68

Le casse du gilet jaune

Ce qui s’est passé ce jour dans nos rues n’a rien à voir avec le mouvement des gilets jaunes. On en entend et on en entendra de toutes les couleurs sur le sujet, pourquoi, comment, à qui la faute,.. Je ne rentrerai pas dans le débat politique, pour ne soulever qu’un seul point, celui qui est LE problème, et dont je n’ai pas (encore ?) entendu parler.

Ce qui arrive est un échec cuisant du renseignement et d’une partie de notre police, qui en porte l’entière responsabilité. Pourquoi 5 000 gilets jaunes un peu folkloriques n’ont-ils pas pu déambuler sur les Champs Elysées au milieu des touristes et lécheurs de vitrine, puis rentrer chez eux ? Pourquoi chaque manifestation, gilets ou autre, se termine maintenant ainsi ? Pourquoi 5 000 CRS face à 1 000 ou 1 500 casseurs, c’est la guerre, des commerces massacrés, des pompiers caillassés, des CRS à l’hôpital, la France ternie aux yeux ébahis de l’étranger, alors que ces casseurs, toujours les mêmes, devraient être fichés, connus, et qu’avec beaucoup moins de forces de l’ordre, les ¾ d’entre eux auraient dû être empêchés en amont ?  C’est LA question que tout le monde devrait se poser.

Cet échec, c’est celui de la DCRI, Direction Centrale du Renseignement Intérieur, dont la mission est « le contre-espionnage, le contre-terrorisme, la protection du patrimoine/intelligence économique, les mouvements subversifs violents et les phénomènes de société précurseurs de menaces », selon son décret de création. Celle-ci a remplacé par la volonté de Nicolas Sarkozy la DST et les RG, Renseignements Généraux qui fonctionnaient bien mieux avant leur dissolution en 2008.

Ces RG avaient été créés en 1907, prenant la suite des Brigades du Tigre. Jules Moch, deux fois Ministre de l’intérieur sous la quatrième leur avait donné des surnoms : les « grandes oreilles » du gouvernement ou les « météorologues de l’opinion ». Je les ai bien connus en 1991 quand j’organisais la manifestation des professions de santé (300 000 personnes le 17 novembre 1991), ils étaient très efficaces. Est-ce que c’est parce qu’ils enquêtaient sur tout, donc aussi sur les allées et venues des partis politiques que cela ne plaisait pas et qu’ils ont été dissous ?

Si les deux premiers directeurs de cette nouvelle institution étaient des policiers de carrière, comme il se doit dans notre république énarchiste, les deux derniers sont des énarques. On en produit tellement qu’il faut bien les caser partout, et comme ils sont compétents en tout, ils sont capables de remplacer des policiers qui ont 30 ans de métier.

C’est arrivé parce que des fonctionnaires n’ont pas fait leur travail. Des têtes doivent tomber, des restructurations doivent être faites, c’est la première et principale leçon à tirer de ce samedi de guerre. Ces casseurs, certainement toujours les mêmes auraient dû être connus, fichés, et assignés à résidence les jours de manifestations. S’ils ne l’étaient pas, c’est une faillite du service responsable, et s’ils l’étaient, c’est tout aussi grave car cela peut laisser supposer qu’on a laissé faire, pour discréditer un mouvement populaire.

Prévoir, c’est guérir. Cela n’a pas été fait, la France en est malade.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

68 Commentaires

    • J’ai vu ça hier, et j’en ai fait mon prochain billet. Les gilets vous diront que ce n’est une bon exemple, pas représentatif. Mauvais exemple à ne pas suivre, mais excellent exemple pour montrer tous les problèmes. Un véritable homme orchestre qui s’ignore.

  1. Bonjour,
    Pour parler de la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, la taxe en faveur de la transition énergétique, qu’attendons nous pour favoriser les énergies renouvelables qui auront pour effet la réduction des coûts de l’énergie, donc l’augmentation du pouvoir d’achat et protégera un peu plus la planète.
    A ce jour, nous bénéficions d’un crédit d’impôt pour l’acquisition d’un chauffage au bois, mais pour l’éolien et le photovoltaïque, … plus rien.
    C’est assez surprenant, brûler du bois provoque de l’émission de CO2. Nous disposons de milliers de toiture à même d’accueillir des panneaux producteurs d’électricité. Facilitons la mise en oeuvre de ces technologies, cela facilitera également la fermeture des centrales nucléaires.
    Il faut juste arrêter de faire semblant et être transparent sur l’utilisation des taxes et surtout se donner les moyens. Arrêtons d’engraisser les industriels et baissons les prix d’acquisition de ces technologies. Un retour sur investissement sur plus de dix reste incompatible avec une transition énergétique rapide.

    Autre sujet, la suppression de l’ISF. Un jeune coq du gouvernement a récemment dit,sur France 2, que la suppression de cet impôt avait pour vocation à inciter les plus riches à investir dans l’économie. A la question, cela marche t’il ? Il réponds : Nous sommes en cours d’évaluation. C’est juste du foutage de gueule. Pourquoi ne pas conditionner la suppression à l’investissement. J’investi et crée des emplois, je ne paye pas l’ISF. Autrement dit, pas de bras, pas de chocolat. J’aimerais que l’on m’explique en quoi cela n’est pas faisable.

    Pour la dernière du jour, suppression du moratoire de 6 mois sur la taxe des carburants pour une suppression, …. sur 2019. Arrêtons de jouer sur les mots. Cela reste permet juste de respirer un peu mieux 6 mois de plus.

    Mr Macron, à vous entendre et si possible pas au travers de votre 1er ministre. Assumez.

  2. Un politique avait dit  » nous étions au bord du précipice et maintenant grâce à notre action nous avons fait un grand pas en avant  » Hollande avait la technique , un pas en avant , un pas en arrière ! Autre alternative que je conseille à la république en marche, c’est de faire au moins un pas de coté , pour ne pas faire le grand saut !!!

  3. Il y a une façon simple de manifester samedi sur les champs Elysées sans être confondus avec ces irresponsables casseurs irrespectueux de la république et de la démocratie. Rassemblons nous à Visages découverts, sans chapeaux, casquettes, capuches, cagoules, casques, masques visières ou tous autres vêtements ou objets qui pourraient mettre en doute notre refus de la violence et asseyons nous pour chanter la marseillaise.
    Nous montrerons ainsi, dans le calme, notre colère contenue et notre volonté inébranlable de plus de justice sociale et de plus de justice fiscale.

    • Je suis contre la violence mais qu’en manifestant pacifiquement, les politiques nous rient au nez. Malheureusement, c’est «grâce » aux casseurs que les choses bougeront… Autre point, je trouve qu’ on ne parle pas assez des privilèges des élus. Ce sont des nantis qui sont rémunérés grassement et qui décident de puiser dans les poches des retraités, des bas salaires…

  4. Bonjour,
    Evidemment les propositions du 1er sont insuffisantes. C’est la classe politique entière qui est en cause, qu’ils soient de droite de gauche ou d’ailleurs, tous sont responsables et coupables de surdité. Ces gens ne peuvent être soupçonnés de crétinisme donc ils sont responsables en bloc le gouvernement comme les récupérateurs y compris les syndicats (Tous ceux qui ont confisqué la parole).
    Aujourd’hui il faut rendre la parole à tous et le premier geste devrait être que tous les politiques (actifs ou retraités) qui vivent des fonds publics reversent pour combler la dette tout ce qu’ils perçoivent au dessus du SMIC un mois par an. Qu’ils essayent de vivre comme ils nous y contraignent.
    Changer les moquettes de l’Elysée pour 500 000 € ! Madame Marie Antoinette Macron savez que certains travailleurs français ne gagneront pas une telle somme dans toute leur vie.

  5. Bonjour , au lieu de rester spectateur apportons des idées aux gents qui nous gouverne car ceux-ci sont à priori en manque d’idée pour sortir du bordel dans lequel ils se sont mis.Une solution simple envahi ma pensée.Hausse de 10 % des salaires et des pensions de retraite pour tous les revenus. Baisse des charges salariales et patronales du même pourcentage de 10 %.Dans ce contexte les employeurs ne peuvent pas refuser car à l’arrivée ils déboursent la même somme et ca ne leurs coutent pas un centime de plus. En ayant plus de salaire les salariés et retraités vont consommer plus donc l’état récupère immédiatement 20% de TVA. Comme les salaires sont plus importants l’état récupère également plus d’impôt. Sur les 10 % octroyés , 3% sont déjà amorties. En poussant un peu ma pensée il suffirait d’instaurer un bonus d’impôt pour tout achat au premier Euro de produits fabriqués en France et même l’alimentaire.Ceci ferait ouvrir les yeux des consommateurs que nous somme en regardant de près les étiquettes de ce que l’on achète. Ceci ayant pour conséquences immédiates , l’embauche de salariés dans notre beau pays et du même coup la baisse du chômage et donc la baisse à nouveau des charges sur le bulletin de paye. Les solutions existent mais il faut se poser les bonnes questions.Pour recevoir il faut savoir d’abord donner. Le choix de Mr MACRON est diffèrent il prend d’abord et ne donne rien ensuite. Personne ne sait comment va se finir cette colère justifiée de millions de personnes mais j’aurai tendance à dire Messieurs les politiques votre avenir et entre vos mains.

  6. baisser les taxes surtout sur les transports
    remettre l’ISFpour compenser
    et cela s’arrétera peut etre
    le gouvernement va il faire ce geste ??

  7. Bonjour.
    J’ai deux questions à remonter. Je vous laisse les transmettre à qui de droit.
    – Je fais l’Yonne-Paris tous les jours en train Ter pour le travail. Au 1er décembre 2018, mon forfait Abonné a fait +20 euros par mois, soit plus de 240 euros à l’année. De 253, il est passé à 273 euros. Initialive de la Région.
    Région = Etat, même si c’est par délégation.
    – Le prix du baril est au plus bas. Jusqu’à l’anné dernière, cette baisse se ressentait sur le prix du fuel et nous permettait de remplir la cuve à 2000L pour l’année (chauff+eau chaude) au prix aux alentours de 70 centimes le litre, voir plus bas. Cette année, malgré la baisse il reste à 0,94. Je n’ai donc pas fait le plein et risque de tomber en panne.
    Mon salaire n’est pas augmenté, que je sois à 1500 ou 3000 euros par mois n’est pas la question.
    Question n°1 : je fais comment pour palier à ces hausses significatives et traiter mon quotidien?
    Question n°2 : comment l’état justifie ces augmentations permanentes alors que les entreprises n’augmentent pas les salaires de leurs salariés?
    Cordialement
    Régis de l’Yonne, en couple avec 3 adolescents dont déjà un étudiant.

    • On peut se demander ce que serait le prix à la pompe si le baril n’avait pas baissé de 20% en 1 mois !

  8. Tout cela ressemble qd même à une fin de règne…Notre système est bien malade et la 5ème république bien mal en point…Comme tout système elle a peu à peu été dénaturée et chacun s’accroche à ces avantages et acquis…Plus personne ne parle de projet et d’avenir…Il va falloir prévoir une 6eme république en remettant à plat le haut fonctionnariat et la politique…Mais avec Le Pen, Mélenchon et sans PS ni UMP, la c’est vraiment la chienlit…

    • Même analyse effectivement. Toutefois quand il dit « M. Castaner ne connaît rien à la sécurité ni au maintien de l’ordre et que M. Nunez est le de facto ministre », je nuancerai sur les compétence de Mr Laurent Nunez est son secrétaire d’Etat, mais il était il y a quelques mois le directeur de la DCRI que je mets en cause, sa formation principale étant l’ENA, puis quelques postes dans les collectivités, secrétariat et cabinets de préfet, pour terminer 2 ans préfet de police !
      Quand je le vois hier en réunion avec son ministre de tutelle et le Président en réunion de crise, je pense à Einstein : « vous ne pouvez résoudre les problèmes avec ceux qui les ont créés ».

  9. Depuis que j’ai vu, de mes yeux vu, à deux reprises ces dernières années, des policiers se déguiser en loubards, je ne sais plus quoi penser.

  10. honte à vous les gilets jaunes ce que vous faites est tres louables mais voir les casses …les degradations … quelles honte !!! et emmener des enfants comme j ai vu dans un mouvement politique quelle honte…regardez l histoire et vous aurais honte…
    je n ai pas voté macron mais réfléchissez les autres présidents on apporte
    é tout ca et vous trouvé un bouc émissaire ..honte à vous de ne pas réfléchir juste un peu..je suis d accord avec vous vous mais honte de la direction que vous prenez

    • Monsieur, citoyenne lambda de 71 ans, je suis écoeurée de l’étroitesse de votre esprit en affirmant que les gilets jaunes sont responsables des évènements inacceptables de samedi. Les casseurs ne sont pas les citoyens formant les gilets jaunes! Je ne ferai pas une étude sur eux ici

  11. Une évidence – Aujourd’hui plus personne ne fait confiance aux « élus » de tout poil qui ont fait profession de « Politique ». Seule sortie de crise possible par le haut est un geste fort de leur part. Ils arrêtent de débiter des flagorneries et mettent la main au portefeuille (le leur). Un mois par an qu’ils renoncent à percevoir l’argent public (le notre) pour le reverser pour régler la dette, se gardant juste ce qu’il considèrent comme suffisant pour que nous vivions c’est à dire un SMIC.
    S’ils peuvent vivre un mois par an avec seulement 1200 € pour un mois alors le pourrons nous aussi quoique …

    • Beaucoup d’individus vivent avec moins de 1200€
      Perso ( suite à des drames dans ma vie) je survis avec 800€ depuis11ans(et 105 € allocation logement réduite par Macron- désolée, je ne peux dire Monsieur, tout président qu’il soit, en parlant de cet arrogant) et j’ai 71 ans.
      Un vieil ordinateur et internet est mon seul luxe pour que je puisse m’informer, partager avec d’autres personnes et continuer à me cultiver grâce à la gratuité » de sites comme youtube pour pour la musique classique et divers sujets
      J’ai la chance d’avoir eu beaucoup de vêtements dans une autre vie et je n’ai donc pas besoin d’en trouver mais je ne sais comment je ferais pour en acheter
      Heureusement qu’il y a les oeufs, excellentes protéines de référence car la viande est plus que rare chez moi et que j’ai la chance de n’avoir ni cholestérol ni diabète
      Nous sommes nombreux en France comme moi ou pire!

  12. En étant mauvaise langue, le Président n’aurait-il pas,en ligne de mire,les Européennes dont il sait qu’il est en mauvaise posture en »stigmatisant » ses adversaires?

  13. Croire que ces débordements vont prendre fin, est une utopie, vous croyez que la majorité des gilets jaunes sont content de leur sort, vous êtes chirurgien, vous avez des études, bien, mais sachez que les gents qui crèvent de faim eux non plus rien a perdre, c’est le coeur du problème. La sécurité, la loi, les blabla etc doivent passer après la vie. Si personne ne le comprends alors adieu la civilisation humaine, au moins l’écologie sera respectée puisque nous les pollueurs auront disparus ce gros problème résolu les survivants pourront jouir de tous.

  14. Bien qu’ayant vécu la situation de l’étranger, je constate, en recoupant les articles de presse (étrangère et française) qu’en fait, ce ne serait pas les gilets jaunes mais des casseurs que la police aurait eu l’obligation de laisser entrer dans la manifestation afin, par ce biais, tuer la manifestation pacifique des gilets jaunes;

    Heureusement, j’ai pou constater que M Macron, pourtant majoritaire chez les expats est maintenant devenu la honte de ceux-ci qui ne voteront plus jamais pour lui.

    Cette situation, due a cet homme va de + en + dans la mauvaise dirtection, car pas un seul ministre qui soit compétent.
    Horrible!

    Cet homme est effectivement le plus pervers que j’ai connu parmi les présidents de la Veme.!

    Oser

    • Bonjour,
      Moi, je suis expat et j’ai eu la clairvoyance de ne pas voter pour Macron. Il fallait se renseigner sur le personnage avant de voter… Quelle belle image la France donne au monde entier, c’est pitoyable!! J’espère que les français prendront un virage à 180° degrés dans le cas contraire je crains le pire…

      • Personnellement pour une fois je n’ai pas voté au second tour, aucun des candidats ne me convenant. Sans voter pour lui, j’espérais son arrivée, affichée « société civile », et j’ai écrit sur ce blog à l’époque que cela allait être une expérience intéressante, avec une réserve qui m’inquiétait : c’était un énarque. Je lui avais fait crédit, j’ai vu l’énarque et non la société civile (pourtant je les connais et les ai pratiqué). Mes réserves étaient plus que justifiées.
        Maintenant il me semble que le virage à 180°, c’est tout droit. A 90° c’est à droite, à 270° c’est à gauche, tous les chemins finalement mènent au même endroit (sauf à Rome). J’ai perdu ma boussole qui de toutes manières ne sert plus à rien !

        • Il faut voter blanc ou ul mais voter! A force, on parviendra à faire prendre en compte les votes blancs et nuls mais ne pas voter est la pire des choses à faire! Des gens sont morts pour que nous puissions voter. N’abandonnons pas un des rares privilèges qui nous restent.

  15. changeons vite de gouvernants pour avoir tout,tout de suite et sans rien payer : Mélanchon président,Le Pen premier ministre,Wauquiez ministrede l’intérieur. Allons une bonne fois pour toutes au bout de la pédagogie de l’échec . la souffrance actuelle des gilets jaunes leur paraitra alors bien douce…

  16. Salarier les politiques à la moyenne des salaires des Français seul moyen pour voir augmenter le SMIC. Melenchon et Le Pen ne sont là que pour diviser l’opposition et se repaitrent de nos taxes et impôts. Le casse est voulu pour décrédibiliser Le mouvement de fond des gilets jaunes et justifier d’autres mesures encore plus coercitives.

    • Salarier tous les politiques ? oui car leurs « indemnités » ne sont jusqu’à présent pas assujetties aux impôts qu’ils votent contre nos revenus citoyens; on peut même considérer que cette exception à l’impôt et à la participation à l’effort de guerre économique et sociale retire à tous nos représentants la légitimité citoyenne dont ils se prévalent en assemblée (en bande organisée) pour prendre toutes décisions communautaires à la place de chacun d’entre nous, citoyens de terrain.
      Et si le plafond impératif bruxellois de 3% compromet à ce point la solvabilité de l’Etat, taxons à 100% tout revenu annuel supérieur à 120.000 € pendant tout le temps nécessaire à l’apurement de la dette nationale monstrueuse que 40 années de gabegie publique de droite comme de gauche ont accumulée . Et ceci vaudrait pour les personnes physiques comme « morales » . . . (enfin, façon de parler des GAFAM et autres consortiums protégés par Bruxelles); sinon, pourquoi payer ladite « dette » ? faisons tourner la planche à billets comme Obama ne s’est pas privé de le faire à plusieurs reprises pendant son règne . . . mais restons conscients que ce genre de subterfuge conduit les peuples à la guerre ! . . . qui elle-même n’est qu’une diversion grossière et meurtrière pour étouffer les voix citoyennes qui se lèvent pour juger les escrocs publics ou sortis des urnes (funéraires !) qui ont confisqué la décision « démocratique » pour manipuler le théâtre démocrasseux dont nous contemplons à présent les deniers spasmes . Il n’est jamais trop tôt pour imaginer un corpus éthique digne d’un vivre ensemble équitable et durable . . . au risque de commencer par avoir tort aux yeux des commentateurs du siècle passé qui s’accrochent encore aux micros, aux écrans et aux feuilles de choux et monopolisent la parole pour quelques temps encore .

  17. Bonjour
    Ce qui m’etonne Le plus c’est que nos élus oublient qu’ils doivent nous rendre des comptes et non le contraire ! Ils sont arrogants et méprisants !
    Moi, j’aimerais savoir ce qui est fait de mes impôts ? Et avec mon mari nous en payons pas mal ; c’est que vous avez de grosses rentrées d’argent , direz-vous : pas tant que cela. Nous payons beaucoup d’impots et n’avons pas les moyens de partir en vacances, nos enfants n’ont le droit à rien , si ce n’est de se taire. Et quand nous partons travailler le matin à 7h30, peu de lumière aux fenêtres des maisons de notre quartiers ….nous vivons à la campagne et utilisons une voiture tous les jours : 50 km aller et retour, l’augmentation du prix du carburant nous impacte donc directement. Notre taxe d’habitation n’a non seulement pas baissé mais augmenté : il faut bien compenser pour ce un qui ne paient plus… tant mieux pour eux d’ailleurs.
    Je fais partie des désabusée du système, j’ai voté Macron pleine d’espoir et je me rends compte qu’il ne vaut pas mieux que les autres. Quel futur pour nos enfants ?

    • Vous avez eu tout à fait raison de voter Macron. Enfin un candidat qui fait ce qu’il promet. Mais vous aviez plusieurs autres possibilités. La seule attitude indéfendable était de ne pas voter (ou de voter blanc ou nul ce qui revient au même). Je comprends vos difficultés de trésoreries. Mais je n’ai pas l’impression que les français meurent de faim. Une maman exigeait hier à la TV de pouvoir payer à ses enfants les mêmes jouets hauts de gamme (Apple) dont disposent les copains. Et je ne soutiens pas plus les nombreux lecteurs du QDM, qui voudraient faire multiplier le tarif de leurs actes par 2 ou 3.

      • J’ajoute que si l’on assure à tous les enfants d’aujourd’hui des jouets « hauts de gamme », on peut imaginer ce qu’ils réclameront dans 20 ans, avec ou sans gilet jaune.

      • Je n’ai pas voté Macron et je m’en réjouis, les événements me donnent raison. Comment les électeurs de Macron ont-ils pu croire qu’il était le candidat hors système lui qui est énarque et a fait ses classes dans la banque d’affaire.
        Voter blanc ce n’est pas pareil que ne pas voter. Voter blanc c’est exprimer une opinion celle que les candidats ne conviennent pas. C’est une opinion tout aussi respectable que la votre et c’est beaucoup plus responsable que de voter pour quelqu’un qui ne plaît pas par dépit. Si il y avait eu 10 millions de votes blancs. Monsieur Macron ne se serait pas pris pour Jupiter et n’aurait peut-être pas injurié les « riens, illettrés, alcooliques, … », n’aurait pas défier de « venir le chercher ». Quand on jette de l’huile sur le feu il ne faut pas s’étonner que le feu s’intensifie.

        • je suis d’accord avec vous, qu’il se moque des gens, ok, on a un président qui a de l’humour mais qu’il pousse à la démission un homme comme le Général de Villiers qui défend ses hommes engagés au combat, ça n’augurait rien de bon et l’avenir a donné raison: on récolte ce qu’on sème !

          • Rappelons pour ceux qui ont oublié ce que vous évoquez : De Villiers a été mis à la porte car il mettait en doute la pertinence d’une baisse des crédits qui allait mettre en péril la sécurité intérieure et extérieure. L’année suivante Macron après avoir vu les dossiers et les besoins, a fortement augmenté ces crédits….

          • je suis d’accord mais ce jeune homme n’a pas apprécié qu’un homme de terrain s’oppose, ça dit beaucoup sur lui, son égo qu’on peut qualifier d’hyper dimensionné

    • Je pense aussi que personne n’est foncièrement contre l’impôt. Le problème est le retour sur investissement, qu’en font-ils ? Depuis des années, plus on paye, moins on a. Qui en profite ? C’est une partie de ce que veulent exprimer les gilets jaunes.

  18. bravo les gilets jaunes
    – tueurs d’automobilistes (3 morts)
    -pilleurs de magasins,
    – faites le ménage vis a vis des casseurs car vous en êtes complices en les laissant faire
    -je crois que vous n’avez pas inventé la poudre
    bisous les gilets jaunes

  19. Il faut punir tous ces independants tous ces salariés du privé qui osent se revolter, les taxer encore plus, diminuer leurs retraites, ils consommeront moins cela sauvera la planète et avec l’argent recolté sur le dos de ces manants augmenter les primes extra-legales de nos glorieux enarques !

  20. Le refus populaire de la fiscalité actuelle pourrait déboucher sur une grève de l’impôt …
    Mais un francais sur deux ne paie pas l’impôt sur le revenu, et celui qui doit payer verra son impôt prélevé à la source, sans possibilité de de se rebeller !

    • Tout est de plus en plus verrouillé. La restriction progressive de toutes les libertés fait aussi partie du malaise de la population, même si on n’utilise pas ces libertés. Quand tout est programmé, organisé pour vous, sans aucune marge de manoeuvre, sans pouvoir dire non ni même oui, c’est une prison sans barreaux.

  21. Je viens de voir un reportage sur l’insurrection parisienne menée exclusivement par des délinquants notoires et bien connus des services de renseignements généraux. J’ai vu saccager le musée de l’Arc de Triomphe et briser la statue de la liberté après avoir profané le tombeau du Soldat inconnu. Les médias ont stigmatisé à juste titre DAESH, mais DAESH est chez nous et on laisse faire… Où sont les forces démocratiques et républicaines de la nation ? C’est vraiment la chienlit et la démission du pouvoir politique.

    • je suis bien d’accord que c’est la chienlit. Ces abrutis de casseurs devrait aller vivre 1 semaine dans un pays dictatorial pour voir combien c’est doux chez nous. Que l’on fasse intervenir l’armée et la force pour que ces connards sentent ce que c’est l’absence de liberté pour une fois. Ils rentreront vite au chaud chez eux.

  22. Bonjour ne lâche rien le gouvernement recherche t’il un nouveau mai 68 pour écouter le peuple augmenter les salaires baisser les taxes plus de vacances de sortie cela n’est pas une vie le 15 du mois déjà la fin de mois.au moins en 68 à été bénéfique pour la vie du peuple

  23. J’ai le souvenir, après une énième dévastation urbaine par « les casseurs » d’un responsable policier qui, sur une chaîne d’information s’étonnait ainsi:
    « les autorités connaissent les casseurs, ils sont fichés, répertoriés, nous connaissons leurs noms et adresses: pourquoi ne pas les assigner à résidence préventivement ou les interpeler en amont des manifestations?… ». J’ajouterai: pourquoi, à ma connaissance, aucune condamnation pénale sérieuse d’individus antisociaux, souvent ouvertement d’extrême gauche que le pouvoir actuel tente comiquement de présenter « d’ultra droite »?…

  24. Pour suivre l’actualité effrénée de tes blogs, je repasse mon article inséré sur ton avant-dernier :
    1968 – 2018 : Le début de/ou la fin

    1968 c’est l’occasion manquée. La révolution est dans la rue, le Général a un choix crucial : soit appeler les troupes du Général Massu soit capituler. « Je n’ai pas attendu d’avoir 78 ans pour devenir un dictateur », dira-t-il. Ce faisant, il avait cédé à la chienlit. Pourtant, j’avais 18 ans et nous n’étions pas trop malheureux et 1968 n’était pas 1936 d’un point de vue socio-économique. S’ensuivirent les accords de Grenelle dont nous payons encore les conséquences aggravées par des acquis sociaux démagogiques et délétères pour ne citer que le plus stupide de tous : les 35 heures. Depuis cette époque, les gouvernements successifs ont acheté la paix sociale en abaissant, en ruinant la France et en spoliant les épargnants, d’abord par des dévaluations du franc puis en aggravant année après année le déficit budgétaire du pays que le traité de Maastricht limitera. Pour pallier cet obstacle, on puisa dans la poche des plus fortunés et des épargnants avec un cynisme et une irresponsabilité qui après le fameux 10 mai 1981 a atteint son paroxysme sous le Hollandisme. Comme le fit la monarchie en 1789, la riposte fut l’expatriation des plus fortunés et la fuite des forces vives de la nation. Pour maintenir le déficit public dans un cadre acceptable par Bruxelles, on a alors démultiplié les impôts et les taxes à l’infini car ce n’est plus Bruxelles qui met le holà mais les marchés financiers internationaux qui fixent les règles au travers des taux des emprunts d’Etat pour financer une dette colossale et incontrôlable si les taux venaient à monter. Pendant ce temps, la France devenait le pays d’Europe qui a le taux d’industrialisation le plus faible et simultanément le taux des prélèvements obligatoires le plus élevé, tandis que Mme Thatcher et Mr Schröder gouvernaient et réformaient leurs pays. La France a la pression fiscale la plus forte en Europe. La France en est malade et ce n’est pas par des saignées que l’on soigne un corps malade. Le bon sens populaire aurait dû juger et condamner sévèrement ses dirigeants successifs pour le mal qu’ils ont fait à la France, en faisant croire aux Français qu’ils avaient des droits et en leur faisant oublier leurs devoirs sans leur expliquer que ce qui était bon pour la France leur serait bénéfique et non pas le contraire.
    Les gilets jaunes ont raison. Trop d’impôt tue l’impôt et trop de taxes conduisent à des jacqueries.
    Macron et ses troupes recrutées au sein des transferts et des opportunistes hollandistes avaient pourtant bien commencé en redonnant l’espoir à des millions de Français désespérés de devoir à chaque élection faire des non-choix politiques et avaient redonné une attractivité à la France. Mais la méthode Macron n’est pas la bonne. Ce n’est pas en posant avec des rappeurs aux tenues provocantes à l’Elysée, ni en serrant dans ses bras aux Antilles des individus débraillés et dévoyés que l’on rassure les braves gens qui se lèvent tôt. Ce n’est pas par des répliques qu’il tient aux laissés-pour-compte de la croissance que l’on s’attire les sympathies du peuple. Pourtant, il faudra faire un choix pour financer des aides sociales démesurées qui dévalorisent le travail de ceux qui sont en bas de l’échelle sociale et encouragent l’inactivité, et répondre à un service public que l’on souhaite toujours plus efficient. Bref, il faut expliquer aux Français avec des mots simples et dans un langage qui ne soit pas ésotérique que dans une pièce de monnaie, on ne peut pas voir le côté pile et face en même temps et que dans un budget, si on veut limiter les recettes, il faut aussi restreindre les dépenses, ce qui sous-entend de réformer en profondeur la France, autrement que par les « réformettes » entreprises depuis 18 mois, qui ne sont que de la « poudre aux yeux ».
    Aux gouvernants de faire les bons choix et surtout de faire preuve de pédagogie efficiente. Ce bon sens populaire ne s’apprend pas à l’ENA et prenons garde à la prédiction de Lamartine en 1830 : « La France est-elle malade ou non ? Pour moi, je la vois plutôt mourante ou convulsive. Je ne donnerai pas 6 mois de son avenir intérieur. » Alors Messieurs les Politiques de tout bord, réveillez-vous car vous avez assez profité de la France et aujourd’hui, il vous faut répondre à la souffrance des Français par des remèdes appropriés.

    • BRAVO ! Tout ce qu’il fallait dire à été dit dans votre commentaire.
      Sauf peut être qu’il y a urgence de mettre fin à un mouvement complètement débordé par « les casseurs ». Les gilets jaunes doivent comprendre qu’il serait suicidaire de continuer à leur donner les meilleures occasions d’exercer leurs méfaits. Car les forces de l’ordre n’ont aucun moyen de les isoler au cours des manifestations.
      DM

      • Effectivement il faut qu’ils arrêtent, déjà la dernière était de trop, quitte à recommencer dans 1 ou 2 mois si rien ne bouge. Le mouvement de départ, le soutien national, n’ont rien à voir avec ce qui se fait maintenant. Mais qui appelle réellement à manifester aujourd’hui ? Par contre les initiateur devraient dire stop, ils semblent muets.Peut-être parce qu’il ne croient plus aux promesses (d’ailleurs il n’y en a pas), ou parce qu’il veulent conclure avec des résultats, mais est-ce aujourd’hui la meilleure solution ? Non à cause de ce qui se passe dans les manifs. Quand j’ai fait défiler 300 000 personnes en 1991, il y avait 0 blessés et des forces de l’ordre peu présentes (sauf sur les ponts qui mènent du côté de l’Elysée), mais à l’époque, point de casseurs, moins de racaille.

  25. Merci Dr Maudrux , vous exprimé l’intégralité de ce que je ressens – j’ajoute que nous avons au pouvoir des personnes élues, visiblement inexpérimentées ; Elues par défaut, avec un très faible pourcentage de votes. N’en sont ils donc pas conscients ? Alors, il est temps qu’ils agissent en conséquence, qu’ils redescendent sur terre : En ce période de crise, de difficultés de toutes sortes pour la majorité des Français, qu’ils réduisent leurs avantages tant du point de vue social, fiscal et autres. C’est une honte d’opposer les français tels les retraités (dont je suis) qui incitent au respect – Quel exemple pour notre jeunesse !! pas les casseurs – Veut on augmenter le % d’abstention aux prochaines élections ? –

  26. arrêtez de dire que ce sont uniquement des casseurs extèrieurs au mouvement des gilets jaunes qui sont responsables des violences ! on voit bien aux infos que des gilets jaunes à visage découvert pillent et cassent les outils de travail chez des gens innocents avec fierté… Si on pillaient leurs maisons et brulaient leurs voitures en retour ? ils ne font qu’attiser la haine et démolir l’économie du pays. Grâce à tous les dommages matériels qu’ils ont causés, les impôts vont encore augmenter, les assurances idem et tout à l’avenant : MERCI LES GILETS JAUNES
    J’étais d’accord au début avec leurs revendications, mais je ne peux être caution de cette sauvagerie

    • Gilets jaunes qui cassent ou casseurs (professionnels comme le dit aussi le ministre de l’intérieur) qui mettent un gilet jaune, ce que tous ont fait ?

  27. Je pense que c’est votre dernière hypothèse qui est la bonne. Nos services de renseignements sont efficaces et ils le démontrent tous les jours. Donc, à qui profite le crime? Peut-être que l’intérêt de nos gouvernants est de laisser faire afin de discréditer le mouvement des gilets jaunes aux yeux de ceux qui le soutiennent?

  28. Les autres problèmes dont personne ne parle sont la fiscalité en général et la profusion des normes incompréhensibles qui brident l’économie et que les français ne supportent plus Il faut d’urgence remettre tout à plat mais c’est un travail de Titan. La France n’est plus dirigé par des politiques qui pourraient faire remonter les aspirations des français mais par une pléthore de hauts fonctionnaires énarques qui croient tout savoir, décident de tout et qui sont hélas inamovibles. On le constate partout et en particulier au ministère des finances et aussi bien sûr à la santé et à l’écologie entre autre.
    Merci, cher Confrère, de votre blog toujours aussi passionnant. Continuez

    • C’est une honte et scandale de voir ce qui se passe dans notre belle république. Les politiciens sont très forts en phrases et leçons mais comme le pouvoir peut il.laisser.les choses dégénérées ainsi. Pas assez de force de police soit disant…. Et bah pour la 4ème ou 5ème puissance économique mondial ça fait peur…. Que l’on déclare l’état d’urgence… On se croirait envahi par des anarchistes… U’e. Poignée qui bloque tout un pays sans que le gouvernement ne réagisse sauf par de belles paroles (voir les déclarations de Macron) depuis le G20). Alors oui les syndicats de police ont bien raison de demander l’état d’urgence…. Que notre gouvernement fasse régner l’ordre… Il est clair qu’aux USA de telles choses ne se produiraient pas ni en Allemagne… Mais les dirigeants de ces pays en ont dans le slip si je peux me permettre cette expression ! Et évidemment qui va payer pour tous ces dégâts ?!! Et bien tous les français par leurs impôts…. Bravo bravo.
      Et quelle belle image de la France dans le monde une fois encore….

    • Pour répondre maintenant sur le fond. Les gilets jaunes se plaignent de la valeur des taxes et des impôts. L’économie est tellement complexe que seuls les spécialistes de la question peuvent donner un avis crédible. Et ce sont ceux là qui conseillent les politiques, les seuls qui sont responsables de l’équilibre des comptes. Le gilet jaune est comme un malade du cancer qui conteste les doses de chimiothérapie, car il a trop d’effets secondaires…

  29. Comment ne pas être d’accord avec vous ? C’est une évidence, pas pour tout le monde semble t-il !
    La politique du pourrissement pour tenter de récupérer l’opinion, n’est-elle pas en cause ?

  30. Et que dire de la responsabilité des « gentils gilets jaunes » dans tout cela? Que dire des récupérateurs politiques de tous bords, JLM, MLP, LW en tête? Que dire des commentaires et des images journalistiques de tous bords? Que dire des sondeurs de tous bords?
    On attise, on attise, et on va où?

    • J’ai dit vouloir refuser de rentrer dans ce débat qui peut être sans fin, avec de bons et de mauvais arguments, car il y a des « gentils » et des « méchants » partout, c’est dans la nature de l’homme, et chacun ne verra que l’un ou l’autre. Je voulais juste dire que cela aurait dû être évité, nous payons des impôts pour cela. La sécurité est le premier rôle de l’Etat, le renseignement et la prévention étaient aux abonnés absents, c’était le problème d’hier, et qui arrivera encore demain, avec d’autres que les gilets jaunes, si rien n’est fait.

      • Il est facile de tirer à boulets rouge sur les forces de l’ordre mais je peux vous garantir que nos dirigeants détiennent en leurs possessions les compte-rendus de sécurité de tout le territoire. Ils connaissent très bien les villes et personnes à risques, et ce sont eux qui au premier chef donnent leurs DIRECTIVES aux forces de l’ordre et aux militaires et ce en dépit des conseils des forces de l’ordre. C’est du véçu dont je vous parle…

        • Vous n’avez pas bien lu, je ne tire en rien à boulets rouges sur les forces de police, qui font leur boulot dans des conditions difficiles. Voir les syndicats de policiers demander au gouvernement de lâcher du lest car ils n’en peuvent plus est très parlant. Quand on voit des gendarmes non équipés pour ce genre de guerre se faire massacrer à Pouzin dans l’Ardèche par des bandes venues d’ailleurs (acculés dans un cul de sac, ils ont dû être évacués par bateau dans le Rhône), c’est un échec total du renseignement. Et quand on sait que le renseignement n’est plus dirigé par des policiers de métier mais par des énarques, on comprends un peu mieux. C’est cela que j’ai voulu exprimer, pas le travail difficile de la base contre des gens qu’ils ont déjà arrêtés 15 fois et qui sévissent toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.