15

Les autorités veulent sacrifier des professionnels.

La direction de la Sécurité Sociale vient d’envoyer aux caisses libérales un mail un peu comminatoire pour mobiliser les retraités. « Le Centre de crise sanitaire a besoin de disposer très rapidement des coordonnées des professionnels de santé partis en retraite depuis 5 ans,… prioritairement les médecins, infirmiers, aides-soignants et sages-femmes ». « Nous vous remercions de nous fournir les coordonnées de référent unique de votre caisse par retour de mail avant la fin de la journée… ».

Signalons que cela implique d’envoyer au casse-pipe, sans état d’âme, une catégorie dont la mortalité face à la maladie est de 8%, 10 fois celle de la moyenne de la profession, sans protection, pour une activité où la contamination sera plus que probable. C’est ce qu’a répondu la Carmf. Ce n’est pas à elle de prendre cette responsabilité, mais aux autorités. On décrète pour fixer le prix des gels, on décrète pour autoriser les pharmaciens à en fabriquer (moi qui croyait que la préparation était la base du métier, j’oubliais qu’il n’y a plus beaucoup de libertés dans notre pays). Alors il faut un décret pour savoir qui sera responsable des futurs décès.

Notons au passage que les auteurs de cette demande n’ont pas réfléchi, connaissent mal le terrain, et leurs propres textes.

La transmission d’un fichier est interdite par la loi. Par contre la caisse peut transmettre un courrier aux intéressés, ce qui n’a pas été demandé. Je l’avais fait en 2009 pour le H5N1, pour une population qui a été vaccinée face au risque, il n’y a pas eu de décès.

Ensuite le « partis en retraite depuis 5 ans » n’est pas adapté pour ceux qui connaissent le terrain. Cela exclut des 68 ans (qui ont pris leur retraite à 62 ans), et sollicite des 80 ans (qui ont cessé à 75 ans. Il y a 15 000 médecins en cumul qui seront sollicités alors qu’ils sont déjà sur le terrain. La notion de liquidation de retraite est une notion dépassée, il faudrait lui substituer la notion de cessation d’activité. Chez les médecins, il y a 21 000 cotisants, donc actifs, de plus de 65 ans (20% de la profession). Pas assez pour le gouvernement ? L’âge moyen de cessation, différent de la liquidation de retraite, doit se situer autour de 68 ans. La tranche d’âge sollicitée est donc celle des 68-73 ans, où la mortalité du Covid-19 approche les 8%. Pour faire plus efficace et plus simple, il fallait donner une limite d’âge, et préciser « ayant cessé leur activité ». Notons au passage que cette demande, faite par voie de presse, serait tout aussi efficace, plus rapide et moins coûteuse.

Aujourd’hui aucune opération militaire n’est entamée si on sait que l’on va perdre 8% des effectifs. Je signale au passage que pour la retraite, nos professions ont été totalement ignorées, pour ne pas dire méprisées dans les métiers à risques ou pénibles. La situation actuelle démontre bien qu’ils ont les mêmes droits sinon plus que les militaires, les pompiers ou les égoutiers et aiguilleurs du ciel, et tous ceux qui peuvent partir à taux plein à 52 ans. Les médecins ont le droit de vivre, comme tous les Français, surtout après avoir consacré leur vie pour la santé des autres, bien au-delà des 35 heures, nuits tranquilles, WE, RTT et congés payés.

Vu les circonstances, il faudra peut-être faire ce courrier aux confrères, je ne suis pas contre, à condition d’être honnêtes et de bien les informer en leur disant :

Nous avons besoin de vous, mais :

  1. Vous aurez presque toutes les chances d’être contaminé.
  2. Vous aurez 8% de chances d’y rester
  3. Nous n’assurons à ce jour pas votre protection, et ne pouvons rien vous promettre pour demain.
  4. Vous ne serez pas payés (cf statuts de l’Eprus devenu Réserve Sanitaire).
  5. Les statuts de votre caisse ne permettent pas de verser un capital décès, et voici ce que touchera votre conjoint en cas de décès, de la part de la Nation reconnaissante.

Après chacun décide en toute connaissance de cause.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

15 Commentaires

  1. Merci cher collègue de ces billets pertinents
    C’est vrai qu à ce tarif là on va assainir les comptes les la CARMF

  2. En réponse à Duningue, je confirme les statuts de la Réserve Sanitaire, évoqués dans mon billet précédent :
    « Si vous êtes un professionnel de santé exerçant une activité à titre libérale : Les périodes d’emploi ou de formation effectuées dans la réserve sont rémunérées sur la base de la rémunération moyenne de la profession ou, pour les médecins, de la spécialité et du secteur d’exercice auquel appartient le réserviste. Cette rémunération moyenne est élaborée à partir des éléments fournis par la CNAMTS, au prorata temporis. La rémunération journalière est calculée sur la base de 259 jours annuels travaillés.
    Si vous êtes un professionnel de santé retraité :
    Les périodes d’emploi ou de formation dans la réserve pour lesquelles vous êtes appelé, sont rémunérées à hauteur de 20% de la rémunération annuelle moyenne de votre ancienne profession, calculée à partir des éléments fournis par la CNAMTS, au prorata temporis. La rémunération journalière est calculée sur la base de 259 jours annuels travaillés. »

  3. Bonjour,
    Votre analyse montre à quel point nos gouvernements, et nos politiciens en général, sont totalement incompétents! Où vont-ils chercher leurs « conseillers-spécialistes »? Sûrement pas sur le terrain!
    Même si cela ne date pas d’hier, il n’a fallu que quelques décennies pour voir se développer cette « culture hors sol » (au sens culturel comme au sens agricole!), délétère et déshumanisée!
    Quoi qu’il en soit, « I have a dream »:
    – que ces mesures de prévention, de protection et de contrôle, aujourd’hui paranoïaques, puissent se pérenniser et s’installer lors des épidémies « habituelles » de Grippe & consorts… Il n’est pas admissible, dans nos pays riches et techniquement évolués de considérer ces dernières et leurs graves conséquences comme une simple banalité courante incontournable; une moyenne de 10 000 morts en France dues à la grippe chaque année, c’est considérable! Et rien n’est fait!
    Évidemment, en laissant agir la « sélection naturelle », qui sacrifie les plus faibles et les plus âgés, on fait de grosses économies, de santé et de retraites!!
    Bien cordialement et prenez soin de vous!
    Alain

    • Personne n’en sait rien, je voulais justement en faire un billet sur l’interprétation des chiffres. Je vous donne un exemple : il y a 2 jours, Italie, chiffres officiels : 9 172 cas, 8 087 malades, 622 guéris, 463 morts. Si sur les 8 087 malades, on a la même proportion que les sortis, soit en guéris, soit en morts, bonjour les dégâts. Les chiffres dépendent aussi des dépistages massifs ou non. Avec un raisonnement juste on peut penser que c’est moins de 2%, avec un autre tout aussi juste, on peut atteindre les 5% (Italie semble-t-il). Le pire c’est les morts de la grippe saisonnière, au jour le jour on en est à 80, et un an après les publications du même organisme donnent 8 100 pour l’année.

      • Au début, j’ai pris cette épidémie très au sérieux car je suis médecin biologiste à la retraite. J’ai donc fait un relevé quotidien, toujours à la même heure. Puis il y a 4 jours, devant des comportements incohérents +++ (laisser 1000 tifosis venir à un match de foot en France, alors que l’Italie est soi-disant en épidémie explosive; revenir d’un voyage en Italie « coronaviralée » et aller dans un Ehpad pour dire qu’il ne faut pas aller faire de visites en Ehpad), j’ai commencé à douter sérieusement de la véracité de tout cela. https://blogs.mediapart.fr/agnes-gouinguenet/blog/240220/covid-19-en-chiffres-depuis-debut-fevrier-2020. Je me suis penchée sur les chiffres de la mortalité (et non de la létalité) dans le monde. Cela donne le vertige. Par exemple, en France, il y a environ 1 500 morts par jour et en Chine environ 30 500 morts par jour (toutes causes confondues). Alors cela remet les neurones dans le bon sens. Si il y a eu une trentaine de morts en France en 1 mois par ce Cov2, c’est qu’il tue 1 personne par jour (sur 1 500); quant à la Chine, s’il a tué environ 3 300 personnes en 3 mois, soit 1 100 en 1 mois, cela fait environ 37 personnes tuées par Cov2 par jour (sur 30 500). Je pense qu’il est inadmissible de paniquer les gens ainsi. D’autant que le stress diminue les défenses immunitaires. Quant aux affairistes opportunistes de la Bourse ! Très cordialement. Agnès GOUINGUENET.

        • Pour aller dans votre sens et rassurer, regardons la Chine. Si c’est fini ou presque, 3 500 morts sur une population de 1 200 M, à comparer aux 8 100 morts de la grippe saisonnière en France avec 66 M d’habitants, pas de quoi s’inquiéter, l’épidémie est bénigne. Ceci dit, je n’aimerai pas quand même faire partie des cas malchanceux.

          • Gérard MAUDRUX,
            Si vous êtes en bonne santé somatique et si vous n’êtes pas trop surmené, vous ne ferez pas partie des malchanceux. D’après ce qui est dit, ce Cov2 se comporte un peu comme un « pathogène opportuniste », comme une sorte de « charognard ». Donc il tue des terrains affaiblis +++ (Ehpad !), qui, de toutes les façons, étaient au bout de leur rouleau de vie. Je me suis occupée de mes deux (très) vieux parents (lui toubib généraliste et elle sage-femme); je connais un peu la question … Alors « Chins up », comme disent les Anglais. Et surtout, il faut désamorcer cette hystérie médiatique particulièrement délétère. Très confraternellement. Agnès GOUINGUENET.

  4. Bonjour,
    Lu sur le site du Conseil National de l’Ordre:
    « …Cet appel commun s’adresse spécifiquement aux médecins et infirmiers inscrits au sein de leur Ordre, en priorité ceux n’exerçant pas aujourd’hui, qu’ils soient à la retraite depuis moins de cinq ans ou qu’ils aient décidé d’interrompre leur exercice pour convenance personnelle. Les Ordres prendront contact avec eux dans les plus brefs délais pour les inviter à s’engager et leur indiquer la marche à suivre.. »
    Donc retraités depuis MOINS de 5 ans, ok. Mais quelle limite pour ceux ayant cessé pour convenance personnelle? 5-10-15 ans? Pas de précisions.
    Par ailleurs je lis (santepubliquefrance.fr) qu’une indemnisation de 300€/j de mission est prévue pour les réservistes et une protection en cas d’accident.Vous dites que l’on ne serait pas payés et pas couverts, vous avez des infos plus récentes ?
    Merci Gérard en tous cas de mettre en évidence toutes ces incohérences du système. Je lis toujours avec intérêt vos « billets d’humeur »…depuis moins de cinq ans en ce qui me concerne !

    • Les statuts de l’Eprus, devenu Réserve sanitaire, prévoyaient, pour les retraités, une rémunération de 20% de la somme fixée pour les autres. Je m’en étais plaint, sans succès.

  5. Tu n’es pas sympa c’est une bonne mesure pour équilibrer le rapport entre retraités et actifs !!

      • comme je doute que l’équilibre du rapport entre retraités et actifs entraîne une diminution de vos cotisation . . .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.