37

Covid-19 : LA vérité sur les tests.

Après certaines vérités sur les masques et sur les lits, j’avais prévu ce billet il y a 3-4 jours, repoussé par l’urgence du Plaquénil. Depuis la presse a beaucoup parlé de ces tests, je ne vous dirai donc pas la même chose que tout le monde et je serai bref.

Je me contenterai de vous faire comprendre à quoi servent ces tests, pour savoir si on est malade ou non, certes, mais pour éviter la diffusion de l’épidémie, afin que vous compreniez mieux la polémique, et que vous sachiez interpréter les propos des uns et des autres s’ils sont contradictoires. Vous comprendrez ainsi pourquoi on parle de dépistages massifs après épidémie (ou plutôt sortie de confinement), qui peut paraître comme une stupidité qui arrive après la bagarre, alors qu’il n’en est rien.

Tout le monde sait parfaitement, même si certains ne l’ont pas fait, comment empêcher cette épidémie. Très facile à comprendre à partir d’un exemple : Ebola. Ce virus, très contagieux, 25 à 30 fois plus mortel que le Covid, est traité avec efficacité depuis fort longtemps. Chaque fois que la bête sort de sa tanière, elle est rapidement remise à sa place. Tous les pays connaissent et maitrisent la technique, la France comme les autres.

Cette technique, c’est : dépistage précoce, isolement du patient, dépistage et isolement de toutes les personnes ayant pu être en contact. C’est tout, et cela marche et a toujours marché.

Des pays l’ont fait pour le Covid, ce sont ceux qui ont les meilleurs résultats, de très loin. Ainsi la Corée du Sud : premier cas diagnostiqué le 20 janvier, 111 morts 2 mois plus tard (France 1 100). Ces 6 derniers jours, la moyenne est de 5 par jour, et il n’y a presque plus de nouveau contaminés, alors qu’en France on est dans une pente ascendante, et ce sans confinement, uniquement avec la technique appliquée chaque fois pour Ebola.

Cela nécessite des moyens, et une discipline. Ainsi à Taiwan, autre pays, la vie est presque normale, les boîtes de nuit sont toujours ouvertes. Il y a 3 jours, un citoyen mis en quarantaine 15 jours après un séjour en zone à risque, a pris 30 000 euros d’amende pour y avoir fait la fête, et tous les clients et proches ont été testés. Le non-respect des règles, ce n’est pas 38 euros. Le plus efficace reste quand même Kim Jong Il, qui il y a 5 ou 6 semaines a passé par les armes un citoyen ayant eu le culot de se rendre dans un lieu public après un séjour en Chine.

Alors pourquoi pas chez nous ? On vous explique une stratégie différente, mise au point par un Comité scientifique. Vous l’avez compris, comme pour les masques, pas de tests. Quand il fallait sortir et astiquer les armes, le Ministre de la Santé et le Premier Ministre s’occupaient de leurs élections municipales, qui ont également retardé le stade 3 de l’alerte. Deuxième problème, la discipline stricte pour que cette méthode soit efficace, est-elle compatible avec le comportement des Français ? Bonne question.

Réponse d’Albert Camus en 1947 : « Beaucoup cependant espéraient toujours que l’épidémie allait s’arrêter et qu’ils seraient épargnés avec leur famille. En conséquence ils ne se sentaient encore obligés à rien » (La peste)

Enfin pourquoi on va s’y mettre en sortie de confinement ? Parce qu’il y aura encore du virus, des malades, des porteurs sains qui s’ignorent. Ne rien faire ou garder le « protocole » initial, c’est une deuxième vague épidémique quasi assurée (dépend aussi du nombre de contaminés sans symptômes dans la population, beaucoup plus importante que vous ne le pensez). Alors chaque cas doit être diagnostiqué, isolé, et les proches de même, afin d’éviter ou de freiner ce redémarrage. En fait retour à la case départ, cette fois avec la bonne technique et les moyens.

Confiner et isoler les seuls porteurs, mettre en quarantaine brève les contacts avant tests, c’est plus efficace et moins coûteux pour la nation que de confiner tout le monde. Allocution du directeur de l’OMS du 16 mars : « Nous avons un message simple pour tous les pays : testez, testez, testez. » (dit 2 fois dans son discours).

Alors je le dis tout aussi simplement : testons, isolons, testons, isolons, testons, isolons. Et chaque positif repart chez lui avec une boîte de masques et une boîte de Plaquénil. 25 euros au total. Coût pour 40 000 positifs : 1 million, à comparer aux milliards pour avoir voulu économiser masques et tests. Il est des économies qui coûtent cher. Ceci dit il faut reconnaître une chose : en théorie c’est simple, la pratique est moins évidente, sauf au tout début. Après on est vite débordé, puis dépassé si on loupe le début.

25 mars 10H30 : Ajout :

Article du Guardian découvert à l’instant : https://www.theguardian.com/commentisfree/2020/mar/20/eradicated-coronavirus-mass-testing-covid-19-italy-vo

Extrait traduit :

« Au cours des deux dernières semaines, une étude pilote prometteuse a produit des résultats qui peuvent être instructifs pour d’autres pays qui tentent de contrôler le coronavirus. À partir du 6 mars, avec des chercheurs de l’Université de Padoue et de la Croix-Rouge, nous avons testé tous les habitants de Vò, une ville de 3000 habitants près de Venise – y compris ceux qui ne présentaient aucun symptôme. Cela nous a permis de mettre les personnes en quarantaine avant qu’elles ne montrent des signes d’infection et d’arrêter la propagation du coronavirus. De cette façon, nous avons éradiqué le coronavirus en moins de 14 jours.« 

Les scientifiques disent que des tests de masse dans une ville italienne ont arrêté Covid-19 là-bas. Alors que nous pensons qu’il est trop tard pour adopter cette approche dans une ville comme Milan, où les infections sont hors de contrôle, il pourrait encore être temps de le faire au Royaume-Uni avant que la crise ne s’aggrave encore: le gouvernement pourrait identifier et isoler les clusters , mettre en quarantaine toutes les personnes concernées, retracer leurs contacts récents, les mettre en quarantaine et les isoler également, qu’elles aient ou non des symptômes.« 

CQFD

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

37 Commentaires

  1. Confinement efficace?
    A part la coree du sud les autres Pays semblent avoir la même courbe ,pas plus de cas dans les pays à confinement très tardif. (Angleterre USA Pays bas) ou sans confinement du tout (les très civiques suédois qui pourtant voyagent beaucoup) qui veulent au contraire immuniser tout le monde. J’ai l’impression qu’il y a autre chose

  2. et puis surtout, en attendant les réglements de compte post-crise :
    extrait des Echos :
    Par Jean-Francis Pécresse
    Publié le 24 mars 2020 à 19h44

    Notre stratégie est la bonne. Notre stratégie est la bonne. Notre stratégie est la bonne… Nous n’avons d’autre choix que de nous en convaincre si nous voulons tenir bon après huit jours d’un confinement éprouvant pour le moral et désastreux pour l’économie. Faire confiance à l’exécutif est un devoir de raison au moment où la gestion de cette immense crise sanitaire est attaquée de l’intérieur par des généraux de la Santé. En démissionnant mardi du Conseil scientifique du président , l’éminent professeur Raoult sert sa réputation mais ne rend pas service à la nation. En temps de guerre sanitaire, la dissension aussi peut être un poison mortel. Génie mais pas encore messie, il a plus que d’autres le droit de ne pas croire aux vertus du confinement général auquel se rallient pourtant pays après pays – jusqu’à l’Inde, désormais. Peut-être a-t-il raison de penser qu’il serait plus efficace de pratiquer des tests à grande échelle et que généraliser partout et toute de suite son traitement à base d’hydroxychloroquine sauverait l’humanité. Mais mieux aurait valu en convaincre ses pairs, dans les cénacles de la communauté scientifique, plutôt que d’impressionner les gens ignorants comme nous. Il est faux de dire que la parole peu diplomatique de Didier Raoult n’a pas été écoutée. Elle l’a été, mais avec la circonspection qu’impose à un pouvoir responsable le souvenir de la ciclosporine, ce faux espoir contre le sida que Georgina Dufoix, alors ministre de la Santé, cautionna imprudemment en 1985.
    Stratégie

    Haut Conseil de santé publique, Conseil scientifique et, depuis mardi, Comité de chercheurs : le chef de l’Etat mène le combat contre le Covid-19 en s’entourant des meilleurs experts. Il est de notre devoir et de notre intérêt de faire confiance à cette science collective, dont naît une véritable intelligence politique de la situation. Dureté puis prolongation du confinement, doctrine du port du masque, ampleur du dépistage : la stratégie du gouvernement n’est pas brouillonne, elle s’adapte à l’évolution de la situation, au progrès de notre connaissance de ce virus et aux contraintes avec lesquelles il faut bien composer, comme le manque de masques. Sans doute certaines consignes ont-elles un peu manqué de clarté, elles ont été précisées. Et qui, depuis son salon, peut se prévaloir sans être indécent ou ridicule qu’il aurait agi toujours en cohérence et transparence face à un tel tsunami sanitaire ? L’heure n’est pas à évaluer. Elle est, en dépit de nos peurs et de nos espoirs, à serrer les rangs derrière l’exécutif. Lequel applique une stratégie médiane, entre autoritarisme et libéralisme, qui devient la norme dans le monde démocratique.

    Jean-Francis Pécresse

  3. Pourquoi ne dites-vous pas qu’il y a hélas 30 à 35% de faux négatifs et que les possibilités de tests étaient très limitées (4000/j), qu’on en manquait parfois pour affiner des diagnostics différentiels sur des malades à haut risque pendant que des énergumènes en gaspillaient à tout ceux qui voulaient en faisant la queue à Marseille….

  4. Bonjour M Maudrux,
    A t-on une idée de l’évolution de Covid19 chez les lupiques sous Plaquénil?
    ( portage,évolution clinique….)

    • Aucune idée de la contamination chez les patients traités par Plaquénil avant. Trop tôt pour ce genre d’étude statistique (recenser les lupus et PR et % de malades)

    • Bonjour
      Très bonne question… il faudrait tester ces patients afin de voir si plusieurs années de prise de plaquenil aurait un effet

  5. Yes on sait qui maintenant Ma question n’était peut être pas claire les connaissaient on comme étant malade avant- ils venaient donc d’Italie mais…
    Connu +?avant congres?Pardonnez mon insistance mais si oui c’est criminel si non c’est une grosse perte de chance a cause de 2 étrangers venant d’un pays à risque.

    • Bonjour,
      La Corée du Sud toujours en guerre avec son voisin et ses habitants sont habitués à suivre les injonctions du gouvernement ( en particulier les exercices d alerte mensuelles ), les pressions sociales immenses en famille , des voisins et sur les lieux de travail.
      Rien de tel chez nous qui glorifions le  » je fais ce que je veux – je suis libre etc…)
      Ceci permet d envisager des mesures qui ont beaucoup de mal à être suivies et explique bien des choses.

  6. J’ai regardé les infos de la BBC aujourd’hui, et là aussi ils manquent de tests, mais au moins ils sont transparents et donnent les chiffres. Ils en ont testé 6,000 alors qu’ils devraient actuellement être capables d’en tester 9,000, avec un objectif à atteindre au plus vite de 25,000. Ce qui est certain est que la communication britannique n’utilise pas des termes optimistes et va-t’en-guerre, mais tente avec pragmatisme de bien expliquer le danger à ne pas respecter les règles

    • Pardon j’ai manqué de précision, les chiffres que je rapporte sont journaliers

  7. Je ne savais pas que l’on connaissait comme malade le patient N° 1 du cluster de Mulhouse en tous les cas je n’ai rien vu de clair à ce sujet.
    Cf mon 1 commentaire

    • Il s’agissait d’un couple qui revenait d’Italie et qui ont participé à un rassemblement évangélique.

    • Fin février on aurait dû faire cela a Mulhouse en essayant de »tracer » le maximum desparticipants au fameux rassemblement et leurs contacts. On les a laissé repartir comme si rien n’allait se passer. Simple erreur ?

  8. Encore merci Gerard. Je me fais encore et tjs l avocat du diable; Efficacité de dépistage massif et ciblé très efficace à court terme on le voit…Mais quid ds2 mois, 6 mois….Est ce que l Italie( involontairement et dramatiquement) ne sera pas débarassée de ce virus bien avant la Corée ou la Chine qui risquent de devoir garder ces mesures drastiques et leurs conséquences économiques….Jusqu’ à un vaccin ou traitement? Car rapidement les conséquences économiques du quasi arret de nos socités risque de prendre le pas sur le virus en lui même…A suivre =)

    • Il est vrai que la meilleure protection du virus, c’est quand une bonne partie de la population est immunisée, soit par vaccin, soit par contamination. Les préserver au maximum, les rend plus vulnérables.

  9. Merci et Bravo à nos dirigeants
    Je ne comprends pas bien le coronavirus mais je suis surpris de lire autant d’injures à l’égard de nos responsables politiques scientifiques et médiatiques dans un moment où l’unité serait pourtant utile
    Je les soutiens donc en les remerciant

  10. J’attends que l’on donne le feu vert aux tests sérologiques rapides qui mesurent en 15 mn les taux d’igM et igG. [ Covid-19 – igM – igG rapid Test ]. Ils seront à confirmer/ compléter par PCR dont les résultats sont plus logs à obtenir.
    Scanwell et BioMedomics aux USA et JiangsuMedomics en Chine fabriquent ces tests. La FDA doit donner rapidement son accord.

  11. Merci mon cher Confrère
    Je lis très régulièrement votre blog qui me ravi par sa cohérence et son bon sens.
    Je pense qu’il y aussi un autre scandale dont on ne parle pas: pourquoi ne pas utiliser aussi à plus large échelle les établissement privés? On ne parle que des hôpitaux publics alors que des cliniques compétentes sont prêtes à accueillir les malades infectés avec respirateurs et tout le matériel qu’il faut pour sauver des malades. Elles attendent les patients mais on préfère les transférer par avions hélicoptères bateaux et maintenant par TGV!!!
    Merci et continuez votre travail d’information
    Bien confraternellement

    • A l’ENA on n’apprend pas qu’il y a des médecins libéraux et des cliniques privées, qui assurent les 3/4 des soins. Ils ne connaissent que l’hôpital (ce qui ne les empêche pas de faire peu de cas des soignants). Cette affaire nous montre bien, ce que nous savions, le mépris à l’égard des soignants libéraux, qu’ils ignorent superbement.

  12. L’incapacité énorme de nos politiques se révèle au grand jour !!
    Nous sommes dirigés par des financiers exclusivement et ma crainte la plus profonde (après la résolution de cette crise) est qu’elle n’aura servi à rien.
    En effet, déjà, ils nous formatent déjà, alors que nous sommes encore dans la mouise, pour que les salariés et autres, à l’issue de la crise, travaillent 60 h par semaine. Rien n’est fini et pourtant déjà le souci n’est autre que la reprise de l’économie au plus tôt… Et comme cette dernière aura énormément souffert, ils en profiteront pour nous dire que sa reprise primera sur la révision des politiques publiques en matière de santé et de services !!
    Chez ces gens là (comme pourrait le dire Brel), rien ne sert d’exemple et l’humilité et le désintéressement sont inexistants !!
    Si le peuple ne fait pas une révolution, nos plaintes dans tous ce blogs ne serviront toujours à rien !

  13. 2000 accidents domestiques d’enfants chaque jour en france
    combien en plus cette année a cause du confinement ?

  14. Se faire tester que l’on ait ou pas le moindre signe, pour ne pas diffuser le virus, certes mais combien de fois.?
    Si je me fais tester le lundi. J’ai les résultats le mercredi (ou jeudi…). S’ils sont négatifs, je n’ai plus qu’à me faire re-tester…Et ad vitam… jusqu’à la fin de l’épidémie. Un peu compliqué, non.?
    Il me semble qu’une attitude utile pourrait consister à tester un échantillon représentatif de la population française, de l’ordre du millier d’individus sélectionnés par un institut de sondage: ils « savent faire ».
    Et recommencer tous les deux ou trois jours… jusqu’à ce que l’on soit arrivé à un taux de séropositivités dans la population générale de l’ordre de 15, 20, 25%?.
    Tant que l’on n’aura pas ce renseignement, comment prendre la responsabilité de lever le confinement.?

    • Bonne question. pas de test tous les jours ni toutes les semaines, mais tester tous ceux qui ont été en contact avec un contaminé. On considère au départ que tout le monde est sain, et à chaque cas, on l’isole, et on teste tous ceux qui ont pu être contaminés, même de loin. Ebola, on ne teste pas au hasard, mais comme décrit plus haut, et ça marche.

  15. C incroyablement désespérant de ne pas se servir des expériences des autres
    Les médecins de Lombardie et du
    piedmont ont reçu un documentaire de 142 pages sur la prévention du Coronavirus traduit en anglais sur les mesures à prendre franchement nous sommes des rigolos!!
    Question
    Vous pensez que le plaquenil peut se faire en préventif
    Ensuite comment savoir si vous êtes plus contagieux sans test ? Vous avez totalement raison pas de raison d avoir une nouvelle vague !!
    Ensuite on reçoit du co une note obligeant à consulter les Ald pour les généralistes et spécialistes !!ou sommes nous ?c est sûr de faire venir à votre cabinet des patients avec de lourdes co morbidité ils risquent rien !!la preuve en est que pourtant super protégés en chine ds les hôpitaux il y a pas de morts ds le personnel soignant !!
    Quel manque de rigueur !!
    Encore merci pour votre clarté et vos coups de gueules que peu de gens entendent malheureusement !!

  16. Comment pouvait on limiter le cluster de Mulhouse ? qui a été a l’origine d’une diffusion semble t il internationale et intercontinentale

    • Les Coréens ont réussi à limiter le cluster de Daegu. Faire des tests massifs dans une ville de 5 million d’habitants pour limiter la propagation de l’épidémie, ce n’était pas facile. Mulhouse est moins peuplé, donc on pouvait le faire. Et là aussi c’était des évangéliques qui étaient à l’origine.

    • Lyraud vous a répondu. Au lieu de tester, chercher, isoler, on les a laissé partir et disséminer, d’ou la contamination rapide et massive. On ne leur a même pas donné de consignes.Pourtant, tous ces scientifiques conseillers savent ce qu’il aurait fallu faire, quel qu’en soit le coût, car maintenant c’est infiniment plus cher.

      • Le problème à Mulhouse c’est que les organisateurs du rassemblement n’avaient pas la liste des participants. Mais rien qu’une enquête de police ne pouvait déterminer. Déjà tester les commerçants et les hôteliers en contact avec les participants de ce rassemblement aurait été un début, puis ensuite leurs proches et ainsi de suite.

  17. c’était évident
    tester isoler
    pas confiner
    ruinerait faire preuve d’un autoritarisme digne des républiques bananiers

  18. Sur le front des tests les Italiens ont quand même failli. Alors qu’ils avaient accueilli des centaines de touristes chinois en janvier à Venise (puisque l’épicentre de l’épidémie en Europe semble être Venise), ils n’ont fait passer aucun test à leurs professionnels du tourisme fin janvier, début février.Si ça avait été fait, nous n’en serions pas là.

    • Je voulais écrire, mais j’ai oublié, qu’en théorie, c’est facile, mais en pratique c’est très dur, sauf au tout début, après on est vite débordé, puis dépassé.

  19. Bonjour Gérard,
    Merci de tes excellentes analyses, sans polémique, ni agressivité.
    Tu sais écrire ce que l ‘on pense et rumine toute la journée, sans bien le formuler.
    Encore merci pour tes blogs qui nous rattachent enfin à l’humanité, grâce à ton humanisme.
    Sylviane

  20. Pour H1N1, on avait monté des infirmerie de campagne dans les aéroports internationaux et toutes les personnes qui venaient d’un pays à risque étaient mises en isolement et testée. Résultat l’épidémie de H1N1 a été maîtrisée.
    Que l’on ne soit plus capable de faire la même chose pour covid19 me laisse songeur.
    Autres mesures que je vois prises en Corée et maintenant en Turquie : la désinfection de masse. Alors que le virus peux survivre de 2 à 3 semaines sur les surfaces lisses.

    • 2 à 3 jours. Attention cette étude a été réalisée en laboratoire, in vitro, il faut tester maintenant in vivo. C’est de plus réalisé par une seule équipe isolée, sur une petite série, donc à prendre avec des pincettes. Cela doit être repris par d’autres équipes. Je vais donc demander à mon comité scientifique d’établir un protocole randomisé et de sélectionner différentes équipes habilitées pour ce genre de tests. Ensuite je créerai un comité de chercheurs pour pinailler sur les résultats, et mon équipe politique reprendra les résultats pour les publier. Vous les aurez dans 6 semaines. Le labo P4 que nous avons aidé à mettre en place à Wuhan a bien essayé cette étude in vivo, mais elle s’est planté, alors prudence.

  21. Salut Gérard, ravi de retrouver ta pugnacité. Merci de remette les pendules à l’heure. J’ai une fille installée à Duesseldorf et un fils installé à Montréal. On est en contact quotidiennement, je suis la gestion de cette crise dans ces pays sur TV5 monde. Le nombre de lits de réa avec respirateurs fait peux-être la différence sur la mortalité mais pour ce qui concerne les mesures de limitation de la propagation du virus, les gouvernants font comme chez nous avec la même temporisation, sans tirer les leçons de ce qui a été fait en Asie. Amitiés JP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.