25

Covid et Ehpad

Encore en phase 2, je m’étonnais ici en voyant les premières écoles fermées, qu’on ne commence pas par les Ehpads (Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), établissements « confinant » des personnes à hauts risques, confinement qui, ici, est propagateur de virus, comme on l’a vu pour le Diamond Princess et plus récemment avec le Charles de Gaulle. On a failli le voir aussi à Carry le Rouet, quand le gouvernement a décidé d’y regrouper les expatriés revenus de Chine. Si l’un avait été touché, toute la colonie prenait un gros risque, grosse erreur épidémiologique. Les renvoyer chez eux et les surveiller était moins risqué que de les grouper pour se contaminer.

Même problème pour les Ehpads, un contaminé en milieu fermé, crée rapidement une contamination en chaine, et nombre de décès dans une population à très hauts risques. On a vu le résultat catastrophique dans certains établissements, comme dans l’Ehpad La Riviera à Mougins, 38 décès sur 109 pensionnaires. Les chiffres de décès égrenés au jour le jour par nos autorités donnent l’image d’une hécatombe effroyable. Il faut toutefois relativiser. Pour chaque cas, pour chaque famille, c’est un drame, il ne faut pas le négliger, mais si on regarde le problème dans son ensemble, et avec du recul, après un retour à la normale, dans moins de 5 ans le problème apparaîtra peu, voire pas du tout.

En mars 2019, l’Insee a publié les chiffres 2016 ( !! ) : 7 438 Ehpads, 350 non Ehpads, et 2 278 maisons de retraite. Le tout accueillant 723 682 personnes 605 061 dans les seuls Ehpads.

Toujours en 2016 selon l’Insee, 594 000 personnes sont décédées en France. Sur ce nombre, 150 000 sont issues (pour un quart après un passage à l’hôpital) des Ehpads, soit 25% des décès dans le pays. 

150 000 décès par an, cela fait 12 500 par mois, soit pour mars et avril 25 000 décès en Ehpad, en temps normal. Dans ces établissements on dénombre à ce jour 9 000 décès que l’on lie au Covid. Ce chiffre est assez flou, car sauf pour les derniers, les cas déclarés ne sont pas toujours Covid, aucun test n’étant fait. Le 23 avril, dans une interview, la directrice générale de Korian qui regroupe 308 établissements (23 000 pensionnaires), faisait état de 606 décès attribués au Covid (1/3 prouvés). Signalons également qu’à ce jour, 50% des établissements ne déplorent aucun cas.

Hier soir, sur le site gouvernemental, on donne en Ehpad 69 773 contaminés (120 de moins que la veille !!), dont 31 795 « confirmés » (+ 878 depuis la veille).

L’âge moyen dans ces établissements est de 89 ans, et la durée moyenne de vie est de trois ans et demi. Ces décès représentent 85% des motifs de sortie d’Ehpad (pour les 15% restants, 45% sont des transferts dans une autre Ehpad.). Ainsi ces 9 000 décès, seraient de toute manières décédés dans les 3 ans et demi (certes certains dans 3 mois, d’autres dans 5 ans), ce qui fait que le bilan sur le moyen terme sera neutre : ni plus, ni moins de décès. J’ai personnellement perdu une tante et marraine du Covid, à 97 ans il faut bien mourir de quelque chose, même si on la voyait centenaire, et nous considérons qu’ici le Covid est une cause de décès comme une autre, ni plus, ni moins. On peut juste déplorer une petite avance sur le calendrier.

Il n’y a qu’un seul moyen de connaître l’incidence réelle du Covid sur la mortalité dans les Ehpad : donner les chiffres de décès en mars 2019, et 2020, en avril 2019 et 2020, puis en juin. Ces chiffres sont ou seront sans doute connus rapidement, il serait bon qu’on les ait avant 2023, afin d’avoir une idée plus juste de la situation réelle.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

25 Commentaires

    • Avez vous la carte mondiale de répartition des gênes néandertaliens ?
      On a dit que Néandertal a pu être détruit par une épidémie.

  1. Pour le Charles de Gaulle ils sont peut être confinés mais en sortant du porte avion ils ont du recevoir du Plaquénil. Le ministère des armées a confirmé avoir reçu des tonneaux d’hydroxychloroquine (par précaution disent il???) mais le Plaquénil est toujours interdit de prescription pour la piétaille de médecins libéraux!!!

  2. Bonjour, Je suis président d’une association qui a fait des dons de 10 000 FFP2 et 4 000 chirurgicaux aux hôpitaux, Ehpad(s), etc. Outre le problème de confinement, il y a aussi la mauvaise volonté de certains élus et de certains responsables des établissements qui masquent le manque de masques et de blouses de protection. C’est l’écoute du personnel de ces établissements qui permet de savoir. Un médecin hématologue hospitalier a dû signer un registre quotidien pour recevoir un masque. Une aide soignante reçoit un masque chirurgical sans blouse jetable pour aider à manger un patient qui fait des fausses routes. Et j’en passe et des meilleurs. Bien sûr, les hauts placés assurent à 100% la protection.

    • La gestion de ce problème des masques, indépendamment du problème de manque au départ, reste est un scandale, de A à Z, et n’est pas fini.

  3. Encore et toujours des gens peu convaincus par le confinement général, donc moyenâgeux:
    https://www.larecherche.fr/covid-19-coronavirus-epid%C3%A9miologie/sortir-dun-confinement-aveugle?fbclid=IwAR1cTzg6SHf_Wcsi1gSId_FEQTLR6wUaOc_aNbfRUrblfIaG3EBzavLIvtI
    les auteurs sont Jean-François Toussaint, université de Paris, médecin à Hôtel-Dieu, AP-HP, directeur de l’IRMES, ancien président des États Généraux de la Prévention et Andy Marc, chercheur en biostatistiques, IRMES.

    • Un extrait:
      Les pays qui n’ont pas adopté la voie du confinement généralisé montrent une évolution épidémique similaire : les Pays-Bas ont en effet amorcé une décrue le 7 avril, la Suède franchit à son tour le sommet de la vague, tandis que l’Allemagne l’a passé depuis 8 jours. Pour ces trois pays, le taux de mortalité au jour du pic est de 100 par million d’habitants comme pour les autres pays européens. Ce taux est de 177 pour les trois principaux pays confinés (France, Espagne, Italie).

      • Faux
        Le taux de mortalité par coronarovirus est bien plus élevé en Suède que dans les pays voisins comparables : Norvège, Finlande, Danemark

  4. Ma pauvre Agnès je compatit a ton chagrin et je comprends tout a fait ta révolte ; toute seule tu n’as aucune chance d’arriver a quelque chose pour ta plainte .Comme je l ‘ai écris plus bas une action en justice collective est en marche ; elle devrait intéresser les médecins en premier lieu ;je remets ci dessous les coordonnées ; prés de 10000 personnes s’y sont inscrit
    a partir de cette video
    https://www.youtube.com/watch?v=rgamPDmKDoc
    ,,,,,,, il est proposé une ACTION COLLECTIVE EN JUSTICE covid :
    https://noublionsrien.fr/

  5. Maison de Retraite ca s’appellera en dit long sur les glissement sémantiques des gens,, pas EPAD, terme uniquement administratif, et le Rovatril,la maltraitante y sont legion dans ces maisons, j’en ai fait ferme une, a Fontainebleau,vol,maltraitance humiliation, et je vous passe les détails, et hélas,alors les enfermer,les trier, les isolerais on est chez les nazis, et pourquoi pas les tuer, ce qui d’ailleurs est devenu légal, avec le Decret Rovatril :injectable par une infirmière;ou personnel de la maison de retraitement oui, sans accord de la personne ou de la famille, sympa l’eugénisme ambiant ,ce covid est bien moins désastreux que le cancer et la variole,ca suffit,laissons les gens de tout âges vivre ensemble, et avec respect et amour, le corps médical,et les médecins n’ont pas nous dicter nos vies ni nos lois,!!Merci a Raoult un autre niveau ,ca fait du bien de l’entendre,de l’oxygène,un type indépendant et qui cherche, trouve et doute, dans cette errance technocratique qui nous prive de nos libertés et viole la constitution tout les jours!l

  6. Bonjour cher Gérard MAUDRUX.
    Pas besoin de SRAS-COV2 pour trépasser dans un EHPAD assassin. Le 22 mai 2017, j’ai retiré en urgence ma vieille maman d’un EHPAD (minimum 3500 euros par mois) où elle était massacrée par deux médecins (traitant et coordonnateur): 60 mg de furosémide le matin pour une insuffisance cardiaque qui n’existait pas (coeur en béton, vérifié plus tard par un cardiologue) … résultat … chute (par baisse de TA ++) qui aurait pu être dramatique car elle était sous Xarelto pour ATCD de phlébite; asthme non traité et non diagnostiqué car étiqueté sans preuve BPCO (elle n’avait jamais fumé activement de sa vie, et son second mari – 40 ans de vie commune – ne fumait pas). Un pneumologue a très vite fait le diagnostic et lui a donné du Solupred à dose d’attaque. Quel apport d’air pur oxygéné +++ pour la pauvre femme ! J’ai les faux diagnostics écrits et les ordonnances mortelles. Je les publie ? J’ai porté plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui » mais le Conseil de l’Ordre couvre +++, et la justice aussi, forcément. C’est un remake du régime de Vichy, avec programme Aktion T4 ? Ou bien encore plus sordide car elle avait fait des donations ? Elle a vécu presque 2 belles années de plus et a fait encore de bien jolies balades au bord de la mer. Quel-le-s salopard-e-s ! Agnès GOUINGUENET.

  7. Je conseille de regarder en podcast l’interview de D.Raoult sur BFM TV de ce soir jusqu’à 21 h Je n’ai pas vu le début
    Là au moins il recentre tout sur le médical pas sur le politiquement correct.

    • Par contre encore une fois une / un journaliste vraiment mauvais .. dans tous les sens du terme .. cette journaliste est plus à la recherche d un moment de gloire qu à un moment de vérité !

    • Dans l’émission C’est à vous jeudi soir, charge hallucinante, quasiment haineuse, de Sa Suffisance Patrick Cohen contre Raoult. J aimerais bien avoir les com?en faites de nos amis médecins sur ce sujet

  8. Bonjour Gérard bien que retraité je suis complètement révolté par tout ce qui se passe a l occasion de cette soi disant pandémie . Voilà pourquoi je te mets ce lien qui devrait intéresser tous nos confrères un tant soi peu réveillé ,,,,,,, il est proposé une ACTION COLLECTIVE EN JUSTICE covid :
    https://noublionsrien.fr/

  9. Merci pour le partage de cette étude, elle est bien documentée, elle est lisible et compréhensible par un non médecin, c’est mon cas.

  10. Merci pour cette bonne analyse (comme d’habitude).
    Ce qui m’interroge (chiffres au 29/04/2020)
    – 12155 au total décès des personnes en ESMS
    – 9034 décès avec des soins en interne (j’ose espérer!) des ESMS
    – 3121 décès de personnes en ESMS seulement, qui sont passées par l’hôpital (en gros 25%, le chiffre est assez faible)
    Le décret en mars pour valider l’utilisation d’un sédatif en ESMS! un choix stratégique?
    Je n’ai pas trouvé les chiffres pour les pays voisins.

  11. Au vu des conséquences néfastes du confinement imposés à nos résidents, une discussion fine justifierait de faire la part des décès en lien direct avec le Covid et ceux en conséquences d’une part du confinement, d’autre part des refus de soins hospitaliers pour préserver « le système » et enfin de la baisse de qualité des soins quotifdiens par la perte de personnel [panique, difficultés liés au confinement (transport, garde d’enfants …), arrêt de travail facilité …]. Je ne me fais pas d’illusions, cela n’aura pas lieux en partie faute de ressources et parce que les chiffres obtenus remettraient en question les dogmes imposés. Je peux vous assurer cependant que tous les décès de cette période ne sont pas liés au covid.

    • (message au bon endroit…) Merci pour le partage de cette étude, elle est bien documentée, elle est lisible et compréhensible par un non médecin, c’est mon cas

Répondre à terramorsi Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.