21

Déphasage syndical

J’ai toujours été étonné de voir des groupes d’individus suivre des syndicats qui ne leur correspondent pas du tout. Ainsi les salariés du privé sont défendus par les même syndicats qui défendent des privilèges pour d’autres catégories en faisant payer aux premiers ce qu’ils donnent aux seconds qu’ils prétendent défendre. Pire, dans quelques jours ils vont empêcher les salariés du privé de travailler, pour défendre des privilèges qui ne seront jamais défendus pour eux. Comment se fait-il que ce soit les mêmes syndicats, alors que les intérêts sont opposés ? Comment se fait-il que ces syndicats aient placé dans les caisses de retraite du privé des administrateurs relevant des régimes spéciaux ?

Un bel exemple très récent concernant les médecins montre ce déphasage entre syndicats et ceux qu’ils sont censés défendre et qui jouent les pyromanes pompiers (d’abord pyromanes et non l’inverse).

La caisse de retraite des médecins subit les foudres de la profession car « elle oblige les internes non thésés à cotiser pour des remplacements », il faut voir les commentaires agressifs de tous ceux qui critiquent la caisse sur les forums ! Ils sont (comme toujours) très mal informés : ce sont les intéressés qui sont à l’origine de cette disposition ! Voici preuves matérielles à l’appui, la vraie histoire du « pataquès » actuel, la preuve de ce déphasage syndicat, de l’incompétence de ceux qui proposent sans connaître.

J’ai en tant que Président de la caisse reçu à deux reprises ces syndicats, à leur demande, en 2011 et 2012. De grosses délégations, 3 syndicats en même temps, 6 personnes (j’ai les noms). Le motif ? Venir me demander d’affilier les jeunes non thésés. La première fois, j’ai répondu que ce n’était pas possible, les statuts de 1946 imposant comme condition d’avoir une thèse de médecine pour pouvoir être affilé, et que d’autre part je m’étonnais de cette demande, alors que la tendance chez les affiliés était plutôt de fuir des cotisations lourdes quand ils le pouvaient. Ils sont revenus à la charge un ou deux ans plus tard, et comme j’estimais que la caisse était au service des médecins et futurs médecins, s’ils le voulaient, c’était leur problème et nous devions régler ce problème. J’ai donc fait modifier les statuts dans leur sens le 20 avril 2013.

Voici le document qu’ils m’ont fourni lors de la réunion (  http://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/wp-content/uploads/2018/03/Affiliation-jeunes-médecins.pdf) qui désigne les responsables, document avec en-tête de l’ISNAR-IMG, ISNIH et ReAGJIR, intitulé « document de propositions pour une retraite obligatoire pour les jeunes médecins », reprenant des décisions validées par les Assemblées Générales et Conseils d’Administrations de ces organismes, aux dates figurant dans le document. Et voilà que les mêmes crient aux scandale d’une caisse qui veut les « racketter » et empêcher les jeunes de remplacer alors qu’on manque de remplaçants.

Le directeur a été convoqué d’urgence au Ministère pour trouver une solution qui ne relève pas de la Carmf mais de l’article 25 de la Loi n°2017-1836 du 30 décembre 2017, signée du Ministre. Notre décision de 2013, à la demande et sous la pression des intéressés, n’a jamais été appliquée faute de décret. Le Dr DAUBERTON, ancien Président de ReAGJIR, était venu me relancer le 15 janvier 2015, je lui avais répondu que nous avions fait ce qu’ils demandaient, et que la balle était maintenant au Ministère. Il se trouve qu’il est maintenant conseiller spécial du Ministre depuis quelques mois, donc bien placé pour obtenir ce qu’il voulait, et il l’a eu.

Alors que ceux qui s’insurgent s’adressent aux vrais responsables, leurs syndicats. Quant à la solution, une fois de plus j’avais anticipé avec raison. La part la plus importante de la cotisation pour les faibles activités vient de la part proportionnelle de l’ASV. En juin 2011 j’avais convaincu la totalité des syndicats de médecins libéraux de la nécessité de pratiquer sur cette cotisation des dispenses facultatives, avec 3 tranches jusqu’à 1 PSS (40 000€ actuellement), où les bas revenus ne payeraient qu’1/3, 2/3 de la cotisation pour arriver à 100% au-delà du PSS. Cela existe déjà pour le régime complémentaire. Cette proposition a été faite au Ministre dans un courrier commun du 5 juillet de la même année, mais dans les semaines qui ont suivi la CSMF, MGF et le SML ont négocié autre chose pour la réforme, reniant leur signature. Que les mécontents s’adressent aussi à eux. Je suggère au Dr DAUBERTON puisqu’il a plus de pouvoir qu’un élu, de passer de statut de pyromane à celui de pompier en faisant passer cette mesure. Il rendra service non seulement aux jeunes, mais à toute la profession, je l’en remercierai. Financièrement cette mesure a un coût (nécessaire) sur le court terme, neutralisé sur le long terme.

Enfin les syndicats de jeunes me laissent perplexe. A trop les écouter c’est un peu comme si on demandait aux élèves de troisième de faire les programmes et la politique de l’éducation nationale. On a connu la MNEF dont les objectifs semblaient plutôt le financement des hommes politiques de gauche, et chez les médecins ont voit le résultat aujourd’hui. Pour ma part, j’ai démarré mes actions après 10 ans d’exercice libéral, je savais donc de quoi je parlais et pouvais faire des critiques et des propositions réalistes et utiles contrairement à ceux qui décident sans rien connaître au terrain.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

21 Commentaires

  1. Bonjour Gérard ,

    Ton argumentation concernant le dossier des remplaçants est excellente
    Ce débat dans ce blog repose à mon avis sur des données différentes

    Le problème que tu argumentes concernant les cotisations CARMF des médecins remplaçants, vient d’une période des années 2005 ? au cours de laquelle toutes les organisations professionnelles militaient pour une couverture assurantielle professionnelle du remplaçant qui n’était pas couvert par l’assurance du médecin remplacé , ni par son assurance personnelle.
    C’est à cette époque que les syndicats professionnels des jeunes médecins et des médecins généralistes ont milité pour que les jeunes médecins remplaçants puissent avoir un filet de sécurité assurantiel .
    De nombreuses réunions avaient été organisées conjointement par l’ordre des médecins et la carmf concernant la prévoyance des accidents de la vie professionnelle aussi bien pour les médecins que pour les remplaçants et couvrant (l’ invalidité ,la maladie , le bdécès pendant l’exercice de la, profession) .

    La 2 ème problèmatique soulevée correspond au fait qu’il y a toujours eu un malentendu entre les confrères et la CARMF .d’un coté les allocataires surveillaient leur pension et de l’autre les cotisants voyaient d’un mauvais oeil l’augmentation Globale des cotisations ; avec le fait que les médecins secteurs 2 payaient des cotisations beaucoup plus importantes dues à la prise en charge en totalité des cotisations ASV.

    Ce qui explique que les confrères qui exerçaient en plateau technique avaient une comptabilité difféente de celle des médecins généralistes .
    C’est pour cela que de nombreux médecins ayant un important chiffre d’affaire ont répondu aux propositions qui paraissaient intéressantes d’exercer en SEL.surtout à l’entrée ..
    Les promoteurs des SEL avaient oublié d’expliquer aux médecins engagés qu’ils dépendaient effectivement fiscalement des SEL , mais qu’ils étaient avant tout médecins en étant obligé de cotiser individuellement à la CARMF.comme à l’ordre des médecins.
    Tout ceci explique les différents malentendus qui ont été évoqués dans ce blog .
    Il faut savoir que les délégués et administrateurs qui sont élus à la CARMF ont tous ou à peu près tous en des mandats syndicaux ou ordinaux qui font que toutes les sensibilités sont représentées au conseil d’administration de la CARMF. Il n’ ya donc aucune possibilité de décision présidentielle personnelle..
    Tout est débattu argumenté et voté à la majorité.
    Le problème des jeunes médecins c’est qu’en souscrivant au principe de prévoyance qu’offrait la CARMF ils ne s’attendaient pas à payer des cotisations retraite avec une valeur minimum d’achats de points qui leur seront utiles plus tard. , en étant dubitatif pour l’ASV ? qui est toujours le régime sensible sur lequel la profession n’a jamais pu s’entendre et qui représente quand meme 35% de l’allocation retraite..
    En ce qui concerne le Dr DAUBERTON , les nouvelles sont rassurantes pour lui mais pas pour la maison de santé qu’il a crée :
    le Dr Dauberton laisse ses patients orphelins :
    Les patients et membres de la maison de santé pluridisciplinaire de Saint-Remy-en-Bouzemont, dans la Marne, sont inquiets. Ils cherchent un remplaçant à leur unique médecin généraliste, parti précipitamment. Et pour cause, puisqu’il s’agit du Dr Jacques Olivier Dauberton, ancien président du syndicat ReAGJIR, qui a été nommé « conseiller en charge de la sécurité sanitaire », auprès du Pr Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé.
    Il apparait donc comme toujours que les conseilleurs ne sont pas les payeurs , il est peut être au ministère mais à ce jour il a laissé une clientèle orpheline: et des médecins qui payent des cotisations qu’ils ne comprennent pas , par manque d’explications.
    l’époque a changé , maintenant les médecins sont obligés d’être gestionnaire actif de leur entreprise .en y consacrant plus de temps ce qui diminue le temps consacré à l’execice de la médecine..

    Dr CHAYETTE délégué Carmf de 1994 à 1997 et administrateur de 1997 à 2006

  2. Pourquoi ne peut-on plus racheter des années correspondant aux études? Ou racheter sa première année d’affiliation?
    Il faut quand même dire aux internes que cotiser le plus rapidement possible est une excellente idée au vu de la durée de nos études. Egalement de ne pas avoir peur puisque l’on gagne très correctement sa vie en libéral en travaillant honnêtement: 3000Euros de cotisation seront vite oubliés, en revanche, à l’approche de la retraite, on est bien content d’avoir anticipé.

    • Si, on peut racheter des années d’études, les premières années non cotisées, des trimestres de grossesse. Vous avez raison en ce qui concerne l’intérêt que l’on ne perçoit pas au départ, et 3 000€ ce n’est pas rien quand on est étudiant et que sur 1 mois de congés on prend 15 jours de vacances et 15 jours de remplacements, et il ne reste rien. En fait il faut voir cette activité non pour gagner de l’argent, mais pour apprendre la pratique et améliorer sa retraite, cela change tout. C’est vrai aussi que les 2 premières années sont moins chères, après on a plus de revenus quand cela augmente.
      Arrivé jeune assistant en urologie, mon patron me dit : « Maudrux, vous allez ouvrir une consultation privée ». Je suis étonné, lui dit que ce n’est pas ma préoccupation et que débutant je n’aurai pas de patients. Il me dit alors : »des patients on va vous en mettre, et ne comptez pas gagner d’argent avec cette consultation, vous aurez des charges qui ne vous laisseront rien, mais vous gagnerez 3 ans de retraite, c’est le seul intérêt. Il avait bien raison, 3 ans sur 30 c’est 10% de retraite en plus, ou permet d’arrêter 3 ans plus tôt.
      C’est ce qu’il faut expliquer aux jeunes, mais le comprendront-ils ? Moi j’ai écouté et en suis très reconnaissant à celui qui me l’a conseillé.

  3. Cher Dr Maudrux ,

    je vous remercie bien de me suggérer quelques vacances pour me remettre les idées en place , c’est gentil à vous. Depuis que j’ai quitté la France et que j’exerce ailleurs mon stress a diminuer de 90 % , ma charge administrative d’autant , et en 8 ans de cotisation je vais tripler ma retraite carmf qui en plus de 20 ans de cotisations devrait me donner moins de 1000€ par mois . Maintenant que j’ai pris du recul , que j’ai exercé dans pas mal de pays dans le monde , je peux quand même vous confirmer que la CARMF est nullissime malgré tout le temps et la sincérité que vous y avez consacré et investi .
    Concernant vos écrits:
    « J’ai toujours été étonné de voir des groupes d’individus suivre des syndicats qui ne leur correspondent pas du tout. Ainsi les salariés du privé sont défendus par les même syndicats qui défendent des privilèges pour d’autres catégories en faisant payer aux premiers ce qu’ils donnent aux seconds qu’ils prétendent défendre »
    On pourrait aisément changer  » groupes d’individus  » et  » salarié » par Médecins et Médecins libéraux .  » Syndicats  » par Caisse de retraite puis par Carmf , cela donnerait
    J’ai toujours été étonné de voir des MEDECINS suivre des CAISSE DE RETRAITE qui ne leur correspondent pas du tout. Ainsi les MEDECINS LIBERAUX sont défendus par les même CAISSE DE RETRAITE : LA CARMF qui défendent des privilèges pour d’autres catégories en faisant payer aux premiers ce qu’ils donnent aux seconds qu’ils prétendent défendre .
    Monsieur Maudrux , je ne remets pas en cause ni votre bonne volonté , ni votre sincérité , bien au contraire : Je respecte énormément le temps et l’énérgie que vous avez bien voulu consacrer à la CARMF sans aucune prise d’intérêt personnel . C’est d’ailleurs probablement pour cela que vous avez attiré autant de sympathie et de respect .
    Il n’empêche que malgré toute la considération que je vous accorde , je suis en désaccord total avec votre acharnement à avoir voulu taxer les dividendes des SEL : Vous vous êtes complètement plantés . La SEL était un outil merveilleux qui aurait permis via des holding de lutter à armes égales avec les directeurs de cliniques , les mutuelles , la sécu mais aussi les caisses de retraites ….contre toutes ces institutions qui nous pompent non seulement notre travail mais notre énergie et notre motivation .Malheureusement je pense que vous ne le comprendrez jamais , pourtant vous aviez écrit  » osez la SEL » , vous auriez pu monter un syndicat des SEL , mettre en place une retraite parallèle par capitalisation , vous aviez la compétence pour ça , vous avez préféré traiter la gangrène …
    Monsieur Maudrux , vous me faites penser au Colonel Nicholson dans le pont de la rivière Kwai … si vous pouviez presser le détonateur , probablement que du statut de sympathique et dévoué que l’unanimité vous accorde , vous deviendriez un héros surtout pour tous les jeunes confrères qui vont prendre cher et ce pour des années encore .

  4. Personne n a oblige le DR COULON à exercer en SELARL.Mais voila nous sommes dans un pays ou la taxation est le maitre mot et ça ce n est pas de la responsabilite du DR MAUDRUX!
    Les SEL et autres SELARL sont des montages(entre autres) pour tenter de contourner la fiscalité(eternel jeu du chat et de la souris bien Français…) et pas près de s arreter compte tenu du gaspillage organisé il est vrai par nos tres chers enarques(cf LES INTOUCHABLES DE L ETAT)

    • Pour une info complète, j’ajouterai qu’à l’époque j’étais moi-même en SELARL, et ai donc subi les mêmes changements de règles que le Dr Coulon….
      Je n’ai pas répondu sur le fond, nous sommes hors sujet.

  5. « mais dans les semaines qui ont suivi la CSMF, MGF et le SML ont négocié autre chose pour la réforme, reniant leur signature » … qu’ont ils negocié au juste ? apparemment rien pour les petits revenus ( dont je fais partie ) mais comment aurait il pu en etre autrement tant les syndicats considèrent encore et toujours l’ASV comme la chose la plus extraordinaire qui ait pu etre crée concernant le retraite d’un medecin…au retour sur investissement incomparable pour tous les medecins ( voir emissions planete medecins CSMF et la bonne parole des dr landais et ortiz )….

    • Ils ont négocié la précédente réforme (augmentation des cotisation, baisse des retraites), en faisant disparaître les dispenses que j’avais introduit pour les bas revenus, la part forfaitaire devenant de plus en plus insupportable. Ils avaient à l’époque dit leur fierté d’avoir sauvé l’ASV, et j’ai été critiqué car je disais que ce n’était pas le cas. 3 ans plus tard, nouvelle réforme nécessaire : augmentation des cotisations (encore une couche de plus l’an dernier) et baisse de la retraite.
      En ce qui concerne les explications CSMF (et MGF) qui saluent ce merveilleux régime, n’ont toujours pas compris une chose : ce n’est pas les caisses qui payent une part de la cotisation, mais les médecins qui en échange ont un C en dessous de sa vraie valeur, et qu’in fine, les médecins payent en non honoraires plus que ce que payent les caisses en avantages. Ce n’est pas un cadeau gratuit des caisses, il est très cher et permet de plus un chantage permanent, sous la menace de voir 50% des recettes du régime disparaître si les médecins ne se plient pas aux volontés des caisses. Enfin la cotisation RC et ASV (avec part caisses) est quasiment la même, alors que le RC assure 45% de la retraite, et l’ASV moins de 33% ! Beau retour sur investissement.

  6. A propos du cumul activité retraite dont je profite depuis juillet dernier (65 ans), j’ai une question à poser à Gérard Maudrux. Pour les intérêts de la CARMF elle même, vaut il mieux que les médecins cumulent entre 65 et 67 ans, ou alors que les médecins liquident leur retraite à 67 ans? Ma question est théorique, puisque je ne peux évidemment pas revenir en arrière (retraite CARMF à 2600€ depuis le 1er janvier).

    • Difficile de répondre pour l’intérêt de la caisse ou des confrères, cela dépend des âges, de la longévité, de l’activité,.. On peut toutefois dire qu’en gros c’est presque neutre. Il y avait un équilibre avant, c’est le même après à cotisation et retraite égale. On perd un tout petit peu entre 62 et 65 ans, c’est totalement neutre à 65,5 ans, on gagne ensuite, le bilan global pour la caisse est quasi neutre. Par contre entre 65 et 67 (et 70 ans), c’est plus intéressant qu’avant, et surtout que le cumul. Par contre si c’est intéressant pour celui qui poursuit une activité normale (ou supérieure en gros à 50%), pour celui qui ne veut qu’une petite activité (remplacements ou autre), il n’a d’autre choix que le cumul, à moins qu’il choisisse de se contenter de ses revenus d’activité réduite, pour augmenter se retraite, en années cotisées en plus (cotisation avec droits) + bonifications. C’est ce que j’ai fait (mais pas de bonifications à l’époque). Chaque cas et différent et se calcule.

  7. Je suis cardiologue retraité actif en 2012 puis inactif fin 2017. J’etais installé en SELARL depuis 2003
    Le fait de payer la CARMF sans avoir de points supplémentaires de 2012 à 2017 était un choix que j’avais accepté les yeux ouverts.
    Le Dr MAUDRUX m’est toujours apparu comme « un honnête homme « et je partage régulièrement ses analyses

  8. Lorsque les droits sociaux seront subordonnés au vote obligatoire de chacun pour la désignation de son représentant syndical je crois que notre république égalitaire et éternelle aura gagné du galon. Mais personne dans les arcanes du pouvoir ne le souhaite, ils veulent que rien ne bouge pour eux, et que la chose promise leur soit dûe.
    Quant aux syndicats de jeune médecin c’est bien malheureux qu’ils ne servent que de tremplin pour leurs dirigeants et de leurre institutionnel et que c’est bien malheureux que les autres syndicats « seniors » soient incapables d’intégrer les jeunes à leurs effectifs.
    Syndicats bidons, j’attends l’avénement de l’UFML-S et de conventionnements spécifiques aux différentes spécialités, mais cela risque d’être vraiment trop tard.

  9. Heureux d apprendre que MAUDRUX touche une retraite de 2290 euros par mois
    C’est exactement la somme que je verse chaque mois à fond perdu à la CARMF en temps que retraite actif
    J apprends donc que je paye sa retraite et que ce n est pas totalement a fond perdu puisque je contribue à son bonheur et que je l aime bien !

  10. hormis quelques exceptions, les gens sont dans les syndicats, groupes …, pas pour les bonnes raisons.

  11. …. si vous n’aviez aucun pouvoir fallait pas y aller : vous avez été l’initiateur de la taxation des dividendes des SEL : Je le sais , j’ai gagné contre la CARMF en cours d’appel de Nîmes et le conseil d’Etat m’a donné raison et vous avez été obligé de faire passer une loi grace à vos amis Xavier Bertrand et feu Philippe Seguin . J’ai très bien compris que malgré toutes vos cotisations personnelles versées à la CARMF , vous touchez une retraite abbérante malgré votre gestion . J’ai très bien compris aussi que vous n’avez toujours pas la transparence de nous livrer le salaire perçu par l’ex directeur ou directeur de la CARMF , votre ami Enarque , Mr Henri Chaffiotte. Monsieur Maudrux , vous vous êtes complètement planté sur cette histoire de taxations des dividendes des SEL ,vous avez anéanti tout la capacité des SEL à distribuer et les avez obligé à faire de la trésorerie : vous le comprenez ça ? ….. question de bon sens , comme vous l’écriviez à l’époque . Question d’équité , écriviez vous aussi à l’époque , à revenu égaux ‘cotisations égales vous auriez pu rajouter aussi  » à investissement égal , cotisations égales  » ,  » à nombre de salarié égal , cotisations égales  » etc… La vraie désinformation c’est d’essayer de faire encore croire que les cotisations CARMF vont servir à quelque-chose pour les cotisants actuels .

    • Je crois que vous avez besoin de vacances pour vous remettre les idées en place.

        • C’est que vous n’avez sans doute pas vu dans la presse médicale le tolé concernant l’affiliation des internes qui remplacent, leurs syndicats râlant. J’ai voulu rétablir la vérité montrant preuve à l’appui que ce sont eux qui ont demandé cette mesure qu’ils critiquent maintenant, accusant la Carmf. Ensuite je me pose des questions concernant les syndicalistes et la base, qui ne veulent pas la même chose.

  12. Vous Ecrivez :  » il faut voir les commentaires agressifs de tous ceux qui critiquent la caisse sur les forums ! Ils sont (comme toujours) très mal informés : ce sont les intéressés qui sont à l’origine de cette disposition « ………… de la même façon ce sont les gérants de SELARL qui ont aussi demandés à ce que les dividendes soient assujetis aux prélèvements sociaux en commençant par la CARMF ?. A l’époque Xavier Bertrand motivait cette loi demandée par la CARMF en prétextant qu elle était faite pour protéger les Médecins ….. quelle foutaise . Assujetir les jeunes Medecins non thésés c’est juste leur demander de l’argent , toujours plus d’argent , pour une retraite qu il ne toucheront jamais . C’est pas plus compliqué . Vous aviez la possibilité avec les dividendes des SEL de créer une retraite obligatoire par capitalisation comme dans d’autres pays
    ( Canada , Suisse ) , vous avez préféré avec votre protégé Enarque Henri Chaffiotte ( dont vous n’ avez jamais voulu révéler le salaire – votre fameuse transparence – Ayez le courage de nous transmettre le montant de la retraite de votre ami Enarque ) taxer les dividendes pour renflouer les comptes de la CARMF , de l’argent , toujours plus d’argent ….vous auriez déjà pu commencer par vendre les locaux de la CARMF proche de l’avenue de la Grande Armée à Paris et délocaliser la CARMF dans une ZRU , ça aurait été plus facile pour tous les medecins qui s’y rendent et ça aurait été moins coûteux …. de la même façon vos Assemblées générales annuelles à la Porte Maillot quand on sait le prix de la location de la salle ….. de l’argent , toujours plus d’argent .
    Vous écrivez : »Pour ma part, j’ai démarré mes actions après 10 ans d’exercice libéral, je savais donc de quoi je parlais et pouvais faire des critiques et des propositions réalistes et utiles  » …… Vos propositions réalistes et utiles , je suis libéral depuis plus de 25 ans , je les attends encore et le terrain je le connais beaucoup mieux que vous parceque je suis chirurgien non pas dans une vie antérieure mais dans une vie bien actuelle . Mes Amitiés à Henri Chafiotte et à sa retraite dorée et des conditions de reversion autre que celles de vôtre CARMF chérie .

    • Cf ma réponse précédente (Penelopegate, votre commentaire du jour). C’est nous accorder beaucoup de pouvoir et montre que vous n’avez pas compris comment cela fonctionne que de dire « Vous aviez la possibilité avec les dividendes des SEL de créer une retraite obligatoire par capitalisation ». Je ne puis vous donner la retraite du directeur, puisqu’il n’est pas à la retraite, autre désinformation. Par contre je puis vous donner la mienne : 2 290 € par mois. Comme vous le voyez, on s’enrichit sur votre dos à la Carmf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.