17

Abraham Macron ?

Notre Président est aux USA, en visite officielle. Nombre d’articles dissertent sur les rapports entre les deux Présidents, sur le lieu de la réception dans la demeure de Washington, « pour en mettre plein la vue à Macron ». Combien parlent de la visite inopinée de notre Président au mémorial d’Abraham Lincoln avant toute autre visite ? Aurait-il une admiration pour ce 16è Président des Etats Unis ? Pour quel motif ? Il me paraît plus qu’intéressant de savoir ce qui l’a motivé pour cet hommage.

Pour ma part, j’ai aussi une très grande admiration pour Lincoln. Il a inculqué des valeurs de bon sens à son pays, qui tiennent en quelques phrases qui devraient figurer sur le fronton de tous les parlements civilisés. C’est un hymne au bon sens que j’ai même cité intégralement dans mon livre sur les retraites en 2000, car je pense que tout le monde devrait le connaître par cœur.

Alors merci à Macron de me permettre de citer à nouveau Lincoln, en espérant que ce sont ces valeurs qu’il est allé honorer en voulant honorer l’homme.

Déclaration du Président Abraham Lincoln devant le Congrès en 1860 :

Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne.
Vous ne pouvez pas donner la force au faible en affaiblissant le fort.
Vous ne pouvez pas aider le salarié en anéantissant l’employeur.
Vous ne pouvez pas encourager la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.
Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
Vous ne pouvez pas éviter les ennuis en dépensant plus que vous gagnez.
Vous ne pouvez pas forcer le caractère et le courage en décourageant l’initiative et l’indépendance.
Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant à leur place ce qu’ils devraient faire eux-mêmes.

 Appliquons cela à la lettre, la France et les Français seront les plus heureux du monde.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

17 Commentaires

  1. Pour ma part Je m’en tient à la devise de mon collège de Jésuites de Reims : « quel que soit l’obstacle « 

  2. Bonjour,
    Cette « déclaration de Lincoln » ne serait pas de Lincoln…
    « Aucune source n’est jamais donnée pour cette citation que l’on retrouve un peu partout sur internet. La date donnée et même le vocabulaire utilisé aurait pourtant du donner l’éveil. En 1860, Lincoln n’était pas encore installé comme président, il ne pouvait donc pas faire une communication au Congrès. L’auteur du texte, qui date de 1916, est le Révérend William J. H. Boetcke, un pasteur presbytérien conservateur. La fausse attribution remonte à 1942 et a été en quelque sorte officialisée dans les milieux libéraux par Ronald Reagan en 1992. »
    Source : https://www.wikiberal.org/wiki/Abraham_Lincoln

    • Merci pour ces précisions. Il me semble toutefois (je ne suis pas encore allé vérifier) que 1860 était sa première élection. Cela fait des décennies que c’est cité partout. Je trouve un peu trop bien écrit pour un élu qui arrive, c’est plus un (bon) constat critique de politiques antérieures et plus récentes que cette époque. Toutefois Descartes, Rousseau, Montesquieu auraient aussi pu dire cela bien avant.

  3. …oui assurément , jusqu’à maintenant !
    Qui serait capable de  » ne pas faire pire » ?

  4. vous avez entièrement raison à tel point que le gouvernement de Valls avait refusé de parler nouveaux contracts avec lAS tant que les anciens nont pas été honoré. Ils ne savent pas dire non et donc quelque part ils ne savent pas dire oui non plus, cest le probleme. La France a été a 4 pattes pendant des années avant de tout mettre sur le Qatar. Il faut maintenant la jouer dure avec eux.

  5. Pour arriver aux 10 commandements, tu aurais pu ajouter :
    9e : nous ne redresserons pas les comptes publics en « plumant » les retraités
    10e : nous ne ferons pas croire à une stabilisation de l’impôt déjà confiscatoire en créant de nouvelles taxes tous les mois (en ce début de quinquennat, l’ardeur fiscale a été de retour et n’a rien à envier à ses prédécesseurs en rajoutant au méandre des taxes déjà existantes dont certaines improductives, 8 nouvelles taxes et je ne parle pas des taxes déguisées déléguées au privé (stationnement, PV etc…)
    Néanmoins, dans les paroles, il faut reconnaître que l’air du temps est à un peu plus de rigueur et peut-être avons nous là le berger qui conduira le troupeau dans les meilleurs pâturages, même si le chemin est plus ardu. Puisse-t-il faire comprendre aux Français que ce qui sera bon pour la France, sera bon pour eux et pas le contraire. Puisse son action ne pas rester un vœu pieux…

  6. Bien vu Mr Maudrux. Ce texte est dans mon salon depuis 20 ans. Impossible que nos « politiques », droite et gauche confondues, appliquent ces excellents préceptes étant donné qu’ils ont horreur du risque (une des raisons pour laquelle ils détestent les médecins et tous ceux qui en prennent comme les entrepreneurs). Ce sont des étatistes (l’état doit tout faire) et ils font exactement le contraire de ce que préconisait Lincoln. Bien à l’abri, (trop) bien payés avec nos impôts, ils représentent cet état qui colonise la France et les Français, non pas pour les protéger et les aider, mais pour les mettre sous une tutelle écrasante. Pour la plupart, à quelques exceptions près, ce sont des parasites, pour ne pas dire plus.

  7. Oui, tout le monde devrait apprendre ça par cœur. Quant à moi, laissez-moi le plaisir de vous citer ceci d’un homme très connu :
    « Il n’y a de classe dirigeante que courageuse. A toute époque les classes dirigeantes se sont constituées par le courage, par l’acceptation consciente du risque. Dirige celui qui risque ce que les dirigés ne veulent pas risquer. Est respecté celui qui volontairement accomplit pour les autres les actes difficiles et dangereux. Est un chef celui qui procure aux autres la sécurité en prenant pour soi tous les dangers ».
    De qui est-ce ? Je vous donne un indice : cette phrase date de 1892 dans un journal.
    Vous allez être surpris quand vous le saurez…

    • Effectivement surprenant pour un des pères du socialisme, mais les socialistes d’hier ne sont pas ceux d’aujourd’hui, et surtout, quelle que soit la couleur il y a plus d’un siècle, le bon sens avait un sens (le bon). Avant 1945 les socialistes étaient contre la répartition pour les retraites.

  8. MACRON n’est pas un énarque… Il sort de sciences po….. Bon après, l’important ce sont les marionnettistes !!!!!

  9. Macron est un énarque donc un étatiste, (plus actif certes que son prédécesseur empêché par sa mentalité d’apparatchik socialiste ) et donc rien ne changera en profondeur en France
    Il est vrai que les français sont habitués à tout attendre de l’état,y compris les médecins qui n’ont de libéraux que le nom

  10. La visite à Abraham Lincoln est un symbole majeur.
    L’avenir nous dira si la France aura su profiter de la chance d’avoir comme président Emmanuel Macron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.