70

Covid : de la gestion des lits

En images :

Chine : Hôpital de Wuhan. 2 500 lits en 10 jours. Accéléré en 1’30’’.

Intérieur de Wuhan, très haut de gamme. 2’29’’

Angleterre : Nightingale hospital, 500 lits en 7 jours, 4 000 prévus. 31’’.

Madrid : 5 500 lits dans un hall d’expositions. 50’’

Moscou : 500 lits, banlieue Moscou, modèle Wuhan. 58’’

Allemagne : point besoin mais développe quelques unités dans des salles.. D’après les chiffres de l’OCDE, il y a par habitant 30% de lits d’hospitalisation qu’en France, et plus du double en ce qui concerne les lits de réanimation. Avec leurs 44,5% de prélèvements obligatoires, ils font mieux que nous avec nos 57%.

France : nous n’avons pas fait le choix de prévoir des lits en quantité suffisante pour la vague, et d’établissements dédiés au Covid, les isolant des autres pensionnaires hospitaliers. Pas fait car incapables de le faire. Tout ce que nous avions, c’est 30 lits sous toile, pas un de plus. 50’’ https://www.youtube.com/watch?v=KSlFeczL-a0

Imaginez de construire 500 ou 1 000 lits en 10 jours ? Avec nos caisses, nos agences, nos différents Ministères, nos Comités, nos Hauts Comités, nos Conseils, nos Hauts Conseils, nos cellules de crises et autres organismes de tout bord ? 10 jours ne suffiraient pas pour prendre la décision, 6 mois ne suffiraient pas pour réaliser. Alors on déshabille Paul pour habiller Jean, avec de belles images des exploits de la France : bus (qui fait demi-tour après 1h de route), hélicoptères, avions (mais où sont les A400 pour ramener des masques au lieu des avions russes ?), bateaux (avez-vous vu ces bateaux-hôpitaux de 1 000 lits étrangers ?), et surtout notre fleuron, le TGV « sanitaire », qui n’a de sanitaire que le nom, où l’on voit des soignants ramper sous les brancards posés sur les dossiers, enjamber les sièges, que l’on a même pas pris la peine de déboulonner ! » Une première en Europe que l’on va exporter ». Une première européenne ? On oublie l’histoire : 

La réussite de cette non décision repose sur deux choses : un pari et des sacrifices.

Un pari : en ce qui concerne ce pari, il est sur le point d’être gagné, ce qui leur permettra de se féliciter, bien qu’ils n’y soient pour rien. Ce pari, c’est une épidémie plus légère et moins durable, ce qui n’a pas été le cas en Italie et en Espagne. En effet, après avoir rempli les lits de Bretagne, de la Loire et du Bordelais, une fois que la vague arrive chez eux, on fait quoi, quand les lits sont occupés par les patients venus d’ailleurs ? Il semble, et on le souhaite, que cela va passer très juste, mais il ne faudra pas se féliciter d’avoir fait un pari, un pari peut être gagnant ou perdant, mais cela reste un pari sur notre santé. Le pari est incompatible avec la notion de risque zéro.

Des sacrifices : On ne peut avec les lits disponibles, soigner toute la population, il faut faire des choix. Déjà il y a 3 semaines je vous disais que cela se faisait dans l’Est, et pour cela, le gouvernement a de suite mis en place des « cellules de soutien éthique ». Cela vous pose problème de refuser un accès ou de débrancher un patient pour en mettre un autre ? Nous allons modeler votre éthique, votre conscience, et nous allons vous faciliter le travail en libérant le Rivotril (On interdit des médicaments autorisés pour aider à soigner, et on autorise des médicaments interdits pour aider à mourir). Près de 2 500 morts en établissements de personnes âgées, combien ont été hospitalisés pour se faire soigner ? Zéro, puisqu’ils sont décédés en Ehpad. Il y en a probablement autant à domicile, car toutes les personnes âgées ne sont pas en Ehpad. Cela a été masqué dans le décompte, mais ne pouvait plus l’être quand 20 personnes décédaient au même endroit, mais cela continue de l’être à domicile. Un mort ici ou là, cela ne se voit pas, même s’ils sont des milliers. Par contre cela se voit au niveau de la consommation de certains médicaments pour les soulager. Message reçu il y a 2 jours, du Président de la Caisse de retraite des médecins, généraliste en première ligne (qui n’a toujours pas vu le premier des milliards de masques annoncés en grande pompe). Les pharmacies n’ont plus de quoi soulager.

Les masques, les respirateurs, les tests, les lits, les traitements, des milliers de français que l’on ne peut soigner, .. on découvre la grande misère de la médecine française, qui ne tient que grâce aux soignants sur le terrain, non soutenus par un Etat, qui dépense 57% de ce que nous produisons pour éviter cela, et qui est aux abonnés absents. Dans le monde entier, la réponse à la crise, son efficacité, semblent inversement proportionnelles à l’importance des prélèvements obligatoires pour y remédier. Où sont passés les masques et les respirateurs, certes, mais plus largement, à quoi sert notre argent ?

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

70 Commentaires

  1. Les Afroamericains sont particulièrement touchés alors que les noirs africains sont particulièrement peu touchés
    C’est compliqué

  2. Nouvelle Zélande : après 2 semaines de confinement total, épidémie maîtrisée.
    Il y a sûrement des données complémentaires à une telle réussite. Aucune idée du pourquoi ils s’en sortent mieux que nous.

    • J’ai peur que l’on soit toujours dans une opération de com. Il est possible que lundi, il dise aussi que c’est LUI qui a rassemblé les éléments et qui a pris seul la décision d’autorisation, arrivant comme LE sauveur de la population française.

    • Le remarquable c’est qu’il se soit déplacé vers Raoult, ce dernier n’a pas été à la capitale. Ça va couiner dans les milieux autorisés parisiens et c’est un camouflé pour les comités scientifiques de Macron…

    • Très intéressant et révélateur.
      > données monde : ~5% de décès
      > données IHU (Marseille) : ~1.4% de décès
      Mieux encore, si l’on cherche le pourcentage de décès/Nb cas confirmés pays par pays, la disparité démontre le ridicule des calculs faits.
      Comment prétendre à un pourcentage sensé représenter la létalité d’un virus alors même qu’il manque un numérateur ?
      Rien n’explique ces disparités, ni la géographie, ni les habitudes (à Marseille, ville méditerranéenne par excellence, les rapports humains sont extrêmement resserrés) et encore moins une mutation du virus.
      En revanche, j’observe l’Italie en continu et il est maintenant admis que le nombre de contaminés s’établi à plus de 15 millions et il sera d’au moins la moitié de la population.
      Se souvenir également de ce que disait Merkel, la chancelière n’étant pas réputée pour ses écarts de langage, elle avertissait les allemands que 70% d’entre eux seraient contaminés.
      Dans le tableau « Nombre de cas dans le monde » on voit bien que les collapsologues ont faux sur toute la ligne
      Ma longue intervention car, dans cette hystérie Covid, tout le monde regarde le doigt (machin a serré la main à bidule, Macron provoque des rassemblements, mon voisin ne tousse pas dans son coude)… les faits eux sont têtus et rien, absolument rien, ne justifiait les mesures qui ont été prises, n’en déplaise aux belles âmes.
      La France va terminer à 10% de baisse de PIB, ce qui causera indirectement des dizaines de milliers de morts à bas bruit : suicides, impossibilité de soins, etc. L’effondrement économique et la misère qui en résulte va générer des millions de morts de part le monde. Ne parlons pas du climat de quasi guerre civile qui menace l’après confinement.
      La mort ne peut servir de prétexte à des mesures de confinement, sinon autant être gouverné par des toubibs, Montaigne le disait mieux que moi…

      • C’est pas la létalité du virus qui justifiait la puissance des mesures prises, mais la gravité des complications qui sature les hôpitaux des pays qui n’était pas préparé à recevoir un tel choc (la fameuse pneumonie signalée par le médecin chinois martyr), on mesure bien ce problème ici en France, pas de masques, pas de tests, pas de confinement des malades, interdiction de tenter le traitement Raoult, saturation des hôpitaux, pénurie de médicaments qui se profile. et déjà 11000 morts à comparer à la Corée du sud,qui a maîtrisé l’épidémie en limitant les contaminé à 10300 pour 204 morts…
        J’écoutais un débat hier entre 2 journalistes et 2 médecins parisiens, ils évoquaient le déconfinement sous la forme d’une onde de succession de confinements déconfinements sur peut-être 2 ans (!!!!) (il s’agirait d’une réflexion au niveau européen), on peut imaginer le nombre de professions qui seraient acculé à la faillite et à la succession de catastrophe dont vous évoquez les conséquences pour notre confinement actuel, si ce scénario était effectivement choisi par nos hommes politiques. J’ose espérer qu’au delà du confinement actuel que je trouve peu efficace, on aura la sagesse de migrer vers les solutions de type coréenne du sud (tests massif, et isolement des malades notamment). Je suis en revanche inquiet de l’utilisation pour cela de tests sérologiques qui ne permettent pas de détecter la maladie au plus tôt…

        • Certes, tout le monde a intégré le fait d’aplatir une courbe, en fait étaler les morts, car lorsqu’on parle de guéris, il faut soustraire la part de ceux qui n’étaient pas en Réa, du coup ça fait moins de monde de réellement sauvé (1)…
          Le confinement est une imbécillité sans nom, je le dis avant même que la mesure soit prise. La société n’acceptant plus la mort, on a parlé de millions de morts potentiels potentiels par pays, le tout reposant sur des modélisations. Les faits sont têtus, ce virus n’est pas plus mortel que la moyenne, même si c’est une belle saleté. Le Covid, et c’est le fond du suivi qu’assure le Dr Maudrux, a mis à jour l’affabulation de nos sociétés occidentales, incapables de mobiliser quelques lits d’hôpitaux, manquant de tout, traitant le personnel soignant comme de la chair à canon.
          En résumé, faire la guerre c’est : rester enfermé à la maison; transférer des gens à l’aide de trains, d’hélicoptères, de bateaux (ils n’ont pas été jusqu’au sous-marin…); le Dr Maudrux dénonce parfaitement le ridicule de tout ça.
          Ces incapables (en France et ailleurs) découvrent que lorsque les gens partaient de chez eux le matin ils allaient bosser ! que nous en sommes à 7 millions de chômeurs, que le pays est à l’arrêt, et qu’un pays c’est un paquebot, on ne le barre pas comme une gondole.
          Le dé-confinement se fera en mois, car figurez vous, ce que redoutent nos gouvernants ce sont les émeutes et la guerre civile, un peu comme les fins de guerres où les conscrits étaient démobilisés jusqu’à 2 ans après l’armistice.
          Vous voulez vraiment avoir peur ? oubliez le Covid, lisez les commentaires en réaction aux articles : en Italie, en Espagne, en France, etc, nous sommes tout prêt de la guerre civile.
          Pour le reste, je ne prends pas modèle sur les sociétés comme la Corée, masque et flicage, ce sont des parts de libertés que l’ont laisse derrière nous et qui mettent des décennies à être retrouvées. En revanche, il faut sommer ces mêmes pays, dont la Chine, qui sont les points d’origines des Coronavirus d’êtres totalement transparentes sur le sujet, après tout on ne se prive pas de le faire avec l’Afrique ! Je ne vois pas pourquoi je devrais restreindre mes libertés, le peu qui reste, parce que des asiatiques raffolent de la soupe à la chauve-souris et la friture de pangolin. Si on stoppe suffisamment tôt le virus dans son pays d’origine, pas besoin d’emmerder le reste du monde.

          (1) Dr Maudrux : auriez vous accès aux chiffres faisant le détail des gens guéris, ceux ayant été intubés ou en Réa, et ceux ne l’ayant pas été. Cela pourrait être instructif.

          • Nombre de guéris ? Chiffres ininterprétables. A la date d’hier (Chiffres site Santé Publique France), 21 254 patients sont sortis des hôpitaux sur leurs 2 pieds, 7 632 sortis les pieds devant. Mortalité 26% ? Non, 30 375 sont encore hospitalisés, ceci dit combien vont sortir guéris ou décédés ? Même proportion ? Ensuite il faut tenir compte des non hospitalisés, et guéris. On a donc 10 869 décès (Hop + Ehpad) sur 82 048 cas officiellement confirmés. Mortalité 13,2% ? Non, car il y a les cas diagnostiqués mais aussi tous ceux qui n’ont pas été testés (manque de tests et coûts si pas remboursés) et les porteurs sains. Les médecins ont fait une étude avec 2 032 MG, et les patients vus pendant 15 jours, suspects de Covid (56 033 ). Comme il y a 60 000 MG, cela fait en extrapolant 1,5M de patients vus en 15 jours, porteurs de signes de Covid. Mortalité 10 800/1,5M = 0,7% ? Non car les décès sont depuis le début, et les 1,5M sur 15 jours.Les autorités estiment qu’à ce jour 10-15% de la population a été contaminée, ce qui porte la mortalité à 0,15%. Maintenant à partir de ces chiffres, on peut dire des choses totalement différentes.
            Une situation intéressante : le Sénégal (« Pandémie de Covid-19 au Sénégal » sur Wiki). Voir le nombre de guéris, très important par rapport au nôtre ou d’autres. Tous les patients diagnostiqués son traités au protocole Raoult. Leur proportion de guéris est elle due à une maladie manifestement écourtée ? A des critères de guérison différents ? (Ceci dit on est guéri ou pas)

          • Je n’ai rien à redire devant tant de science puisque vous faites semble t’il partie de ces gens qui ont raison. En plus je manie mal les virgules, ce qui j’en conviens est affligeant.
            Une citation d’Alain:
            Tant que vous êtes collés à vos idées, tant que vous êtes certain, vous tournez au lieu d’avancer. D’après cela, quand vous ne pouvez plus douter, quand vos idées sont plus fortes que vous, c’est le signe que c’est la mécanique du corps qui travaille, et que toutes ces belles affirmations n’ont pas plus de sens et de valeur qu’une quinte de toux ou un éternuement. Ne point croire, voilà le métier d’homme.

          • Ritter : vous ne m’appréciez pas, je devrais m’en remettre, prenez une Aspro.

            Dr Maudrux : j’évoquais le nb de guéris sortis de Réa (intubation) et ceux qui le sont sans être passés par cette phase, en milieu hospitalier seulement.

  3. Je suis à 20 km de 2 centres nucléaires : jusqu’en 2018 nous n’étions pas dans le périmètre sensible : vers Septembre 2019 on nous a prévenu que le périmètre était agrandi et donc que nous recevrions des comprimés d’Iode pour le cas où ….toujours rien en vue et seules 2 doses prévues ( mon mari et moi) si les enfants et/ou amis sont là ?? On tire au sort ??( quand on aura reçu notre dose ….) après la catastrophe ?

    • Ritter : accordons sur un désaccord, vous ne m’appréciez pas, je devrais m’en remettre.
      Dr Maudrux : j’évoquais le nb de guéris sortis de Réa (intubation) et ceux qui le sont sans être passés par cette phase, en milieu hospitalier il va de soit.

      • J’avais essayé d’évaluer il y a 15 jours, ne l’ai pas refait, le nombre de patients en réanimation qui décèdent. Environ 15%, sans garantie.

    • De plus en plus café du commerce Michel.
      Perso je préfère André (Comte-Sponville).
      Ceci dit je fais plutôt confiance à Raoult malgré Michel (et le Donald)

      • Je ne peux vous donner tort, le texte est même truffé d’approximations, mais ce que je retiens c’est le ton sans concession, même si pour lui cela commence à ressembler à un fonds de commerce.
        Mais au moins il fait partie de ceux qui lèvent le ton dans ce pays, c’est bon à prendre en ces temps conformistes.

    • Quid des décès à domicile ? 1000, 2000, 3000 ? Pourquoi on ne cherche pas à savoir ? A moins qu’on le sache mais n’ose pas le dire ? Je n’en sais rien mais ai une certitude : ce n’est pas zéro comment le montrent les chiffres officiels.

      • Votre question est intéressante, parce qu’en fait sa réponse démontrerait l’échec total de cette politique de confinement général de personnes supposées bien portantes (ce qui est très relatif et conduit à des contaminations évitables). Certains pays en début d’épidémie (je l’ai entendu au moins pour l’Allemagne et pour la Russie) ont indiqué que leurs contaminés en début d’épidémie était plutôt jeunes, pas besoin d’être ministre de la santé pour comprendre que le contrôle de l’épidémie à cet instant permettrait de protéger la population âgée qui fournit le plus gros contingent des futurs morts. Nous avons choisi en France cette politique de confinement « quadruple aveugle » pas de tests, pas de masques, pas de traitement, pas de confinement des malades, c’est ainsi que nous attendons les cas compliqués à l’entrée de l’Hôpital, pour lisser la pointe.
        Il y a maintenant quelques jours, le boomerang est revenu avec les chiffres des EPAD, 31000 contaminés, et 4047 morts, et ce n’est évidemment qu’un début car combien restera-t-il de ces 30000 contaminés dans 3 semaines ? Evidemment le 2ème boomerang est celui que vous soulevez, que l’on devrait pouvoir dénombrer avec la surmortalité globale qui parait-il est déjà forte dans les zones les plus touchées. A cela on peut ajouter le point suivant :

        Lorsqu’on analyse les chiffres publiés par l’IHU Méditterannée on a des informations très intéressantes :
        au 8 avril 3835 patients COVID19+ (IHU+APHP) pour 49 décès soit 1,2% de mort.

        Cela amène l’ensemble TIMONE+IHU au meilleur standard mondial c’est à dire celui de la Corée du Sud, 1,2% de morts par rapport aux positifs, sans même bénéficier d’un confinement ciblé qui protégerait les plus âgées, qui à l’évidence en Corée n’ont pas été massivement touchés.

        Les patients de Marseille se décomposent en : 1648 non traités et 2187 traités
        et 47 morts qui se décomposent en 37 non traités (ou moins de 3 jours) et 10 traités.
        2,2% de mort non traité. et 0,4% traités.
        Evidemment certains (que nous connaissons trop bien) objecteront que la plupart guérirait sans traitement et sans doute sans même passer par l’hôpital.
        Mais pour fixer les idées si l’on applique le même traitement aux chiffres hospitaliers des différentes régions françaises (pourcentage de morts par rapport aux COVID19+ ( donc hospitalisées + morts + guéris)
        Alors : France entière 13%, meilleure région PACA avec 7%, la plus mauvaise Grand-Est avec 17%.

        Tous ces chiffres n’intègrent pas les morts en EPAD abandonnés à leur confinement, ni ceux en ville que personne ne connaît comme vous le faîtes remarquer, mais j’espère qu’à la fin les responsables n’échapperont pas à la responsabilité d’avoir interdit, malgré les suppliques, aux médecins de ville de prescrire à leurs patients suspectés (puisqu’il n’y a pas de tests) COVID19+, un traitement qu’ils prétendent dangereux, alors que tout montre depuis de trop nombreux jours qu’il amène les chiffres de la Timone+IHU au niveau du plus haut standard mondial sans autre explication à ma connaissance que l’utilisation d’un dépistage large et d’un traitement précoce.

        • Je ne fais pas forcément de lien entre le nombre de décès à domicile et le confinement. Difficile d’isoler à 100% une personne âgée, même en Ehpad, il y a le personnel qui entre et sort, à la maison il y en a bien 1 qui va faire des courses, et si une personne contaminée avant le confinement et qui ne le sait pas contamine à domicile quelqu’un 10 jours plus tard, qui va lui-même déclencher 10 jours plus tard, et nécessiter une hospitalisation (ou décès) au 10e jour d’évolution, nous sommes à 30 jours de confinement, d’où son efficacité avec beaucoup de retard. Bien 3 semaines pour commencer à avoir des effets. En ce qui concerne le confinement total (France) ou ciblé (Corée, Allemagne), je pense qu’ils doivent sur le long terme avoir à peu près la même efficacité. Ils se valent en matière de contamination, mais pas du tout en matière d’économie, et le total s’impose quand on n’a pas les moyens de faire le ciblé. Ce n’est pas une stratégie décidée, mais subie. S’ils ont un taux de mortalité inférieur (décès/habitants), c’est parce qu’ils ont commencé très tôt, avec encore peu de contaminés, ce qui est plus dur pour justifier un confinement total.

  4. RICHARD GAUTHIER Dr droit Ing éco
    soutien à vous avec respect pour votre plume courageuse coup de chapeau pour votre lucidité ceci de Nancy ou l ARS vient de décider la suppression de 600 postes au CHU
    de la bureaucratie de la nomenklatura Relire SOPHIE COIGNARD l
    Merci à tous Qui ose gagne

  5. Où passe l’argent ? Dans l’armée, « théâtres d’opérations » au Mali et à de nombreux endroits dans le monde sans que nous en soyons clairement informés. La filière du nucléaire dont on nous cache le coût réel, les retraites des présidents avec véhicules et personnels, etc…etc…

    • Mais non, ce n’est pas la même caisse… Dans la caisse « santé », l’argent part à payer les administratifs, totalement inutiles (ils viennent de le prouver !), au lieu de payer les soignants. La meilleure décision de l’après-covid serait de supprimer les ARS… On peut toujours rêver !!

  6. Votre démonstration est implacable, la France est un pays figé dans ses certitudes et écrasé par le poids de son administration. Nous en sommes au point que des médecins libéraux soient empêchés de prescrire subissant de surcroît des remarques de « spécialistes » sur les plateaux télés.
    Et cette gestion étatiste irradie le privé, le monde de l’assurance et les organismes de certifications qui s’adressent aux entreprises rajoutent encore à la gabegie.
    De nos jours, un industriel, un artisan, un commerçant, se retrouvent contraints par des normes idiotes, leur métier étant tellement encadré qu’il empêche même toute réelle concurrence car ils sont condamnés à l’unicité normative.
    Devinez à qui tout cela profite ?

    • DRMAB : merci pour le lien, et il faut prendre le titre comme il est, il y avait une énumération autre, mais ils ont sciemment fait le choix d’exprimer ce qu’ils pensent, BOJO bouscule tellement leur petit monde.

      • Désolé mais Boris a démontré dans cette histoire qu’on avait raison de le prendre pour un clown. (se vanter au mois de mars de serrer des mains c’était vraiment très malin)

        • Jacques Ritter
          Ne faites pas de votre cas une généralité, si BOJO est un clown, Macron c’est un clown au carré.
          Accessoirement, je suis un Brexiter et j’ai même ma carte du Brexit Party.
          Vous venez de frapper à la mauvaise porte très cher !

          • Personnellement, n’étant pas anglais (mais j’ai un gendre et un petit enfant anglais) le Brexit ne me gène pas. A la limite je suis plutôt pour même si ça ennuie fortement mon neveux qui vit en Ecosse. Mais en tant qu’anglais vous trouvez donc l’attitude de BOJO intelligente ?(pas pour le Brexit encore une fois).

      • Ritter.
        BOJO a cédé à la pression, sur le fond je suis comme lui. La grippe saisonnière est plus mortelle, 1M de décès/an dans le monde. Véran a dit que les mesures du gouvernement avaient évité 1 mort toutes les 8mn. Faites votre calcul (180 décès/jour). On est plus aux morts par millions. Observez comme la plupart des pays qui ont un confinement élastique, voire pas du tout, n’ont pas plus de morts que la France, l’Afrique devait connaître l’apocalypse.
        Etant donné qu’il n’y aura jamais de vaccin, comme pour le VIH, pour la version 20 du Covid, vous proposez quoi ? de remettre un pays au congélateur pendant 3 mois ?
        Ce que Macron nome guerre se résume à se planquer dans l’espoir de… drôle de guerre, sacrés lâches qui refusent le réel et en sont à demander des masques, du flicage numérique, et envier le modèle chinois.
        In fine, l’occident aura le virus, les morts, le déshonneur.

        • Vous êtes hors sujet. Le confinement est une chose. Se vanter de serrer des mains dans un hôpital prenant en charge des covid 19 est stupide, point final.

          • Ritter
            je décide de mes sujets et de ce qui est stupide pour moi, ainsi que de la ponctuation. Faites de même pour vous et ce sera déjà un bel effort.

  7. Bonsoir,
    A défaut de pouvoir s’auto-prescrire de l’HCQ+AzithroM en cas de….., il nous restera la possibilité de nous auto-inclure dans l’étude canadienne COLCORONA (https://clinicaltrials.gov/ct2/show/study/NCT04322682) qui étudie actuellement sur 6000 patients en phase 3 l’efficacité de la Colchicine 0.5mgx2->3j puis 0.5mg/j pdt 27j avec des critères d’inclusion mais surtout d’exclusion très intéressants car excluant tout patient en phase avancée de la maladie contrairement à chez nous où l’HCQ est donné pour les cas graves sur prescription hospitalière. Résultat de l’étude canadienne en 09/2020……D’ici là pourvu que le HCSP ne nous l’interdise pas aussi !
    PS: medicament utilisé depuis 1910 – 2.51€ (20 cp)

    • Colchicine ? Pourquoi ? Et pourquoi pas, c’est comme cela qu’on trouvera, en essayant. Pour qu’ils en prennent 6 000, ils doivent avoir de bonnes raisons (Chloroquine se dit Colchicine en canadien ?…). Par contre toujours la bêtise du placebo, inutile dans ce genre d’étude. Le produit marche ou ne marche pas, c’est tout. Que le placebo marche ou pas, on s’en fout, et 6 000 c’est plus que largement suffisant pour être significatif.

    • J’ai cherché et trouvé. C’est pour éviter les complications pulmonaires, la Colchicine pouvant agir sur la tempête cytokinique.

    • Septembre 2020 ?
      Dans les etudes modernes ce qui doit être le cas ,l’étude peut être stoppée de façon anticipée si les courbes divergent de façon nette avant la date prévue

  8. J’ai l’impression que vous critiquez beaucoup les responsables de la gestion de la crise.
    Êtes-vous certain que vous auriez fait mieux ?

    • Difficile de faire pire. Il y a des décisions qui ne sont pas évidentes, mais d’autres l’étaient. Je n’aurai pas supprimé les réserves de masques et de respirateurs, je n’aurai pas menti sur le stock et donc commandé plus tôt. J’aurai confiné (faute de masques, c’est l’un ou l’autre) 2 ou 3 jours plus tôt en annulant les élections, et fermé les Ehpad 15 jours plus tôt (je l’ai écrit 10 jours avant que cela ne se fasse). Pour les lits, cela fait 30 ans que je me bats contre certaines fermetures, et j’aurai mobilisé le privé (lits vides en clinique avec respirateurs alors qu’on transférait). Pour la chloro, j’aurai laissé les médecins prendre leurs responsabilité, je ne dis pas que cela marche, mais au moins on aurait donné le maximum de chances. J’aurai relancé la seule usine qui en fabrique en France, au cas où, car si on autorise, nous n’en aurons pas. Il faut anticiper. Pour les retraites, les confrères peuvent le confirmer, anticiper est une constante chez moi. On a le droit de se planter, on n’a pas le droit de ne rien faire.

      • L’histoire bien avant la ligne Maginot et les vaccins de Mme Bachelot montre avec beacoup de constance que les catastrophes arrivent souvent d’où on ne attend pas. Beaucoup d’argent perdu qui aurait pu servir à tous ceux qui en réclament avec véhémence tous les jours, les médecins n’étant pas les derniers
        Les prévisions sont difficiles, surtout en ce concerne l’avenir

  9. Mon cher confrère
    C est avec respect que j ai lu votre message qui me semble juste
    Je vous ai tjrs soutenu
    Quel ineptie de transférer des malades +++ qui vont essaimer le virus dans toute la France car malgré la bonne volonté des soignants des fautes de transmission sont à craindre j
    Bien sûr le bon sens aurait été de créer des lits et de faire migrer le matériel vers les zones touchées en s appuyant sur le confinement et dans le même temps réorganiser l’arrière . Mais cela aurait été moins médiatique.La gestion politique a ceci de particulier quelle est toujours en retard d ‘un wagon sur l épidémie réelle
    Cordialement dr Viel René

      • Il comptabilise la mortalité toutes causes confondues remontées par les départements, dont on voie déjà les augmentation sur les départements très touchés, en revanche la météo quotidienne de Jérome Salomon est faite à partir des chiffre de hôpitaux et également les services sociaux type EPAD

      • Sur CNEWS D Ouste Blazi soulignait le fait que le ministère connaissait parfaitement les résultats sur la mortalité à Marseille, il a sous entendu que cette situation justifiait des prises de décisions au risque de s exposer à un scandale d’état, discrètement mais surement il met la pression…

        • Je ne serai pas allé jusqu’à de telles affirmations qui sont graves. Par contre je constate et je dis que Marseille n’est pas le seul endroit où on peut faire ce constat. Sénégal+Côte d’Ivoire ont beaucoup de gens sous chloro et dérivés en prévention du palu, et traitent officiellement tous les patients au protocole ( http://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200329-chloroquine-pr-moussa-seydi-sénégal-baisse-rapide-charge-virale ). Total des 2 pays, plus de 500 cas, 3 morts, soit 0,6%. Quand nous étions à 500 cas, nous avions 9 morts avec plus de moyens pour les sauver. Et que dire des médecins contaminés ? La mortalité est de 0,5% sur plus de 3 000 contaminés. Je suppose qu’ils boivent tous de l’eau.

          • Quoi qu on dise quoi qu on fasse, quand toutes les évidences sont balayées par un paramètre inconnu qui empeche, quand l embardas sur les plateaux ou après avoir démonté les betises des opposants ou tout le monde s interroge sur ce mal invisible qui empeche les dirigeants de décider, la seule chose qui est sur, c est qu il y a bien une raison non seulement à interdire la chloroquine mais pire à tout faire pour décrédibiliser la version de Raoult en faisant tout le contraire… on y vient, seule la corruption mot et accusation que sur les plateaux on n ose prononcer, mais ca vient… quand il ne reste plus qu une cause, le courage est encore de la nommer… Servier n est pas mort visiblement, il reste des apôtres….

  10. C’est sûr qu’avec les 35heures ça va être dur de construire aussi vite. Et si on faisait des réunions avec les syndicats pour en parler et être prêt … la prochaine fois ?

    • 1°) Par respect des morts passés et futurs, des soignants, de tous les citoyens actifs et solidaires, est-il possible de remettre au delà de la date de fin de pandémie ce catch-as-can covidien-corrézien-gaulois-franchouillard, débats pré-maturés, sur la construction d’un nouveau système de santé avec l’articulation entre médecine libérale et médecine étatique à l’échelle d’une nation. Débat obscène au sens étymologique. (réf : CNRTL https://www.cnrtl.fr/etymologie/obsc%C3%A8ne « qui devrait se retirer hors de la scène »… des médias, de la Seine des germano-pratins ministériels à côté de leurs pompes et de leurs œuvres, oublieux du médecin François Rabelais dont le desport es-prés, es Bracques, de Gargantua ( Chapitre XXIIIle) transport (transe…) ignorait l’aphérèse linguistique du mot sport qui leur autorise aujourd’hui la con-des-cents-danse pour le Panem et Circense des rages, des virus idéologiques des virages des supporters du Paris… St Germain dont ils sont la pathétique et pitoyable copie, se goinfrant de mets délicats frais compris , en sautillants-courtisans, avec leurs gilets qui ne me font même pas rire… jaune !
      2°)Science sans conscience… n’est que ruine. A nous de modérer ce blog. Ne déblatérons pas à chaud comme des chalumeaux (dromaludaires à deux bosses).
      Bilirubine ou biliverdine… ? d’un nain jaune (titulaire du CFEP), citoyen de base, signataire de ce pamph’laid ce 07 avril 2020. L’explosion sociale et politique est inéluctable : préparons-nous plutôt à n’être que des bonnets blancs, et vice versa… pacifistes et non-violents, autour des ronds-points pour des cahiers de doléances reconquis.

  11. Suppression de 598 postes et 174 lits au CHRU de Nancy !
    En pleine pandémie de Covid-19, le directeur de l’ARS Grand Est a confirmé le projet visant à supprimer des postes et des lits d’ici à 2025 au CHRU à Nancy!

    Avis aux survivants!
    Nous avons une dette envers les morts!
    Une dette de sang que devront payer les branleurs à macro, les profiteurs big pharma et d’autres nuisibles médiatisants!
    Ils veulent la solution finale au rovotril, on va leur rendre la solution aux armes citoyens!

    https://www.estrepublicain.fr/edition-nancy-et-agglomeration/2020/04/04/l-avenir-du-chru-de-nancy-la-meme-vision-exigeante

    un medecin de Nancy suit le Dr Raoult et ça marche!
    https://www.estrepublicain.fr/sante/2020/04/06/chloroquine-le-bilan-tres-positif-d-un-praticien-lorrain

    • 1°)loi constitutionnelle n° 2007-239 du 23 février 2007.
      2°)n’attisons pas la violence : la barbarie des termes de La Marseillaise date de son accouchement nocturne dans la nuit du 25 au 26 avril 1792… et adoptée le 14 juillet 1795 comme hymne national avec 7 couplets officiels. Des retraits et ajouts peut-être pourrions nous méditer sur la dialectique de l’oxymore, duo du final du 15 ème couplet et du refrain qui le termine.
      « Soyons unis ! Tout est possible ;
      Nos vils ennemis tomberont,
      Alors les Français cesseront
      De chanter ce refrain terrible  » :…
      3°)Avec notre constance à ne pas traduire en actes nos textes officiels ou la devise nationale, la peine de mort est de facto rétablie ces jours-ci dans les EHPAD et les prisons. Je n’accuse personne de la responsabilité de cette état de fait.
      4°) ce sont ceux-mêmes qui sont chargés de soigner pour sauver la vie, à qui le pouvoir politique distribue les munitions : le clonazépam. Quel progrès depuis la guillotine !
      5°)Bravo pour les frappes « chirurgicales » en constante amélioration depuis Hiroshima, Nagasaki, l’ex-Yougoslavie, au Moyen-Orient, puisque de nos jours les drones permettent des solutions finales ciblées, au cas par cas. D’ailleurs c’est tellement douloureux pour le tireur à quelques centaines ou milliers de km de la victime de son acte, qu’on lui confirme technologiquement la réusite de son tir mais en veillant en même temps à lui épargner la vision du cadavre et pour maintenir sa capacité de réitérer, il bénéficie d’un soutien psychologique systématique pour assurer sa propre survie humaniste : c’est lui, indemne, qui « fait son deuil » de la perte temporaire de son humanité.
      6°) la « collégialité de prise de décision » des équipes soignantes, en hôpital, en EHPAD, en cabinet libéral, est le seul babillage-habillage du pouvoir politique actuel pour sa délégation de choisir qui doit nécessairement mourir et ultime concession quand. Au tribunal, au civil comme au pénal, ces courageux opposants scientifiques à l’IHU de Marseille et son absence de cohorte-témoin, placébo, double-aveugle, et patati et patata chaude récolterait perpète. Au tribunal de l’Histoire et de leur conscience, nous leur con-cédons une con-session ou cession perpétuelle. Parce qu’il faudra bien en finir un jour avec ces compétents incompétents (lecteur vous placez les tirets ou vous voulez). Allons zenfants mais pas au carnage démocrato-démagogique (pléonasme d’étymon). Ne laissons pas à certains médias le soin de retourner leur veste pour faire leur « buzz », hein, en pastichant médiocrement Zola et Clemenceau, sous couvert de défendre-pervertir paradoxalement la lutte contre l’antisémitisme.
      Attention, nous savons tous qu’une foule déchaînée est capable des pires atrocités. Les manifestations parisiennes de décembre 2019 à février 2020, tant dans leurs actes violents réciproques que dans leurs slogans, affiches, banderoles et autres habillages symboliquement réciproques aussi, sont annonciatrices pour qui veut bien essayer de les comprendre en se référant à l’Histoire. Ce n’est pas le Préfet Grimaud qui est en charge de Paris, c’est un petit tas successeur border line33 de Papon… et rond… soeur Anne ne vois tu rien venir ? nuée ou orage dixit Marx… pas Groucho. !
      Ouvrir le ban… Hongrrrr ya déjà Orban et nos milices nationales-populaires qui souhaitent un Bal des Ardents, en chantant c’est nous les gars de la… pas les Co-pains d’abord Se fluctuat nec mergitur. « Keep cool » East side story ! Pourvu que la Seine retrouve ses 20 berges sans charrier comme le 17 octobre 1961… Allons le temps ravive le cerfeuil, l’hiver tournera de l’oeil, et l’épidémie coronavirera. Qui vivra verra ; serrons les dents… Que sera.. que sera… Courage. l’Espoir sans illusions !

    • Malheureusement, contre ce médecin lorrain qui a osé traité ses patients contre l’avis des autorités, et en a constaté une subjective efficacité, il y a aussi les idiots utiles de l’administration :
      https://www.vosgesmatin.fr/sante/2020/04/08/coronavirus-la-colere-d-un-reanimateur-lorrain-contre-son-confrere-qui-prescrit-la-chloroquine.

      Peut-être ce réanimateur a-t-il oublié que l’efficacité de la médecine voudrait qu’il soit inutile, et pour cela que ses confrères médecins de ville qui n’ont pas de solution pour tester leurs patients suspects, au lieu de les laisser à domicile sans soin, donne ce traitement pour obtenir au minimum l’effet placébo, mais très vraisemblablement mieux.

  12. On interdit le Plaquenil en France à tous les médecins libéraux et même en auto-prescription pour les médecins eux même (c’est à ma connaissance le seul médicament qui a cette restriction) mais la question que je me pose est de savoir quelle proportion de personnes qui sont déjà sous antipaludéen ( personnes en zone endémique, patient qui ont un lupus ou une polyarthrite rhumatoïde) sont infecté par le Covid 19? En Afrique je pense que seuls les touristes prennent des antipaludéens ce qui peut expliquer les cas de Covid 19 en Afrique. Manquerait on de Plaquenil contrairement à ce que dit Sanofi?
    Une deuxième question que je me pose est pourquoi on ne voit plus les défenseurs du protocole de Raoult? Manquerait on de Plaquenil comme pour les masques qui étaient inutiles au départ mais qui se révèle être une pénurie criminelle de masques. J’attends la réponse des dirigeants et des médias.

    • Il semble que dans les pays où il y a une forte prévention du palu par chloroquine et dérivés, il y a moins de cas, et moins de mortalité (malgré des soins sans doute moins performants). Cf Sénégal ou Côte d’Ivoire : près de 500 cas, total des 2 pays, 3 morts, soit 0,6% contre 10% en France et 2,5% chiffre plus habituellement retenu. A ma connaissance, pas un seul cas de lupus, sous Plaquénil, déclaré positif. Enfin en ce qui concerne la prescription si elle est autorisée un jour, il n’y en aura pas. Les usines de par le monde tournent à fond pour les pays qui commandent, il n’est plus fabriqué en France, et la seule usine qui en fabriquait n’a pas été relancée (elle est toujours debout, en liquidation) au cas où, et ne serait-ce que pour exporter, une bonne occasion de la sauver.

  13. Le concept de défense civile semble inconnu en France. Il faudrait une vraie organisation de prévention avec une réserve de personnel sanitaire mobilisable ( secouristes, pompiers….), des dépôts de matériel médical entretenu régulièrement. Des plans de réquisition de locaux pour servir d’annexes sanitaires, de zones de quarantaines ou autre. Des organisation de coordination ( quand le professeur Raoult évoque qu’il faudrait 5 infectiopoles en France pour prévenir une pandémie par exemple).
    Ce qui est valable pour une pandémie est valable pour d’autres crises sanitaires. C’est ce qui a fait la force de la Corée. Et je suis en train de me demander si l’Allemagne n’a pas une défense civile relativement performante.
    Sinon comment se fait-il que les trois pays de l’OCDE qui disposent le plus de lis soient ceux dont les dépenses militaires sont limitées par des traités internationaux ( Japon, Corée, Allemagne) ?

    • J’ai vécu 15 ans en Suisse, nous avions à la maison un petit livret de la « Sécurité Civile » : quoi faire, à notre niveau, face à chaque situation de catastrophe. Tout était listé, avec des consignes et des explications motivant ces consignes. Il y a 6 mois, j’ai assisté à une conférence très intéressante d’un confrère très très haut placé dans l’organisation des différents plans devant être mis en place et cas de catastrophe.Il nous a tout expliqué sur l’organisation. Je lui avait fait remarquer, que toute cette organisation était intéressante, mais qu’il manquait une chose capitale : l’information aux français. Je lui ai expliqué ce que j’avais vécu en Suisse, et le fait qu’actuellement je vis à 5km à vol d’oiseau d’un site nucléaire (Marcoule), et si un jour j’entends des sirènes, je fais quoi ? Je m’enferme ? Je fuis ? Dans une direction qui va encombrer les routes et gêner les autorités ?… Eux savent ce que je dois faire, pas moi. En Suisse je l’aurais su, déjà il y a 50 ans. Il a reconnu le problème. Il est vrai que chez nous, écrire des consignes qui varient à 180° tous les 15 jours, ce n’est pas évident.

      • Bonne réflexion sur les sirènes, je suis dans un région où il y a eu des inondations, le sirènes ont sonné et on fait quoi ?

Répondre à Fabien Lyraud Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.