16

Démocratie versus arrogance.

Ces deux termes ne font pas bon ménage, les faits montrent qu’ils sont antinomiques.

Il y a quelques mois la presse faisait état de fronde dans la nouvelle majorité parlementaire, évoquant le terme d’arrogance. Même chose concernant des indiscrétions venues de ministres se plaignant des mêmes maux. On ne savait pas trop ce qui se cachait derrière ce terme d’arrogance, toujours est-il que soit la presse, soit les élus sont rentrés dans les rangs, comme muselés avant de nous en dire plus. Dans le même temps, la plus vieille (dans un sens respectueux) dame de l’Elysée, qui a vu passer du beau monde depuis Pompidou a pris sa retraite, confiant qu’elle avait connu nombre de personnalités et de caractères différents, mais jamais une telle arrogance constatée avec la dernière troupe arrivée.

Pendant mes près de 20 ans de relations avec la haute administration, j’ai malheureusement eu à constater le même comportement, sans parler d’arrogance, j’ai régulièrement décrit un comportement dictatorial et antidémocratique. Il s’agit de la même chose. Arrogance n’est d’ailleurs pas le mot exact pour décrire le comportement de ces hauts fonctionnaires devenus dirigeants (Larousse = manières hautaines, blessantes), suffisance et mépris étant beaucoup plus justes. Mépris des lois, des institutions, des élus, des citoyens. C’est moi, je décide, même si j’ai tort, peu importe l’opinion des autres.

Les dernières décisions gouvernementales confirment ce nouveau mode de gouvernance qui n’a rien à voir avec la démocratie.

Les 80 Km/h. La couleur avait été annoncée : « je prendrai cette décision, même si elle est impopulaire », peu importe le fond du sujet, les faits, ce qu’en pense les autres. Point besoin d’attendre les résultats de l’expérimentation lancée sur le sujet (d’ailleurs faussées par les mêmes, en modifiant les infrastructures à grand frais sur les itinéraires concernés, sans résultat). On ignore aussi ce qui se passe ailleurs : des pays comme l’Allemagne, l’Angleterre, l’Irlande, ont des vitesses supérieures et moitié moins de tués par km parcourus ; l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas, le Danemark, ont les mêmes vitesses et beaucoup moins de morts, ce dernier a même remonté les vitesses avec baisse des tués, montrant bien que l’efficacité est ailleurs. Le premier ministre en sait d’ailleurs quelque chose, lui qui a été flashé il n’y a pas si longtemps à plus de 40km/h au-dessus des vitesses autorisées, 80 ou 90 n’auraient pas changé un iota à son comportement. Aucune discussion, aucun débat au parlement avec les élus du peuple. J’ai décidé, un point c’est tout.

Notre Dame des Landes. Je ne discuterai pas du fond, il y a certainement du pour et du contre des deux côtés, mais de la forme : des décisions avaient été prises après des années de débats, décisions prises au plus haut niveau de l’Etat, de la région, avec un référendum populaire et 179 décisions de justice concernant la légalité des décisions prises. Je décide, je m’assois sur les décisions de mes prédécesseurs, j’ignore les référendums, et j’annule par ma seule volonté 179 décisions de justice. Le développement de la région et les plus de 60 000 habitants concernés devront faire avec.

L’arrogance serait-elle l’arme des faibles, des pauvres ou des incapables ? On baisse la vitesse faute de moyens pour entretenir le réseau, on capitule à NDL en premier lieu pour ne pas affronter une poignée d’individus dans l’illégalité. On pousse dehors ceux dont on ne peut contrer les vérités. Je suis passé par là mais rappelez-vous il y a un an comment a été traité le chef des armées, pour un an plus tard constater qu’il aurait fallu l’écouter. Non entendu, il avait démissionné pour signaler qu’on ne pouvait assumer notre sécurité intérieure et extérieure en diminuant le budget de 850 millions d’€, et maintenant, après avoir étudié le dossier, on débloque 1,8 milliard d’€ par an !

Finalement, bien que pas tout à fait approprié, je retiens peut-être le terme d’arrogance, sinon je ne pourrais pas vous parler de cette Ecole Nationale d’Arrogance, où l’on enseigne la suffisance et le mépris, en s’asseyant sur des bancs autrefois appelés démocratie.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

16 Commentaires

  1. il serait beaucoup plus simple de supprimer les panneaux avertisseurs de radars,ce serait moins cher,plus efficace et surtout mettrait fin au comportement hypocrite du conducteur français.quant à NDDL, pour la première fois, je ne suis pas d’accord avec vous car étant de la région ,je peux vous dire sue ce projet paraissait être celui de la gabegie démagogique au mépris de l’environnement magnifique de Vigneux de Bretagne.

  2. Rentrer en politique ne vous intéresse toujours pas ? Et, si votre réponse est toujours non : c’est bien dommage, je voterais pour vous avec un grand enthousiasme !!! Merci pour vos propos si pragmatiques.

    • Toujours pas. Un peu tard. J’ai refusé un poste de député en 1992 ou 93, préférant la chirurgie où j’ai certainement mieux réussi.

  3. depuis 50 ans chaque Président repousse le chantier de NDDL prouvant
    ainsi l’aberration de ce projet auquel Macron a eu le courage de mettre fin .
    Quand aux 80 km/h sur les Nationales , comme disait Jean YANN , je ne
    roule jamais sur les Nationales , c’est une minorité qui s’y promène surtout
    le dimanche

  4. Merci toujours aussi juste
    Attention à la liberté individuelle, elle fond comme neige au soleil …
    « Il est interdit d’interdire. » cette devise de Mai 68 prend du plomb dans l’aile…
    Les obligations deviennent la règle et tout cela pour le bien d’autrui et de soi même…

  5. je suis tres souvent d accord et toujours interesse par votre blog mais je vous trouve partial ce jour.je suis partisan d une baisse de la vitesse generalise sur nos routes 50/80/110 pour la securite et la baisse de la pollution environ mois 10 a 15 pour cent.on doit arreter de se faire plaisir sur le dos des autres. pour NDDL le projet de 50ans etait caduque car prevu pour que le concorde fasse un vol trasatlantique supersonique des le decollage d ou une piste demesuree .or quid du concorde,? et comment s en sortir sans casses.
    gouverner n est pas gerer mais anticiper.
    et puis notre gouvernance a une autre allure que lors des 2 voire 3 anciennes presidences.rien n est parfait et surtout pas nous.le maitre mot est ;humilite.merci pour ce blog

  6. Bonjour Gérard
    je m’aperçois qu’en ce début d’année tu es toujours un observateur attentif de notre vie sociale et professionnelle

    tu as raison de souligner que le naturel Enarchique et technocratique n’est plus seulement en marche ,mais revient au galop à tous les niveaux de la décision politique .sans correction pragamatique ni consensuelle..
    et pour cela , je paraphraserai RABELAIS en écrivant  » technocratie sans pragmatisme ni consensus favorise la ruine de la Démocratie  »
    Nous aurons hélas l’occasion d’en reparler en 2018.et j’en profite pour t’adresser mes meilleurs voeux pour ta famille et ton blog de réflexion et d’analyse qui nous permet de ne pas baisser les bras intellectuellement sur le sujets professionnels et sociaux qui nous intéressent.
    Amicalement et à bientôt sur le blog

  7. Bravo pour l’analyse et de mettre des mots sur ce malaise perceptible et pourtant interdit d’expréussion. On pourrait estimer que dans un système démocratique l’elu à ensuit la légitimité pour décider même contre l’avis du peuple. Mais quant cet élu ne représente, sur son programme, que 25 % du peuple, c’est un déni de démocratie que de fonctionner comme si la légitimité était acquise. Une vrai démocratie se doit dans une telle situation de respecter les choix du peuple ou des lois. La Suisse pratique le référendum à tout va et semble s’en porter très bien ! Merci pour vos tribunes qui font du bien.

    • Une fois à la Carmf lors d’un vote, il y a eu égalité et il fallait faire jouer la voix prépondérante du Président. J’ai alors refusé de voter au motif que cela revenait à ce que seul le Président décide, ce qui n’était plus démocratique. J’ai donc renvoyé la copie que j’avais faite, au motif qu’on ne décidait pas à 51/49 et que je voulais un vrai consensus. Vu la majorité que j’avais, cela n’est arrivé qu’une fois, mais quand on n’est pas en phase avec les élus, qui représentent les électeurs, on s’incline.

  8. Je vous remercie encore pour ce momment
    Vous lire est un plaisir rare
    Vous etes l enfant qui dit que le roi est nu mais les gens croient avant tout ce qu il veulent enrendre et macron comme les autres vont leur dire
    Un confrere plus haut parlait de democratie et c est exactement cela
    L etat organise le changement pour que rien ne change
    C est un peu la continuite de la salle de garde ou quelque soit le jour et l aspect de la nouriture on etait sur d avaler le porveauson sorte d amalgame
    Parfois panne parfois en tranche
    Une valeur sur …

  9. Pour moi, Macron est le symbole d’un fonctionnement démocratique parfait. Il a été élu de manière incontestable et incontestée. Et ce qui plait désormais aux Français, c’est sa capacité à trancher. Les Présidents précédents passaient leur temps à tergiverser: un pas en avant et deux pas en arrière. Mais l’argument le plus important est celui-ci: le Président actuel donne l’impression, jusque là, de prendre les bonnes décisions. Si ce n’était pas le cas, je serai le premier à contester ses méthodes. Quand à NDDL, soit la décision est applicable et on l’applique, soit la décision est inapplicable. Dans ce cas, elle est illégitime et on doit revenir en arrière. Rappelez vous de l’affaire des panneaux de limitations de vitesse, sur la voie des berges à Paris. Personne ne respectait la vitesse limite affichée, probablement beaucoup trop basse. La décision a donc été prise, de… retirer les panneaux.

    • Oui pour la légitimité de Macron. Oui on peut espérer un renouveau car on en avait marre du système, mais je m’interroge, tout en estimant qu’il est encore trop tôt pour juger. J’espère encore, mais je crains car comme je l’ai déjà écrit, les 15 plus hauts postes décisionnaires sont tenus par 5 hommes, tous sortis du même moule, et je retrouve malheureusement des comportements que je n’ai que trop connu.

  10. Mais enfin cher confrère les medias font le job , le bon peuple est content, regardez les sondages!
    Pourquoi les démoraliser?

    • Vous avez malheureusement raison. Sondage récent + 70% des français approuvent une décision qui annule les décisions de leurs élus, de la justice, et du peuple. Ils ont le cerveau bien éduqué, et j’ai tort de les démoraliser et de les empêcher de vivre heureux. Où va-t-on ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.