8

Diminuer les dépenses (1)


Le problème de la France, c’est ses records ou podiums mondiaux : prélèvements obligatoires, dépenses publiques/PIB, nombre de fonctionnaires/habitant,… Tout ceci nous coûte une fortune, diminue notre pouvoir d’achat, empêche la croissance. Parmi ces records mondiaux, le nombre d’élus. Ils sont quasiment 550 000 ! Que fait un élu une fois élu pour se faire connaître, justifier son statut ? Il prend des décisions, qui toutes engendrent des dépenses, trop facile avec l’argent des autres. Au passage il n’oublie pas de se servir. Plus vous avez d’élus, plus vous avez de dépenses. Moins vous aurez d’élus, moins vous aurez de dépenses.

Nos dirigeants le savent, ils ont même la recette. Regardez pour les médecins : comment diminuer les dépenses ? En diminuant le nombre de médecins. Je me souviens il y a plus de 20 ans quand je discutais avec eux, ils me disaient que le problème, ce n’était pas les honoraires, mais les prescriptions. En diminuant les prescripteurs, ils voulaient diminuer les prescriptions. Eh bien ici c’est strictement la même chose : diminuez le nombre d’élus, vous diminuerez les dépenses. Leur erreur était de penser que le médecin désœuvré faisait le trottoir pour attirer le client et gagner de l’argent alors que c’est le patient qui vient de lui-même. Ici nous sommes dans une situation inverse : l’élu distribue pour montrer qu’il existe, pour se faire réélire, et plus il se crée de travail, plus il justifie l’augmentation de ses émoluments.

Alors comment faire ? S’il y a tant d’élus, c’est parce qu’il y a trop de niveaux de décisions qui font redondance et se gênent. Communes, groupements de communes (communauté, agglos,..), départements, régions, Assemblée, Sénat, Parlement européen,… Réorganisons tout cela.

Personnellement je supprimerais les régions, et je grouperais les départements par deux, sortes de mini régions. Zéro région (administrative), moitié moins de départements, cela fait déjà 3 fois moins d’élus locaux, et plus d’efficacité. Le 83 avec le 06, le 04 avec le 05, 73 et 74, 38 et 01, 07 et 26, 67 et 68, etc. Parfois il peut n’y en avoir qu’un, parfois 3. Autrefois pour tailler les départements, il fallait que l’on puisse faire l’aller-retour à la préfecture en une journée de cheval. Aujourd’hui la voiture réduit les temps. De plus la dématérialisation à marche forcée fait que l’on a plus besoin d’aller en préfecture pour la plupart des démarches.

La réforme des régions a été un monstrueux fiasco, aucune raison d’être. Ce qui se passe à Pont Saint Esprit se décide à Toulouse, le parlement de Bretagne n’est même pas en Bretagne, il y a parfois plus de 500 km d’un bout à l’autre d’une région. Que font ces élus une fois élus ? Rappelez-vous ce gilet jaune ( https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2018/12/08/gilet-jaune-exemplaire/), payé 2 600 euros nets par mois comme « Directeur de la culture, du tourisme et du patrimoine » depuis 2008, restant chez lui depuis 10 ans car sans travail pour lui. Comment est-ce possible ? Voici comment je vois les choses : les nouveaux élus (département, région) se réunissent et se disent : « maintenant qu’est-ce qu’on peut faire ? Créons un machin pour la culture, un autre pour le patrimoine, la musique, les agriculteurs,,… ». Il y a déjà des gens qui s’occupent du patrimoine dans la commune, dans l’agglo, dans le département, à Paris,.. Ici ils ont créé un office de la culture, du tourisme et du patrimoine, nommé un directeur, qui va embaucher des secrétaires,… Pour faire quoi ? Ce n’est pas le problème. Il n’y avait pas de besoin, on créé la structure pour créer le besoin, mais depuis 10 ans, on arrive pas à leur trouver du travail.

Tout le monde le dit ou le chante : le travail, c’est la santé. C’est tellement vrai, que tous ces fonctionnaires territoriaux en ont tellement peu que cela les rend malades. Toutes les études montrent que c’est dans ces organisations qu’il y a le plus d’absentéisme, d’arrêts maladie. Pas grave, ils partiront plus tôt à la retraite et pourront se requinquer à Tahiti avec 75% de plus qu’en métropole. Tout ceci coûte des sommes gigantesques. 3 fois moins d’élus, c’est nombre de centres de décisions qui font doublon quand ils ne se mettent pas des bâtons dans les roues qui disparaissent. Pour nombre de choses, pouvez-vous me dire ce qui relève de la commune, des élus départementaux, des élus de la région ou simplement du préfet ? 

Il y a aussi d’autres élus qui ne servent pas à grand-chose. Tout le monde pense qu’il faut supprimer le Sénat. A quoi sert-il ? S’ils sont en phase avec l’Assemblée, beaucoup de bruit pour rien. S’ils sont en désaccord, encore plus de bruit pour rien car in fine, c’est l’Assemblée qui décide. Le Sénat, c’est pour caser des amis, des élus qui s’élisent entre eux, dans une assemblée qui papote mais ne décide rien. Leurs dépenses sont délirantes, mieux vaut être jardinier ou cuisinier au Sénat que cadre supérieur dans une entreprise, encore plus pour la retraite. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de sénateurs qui connaissent mieux les dossiers et travaillent plus que les députés, j’en ai vu, leur place serait plus utile ailleurs. 

Et le Conseil économique et social ? Grande étagère pour caser les amis et syndicalistes, pour arrondir leurs fins de mois et retraites supplémentaires. Combien ça coûte et combien ça rapporte ? Plus de 2 100 « élus » qui touchent pour la plupart plus de 2 500 euros par mois (sans compter les « correspondants » à plus de 1 000 euros) alors qu’ils se réunissent une fois par mois et ont tous un autre métier. Comme pour les élus régionaux, leur nombre n’a pas diminué en diminuant le nombre de régions…

Clemenceau disait : « la France est un pays extrêmement fertile, plantez des fonctionnaires, il poussera des impôts », aujourd’hui il dirait : « plantez des élus, il poussera des fonctionnaires et des impôts ». Pour être efficace, il faut s’attaquer à la racine, pas aux conséquences.

A chaque campagne électorale les candidats nous disent : « je diminuerai le nombre de fonctionnaires de 100, 150 000″, nombre totalement arbitraire et qui ne veut rien dire, sans dire comment, pour ensuite oublier cette promesse ne sachant comment le faire. Moi je dis comment faire efficacement : supprimons les structures et les élus, dont la disparition ne modifierait en rien le fonctionnement de notre république. Un audit par une société indépendante pour les lister serait le bienvenu, ensuite il suffit d’agir pour les Français plutôt que pour les copains. Les économies ? Des dizaines de milliards, plus intéressant que les 500 millions des GAFA ou autres mesurettes de l’actuel concours Lépine de la fiscalité via le « grand débat ».

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

8 Commentaires

  1. Pour reagir : en esperant que cela se fasse, la reduction du nombre de deputés de 30% est justement au programme de campagne du president, dans le cadre de la reforme de l’etat ce qui devrait alors faire de la France un des pays avec le plus faible nombre de parlementaires par habitant : enfin une bonne nouvelle ! – à part ca au rayon vol un article sur la taxe professionnelle aurait je pense sa place en bonne position : suppriméé très justement par Sarkozy puis reintroduite de facon hypocrite sous un autre nom et bien sur comme toute taxe en hausse progressive ….quand je paye mes impots sur le revenu je crois encore que cela finance au moins un peu les services publics que j’utilise, quand je paye mes cotisations urssaf, je recupere un peu avec les allocations familiales, quand je paye la taxe professionnelle, je recupère quoi ? rien …je finance les chambres de commerces et d’industrie qui elles meme arrosent genereusement toutes les starts ups local et projets innovants avec des subventions qu’elles ne reverront probablement jamais …ceci est anormal

  2. Cette impression du trop plein d’élus et la question de leur utilité est de plus en plus partagée ce qui se traduit par l’abstention ou le vote blanc ou nul . Seront ils un jour pris en compte pour juger de la validité d’une élection ?

  3. Merci Monsieur Maudrux pour ce que vous avez fait et ce que vous soulevez encore et toujours.
    S’il vous plait envoyez vos commentaires et propositions aux politiques, aux élus et à tous les français pour que tout le monde sache qu’il existe des gens intelligents et capables de mettre un coup de pied dans la fourmilière et de redonner confiance et courage à tous ceux qui aiment la France et qui veulent éclaircir l’avenir de leurs enfants.

  4. lire l’excellent livre d’Agnés VERDIER-MOLINIER,paru en 2013;
    « 60 milliards d’euros d’économie par an »; aprés cette lecture chacun
    comprendra que rien ne se fera.nous sommes un pays écroulé ,qui ne se
    relevera pas. hélàs.

  5. votre analyse est identique à celle déjà validée par Agnés VERDIER-MOLINIER, dont je conseille la lecture,notamment le livre paru en 2013:
    « 60 milliards d’Euros d’économie par an ».
    après cette lecture,on prend conscience de l’ampleur et quasiment de l’impossibilité qu’une vraie réforme se réalise.c’est fichu,hélàs.

  6. Cher confrère, j’au toujours beaucoup apprécier votre engagement à la CARMF toujours à nous défendre et à vouloir élire notre système. Je ne fais que partager votre avis. Merci Monsieur Mauudrux

  7. eh oui!!! faites ce que je dis , ne faites pas ce que je fais , vieil adage toujours en vigueur !Ouf comme vous, Monsieur Maudrux, j’ai quitté le navire de la médecine libérale ! je tremble pour nos jeunes étudiants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.