6

Réforme des retraites (2) : Delevoye le grand magicien.

La réforme des retraites a pour but de redistribuer les cartes à enveloppe constante, non de régler le problème de fond du financement afin de garantir le niveau des retraites face à la baisse constante du rapport démographique. Redistribuer les cartes pour plus d’équité, et à enveloppe constante car il n’est pas question de déboucher sur une augmentation significative des cotisations, ni sur une baisse des retraites, du moins dans un premier temps, car après se posera toujours le problème d’équilibre.

Si on ne touche pas aux recettes globales et que l’on gomme les inégalités dans la redistribution, comme « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », la logique veut que si certains perdent, d’autres gagnent et vice versa. Or le HCRR a réussi un exploit : tout le monde gagne, il n’y a pas de perdant. Nous ne pouvons tous qu’applaudir et accepter rapidement cette réforme providentielle.

Le rapport se veut pédagogique et à la portée de tous, et pour expliquer des mesures et leur résultat, il donne des exemples pratiques.

Pages 122 et suivantes, on a droit à 9 exemples, de Martine développeuse web de 22 ans à Julien, adjoint administratif dans la fonction publique, en passant par Leila au Smic, Lisa qui devient cadre, Laurent qui a une carrière en dents de scie, Inès qui est à mi-temps et d’autres dont plusieurs fonctionnaires.  Sur ces 9 cas, aucun perdant, il y a 3 neutres et 6 gagnants. Quelle que soit votre situation, quelle que soit votre carrière, vous avez 2 chances sur 3 de gagner, et dans le pire des cas, rien ne change.

Cerise sur le gâteau, devinez qui gagne le plus ? Ceux qui sont dans la fonction publique !  Moi qui croyait que c’était des privilégiés qui touchaient plus, qu’à cotisation égale ils touchaient 3 fois plus et que la fin des privilèges leur poserait problème, eh bien non. Je dois remettre en question mes idées fausses sur le sujet. Ceci dit, Leila n’est pas en reste, assistante de direction au SMIC (sic), sa retraite va passer de 77,4% du dernier salaire à 91,2% (tout en restant en montant 30% en dessous d’un poste inférieur dans la fonction publique … ). Je croyais le système actuel inégalitaire avec nombre de privilèges à supprimer, ces calculs montrent qu’il n’en est rien car personne ne baissera, au contraire.

Et puis il y a Karim, étudiant (p 18), suivi de David, 62 ans, et Louison. Plus loin Céline (27), Sarah (35), Paolo (49), Michel, Yves, Selma (72), Marc et Anita,..  Qu’ils sont beaux et heureux tous ces citoyens, tous gagnants, alors que l’on croyait que la situation allait de plus en plus mal.

Prenons le cas de Céline, 45 ans, à mi carrière lors de la mise en place, et qui suite à la démonstration de son cas, peut penser qu’elle va toucher 68% de son salaire actuel tout comme David, salarié, 62 ans, qui va toucher 70% net de son dernier salaire. Moi qui croyais, au vu des publications CNAV et AGIRC-ARRCO concernant salaires et retraites moyennes qu’on approchait les 50%, je suis agréablement surpris.

A la lecture de ce rapport, n’y comprenant rien à la retraite, si je prends mon cas personnel, je ne peux que souscrire. Par contre connaissant un peu les retraites, je me demande si la mariée n’est pas un peu trop belle, mais c’est toujours le cas après passage chez le couturier, le coiffeur et le maquilleur. 

Prochain épisode je vous donnerai les trucs de magie, je vous expliquerai comment décrypter, tourner les chiffres pour les rendre présentables, car ici ils ne sont pas trafiqués, tous les calculs sont justes. Enlevez la robe, le maquillage, décoiffez, il peut y avoir des surprises. Excusez-moi mesdames pour l’exemple, mais je vous rassure, c’est pareil chez les hommes. Ils ne sont pas toujours aussi présentables qu’on peut le croire, loin de là.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

6 Commentaires

  1. Bonjour, rien à voir mais un peu quand même, la semaine dernière, je lisais un fil AFP dans lequel il était question des caisses des professions libérales.
    Le journaliste était en mode débridé puisque selon son analyse, les caisses en question étaient « assises sur un butin de 4Md/€ ». Un butin selon le scribe, voilà comment, en France, on appelle une bonne gestion de son argent…

  2. Comment est-il envisageable de récupérer dans une structure privée des fonds acquis au fil des ans?
    Quand le gouvernement va-t’il annoncer que les pièces libres de nos maisons vont être redistribuées pour une meilleure égalité?
    N’y-a-t’il pas une façon de leur couper l’herbe sous le pied et de redonner les réserves de la CARMF à ceux qui les ont constituées?
    Etes-vous suivi et en rapport avec le gouvernement ? Avez-vous une écoute et une discussion avec eux?
    Merci de vos articles si pertinents.

    • Il y a un jugement du Conseil Constitutionnel qui précise bien que les réserves appartiennent à ceux qui les ont constituées, personne ne peut se les approprier.

      • Puisque il a été décidé que la collecte des cotisations retraite ne sera plus assuré par la CARMF, les réserves ne seront elles pas nécessairement employées dés que les cotisations retraite des médecins ne seront plus reversées à 100 % à la CARMF.

  3. Cui prodest ? Vieille règle dans les enquêtes de police, à appliquer aux retraites. A qui profite la réforme ? Au gouvernement évidemment, qui cherche des sous. Où les trouvera-t-il ? Dans des bonnes caisses de retraite bien gérées comme celle des médecins où il y a plein de réserves à pomper. Il est très significatif que dans les exemples pris il n’y a aucune profession libérale et plein de fonctionnaires hors « régimes spéciaux ». Donc ce qu’on veut cacher c’est clair c’est qu’on va privilégier les fonctionnaires honnêtement, les régimes spéciaux on ne va pas y toucher pour ne pas risquer de compromettre la réélection de Macron, et on va pomper les réserves de caisses comme la CARMF tout en piquant du blé ailleurs comme chez les retraités si on peut. Vaste programme lucratif et bien entendu on promet de ne le faire que après les élections…si on vote « bien » ! C’est bien clair. Je propose qu’on mette en place un siège éjectable pour chaque médecin actif ou retraité et qu’à la moindre alerte ça déclenche le reversement à l’intéressé de tout ce qu’il a cotisé, à charge pour lui de le replacer où il veut pour se faire son propre bas de laine

  4. S’il n’y a pas de perdant et que des gagnants, on se fait rouler dans la farine.
    Je pensais que ce régime universel éviterait aux contribuables d’avoir à payer 15000€/an à chaque retraité SNCF, RATP….Mais si eux aussi gagnent comment fait-on. A suivre vos prochains articles et merci pour vos recherches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.