17

Réforme des retraites : vers 43 régimes ?

Réforme des retraites : vers 43 régimes ?

On dirait que la future réforme va de mal en pis. Alors que tout n’a pas encore été dévoilé, que les hostilités n’ont pas vraiment commencé, le gouvernement commence à reculer. Soit la France est impossible à réformer, ce que je pense et qui n’augure rien de bon, soit la réforme est mauvaise, ce que je pense encore plus, car une bonne réforme, faites par des gens compétents avec de l’expérience et les pieds sur terre était possible.

Que nous propose-t-on aujourd’hui ? D’étaler encore plus dans le temps, voire carrément de faire cohabiter deux systèmes : l’actuel avec ses 42 régimes, et le régime universel, soit pendant plus d’une génération… 43 régimes !

Le résultat pratique de ce qu’on nous propose aujourd’hui est très simple à deviner, et ne présente que des inconvénients avec un échec total et augmentation des inégalités que l’on prétend vouloir gommer aujourd’hui. 

Tout d’abord si on ne touche pas à l’acquis, l’extinction des droits d’un régime, c’est 65 à 70 ans. Pourquoi ? Celui qui a 20 ans, a commencé son activité il y a 2 ans, va encore travailler 43 ans, sans doute plus, et bénéficier pendant 22-23 ans de sa retraite ancien régime. Total 65 à 70 ans (plus pour les centenaires !).

L’ancien et le nouveau persisteront indéfiniment, car si aujourd’hui, le gouvernement recule pour intégrer certaines catégories, que feront les gouvernements de demain face aux mêmes menaces ? La même chose. Ils remettront à plus tard et les 42 régimes actuels cohabiteront indéfiniment avec un nouveau régime qui va passer du statut d’universel à celui de 43 ème régime.

UNE RÉFORME OBSOLÈTE AVANT DE NAÎTRE

Si ce nouveau régime prend plus d’une génération pour se mettre en place, il est déjà totalement obsolète. En effet les auteurs de la réforme n’ont pas été capables à ce jour de fournir des projections afin de savoir quelles seront retraites et cotisations dans peu de temps, avec 1,7 cotisants pour 1 retraité. Or maintenant il faut raisonner avec 1,3 cotisants par retraité (baisse de 23% des « financiers » du régime), avec une tendance inéluctable vers le 1 pour 1. Avant de mettre les citoyens dans un système qui sera leur source de revenu pendant le tiers de leur vie d’adulte, il faudrait peut-être leur en dire plus. Alors que le monde entier fait évoluer les systèmes en répartition vers des systèmes mixtes, la France enfonce ses citoyens dans un système dont les politiques savent très bien qu’il n’est pas tenable, encore moins demain qu’aujourd’hui.

UNE RÉFORME PROFONDÉMENT INÉGALITAIRE

Les jeunes qui vont commencer leur vie active demain vont entrer dans le nouveau régime. Ils vont cohabiter pendant des décennies avec des collègues qui pourront partir à 55 ans, alors que pour eux ce sera 70 ans, et avec beaucoup moins financièrement. Vous pensez qu’ils vont l’accepter longtemps ? On voudrait planter les germes d’une guerre civile entre actifs qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Les Français sont déjà assez jaloux les uns des autres pour ne pas remettre des braises dans le feu, attitude irresponsable.

UN ÉCHEC PRÉVISIBLE MAIS NON INÉLUCTABLE

Une fois de plus, comme toujours, nos dirigeants vont arriver à un résultat inverse de ce qui est souhaitable. Pourquoi ? Parce qu’ils n’écoutent qu’eux-mêmes. Depuis le début on leur dit 1P et non 3P, depuis le début ils n’écoutent pas. Résultat ils vont arriver à un exploit sans précédent : robes noires, blouses blanches, commerçants, artisans, agriculteurs, actifs, retraités, côte à côte avec la CGT dans la rue. C’est pour cela qu’ils commencent à reculer, mais leurs propositions montrent qu’ils n’ont pas encore compris l’erreur de stratégie, car sur le fond, le diagnostic et l’exposé des motifs de cette réforme sont bons.

Il fallait procéder par étapes, ne pas mettre la charrue avant les bœufs. Un régime de base universel, à 1P, personne n’aurait rien trouvé à redire. Et jusqu’à 3P, créer des caisses complémentaires pour ceux qui n’en ont pas (régimes spéciaux et fonctionnaires), avec des règles communes, et gérées par les intéressés, avec leurs propres cotisations.

La réforme proposée n’était pas bonne, le bricolage que l’on nous propose sera pire. Il n’est pas encore trop tard pour rectifier le tir.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

17 Commentaires

  1. La réforme proposée me paraît être l’arbre qui cache la forêt. Pourquoi exclure des Régimes spéciaux les régimes très spéciaux, ceux de nos élus ? Et tant que l’on n’aura pas fait le ménage dans dans la sécurité sociale qui « arrose « , dans un espoir de Paix Sociale, des nons cotisants avec les deniers des cotisants basiques (c’est à dire tous sauf les élus) on perpétue un régime inégalitaire, antidémocratique, qui terminera par une rue en révolte.

  2. Que signifie P ? Pardonnez mon ignorance. Cordialement et mercinpour vos explications dans ce fomaine délicat!

    • 1P ou 1 PSS = Plafond de la SS, soit 40 000 euros. Cela sert de base à nombre de calculs de cotisations ou de prestations, une sorte d’étalon.Evalué (ou manipulé) chaque année par le gouvernement.

  3. Comme d’habitude : l’explication est parfaite mais ne reste que sur le quotidien du médecin… Quel dommage de ne pas diffuser pour le grand public !!

  4. 1 PSS est la meilleure des réformes mais , comme vous le dites très justement, au delà d’un PSS il faudra créer un régime complémentaire pour les (hauts) fonctionnaires…sauf qu’ils ne veulent pas payer (d’où les 3 PSS comme ça on ne paye rien et en plus on capte les réserves des régimes vertueux).

    • Merci Dr Maudrux de continuer à vous impliquer comme vous le faites , mais comme je l’ai dit au Dr MARLEIX , il faut avoir accès aux grandes chaînes des Médias et à leurs « discussions » sinon la profession n’aura jamais d’impact sur l’opinion … Merci encore des avis pertinents que Vois continuerez à Nous donner Cordialement . Dr jp Gamondes

  5. Entièrement d’accord avec toi, nous sommes gouvernés par des incompétents sans aucun bon sens
    Bienamicalement

  6. Ah oui ça bonne idee !
    Maudrux a la place de Delevoye !
    Je signe la petition !
    Bon faut pas rever il n’est ni enarque ni ancien ministre, ni fonctionnaire, ni syndiqué

  7. tout à fait d’accord avec toi,cher Gérard
    on parle d’une concertation qui n’existe pas; reviens vite aux affaires

  8. Les politiques parlent de nos retraites à tous ….
    Mais …. Quid des retraites des députés, sénateurs, autres ambassadeurs des pôles et anciens ministruscules et présidents ??????????
    Retraites par points aussi ???
    Silence, passez il n’y a rien à voir.

  9. Mr MAUDRUX, il faut que vous preniez la place de DELEVOYE. Ce serait un bon service à lui donner. Car il y a du bon sens dans votre approche. Elle est pragmatique et humaine c’est-à-dire imparfaite mais réaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.