25

Professionnels libéraux : à vos portefeuilles.

Avec le Régime Universel, certaines professions libérales vont voir leurs cotisations exploser, d’autres leurs pensions faire le plongeon, toutes vont voir leurs régimes autonomes et professionnels disparaître. Aucune n’est épargnée, et pourtant, combien de protestations syndicales ? Combien dans la rue ?

Si on n’entend pas les chambres, l’UNAPL, regroupant 67 syndicats de PL (dont CSMF et SML chez les médecins) vient de trouver la solution pour compenser la baisse importante des futures retraites. Au lieu de rejeter une réforme qui lèse tout le monde, on l’accepte si on leur donne le droit de faire payer plus les confrères pour avoir la même retraite qu’avant !

Lors de son Conseil National du 9 janvier, l’UNAPL a décidé de demander la possibilité de « créer un régime complémentaire », bien entendu et précisé « obligatoire », pour « permettre aux libéraux de conserver leur taux de remplacement actuel ». Vous avez bien lu : OUI À LA RÉFORME, UNIQUEMENT SI ON FAIT PAYER PLUS LES LIBÉRAUX !

Voilà la position défendue pas vos syndicats. Un nouvel étage qui s’ajoute au Régime Universel. Mais qui a mis en place ces faux défenseurs de nos professions ? Vous, et vous êtes prêts à revoter pour eux lors des élections professionnelles, ou à vous abstenir pour qu’ils passent encore mieux. 

Chez les médecins il faut savoir que ces propositions ont été avancées par vos syndicats lors de la réunion sur le RU le 7 janvier, et bien entendu les autorités n’ont pas dit non. Quelle aubaine pour eux : faire accepter le RU en échange de cotisations supplémentaire ! Ils n’en demandaient pas tant ! 

« La baisse des prestations pourrait être compensée par un régime complémentaire obligatoire par répartition géré par les médecins », dixit jeudi Mr Ortiz, Président de la CSMF. Facultatif et en capi, je n’aurais pas dit non, mais obligatoire et répartition, en plus du RU, ils ont réussi à proposer pire que le RU seul ! Qu’en pensez-vous ?

Ces mêmes syndicats s’étaient félicité d’avoir « sauvé » l’ASV. Vous avez vu à quel prix : cotisation doublée, retraite divisée par deux, c’est à dire « sauvé » sur le dos des affiliés. Mêmes syndicats, mêmes remèdes : demain ils vont « sauver » vos retraites sur votre dos, en vous faisant payer 10% en plus des 28% du RU, soit 35% de plus que les autres Français, à revenu égal, et sans employeur pour en payer une partie. Vous verrez qu’ils vont crier victoire, haut et fort. Sachez que beaucoup de ces syndicalistes, ceux qui parlent le plus fort, quand ils le peuvent réclament de leur syndicat non des indemnités de libéraux, mais des salaires, pour ne pas passer par leur caisse de retraite et échapper aux cotisations qu’ils veulent pour vous.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

25 Commentaires

  1. Aujourd’hui combien touche un médecin libéral néo retraité qui gagnait
    10 000 euros par mois net avant impôts durant sa carrière ?

  2. Aujourd’hui combien touche un medecin liberal néo retraite qui gagnait 10 000 euros par mois net avant impôts ?

  3. Merci de rétablir la réalité des choses. À la rigueur oui pour le RU ( puisque l’on vit dans un pays socialisant avec un système de répartition) et charge à chacun de se compléter une retraite complémentaire selon ses choix sans passer par un ersatz de CARMF avec cotisations complémentaires obligatoires. Que les libéraux aillent jusqu’au bout de leur logique libérale et que l’Etat nous foute la paix. Marre d’être tenu par la main et assisté constamment.

  4. Bonsoir,
    j’avais compris que le nouveau régime complémentaire et obligatoire servirait uniquement au-delà de 1 PSS. En deça le RU, et donc à partir de 2 PSS en remplaçement du regime de base qui disparaît, ce nouveau régime complémentaire et obligatoire. Je comprends pas trop comment ça va coûter encore plus cher , et qu’il y aurait donc une cotisation en plus ?

    • Rien n’est défini pour le moment (1,2,3 PSS), ni le taux. Mais le principe c’est : aujourd’hui la cotisation (RB, RC, ASV) est de 36,2% (pour 1 PSS), demain avec le RU, ce sera 28,2%. Donc baisse de cotisation de 20%, mais aussi baisse de retraite de 30% (simulations). Que faire pour maintenir la retraite ? En créant ce RC, avec une marge de cotisation pouvant aller jusqu’à 36,2% pour retrouver la cotisation actuelle. Pour moi avec le RU on a la chance de retrouver une cotisation normale, comme tout le monde, alors qu’on a la plus élevée de France (et du monde ?). Plutôt que d’obliger les confrères à avoir cette cotisation hors norme, pourquoi ne pas leur laisser le choix de cotiser ou non ?
      Autres problèmes : aujourd’hui le RC est à 10%, donc avec 7% de plus (de 28 à 36%), cela ne passe pas pour avoir la même retraite. Les 10% actuels ne sont pas suffisants non plus, car avec le RU, la retraite globale baisse non de 20% (comme la cotisation), mais de 30%. Il faut donc une cotisation plus forte que 10% pour maintenir les pensions d’aujourd’hui, sans doute 12-13%. Total : 28,2 + 12 = 40% de taux de cotisation, si on veut maintenir le niveau des retraites. Enfin le RC actuel équilibre grâce aux réserves, si on les supprime, il faut encore plus de cotisation !
      Non, ce n’est pas un RC en plus qu’il faut demander, mais le retrait de la réforme. Ce n’est pas le chemin pris par les syndicats.

      • Bjrs, si je comprends bien : sans retrait de la réforme nous sommes bien bien perdant. Reste à limiter la casse en se battant (les syndicats !!!???) sur une réforme avec RU + RC nouvelle formule + ASV limitée à 1 PSS … et même dans ce cas nous seront perdant. Et les syndicats nous diront … » ouf, c’est une victoire car ça aurait pu être pire !! »
        Par ailleurs 36% de cotisations retraite c’est hallucinant ! est ce que ce taux est la norme pour les indépendants ? Quel est le taux qualifié de confiscatoire par la justice ? et en plus notre caisse verse des sou-sou à la solidarité des professions mal gérées, je ne connais pas le nombre de point de pourcentage de nos cotisations consacré à la compensation ? Comme disait Coluche : « il y a des gens un peu plus égaux que d’autres ! »
        Cordialement

      • Et pour espérer le retrait de la réforme, il faut une action forte et collective. Pas travailler avec un brassard « en grève ». Je propose de faire la grève là où on a vraiment besoin de nous, sans léser les patients : refuser de signer les papiers administratifs ! Plus de certificats de décès, plus de garde à vue, plus d’embauche dans l’administration, etc… Mais comment s’organiser ? Plutôt style sondage dans le quotidien du médecin car on ne peut pas compter sur les syndicats, trop dépendants financièrement du gouvernement donc vendus…

  5. Les « syndicats » medicaux « majoritaires » sont depuis longtemps corrompus et surtout incompetents,ils le prouvent une fois encore au sujet des retraites..Ce qui est stupefiant c est qu ‘aucun d entre eux ne soient invités sur les plateaux tele depuis le 7 janvier(strategie du « mort »?) alors que nos collegues liberaux avocats sont tres remontés et font bloc dans tout le pays.
    Je suis heureux d avoir quitté ce cirque depuis 3 ans maintenant mais en constatant amérement que notre profession n’a que ce qu elle merite..De toute évidence nous sommes au bout d un cycle car les jeunes medecins semblent solliciter l exercice salarié. L’etatisation de la medecine française est « en marche ».

  6. Bonjour Dr Maudrux, est-ce qu’une action « citoyenne » (puisque les syndicats ne veulent rien faire) déclarant cette réforme non conforme à la législation européenne est possible ? Les 3 PSS excluant tout autre intervenant sauf pour les revenus supérieurs à 120 000 €/an qui ne représentent pas la majorité.

    • Qu’entendez vous par action citoyenne ? En ce qui concerne l’Europe, elle laisse les pays libres en ce qui concerne leur protection sociale obligatoire (et par répartition), pour ne légiférer que sur le facultatif (et la capi), en exigeant la libre concurrence. Sur ce sujet regardez le combat de Reichmann, qui n’a pas avancé d’un millimètre en 35 ans, ce qui était prévisible.
      Un gros problème de la France : l’Etat s’appuie sur des organisations (syndicats), qu’elle finance (in fine qui paye commande), et qui représentent moins de 10% de la population.On le voit pour les retraites : discussions uniquement avec les syndicats, pas avec les caisses qui elles maitrisent le sujet.

      • Par action citoyenne, j’entendais non syndiquée. Donc malheureusement si je comprends bien, il n’y a plus rien à faire, les syndicats vont se faire acheter leur signature et cette réforme collectiviste sera mise en place.

        • Je ne voudrais pas vous déprimer, mais il semble que malheureusement on ne puisse compter aujourd’hui que sur les gilets jaunes et la CGT en ce qui concerne la réforme. Faites une pétition avec 1M de signatures, vous en conaissezToutefois en face ils sont en position de force : les opposants s’épuiseront n’étant plus payés, alors qu’en face, ils restent bien payés à attendre.Etape suivante : les élections, mais est-ce qu’une grande claque peut faire changer les convictions des énarques ? Pas sûr. Pour eux, ils ont toujours raison, c’est nous qui ne comprenons pas. Une seule solution : les prochaines présidentielles, avec un candidat qui aurait comme programme l’abrogation de ce qui aura été décidé.Mais qui ? Un bémol : une fois au pouvoir, ils font tous pareil. Pourquoi ? Parce que la haute administration est aux mains des énarques (je dois faire une fixation, il faudra que je me soigne).Conclusion : je ne crois pas que la consommation d’anxiolytiques va diminuer dans notre pays.

          • Pour moi le candidat porteur de cette abrogation est tout vu…dommage que cela ne vous intéresse pas. Merci pour votre lucidité, je vous aurais apporté ma voix avec grand plaisir.

  7. ASV bis comme dans l’Evangile:tendez la joue gauche si on vous a frappé la joue droite.Le légionné d’Honneur(Chassang) a de bons disciples(Ortiz) qui font ce que leur chef spirituel leur dicte.Pendant ce temps,un Président Maudrux élu et réélu ne vaut plus rien que sa vision éclairée qui les aveugle.

  8. Je suis loin d’être communisme mais Martinez a raison de demander le retrait de cette pseudoréforme. Les caisses d’indépendants fonctionnent assez bien, pourquoi les détruirent? Il faudrait séparer les indépendants, des fonctionnaires et les régimes dits spéciaux. Sortir de la convention serait une bonne chose. Merci Monsieur Maudrux, vous êtes le seul à défendre les médecins.

  9. Parfois je me demande si notre avenir n’est pas dans l’insurrection entamée par les Gilets Jaunes ?

  10. Au départ du Dr Beaupère la CSMF a pris un virage de « Collabo », dans le sens historique du terme. Le Dr Chassang a bien « gagné » sa place au Conseil Economique et Social assorti d’une Légion d’Honneur. Après les voyous les Ânes, tout autant « collabos »…

  11. « « «
    baisse des prestations pourrait être compensée par un régime complémentaire obligatoire par répartition géré par les médecins).« « « «

    c est une folie avec la penurie de médecins

    Un regime par répartition n a de sens que si on est sur d avoir trois générations à suivre
    Vu notre expérience de médecins a avoir sur cotise à cause de la penurie nous n avons aucune certitude de les avoir!
    C est un piège

    Lire d urgence Alain SUPIOT
    Confraternellement

  12. Docteur Maudrux, Merci pour votre article j’espère qu’il sera lu par le plus grand nombre. Pour compléter concernant les syndicats : je rappelle que ce sont les élections aux URPS qui déterminent les syndicats majoritaires (= ceux qui vont négocier en direct la convention médicale ) – les médecins thesés remplaçant dont je fais partie n’ont pas le droit de vote lors de ces élections ceci sur décision des syndicats majoritaires …. que craignent ils en ouvrant le scrutin a plus de médecin ? Voir leur position et les rapports de force se modifier ? Je m’interroge … pour ceux qui veulent un aperçu de l état du syndicalisme médical actuel voici un bon article récent du quotidien du médecin https://www.lequotidiendumedecin.fr/liberal/syndicats-medicaux-grandes-manoeuvres-en-ville … 5 syndicats seniors et 5 syndicats qui ne sont d’accord sur rien … excusez du peu et dans leur grande bonté les syndicats seniors ont permis aux juniors de venir aux négociation conventionnelle mais simplement en tant qu’observateur … faudrait pas pousser non plus ..
    concernant leurs propositions sur les retraites je préfère ne pas commenter … mais je vous rejoins le plus satisfait de tous après la réunion était sans doute les équipes gouvernementale de Laurent Pietraszewski dans ces temps difficiles face aux cheminots / RATP rencontrer La CSMF est une bénédiction pour eux ..

  13. le genre de « négociations » qui participent à la fuite du monde libéral … et ce sont les mêmes qui se plaignent des déserts médicaux, du désintérêt pour l’installation en libéral … alors que tout se tient
    Merci de garder le cap

    • Aujourd’hui combien touche un medecin liberal néo retraite qui gagnait 10 000 euros par mois net avant impôts ?

Répondre à pibi Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.