124

Remdesivir-Chloroquine : 1-0. L’arbitre acheté ?

Le Remdesivir est le seul traitement bénéficiant d’une Autorisation Temporaire d’Utilisation dans l’indication Covid-19, datée du 15 juillet 2020. Cette autorisation est délivrée dans un cadre précis : chez les patients de plus de 12 ans et de plus 40Kg, ayant une pneumonie bénéficiant d’une oxygénothérapie, et après décision collégiale.

Alors qu’il existe plusieurs dizaines, voire une centaine de publications concernant la Chloroquine (et dérivé HCQ), celles sur le Remdesivir se comptent sur les doigts d’une main. Quels exploits lui valent donc ce sésame ? La Chloroquine est depuis 6 mois devant les buts mais n’arrive pas à marquer, alors qu’il a suffi d’un seul tir au but du Remdesivir pour marquer.

Le 10 avril, The New England Journal of Medicine publie une petite étude descriptive chez des patients atteints de Covid-19. Cette étude était signée par 57 auteurs de neuf pays différents (dont la France), apparemment tous touchant des subsides du laboratoire pharmaceutique Gilead commercialisant le Remdesivir. Plus d’auteurs que de patients, 53, cela impressionne la galerie.

Certains malades étaient ventilés, d’autres pas, charge virale non mesurée. 36 ont vu leur situation respiratoire s’améliorer mais 32 ont eu des effets secondaires marqués. Pas de critère de sortie de l’étude : 21 sortis de l’hôpital, 7 morts, sur 53, cela fait 25 disparus. Ecrire qu’il y a eu « une amélioration clinique chez 68% des patients dans un ensemble de données limité », fait écrire à certains que cela s’apparente à de la publicité mensongère, l’étude étant financée par le laboratoire.

Deux semaines plus tard, c’est The Lancet qui publie une étude randomisée versus placebo sur dix hôpitaux chinois, portant sur 237 patients. Aucun effet positif de l’administration du Remdesivir, et l’étude a dû être arrêtée prématurément en raison de forts effets indésirables chez 18 patients (12%).

Enfin 3 semaines plus tard, The New England Journal of Medecine et Gilead récidivent avec 1063 patients ayant une forme sévère dont 538 traités, montrant un délai de récupération inférieur : 11 jours au lieu de 15. Le résultat sur les formes graves et la mortalité n’est pas connu, (donc sans effet sinon cela serait publié), il est nul sur les formes moins graves. Surtout l’étude semble trafiquée pour essayer d’isoler un groupe de patients faisant apparaître un résultat favorable : il y a eu changement de protocole (normalement interdit), 200 patients disparaissent sans raison, différentes catégories de patients (modérés et sévères) sont mélangés secondairement, même chose pour les durées de traitement, rendant toute identification des groupes de départ et leur état impossible. La mortalité est arrêtée au 14e jour, excluant les autres décès dans chaque groupe, permettant de constater un léger avantage pour le Remdesivir, mais statistiquement non significatif. Quid des décès après le 14e jour ? Excellent épluchage de cette étude ici.

Cette étude, financée par le laboratoire, lui a permis de se précipiter pour fixer et justifier le prix de vente, qui passe de 10$, coût de fabrication, à 390$ le flacon. Alors que tous les labos proposent traitements et vaccins à prix coutant vu la situation, Gilead se propose de récupérer une partie du bénéfice de supposées journées d’hospitalisation en moins. Voici les explications de Daniel Oday, le PDG.

Suite à cette publication, émanant directement du laboratoire le commercialisant, la FDA américaine lui accorde une autorisation, suivie le 3 juillet par l’Agence Européenne du Médicament, et le 15 par l’Agence Nationale avec l’ATU, sans attendre les résultats de Discovery, condition avancée pour HCQ, et donc oubliée pour le Remdesivir. Rappelons toutefois qu’il a pu être utilisé en France dès janvier 2020 dans le cadre d’un usage compassionnel en dehors d’essais cliniques, 130 malades auraient reçu ce traitement. Avec quel résultat ? Rappelons aussi que quasiment tous ceux qui décident, pourfendeurs de l’HCQ ou défenseurs du Remdesivir, ont ou ont eu un lien financier avec Gilead, ce qui n’est pas le cas avec HCQ.

Vers un nouveau Médiator ?

Dans l’affaire du Médiator, nombre de médecins ont prescrit pensant à un produit bénin en toute bonne foi, le laboratoire, et le contrôle des autorités, semblent avoir occulté l’importance des effets secondaires graves, d’où le scandale actuel. Est-ce qu’on se dirige vers une affaire identique, car il semble que le Remdesivir ne soit pas dénué d’effet secondaires fréquents et graves. Alors que nos autorités se sont précipité pour dénoncer des effets « graves » de l’HCQ (en fait liés pour partie au Covid, et pour autre partie à des surdosages volontaires), ici rien, pas même un carton jaune ou rouge. Et pourtant !

La première étude chinoise relate nombre d’effets graves, dont la fréquence et la gravité ont conduit à stopper l’étude, notamment une lésion rénale. Lors de son utilisation pour Ebola déjà, ces risques avec lésions hépatiques avaient été signalés. Même chose début juillet chez plusieurs patients en Inde. En juin, une publication de l’ International Journal of Infectious Diseases rapporte que dans notre étude Discovery, 4 à 5 patients sous Remdesivir ont vu leur traitement devoir être arrêté, avec 2 patients passés en dialyse ! Chez nous, motus et bouche cousue.

Si certains veulent du Remdesivir, je n’ai rien contre, à condition que ce soit en toute connaissance de cause. Par contre pourquoi cette différence de traitement, diamétralement opposée, avec la Chloroquine ? Différence de traitement qui n’a rien de scientifique ou médical, dans la mesure où il ne semble pas certain que le Remdesivir ai sauvé une seule vie dans le monde, ni prouvé, sauf par le seul laboratoire, une efficacité évidente, que ce soit sur les virus pour lesquels il a été testé, Ebola, SARS-CoV ou MERS-CoV.

Pour en savoir plus sur la molécule et sa toxicité.

Et sur Gelead.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

124 Commentaires

  1. Même si je comprends l’agacement vis-à-vis des efforts américains pour promouvoir le remdesivir, dont aucun spécialiste européen ne prétend qu’il est la solution de la COVID (les études que nous lisons sont ou bien non concluantes, soit – comme celles signalées dans l’article – ou bien n’apportent que des résultats mineurs) – et tout en étant assez agacé (aussi) par cette habitude d’accuser systématiquement tous les scientifiques d’être vendus à l’industrie – , je voudrais faire ces remarques en « bémol » à votre article:
    1) Pour l’HCQ. J’espère qu’on va arrêter d’en parler! L’étude princeps de Raoult (que je suppose vous avez lue) est une honte et aucune revue sérieuse ne l’aurait publiée. Par la suite, le même protocole (testant la disparition du virus – donc à un stade précoce), a été l’objet d’une étude randomisée sérieuse (publiée par Chen) qui a montré l’absence de supériorité d’HCQ par rapport à une prise en charge standard; l’étude anglaise (testant les critères cliniques qui nous intéressent davantage) n’a montré également aucun avantage et on sait aussi qu’aux doses proposées HCQ provoque des arrêts cardiaques mortels (ce qui n’est pas étonnant vu l’étroite fenêtre thérapeutique du produit). STOP SVP!!
    2) Pour le Mediator, cela n’a vraiment rien à voir! D’abord cette molécule a été commercialisée avant l’ère de l’EBM (vers 1975) (donc sans comparaison de phase 3), mais juste sur la notion d’une baisse de la glycémie et des triglycérides sur le rat et des sujets obèses (on sait maintenant que c’est par un effet « coupe-faim »). Même s’il y avait eu des études de qualité à l’époque, on n’aurait rien soupçonné, puisque l’effet secondaire (valvulopathie) met environ 25 ans pour apparaître! On a vraiment commencé à s’en apercevoir au début des années 2000. Le vrai problème est: pourquoi le ministère n’a pas retiré l’AMM dès cette époque? Rappelons que la HAS avait proposé son déremboursement en 1999 pour…insuffisance d’efficacité!

  2. pour Cyrille Velliet:
    j’ai aussi une question en prenant le contre-pied de la vôtre: 1) pourquoi aucun chercheur dans le monde n’a reproduit les résultats du protocole du Pr Raoult ?
    Ma question:
    pourquoi la plupart des essais HCQ dans le monde ont-ils été faits au stade tardif de la maladie ?
    Question subsidiaire:
    Est-ce que ces chercheurs espéraient absolument démontrer l’efficacité du traitement dans ce cas là, pour dire à Raoult: « Pr. c’est génial votre traitement il fonctionne à tous les stades de la maladie ! » et lui proposer , enthousiastes, de faire un article en commun dans le Lancet ?

    • On peut supposer que les chercheurs du monde entier ont désormais renoncé aux honneurs, à la reconnaissance internationale, aux publications dans le Lancet, et aux financements de leurs recherches. Probablement parce qu’ils veulent en laisser l’exclusivité au Pr Raoult pour ne ps lui faire de l’ombre.

      • Fatiguant ce troll âge en regle . Pas de propositions constructives mais des invectives .DR a certainement des défauts mais c’est peut être un des seuls qui s’est montré civique …( on est pas fils de militaire pour rien)

        • Donc suivant votre raisonnement, les études publiées par le Pr Raoult sont exemptes de critiques parce qu’il est fils de militaire ? Et rappeler que ces études comportent de sérieux biais méthodologiques, c’est être un troll ?

          • Je ne défend pas plus DR qu’un autre , mais c’est un des seuls à avoir apporté quelque chose de constructif et comme le dit si bien Gerard Maudrux saint Random n’est pas La panacée universelle. Les etudes observationelles qui se multiplient actuellement ont certainement plus de poids et d’éthique que les etudes pour le moins foireuses et amorales type disco very , recovery mais il est bien vrai que le décès des patients n’est qu’un événement indesirable ..!

          • Je suis toujours étonné que ceux qui placent DR au-dessus des autres (tout en déclarant ne pas le défendre) ne rappellent jamais que les études épidémologiques qu’il a publiées à la hâte dans une revue dirigée par son équipe soient entachées de sérieux biais méthodologiques avec une sur-représentation des femmes et des jeunes qui ont une mortalité beaucoup plus faible. Ce serait pourtant une explication plausible sur le fait que les autres chercheurs ne retrouvent pas les mêmes résultats que lui. Est-ce anti scientifique de le rappeler ?

      • pour Cyrille Velliet:
        je reviens sur ma question: pourquoi la plupart des essais HCQ dans le monde ont-ils été faits au stade tardif de la maladie ?
        en fait vous y avez répondu de façon ironique et narquoise, en supposant que les chercheurs du monde entier ont renoncé « aux honneurs, à la reconnaissance internationale, aux publications dans le Lancet, et aux financements de leurs recherches » , pour en laisser l’exclusivité au Pr. Raoult.
        Je connais au moins trois chercheurs dont la motivation était exactement à l’inverse de votre hypothèse:
        Mandeep Mehra (Harvard Medical School), MD, Frank Ruschitzka (hôpital universitaire de Zurich) et Amit Patel (Université de l’Utah), les trois co-signataires de l’article ayant déclenché le Lancet Gate, et ayant dû se rétracter, toute honte bue !
        Mais cette affaire c’est l’arbre qui cache la forêt, car il faudra bien trouver pourquoi il y a eu, dans le monde entier, une telle avalanche d’essais (requérant des ressources financières et humaines colossales) visant à démolir la bi-thérapie HCQ+AZIT, par tous les moyens possibles, et surtout en prenant bien soin de ne jamais la mettre en oeuvre suivant le protocole de l’IHU de Marseille ! « On va quand même pas prendre le risque de confirmer la potion magique du druide de Marseille » (sic!)

        • Conformément à ma constatation, vous rappelez les biais méthodologiques des trois chercheurs qui ont publié dans le Lancet, mais votre silence est assourdissant sur les biais méthodologiques des études du Pr Raoult et du choix de ses publications dans la revue dirigée par ses obligés.

          • « biais méthodologiques »
            pour le Lancet ?
            c’est comme ça que vous qualifiez cette escroquerie répugnante basée sur des données créées de toute pièce ?

          • Avatar
            « 7 août 2020
            VELLIET CYRILLE
            Je ne suis pas professeur de jury, je croyais que, dans une revue médicale professionnelle, la démarche intellectuelle et scientifique consiste à poser des question quand les affirmations semblent insuffisamment étayées. Et d’espérer obtenir des questions aux questions que l’on pose. Je constate que mes questions dérangent et que je n’obtiens pas de réponses. Je constate également que, dans ce forum, les pro-raoult (majoritaires) foisonnent d’affirmations et que seuls sont remis en cause ceux qui demandent des compléments d’explications. Je vais donc cesser de participer. Je rappelle simplement cette phrase du serment d’Hippocrate : « Je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences ». Je croyais que, pour développer ses compétences, il était utile de poser des questions. »

            « Je vais donc cesser de participer. »:

            Je constate que vous n’êtes pas en capacité de respecter vos engagements.

            Cordialement

          • @Nespolo, je répondais au questions de Bertrand L.
            @ Bertrand L : pourquoi réservez-vous le terme « escroquerie répugnante » à l’étude publiée par le Lancet et pas aux tripatouillages des études du Pr Raoult. Deux poids, deux mesures ?
            @ vous deux : je croyais effectivement participer dans un forum d’une revue professionnelle médicale, mais je constate que je me suis fourvoyé dans un cénacle de l’église de raoultologie. Je vous laisse donc à vos incantations. En supprimant toute question vous êtes assurés d’avoir toujours raison. Et de tourner en rond avec les mêmes convictions. Au prochain tour de manège, le plus habile d’entre vous décrochera le pompon du meilleur raoultolâtre du club.

        • “’église de raoultologie. “ “ meilleur raoultolâtre ” décidément vous ne le portez pas dans votre cœur ..C est votre droit ! Mais pourquoi tant de haine et pourquoi rabaisser systématiquement toutes les personnes qui écoutent ( je n ai pas dit qui vénèrent ) tout en gardant un esprit critique ce que l IHU et son directeur a à dire sur cette crise ? Après tout ce centre a été créé par nos gouvernements exactement pour ce type de crise .. des chercheurs de renoms et qui plus est des épidémiologistes de renom y travaillent .. non? Ce n est pas un petit labo obscure en quête de gloire il me semble .. mais alors comment appelez vous alors les personnes qui vouent un culte sans faille à Gilead et au Remdesivir alors qu aucunes recherches à présent n en a montré l efficacité ?
          Il ne faut pas faire deux poids deux mesures …

        • Faux
          Il n’y a pas eu une avalanche d’études mais 5 études cliniques randomisées avec le plaquenil toutes les 5 négatives (un complot mondial sans doute) et O etude randomisée favorable au plaquenil
          On peut d’ailleurs être étonné que votre idole avec les moyens publiques colossaux de son centre et ses réseaux internationaux trumpistes et bolsonariens n’ait pas publié une seule étude randomisée depuis sa publication ratée

          • Ce serait plus utile au débat et plus crédible de votre part de citer vos 5 études au lieu de citer Trump et Bolsonaro qui n’ont rien à faire dans cette histoire, et si ce sont vos arguments scientifiques, le niveau vole très bas.
            Pour revenir à vos études, si dedans il y a les 2 études que j’ai cité de Prescrire, ce sont 2 études favorables si on les lit (bien que leurs auteurs disent le contraire, cf dernier billet). Pour les études favorables et défavorables, regardez également les 2 derniers liens de mon billet sur le bilan après 6 mois.

        • Ne vous en déplaise , Il me semble qu il n y a pas beaucoup dans ce groupe de “Raoultiens “ qui est apparement une insulte de la part des anti Raoult.. mais bon …il semblerait que beaucoup de personnes qui consultent ce type de blog semblent peu favorables à suivre une pensée unique , et elles ne veulent pas suivre des mouvements qui s apparentent aussi à des mouvements sectaires comme les anti Raoult ( coûte que coûte ) des anti Hydroxychloquine ou des anti anti masques etc etc .. Je comprends que classer des personnes dans cases peut rassurer certains.. mais le questionnement et l esprit critique est un processus qui doit rester une valeur sure de la société française. Malheureusement .. maintenant dès lors que l on questionne la situation, ce qui a été fait et ce qui est dit par le conseil scientifique , notre gouvernement, les médias officiels pendant cette crise ( masques, confinement ,strategies d immunités , T cells etc , comparaison par rapport à d autres pays qui ont mieux maîtriser cette crise ) on se fait dénier la parole en se faisant traiter de Raoultien ( insulte suprême !!?) de complotistes , d illettrés , de gilets jaunes (?) etc etc .. bref on doit se taire, ne pas poser ni se poser des questions et vénérer toutes paroles délivrées par nos médias et notre gouvernement ? c est ce qui frappe le plus dans cette crise : Il ya certes des extrémistes et fanatiques pro Raoult qui l idolâtrent parcequ ils ont besoin d un leader , mais il y a aussi des extrémistes d un autre genre des “anti Raoult coûte que coûte “qui préconisent de suivre aveuglement ce qui nous est dit par nos autorités sans opposer le moindre questionnement (?).J ai du mal personnellement à comprendre la motivation de ce dernier groupe … Il y a aussi des incompétents aux services des opportunistes et des corrompus … Et il y a un grand nombre de personnes qui ne veulent pas être catégorisés et qui sont à l écoute de toutes les expertises pour se construire un avis propre , des personnes qui ne se servent pas d insultes pour leurs argumentations …

    • Cet article rapporte:
      – deux essais RCT pour des patients hospitalisés : résultats négatifs puisque le traitement n’est plus efficace en phase tardive,
      – deux essais RCT pour des patients non hospitalisés: résultats négatifs mais il semble que le traitement était limité à l’HCQ sans AZIT.
      La conclusion de l’article n’est donc pas applicable à la bithérapie HCQ+AZIT appliquée en phase initiale.
      Par ailleurs cet article ne mentionne pas tous les essais observationnels qui montrent l’efficacité de cette bithérapie.

        • Il est des questions que je pose sans relâche et pour lesquelles personne ne m’a encore répondu à ce jour :
          1) pourquoi aucun chercheur dans le monde n’a reproduit les résultats du protocole du Pr Raoult ? Peut-être qu’aucun d’entre eux n’est intéressé par la reconnaissance internationale ni le Prix Nobel de médecine ?
          2) pourquoi aucun laboratoire pharmaceutique chinois ou indien ne veut inonder la planète d’hydroxychloroquine en faisant de gros bénéfices ? Peut-être qu’ils considèrent qu’ils ont déjà gagné trop d’argent en augmentant considérablement les prix de vente des masques et du matériel médical ?
          3) pourquoi aucun chef d’état dans le monde de décide de produire, distribuer dans son pays et à l’étranger un médicament qui est si efficace et qui coûte aussi peu cher que l’hydroxychloroquine ? Aucun d’entre eux ne souhaite tirer un bénéfice politique majeur en matière de politique intérieure et internationale ? Etonnant non ?

          • Toujours aucune réponse à mes questions qui relèvent pourtant du bon sens de base ? Des pépites d’hydroxychloroquine traînent partout sur le sol et personne ne se donne la peine de les ramasser ?

          • J’avais écrit dans Chloroquine un long fleuve tranquille que des études allaient arriver, c’est fait. Cf dans les commentaires du dernier post l’article sur 3 400 cas en Italie. Pourquoi si peu d’études et pourquoi aucun labo ne s’y intéresse ? La molécule est dans le domaine public, pas cher. Tous les bénéfices d’un investissement pour démontrer ceci ou cela, seront récupérés par tous les autres labos qui n’auront rien fait. Vieux médicament pas cher aussi. Pour la fabrication, il y a des pays qui l’on fait, au début l’Etat Grec a investi pour relancer la fabrication d’HCQ, ils s’en porte très bien quand on voit leur bilan après 6 mois.

          • Je constate que vous n’avez pas plus d’arguments que les autres face à ma question : qu’est-ce qui empêche des laboratoires pharmaceutiques de faire des marges très confortables sur un médicament pas cher (c’est leur habitude, et ils l’ont fait pour les masques qui ne leur coûtent pas cher à produire et dont les prix ont beaucoup augmenté). Je pense que je vais attendre encore très longtemps.

          • En France, c’est le gouvernement qui fixe le prix, pas le labo…

          • En France oui. Mais en Inde et en Chine ? Pensez-vous que les gouvernements indiens et chinois vont interdire d’exporter leurs productions d’hydroxychloroquine avec une forte marge bénéficiaire alors qu’ils l’ont autorié pour les masques ?

          • pour Cyrille Velliet:
            j’ai aussi une question en prenant le contre-pied de la vôtre 1) pourquoi aucun chercheur dans le monde n’a reproduit les résultats du protocole du Pr Raoult ?
            pourquoi la plupart des essais HCQ dans le monde ont-ils été faits au stade tardif de la maladie ?
            Question subsidiaire:
            Est-ce que ces chercheurs espéraient absolument démontrer l’efficacité du traitement dans ce cas là, pour dire à Raoult: « Pr. c’est génial votre traitement il fonctionne à tous les stades de la maladie ! » et lui proposer , enthousiastes, de faire un article en commun dans le Lancet ?

          • Si votre source d’information est confirmée, ça confirme ce que je dis : aucun lobbying de Gilead ne peut empêcher l’industrie pharmaceutique indienne ou chinoise de faire son business avec l’hydroxychloroquine jusqu’aux USA, pays de Gilead. Pour autant, votre article ne fait que mentionner des chiffres de ventes, pas que l’hydroxychloroquine fonctionne.

        • ?? l article était un élément de réponse à votre question “ pensez vous que le gouvernement indien va interdire l exportation….” pas une démonstration de l efficacité de ce médicament …moi aussi j ai des questions pour vous : pourquoi le gouvernement français a t il empêcher les médecins de ville d essayer de guérir ? Avec de l Hydroxychloquine ?ou de l Azytromycine ? Ou autre ? Pourquoi n avions nous pas de test ? Pas de masques ? Etc etc …

          • Alors je vous réponds de façon plus précis : votre article démontre que ni Gilead, ni les gouvernements français et américains ne peuvent empêcher l’Inde ou la Chine de vendre de l’hydroxychloroquine. Leur lobbying est donc beaucoup plus limité que ce que racontent les pro-Raoult. Mais encore une fois, ce n’est pas parce que l’Inde vend de l’hydroxychloroquine aux USA que ça prouve que ça marche. Quant au gouvernement français, comparez-avec les gouvernements des autres pays, et vous verrez bien si c’est pire qu’ailleurs.

        • On est d accord .. les lobbying des pro Hydroxychloquine sont moins puissants … ce qui ne prouve pas que cette molécule ne marche pas …
          Et mes questions ? Pas d éléments de réponses ?

          • Je ne fais pas partie du gouvernement français, je n’ai pas de réponse à vos questions. Dans ce forum, je n’affirme rien, je ne fais que poser des questions à ceux qui affirment. C’est à eux qu’il faut poser des questions, pas à moi.

          • Il est tout de même étrange de constater que les pro-raoult peuvent publier indéfiniment des affirmations non prouvées et que personne ne leur demande de se justifier. Et que les rares personnes qui n’affirment rien mais qui ont l’outrecuidance de simplement poser des questions aux pro-raoult fassent l’objet de nombreuses questions. Cela pose question…Et c’est en tout cas opposé à la démarche scientifique. Pendant une soutenance de thèse, c’est le jury qui pose des questions aux candidats ou c’est le contraire ?

          • Monsieur le professeur du jury, je vous signale qu’à quasiment chaque fait, permettant d’affirmer (avec toujours un doute dans cette affaire dans laquelle personne ne peut dir qu’il sait ( à part un énarque) ), je mets un lien pour vérifier par vous-même. Des faits, rien que des faits, après faites vous-même votre opinion. Après la thèse, il y a le serment d’Hippocrate, que certains pensent devoir appliquer en son âme et conscience.

          • Je ne suis pas professeur de jury, je croyais que, dans une revue médicale professionnelle, la démarche intellectuelle et scientifique consiste à poser des question quand les affirmations semblent insuffisamment étayées. Et d’espérer obtenir des questions aux questions que l’on pose. Je constate que mes questions dérangent et que je n’obtiens pas de réponses. Je constate également que, dans ce forum, les pro-raoult (majoritaires) foisonnent d’affirmations et que seuls sont remis en cause ceux qui demandent des compléments d’explications. Je vais donc cesser de participer. Je rappelle simplement cette phrase du serment d’Hippocrate : « Je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences ». Je croyais que, pour développer ses compétences, il était utile de poser des questions.

      • Que Prescrire nous explique pourquoi le RCP du Plaquénil a été modifié en Mars 2019 ? Comparez avec le Vidal de 2017, c’est stupéfiant; or je n’ai pas entendu parler de problèmes à cette date avec le médicament et comme par hasard ce sont les « effets » sur le cardio- vasculaire qui sont brusquement étoffés , un peu comme si on voulait mettre en place, à l’avance, un des arguments des futurs détracteurs de l’HCQ.
        Du complot ? non ce sont des faits

        • Quelle est votre théorie ? Que dès mars 2019 les autorités françaises connaissaient déjà l’existence du covid19 et qu’elles ont modifié en conséquence le RCP du Plaquénil ? Et qu’elles ont pu garder le secret sur cette épidémie jusqu’à ce que même les autorités chinoises ne parviennent plus à le cacher en janvier 2020 ? Si ce n’est pas la théorie du complot, qu’est-ce que c’est ?

          • Je pose simplement la question; quant au complot il est du côté de ceux qui refusent de voir plus loin que l’officiel.

          • Donc vous posez des questions sans la moindre arrière pensée ? Pouquoi alors la poser dans ce forum puisque vous savez qu’aucun d’entre nous n’a la réponse ? Pourquoi demander à Prescrire de répondre à votre question ? Ce n’est pas à cette revue qu’il faut poser la question, mais au Ministère de la Santé ? J’ai du mal à comprendre votre démarche intellectuelle

        • Je constate que vous n’avez pas plus d’arguments que les autres face à ma question : qu’est-ce qui empêche des laboratoires pharmaceutiques de faire des marges très confortables sur un médicament pas cher (c’est leur habitude, et ils l’ont fait pour les masques qui ne leur coûtent pas cher à produire et dont les prix ont beaucoup augmenté). Je pense que je vais attendre encore très longtemps.

        • Comme expliqué par le Dr Maudrux … que je remercie au passage pour son blog …Guerre de marché : remdesivir prix (2000€) x nb d habitant sur la planète créera des bénéfices nettement supérieurs par rapport à traitement IHU prix(10€) x nbr d habitant sur la planète .. ç est mathématique
          De plus pour l Hydroxychloriquine les bénéfices financiers sont à partager par plusieurs entreprises qui peuvent maintenant la produire . Alors que pour le Remdesivir seul Gilead en tire les bénéfices .. Quand on parle de milliards cela rend plus agressifs !
          J ai aussi 2 questions pour vous
          Pourquoi le Remdesivir a été autorisé alors que très peu d articles scientifiques qui plus est discutables ont “démontré “ son efficacité ou une efficacité supérieure aux traitement de l IHUnon autorisé ?
          Pourquoi les essais recommandés par notre gouvernement n ont jamais été sur le traitement recommandé par l IHU ?Jamais le bon protocole , bon dosage , bon timing ?pourtant ceux qui gèrent les essais sont des professionnels et loin d être des idiots .
          Ces questions ont été posés maintes et maintes fois aux anti Raoult, anti Hydroxychloquine etc etc sans jamais obtenir de réponses convaincantes ..
          Ce que l on retient de cette crise comme pour d autres crises c est que des incompétents sont souvent aux services des corrompus ..

          • Désolé, mais vous ne répondez pas à la question que j’ai posée à Georges

    • Prescrire depuis quelque temps,semble sous directives; son tir injustifié contre le Maxilase et surtout le Smecta ( que la revue appréciait il y a quelques années) interpelle.

      • Donc, si toutes les sources d’informations – y compris Prescrire – sont trafiquées, quelles sont les sources d’informations fiables que vous utilisez pour faire votre opinion ?

        • J’ai lu les articles cités par Prescrire, j’ai réfléchi avec un peu de bon sens. Eux n’ont lu que la conclusion. Pour Boulware, j’ai lu la démonstration du statisticien, qui arrive aux conclusions inverses. Pour la première étude citée par le ministre, je l’ai lu, il y était écrit par les auteurs, qu’ils avaient donné de préférence HCQ aux cas les plus graves, le ministre n’avait sans doute lu que les conclusions. Pour The Lancet, idem, il ne faut pas lire que le titre ou la conclusion, et tous ceux qui ont lu, ont tous crié au scandale. L’OMS, nos autorités, ont fait comme la presse : ne prendre que les conclusions. Seul France Soir fait un travail d’analyse. Maintenant, le Français moyen, n’a pas à lire ces publications, mais la presse qui en fait état. Le problème est : fait-elle son boulot ? En a-t-elle les moyens aussi, pourquoi ne ferait-elle pas confiance aux publications spécialisées, qui elles ne font pas leur boulot, en premier lieu The Lancet. Alors à qui se fier ? A moi ? Ce n’est pas mon boulot, cela aurait dû être fait en amont, et je peux me tromper. Tout est faussé, depuis le départ. Des médecins qui ont besoin de publier pour publier et avancer, peu importe le papier. Des journaux qui ont besoin de papiers pour vivre. Et à l’autre bout de la chaîne, sans compétences, on gobe. Il en est ainsi dans tous les domaines. J’ai le souvenir de la première publication à laquelle on m’avait demandé de contribuer, les résultats du service concernant une technique de cure d’incontinence. Il y avait toujours de bonne excuses pour éliminer les dossiers avec de mauvais résultats, et puis, on allait quand même par faire ce travail pour dire que cela ne marchait pas !
          Je l’ai déjà relaté, il y a fort longtemps j’avais opéré mon maire et futur ministre. Dans sa chambre il avait une pile : Figaro, Humanité, Minute, Libé,… A mon étonnement il m’avait répondu : pour être bien informé, il faut toujours lire les deux opposés, et se faire sa propre opinion. J’ajouterai un brin de bon sens et d’indépendance.

          • Sauf qu’à lire les propos de Georges, inutile de lire les deux opposés ; ils disent tous la même chose et ils mentent tous…

        • Ma source d’information c’est le suivi sans problème particulier ( en avez vous constaté ?) et les résultats de médicaments que brusquement on accuse de tous les maux et sans rien proposer à la place.

          • « sans rien proposer à la place. » ?
            à la place ils proposent, ou plutôt ils parient, à coup de milliards, sur la production de vaccins avant la fin de l’année, alors qu’une boite de plaquénil coûte 10 euros !

          • Donc vous fondez votre opinion sur votre seule expérience ? Dans ce cas, pourquoi la partager avec les ajutres ? La logique voudrait qu’ils ne tiennent compte que de leur seule expérience et pas de la votre

    • pour Cyrille Velliet:
      j’ai aussi une question en prenant le contre-pied de la vôtre: 1) pourquoi aucun chercheur dans le monde n’a reproduit les résultats du protocole du Pr Raoult ?
      Ma question: pourquoi la plupart des essais HCQ dans le monde ont-ils été faits au stade tardif de la maladie ?
      Question subsidiaire:
      Est-ce que ces chercheurs espéraient absolument démontrer l’efficacité du traitement dans ce cas là, pour dire à Raoult: « Pr. c’est génial votre traitement il fonctionne à tous les stades de la maladie ! » et lui proposer , enthousiastes, de faire un article en commun dans le Lancet ?

  3. Voilà pourquoi Yahoo a supprimé la rubrique des commentaires.

    En postant mon précédent commentaire, je ne tenais surtout pas à passer pour un extrémiste ou un enragé. Je viens d’en envoyer une copie au Pr. Raoult accompagné d’un message l’invitant à mener le combat jusqu’au bout pour la vérité et la liberté.

    Tenez, voici un témoignage intéressant :

    Un commentaire d’internaute suite à un article publié le 2 août par Franceinfo.fr : « Oui, mais maintenant la mode c’est de vivre dans la peur, la peur de tout, jusqu’à avoir peur de son ombre.

    Blague à part ça fait du bien de lire votre commentaire, tout le monde n’a pas encore perdu la boussole.

    Et pourtant je devrais avoir peur moi aussi : tous les ans j’attrape la grippe, et je suis salement malade, et j’avoue que j’ai eu peur entre février et avril. Si ça se trouve je vais y passer avec ce virus ou un autre l’hiver prochain, mais je ne vais pas demander aux autres d’arrêter de vivre pour autant, et je ne vais pas vivre dans la peur si il ne me reste que 6 mois. »

    Tardieu – Rassurez-vous, apparemment vous êtes immunisé. Longue vie à vous.

    « Blague à part ça fait du bien de lire votre commentaire, tout le monde n’a pas encore perdu la boussole », voilà ce qu’il ne faut pas que la population sache et partage. Quand j’affirme que l’intention des représentants du régime est de nuire, de tuer délibérément des milliers de citoyens innocents est établie, les faits sont là pour le prouver pratiquement quotidiennement…

    • Sauf qu’à lire les propos de Georges, inutile de lire les deux opposés ; ils disent tous la même chose et ils mentent tous…

  4. Appelez cela une réaction citoyenne si vous voulez.

    Comment appelle-t-on un régime qui interdit un traitement efficace (bi-thérapie du protocole du Pr. Raoult) contre le Covid-19, et qui autorise un traitement qui tue les malades (Remdesivir) ?

    Comment appelle-t-on un régime qui suspend la liberté de prescrire des médecins ?

    Comment appelle-t-on un régime qui laisse mourir des dizaines de malades au lieu de les soigner ?

    Comment appelle-t-on un régime qui suspend toutes les libertés individuelles et collectives et menace de prolonger cette interdiction à la moindre occasion, qui prolonge celles liées au masque ou à la distanciation sociale ?

    Il faut dire qu’en France il aura fallu attendre que le Waffen SS (depuis le 8 août 1943) et chef de la milice (30 janvier 1943, l’équivalent de la Gestapo) Joseph Darnand devienne secrétaire d’État à l’Intérieur du gouvernement de Pétain le 14 juin 1944, pour qu’enfin le régime de Vichy soit caractérisé de fasciste, alors que le Service d’ordre légionnaire (SOL) fondé par Darnand faisait régner la terreur depuis août 1941 parmi les opposants au régime fasciste, pardon parmi les opposants à la Collaboration active avec l’occupant nazi.

    L’Histoire se joue d’abord comme un drame et se répète comme une comédie.

    Pourquoi tous les opposants aux mesures liberticides adoptées ne trouvent-ils pas les moyens de parler d’une seule voix ? Où sont donc passés les intellectuels dits progressistes ou humanistes ? Pourquoi aucun parti politique représentant les classes moyennes ne se dresse-t-il pour dénoncer ce régime despotique ? La question vaut également pour le mouvement ouvrier.

    Atomisés comme nous le sommes, opposants isolés, marginalisés, notre voix n’a aucune chance d’être entendue par le plus grand nombre, car c’est grotesque, indécent, insupportable de s’adresser à Macron ou à ceux qui le soutiennent. Les intellectuels refusent de se tourner vers les masses, comme ils refusent d’admettre qu’elles sont les seules à être en mesure de vaincre ce régime totalitaire, qu’elles ont un rôle historique à jouer dans l’orientation de la civilisation humaine, ils préfèrent s’en remettre à la classe dominante, aux puissants et à leurs institutions en espérant qu’ils les épargneront. Mauvais calcul, et la situation actuelle est là pour l’illustrer si nécessaire.

    Que diable, un peu de courage, un peu d’audace et tout est possible !

    • Bravo ! les médecins ne se causent pas ? ne s’organisent pas ? Que devient le docteur Erbstein après avoir publié son bouquin « Je ne pouvais pas les laisser mourir ». Pas de soutien de ses confrères ? ou tous se terrent, préfèrent agir dans l’ombre ? mais enfin si un grand nombre se lèvent en même temps, que pourra faire le pouvoir ?

    • je pense la même chose que vous de nos « gouvernants ».

      En écho à votre dernier paragraphe, je voudrais vous signaler, si vous ne le savez pas déjà, que les Allemands ont créé un collectif d’enquête internationale (on parle de 2000 médecins et 5000 membres) : ACU2020.org ; les Espagnols leur ont emboîté le pas.
      Site version fr : https://acu2020.org/version-francaise/

      Il est plus qu’urgent que les Français s’organisent de même, et rejoignent ce mouvement international. Reste à trouver un volontaire pour fédérer ce collectif de France. Le Pr Perronne peut-être ?

      PS : Merci au Dr Maudrux pour ce blog si instructif, surtout pour un non-médecin comme moi.

      • Je ne sais pas ce qu’en pense ou en sait le docteur Maudrux, mais la terreur semble régner parmi les médecins « non affiliés à l’OMS et à Gilead ». Peronne a disparu, Raoult se tait, le livre de Guy Courtois est bloqué par Amazon, You Tube censure tout ce qui ne vénère pas la trinité confinement-masques-Redemsivir… Des ripostes se préparent, je pense, mais il faudra attendre d’être sortis de l’état d’urgence sanitaire qui n’en est pas un mais… qui en est quand même un. Si on en sort un jour, et c’est bien ça qui est inquiétant. Restons vigilants et croisons les doigts. Petite précision : je ne suis pas complotiste, pas anti-vaccin, et jusqu’à ces derniers temps je défendais plutôt les labos – modérément certes, mais quand même… Là, ma vision du monde change radicalement. Et pour être un peu leste, je commence à en avoir marre que le camp du Paracétamol et de Zorro (le vengeur masqué) nous prenne pour des billes.

    • Tardieu
      « les classes moyennes », cette notion n’est plus qu’un artifice, les classes moyennes n’ont plus que l’illusion de l’être, dans les faits elles ont pratiquement disparu.
      Je vous invite à lire, si ce n’est fait, Louis Chauvel « Les classes moyennes à la dérive » (entre autre).
      Cette illusion de classe moyenne permet d’entretenir la peur du déclassement, alors que de nos jours n’existe en fait que 2 classes : les super riches et tous les autres.

    • Ras le bol des références aux » années sombres » le contexte est différent mais puisque nous y sommes, même le gouvernement Pétain n’aurait pas voté ce qui vient de passer à l’assemblée: l’infanticide autorisé !!!!

    • Il serait intéressant de savoir au moment où le nombre de cas augmente sans que ne bouge les chiffres d’hospitalisation , quelle est la consommation de chloroquine , azythromycine, ivermectine en médecine libérale. Je ne crois pas beaucoup à un virus moins méchant mais A une meilleure prise en charge des formes débutantes..!

      • Je pense comme vous, très peu d’hospitalisations et décès comparé au début, alors que les cas positifs sont importants. Ceci dit on dépiste plus, et beaucoup de porteurs sains, mais cela n’explique pas tout, c’est 15-20 fois moins. Je suis persuadé que tout le monde traite, et c’est pour cela que le gouvernement a discrètement levé l’obstacle, alors que rien dans ses positions n’y prédisposait. Réponse peut-être sous 10 jours, prochaine publication trimestrielle de la consommation. Si prescriptions, surtout AZI du fait de l’obstacle HCQ sur la période, cela se verra moins que début mai, car beaucoup moins de cas de mai à juillet. Il est possible aussi, si cela ne les arrange pas, qu’ils n’isolent pas AZI. Si c’est le cas, alors qu’il était isolé en avril, au saura pourquoi.

      • Entièrement d’accord avec vous, il faudrait aussi savoir pourquoi on s’est précipité pour classer le Plaquenil en « substance vénéneuse »; rien n’est dit à ce sujet; concernant la consommation des trois médicaments cités, il faut demander aux grossistes en pharmacie si la demande a explosé……

  5. Le nombre de patients partis sans laisser d’adresse lors des essais du remdesevir en dit long sur ses effets secondaires.

    • Bonjour, merci pour vos interventions. Le plus extraordinaire est que PERSONNE ne dit que la propagande autour du remdesivir vient du fait que les USA traitent Gilead comme un avantage stratégique. Cela se retrouve sans cesse dans tous les domaines scientifiques, économiques et culturels.

      • Il est vrai que dans les hebdomadaires nous avons souvent vu en photo du président de Gilead dans le bureau de Trump….cqfd.

  6. La commisssion de Bruxelles corrompue je n’ose y croire.
    En tout cas ils sont forts les commerciaux de Gilead ils ont réussi à fourguer un produit qui ne marche et qui s’avèrer dangereux pour les reins

  7. Gilead n a pas construit d usine pour produire remdesivir car ils savent que ce produit va faire pschittt. Pour repondre à la demande qu ils ont eux meme cree de toute piece, ils ont confié la production sous licence a une dizaine de fabricants. Actuellement le hopitaux americains recoivent remdecivir au compte goutte, non par prudence medicale, mais parce qu il n y a pas de stock.
    en dehors de l hydroxichloroquine il existe par ailleurs au moins une dizaine de molecule qui ont montré empiriquement leur efficacité pour éviter l aggravation. Ces molécules sont passées sous silence car les media et les porte paroles de la médecine obéissent à l OMS qui demande de ne pas soigner le covid hors l hôpital.

    Il y a deux camps: dans l un les citoyens et les medecins, dans l autre la mafia multiforme des gafam, des big pharma, des big media, et cette mafia fait en sorte de manipuler les citoyens et les medecins.

    l hydroxichloroquine sert de point de fixation pour une campagne hautement toxique visant a creer dans l opinion un état de confusion et d émotion qui conduit la majorité à la passivité et l obéissance et quelques uns a la rébellion.

    • Bravo à vous et A mr maudrux . Ce jour encore un article sur Univadis sur la toxicité de la chloroquine!!!! Aucun article sur l’étude de watanabe!!!!

  8. Petite coquille dans l’article
    Sauf erreur il y a reprise du média tiré au lieu du remdisivir à un moment

    Sinon article très intéressant

    Cordialement

      • C’est ce que je vous avais signalé, mais sans doute pas assez clairement.
        Sinon, oui, faites-nous un article sur la randomisation. Je crois que ces gens sont en train de devenir fous !
        Par exemple, Véran dit qu’il n’y a pas de deuxième vague, mais il autorise les préfets à imposer le port du masque à l’extérieur. Pour quoi faire ? On a le sentiment qu’il faut entretenir la peur jusqu’à l’arrivée du vaccin, histoire que tout le monde accepte un produit développé très vite et potentiellement dangereux. Attention, je ne suis pas anti vaccin en période normale, bien au contraire. Mais là, ça me fait froid dans le dos.

  9. c’est la première fois que je vois des commentaires ne présentant strictement aucun intérêt (des trolls ?) mélangés à des remarques intéressantes, c’est dommage, sans doute la conséquence de la notoriété de ce blog qui reste un bon stimulateur de neurones.

  10. D’un coté un traitement estimé à ~2000 dollars, de l’autre, un traitement qui vaut tripette.
    Tout le monde l’a compris depuis longtemps, c’est la faille de Raoult, ce dernier aurait proposé un médoc à 2000€, ça aurait fait beaucoup plus sérieux.

    Pour Dessole et Dudu de Tubuai qui répond à son post :
    Les essais randomisés sont une escroquerie, c’est ce que dénonce à juste titre Raoult, cela permet de mettre sur le marché des molécules qui sans cela ne vaudraient pas grand chose eu égard à leur efficacité plus que relative.
    Ainsi, une molécule est réputée efficace car elle se détache tout juste de la moyenne dans laquelle sont évidemment inclus ceux ayant reçu un placebo.

    Raoult dérange, très certainement comme l’auteur de ce blog, c’est pour ça qu’ils plaisent, le courage est devenu une denrée si rare…

    • Randomisation ou pas l’hydroxychloroquine ne fonctionne pas et même à coup de pré print foireux ou en association avec toutes les molécules que vous voudrez y compris les macrolides.
      Là force raoult réside dans sa com et son agressivité tous azimuts mais les données et seulement les données ont la vie dure. Après remettre en cause la méthodologie scientifique est une autre affaire bien française qui défend en vrac empirisme intuition et pseudo liberté de prescription. Ce que raoult qui se croit génial présentait comme futur Nobel se solde par la débâcle pitoyable d’un mégalomane incompétent sur le sujet et paranoïaque dans le propos.dans ces conditions il reste le code de déontologie qui vous impose de respecter les données de la science et l’urgence sanitaire n’en dispense pas bien au contraire

      • Déjà apprenez à mettre une majuscule au nom de famille .. on apprend ça en maternelle ..pour ce qui est de l agressivité il y en a beaucoup plus de la part des anti Raoult ou des anti-Hydroxychloroquine .. ou tout autre traitement qui n est pas le Remdesivir ni un futur vaccin ! Bref!
        J imagine aussi que vous méprisez tout autant Harvey Risch ou tout autres scientifiques sûrement plus diplômés et reconnus que vous …

      • Il est désolant de constater que l’esprit de Mengele souffle toujours dans la secte des Infectiologues et autres Urgentistes que nous avons « que trop vus » sur les plateaux tv

  11. combien de médecins oseront prescrire le remdisivir a leurs patient après une telle campagne de révélation de scandale concernant ce traitement ? .

  12. Raoult dépose plainte contre Hirsch. 🙂 🙂 🙂
    Celui-ci va sentir ce qu’est d’avoir des cornes 🙂

    • Pour ceux qui ne s’en doutaient pas, Martin Hirsch est énarque. Dans ma carrière, je n’ai pas vu beaucoup d’énarques avoir de l’estime pour les médecins. De la jalousie, oui.

  13. Quand Gilead se met à faire du raoult on obtient le même résultat: faire passer une soupe toxique comme providentielle. Dans le premier cas on sait que c’est en plus inefficace dans le second on sait que c’est toxique mais dans les deux cas la même malhonnêteté l’un pour la gloriole l’autre pour le pognon. Pendant ce temps les patients décèdent et pas d’accident de trottinette…

    • à ceci près que Raoult n’a jamais fait passer comme providentielle sa bi-thérapie, il a simplement observé une baisse de la charge virale, quand elle était prescrite au début de la maladie, en évitant les syndromes du doliprane….
      quant à la gloriole, il avait déja acquis une notoriété internationale dans son domaine,
      au final, il a voulu traiter ses patients d’abord comme médecin, dans une situation d’urgence absolue, en quoi est-ce malhonnête ?

      • Charge virale charge virale quand on voit les fluctuations spontanées vraisemblablement aussi avec des problèmes techniques de prélèvement nasaux peut on se contenter de ce critère ?
        Que notre infectiologue de réputation mondiale n’ait pas fait une étude selon les critères scientifique qu’il connaissait parfaitement (histoire quasiment identique avec le chikungunya il y a quelque 15 ans ) nous n’en serions pas là.
        Efficacité ?il y a plus de DC dans les Bouches du Rhône par milliers d’habitants que dans les autres départements de la façade Méditerranéenne alors que c’est dans ce département que l’HCQ fut le plus prescrit ?

        • – charge virale: ce n’était pas le seul critère, il y avait aussi le nombre d’entrées réanimation, le taux de décès etc…
          – étude RCT versus une observation: c’est une question d’éthique dans une situation où il y avait plusieurs centaines de décès par jour. Par ailleurs, pourquoi les RCT censées valider/invalider le protocole de l’IHU ont elles été menées sur des patients gravement atteints alors que le principe de ce protocole était de traiter au début de la maladie ?
          – efficacité/DC: pas certain que l’HCQ/AZIT ait été prescrit dans l’ensemble des Bouches du Rhône
          ce débat existe aussi aux USA, à ce sujet la lecture du « Petit livre blanc de l’HCQ » devrait faire date:
          https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/07/30/le-petit-livre-blanc-de-l-hydroxychloroquine-et-anti-censure-307889.html

          • Encore une fois on est jamais mieux servi que par soi même le Pr Raoult connaissait parfaitement la procédure qui aurait validé ses dire
            Quand la mortalité est de 2-3 / 100..

            Plusieurs centaines de DC par jours !!
            A la date du 28/7/2020 dans B du R =566 mort.
            Tout le monde n’a pas prescrit sans doute mais c’est le département ou il a été donné le + HCQ par milliers d’habitants .
            Mr Michel pitié :quand vous mettez un masque vous vous intoxiquez avec votre CO2 ! la valeurs scientifique est au rendez vous ce genre d’inepties déconsidère le reste j’arrête la lecture

          • Mais depuis ?
            15 millions de malades, 150 pays touchés et toujours pas une seule étude randomisée positive menée à Marseille ou ailleurs dans le monde en collaboration avec Marseille ou avec d’autres

          • après une petite recherche je n’ai trouvé que deux études de type RCT sur la bi-thérapie HCQ+AZIT:
            https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2766117
            https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2019014
            Les résultats sont négatifs, mais dans les deux cas il s’agissait de patients hospitalisés, dans une phase où l’on savait (dixit IHU/D.Raoult, moult fois) que ce traitement n’est plus efficace, c’était donc perdu d’avance (donc gagné pour les anti-HCQ-AZIT ?), comme pour Discovery, Recovery, Solidarity etc….

      • En
        Plus Raoult s’appuyait sur l’étude des Chinois de février
        Qui rappelait que la chloriquine qui avait soignée le cov de 2002/2003 était aussi efficace sur ce grand frère du virus de l’époque
        Les chinois avaient l’ARN de ce virus dès janvier
        L’étude portait à l’époque déjà sur 100 patients via 19 hôpitaux

        • Sauf que raoult a présenté comme observationnelle une étude qui était en intention de traiter au mépris même de la réglementation qui lui imposait déclaration préalable et consentement écrit…

          • Ce qui nous différencie, c’est que j’ai toujours fait passer les soins et le patient avant la paperasse et les protocoles. Chirurgien, je n’ai jamais fait signer un consentement éclairé, la confiance mutuelle étant plus importante qu’une signature. Résultat 0 procès en 30 ans de carrière, pour une activité supérieure à la moyenne, ce que très peu de chirurgiens peuvent revendiquer. Mes associés en étaient à 2 à 4 en 10-15 ans quand je suis parti. Le patient d’abord, je n’ai pas d’autre secret. AMM ? je me suis assis dessus.

    • Ach, je suis Dessole eh… Raoult était célèbre avant. Il n’avait rien a gagner dans ce merdier français.

      • Si il cherchait une notoriété publique et une distinction internationale de fin de carrière… grand prix du festival du cirque probablement

        • Cette réflexion est bien de votre niveau, les autres commentaires sont plus sérieux, que l’on soit d’accord ou non.

      • Quand en aurons-nous enfin fini avec les procès en non-randomisation ? Raoult était très clair sur le sujet bien avant la Covid-19, il suffit de voir les vidéos postées sur la chaîne de l’IHU. Dans l’une d’elles, qui remonte je crois à 2018, le professeur dit clairement qu’il n’a jamais fait et ne fera jamais d’étude randomisée. C’est clair, net et précis, alors pourquoi continuer à faire comme si il avait dérogé à la « règle » pour le seul coronavirus. Les imprécateurs anti IHU nous serinent la même chose depuis six mois, sans jamais avancer la moindre idée ou proposition utile. C’est quoi, leur problème ? Un Oedipe mal résolu ? Des aigreurs d’estomac ? Franchement, il y a des jours où je me défoulerais bien sur des « calibres » comme Delfraissy ou des seconds couteaux comme Cymes ou Mohamed, mais je me retiens, parce que ça n’apporte rien. En revanche, le nombre d’insultes que j’ai vu sur Raoult, Parola et leur équipe est hallucinant. On a l’impression que certains malades mentaux (sans vouloir être méchant avec eux) ont enfin trouvé raison de vivre : crever de peur et insulter des médecins. Affligeant.

    • je suis étoné de vous lire non pas que vous manifestiez une telle mauvaise foi mais que l’auteur du blog ne vous ai pas banni définitivement comme ils se doit en tant que, soit un troll psychologiquement atteint soit un professionnel de la médecine incitant au meurtre de patients en état de faiblesse !

  14. La gestion francaise de cette crise présente des similitudes de fond avec celle du célèbre nuage radioactif en 1986.

  15. Certains parlent d’incompétence de nos  »autorités » .. cette…. mais il y a surtout la corruption semble t-il… comme avec l’immigration massive dont les français ne veulent pas

  16. Il y a des arbitres achetés mais il y a surtout des degrés dans l’incompétence:
    Un bon indicateur de cette incompétence est le CFR ou Case Fatality Rate, à savoir le rapport entre cas confirmé et décès.
    https://ourworldindata.org/coronavirus-data-explorer?zoomToSelection=true&time=2020-07-30&cfrMetric=true&interval=total&aligned=true&hideControls=true&smoothing=0&country=ITA~KOR~OWID_WRL~DEU~ISL~FRA~BRA~North%20America~ZAF~USA&pickerMetric=location&pickerSort=asc

    La France et son énarchie est en tête : les meilleurs (pires) du monde.
    En cette fin juillet, si nous avions la performance moyenne mondiale (3.9% de décès sur les cas confirmés de Covid-19) nous aurions seulement 7223 décès et non pas 30238, soit une différence de 23015 décès, peut être causés par l’incompétence Française (la plus élevée au monde, fin juillet, selon cet indicateur).
    Par ailleurs, nous sommes aussi dans le peloton de tête pour les dépenses de santé …

    • Au moins la gestion du covid par nos élites aura fait disparaître nombre de retraités qui coûtent vraiment trop cher, c’est toujours autant de pensions en moins à verser!
      Suis-je outrageusement complotiste, je voudrais le croire mais j’ai peur d’avoir raison

  17. Je suis effrayé que l’on puisse éliminer une thérapeutique pour faciliter la promotion d’une autre avec encore moins de preuves de son efficacité.
    Les gouvernants doivent réagir rapidement et retrouver un peu de bon sens.

    • Ils s’en bralent : ils vous referont le coup de la béeuuuuttttee immmmmoooonnndeeeuuuuh ❗
      Comme en 2017.

  18. Les masques des corrompus … tombent !! Rien d’étonnant au niveau de la commission européenne . De Villiers l’a bien décrit dans un livre

  19. Connait-on exemple de corruption sanitaire de plus grande ampleur où s’agit-il d’un précédent historique ?

    • La corruption passive ou active commence dans les ministères, avec les tractations avec les labos. Des centaines de petits arrangements valent bien aussi de gros scandales.
      Petite histoire : en 1991, quand j’ai organisé la grande manif des professions de santé, j’avais sollicité tous les acteurs, les syndicats, mais aussi tous les labos, en leur écrivant.Convoqué par le PDG d’un des plus grands labos français, à la fin du repas où l’on a parlé de la situation, des actions, des solutions, il me dit : « je vous ai fait venir car avant de vous donner de l’argent, je voulais savoir à qui j’avais affaire. Je vais vous en donner (50 000 Frs, pas le Pérou, mais le plus gros chèque reçu), mais je ne peux pas vous le donner directement, car si on apprend que je vous aide, j’ai en permanence sur les bureaux au ministère des demandes d’autorisations, et je ne peux prendre le risque de voir ceux qui arrivent enfin sur le dessus de la pile, repasser en dessous ». L’argent a été versé à une clinique qui l’a reversé à la coordination. Vous voyez le pouvoir qu’ont les fonctionnaires, le chantage, les arrangements sont faciles. Certains se sont spécialisés comme entremetteurs après un passage au ministère qui aide bien, et ont fait fortune, comme cet ancien et célèbre ministre déchu pour cela. Vous avez un produit qui ne mérite pas l’AMM, qui est limite ? Promettez de construire une usine, et on va arranger cela (NB : l’usine n’a pas été construite, promesse non tenue par le labo (américain) après avoir obtenu gain de cause). Comment expliquer la lenteur, des années, pour arrêter le Médiator, quand on voit la célérité avec laquelle on peut agir avec HCQ ? Discussions avec le labo ? Ici on peut effectivement se poser des questions, tant il y a de conflits d’intérêts avérés et de décisions surprenantes, mais sans preuves, on ne peut rien affirmer. Avec le temps, et de fins limiers, on saura si c’est le cas ou non.

  20. On est plus dans le 2 poids et 2 mesures. C’est pour les amateurs. Là, on est clairement dans le 1 poids et 10 mesures.

  21. « il semble que le médiator ne soit pas pas dénué d’effets secondaires fréquents et graves » Sauf erreur de ma part, il faudrait plutôt lire « le remdesivir ». Sinon, article fulgurant, comme d’habitude.

    • Ce que je voulais dire, c’est qu’il y a scandale Médiator, car on a caché la gravité et la fréquence des effets secondaires, et on peut se demander si ce n’est pas la même chose avec le Remdesivir. Ceci dit cela sera moins grave car la prescription sera confidentielle comparée à celle du Mediator.

    • J’ai été mauvais, je n’avais pas compris que vous me signaliez une inversion. Corrigé, merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.