4

Réforme des retraites et démocratie

Avec le dernier 49-3, on s’éloigne de plus en plus de la démocratie pour s’enfoncer dans la dictature. Certes le blocage par amendements est peu glorieux, mais pas plus que le recours au 49-3. Mais au fait, qui des deux est le plus démocratique ?

On accuse les insoumis d’être une minorité qui veut imposer sa loi en bloquant les institutions de manière antidémocratique. Il y a une autre manière de voir les choses. Qu’une minorité bloque pour imposer l’opinion d’une minorité, oui, cela peut être une action antidémocratique, mais quand cette minorité utilise les seules armes légales dont elle dispose pour défendre l’opinion de la majorité des Français qui ne veulent pas de cette réforme, est-ce une action antidémocratique ou est-ce défendre la démocratie, le peuple ? 

Par contre de l’autre côté, depuis 2 ans, je n’ai vu que du mépris de la démocratie. Pendant 2 ans on a fait croire à une concertation qui n’était qu’un monologue, évitant soigneusement de discuter avec les bonnes personnes, les compétences, l’expérience. Pendant 2 ans, ils n’ont écouté personne, strictement personne, le projet initial sortant quasiment intact, le seul changement majeur étant le remplacement de la notion d’âge pivot par celle d’âge d’équilibre ! De qui se moque-t-on ?

Après avoir refusé de tenir compte de l’avis des spécialistes, de l’avis du peuple et de ses « représentants », on continue en méprisant les élus qui doivent voter cette réforme. On leur présente une réforme non finie, bâclée, comportant 29 renvois à des ordonnances, c’est à dire une loi dont les principales dispositions seront décidées après le vote, à la discrétion du gouvernement, sans passer par la voie démocratique.

Pour continuer de limiter au maximum le dialogue, cette loi a été présentée avec une procédure accélérée pour réduire la concertation entre les deux chambres. Dans ces conditions quel autre voie de recours que d’essayer de bloquer cette dictature qui impose des lois très graves pour l’avenir des citoyens sans concertation et contre leur avis majoritaire ? Certes c’est un groupe minoritaire qui bloque, mais pour défendre l’opinion et l’avenir d’une grosse majorité de Français. Et quand cela se termine en apothéose avec l’application de l’alinéa 3 de l’article 49 de la Constitution de 1958, du 49-3 ou du dépôt d’amendements, quelle action est la plus antidémocratique ? Il ne faudrait pas inverser les rôles. Est-ce aussi normal d’accepter de discuter 2 ans avec des personnes peu représentatives, non élues, et de refuser de le faire 2 ou 3 mois avec les représentants de la nation ? Une réforme de cette ampleur ne s’expédie pas en 10 jours à l’Assemblée.

Signalons au passage que la Général De Gaule avait introduit cette disposition dans la Constitution non pour faire passer des réformes normales, dans un contexte normal, mais pour pouvoir avancer vite en cas de situation anormale, comme en temps de guerre ou de crise grave, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Dans les autres cas, c’est la Constitution, rien que la Constitution, ce qu’a utilisé la France Insoumise.

La suite logique de cette action, c’est la motion de censure, pour renverser le gouvernement qui aura mal utilisé ce 49-3, mais je crains que nos politiques ne vaillent pas mieux que nos dirigeants : je prends le pari que la droite ne votera pas la motion de censure déposée par la gauche, pas plus que la gauche ne votera la motion de censure déposée par la droite. Elle est belle notre démocratie !

Un seul espoir : l’union contre la dictature de l’énarchie, et que quelques élus LREM en aient assez de celle-ci. Une douzaine suffit pour un retour à des institutions normales.

Pour terminer un peu d’humour avec l’excellente vidéo d’un ami, qui explique bien la stupidité majeure de cette réforme qu’il fallait faire, mais pas en cassant ce qui fonctionne.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

4 Commentaires

  1. Bonjour à tous ,
    Hier soir au cours d’une discussion avec « un professionnel liberal de santé » nous avons abordé justement cette question de l’utilisation de nos réserves (la hanche Dt) pour alimenter le déficit du régime universel (la hanche G) et là surprise, le professionnel m’a dit : « …c’est un peu normal vu que toutes nos cotisations retraites sont déduites de nos revenus !… ». Pour avoir tenu personnellement ma compta j’avoue que son raisonnement tient la route et je n’ai pas su quoi lui répondre à cours d’argument. Mais a t-il vraiment raison ? En y réfléchissant ce matin ce n’est pas l’ensemble des cotisations obligatoires (carmf+urssaf) que l’on deduit du revenu puisqu’on les ampute de la csg/crds non deductibles. Dans mon cas 27000-3000 en 2018…Son raisonnement est donc faux en partie mais est -ce uniquement sur ce biais là qu’il pèche. Avez-vous d’autres arguments plus techniques à opposer ? Merci
    PS: suis en retraite depuis 01/01/2019 à l’âge de 62 ans…et vraiment sans regrets même si probablement j’y ai perdu au change…mais on n’a qu’une vie

    • Pour tout le monde, quelle que soit la profession, les cotisations retraite obligatoires sont déduites du revenu taxable. Pour l’Urssaf l’assiette est effectivement un peu différente, puisqu’on réintègre les cotisations sociales dans l’assiette taxable (pourquoi ici et pas là ?). Enfin pour la CSG, part déductible ou non déductible, allez comprendre pourquoi. Et pourquoi toutes ces assiettes (bases de calculs) différentes ? Parce que nous sommes en France, et qu’en France, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué. C’est aussi pour que l’on n’y comprenne plus rien et mieux masquer les traitements inégalitaires.

  2. La folie se poursuit… En 1978, les fous de l’époque pensaient réduire le déficit de la sécurité sociale en réduisant le nombre de médecins , ils avaient oublié dans les paramètres d’inclure l’accroissement de la population et son vieillissement qui augmente le nombre de pathologies à traiter…Brillante initiative qui pousse les décideurs actuels à se plaindre qu’il n’y a pas assez de médecins… Mais y a t-il un pilote dans l’avion, et a t-il toute ses facultés mentales ?

  3. Il parait que le 49-3 a été suggéré à Debré par des anciens PM de la 4ème comme Mollet et Pfimlin qui avait été gênés dans leur action par le parlementarisme exacerbé de la 4ème. Comme d’habitude en France on est passé d’un extrême à l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.