur place, pas ceux qui ont fait leur carrière en métropole.
      Il y a quelques années j’en discutais avec un patient gendarme. Quelques mois plus tard il revient : « je viens vous dire au revoir. Je ne vous croyais pas, je me suis renseigné, vous aviez raison. J’ai fait les démarches, je pars à Tahiti pour y passer ma retraite ».
      https://www.carrieres-publiques.com/actualite-fonction-publique-etre-fonctionnaire-dans-les-dom-com-un-eldorado-d-290
      http://infosdroits.fr/lindemnite-de-vie-chere-pour-un-agent-en-service-ou-conge-bonifie-dans-les-dom-departements-doutre-mer/

  4. Que de fautes d’orthographe, Messieurs ,émanant de gens instruits,qui rendent la lecture moins agréable.Un petit effort s’il vous plaît, même si je constate que même nos journalistes ne connaissent plus leur grammaire .A part cela, bien sûr qu’il est injuste que les retraités paient les cotisations chomage des actifs, que les fonctionnaires actifs, eux, arriveront à éviter la hausse de la CSG du fait qu’ils ne sont pas atteints par le chômage.Enfin,on marche sur la tête !Merci, savants énarques!

  5. Un thème à part :Je voudrais connaitre votre position en tant que médecin à propos de la « PMA pour toutes ».
    Et l’éthique médicale? Cette loi sera votée, comme beaucoup d’autres, sans débat ni confrontation d’idées?

    • Je suis pour les libertés, et ne suis pas opposé à ce que chacun puisse vivre sa vie comme il l’entend, même si ce n’est pas mon mode de vie. Par contre ce qui me chagrine, c’est la destruction de la famille traditionnelle, je pense que ce n’est pas bon pour l’avenir de notre société. Comment peut-on faire naître un enfant sans père, sans mère ou sans les deux. A-t-on pensé à lui ? Ne va t-il pas en souffrir toute sa vie ? On ne peut gommer la notion de père et de mère.
      Je ne sais pas qui a vu ce reportage dimanche avant les infos : un petit garçon normal et sportif, d’une dizaine d’années, qui a envie de changer de sexe, et qui en a l’autorisation (contre l’avis du MT, nécessaire, mais la justice est passée outre). Hormones et bientôt chirurgie. Un garçon qui avait deux pères, pas de mère et qui veut devenir fille, et qui va le devenir. Je crains qu’il soit mal dans sa peau toute sa vie et qu’il regrette ce choix, et surtout qu’on ait accédé à une lubie peut-être passagère et liée à un environnement où la famille traditionnelle a disparu. Voilà où on en arrive, comment peut-on être pour ? C’était aux USA, demain chez nous.
      D’un autre côté pourquoi priver certains d’avoir des enfants qu’ils ne peuvent avoir biologiquement ? Je comprends leur besoin, mais si on veut élever des enfants, il y en a tant qui sont malheureux et qui sont à adopter. Une grande majorité fait ce choix que je préfère.

  6. La defiscalisation permet le developpement de la construction laquelle est assujettie a la TVA et comme toute construction amene des recettes dans les caisses de l etat grace aux nombreux impots qu elle genere, taxe d habitation taxe fonciere TVA sur les meubles et services afferents
    L etat s y retrouve donc fort bien !
    Je pense que tu ne defends pas la une bonne cause et je te le dis d autant plus volontiers que je ne defiscalise pas ,ce qui me serais difficile d ailleurs en payant scandaleusement sans droits afferents les lourdes cotisations retraite des medecins retraités cumulards !

    • Je ne vise pas la défiscalisation, qui effectivement permet quelque part une croissance qui ne se ferait pas sans cela (preuve aussi que plus on prélève, plus on paralyse), l’essentiel de ceux qui défiscalisent n’étant pas sur place et ne sont pas concernés. Je critique surtout la non fiscalisation (IRPP, fortes réductions de TVA…) sans vraiment de raison pour des français qui ont plus besoin que d’autres de l’aide de la nation. Irma en est un exemple et peut-être une occasion de rétablir certaines dérives.
      Savez vous que si vous êtes dans la fonction publique et n’êtes jamais sorti de votre village de Corrèze, s’il vous prend l’envie de passer votre retraite en Polynésie, elle sera majorée de 75% (35 ou 40% dans les Dom), et vous aurez une forte réduction de votre IRPP, TVA,… Cette allocation vie chère de 40% aux Antilles pour les actifs, 53% à la Réunion, peut aller jusqu’à 120 % dans certains territoires, alors que les prix ne sont que de 15 à 20% plus chers qu’en métropole. La réduction d’IRPP au départ réservée aux fonctionnaires a été étendue à tous les habitants de ces territoires. Qu’est ce qui le justifie ? Les gens demandent à aller là bas, on ne les y oblige pas, contrairement aux premiers bénéficiaires de ces dispositions (gardiens de bagne, ensuite tout le monde a dit moi aussi j’ai droit). S’ils bénéficient de la solidarité en tant que français, pourquoi sont ils dispensés de son financement ?

  7. eh oui, ceux qui crient les plus fort pour la solidarité sont parfois (souvent ?) ceux qui arrivent le mieux à ne pas y contribuer. Vous auriez pu parler du système fiscal de manière plus générale ou une majorité d’exonéré décide de la fiscalisation d’une minorité …

  8. Je ne comprends pas très bien. Certains ont bénéficié dans ces îles de la défiscalisation…Qui est légale, crée par l’état. Mais que je sache cela n’a rien à voir avec de la fraude fiscale (très fréquente dans ces contrées ensolleillées)? Par ailleurs ils paient moins d’impôt sur le revenu mais cela ne change rien pour tous les autres impôts ( TVA, CSG, charges sociales, etc..) qui représentent une grosse proportion de l ‘impôt total. Pour ce qui est des cotisations chomage…Je tombe des nues.

    • Les charges sociales servent à payer les prestations sociales, non concernées ici. Par contre les impôts financent la solidarité dont on parle ici (et les infrastructures et bien d’autres choses). St Barth et St Martin sont des zones franches, et nombre de fortunés y résident pour s’affranchir de l’impôt sur le revenu et d’autres impôts et taxes réduites (comme pour la TVA à taux très réduit). Rien à voir avec la fraude, c’est légal, mais est-ce normal quand on est dans des zones où on a plus de chance d’avoir à faire appel un jour à la solidarité, sans la financer au même titre que tous les français ?

  9. Bonsoir.
    Il n’y a pas que des fraudeurs de fisc dans les victimes. Il y a de pauvres gens qui n’ont pas de quoi se payer une assurance, ni un logement digne d’un être humain. Ces gens ne sont « rien » ?

    • Qui vous parle de fraude fiscale ? Il n’y a qu’un système fiscal qui n’est pas le même pour tous les français, pour les riches comme pour les pauvres. Pourquoi ne sommes nous pas tous solidaires ?

  10. je pensais la meme chose depuis l’ouragan..voilà des gens qui ne payent pas d’impots et trouve indispensable que la société paye pour eux…je suis content de voir que je ne suis pas seul à voir differement des médias

  11. Bonjour Gérard
    Encore un pavé dans la « mare des danaides », qui n’a pas échappé à ta vigilance ..sur le fonctionnement de notre système économique à plusieurs vitesses et à géométrie variable .Comment rééquilibrer ce patchwork dans lequel tout le monde a tiré sur le fil de la ,pelote de laine.
    Cela mérite une réflexion économique, politique et surtout de bon sens. .
    En attendant pour saint martin il ne fait plus bon y vivre.avant un certain temps , tant mieux pour ceux qui en ont profité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.