30

Histoire de la retraite à la carte à partir de 62 ans.


Monsieur Delevoye, Haut-Commissaire chargé de la réforme des retraites, vient de dévoiler un des éléments du futur régime qui vient d’être arbitré : exit la retraite à 67, 68 ans, voici la retraite à 62 ans, à la carte, celui qui veut toucher plus travaille plus longtemps avec bonifications. Je peux difficilement critiquer ce choix, puisque je suis à l’origine de cette disposition, ce qu’ils se garderont bien de dire. En voici l’histoire, preuves à l’appui.

En 2012-2013, les autorités se faisaient pressantes pour que nous passions nos régimes complémentaires à 67 ans, après nous l’avoir imposé dans le régime de base. Plusieurs caisses de professions libérales commençaient à s’incliner, mais cela me chagrinait, bien que cela améliorait les comptes. 65 ans, puis 67 ans, demain 68,69,… ? J’ai donc cherché, et trouvé une autre solution qui donnait le même résultat technique que les 67 ans, mais avec une liberté de choix pour chaque individu : je veux moins, je pars avant l’âge légal, je veux plus, je travaille un peu plus longtemps et l’on me bonifie car je rends service au régime. J’ai ramené l’âge de départ de 65 à 62 ans, avec des bonifications de 3 à 5% pour celui qui poursuit.

J’ai présenté cette réforme à mon Conseil d’Administration réuni en séminaire le 25 mai 2013, et l’ai fait voter en séance plénière le 22 juin. Elle a été publiée dans la lettre de la Caisse en juin, vous trouverez ici (https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/wp-content/uploads/2019/01/Reforme-62-ans.pdf ) cette réforme, expliquant ses avantages et inconvénients, et pourrez constater, preuve à l’appui, que ce qui a été annoncé cette semaine est un 100 % copié-collé.

Après avoir fait voter cette réforme par le Conseil d’Administration, j’écrivais le 25 juin à Monsieur Fatome, Directeur de la Sécurité Sociale (DSS) et le 18 juillet j’étais dans leurs bureaux pour l’expliquer, en insistant sur les avantages qu’ils pourraient tirer en l’appliquant à tous les régimes, et demandant la sortie rapide du décret nous permettant d’appliquer la décision du CA. Aucune objection lors de cette réunion, « nous allons voir ». Ils ont vu pendant 4 ans, ou plutôt ils ont bloqué pendant 4 ans. Chaque fois que je les relançais, réponse : « vous n’avez pas l’aval des syndicats ». Moi qui croyais que c’était les élus sociaux, les administrateurs des caisses qui décidaient, non c’était les syndicats sans aucune compétence. La DSS, notamment le bureau 3C chargé des retraites, ne s’y est jamais intéressé, il a fallu que Monsieur Delevoye fasse leur boulot.

En effet la réforme a été bloquée par trois « grands » syndicats (2 de médecins, 1 de professions libérales). Je tiens à préciser ici qu’en ce qui concerne les «grands», il en est des syndicats comme chez l’homme : la taille n’a rien à voir avec l’intelligence (« Les grands esprits ont toujours rencontré l’opposition violente des esprits médiocres ». Albert Einstein). Merci à Messieurs Chassang, Ortiz, Decalf, Leicher d’avoir montré leurs compétences pour savoir ce qui était bien ou ce qui était mal.  Je n’ai pas été aidé non plus par les autres Caisses de professions libérales, le bureau de la CNAVPL étant allé voir la veille du vote Mr Chassang à l’UNAPL pour prendre des ordres au lieu de se pencher sur les aspects techniques, avantages et inconvénients. N’osant pas voter contre pour ne pas se ridiculiser encore plus, la totalité du bureau s’est abstenu (Cipav, dentistes, pharmaciens, vétérinaires, assureurs, que ces professions le sachent). La DSS n’a pas joué son rôle en privilégiant le côté politique plutôt que technique, en méprisant en plus comme toujours les élus sociaux. Tutelle et syndicats unis contre le progrès et la liberté de choix pour les affiliés. Depuis cette date, j’ai toujours dit chaque fois que je le pouvais, que cette réforme devait être appliquée partout, ce qui éviterait de mettre tout le monde dans la rue en augmentant l’âge de départ en retraite.

Alors même si je ne partage pas tout votre projet, merci Monsieur Delevoye de n’avoir regardé que le côté technique de la chose. Je savais depuis quelques temps qu’il avait été dit dans ses bureaux que la solution adoptée par la Carmf était intelligente et qu’il fallait l’étudier. Il restait des arbitrages avec les taux de bonifications (un seul taux entre 62 et 65 ans avec des effets de seuil néfastes), bonifications seules ou décotes,… Je m’étais posé toutes ces questions, ils sont arrivés strictement aux mêmes options, ils auraient été plus vite s’ils m’avaient demandé (d’autant plus que des idées techniques et applicables, j’en ai d’autres). Maintenant quelle sera l’attitude des autres « grands » syndicats ? Comme celle des médecins ?

Lors du colloque sur la réforme organisé par la Carmf en octobre dernier et auquel est venu Mr Delevoye, j’avais évoqué cette réforme, son histoire et l’attitude de ceux qui l’ont bloquée, critiquée, pour 4 ans plus tard, après mon départ en dire beaucoup de bien, et j’avais cité Courtelline : « passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet ». D’autres, plus sévères, citeront Louis Aragon : « Le propre du génie est de fournir des idées aux imbéciles une vingtaine d’années plus tard ».

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

30 Commentaires

  1. Pourquoi ne pas avoir choisi comme interlocuteurs des professionnels qui connaissaient parfaitement leur caisse au moins dans un premier temps ?
    ce qu’il y a de certain ,c’est que cette réforme devient un cafarnéum car on ne peut annuler tous les critères (garder la pénibilité est un casse tête et vouloir intégrer soi disant l’ASV dans la retraite ,pardon!, système universel est très curieux et sûrement un attrape nigaud)
    va t on mettre des alinéa pour tous les les régimes spéciaux ?
    une retraite universelle…..mais pas unique ????
    on ne peut faire une retraite identique pour les salariés et les indépendants
    Il y avait 42 caisses pourquoi en faire qu’une ! les réformes d’autres pays le démontrent
    gouvernance: l’état a démontré au fil du temps son impossibilité à gérer ses propre fonctionnaires (pas de caisse et impossibilité de fournir leur nombre ) pourquoi deviendrait il gestionnaire de 30 millions de personnes !!!
    Delevoye qui ne connaissait rien n’a pas demandé aux bonnes personnes ,il aurait dû convoquer tous les directeurs de caisses ou président certains représentants des syndicats n’y connaissent rien mais rien même pas la signification du sigle ASV !! et c’est eux qui sont les représentants officiels !!! Merci à vous! RC
    une réforme doit être égalitaire d’abord puis il y a des organismes d’action sociale qui peuvent s’occuper de l’équité !
    une réforme simple compréhensible par tous et qui permet un contrôle facile …..les Powerpoint du HCRR sont loin de démontrer qu’ils sont prêts pour cette réforme! c’est assez effrayant ! alors que le concept de départ pour 1 euro cotisé même prestation ……le choix de penseurs au lieu d’ hommes pragmatiques est une erreur RC
    Au secours il faut retarder le projet retraite

  2. ce qu’il y a de certain ,c’est que cette réforme devient un cafarnéum car on ne peut annuler tous les critères (garder la pénibilité est un casse tête et vouloir intégrer soi disant l’ASV dans la retraite ,pardon!, système universel est très curieux et sûrement un attrape nigaud)
    va t on mettre des alinéa pour tous les les régimes spéciaux ?
    une retraite universelle…..mais pas unique ????
    on ne peut faire une retraite identique pour les salariés et les indépendants
    Il y avait 42 caisses pourquoi en faire qu’une ! les réformes d’autres pays le démontrent
    gouvernance: l’état a démontré au fil du temps son impossibilité à gérer ses propre fonctionnaires (pas de caisse et impossibilité de fournir leur nombre ) pourquoi deviendrait il gestionnaire de 30 millions de personnes !!!
    Delevoye qui ne connaissait rien n’a pas demandé aux bonnes personnes ,il aurait dû convoquer tous les directeurs de caisses ou président certains représentants des syndicats n’y connaissent rien mais rien même pas la signification du sigle ASV !! et c’est eux qui sont les représentants officiels !!! Merci à vous! RC
    une réforme doit être égalitaire d’abord puis il y a des organismes d’action sociale qui peuvent s’occuper de l’équité !
    une réforme simple compréhensible par tous et qui permet un contrôle facile …..les Powerpoint du HCRR sont loin de démontrer qu’ils sont prêts pour cette réforme! c’est assez effrayant ! alors que le concept de départ pour 1 euro cotisé même prestation ……le choix de penseurs au lieu d’ hommes pragmatiques est une erreur RC
    Au secours il faut retarder le projet retraite

  3. Encore merci Gerard de tes explications claires et concises.fidèle soutient depuis sos retraite,je me régale toujours à lire tes billets qui parlent de bon sens ! Encore merci

  4. Bravo Gérard
    J ai été votre externe au PU CHIR CHAMPETIER il y a bien longtemps.
    J y ai appris beaucoup et ensuite ORL CHEZ LE PR CHARACHON.
    Maintenant proche de la retraite. Et dure réalité le cumul emploi retraite est peu encourageant.
    Merci pour votre action et vos conseils
    Amicalement

  5. Merci pour votre courage, votre ténacité, votre clairvoyance et votre pensée équilibrée qui cherche le compromis entre l’intérêt général et l’intérêt de chacun.

  6. Bonjour!
    Ne recevant plus les alertes sur vos billets, je vous contacte pour voir si vous pouvez faire quelque chose car vos billets sont très intéressants.
    Merci.

  7. Merci cher collègue
    J ai toujours apprécié votre courage et vos solutions
    C est dur d avoir raison avant tout le monde !
    Courage!

  8. ces énarques ne pensent qu’à leur promotion et s’ils peuvent être élus en piquant et distribuant les réserves des « nantis » médecins pour équilibrer les comptes des Caisses de l’Etat ,ils seront toujours bien vus.Là encore, Le Président Maudrux a tout fait pour la profession mais il a été dézingué par les ambitieux Chassang et Fatome,l’un,médecin ,l’autre, politicard de première, sans parler de la sottise des syndicats technocrates(FMF et CSMF) qui étaient et sont toujours aux commandes et…triompheront probablement.

  9. Merci Gérard pour tout ce travail de défense de nos intérêts. Les syndicats ont placé à leur tête des ignares qui ont du temps à donner car peu de patientelle.Ils sont presque toujours achetés par le pouvoir en place .

  10. « Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui » Jonathan SWIFT

    • Si vous voulez parler de Macron, je suis d’accord avec vous. Mais vous semblez parler plutôt de Gérard Maudrux, que j’aime bien, mais que j’ai parfois du mal à suivre.

      • Non, ce n’est qu’une citation de plus comme les miennes, et ce n’est pas plus à moi qu’à Macron que cela s’adresse, mais à nos technocrates et syndicalistes.

  11. Excellentes remarques et savoureuses citations en fin d’article. Bravo pour la clairvoyance que vous avez eue. Un énarque s’inspirant de quelqu’un comme vous qui sait la réalité des chose? Les bras m’en tombent. Peut être une toute petite lueur d’espoir? Une petite anecdote quand même : l’autre jour un ancien commandant de sous marins nucléaires m’expliquait qu’il y avait des cours spéciaux à l’école de guerre dans lesquels il s’agissait d’apprendre aux hauts gradés comment parler et communiquer avec un énarque. Un indice de plus que l’énarchie vit sur une autre planète, et que ce n’est pas la nôtre.

    • Super cette anecdote, je la ressortirai. Crédible, l’armée ne laisse rien au hasard. Nul doute que l’ancien chef des armées n’avait pas eu les cours, car il n’a pas su parler à Macron qui dans les faits lui a pourtant donné raison l’année suivante en augmentant sérieusement les crédits, a moins que ces cours aient été mis en place après le limogeage pour éviter d’autres ennuis ? Samedi CA de la Carmf, je leur ai lu ton commentaire et ai proposé la même formation. On a bien ri mais retenu l’idée.

      • Le Général de Villiers avait sûrement lu les cours, il semble très malin mais il n’était prêt à vendre son âme et celui de ses hommes face à un jeune cadre très sûr de lui: ça a été la plus grosse erreur de Mr Macron, paraître n’est pas être ! la suite l’a montré

  12. La seule et vraie réforme, c est la capitalisation individuelle et responsabilisation de l individu

  13. Bravo
    Et mes félicitations pour ta vision futuriste dont manquent cruellement les directeurs et autres énarques

    • Pas d’accord, les Enarques ont ont une vision du futur très développée.
      Une vision de LEUR futur!

  14. Pourquoi faut il que la paresse et la bêtise l’emportent sur l’intelligence ?
    Je cotise à la CARMF depuis un demi siècle et je continue car je fais partie des retraités actifs. Je m’en trouve bien. Un seul bémol, le blocage des points de retraite pour ceux qui comme moi participent toujours à abonder la CARMF. Le Docteur Maudrux pourra peut être m’expliquer en quoi cela est juste. Confraternellement

    • Ce n’est pas une disposition Carmf, mais une Loi générale. Seuls y échappent les militaires qui peuvent une fois retraités exercer un autre métier et acquérir des droits à une seconde retraite, et… certaines catégories d’élus. Le principe de faire cotiser ne me choque pas, au nom de l’égalité entre travailleurs, l’un serait soumis à cotisations, l’autre pas alors qu’ils font le même travail et ont les mêmes revenus ? Par contre là où ce n’est pas normal, c’est que d’un côté la cotisation donne des droits, de l’autre rien. Cela ne doit donc pas être la même cotisation (ou alors il faut acquérir aussi des droits). J’ai toujours proposé à la tutelle une solution intermédiaire : la cotisation est calculée de la même manière, mais on pratique un abattement de 50% (et 100% pour les activités peu importantes comme des remplacements, ce que nous faisons à la Carmf en dessous de 11 500€ nets en détournant un peu la Loi par d’autres dispositions). Là encore j’ai toujours proposé dans le vide, sans être soutenu par aucun syndicat, pourtant chargés de défendre les confrères. Dans les autres professions, cela ne bouge pas non plus, tout le monde semble satisfait de cette anomalie.

  15. Malheureusement, Fatome sévit toujours
    et MST, au conseil d’état sans doute aussi, après avoir fait passer des décrets scélérats
    Bravo Gérard

  16. Mille merci. Enfin, des propos pleins de bon sens, quand les autres ne méritent pas notre écoute, et ce, depuis fort longtemps.

  17. je suis vos commentaires depuis des années et je vous félicite pour la clarté et la rigueur de vos propos.
    merci de nous avoir défendu

  18. Donc retraitée en juillet 2014 à 65ans et actuellement retraitée active car pas de successeur donc cotisant pour rien , et sans surcote ,j’ai été volée par ce retard de décision ? Je vous apprécie depuis toujours et déplore l’eventuel Futur vol des réserves que vous avez constituées avec tout les confrères consœurs même si à 70 ans bientôt , j’apprecie Mon activité clinique de psychiatre et 51 ans de travail et cotisations et 6 retraites dont la plus dure à établir exacte par Neovia fut l’Ircantec . Merci de nous informer si justement.

  19. Il faut rappeler que le Président Maudrux n’a jamais été bien vu ni par les ministres de tutelle, quels qu’ils soient, ni par les syndicats, quels qu’ils soient également, peut être parce que ceux ci n’ont pas vraiment fait grand chose pour notre profession. A part vivre sur la bête … merci encore Gérard !

  20. merci Gérard pour cet éclairage;il y a bien longtemps que je n’écoute plus les grands syndicats,et suis ravi de pouvoir te lire grâce à ce Blog
    Qu’un jour grâce te soit rendue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.