148

Le vaccin Covid-19, pas prévu pour les plus de 65 ans ?

Nos autorités misent sur le vaccin pour vaincre le Covid-19, mais une fois de plus je n’arrive pas à suivre leur raisonnement. Ainsi, ils semblent penser que ce vaccin ne concerne pas les plus de 65 ans.

Santé Publique France, le CNRS, l’Inserm, Améli (la SS) et BVA sont cosignataires d’un « grand sondage scientifique confidentiel » sur le vaccin, lancé sur le site Ameli le 3 juillet.

L’étude « CoVaPred » a deux objectifs : « d’une part, mieux comprendre les mesures de protection adoptées par la population contre le Covid-19, d’autre part, évaluer son intention de se faire vacciner lorsqu’un vaccin sera disponible ». Vous pouvez participer ici.

Alors je m’y colle de suite. On me demande mon sexe, puis mon âge. Patatras !

A priori, les premiers concernés, les plus de 65 ans, les premiers à vacciner, là où l’on trouve 90% des décès, n’intéressent pas les pouvoirs publics. Mais qu’ont-ils dans la tête ces chercheurs, ces fonctionnaires, plusieurs dizaines à avoir planché sur ce sondage dans ces différents organismes pour sortir cela ? Moi qui les finance avec mes impôts, si je ne les intéresse pas, je demande à être remboursé ! Si je ne compte pas, rendez-moi mes sous et j’en fais mon affaire.

Alors je ne m’arrête pas là, je me dis que je vais réessayer, en trichant sur mon âge pour aller plus loin dans ma démarche, par curiosité, et pour donner mon avis à ceux qui décident de mon traitement et de mon avenir. Pauvre de moi, bien naïf ! Ils avaient prévu ma réaction :

Alors têtu (désolé, quand je me pose une question, j’aime bien avoir la réponse), je change d’ordinateur, et je mens sur mon âge, procédure obligatoire pour être entendu. Menteur honnête, je dois aussi avouer avoir menti sur d’autres étapes, comme « profession médicale », plus loin comme « en contact avec des patients Covid », pour ne pas me retrouver exclu à nouveau. Et là je tombe sur une question surprenante, sournoise, sans rapport avec le sondage :

Pour terminer je passerai sur plusieurs tableaux incompréhensibles pour le français moyen, comme celui ci-dessous, avec des questions xénophobes comme accepteriez-vous un vaccin Américain, Chinois, Européens, Français, (cf autres tableaux)…, tableaux que j’ai rempli n’importe comment pour avancer.

Cerise sur le gâteau qui m’a rendu très fier, j’apprends en relisant le tout, que ma participation et donc mes réponses, « feront l’objet d’une publication scientifique « !!! Il est vrai que ce Covid-19 nous aura fait découvrir la qualité des « études scientifiques » qui peut faire peur. Rassurons-nous cette étude correspond à tous les critères de qualité scientifique car randomisée en double aveugle : il faut tomber par hasard dessus, et vous pouvez répondre au hasard, ce que j’ai fait, du coup c’est scientifique. Si, si, c’est écrit. Maintenant, combien coûtent ces gens sérieux qui ont fait cette plaisanterie ?

Les futurs vaccins : 

A propos du vaccin, qu’en penser ? Le Pr Raoult disait au début qu’il était sceptique concernant les vaccins contre les virus à ARN, voir l’exemple du vaccin contre le HIV 40 ans après. Le Covid est toutefois imprévisible et déroute plus d’un expert concernant les prévisions, des plus compétents (sans rien enlever à ces compétences), aux plus septiques (..).

Jamais autant de labos ne se sont penchés sur une seule maladie. Plus de 200 recherches à ce jour, 139 en sont au stade préclinique, 26 aux essais chez l’homme. 6 labos semblent faire la course en tête : AstraZeneca avec Oxford, Moderna avec les autorités américaines, Pfizer avec les allemands de BioNTech, et 3 chinois, mais ils peuvent facilement être grillés par un outsider, russe ou autre. Certains sont sur des voies de vaccins classiques, d’autres sur des voies qui n’ont jamais donné de succès, d’autres encore innovent, parfois dans des techniques inattendues. Moderna et Pfizer par exemple se basent sur la technologie de modification génétique (ARN messager) afin d’induire la production d’anticorps par le système immunitaire, méthode encore jamais approuvée par les autorités de santé.

Pour les non médecins, qu’est-ce qu’un vaccin ? Pour faire simple, notre organisme se défend naturellement contre les agressions extérieures, notamment contre les virus en fabricant des « anticorps », substances qui vont détruire ou paralyser l’intrus. Il existe une course contre la montre entre l’intrus et la production d’anticorps afin de détruire l’intrus avant qu’il ne nous détruise. Le but du vaccin est d’anticiper, en nous faisant produire ces anticorps avant l’invasion, en nous injectant un leurre pouvant nous faire produire de bons anticorps. Après vaccination, nous gardons ces anticorps ou les plans de fabrication, afin de les produire plus vite en cas de besoin. Nous les gardons en mémoire plus ou moins longtemps, cela peut être 20 ans pour le tétanos, quelques mois pour la grippe saisonnière, à vie pour d’autres maladies comme la tuberculose. Pour fabriquer ces anticorps, soit on injecte l’intrus en le rendant inoffensif avant, soit un leurre qui s’en rapproche, soit un fragment significatif de la bête.

Fabriquer un vaccin :

La fabrication d’un vaccin est donc longue, plus longue que pour un médicament. Il faut trouver le bon moyen pour atténuer le virus, tout en restant actif pour produire des anticorps efficaces, trouver le bon fragment, la bonne protéine virale qui remplace l’ensemble. Ensuite il ne faut pas que le virus atténué, le fragment de protéine virale ou le leurre soient eux-mêmes toxiques, déclenchant soit la maladie, plus ou moins virulente, soit une autre maladie ; il ne faut pas non plus que la production de certaines substances par notre organisme soit génératrice de troubles à court, moyen ou long terme. On a vu des vaccins provoquer des maladies après plusieurs années. Il n’est pas exclu non plus qu’un vaccin puisse provoquer une mutation du virus au lieu de le détruire, il peut se défendre aussi. Etape suivante il faut être sûrs que les anticorps fabriqués soient efficaces sur le virus, pas seulement sur la substance injectée, soit en vaccinant des milliers de personnes et attendre de voir si elles peuvent être contaminées, difficile s’il n’y a plus d’épidémie, soit, plus rapide, infester le cobaye humain (c’est fait d’abord chez les animaux), volontaire ou désigné. Il est surprenant d’ailleurs de voir qu’à cette étape, on teste ailleurs que dans son propre pays : on va tester en Afrique du Sud, au Brésil, en Inde, les russes dans l’armée, bien entendu tous volontaires spontanés pour la bonne cause… Enfin si immunité il y a, combien de temps ? On ne sait même pas encore si l’immunité acquise après infection est durable ou non.

Les travaux sur le virus du SRAS montrent que des réponses immunitaires inquiétantes ont été observées chez les furets et les singes, mais pas chez les souris. Un vaccin développés contre le virus de la péritonite infectieuse féline, autre coronavirus, augmente le risque pour les chats de développer la maladie causée par le virus, empêchant la production d’anticorps (Tanako et coll ). Même chose dans des études animales pour d’autres virus, y compris le coronavirus qui cause le SRAS (Yiu Wing Kam et coll )

Voilà pourquoi au début tout le monde parlait de vaccin pas avant 2021. Cela fait déjà 17 ans (2003), et sans doute avant, que nombre de chercheurs travaillent sur un vaccin contre le coronavirus. Maintenant il est possible de brûler quelques étapes en prenant des risques, en transposant des techniques déjà utilisées ailleurs, mais sans aucune garantie, ni de complications, ni d’efficacité. Pour tout ceci, un seul juge de paix : la dernière étape. Alors quand on entend dire que cette dernière étape, précipitée, en sautant sans doute des étapes intermédiaires, doit être obligatoire pour tous, certains ont perdu la raison. Le pari peut être gagnant, mais peut être source d’inutilité au mieux, de catastrophe sanitaire au pire.

L’immunologie :

L’immunologie est sans doute la spécialité médicale la plus pauvre en matière de connaissances. Elle n’en est qu’au tout début, et nos politiques ne doivent pas en faire une vérité qui s’impose à tous. Depuis des décennies, on ne sait pas trouver les vaccins pour toutes ces maladies qui empoisonnent le 21è siècle et dont les moustiques se régalent. Pour le Sida, après 40 ans, rien. On ne sait pas pourquoi et qui sera touché, qui ne le sera pas, bénéficiant déjà d’une immunité, naturelle ou acquise. On ne sait rien des immunités naturelles, des immunités croisées. Est-ce que certains ne développent pas le Covid car vaccinés pour autre chose ? Les enfants sont-ils porteurs ou non ? Immunisés ou non ? Contaminants ou non ? On ne sait rien. Qui peut me dire pourquoi j’attrape toutes les grippes saisonnières qui passent, sans en rater aucune, et ma femme n’en a jamais attrapé aucune de toute sa vie ? Est-elle immunisée contre le corona ? Pourquoi cette chute de l’épidémie en mai, en plein boum, alors que l’immunité collective était à 6-7% ? On ne sait rien ou pas grand-chose, ce qui n’autorise pas à mettre le premier vaccin venu sur un piédestal et en faire une panacée définitive et obligatoire pour tous.

Les vaccins contre la rougeole, les oreillons, la rubéole, la polio, la variole et la grippe existent, ils ont une longue histoire d’utilisation sûre et ont été développés conformément aux exigences de sécurité avant d’être obligatoires. Aujourd’hui on commande à coups de milliards des vaccins qui n’existent pas encore, et on produit en masse avant les résultats de la phase 3. Pour le Covid, le moment venu, ce sera à moi, à chacun d’entre nous de décider de ce qu’il veut, et à personne d’autre.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

148 Commentaires

  1. Regardez ce sur quoi travaille la HAS. Sur les stratégies de vaccinations et non pas sur la cohérence ou les bénéfices de celles-ci. Notre président a accordé 200millions d’euros à SANOFI qui construit un 2ème site de production à Chalons sur Soâne, et ce afin de fabriquer 3 types de vaccins commandés au labo ASTRAZENECA. Le contrat de pré commande est déjà signé, l’engagement est scellé et la production va être lancée avant même de savoir si le vaccin est efficace… Le labo Astrazeneca a fait ajouter une clause dans la quelle il se désengage à propos des effets secondaires…Le bénéfice humain ne pèse pas lourd dans la balance. Mieux vaudrait apprendre à prévenir, se prémunir, développer son immunité et l’entretenir car elle n’est jamais définitivement acquise.
    Bien cordialement

  2. Docteur, je ne cherche pas à vous alarmer mais selon moi, la vaccination obligatoire va concernée les – 18 ans et les + 65 ans et toutes les personnes présentant des troubles de co morbidité dont l’origine est multifactorielle….
    Les enjeux de compétitivité économique et financière, sur l’échiquier international représentent le nerf de leur guerre. Le pouvoir des acteurs du Lobbying est énorme. La liste des parties prenantes qui ne peuvent pas mordre la main qui les nourrit est longue et la pression financière en musèlent et emprisonnent plus d’un de façon plus ou moins consciente et volontaire., Le bénéfice humain n’est pas au centre des préoccupations des têtes « couronnées » en qui chacun a finalement remis son pouvoir (profits et résultats oblige; les intérêts sont différents selon sa position). Etudier en médecine, comment développer et entretenir leur système immunitaire (multi factoriel, pas uniquement physiologique) et éduquer les gens dans ce sens serait une stratégie suicidaire de leur part. Cela reviendrait à faire Hara Kiri, initier l’effondrement d’un système qui entretient l’ignorance de chacun à propos de sa propre force intérieure. Réduire le système immunitaire à l’aspect exclusivement physiologique est totalement incohérent, au regard de toutes les découvertes scientifiques et pluridisciplinaires de ces dernières années. Hippocrate énonçait « ton alimentation est ton premier médecin ». Il n’évoquait pas uniquement la nourriture que l’on met dans son assiette mais les « humeurs », c’est-à-dire les émotions liées à la qualité des nourritures affectives, relationnelles, environnementales. Une partie de sa compréhension a été mise de côté, et pas des moindres mais il doit se réjouir de voir que les consciences sont entrain de s’éveiller. Les facteurs épi génétiques sont passés sous silence. C’est tout le postulat de départ qui est à revoir en ce qui concerne la définition du système immunitaire, de la santé en général. L’équilibre intérieur est ma passion depuis 16 ans (neurosciences, médecine ayurvédique, chinoise, mécanique quantique énergétique), expérimentée et non théorique. Je vous remercie pour votre anti conformisme, plus que nécessaire dans le contexte actuel.

  3. Les experts ne sont jamais « septiques » sauf s’ils sont tombés dans la fosse ! 🙂
    Juste pour rire un peu…

  4. Bonjour Docteur
    Je me pose une question depuis quelques jours : que deviennent les personnes qui ont été testées positives au test PCR du Covid ?
    Pour les trois derniers jours où il y a des chiffres connus (28, 29 et 30 août, à moins que je ne me trompe) on a dénombré plus de 15000 cas – dont une part d’asymptomatiques – Et pour tout le mois d’août il doit y avoir environ 93000 cas, et 113 300 si on compte les cas de juillet et août.
    Ces personnes devraient logiquement être isolées : comment ? où ? combien de temps ? et suivies par qui ? quel contrôle ? quand sait-on qu’elles sont « guéries » (je n’ose imaginer ce que cela peut bien signifier pour les asymptomatiques) et surtout non contaminantes ? j’essaie d’imaginer que je sois dans ce cas : où vais-je pour ne pas infecter les miens ?
    Je suis TRES étonné qu’il n’y ait aucune information là dessus, aucun journaliste d’investigation ne pose la question ….ce serait bien de savoir aussi comment le vivent ces personnes sans symptômes : être un porteur dangereux pour les autres sans être malade, quel est l’effet psychologique ?
    Pourtant ce serait intéressant de savoir, non ?
    Merci encore pour vos analyses et pour ce lieu d’échange
    Cordialement
    PS mes questions sont peut-être naïves ou idiotes

    • Ces personnes testées positives par les centres Covid reçoivent des consignes pour une quarantaine de 15 jours, récemment passée à 10 jour, pour avoir le minimum de contacts. On leur fournit des masques, on les met en arrêt de travail. On leur dit aussi d’aller voir leur médecin au moindre symptôme. Pour ceux dépistés par les médecins, logiquement les consignes sont les mêmes, quant à ceux qui se font tester seuls, je suppose, toujours logique, qu’ils vont voir leur médecin si positifs. On peut considérer qu’ils sont guéris après 2, au pire 3 semaines (et il y a toujours des exceptions). Ceci dit, ce délai c’est après le contact, pas après le test (d’où sans doute ce raccourcissement de la quarantaine, estimant que le patient est déjà porteur depuis quelques jours).
      Autre question que vous ne posez pas directement, ces 7 000 testés un jour, que deviennent-ils ? Combien de cas graves ? En gros, regardez le nombre d’hospitalisations, de réanimations et de décès à J + 15, et vous saurez combien de malades graves. Ceci est une moyenne approximative, surtout pour les décès, certains décédant après 1 mois.

  5. Je vous propose un article qui aborde un aspect de la situation.

    Coronavirus: un délire collectif? par Jean-Yves Jézéquel – Mondialisation.ca, 31 août 2020

    https://www.mondialisation.ca/coronavirus-un-delire-collectif/5648847

    En prime, deux vidéos.

    Robert Kennedy Jr. Discours historique du 29 août 2020 à Berlin «Ich bin ein Berliner»
    https://www.youtube.co/watch?v=2saebN1OU1o

    Manif… Londres 100000 – 29 Août 2020
    https://www.youtube.com/watch?v=1Tgx7W-aqfk

    Un blog suisse découvert :

    tous.ch
    Tous ensemble, gardons confiance !

    En Belgique

    Lettre ouverte à nos responsables politiques : Il est urgent de revoir totalement la gestion de la crise Covid-19 – Publié le 27-08-20

    https://www.lalibre.be/debats/opinions/lettre-ouverte-a-nos-responsables-politiques-il-est-urgent-de-revoir-totalement-la-gestion-de-la-crise-covid-19-5f467dfe7b50a677fb2b0d77?fbclid=IwAR3fT9pnbz3MkOQljWp5xnPvhbhAdIrWwGoHI807-eKpkvRiOnu_OEMx7TU

    • Merci de votre réponse docteur
      Pour les hospitalisations, les réanimations, décès etc je vais sur le site du ministère et vois bien les proportions et évolutions. (je lis aussi les articles mis en référence par l’intervenant Tardieu …)
      Ce que je voulais souligner dans mon message précédent : c’est le contraste entre le message de danger (danger de mort matraqué pendant des mois) et la « responsabilisation » des porteurs qui peuvent contaminer et le côté un peu léger, disons, du suivi des porteurs. Quarantaine ou dizaine sans contrôle ? sans test final pour confirmer que les cas ne sont plus contagieux ? hum hum
      Si on veut vraiment briser les chaines de contagion ne devrait-on pas être plus directif ?? bien entendu je ne suis pas médecin ….et je suis peut-être porteur asymptomatique non testé et je sors avec le masque (135 € c’est trop)
      J’essaie d’échapper à la paranoia néanmoins, mais ma vie sociale s’est beaucoup restreinte. Personne n’évoque la chute des activités associatives (de toute sorte) fonctionnant en temps normal grâce à l’engagement des personnes dites « à risques » aujourd’hui …..

  6. Comment peut-on imaginer un instant qu’ils auraient des intentions louables envers la population? Cela dépasse l’entendement, oui, c’est forcément idéologique.

    Une info toute fraîche. Serez-vous les prochains cobayes ?

    Coronavirus: La FDA prête à accélérer l’homologation d’un vaccin, selon le Financial Times – Reuters 30 août 2020

    Le numéro un de l’Autorité américaine du médicament (Food and Drug Administration) est prêt à accélérer la procédure d’homologation d’un vaccin contre le Covid, selon des propos qui lui sont attribués dans un entretien au Financial Times

    Stephen Hahn déclare que son agence est prête à autoriser un vaccin avant que les essais de phase 3 ne soient terminés, selon le journal. Reuters 30 août 2020

    https://www.ft.com/content/f8ecf7b5-f8d2-4726-ba3f-233b8497b91a.

    • Ah bon ? ok pas bougé, à la niche, mais petite sortie pipi autorisée autour du pâté de maison quand même, gamelle, maintenant grande sortie pipi mais avec muselière cette fois, pour pas mordre les autres ni les renifler, normal ! et bâton, retour à la niche si manger la muselière, normal ! bientôt vacciné, et qui sait tatoué ? Tout va bien, mon maître à moi il est bon. Il y a juste un truc qui m’inquiète un peu, depuis quelques jours je me mets à aboyer.

  7. Nouvelles études et publications concernant HCQ. Des françaises, débiles ; des étrangères, plus sérieuses. J’avais écrit dans « HCQ, un long fleuve tranquille », que des études allaient tranquillement arriver pour mettre fin au désordre, elles arrivent. Seul France Soir les relaie, le reste de la presse est à contresens, c’est à dire celui des autorités. A suivre.
    http://www.francesoir.fr/opinions-entretiens-societe-sante/la-recherche-francaise-essaie-de-demonter-lhydroxychloroquine-avec

  8. Un grand merci Dr Maudrux pour vos chroniques bien documentées et agréables à lire, elles permettent d’y voir un peu plus clair dans tout ce galimatias gouvernemental et journalistique qui nous est servi depuis des mois !

    Les conditions de vie en Macronie m’ont conduit à publier sur mon site jjmphoto.fr plusieurs centaines de liens vers des documents de nature à faire réfléchir les lecteurs, notamment mais pas seulement sur l’épidémie, vos interventions y figurent en bonne place !

    Avec mes amicales salutations et mes félicitations pour cet énorme travail.

    • Mr Milan, question covid, essentiellement, vous mettez en avant cette video qui « dejoue » un delirant complot visant par des vaccins covid-19 mis au point notament par La Bill Gate fondation, dans le but de nous transformer en homme bionique 2.0 controlable et meme eliminable de facon selective à distance, en liaison avec nos smartphones… Ceci n’a rien à voir il me semble avec le blog ici meme du Dr Maudrux qui lui garde la tete sur les epaules. Malgres tant de vagues et de fumée, je pense qu’il n’est pas opportun de se refugier dans des delires paranoiaques. Il faut au contraire garder la tete froide, ne pas se laisser manipuler, enfin, essayer de demeler le vrai du faux, eviter de s’evader dans les scenarios des series de science fiction. Meme si le réel et le danger sont parfois penibles à supporter, veiller à ne pas devenir le jouet des extremistes. Malheureusement, certains esprits, affaiblis par le confinement disjonctent, le nombre de morts, les masques, il y a un besoin de s’evader. J’ai croisé hier une voisine, elle m’a annoncé que le covid etait une fable montée de toutes pieces pour nous controler, que jamais elle ne se vaccinera, car les vaccins en preparation comportent des puces pour prendre le controle de notre cerveau et nous surveiller, impossible de discuter, c’est comme si elle avait subi un lavage de cerveau.

      • Et alors ? Mon voisin, lui aussi un peu lobotomisé par toute cette histoire qu’il a suivi à la télévision, croit qu’un vaccin est la seule solution. Ne nous faisons pas voler le droit au libre choix, et les deux seront contents.

      • Le 18 octobre 2019 le Forum économique mondial (Davos), une institution privée, non élue, simulait une pandémie mondiale au coronavirus, la fermeture et l’effondrement de l’économie mondiale, ainsi que la suspension des libertés individuelles et collectives.

        Deux mois plus tard, cette simulation devenait réalité, leur programme était adopté par les chefs d’Etat de 193 pays…

        On vous aurait dit auparavant qu’un tel scénario pourrait se produire et que dans l’ombre de puissants acteurs y travaillaient, personne ne vous aurait cru et vous seriez passé pour un cinglé ou un complotiste, et patatras cela se réalise exactement comme ils l’avaient programmé. Pour autant, celui qu’on faisait passer pour un cinglé ou un complotiste n’en devient pas quelqu’un de normal.

        Car voilà, au lieu d’admettre l’existence de ce rapport de cause à effet qui permettait de caractériser précisément la nature ce qui était réellement en train de se passer, ceux qui n’y croyaient pas précédemment vont continuer à tenir le même discours en demeurant perpétuellement dans le déni de la réalité. Pourquoi ? Parce qu’ils se situent sur le même plan idéologique que les acteurs du Forum économique mondial, mais il leur est difficile, voire impossible de l’assumer. Tout a une explication.

        • https://youtu.be/6gBDkXzgMDM Déjà en Février 2019 .. je parlerais plutôt d une situation qui était prévisible ( système de santé des pays , lobbyistes Pharmaceutiques et autres , attitudes des différents gouvernements , attitude des peuples etc etc ) ce qui se résume à : des incompétents au services d opportunistes et de corrompus !! La vie quoi !!

      • Vous perdez votre temps, j’en ai bien peur. Comme essayer de raisonner un anti-Linky.

      • Cette crise nous permet d’observer que le systeme de santé est dans un aspect précis corrompu, infiltré par le lobying pharmaceutique. Il veut tirer profit de la situation en detournant, manipulant, les protocoles de recherche scientifique établis pour trouver la vérité, afin d’ecarter tous les concurrents au nom de la vérité scientifique. Ce n’est pas un complot, mais une corruption systemique. Ce n’est pas tout le systeme de santé qui est corrompu ! C’est la recherche des nouvelles molecules breveté es et les AMM ou indications autorisées des molecules du domaine publique. Il semblerait que l’HCQ puisse etre un concurent des vaccins, en prevention avec 200mg / semaine ou / 2 semaines. ( Sa 1/2 durée de vie plasmatique est 7 semaines) Ainsi que une forme retard d’Ivermectine, et meme de Niclosamide.

  9. Dans le débat pro / anti HCQ, les dés sont pipés. Défendre le protocole du Dr. Raoult, très bien : vous savez que HCQ marche et vous savez que les autorités n’en veulent pas et qu’elles font preuve de mauvaise foi pour justifier leur position. Mais vous ne gagnerez pas la bataille de l’opinion publique, les connaissances et le bon sens ne pèsent rien face à la puissance des vérités de l’armada médiatique et à l’autorité de la parole et de la décision officielle. Pire, ce débat a masqué ce qui était le réel enjeu, que les médecins ont perdu, au plus fort d’une tempête épidémique : la liberté de prescrire, la liberté de soigner, la liberté d’exercer leur art. Cet enjeu n’a bien sûr pas fait la Une des médias de masse. Y a t-il même eu combat ? Pourtant si les médecins avaient dû se battre, – avec l’appui de la population à laquelle on n’aurait pas alors pu reprocher de n’être ni médecin, ni scientifique quand le débat médical bénéfice / risque s’est élargi artificiellement à un débat d’opinion pro / anti HCQ – si donc les médecins avaient dû combattre, c’est bien pour leur liberté, car alors il n’était plus question de convaincre tout un pays au sujet de l’efficacité d’un traitement, mais seulement de convaincre leurs patients. La liberté du médecin est aussi celle du patient. Les deux en ont été privés. Je ne reproche rien aux médecins, je sais que le Conseil de l’Ordre, a tapé du poing sur la table, comme aujourd’hui le policier tape sur le nez qui dépasse du masque, et l’État au porte-monnaie.
    Or la même question se posera demain. Certes, comme pour HCQ, il y aura des débats nécessaires sur la pertinence de vacciner contre le Covid19. Mais attention, ce serait à nouveau un leurre que de discuter sans fin sur le terrain médical risque / bénéfice et sur le terrain de l’opinion publique pro / anti vaccin que les autorités et leur médias ne manqueront pas d’alimenter jusqu’au gavage. Pour masquer l’enjeu : le choix individuel. Je l’ai déjà souligné, ils avanceront aussi des arguments moraux. Ils déploieront le piège de l’irresponsabilité, comme il le font pour le masque aujourd‘hui, pour convaincre et ils convaincront. Ils utiliseront sans état d’âme le chantage à la vie de nos aïeux. Eux qui n’ont pas hésité à quadrupler les doses HCQ pour en démontrer sa mortelle dangerosité… Pour les non convaincus du vaccin, il restera la répression qu’ils justifieront par les mêmes arguments, …comme pour le masque aujourd’hui.
    N’oubliez pas l’enjeu.

    • Oui je suis d’accord sur les enjeux, néanmoins il y a encore en France des personnes qui ont une réflexion personnelle, un esprit critique, qui lisent la pressent internationale.
      La COVID19 n’est pas franco-française, il y a aura inévitablement des publications étrangères qui recentreront le débat, il faut y croire.
      D’autre part, en France, dans 2 ans il y a des élections, avec des candidats qui n’hésiteront pas à mettre en avant les défauts des décisions prises, et pas seulement sur ce sujet!
      Merci M. Maudrux pour vos publications, découvertes avec cette crise, que je lis attentivement, partageant vos analyses pleines de bon sens.

      • Ah! des candidats pour bavasser on ne va pas en manquer. Vous croyez encore au candidat miraculeux qui aurait une chance d’être élu? On fera comme d’hab. essayer d’éviter les plus insupportables et néfastes.
        Quand j’ai eu le droit de vote en 1975 à ma première élection j’ai voté nul en inscrivant sur mon bulletin une maxime de Jean Rostand qui serait bien utile à beaucoup:
        « En savoir autant que les autres mais en ignorer d’avantage. »
        Les gens confits dans leurs certitudes et convictions sont la plaie du monde.

        • Certes beaucoup de candidats, mais nous avons la chance de pouvoir nous exprimer dans une démocratie avec une comptabilité des bulletins correcte! Beaucoup de peuples nous envient.
          Nos avons les élus que nous méritons?
          L’éducation et l’information pluraliste permettent (permettraient) d’avoir des élus de meilleurs qualité, ce blog y participe.

    • A SIPO : Bravo pour votre commentaire, qui résume bien la situation ubuesque où l’on se trouve. Mais lorsque le vaccin sera prêt, il sera implicitement obligatoire, car on risque de devoir présenter un certificat de vaccination pour voyager, pour aller à l’école, pour travailler au contact du public, et dans tous les cas que le gouvernement pourra imaginer…
      Comment se protéger de cette dérive totalitaire ?

      • Oui je le pense aussi concernant l’ « implicitement obligatoire ». D’où cet épisode imposé du conditionnement par le masque. Remplacer « sans masque » par « sans vaccin » et on en arrive aux restrictions que vous évoquez. Un autre intérêt du conditionnement par le masque, c’est la manipulation de la notion morale de responsabilité. Si le masque protège et si le virus circule activement, la population peut admettre la notion de responsabilité collective pour le port du masque. Par contre, cette notion perd son sens pour la vaccination (logiquement le vacciné est protégé). L’important pour les autorités est de faire passer le message de la responsabilité au moment du masque, pour l’appliquer, au moment du vaccin. Il est bon de rappeler ici que « seule la répétition constante réussira finalement à graver une idée dans la mémoire d’une foule. La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter » (Aldous Huxley). Dernière remarque : la volonté par le autorités de faire du port masque un réflexe (c’est-à-dire d’agir sans réfléchir).

    • Ce qui est désolant c est que peu de médecins ne se soient rebiffé ou ne se rebiffent toujours pas maintenant contre l injonction qu on leur a fait de ne pas traiter en Mars Avril !! Ou au moins de ne pas pouvoir essayer ! Pourquoi ont ils choisi de faire ce métier ?? Et pourquoi le conseil de l ordre est il tout puissant ?? Ce mutisme de la part des médecins est assez incroyable … peu de médecins semblent s insurger de ne pas avoir pu s occuper de ses patients .. au moins en début de symptômes …

      • Il est tout aussi désolant que la population ne se soit pas elle aussi rebiffé, car le droit des médecins à exercer est aussi notre droit à être soigné. Mais pas évident de se rebiffer quand le pays est sous cloche, la peur instrumentalisée et la répression instaurée. Stratégie du choc.

      • Oui mais depuis Mars on se moque des non médecins qui donnent leurs avis sur le virus, les traitements, le port du masques ,le confinement etc etc …..bref On leur reproche de parler de chose qu ils ne maîtrisent pas .. c est bien connus un patient c est bête !!..Et pourtant c est bien le patient qui doit décider en final pour sa santé ! éclairé par un expert : son médecin !

  10. Nous nous sommes laissés envahir par de + en + de dissimulateurs + ou – « virulents  » … atteints par un véritable handicap mental, + ou – marqué … qui n’interdit pas l’insertion sociale (mais peut être à la source de grands problèmes ) …

    Ils sont dans l’impossibilité de s’ajuster spontanément et avec discernement à leur environnement, … la réalité vivante et complexe.
    Ils en sont réduits à … « faire semblant » d’être … « biens » … en se raccrochant à une règle établie, une loi, une mode consensuelle, une croyance … présentées comme LA vérité … … afin de … DOMINER … et en tirer profit.
    Le dialogue en toute humilité et sincérité ou la bienveillance réellement désintéressée leur est impossible! !
    Origine :
    – anomalie cérébrale impliquée dans la relation avec l’extérieur … et/ou
    – parcours initiatique perturbé. ex : enfant pourri – gâté devenu un adulte abusif, psychorigide, polarisé …

    J’appelle cela … l’ AUTISME … ambulatoire ou « fonctionnel »

    C’est un profil sélectionné par l’armée, l’administration …, amplifié par l’éducation nationale (perroquets savants) … et certaines filières (ENA, NEM …)

    Avenir souhaitable : … Mieux les repérer et les suivre … afin de connaître … QUI est QUOI.
    Dans le choix de nos leaders, … il faudrait éviter ce travers.

    • Voir un de mes prochain billet que j’ai envie de faire depuis 2 mois.Le problème, c’est un autre virus qui les touche.

  11. Une info. Il va être intéressant d’observer de quelle manière elle va être traitée par les différents protagonistes, ce sera révélateur n’en doutons pas.

    “STOP ! Manipulations, masques, mensonges, peur…” un collectif international de professionnels de santé dénonce des “mesures folles et disproportionnées” – covidinfos.net
    28 août 2020

    Parmi les signataires, des médecins de nombreux pays et plusieurs professeurs en médecine dont le microbiologiste Martin Haditsh.

    Le collectif revient sur la dangerosité réelle du virus, la manipulation des chiffres, le rôle de l’OMS, les conséquences du confinement ou du port du masque, et demande notamment aux gouvernements de “lever toutes les restrictions et les obligations sur les citoyens”. Vous pouvez télécharger l’intégralité de cette lettre ici en français :

    https://covidinfos.net/wp-content/uploads/2020/08/FR-international-alert-message.pdf

    ou ici en anglais

    https://covidinfos.net/wp-content/uploads/2020/08/EN-international-alert-message.pdf

    Les professionnels de santé qui le souhaitent sont invités à rejoindre le collectif “United Health Professionnals” à l’adresse :

    join.unitedhealthprofessionals@gmail.com

    • Que fait le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) devant la déferlante des infox diffusées à longueur de journée sur toutes les chaînes d’information ?
      Il devrait au moins accorder un droit de réponse aux personnes ayant une opinion différente.
      A-t-il démissionné de son rôle de régulateur ?

      • Docteur Maudrux
        On lit sur les réseaux que les médecins vont toucher 2€ directement par la Sécu pour chaque signalement de personnes COVID-contact au-delà du cercle familial et 4€ s’ils joignent leurs coordonnées. Avez vous une information officielle et vérifiée sur cette « prime »? merci
        AMR

        • J’ai demandé à deux personnes qui travaillent dans une CPAM. La première n’était pas au courant, et quand je lui ai dit que cela me paraissait surprenant et peu possible, elle me répond que pour elle ce ne serait pas surprenant, car « on les paye pour tout ». Pour la seconde, qui travaille dans une brigade Covid, la réponse est oui. Rémunération pour la consultation et l’élaboration d’une « fiche », avec ensuite rémunération par ligne. Par contre ne s’occupant pas des médecins, ne connaît pas le montant, que je ne peux donc confirmer, par contre pour le principe, confirmation. Ceci dit il est exceptionnel que les médecins s’occupent de rechercher les contacts pour remplir des lignes, ils se contentent de signaler les membres de la famille dans le foyer, ensuite ce n’est plus leur préoccupation et ne vont pas plus loin.

  12. Nouvelle à mourir de rire. Un des auteurs de cette étude est Nathan-Pfeiffer-Smadja, un étudiant en médecine qui poursuit Raoult de sa vindicte depuis des mois. Autant confier les Finances à Bernie Madoff ou la protection de l’enfance à Marc Dutroux. J’espère qu’il y aura des suites.

    • Article instructif ou révélateur, car il y figure tout et son contraire pour finalement arriver à la conclusion tant attendue : Quels que soient vos antécédents, vous devrez vous faire vacciner, même si cela ne sert à rien, à lire attentivement, ils le disent eux-mêmes.

      Je vais le reproduire dans mon portail car c’est un modèle dans son genre. Merci pour ce lien.

  13. 1) Saint Random Shoot Again
    L’INSERM vient de sortir une méta-analyse qui « prouve » l’extraordinaire dangerosité de HCQ et surtout de HCQ + AZT. 27% de surmortalité, rien que ça (bizarrement, le même pourcentage que dans l’étude bidonnée du Lancet.) Attendons la suite, mais ça risque d’être chaud. Le docteur Maudrux a-t-il eu le temps de se pencher sur cette affaire.
    2) Personnes à risques
    Plus j’observe et réfléchis, plus il m’apparaît que l’ensemble des mesures barrières sont une passoire géante. Mercredi, sur TFI, une série pas trop mal foutue (The Resident) illustrait la transmission d’un virus dans un hôpital. Le côté visuel est intéressant, même s’il faut bien entendu se méfier du discours purement médical. Quoi qu’il en soit, à part sans doute dans les transports en commun (grande promiscuité, souvent durant plus de quinze minutes) le masque, plus encore quand il est mal porté (c’est-à-dire dans 90% des cas), est un filet à papillon tentant d’arrêter la charge d’un éléphant. Le lavage des mains est efficace, certes, mais pour qu’il agisse vraiment, il faudrait se récurer après chaque objet touché. Quant aux désinfections type portes de bureau, pour que ce soit efficace, on devrait avoir une personne en permanence devant chaque poignée (pour décontaminer après tout nouveau contact.) Alors, respectons tout ça, puisque nous sommes bien éduqués, mais sans nous faire d’illusions, et en ayant conscience que cet hygiénisme forcené, ajouté au confinement, minera probablement un peu plus nos défenses immunitaires. En revanche, pour les personnes à risques (inutile de refaire la liste ici) il est quasiment criminel d’instaurer un sentiment de sécurité fondé sur une ligne Maginot sanitaire. Il faut insister là-dessus : pour ces personnes, la seule vraie protection, c’est l’auto-confinement très strict. Mais sur une base volontaire, car chacun est libre de vivre selon le ratio liberté/risque qui lui est propre.
    Répétons-le : « rassurer » les gens avec des mesures globalement inefficaces, sans parler d’un vaccin vraisemblablement mal foutu, c’est les inciter à s’exposer sans qu’ils l’aient décidé en toute connaissance de cause.
    Bien entendu, ces propos n’engagent que moi, mais il semble de plus en plus urgent de remettre un peu de sérieux dans ce délire.

    • J’ai fait une réponse à Bogasson (dans Chloroquine, 6 mois..) qui a soulevé le problème. La voici.
      J’ai lu sa longue interview ( https://www.20minutes.fr/sante/2846195-20200827-coronavirus-hydroxychloroquine-efficace-combinaison-azithromycine-augmente-mortalite-explique-chercheur ). Il prend 29 études sur plus de 100, sans donner (ici) les critères de choix et d’exclusion (médicaux ou standards de publications ?), facile de ne prendre que celles qui arrangent (en ne prenant que les randomisées hospitalières ou que les observationnelles ambulatoires on arrive à des conclusions inverses avec des calculs justes). Ensuite quand il dit que 1% seulement des cas positifs sont hospitalisés (plus de 60 000 chez nous pour 250 000 positifs, soit 20% ),si tout le reste est du même style….
      Bertrand L l’évoque aussi, apparemment ce ne sont qu’un relevé d’études faussées, en hôpital. Un Mehra français qui a besoin de se faire connaître, sans se préoccuper des conséquences de ses propos.

    • Sur le point 2)
      Un peu de sérieux ? Une passoire géante, certes, voire un nid à microbes, mais ce n’est pas la peste non plus ! J’ai bien compris que pour les personnes à risque cela peut être mortel mais ce n’est toujours pas la peste ! Oui, on a l’impression que les autorités font tout pour que l’épidémie reprenne (car elle s’est arrêtée sauf dans les têtes), revisionnez le discours de Macron mi-mars, car il parlait déjà « d’une deuxième vague touchant les plus jeunes », mi-mars… Sont-ils incompétents, sont-ils si nuls ? Ils empêchent les médecins de soigner les gens, sont-ils à ce point idiots ? Moi je trouve au contraire qu’ils font très bien leur boulot. Car on ne peut juger des compétences que par rapport à un objectif fixé. Ils sont incompétents ? Je réponds qu’à force de prendre les autres pour des cons, on finit par se retrouver cocu.
      Et donc comme ils sont si nuls, on aura forcément un « vaccin mal foutu », c’est l’évidence. Tiens le vaccin aussi ils nous en parlent depuis le début. Je pense que tout le monde finira quand même bientôt par comprendre, que le vaccin sera notre unique délivrance. HCQ, ça marche ou au moins ça donne de l’espoir et ça tue moins que le paracétamol, mais ils n’en veulent pas, ils sont bêtes ou quoi ? et ce sont eux qui commandent. Point ! Certaines choses qui paraissent incompréhensibles peuvent parfois retrouver tout leur sens, il suffit juste de poser un regard différent.
      J’aimerais bien que les spécialistes, non officiels s’entend, commencent à s’intéresser à ce vaccin. Dans la stratégie gouvernementale (09/07/2020), au chapitre IV des modalités, il est question de faire « évoluer les textes concernant la prescription et la réalisation de l’acte vaccinal », de « la mise en place d’un carnet électronique de vaccination » et d’ « anticiper la formation des professionnels à de nouvelles technologies vaccinales ». Qu’est-ce donc ? Une député européenne Michèle Rivasi alerte sur un texte voté en urgence sur les vaccins OGM contre le Covid19 (mesures pour favoriser une mise au point rapide – 0/07/2020) disant qu’elle refuse d’être complice d’une fuite en avant qui nous transforme tous en cobayes. De quoi parle t-elle ?

      • Vous avez absolument raison, ce n’est pas la peste, loin de là. Si ça l’était (entre 70% et 100% de victimes quand une ville était infectée) plus personne ne sortirait. C’est pour ça qu’il faut rappeler aux autorités politiques et médicales que l’état de faiblesse d’un individu (dans ce cas, les « gens à risques ») ne le prive pas de ses droits fondamentaux. En revanche, j’insiste, rassurer quelqu’un en lui racontant des craques (masques, gestes barrières, distanciation sociale, vaccin) est une mise en danger de la vie d’autrui. Un citoyen doit pouvoir choisir en toutes connaissances de cause.

        • Tout à fait d’accord, ils mettent en danger la vie d’autrui, mais c’est systématique depuis le début (on ne va pas tout rappeler ici, aussi bien sur le plan sanitaire qu’économique il ne faut pas l’oublier). Pas possible d’être dans « l’erreur » à ce point et constamment. D’ailleurs, « ne pas être privé de ses droits fondamentaux et pouvoir choisir en toute connaissance de cause », vous voyez bien que là non plus nous n’y sommes pas… sans parler de la répression et de la censure…

        • Revenez, prenez connaissance du texte adopté par le parlement européen, et argumentez sur le fond, si après lecture vous n’avez encore pas pris vos jambes à votre cou.

      • Je constate à nouveau que France Soir est quasiment le seul média français à effectuer un travail en profondeur sur cette question. Les autres se contentent de reproduire déroulement toute étude qui leur tombent dans les mains sans la moindre analyse.

        • C’est effectivement impressionnant de voir ce que la presse est capable de publier comme mauvaises informations. The Lancet n’a pas servi de leçon, maintenant c’est un potache qui a une dent contre Raoult et qui monte une étude bidon, que quasiment toute la presse pris pour un travail scientifique de haut niveau mettant fin à la polémique. Il faut vendre du papier, faire du sensationnel avec rien, tant pis pour l’impact sur la population. Le pire est de penser qu’ils font de même dans tous les domaines.

          • Pour avoir eu affaire à des journalistes, je signe vos propos des deux mains. Le problème, c’est qu’ils n’en n’ont rien à faire. « Je peux vous expliquer rapidement, si vous voulez. » « Non, merci, je n’ai pas le temps. » Ensuite, on retrouve ses propos déformés ou orientés, tout ça pour qu’ils semblent sensationnels.
            Au sujet des potaches, un autre gugusse de la bande se répand dans la presse sur le thème « Raoult n’a rien compris à la philosophie et à l’épistémologie. » Et voilà notre Zazie dans la Philo qui prétend détenir la vérité absolue. Etre jeune n’implique pas qu’on soit idiot, mais ce n’est pas une combinaison incompatible non plus. Ce qui est consternant, c’est de voir des médias lui offrir tout loisir de s’épancher sans rappeler quelques vérités élémentaires. Par exemple, que tous les grands courants de pensée, philosophiques comme scientifiques, ont donné naissance à des « écoles » dont les opinions divergent et vont même très souvent jusqu’à s’opposer. Face à de tels gamins facétieux, il n’est même pas besoin de recourir à l’argument d’autorité (professeur contre étudiant) puisque la simple connaissance de l’histoire intellectuelle de l’humanité permet de leur répondre d’un sourire … pas si indulgent que ça.

  14. Je ne sais pas dans quelle rubrique mettre cette réflexion : entendu ce matin dans l’émission « les Grandes Gueules » de RPC, un des intervenants, pourtant informé et cultivé dire que l’hydroxychloroquine est « dangereuse ». Autant on peut discuter tant qu’on veut de son efficacité, et des protocoles de test, mais cette affirmation prouve à mon avis le niveau de désinformation qui a été vicieusement instillé dans l’esprit des gens. Qu’en pensez vous ?

    • Indépendamment de l’action d’HCQ sur le Covid, nulle, faible ou importante, ces attaques contrer HCQ qui a sauvé des millions de vies depuis des décennies avec très peu d’effets secondaires est inadmissible de la part de médecins et autorités. Inadmissible surtout à l’égard de ceux qui en prennent aujourd’hui contre lupus et PR que l’on va stresser. Ne pouvant prouver son inefficacité, la méthode est peu honorable pour l’éliminer, il eu été plus honnête de mener une étude officielle reproduisant ce qu’a fait le Pr Raoult. Quand on veut tuer son chien, on l’accuse d’avoir la rage. Tout a fait d’accord avec vous.

  15. Vous oubliez les « pseudo vaccins » type CCB Pasteur ou RIBOMUNYL injectables…et injectés à des millions d’exemplaire dans l’espoir de diminuer la fréquence des infections respiratoires en Pédiatrie…Oubliés aussi les « comprimés » immunogènes type BIOSTIM ou RIBOMUNYL tous reposant sur l’idée de remonter l’immunité …Rien n’en est sorti….Mais , que voulez vous, il faut bien prescrire quelque chose, ²sacrifier à la mode, et vendre…Itaque…il faut être gonflé pour être « cobaye » des vaccins multiples expérimentés .soi disant actuellement, et bientôt proposés ‘ imposés ? ) …à la population…surtout que tout semble fait dans la précipitation et la compétition mercantile…!!

    • Si le sujet vous intéresse, vous avez le livre Propagandes de jacques Ellul. Dans deux sous-chapîtres successifs il aborde justement l’homme cultivé et l’homme informé. Je vous donne ici un extrait de l’idée force pour chacun des deux, sachant que comme toujours chez Ellul elles sont infléchies par les idées secondaires.
       » […] Cette nécessité d’une certaine culture pour être sensible à la propagande s’explique dans la mesure où l’un des moyens les plus importants de la propagande, c’est la manipulation des symboles. Or, plus l’individu participe à la culture de la société où il vit, plus il est riche en symboles stéréotypés qui expriment les représentations collectives du passé et de l’avenir du groupe. Plus une culture comporte de stéréotypes, et plus les opinions publiques sont aisées à constituées. Plus un individu participe à cette culture, et plus il est sensible à la manipulation de ces symboles. […] Sans doute, l’homme cultivé ne croit pas à la propagande, il hausse les épaules et est convaincu que la propagande n’a aucune efficacité. C’est d’ailleurs là une de ses faiblesses, […] »
       » […] Il est impossible de discriminer exactement dans la réalité ce qui est information et ce qui est propagande. Bien plus, l’information est une condition essentielle de la propagande. […] Sa seule puissance est dans l’interprétation des évènements. Elle agit seulement lorsque l’opinion est déjà émue, troublée ou orientée dans un certain sens par l’évènement […] Elle se greffe sur une réalité psychologique existante [pour donner] naissance à une opinion informée. Or celle-ci est justement le support indispensable de la propagande. Là où il n’y a pas d’opinion informée […] il n’y a pas de propagande possible. »

  16. Cher Dr Maudrux,merci pour toutes ces interrogations,preuve d’une honnêteté et humilité appréciées sur ce blog.
    Pourquoi l’un prend tous les virus et l’autre pas?
    Tout est question de terrain et le problème est de créer un bon terrain au cours de son existence de façon à ce que les virus ou bactéries n’y trouvent pas l’hôte idéal.Certains auront besoin du vaccin avec certains risques inhérents,d’autres n’en auront pas besoin.IL n’y a pas « une maladie » ,il y a des « malades » tous différents.Les protocoles sont l’aboutissement de la suppression de l’être en tant qu’Individu vers lequel notre Société s’oriente, malheureusement inéluctablement, via la Haute Finance.

  17. @Roubachoff@JPA. La violence de certains est un manque d’intelligence et d’humilité. Le fait qu’on ne sait rien ou pas grand chose, que nul ne peut prédire l’avenir, que tout est possible et que tout le monde peut se tromper, devrait pousser certains à être plus mesurés dans leurs propos, quelles que soient leurs convictions, anti ou pro HCQ, anti ou pro masques. On constate effectivement qu’il y a un côté agressif, l’autre pas, et pour les masques, certains sont même prêts à tuer, car délinquance, incivisme, refus (violent) de l’autorité sont devenus par l’inaction de nos autorités, malheureusement un mode de vie spécifique à la France, ce qui ne la grandit pas.

    • Et certains médecins par la critique systematique des responsables, des dirigeants, des comités d’experts par les accusations de complots ,de corruption, d’incompétence, comme on a pu en lire sur ce blog ne me paraissent pas contribuer à un esprit de civisme et de solidarité nationale

      • Avoir un avis et l’exprimer n’est en rien un incivilité, sauf dans les régimes totalitaires, où l’on appelle aussi cela comme vous « solidarité nationale ». C’est ce que vous souhaiteriez ? De plus cela n’affecte en rien la liberté et l’intégrité d’autrui, contrairement à l’incompétence.

        • Vous savez bien entendu qu’on est passé au stade supérieur. A présent, émettre des doutes, c’est carrément du « négationnisme ». Les gens qui tombent si bas, en tout cas je l’espère, devront le payer un jour.
          Je reviens sur la notion d’autorité. Pour qu’on la respecte, il faut qu’elle soit respectable. Tout le problème est là. Quand j’entends un ministre de la santé qui ne sait pas ce qu’il raconte, un premier ministre qui débite des discours auxquels il ne comprend rien lui-même, un ministre de l’Intérieur qui se croit au far-west et un président qui « plane » en permanence, je n’ai aucune envie de leur obéir. De plus, des décisions capitales comme le confinement ou la transformation de la société en un cauchemar hygiéniste ne peuvent pas être prises par une poignée de politiques, de scientifiques mal qualifiés et de fonctionnaires. L’Assemblée Nationale n’étant plus qu’un spectre, la seule solution est référendaire. Avec une vraie campagne et de vrais débats… comme en 2005.

      • sans être medeçin, quand je vois un éminent professeur venir publiquement sur un plateau télé traiter de charlatan un des ces confrères, promouvoir une molécule, tout en touchant des sommes conséquentes d’un labo pharmaceutique qui produit cette molécule et essaie de la faire adopter, à des prix prohibitifs, par les instances internationales, vous appelez cela comment ? Et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres…

      • Vous oubliez que parmi ces critiques, certaines viennent de personnes qui habituellement ne s’expriment pas du tout.
        Pour que ces personnes, habituellement muettes, décident de s’exprimer…..il aura fallu les mettre en colère.
        Honnêtement, êtes vous sûr de vouloir défendre la « doctrine » du printemps 2020 français, qui affirmait que les masques ne servaient à rien ????
        Êtes vous sûr de pouvoir affirmer, les yeux dans les yeux, à ma consœur médecin-correspondant du SAMU, qu’elle n’avait pas besoin de masque pour intuber certains patients puisqu’elle n’était que généraliste…..heureusement, les pompiers qui intervenaient à ses côtés ont considéré que si eux avaient besoin de masque, elle en avait elle aussi besoin et ils lui en fourni à chaque intervention…. Qui avait raison à votre avis ?
        Je suis tout à fait d’accord avec vous pour affirmer que nos dirigeants ne sont pas responsables de l’épidémie actuelle. Il est tout à fait compréhensible que l’on fasse parfois des mauvais choix dans une situation de catastrophe, mais, certains choix sont difficilement defendables et deviennent inacceptables, quand on persiste dans l’erreur….d’autant plus quand on a la preuve que l’on se trompe et que l’on refuse de corriger le tir.

      • Leurs décisions ont tué, par la dette et le chômage forcé ils nous enchainent et nous affament, en alimentant la peur et jouant constamment de la menace ils sont terroristes. Il est en effet plus que temps de « contribuer à un esprit de civisme et de solidarité nationale » : le minimum c’est bien d’ouvrir nos gueules.

    • Il y a, semble-t-il, beaucoup d’hypocrisie dans tout cela, je ne vise personne, je ne juge personne, je constate c’est tout.

      Le manque de logique, de consistance, de cohérence, de rigueur, je n’ose même pas dire intellectuelle, est le ferment du manque de respect, de la violence, en un mot du chaos actuel engendré délibérément, et on n’en est qu’aux amuse-gueule avec le masque, si je puis dire, ou encore la cabale orchestrée contre l’hydroxychloroquine et le protocole thérapeutique proposé par le Pr. Raoult, Perronne, etc.

      A chacun ses responsabilités et d’en assumer toutes les conséquences, pas pour soi car tout le monde s’en fout, mais social pour le reste de la population, là visiblement c’est une autre affaire, l’humanisme béat ou à 2 balles a ses limites…

      Tous les acteurs politiques qui hier encore étaient Charlie, sont tous devenus (ou plutôt restés selon moi) aujourd’hui à quelques exceptions près, de féroces partisans de l’autocensure et de la suspension des libertés individuelles et collectives, cela devrait faire réfléchir…

      Quand je considère que je ne peux pas m’exprimer librement quelque part sous peine que mes intentions ou mes propos soient déformés, je me tais.

      • Les dominants ont lancé le coup d’envoi d’un contrôle total sur la population (avec bientôt huit milliards d’humains on peut sinon le comprendre au moins l’envisager). Paradoxalement leur meilleure arme, c’est la population elle-même, que ce soit par consentement ou par soumission.

        • Petit commentaire sûrement inutile. Savez vous que la problématique du positionnement dans la hiérarchie de dominance vous concerne aussi. Lisez Laborit

          • Et quant à l’utilité de son concept de fuite ? La beauté du geste ?

  18. « Les essais cliniques randomisés ne sont pas pertinents pour les flambées de maladies infectieuses dues à un nouvel agent pathogène, pour lesquelles des décisions de santé publique doivent être prises de toute urgence. Une approche basée sur des comparaisons de groupes, in silico, peut fournir des résultats intéressants dans un laps de temps raisonnablement court pour un montant d’argent négligeable »

    Il s’agit là de l’abstract de l’article de l’IHU, malicieusement intitulé:
    Nullane salus extra ecclesiam (L’église c’est bien sûr les essais randomisés).

    Mais les évêques, cardinaux, papes divers et variés, depuis Paris, ne vont pas se laisser aller à sombrer dans le pragmatisme. (« Jusqu’à présent, la science était une sorte de rationalité contre le populisme »)

    Les athées provinciaux peuvent lire l’article ici:
    https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2052297520300664

    • Dommage que les publications scientifiques sont exclusivement en anglais, excluant leur lecture aux non initiés. Toute ces revues devrait avoir un onglet de choix de langues avec traduction systématique et obligatoire. Le discours officiel et des millions sont consacrés à la défense de notre langue, mais apparemment l’action n’est pas là où elle devrait être. Moins de colloques et cocktails, plus de textes en français serait le bienvenu.
      Pour ceux qui ont du mal, un petit truc : copiez collez le titre de l’article, interrogez google, et cliquez sur traduire la page. Cela ne marche malheureusement pas toujours. L’un d’entre vous m’avais signalé il y a 2 mois un site de traduction facile, il faut que je retrouve.

      • En mon temps, je me suis insurgé contre la pratique qui consistait à envoyer des ingénieurs ou des commerciaux balbutier en anglais face à des gens dont c’était la langue maternelle ou qui la maîtrisaient bien mieux (les Allemands, par exemple). Aujourd’hui, c’est la défaite en rase campagne. Mais il est inqualifiable que des scientifiques (et on ne doutera pas, ici, que j’apprécie les gens de l’IHU de Marseille) ne prévoient pas une version française pour leurs compatriotes.
        De manière générale, si doué qu’on soit, il est toujours désavantageux de s’exprimer dans la langue maternelle d’un interlocuteur. Surtout quand il s’agit de Britanniques ou d’Américains qui ne feraient jamais la démarche inverse (et qui se fichent de parler n’importe comment les langues étrangères).
        Céder à la dictature de l’anglais, c’est un moyen très sûr de passer pour un clown. Sur une vidéo (par ailleurs passionnante) de l’IHU de Marseille, figurait une citation d’un scientifique (désolé, j’ai oublié lequel). « Never fight for a world. » Petit problème, la vrai citation est « Never fight for a word. » Faut-il insister sur la différence entre: « Ne vous battez jamais pour un monde » et ne « vous battez jamais pour un mot » ? Ce pourrait être une anecdote, hélas, ce n’est pas le cas.
        Dernier point : ne pas trop se fier aux « traducteurs » de Google et autres. Dans tous les domaines, mais en particulier quand il s’agit de médecine.

    • Vous oubliez que parmi ces critiques, certaines viennent de personnes qui habituellement ne s’expriment pas du tout.
      Pour que ces personnes, habituellement muettes, décident de s’exprimer…..il aura fallu les mettre en colère.
      Honnêtement, êtes vous sûr de vouloir défendre la « doctrine » du printemps 2020 français, qui affirmait que les masques ne servaient à rien ????
      Êtes vous sûr de pouvoir affirmer, les yeux dans les yeux, à ma consœur médecin-correspondant du SAMU, qu’elle n’avait pas besoin de masque pour intuber certains patients puisqu’elle n’était que généraliste…..heureusement, les pompiers qui intervenaient à ses côtés ont considéré que si eux avaient besoin de masque, elle en avait elle aussi besoin et ils lui en fourni à chaque intervention…. Qui avait raison à votre avis ?
      Je suis tout à fait d’accord avec vous pour affirmer que nos dirigeants ne sont pas responsables de l’épidémie actuelle. Il est tout à fait compréhensible que l’on fasse parfois des mauvais choix dans une situation de catastrophe, mais, certains choix sont difficilement defendables et deviennent inacceptables, quand on persiste dans l’erreur….d’autant plus quand on a la preuve que l’on se trompe et que l’on refuse de corriger le tir.

      Volontairement, je ne citerai pas les autre décisions et déclarations, qui m’ont mis en colère, alors qu’elles sont nombreuses, car ce blog n’est pas 1 tribunal, bien au contraire c’est un lieu d’ échange et de partage d’information (et d’opinion) .
      Comme lorsqu’il présidait la CARMF, le Dr Maudrux ne se contente pas de ce qu’il entend, il va chercher lui-même les informations à la source et il prend la peine de les analyser…et, de nombreux lecteurs font la même chose, c’est ce qui fait la richesse de ce blog.

      • Mea culpa, j’ai fait 1 grosse erreur de manipulation sur le smartphone :ce commentaire était une réponse à Cyril, qui se plaignait que l’on accuse sans cesse nos dirigeants et haut fonctionnaires. Une partie de ma réponse à été publiée sous son commentaire.

        • Encore raté, il s’agissait de DAVID S, (un habitué de cette position pro-Véran pour simplifier)

  19. Il me semble que la volonté première des vaccins, qui était d’éviter des maladies graves à une population, a changé.
    Il me semble qu’il est, de nos jours, bien plutôt question de gagner un maximum d’argent, sans se soucier des conséquences. Si on écoute un bon nombre de prétendus « antivax » il s’agit pour la plupart d’entre eux de gens qui disent et répètent qu’ils ne sont pas contre les vaccins, mais contre les vaccins inutiles, ou contre les vaccins dangereux, ce qui n’a rien à voir avec « obtus et réfractaire ».
    Personnellement, j’étais benoîtement plutôt pour, mais ai très mal apprécié qu’en réponse à ceux qui réclamaient d’avoir les 5 vaccins obligatoires groupés dégroupés pour pouvoir ne pas être vacciné contre telle ou telle maladie, ou pour pouvoir espacer les vaccinations de leurs enfants, on a dit « ah? vous ne voulez pas 5? Bon, ce sera 11 ».

    Avec le confinement, je me suis un peu penchée sur la question. Ben, moyen moyen, tout ça. Vacciner des nourrissons contre une MST, qu’on m’explique, c’est en cas de pédophilie?

    Les labos intègrent dans leurs coûts les « compensations » obtenues par d’éventuelles victimes… Mais ne changent rien au vaccin en lui-même…
    Les gens qui parlaient de puce et de vaccins déliraient, pensai-je. Ben non, ils ne déliraient pas https://news.mit.edu/2019/storing-vaccine-history-skin-1218 C’est le projet. Il est affiché en sous-entendu par Gavi https://www.gavi.org/fr/vaccins/les-bonnes-donnees-sauvent-des-vies. Et la fameuse ptite empreinte de rien du tout qu’un simple smart phone peut lire intégrée sous la peau, c’est en route en Tanzanie et dans je ne sais plus quel autre pays. Mozambique, je crois. Le vaccin y a été fourni quasi gratuitement, à de pauvres populations qui ont des carnets de vaccination et des registres qui sont mal mis à jour, ou qui se perdent…
    Le vaccin avec certificat de vaccination intégré sous la peau ne sera pas pour le covid, en occident du moins, je pense, mais pour le prochain virus « nouveau » « inconnu » et « hyper dangereux », c’est bien possible. Là, on joue juste avec ADN et ARN. Je ne crois pas qu’ils feront les deux ensemble.

    A propos de vaccins, je n’ai pas trouvé si les personnes vaccinées contre l’influenza cette année étaient plus ou moins ou aussi atteintes par le covid, et quid de la gravité de l’atteinte éventuelle. Il n’y a pas d’étude, ou c’est juste que j’ai mal cherché?
    En revanche, j’ai trouvé ceci sur la mort subite du nourrisson en temps de confinement https://www.aimsib.org/2020/06/28/le-confinement-par-covid-a-t-il-fait-baisser-le-nombre-des-morts-inopinees-du-nourrisson/ Ces chiffres sont-ils fiables? Si plutôt oui, est-ce que la fin du confinement et la reprise des vaccinations des tout-petits a fait remonter la courbe? J’ai pas non plus trouvé de réponse à cette question. Ce serait tout de même intéressant de s’interroger. D’autres raisons peuvent bien sûr exister. Il est hors de question de déduire d’immédiates causalités, mais juste de tenter de comprendre.
    Vous êtes nombreux ici à avoir accès à des sites ou savoir mieux que moi lire des études (j’ai fait des progrès, ces derniers temps, mais quand même, hein, je n’ai pas bac plus 32 en sciences!)
    Le masque, je l’ai toujours vu comme une attente du vaccin, et comme une aide opportune à toutes les plateformes de drive, d’amazon, de télétravail, de netflix etc, bref toutes les « nouvelles technologies » qui sont toutes si « smart »…
    A part ça, c’est pas pour dire, mais il ne pleut pas et les champignons se cachent. Pas cool, il vous faudra attendre, monsieur Maudrux, pour recevoir en pensée l’omelette aux cèpes.

    • Mes ceps (de trembles) n’ont pas besoin de pluie pour sortir, et c’est même mieux (pas mangés par les petites bêtes, et ne noircissent pas). Par contre les changements de lune, oui, ce qui laisse mon esprit scientifique perplexe, mais il faut parfois accepter ce qu’on ne comprend pas.

      • Selon une amicale de mycologie du piémont pyrénéen le cèpe ne pousse que s’il y a un différentiel thermique de 21° entre jour et nuit ou sur courte période. Ce qui est fréquent en zone continentale et non en zone tempérée océanique.

  20. En complément et très proche de CoVaPred
    Dans Le Monde ce 25, une tribune « L’adhésion aux différentes théories du complot est un trait caractéristique des “antimasque’’ »
    Le chercheur Antoine Bristielle analyse une enquête sur les motivations de ceux qui refusent le port du masque, qui s’inscrivent dans une défiance plus générale envers les institutions.
    Publié 25 août 2020 à 5 h Temps de lecture 4 min.
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/08/25/l-adhesion-aux-differentes-theories-du-complot-en-est-un-trait-caracteristique-des-antimasques_6049841_3232.html
    Raoult, Pillet, Toussaint et bien d’autres « individus » apprécieront le parti-pris et le mépris de l’auteur…

    • Leur article commence mal avec une faute d’orthographe dans le titre, manque un s, pas sérieux. Je n’ai pas pu tout lire car réservé aux abonnés. Défiance envers les institutions ? Pendant 6 mois, un jour c’est utile, un jour inutile ; un jour obligatoire, un jour non ; un jour on interdit aux maires d’interdire, un jour on leur dit faites comme vous voulez ; ici ce sont des « experts scientifiques » qui décident, là ce sont des préfets ou des maires ; ici c’est en ville, pas en périphérie ; ici c’est dans certaines rues, pas dans toutes ; un jour on dit que c’est plus utile dedans que dehors, le lendemain on dit que c’est plus utile dehors que dedans,… Alors pourquoi subir aujourd’hui ce qui sera abandonné demain, et qui ne s’applique pas à tous ? En Espagne, c’est plus simple : obligatoire hors de chez soi, partout et pour tous, et il n’y a pas de réticents.

    • J’ai lu aussi. Hallucinant. Au moins, nous avons une consolation : l’arrogance, le mépris et les insultes sont majoritairement dans le camp d’en face. Mais comme le prouvent également les propos d’Axel Khan et de Martin Hirsch, ces messieurs sont en train de perdre leurs nerfs, et ça, c’est peut-être un indice que les choses tournent au niveau national. Cela dit, je suis halluciné par le nombre de non-médecins qui se permettent d’insulter des médecins voire des professeurs. On n’est pas obligé d’être d’accord, mais de là à traiter les autres de charlatans…
      Cette violence est hélas typique de ce qui se passe partout ailleurs. De plus en plus de « justiciers » du masque qui, quand ils tombent sur des psychopathes, mettent en danger leur vie ou celle des autres. C’est dramatique.

    • Bof ! Certains vieillissent mal et devraient cesser de s’exprimer. Déjà en mai 2012, dans le cadre de l’élection présidentielle, cet ancien coco ayant viré chez Aubry, comparait dans un tweet le rassemblement des partisans de Nicolas Sarkozy sur l’esplanade du Trocadéro le 1er mai à Paris aux rassemblements nazis de Nuremberg. Du très haut niveau.
      Pour ce qui est de Toussaint, il parle sans doute de ces propos (mesurés, contrairement à lui) : https://youtu.be/waICZiNYhq4

      • Je souscris, mais quand même… Entre son frangin et lui, ils occupent le devant de la scène médiatique depuis quarante ans. Un peu de pudeur ne leur ferait pas de mal.

      • Ce que dit ici le Pr. Toussaint est tout à fait remarquable. C’est aussi ce que dit le Pr. Raoult dans sa dernière vidéo hebdomadaire quand il évoque « un fantasme, un hyper-objet sans lien avec la réalité ». On a tendance à penser que réalité et vérité ont un sens très proche, voire sont synonymes. Or la réalité est du domaine de l’exactitude des faits, quand la vérité (ou le mensonge) est du domaine de la croyance. Le débat pro HCQ / anti HCQ ne peut avoir de sens que si tous partagent un même objectif : guérir des malades. Or la contrariété qu’a semblé représenter l’espoir d’un traitement efficace pour nos autorités inciterait à placer le débat sur autre plan que celui de la santé publique. Par exemple pourquoi donc refuser HCQ (sous prétexte de graves effets secondaires) aux résidants des Ehpad, si c’est pour les euthanasier 10 jours plus tard au Ritrovil ? Il me semble qu’à ce stade de la crise, HCQ ne soit rien d’autre qu’un cailloux dans la chaussure d’un scénario bien ficelé, qu’il faille éjecter à coup de propagande massive, afin de gagner l’opinion publique. Et la bataille de l’opinion publique ne se gagne nulle part ailleurs que dans le champ de la croyance. Vérité (ou mensonge) contre réalité.

        • « pourquoi refuser HCQ (sous prétexte de graves effets secondaires) aux résidants des Ehpad, si c’est pour les euthanasier 10 jours plus tard au Ritrovil ? ». Elle est excellente, je la reprendrai un jour si besoin. Merci.

          • On peut aussi demander à quoi bon interdire quelque chose qui ne marche pas. Si ça ne marche pas, à quoi bon l’utiliser et donc quel intérêt y a t-il à en interdire l’utilisation ? Cette position d’interdire au prétexte que ça ne marche pas n’est donc pas tenable, c’est pour cela qu’il aura fallu prétendre que c’est dangereux. Nouvelle position un peu plus tenable, mais toutefois fragile car allant à l’encontre de faits avérés depuis des décennies officiellement reconnus. Ainsi donc la seule raison qui a pu amener les autorités à interdire HCQ, c’est justement parce qu’elles en savent son efficacité.

    • D’où Axel Khan tient-il son pouvoir de dire ce qu’est le bien et le mal, le vrai et le faux ?
      Est-il la voix de Dieu sur la terre ?
      Est-ce un blasphème de ne pas penser comme lui ?

      • Et ceux qui pensent comme lui .. doit on les appelés des Khanien ? En opposition aux Raoultient ? Et ceux qui suivent Roselyne Bachelot ( Reine du shopping sur M6 ) des Bachelorettes? et ceux qui suivent Delfrayssy des Delfrayssiens ? Etc etc .. Bref comme vous dites les propos méprisants, les insultes , les raccourcis, viennent plus souvent du même côté … et ne sont pas toujours , voir très rarement des argumentations et réflexions scientifiques !

  21. Voici une n-ème étude observationnelle semblant prouver l’efficacité de l’HCQ:
    mais peut-être au moins trois bémols:
    – HCQ seule, pas d’AZIT
    – groupe HCQ plus jeune que le groupe non HCQ
    – moins de co-morbidités dans le groupe HCQ
    Malgré tout, comme il s’agit de plus de 8000 patients, avec des résultats montrant l’efficacité de l’HCQ, ça va peut-être relancer le débat ?

  22. Salutations Docteur.
    Voici une citation que j ai lu quelque part et que j ai eu envie de partager: « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux »

    • Excusez moi pour mon niveau de culture générale bas. Je viens de m apercevoir que cette citation est très très connue, cela dit déformée un peu aussi . La citation originelle est celle ci : Ceux qui peuvent renoncer à la liberté essentielle, pour obtenir un peu de sécurité temporaire, ne méritent ni liberté ni sécurité » (Beaucoup mieux et juste que la précédente)

      • J’ai trouvé, c’est Benjamin Franklin. »Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. » Votre version première était bonne (maintenant il peut y avoir d’autres sources et versions)

    • C’est sans doute un dérivé de Churchill après les accords de Yalta : « Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur; vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre. » Cela peut aussi être une version originelle.

      • Cette citation est plutôt sa réponse aux Accords de Munich, en septembre1938, même si il ne l’a pas énoncé exactement en ces termes.

  23. Un vaccin produit en moins d’un an risque de n’être qu’un placebo, relativement inoffensif et totalement inefficace, mais une énorme source de profits pour le laboratoire qui l’aura fait homologuer.

  24. Merci cher gérard d’être rentré de vacances, vos billets me manquaient, pour le fond et pour la forme…Au moins nous vivons une période « intéressante »…Pour le reste assez médiocre =) =)

  25. Sans confiance impossible de gouverner. L’Argent Roi aura instauré une manique mondiale qui « confinera » à l’anarchie. Tout mouvement anarchique a vu naitre un « Pouvoir Fort »: policier, dictature. La question qui revient est: pourquoi ? qui sont-ils ? que veulent-ils faire de nous ? peut-il y avoir une réponse honnête de gouvernements menteurs ?

  26. En effet, cette pseudo étude est hallucinante ! Que vient faire la question sur la chloroquine dans ce sondage ?

    • Ce n’est pas une étude, mais un sondage, une enquête d’opinion si vous préférez. Son seul but sert à préparer la communication gouvernementale de la future campagne de vaccination dont j’ai posté la première ébauche sortie officiellement un peu plus bas dans les commentaire (cf. plus particulièrement le dernier paragraphe sur la communication).
      Tout cela est clairement signifié dans la page de présentation de l’enquête en question dont je recopie ici un extrait : « seule la vaccination de masse peut permettre d’endiguer cette nouvelle épidémie et de retrouver une vie normale. Or, la vaccination est un choix individuel. C’est pourquoi il est primordial pour les autorités sanitaires d’anticiper les intentions des Français en matière de vaccination contre le Covid-19. » Voilà c’est clair, d’où la question sur HCQ pour estimer le degré de résistance de la population au bien-fondé d’une vaccination, et ainsi pouvoir articuler précisément leur plan de communication (ou propagande, car comme vous l’aurez remarqué, « SEULE la vaccination…patati patala »).

      • Bonjour,
        Si c’est un sondage pourquoi lancer une question à un groupe indéterminé (répond qui veut, supposons que ne répondent que les « anti vaccin » ou à l’inverse que les pro-vaccins) au lieu de procéder à un sondage dans les règles, c’est à dire avec un échantillon représentatif de la population française construit selon les règles des sondages d’opinion (structure par âge, sexe, catégorie socio professionnelle, localisation etc)
        Quand je pense à tout ce qu’on a pu entendre et lire sur la vraie méthode scientifique (le random, double aveugle etc) de l’EBM, on voit que là on ne s’embarrasse guère de méthode
        Bof, pas envie de participer (sans compter cette question hydroxychloroquine : pourquoi ? pour rejeter certaines réponses avant calcul final des résultats ?

        Là cela ressemble plutôt à la préparation d’une campagne de marketing….

      • Nous sommes d’accord, c’est un sondage, mais pas pour eux : le mot « étude » est cité 2 fois dans les 3 premières lignes ! Dernier paragraphe, cette étude fera l’objet de « publications scientifiques ». Un sondage n’a rien de scientifique, surtout fait n’importe comment ! Que vient faire BVA dans cette galère, à part toucher de l’argent ? En professionnels sérieux, ils auraient dû expliquer à leurs clients que sonder un panel représentatif, 1000-2000 personnes aurait dû être fait, car ici, cela n’a rien d’un sondage sérieux, avec un panel inconnu qui tombe sur la page par hasard. Un sondage sérieux se fait sur un panel défini et strict, sinon il ne peut y avoir de conclusion sérieuse, encore moins scientifique. Sondage ou étude, c’est bien fait n’importe comment. Et pourquoi exclure les plus de 65 ans ? Vaccin obligatoire quel que soit leur avis, donc pas besoin de les « sonder » ?
        Merci pour le lien sur la stratégie de vaccination, je vais m’y mettre.

        • Oh vous savez des sondages dans les règles ils en font aussi, tout est bon pour prendre la température comme ce genre d’enquête d’opinion sur ameli. Ne prenez pas nos dirigeants pour des idiots, ils savent très bien que cela n’a rien d’une étude scientifique et ce qu’ils écrivent s’adresse à ceux qui lisent, le péquin moyen se sentira peut-être flatté d’avoir « participer à la science », on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre. Quant à l’obligation de vacciner les populations adultes, il me semble (à vérifier) qu’elle ne soit autorisée que dans le cas où la santé publique est en jeu et où il n’existe pas de traitement efficace reconnu (d’où à mon avis les menaces de deuxième vague perpétuelles, les manipulation des données chiffrées et la disqualification de HCQ). Mais avant d’en arriver là, les gouvernants préfèreront obtenir l’adhésion non contrainte du maximum de gens, avec les techniques de propagandes habituelles. Voyez le chantage qui s’affirme un peu plus de jour en jour : rien que dans le texte de présentation de cette enquête qui affirme que « seule la vaccination permettra le retour à une vie normale », demain je vous parie que vous serez un irresponsable de ne pas vous faire vacciner, aujourd’hui, car la saga du masque est tout autant un leurre qu’une répétition, certains vous traite de meurtrier si vous refuser de porter un masque (bientôt du matin au soir).

  27. « Les vaccins ont une longue histoire d’utilisation sûre et ont été développés conformément aux exigences de sécurité avant d’être obligatoires.  »
    « Le vaccin contre la variole est épouvantable, extraordinairement toxique, incroyablement toxique. Après la vaccination du personnel militaire, 100 soldats en sont morts pour une maladie qui n’existe plus. »

    • C’est vrai que ce n’est sans doute pas un bon exemple. Même les vaccins que l’on croit les plus bénins peuvent avoir des effets néfastes (comme tout médicament d’ailleurs).

      • Pour le Pr Raoult que j’ai cité, pros ou anti-vaccins, ça n’existe pas, il y a les vaccins utiles et les discutables. Mais ça n’est pas encore possible de débattre.

  28. Dans toutes ces élucubrations sur la vaccination, on oublie que la Chloroquine est efficace à un stade précoce.

    C’est justement celui auquel on détecte les nouveaux positifs, avec la frénésie actuelle de tests.

    En plus ils sont jeunes: les risques de la prise de plaquenil sont encore plus dérisoires chez eux.
    Le but n’est pas de les guérir, car ils ne sont pas malades, mais positifs seulement, mais est de les rendre non contagieux, ou non contagieux le plus rapidement possible.

    Tout compte à faire je pense que ce concept est moins onéreux et plus fiable et dénué de toutes les conséquences et aléas d’un vaccin, dans sa mise au point et sa généralisation.

    Quelle est la balance bénéfice risque ?
    Qui pourrait répondre à cela ?

    Encore un pavé dans la mare de Big-Pharma, qui voit les dollars se dissiper…

  29. Sondage : je bloque à la question sur la vaccination, impossible de cocher la case pas de vaccination. Par contre les autres sont sélectionnables !

  30. ce vaccin est déjà injecté a ds militaire, qui le refusent en Belgique et ailleurs connaissant ce qu’il contient,il est OGM ,et modifiera l’ARN en passant la barriere encephalique,avec nanoparticule de métaux et puce RFID ,donc illégal selon les lois européennes, les OGM vaccins et autres sont interdits ,ils viennent de leverl’ interdiction ,eu info via député européenne mme M Rivasi,c’est atroce ce qui se passe!

    • Vous avez oublié la 5G et les compteurs Linky.
      (je rigole)(il y en a avec qui il faut toujours préciser)

      • justement c’est lié cher monsieur et tres sérieux,cher monsieur, la 5 g est le maillon sans cela le pouce injectées ne sont pas manipulables, une amie médecin travaille sur les nanos pathologies, ainsi que d’autres chercheurs dans le monde, et 11 metaux présents dans des vaccins pour bébés coqueluche etc,qui émettent donc , et renseignent et donnent des pathologies alors inconnues!

  31. Pour information, à écouter attentivement ! Cela dépasse l’entendement : rien de rassurant pour la santé de l’humanité !
    Un Dr américain développe sur le vaXin : nanotechnologie et transhumanisme.
    Vidéo à partager sur cela vous parle
    https://youtu.be/vTDhAK6Mjzs

  32.  » des plus compétents, aux plus septiques (..)  »
    une petite faute d’orthographe, 3 points de suspension entre parenthèses, et le tour est joué.
    Cet humour  » l’air de rien  » , me remet en mémoire les pamphlets jubilatoires du Président de la Carmf !
    Bravo cher confrère, pour votre énergie renouvelable !

    • Merci d’avoir apprécié. Je ne savais pas trop comment faire remarquer, sans trop le faire, afin de laisser un petit doute. On s’amuse comme on peut. Ceci dit, dans le cas présent, les deux orthographes sont valables.

    • S’ils ne m’oublient pas, du coup je ne suis plus rassuré, moi qui pensais pouvoir décider en adulte responsable.

      • La communication gouvernementale vous martèlera qu’il est responsable de se faire vacciner.
        Bienvenue dans le « Meilleur des mondes » dont l’auteur Aldous Huxley disait ce qui parait fort à propos à l’heure actuelle : « Seule la répétition constante réussira finalement à graver une idée dans la mémoire d’une foule. La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter. »

        • 1984 avait toujours semblé être un livre prémonitoire et amenant à être vigilant. Qu’est-ce-qui leur a pris de prendre ça comme mode d’emploi et livre de chevet?

  33. Vous oubliez de dire que cette pseudo étude a été vendue a Microsoft cad aux USA par la SS ,et l’etat français, afin de donner nos coordonnées aux labos américains sans notre accord,l’ INSERM main dans la main,inserm qui interdit a Raoult de faire une étude sur COVID,Amelie c’est a la poubelle depuis des lustres

  34. Inquiétant: ce questionnaire avait-il l’aval de la CNIL, cet organisme qui empêche de faire des statistiques sur les positifs, dignes de ce nom.?

  35. Manifestement on n’a pas pris conscience de ce qui est en train de se tramer contre tous les peuples. Il y a urgence !

    Nous sommes bien en présence d’une tentative d’instaurer un régime mondial totalitaire ou fasciste, aussi incroyable que cela puisse paraître à certains.

    Question – Il y a 200.000 médecins en France, des centaines de milliers d’infirmières, sages-femmes, etc. quand vont-ils faire entendre leur voix ?

    Inde.

    https://translate.google.com/translate?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.com&sl=en&sp=nmt4&u=https://greatgameindia.com/india-digital-health-card/

    Singapour.

    https://translate.google.com/translate?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.com&sl=en&sp=nmt4&u=https://greatgameindia.com/covid-19-electronic-tags/

    Russie.

    CONFIRMÉ PAR LES MILITAIRES RUSSES: LE VACCIN A UNE PUCE. Vidéo VO traduction directe au FR – 20 août 2020

    https://www.youtube.com/watch?v=JI2YUczanl8&feature=youtu.be

    Belgique et France

    Vaccination FORCÉE des militaires et forces de l’ordre en septembre!! Manif anti-vaccin Belgique – 17 août 2020

    https://www.youtube.com/watch?v=hl6LiVbgrHo

    – Manifestation anti mesures covid, les belges se soulèvent à leur tour! …par milliers, et non par centaines!
    – Un agent DGSE met en garde militaires, gendarmes et policiers sûr la vaccination obligatoire en septembre!

    Autres infos.

    – Un couple de soignants nous explique leur vision du port du masque – 5 août 2020
    https://www.youtube.com/watch?v=Lj8h_f0JUis

    – La médecine déraille gravement Part 1 Avec le Pr PERRONNE – 17 août 2020
    https://www.youtube.com/watch?v=uDTxTqfhGLA

    – Pr. Perronne : « étude foireuse pour médicament toxique… » Part.2
    https://www.youtube.com/watch?v=WjJnYXVgyUo

  36. Bonjour cher Confrère,

    j’ai suivi le lien et répondu sans faire apparaitre les données qui m’auraient exclu. Cette étude est une tartufferie sans nom, dont un des buts est d’éloigner les patients de leurs médecins traitants (lesquels sont toujours associés aux plus mauvais résultats d’un vaccin éventuel). par ailleurs les biais de sélection sont tels que la validité de l’étude est réellement nulle, comparée à la population générale.
    Enfin, sachant les fortunes colossales dépensées par Bill Gates pour un « vaccin mondial », et sans verser dans les thèses complotistes (récurrentes aux USA où réside un de mes frères depuis 40 ans), je ne ferais confiance à aucun vaccin à l’heure actuelle (voir vos arguments sur la genèse longue et difficile d’un vaccin efficace). J’ai répondu oui à la question sur HCQ ! Je n’ai pas été exclu de l’étude, à mon grand étonnement… Toujours très heureux de vous lire, et de pouvoir me documenter (grâce à vos liens) sur la pandémie actuelle, et rester un citoyen « mieux informé ».
    Au regret de ne pas vous revoir à l’AG de la CARMF, puisque ma résidence à l’étranger fait que « de facto » je ne suis plus délégué 74.
    très cordialement, et encore merci pour votre blog.
    Dr Christophe Bador, (psychiatre en retraite pour la France).

  37. Bonjour
    J’ai voulu voir de mes yeux et mes yeux pleurent.

    -Annonce d’un vaccin 2021 ( même pas de conditionnel )
    -Mon médecin traitant n’aurait pas d’opinion ( le brave imbécile )
    -L’Inserm ,SPF, le CNRS voudraient bien connaître ma religion Raoulâttre ou athée ( je me demande bien en quoi cette question rejoint leurs prérogatives )
    -Enfin cet éblouissant monument sondagier en 8 tableaux ( il fallait au moins ça, avec 24 on atteignait le divin, dommage ) pour évaluer ma soumission aux futures mesures. Mais que ceux qui ont pondu ce truc se dénoncent, qu’ils prétendent en tirer le moindre résultat exploitable c’est inconcevable, qui payerait une pareille tartufferie ?
    – Manque donc une question finale à ce questionnaire
    Que pensez vous du sondage ?
    Réponse A : c’est un canular
    Réponse B : c’est la préparation des futurs plans de com et n’a rien à voir avec la santé de quiconque
    Réponse C : c’est un scandale, un honte, une forfaiture,etc….
    Réponse D : A+B+C

    Merci à vous Dr Maudrux, même si vous lire est souvent déprimant…

  38. Ce n’est pas Raoult qui a déclaré récemment que ce sont les jeunes qui doivent être vaccinés parce que ce sont eux les principaux porteurs et diffuseurs des virus ? Même qu’il a dit qu’il faisait vacciner ses petits enfants contre la grippe, il me semble que c’était lors de sa dernière interview.

  39. Pas prévu pour les plus de 65 ans… ou obligatoire ? Donc, on se fiche de ce qu’ils pensent. A suivre.
    Une question pour rigoler : dans le scénario A, le risque d’attraper la Covid-19 diminuerait de 100%. C’est sérieux, ou c’est un questionnaire établit par le docteur Knock ?
    Bonne fin de dimanche.
    PS : Sur le côté xénophobe, ça me fait penser à une chanson de Brassens, « Corne d’Auroch » :
    « Qu’il tomba victime d’une indigestion critique
    Et refusa l’secours de la thérapeutique
    Corne d’Auroch,
    Parce que c’était à un allemand, au gué, au gué
    Qu’on devait le médicament, au gué, au gué. »

    • Mon hypothèse est au contraire qu’il ne sera pas proposé au plus de 64 ans, pour cause de risque augmenté (au même titre que la maladie elle-même), ce qui en dirait long sur le niveau de confiance que les « (ir)responsables (?) » accordent actuellement au premières versions du vaccin : un bon exemple est Poutine qui a fait vacciné sa fille mais pas lui-même…

      • J’ai tout faux il semble que la priorité serait donné aux personnels soignants et ensuite aux plus de 65 ans mais seulement lorsque le bénéfice risque serait démontré, ce qui nécessite sans doute que beaucoup de monde soient vaccinés avant eux (?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.