126

Chiffres Covid : positivons

Depuis plusieurs jours, on nous donne une vision apocalyptique d’une épidémie hors de contrôle. Nous sommes passé d’un rythme de 40 000 nouveaux cas à 60 et même 80 000. Normal, puisqu’avec les nouveaux tests, on teste 2 fois plus qu’il y a 8-10 jours. C’est donc plutôt stable, voire même amélioration si on regarde les taux de positivité, d’incidence et le R0 qui sont tous sur une tendance baissière.

Nous sommes peut-être sur le sommet voire le début de descente d’une cloche qui a amorcé cette tendance juste avant le confinement. Toutefois comme une hirondelle ne fait pas le printemps, le/la Covid peut encore nous jouer des tours, ce ne sera pas la première fois. A suivre pour confirmation, mais je préfère un message optimiste.

D’autres indicateurs sont encore plus intéressants, car en ce qui concerne les positifs annoncés tous les jours, c’est un décompte de « tests positifs », pas un décompte de « malades ». Si on met les courbes des nouveaux positifs, à côté de celles des malades, on a l’impression qu’il y a de plus en plus de cas, mais de moins en moins de malades ! Le nombre de malades est peut-être en train de diminuer, celui des testés croit avec le nombre de tests effectués.

On vous a expliqué que le problème actuel, c’est le nombre de places en réanimation, qui a justifié le confinement. On vous donne le nombre d’entrées en réanimation tous les jours, mais moins le nombre de sorties. Exemple hier, 394 patients ont été admis en réanimation, mais 315 en sont sortis, le solde est donc de 79 lits supplémentaires occupés. Il n’est pas question de minimiser le flux tendu d’occupation en raison du manque de lits, mais d’essayer de prévoir ce qui va se passer dans les jours, les semaines à venir (avec le/la Covid qui déjoue les pronostics). Or le solde journalier en réanimation et les entrées à l’hôpital, ont des courbes depuis 15 jours qui sont franchement en forme de cloche (nb : les ronds sont le total, voir les fines barres verticales qui sont les chiffres chaque jour)

Sur la période du 26/10 au 7/11, pour les 5 premiers jours, il y a eu 802 admissions en réanimation supplémentaires (195, 148, 127, 111, 221, soit un rythme de 160/jour), pour les 5 derniers jours 601 (148, 211, 141, 101, 79, soit un rythme de 120/ jour.

Restons prudents quand même, je le répète pour ne pas donner de fausse joie, une hirondelle ne fait pas le printemps. Je signale toutefois que ces chiffres de réanimation, entrées et sorties, concernent des patients contaminés il y a 2 à 4 semaines, ils devraient donc théoriquement doubler sous 15 jours, les courbes en cloche actuelles étant contradictoires. Si cette tendance persiste, est-ce que cela veut dire que les médecins se mettent enfin à donner autre chose que du Doliprane pour éviter ces passages trop nombreux en réanimation ? Réponse sous 15 jours avec le remplissage des réanimations, et dans 2 mois pour la publication des chiffres de boîtes prescrites. Le confinement est sans effet sur les contaminations actuelles vu le nombre croissant, ni sur ces chiffres de réanimation en raison du décalage. Si l’amélioration de toutes ces données se poursuit, elle aura été amorcée juste avant le confinement, qui ne peut avoir d’effet la première semaine.

En ce qui concerne les décès, c’est plus délicat pour voir la réalité, en raison de décès non Covid (même si porteurs) et chiffres Ehpad irréguliers. Hier 304 décès contre plus de 800 la veille, à cause des remontées Ehpad de quelques jours. Hors Ehpad, sur les 15 derniers jours, la moyenne au début était de 250/jour, ces 5 derniers jours nous sommes à 380/jour.

Il y a deux jours, Salomon disait que 25% des patients de réanimation décédaient, soit sur 304 décès hier, 79 décès en réanimation et 225 patients décédés du/de la Covid hors réanimation. Je n’imagine pas que les gens ne se fassent pas soigner en cas de problème, car qui dit décès des suites de Covid dit décès suite au traitement, et réanimation car devenu grave. Ces 225 seraient-ils de faux décès liés au/à la Covid ? La vérité se situe sans doute entre les deux, Salomon ayant minimisé les décès (je restais sur un chiffre de 40 à 50%), pour ne pas inquiéter les familles de patients en réanimation, ce que j’approuve si c’est le cas.

Je n’ai pas la réponse à ces chiffres dont la ventilation est très discutable, et incohérents quand on les regarde bruts : hier 304 décès, catalogués « à l’hôpital », et qui seraient donc logiquement dans les 315 sorties de réanimation du jour ! Je ne suis pas sûr que ma logique soit la bonne, mais où est la vérité ?

A suivre, en espérant que la tendance se confirme et ne se retourne pas.

08/11 : Monsieur le Ministre lit ce blog. Sa déclaration du jour : « 12h31. Véran constate « un ralentissement de la progression de l’épidémie ». Le ministre de la Santé, Olivier Véran, souligne sur France Inter que plusieurs indicateurs permettent de percevoir un certain « ralentissement de la progression de l’épidémie », notant qu’il y aura tout de même « une augmentation des hospitalisations et des réanimations dans les prochains jours ». Mais « nous aurons des données consolidées dans les prochains jours », prévient toutefois le ministre. »

J’en parlais déjà il y a 4 jours en réponse à un commentaire (Les chiffres du Président). NB : Sur le site où j’ai pris les chiffres, ce matin il y a une correction par rapport à hier : le solde entrés/sorties en réanimation est passé de de 79 à 90, ce qui ne change pas le fond du problème.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

126 Commentaires

  1. Jean Michel Wendling, chercheur en risque sanitaire, est sans doute la personne en France qui a fait le plus avancer la connaissance de l’épidémie. Je met en lien l’éxplication qu’il donne de la circulation du virus et notamment du fait que la majorité des clusters impliquent un repas ou du partage de nourriture.
    https://infodujour.fr/societe/41298-covid-trois-scientifiques-expliquent-la-recrudescence-du-virus

    Il est également à l’origine de la détection du virus dans les eaux usées. Méthode qu’il a appliqué à Marseille avec l’aide des Marins Pompiers. Ils ont pu éviter plusieurs catastrophes sanitaires dans les EHPADs en intervenant dès que le seuil d’alerte était donné pour un quartier.
    Il est également favorable à ce que l’obligation du masque soit remplacée par celle de la visière en lieu clos et pas de masques en plein air.

    • L’article mis en lien est excellent. Il est impossible de ne pas voir que cette épidémie se concentre essentiellement sur les très âgés et sur ceux qui ont de fortes comorbidités. Ceux qui n’appartiennent ni à l’une ni à l’autre de ces catégories peuvent avoir des problèmes sous-jacents passés inaperçus ou peuvent avoir une faiblesse temporaire. Le point commun à toutes les victimes semble bien un système immunitaire devenu définitivement déficient ou seulement temporairement et offrant ainsi un créneau d’attaque du virus. Dans ces conditions, l’efficacité des confinements est très discutable. Pour ceux dont l’organisme est définitivement dégradé, le confinement (s’il est bien mené !) peu amener au mieux un sursis jusqu’à sa levée. Pour les autres, on peut craindre que le confinement soit la raison de leur passage dans une zone d’affaiblissement temporaire et il ne s’agit pas seulement de raisons strictement physiques (moins d’exercice et d’aération…) mais aussi de conséquences morales (réduction des contacts sociaux et craintes pour son avenir économique) qui influent forcément sur le physique.
      Je continue à espérer trouver des réponses dans les statistiques officielles mais il n’y a rien de vraiment probant ces derniers jours tant que la baisse évidente des contaminations n’est pas confirmée plus solidement.
      https://jcbwordpresscom.wordpress.com/2020/11/11/covid-19-triturage-de-donnees/

  2. Je suis effaré par le battage médiatique autour du soit disant vaccin à ARNm de Pfizer, et le silence étonnant des scientifiques qui auraient dû dès le début dénoncer la supercherie. Il s’agit de toute évidence d’un coup bousier, car si on savait vectoriser un ARNm, en quantité définie et vers une cellule déterminée, il y aurait un prix Nobel à la clé.

    • Les vaccins à ARNm existent déjà pour usage vétérinaire. Mais on est sans doute moins regardant sur les effets secondaires !

  3. Le piège a fonctionné à fond.

    Et si on retournait en 2019 et qu’on n’en parlait plus ? Quel soulagement, non ?

    Ici en Inde, on s’en contrefout comme vous ne pouvez pas imaginer et on s’en porte très bien, c’est tout le mal qu’on vous souhaite.

    • Dans les bidonvilles de Bombay, les Indiens ont été particulièrement fort en misant sur l’anticipation des clusters. Ils ont permis de limiter le développement de l’épidémie.
      Puisque vous vivez là vous devez en savoir plus que moi sur la question.

    • Et pourtant on dit que les pays asiatiques ont eu de très bon résultats grâce à confinement et masques
      On observe également que la Suède a eu beaucoup plus de victimes que ses voisins Norvège et Finlande qui ont confiné et masque.
      Pour mesurer l’efficacité d’une méthode, il faudrait les compararer dans 2 pays égaux par ailleurs ce qui n’existe pas

      • Par expérience, cette histoire « pays asiatiques = masques = pas de Covid » est un mythe. Pour une raison très simple : la Thailande fut le 1er pays hors Chine a détecter un cas (le 8 janvier de mémoire).

        Durant tout le mois de janvier, 800 000 touristes chinois ont débarqué en Thailande. Il y avait plusieurs vols QUOTIDIENS avec Wuhan…

        Nous étions tous persuadé que ça allait flamber à Bangkok (grosse mégalopole etc.)… On a attendu… Fin janvier, début février… Fin février. Rien.

        10 mois après, nous sommes à… 60 covimorts pour un pays de 69 millions d’habitants. Vietnam idem. Taiwan etc. Or nous savons que le virus circulait très tôt à Wuhan…

        Pourquoi il n’a pas pris dans les pays d’Asie du Sud-est (au début les gens ne portaient pas le masque) ?

        Il y a clairement d’autres facteurs qui nous échappe (humidité ? température ? Nourriture ? Le piment thai ? 😉 )

        Mais le masque, non.

        • La Thaïlande est déjà un pays chaud, et le virus n’aime pas la chaleur. Par ailleurs, y a t il autant de diabétiques, obèses, cardiaques, en Thaïlande qu’en Europe? La nourriture (poisson légumes , peu de sucreries et nourriture industrielle) n’expliquerait pas en partie ces bons résultats?

      • Il faut comparer ce qui est comparable:
        Densité de population en Suède : 23 hab/ km2
        Norvège :13 hab/ km2
        Finlande : 16 hab/ km2
        ..De plus la Suède a plusieurs grosses agglomérations : Stockholm , Malmö , Gothenburg … avec des densités de population comparables à nos grandes villes …
        on peut regarder aussi le nombre de morts actuels en Suède : moyenne de 6 par jours …

      • Pour moi, je l’ai évoqué il y a longtemps, les bons résultats globaux asiatiques tiennent dans leurs chromosomes. Les complotistes disent que les chinois ont caché des centaines de milliers de morts, mais ci-joint le témoignage d’un journaliste de France télévision resté confiné 4 mois à Wuhan, pouvant faire son métier tous les 2 jours et sans être gêné par les autorités, il aurait vu quelque chose. https://www.programme-tv.net/news/tv/255601-apres-quatre-mois-passes-a-wuhan-le-correspondant-de-france-televisions-arnauld-miguet-quitte-enfin-la-ville/ . Pour la Suède, ils n’ont pas confiné et ont effectivement eu plus de morts, au début, et après plusieurs mois en comparant avec les voisins, il semble que in fine, le bilan sera peu ou prou le même partout : plus au début, moins après ? On ne sait toujours rien sur la contamination en général.

        • Selon Jean Michel Wendling la majorité des contaminations se font par ingestions de nourritures contaminées. Et c’est au cours de repas qu’émergent la majorité des clusters. Il est clair que le repas de 9000 personnes organisé par la mairie de Wuhan le 19 janvier a fait exploser l’épidémie dans la ville. Ça explique aussi que les rassemblements religieux soient des événements contaminants (eucharistie chez les Catholiques et partage du calice chez les évangéliques). À partir du moment où les restaurants appliquent des mesures d’hygiène drastiques, il y aurait moins de contaminations ( gel hydroalcoolique, écran en plexiglas entre les convives).
          Le fait qu’à Hong Kong ça fait des années que des bouteilles de gel hydroalcoolique sont les tables des restaurants a sans doute joué plus que les masque FFP3 distribués à la population.

      • 1- La question essentielle n’était pas le nombre de victimes, dont le nombre a été trafiqués par tous les bouts, mais le respect des libertés individuelles et collectives, sauf si on nie ce trafic et qu’on accepte de vivre dans une société totalitaire ou fascisante.

        2- Une étude correspond à votre souhait :
        https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02861011/document

        Belgique – Population : 12 millions
        Pays-Bas – Population : 18 millions
        Suède – Population : 11 millions

        Conclusion des auteurs :

        Nous devons ici rendre un hommage appuyé à la Suède. Sans ce choix courageux d’une autre voie, plus
        conforme aux droits humains et à la prudence scientifique devant des prévisions plus incertaines que l’épidémie elle-même, jamais nous n’aurions pu avoir de comparaison en temps réel et se faire une idée juste. Il faudra garder longtemps à l’esprit ce qui était dit partout dans le monde au sujet de ce choix suédois dans ce printemps 2020.

        3- En Inde où je vis, à part dans les grandes villes, et encore, dans la rue par peur de la police corrompue qui a la matraque facile, plus de 650 millions d’Indiens n’ont pas respecté le confinement et n’ont jamais porté de masque.

        Au bout d’un mois, donc vers la mi-avril, la police avait totalement disparu, invisible, alors qu’en mars elle était omniprésente avec barrages et contrôles, les Indiens adeptes de la désobéissance civile ont cessé petit à petit de porter un masque.

        Il y a 2 ans je crois, les autorités ont voulu imposer le port du casque pour les conducteurs de 2 roues à moteur. Barrages, contrôles, rackets, amendes, rien n’y a fait, aujourd’hui pratiquement personne n’en porte, moi non plus évidemment et pas de masque.

        • Très intelligent de ne pas porter de casque en 2 roues…. Vous prenez de l’hydroxychloroquine pour éviter les trauma crâniens, sans doute???
          Décidément, le niveau des interventions est parfois assez effarant!
          Au fait, la très grande majorité des scientifiques américains rejoint les autres pays (effet de la défaite de Trump?):
          « …Le remdesivir a un niveau de preuve qui approche celui de l’hydroxychloroquine…  »

          The ‘very, very bad look’ of remdesivir, the first FDA-approved COVID-19 drug
          Très bonne intervention de Nicolas Martin (qu’on ne peut pas accuser de complotisme…) ce matin sur France Culture sur la méfiance à observer face aux déclarations « commerciales » du vaccin Pfizer

  4. Beaucoup de chiffres encore! Après moultes réflexions, je ne crois pas que la vérité se cache, comme le diable, dans les détails. Les longs rappels sur les circonstances, les fameuses « co-morbidités » etc. toute cette litanie ne fait pas émerger une vraie mesure de la dangerosité ou de l’innocuité de ce virus. Ne devrait-on pas se limiter à un chiffre simple: de combien est réduite l’espérance de vie des personnes décédées du Covid? à 83 ans (âge moyen des décès) l’espérance de vie est aujourd’hui en France de 8 ans pour les femmes et 6 ans pour les hommes. Ok. Mais quelle est l’espérance de vie des personnes de 83 ans effectivement victimes du Covid? On entend qu’elle serait de moins d’un an. Ne peut-on avoir un chiffre fiable? Ce chiffre seul exprimerait beaucoup. Puis, ensuite, l’histoire (inconnue) des séquelles, inconnue puisque le recul est encore trop faible et que cet aspect est surtout l’objet de spéculations effrenées.

    • L’espérance de vie des gens de 83 ans varie en fonction des facteurs de comorbidité. Si on se fie aux remontées, ce sont les plus faibles qui meurent. Pas vraiment de la Covid-19, pour ceux qui ont des pathologie très lourdes (cancers en phase terminale, par exemple.) Pour se faire une idée, le taux de mortalité est actuellement de 0,05% et le taux de létalité de 3%. Notons qu’il diminue plus on dépiste de nouveau cas (c’est avéré, on est partie de près de 20%), ce qui rend l’extrapolation sur les « 400 000 » morts totalement fantaisiste. Quant aux séquelles, à part essayer de contacter Nostradamus en faisant tourner les tables, je ne vois pas comment les connaître.

      • Prenez un peu de recul, ce ne sont pas des bêtises, les labos pharmaceutiques ont dégagé des capacités de fabrication pour produire en avance des milliards de doses de vaccin, financés par les États. Il faudrait être totalement naïf pour ne pas imaginer que cela se fait au détriment d’autres molécules, et sans doute les moins rentables qui ne sont pas forcément les moins utiles. Bref rien d’illogique ni de complotistes dans ces informations. A force de défendre sans relâche la folie ambiante qui président à la plupart des décisions, vous finissez par en nier les conséquences les plus évidentes. Rappelez vous que l’histoire nous montre que le suivisme systématique de dirigeants pris de démence, par leur peuple aveugle, conduit aux pires catastrophes.

  5. UK 7-11 Des millions de personnes âgées et vulnérables recevront gratuitement de la vitamine D du gouvernement à mesure que les preuves croissent qu’elle aide à lutter contre Covid-19.
    Les personnes protégées recevront suffisamment de vitamines pour 4 mois. Une étude révéle que 80% des victimes de Covid19 à l’hôpital avaient une carence en vit D

    https://www.dailymail.co.uk/news/article-8925321/Millions-elderly-vulnerable-free-Vitamin-D-government.html

  6. Aucune surmortalité cet automne en France (cf Martine Wonner). Par contre, nette surenchère totalitaire avec la loi dite de « Sécurité Globale » – sic (cf Paul Cassia). Avec la vaccination obligatoire par un vaccin ARN (sur véhicule chimérique ? Dans ce cas: rougeole ou hiv pour transformer le vacciné en OGM?). Bienvenue dans le nazisme 2.0!

    • Moins de totalitarisme qu’en Chine toutefois… Et certains disent que c’est grâce à ça que la Chine et d’autres pays autoritaires auraient vaincu le covid. Et pas de blog de râleurs en Chine.
      Vivement De Gaulle.
      … Je plaisante

      • Sinophobie classique. Le parti communiste chinois protège efficacement sa population, du virus, mais aussi des dingues occidentaux. Et les habitants n’ont pas été assignés à domicile. La zone autour de Wuhan à été largement circonscrite par un cordon sanitaire pour éviter une propagation du virus, alors dans sa première version virulente (avant les grandes mutations), dans toute la Chine.

        • Il n’y a donc pas eu davantage de restriction en Chine ? Et pourquoi, malgré une réaction pas très précoce l’épidémie ne s’est elle pas rependue dans le reste de la Chine malgré les patients asymptomatiques ?

        • Des amis que j’ai rencontré en Chine quand j y habitais mon dit que pendant la crise :
          1/ tout le monde confiné certes mais testé puis isolé si positifs
          2/ tout le monde traité si positif et symptomatique ..
          Et oui il y a de la censure internet en Chine mais en Europe et aux US .. aussi
          Twitter , FB ou Toutube suppriment des comptes sous couverts de protection de la population des complotistes et fake news ( Hydroxychloquine etc ) …. hum !!!
          Ben en fait les mêmes arguments utilisés par le gouvernement chinois

    • vous parlez de « la » Martine Wonner qui a passé une bonne partie de sa vie dans les hôpitaux psychiatriques???
      PS : Ce que je viens d’écrire est un exemple des théories inquiétantes qu’elle défend : un peu de vérité dans un torrent de mensonges. Bien sûr qu’elle a passé une partie de sa vie dans les HP, mais comme médecin, ce que je tais. Et hop, le tour est joué.

  7. Je viens d’entendre un virologue (je ne me rappelle plus qui c’était) qui rappelait le lien très simple entre le taux de reproduction R0, et le taux d’immunité collective nécessaire pour limiter l’impact de la pandémie:
    Taux immunité = 1 – 1/R0 (avec R0 > 1)
    Quand R0 valait 3 pendant la première vague, le taux d’immunité requis était important: 66, 7 %
    En ce moment R0 est à 1,2, et le taux requis est beaucoup plus réduit: 16,7 %

    • Attention, le R0 est le taux de reproduction dans une population qui n’a pas encore été confrontée au virus. Après il faut seulement parler de taux de reproduction R (sans 0) et celui ci va décroitre au fur et à mesure de la progression de l’immunité collective. Quand il est à 1,2 on s’est bien rapproché de cette immunité et il faut encore que 16,7 % de ceux qui ne sont pas déjà réfractaires acquièrent l’immunité pour que l’épidémie commence à s’étouffer par manque de victimes propagatrices.

  8. En regardant les derniers chiffres des indicateurs hospitalisations, réanimations et décès on constate toujours le rebond du Lundi après les chiffres du WE, mais bien plus important que les précédents Lundi:
    Hospit. +1814/Dimanche 8 Nov. +2674/Lundi 9 Nov. => +47 %
    Réan. +323/Dimanche 8 Nov. +484/Lundi 9 Nov. => + 49 %
    Décès +271/Dimanche 8Nov. +551/Lundi 9 Nov. => +100 %
    Ces chiffres me laissent perplexes…..

    • Il y a une remontée depuis 2 jours. Je ne regarde plus trop les décès, il y a de tout dedans. Pour le réa, je regarde plus le solde entrées/sorties (responsable de la montée du remplissage). + 151 hier, + 118 la veille, + 90 l’avant-veille. Cela avait fortement baissé juste avant. Nous sommes dans la moyenne des 15 derniers jours, mais il ne faudrait pas que cela monte plus.

        • La moyenne glissante, c’est effectivement très bien pour éviter ces pics et creux dûs aux remontées d’infos irrégulières. Le mieux c’est aussi la courbe, non des chiffres journaliers, mais de la moyenne des 7 derniers, donnée jour après jour.

    • Un vrai yoyo ! 3 169 hospitalisés de plus qu’hier, mais encore plus de sorties, le solde étant – 502, donc bonne diminution. Idem en réa , le solde est de 60 hospitalisés en plus, soit 90 de moins qu’hier. Quant aux positifs, le rêve. La moyenne va donc toujours vers la baisse (des augmentations !).

  9. Puisque j’ai parlé du général dans un post précédent, pourquoi ne pas évoquer Pétain ? La figure historique, tout le monde la connaît, mais peut-être pas jusqu’au fond de sa bassesse. Dès qu’il s’arroge les pleins pouvoirs (comme un certain banquier, suivez mon regard) Pétain gouverne par la peur et la soumission. Si on est obligeant avec le vainqueur, explique-t-il, il sera magnanime. Pour l’y inciter, on se montre prévenant – Statuts des Juifs, dès le 3 octobre 1940 – et puisque ça ne suffit pas, on cède tout ce qui peut se céder en rappelant au Français que si on les fusille, c’est la faute des Résistants et non des Occupants. (Remplacez « fusille » par « confine », « résistants » par « contaminés » ou « cas contact » et « des Occupants » par « du virus », vous verrez que ça fonctionne aussi bien.) La docilité devient le meilleur sauf-conduit, mais comme ça ne marche pas avec nos « amis » germaniques, on passe à la servilité, puis à la complicité. Témoin cette fabuleuse déclaration du Maréchal quelques jours après le Débarquement, où il exhorte les Français à ne pas aider les Anglo-Américains, parce que s’ils perdent, les représailles de l’Occupant seront terribles.
    Le lien avec Badinguet ? Depuis le début, s’il parle de guerre, il se garde bien de se présenter comme un « chef de guerre », et pour cause. Sa stratégie, à l’instar de celle du Gâteux, consiste à se planquer et à foutre la trouille à tout le monde. Et face à l’adversaire, on cède, on cède et on cède… Les masques à l’extérieur ne servent à rien ? On rajoute le couvre-feu. Le couvre-feu fait un bide ? On repasse au confinement. Le confinement prend l’eau de toutes parts… Attendez la suite, vous n’avez pas fini de rigoler jaune. Une guerre, quelqu’un devrait l’expliquer à cet enfant, ça ne se gagne pas en se cachant et en tremblant de peur. Une guerre, ça se gagne en luttant et en encaissant ses pertes. Et s’il faut parfois serrer les dents, pas moyen de faire autrement.
    Quand ce gouvernement aura fini de céder – y compris sur des principes fondateurs de la République comme la démocratie et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes – il ne restera plus rien, à part le virus, sauf s’il lui prend la fantaisie d’aller se faire dépister ailleurs. Alors, le « vainqueur » expliquera d’un ton grave qu’il faut « reconstruire », à savoir boucher avec notre malheur les trous qu’il aura creusés avec sa pelle et son seau pour faire ses châteaux de sable. Et s’il se fait éjecter avant, c’est son remplaçant ou sa remplaçante qui devra nous imposer la même purge, parce qu’il ou elle n’aura pas le choix.
    Précisons-le à l’intention des tenants de « la pandémie est un complot mondial pour faire battre Trump » : la Covid-19 est une maladie qu’il convient de prendre au sérieux et de combattre. Mais ce que nous voyons aujourd’hui, ce sont les gesticulations d’énarques débordés par les événements.
    « Puisque ces mystères me dépassent, feignons d’en être l’organisateur. »
    Jean Cocteau

    • Je rajouterais qu’une guerre se gagne avec des troupes (ici les médecins) et des armes (médicaments) , si on interdit aux troupes d’utiliser leurs armes, le résultat est connu d’avance

      • Remarque très pertinente. En 39/40, des amis de mon père, mobilisés, étaient équipés avec le surplus de 14/18. Et les munitions qu’ils recevaient pour leurs armes n’étaient pas du bon calibre. Le résultat, en effet, ne s’est pas fait attendre…
        Badinguet et Cie ont tapé au moins aussi fort avec leur « préparation intensive » à la « deuxième vague qui est en réalité un retour saisonnier ».

      • Je vous rappelle que l’HCQ, c’est fini… Donner aux militaires une arme bouchée qui ne fonctionne pas est idiot, donner aux patients un traitement qui ne marche pas est grave. Inonder les blogs d’appel à la désobeissance, de fausses nouvelles pseudo-scientifiques, en gros imiter Trump, ne sert qu’à parvenir à ce résultat effarant : 47% des français comptent ne pas se faire vacciner… Merci Raoult!!!

    • Ça depasse l’entendement ! Comment vont réagir les médias et politiques dans quelques jours …

    • Ce film est une excellente synthèse, j’espère que son auteur se trompe sur certains passages, mais il y a tellement de preuves accablantes, qu’il est légitime de s’interroger.
      Merci pour ce partage

    • Un film complotiste sans Didier Raoult au casting, mais heureusement on le voit quand même à l’écran, j’ai d’abord cru à un complot dans le complot. Heureusement, Perronne, Toussaint, Douste-Blazy sont bien présents. Je pense qu’on aurait du donner la parole à Mme Estrosi en tant que spécialiste de HCQ. Son témoignage manque beaucoup.
      Quel purge en tout cas.
      Je comprends par contre que les adeptes et lecteurs de ce blog soient fans et ravis.

  10. Dans ma vallée de l’Ubaye (Alpes de Hte Provence), j’ai été testé positif.
    J’ai contacté trois médecins pour un traitement précoce: trois refus.
    C’est restez chez vous et prenez du paracetamol.
    Appelez-nous lorsque vous avez du mal à respirer.
    Et on s’étonne que les hopitaux soient surchargés…

    • Contactez en d’autres, pour par ex.:
      Ivermectine (gale, parasites intestinaux, dont ascaris)
      Doxycycline
      Zinc

    • Et l’Ivermectine ?…. même si le sujet porte à controverse comme l’HCQ, ça valait peut-être le coup de l’essayer…
      PS: sujet déjà abordé par le Dr MAUDRUX dans un précédent billet
      En espérant que tu t’en sortes sans encombre.
      Un confrère de la basse vallée du Var

    • Le Dr Trump conseille de boire de la javel. C’est en vente libre dans tous les supermarchés.
      Bon courage

        • C’est bien à cause de Trump, qui a recommandé la chloroquine de Raoult et la javel qu’on en est là, non ? Sans ça, personne n’aurait porté d’intérêt à une étude pleine de biais sur 20 patients avec comme critère d’efficacité la charge virale faite par un obscur chercheur de Marseille qui s’est fait connaître il y a 25 ans en ayant déjà donné de la chloroquine à des vaches…
          Et la recherche scientifique aurait pu avancer. A cause de Raoult, on a perdu 6 mois a montré que son traitement miracle ne marchait pas. Merci à lui en tout cas…

          • « Obscur chercheur de Marseille » ?
            Quand on est obligé de tomber aussi bas pour étayer ses théories, c’est qu’on ne sait pas ce qu’on raconte.
            « Et la recherche scientifique aurait pu avancer. »
            Qui a fait les premiers PCR ? Qui était prêt avant tout le monde lors de l’épidémie de mars/avril ? Qui avait averti, dès 2003, je crois, sur notre impréparation en cas d’épidémie ?
            Mais reconnaissons-le, sans le Pr Raoult, les génies du Conseil Scientifique, au lieu d’en rester au Paracétamol, aurait peut-être eu l’idée d’essayer l’aspirine.

          • Ah ah ! C’est marrant de voir que ce sont les mêmes qui crachent sur le Lancet et se masturbent sur les 200 (!!!???) publi par an de Raoult dans ses revues d’auto-promotion.

            En tout cas, du côté de Marseille, on se prépare :
            https://www.apmnews.com/depeche/165629/359000/covid-19-l-ap-hm-loue-des-camions-refrigeres-pour-prevenir-une-saturation-des-chambres-mortuaires

            Ce qui est génial chez les pro Raoult, c’est qu’à aucun moment il y en a qui se disent : « Tiens, à Marseille ça fait six mois qu’on utilise un traitement miracle, on devrait ne pas/plus avoir de morts. Ah ben, non c’est bizarre. Pourtant Raoult il a dit, la chloroquine c’est comme le parachute, c’est pour ça qu’on fait pas d’essai randomisé, ça marche. » Sauf que si ça marchait, ça se serait vu sur les chiffres de Marseille. A la place, vous allez nous chercher des statistiques indiennes ou indonésiennes qui n’ont ni queue ni tête…

          • Est-ce que vous pouvez radoter ailleurs?
            Allez radoter ou crétiner ailleurs.

      • Auriez-vous oublié votre prise de pilules?
        Au passage, votre commentaire est un appel au suicide.
        Vous êtes en dessous de tout, ju.lien.

  11. Où trouver un texte ou une vidéo sérieuse et pas trop longue sur l’efficacité des masques selon leurs textures ?

    Un chirurgien moyennement occupé est masqué combien d’heures par jours ? Est-ce que çà nuit à ses poumons d’inspirer ce qu’il vient juste d’expirer des centaines de fois, donc à la qualité de son sang, donc à la bonne irrigation de son cerveau, donc à sa capacité de réflexion … et de bien décider ?
    Merci.

    NB. Les « masques bleus » spécifient explicitement qu’ils ne protègent pas du Corona

  12. Sur les réas, je rappelle cette prévision d’Emmanuel Macron lors de son allocution du 28/10 (prévision importante, car elle justifie le confinement) :
    « Nous savons que quoi que nous fassions, près de 9000 patients seront en réanimation à la mi-novembre, soit la quasi-totalité des capacités françaises. »

    Cette prévision est une escroquerie, formellement démentie par Olivier Veran dès le 5/11.

    Cf. graphe des réas et petit thread ici :
    https://twitter.com/ReneLeTaxi/status/1325792282868658177

  13. On voit que chez nos voisins de Belgique il y a aussi un ‘fléchissement » (je reprends ce terme officiel repris par les médias: on ne dit plus « inversion de la courbe », expression probablement évitée par rapport à des prévisions sur une courbe du chômage) des indicateurs clef de l’épidémie (pages 1 et 4):
    https://covid-19.sciensano.be/sites/default/files/Covid19/Derni%C3%A8re%20mise%20%C3%A0%20jour%20de%20la%20situation%20%C3%A9pid%C3%A9miologique.pdf
    Question: est-ce dû à des reconfinement/couvre-feu récents comme en France ou tout « simplement » à l’évolution naturelle (courbe en cloche) renforcée par un taux croissant d’immunité collective ?

    • Bonjour
      Pour la Belgique la baisse des hospitalisations a commencé 3 jours max après le début du reconfinement qui lui a débuté lundi 2 novembre
      La baisse des indicateurs sur 7 jours glissants a commencé avant le 2 novembre. Je vous renvoie sur le site de Sciensano. Bien cordialement

  14. Cela fait déjà quelques jours que la décrue est amorcée. Et si l’on considère que les testés positifs du jour peuvent rester positifs un mois, avoir passé le pic des nouveaux testés positifs signifie que le pic des nouvelles contaminations remonte à plus de 15 jours. Les morts sont bien sur en retard sur les contaminations mais là aussi on voit un frémissement à la baisse. Tout cela étai évident car le rythme énorme des nouvelles contaminations nous a vite rapproché du seuil d’immunité collective correspondant à la virulence actuelle du virus. Il y a un effet saisonnier incontestable. A l’été le seuil avait baissé et l’épidémie s’est arrêtée (rien à voir avec les mesures prises !), à l’automne le seuil est remonté et donc il a fallu une deuxième bosse limitée pour avoir de nouveau assez de population immunisée pour freiner l’épidémie. Et comme cet effet semble bien précoce par rapport au couvre feu et au confinement, cela signifie que nos autorités ont fait fausse route.
    https://jcbwordpresscom.wordpress.com/2020/11/05/covid-19-a-un-cheveu-de-limmunite-collective/

    • J’aime bien le « à un cheveux de l’immunité collectif », que j’ai envie de confirmer à partir d’une expérience personnelle. Vacances de la Toussaint, en famille, 3 générations, 8 jours à 16 à la maison, strictement aucune précaution (sinon vis à vis de l’extérieur, avant, pendant, après). Le dernier jour, on apprend qu’un des petits est contact (10 jours après !). 2 jours pour le RDV, 2 jours pour le résultat (= 14 jours pour « dépister-isoler » !), positif. Tout le monde est testé, résultat : 4/16. Illogique, moins que la grippe saisonnière. Sauf si 50% de la population est non réceptive, et si 20% des autres sont touchés, on arrive à 70% d’immunité collective, naturelle + acquise. Trop beau pour être vrai ou réalité ?

      • Deux remarques : d’abord votre petit est positif plus de 14 jours avant sa contamination vraisemblable, ce qui confirme qu’un pic dans les détections est décalé par rapport au pic des contaminations. La décrue actuelle du taux de détection signe donc un pic de nouvelles contaminations bien plus ancien (avant le couvre feu). Ensuite le 4/16 confirme bien qu’une bonne partie de la population ne tombe pas malade même si elle reste en contact étroit avec un contaminateur, ce qui signifie que le taux d’anciens guéris pour atteindre l’immunité collective est à apprécier non par rapport à la population totale mais par rapport à la population sans défenses fortes. Il est alors bien plus facile d’atteindre le seuil. Et bien entendu le seuil à atteindre n’est pas le même selon les saisons. En été, avec une population prenant peu de précautions, le nombre de morts baissait d’une semaine sur l’autre. A l’automne malgré des précautions bien supérieures, ce nombre augmentait. C’est à mon avis la preuve irréfutable que l’effet saisonnier est bien plus grand que celui de nos mesures moyenâgeuses.

  15. Aviez-vous entendu ce témoignage accablant ?

    « Les rhinopharyngites, je les étiquette COVID » explique un médecin de ville – Cnews 23 octobre 2020

    https://www.youtube.com/watch?v=o8cW12fM_rk&feature=emb_title

    Le médecin généraliste Dan Bensadoun, invité sur le plateau de Cnews dans le Morandini Live du 23 octobre 2020, nous explique que les virus hivernaux traditionnels sont classés comme COVID sous l’effet de la psychose actuelle, que les courbes de cas positifs ne sont pas des courbes de malades ni de décès, et que les malades placés dans des hôpitaux saturés comme chaque année devraient mieux être répartis pour une meilleure prise en charge.
    Magazine Nexus 26 octobre 2020

  16. Merci pour votre blog et pour les commentaires tout aussi éclairants.
    Je ne suis pas médecin, mais je me pose aussi d’autres questions :
    les hopitaux français placent un grand nombre de patients en réanimation. A ma connaissance ceci un acte grave qui est en lui-même dangereux, intubation, coma artificiel, etc.. Le masque à oxygène présent à chaque tête de lit ne suffirait-il pas dans bien des cas ?
    Je pense également qu’il convient de rendre hommage à M. Macron ; la France est bien le premier pays qui aura éradiqué le tabagisme (75 000 déces en France, souce : Santé Publique France) et le cancer (158 000 déces par an estimé en 2018, m^me source).
    Alors le/la covid…
    Dernière remarque, pourquoi ne ferme-t-on pas les bureaux de tabac avec la même fermeté que l’on confine la population, sans se préoccuper des autres risques que cela fait courir ( baisse des autres soins, soucis psychologiques, etc) ?

    • Les malades qui en ont besoin sont mis sous oxygène (avec masque ou petite sonde nasale), parfois à domicile, souvent en milieu hospitalier. Ne passent en réanimation que ceux pour qui cela devient insuffisant, et non pour un simple besoin d’oxygène. La sensation d’asphyxie (malgré l’oxygène) est atroce, panique et agitation aggravent les choses, alors on vous endort (sédation), et comme vous ne respirez plus spontanément on vous entube, le temps de régler les problèmes de fond.
      En ce qui concerne le tabac, j’ai toujours été choqué de voir la justification et la prise de certaines décisions, « au nom du principe de précaution », comparé à ce qui est fait à côté pour le tabac. On va dépenser des milliards et prendre des mesures qui gênent tout le monde pour éviter 10 morts par an, et dans des domaines à dizaines de milliers, on met les oeillères.

      • Cher docteur Maudrux,
        Simple coquille ou humour noir ? Qu’importe, puisque dans ce pays, on vous « entube » avant de vous « intuber »… ou l’inverse. En tout cas, bravo pour votre inlassable énergie et la pertinence de vos propos. Le caractère saisonnier de la Covid-19 semble de plus en plus évident, chaque période de réchauffement correspondant à une accalmie. Hélas, j’ai de plus en plus l’impression que les épidémiologistes pédalent dans la semoule, sans doute parce que leur spécialité n’est plus un domaine de pointe. On croyait avoir éradiqué les épidémies, et ce n’est pas tout à fait vrai. Mais quel gouvernement aurait débloqué un crédit de quatre ou cinq milliards pour étudier la circulation des virus tout au long de l’année ? Du coup, nous n’avons aucun élément de comparaison.

    • C’est très simple : le tabac rapporte un pognon de dingue, vu du coté de l’état.
      Chaque cas co.vidé coûte un pognon de dingue, du moins vu du coté de l’état.
      Pourquoi dépenser 1 Euro pour mesurer la saturation en O2 de madame Michu?
      Et pourquoi donc le traiter? Vu du coté de l’état, c’est plus économique de le laisser mariner dans ses glaires sanguinolentes.
      Plus de retraite à payer. Des grincheux en moins.
      Place au jeunes en bonne santé, eugénisme 2.0.
      Heil Macron ❗ Longue vie au Fuhrer oups, furieux ❗

  17. Dernières nouvelles du front : des fédérations de la grande distribution veulent faire interdire le Black Friday et limiter les ventes des plateformes aux « produits essentiels ».
    Les professions qui se retrouveront sans chiffre d’affaires pendant un ou plusieurs mois (livres, vêtements, chaussures, etc.) ? Les rentrées fiscales de l’Etat réduites quasiment à néant ? Le chômage qui viendra augmenter les dépenses de ce même Etat ? La prise en otages des citoyens ?
    Rien à faire ! On s’en fiche, tant qu’on croit défendre son pré carré.
    J’ai toujours pensé que le Pétainisme (le vrai visage de la Macronie) allait de pair avec le Poujadisme, même si celui-ci est apparu plus tard. En voilà la confirmation.

  18. Merci pour ce billet encourageant et optimiste. Mais, sans aller chercher Trump pour abattre le Virus, il faudrait combattre les multiples causes de cette 2°vague. Le comportement inconséquent de certaines personnes, et particulièrement la tranche de 16 à 25 ans, est responsable de l’effondrement de l’économie mondiale (sauf les GAFA et la Chine). Il faudrait pratiquer un vrai contrôle sanitaire à nos frontières et dans les aéroports( sans faire semblant), surveiller les entrées et sorties de primaire et des collèges qui sont une vraie pagaille et enfin surveiller efficacement les lycéens et les étudiants qui se regroupent en ville ou s’entassent dans les chambres d’étudiants, quand ils ne cultivent pas le Covid dans les villas parentales en bord de mer à 8 ou 10 pour y faire la java lors des dernières vacances….et reviennent avec 5 positifs! A quand les PV de 3000 €, comme au Canada, pour faire réfléchir ce beau monde ? Au lieu de copier ce qui marche correctement chez les autres, nos énarques pondent leur protocole inefficace. Il permet au moins de montrer aux autres pays ce qu’il ne faut pas faire.

    • « Le comportement des jeunes de 16 à 25 ans responsables de l effondrement de l économie mondiale »
      !!!!! Ben voyons !!!
      C’est bien une affirmation de « Boomers » »…
      la haine du jeune en France est incroyable !!
      Tout est de leurs faute à ces jeunes qui portent pourtant des masques pour protéger leurs aînées qui se sont laissés confiner sans bronche.. Pas sure que vous auriez fait la même chose étant jeune…
      .sont t ils responsables de cette gestion sanitaire catastrophique , de la suppression de postes et lits d hôpitaux , du Rivotril donné aux personnes âgées , au refus de traiter? …
      nous sommes responsables ..
      pas eux .
      À cause de nos erreurs ils subissent cette crise , le chômage , la dette de l état , la destruction de l environment
      .. Il ne faut pas se tromper de coupable !!
      Trop facile de les accuser de tout

      • Je n’ai aucune haine pour la jeunesse, mais je crains que le nombre de vos »! « soit égal au coefficient de la votre envers les boomer (disons les vieux pour rester français). Bon assez de chipoteries: je vous donne entièrement raison, c’est NOUS qui sommes responsables. mais il faut différencier la part de notre haute administration qui est la plus nulle d’Europe depuis plus de 200 ans et qui a failli à ses missions, et la part de l’incivisme et de l’inconscience de la population qui remet de l’huile sur le feu. Parmi elle, le comportement de la jeunesse est visible (voyez sur Instagram et Facebook) et je suis inquiet du résultat lorsque l’on voit les parents apporter et rechercher leurs enfants à l’école sans aucune précaution. Les parents et grand parents sont fautifs de laisser leurs maisons pour les soirées de leur progéniture. Ce n’est pas la faute des petits chéris, c’est celle d’une éducation permissive, sans frein, au nom de la liberté en oubliant qu’elle devrait s’arrêter à la liberté des autres. Voilà ce que je voulais dire sans vouloir polémiquer plus.

        • 1/ je n ai pas de la haine mais de la colère (3!!!)
          2/ non la situation sanitaire n est pas imputable à la jeune génération mais bien à notre génération qui a laissé l hopital se dégrader!!! Et le refus de notre gouvernement de soigner et l autorisation du Rivotril pour les personnes âgées …

        • Mes parents et beaux parents ont plus de 85 ans ( des vieux comme vous dites ) et ils n en peuvent plus de ces confinements à répétions et des masques à l extérieur qui les gênent quand ils font leurs marches quotidiennes pour se maintenir en forme .. ils veulent voir leurs enfants et petits enfants .. bref tout en faisant attention ils veulent continuer à vivre !!!.( . 3!!!= pour accentuer la démonstration)

        • Parmi elle, le comportement de la jeunesse est visible (voyez sur Instagram et Facebook) et je suis inquiet du résultat lorsque l’on voit les parents apporter et rechercher leurs enfants à l’école sans aucune précaution

          Vous êtes obsédé par les jeunes ❓
          Signé : un VieuxC(on)

    • Ah…
      Donc, si on comprend bien, ce sont les jeunes de 16-25 ans qui ont décidé que les écoles resteraient ouvertes et que les frontières n’auraient pas de contrôle.

      Quel pouvoir ! Je comprends que vous soyez jaloux. Toute cette belle vie qu’il leur reste, je leur souhaite d’en profiter au maximum. Les années à venir ne vont pas être rigolotes pour cette génération…

    • Est-ce que les Raoult, Toussaint, Perrone, Mucchieli, (Mandrux ?), etc, qui nous expliquent à coup de vidéo youtube qu’eux ont comprix, qu’ils ont un traitement, qu’il n’y aura pas de 2nd vague, etc, n’ont pas une part de responsabilité ?

      • MaNdrux n’a jamais fait de vidéo sur youtube et n’a jamais dit qu’il n’y aurait pas de seconde vague. Apprendre à lire et à écrire, si vous voulez avoir compriX.

    • Le comportement inconséquent de certaines personnes, et particulièrement la tranche de 16 à 25 ans, est responsable de l’effondrement de l’économie mondiale

      N’importe que vous.

  19. Pourquoi les Allemands ont-ils moins de morts covid que nous ?

    Article du Spiegel du 25.09.2020, 21h32. Des médecins allemands ont prescrit des antipaludiques en masse. En février de cette année, environ 704 000 doses **quotidiennes** d’hydroxychloroquine ont été administrées, en mars, elle était de près de 1,06 million.
    https://www.spiegel.de/wirtschaft/covid-19-deutsche-aerzte-verschrieben-von-donald-trump-empfohlenes-medikament-a-d62e453e-a38a-4690-9e0b-9465f35a85d7

    En France selon l’Etude pharmaco-épidémiologique de EPI-PHARE du 30 avril 20 Nous estimons à environ 41 000 le nombre de personnes supplémentaires ayant acquis sur ordonnance un traitement d‘hydroxychloroquine (ou plus rarement de chloroquine) sur les semaines 12 à 16

    https://ansm.sante.fr/content/download/176899/2313025/version/3/file/20200430-Covid_Usage-Medicaments_Rapport-Ansm-Epiphare-2.pdf

    • Je viens d’avoir une autre réponse à la question avec celle d’un médecin allemand : macrolides. La liberté de prescription et le refus du fatalisme, il semble que cela paye outre-Rhin. Les doses que vous me citez n’on rien à voir avec celles utilisées en France, même lors du pic éphémère de prescriptions en mars. Impressionnant, et 4 fois moins de décès.

      • Oui, en effet on ne sait pas trop ce qu’est la dose. Une indication tout de même l’article dit : Cela signifie que le médicament a été prescrit à près de 10 000 patients de plus que le mois précédent
        Donc 1066000 – 704000 = 362000 doses pour 10 000 patients soit 36 doses par patient par jour ! Raoult donne 600 mg par jour. Une dose allemande serait aux alentours de 20 mg ?
        Si on prend 1000 000 de doses par jour en moyenne ça fait 1000000 / 362000 = 2,76 multiplié par 10 000 ça fait 27 624 patients traités par jour.
        Il y avait dans les 6 000 cas par jour en mars avril. Si on part sur un traitement de 5 jours, ça fait 30 000 patients, c’est à la louche mais c’est cohérent … sauf erreur de calcul. Bref, tous les malades auraient été traités par l’hydroxychloroquine, en tout cas bien plus que chez nous.

        • Je ne me suis pas arrêté aux chiffres que je n’ai pas compris, ne retenant que l’essentiel : ils traitent, et beaucoup. Pour ces chiffres, ce ne peut être par jour, par semaine ou par mois. Ni nombre de patients, ni boîtes, ni comprimés. A priori c’est sans doute cumulé (700 000 en mars, 1 M en septembre), mais quoi ?

        • Je viens d’aller regarder en France. Une seule présentation de Plaquénil, boîtes de 30 cprs. Consommation habituelle de 95 000 à 100 000 boîtes par mois, montée à 155 000 en mars avant mesures restrictives, pour retomber à 100 000 après. Pour les Allemands, c’est donc bien des boîtes, et non cumulées (en France on était à plus de 600 000 fin juin), et sans doute par mois (non quotidien).

  20. https://www.youtube.com/watch?v=PTuPI6H7Ais
    Je signale un entretien très intéressant entre le Pr Raoult et Laurent Ruquier. A écouter attentivement, parce qu’il y a beaucoup de petites « bombes » lâchées comme si de rien n’était. Grand admirateur du professeur, j’ai néanmoins deux remarques à faire :
    1) Il se peut que la Covid-19 ne soit pas techniquement un grippe, mais Raoult n’aidera personne en le serinant. D’abord, parce que dans ce cas, la Grippe Espagnole (cinquante millions de morts) n’en était pas une non plus, pas davantage que les Grippes Asiatiques ou de Hong Kong. Et après ? La Grippe de Wuhan a le même profil épidémiologique que les trois précédentes, elle semble avoir remplacé la grippe « classique » et elle bien plus « clémente » dans le choix de ses victimes que les trois autres. Si elle devenait endémique, il ne faudrait surtout pas que les dingues d’en face s’en servent pour imposer des mesures délirantes. Sinon, on est parti pour dix ou vingt ans.
    2) Il arrive un moment où le scientifique et médecin faillit s’il ne franchit pas le Rubicon du politique. Sur les confinements en série, quand Raoult répond en gros : « Hum, eh bien, on ne sait pas, on verra avec du recul, mais les confinés sont plus infectés que ceux qui sortent », il est dans son rôle de scientifique, mais, désolé de le dire, il ne nous sert plus à rien. Aujourd’hui, sous Macron et Véran, ce sont les quinze ou vingt prochaines années qui se jouent. D’abord à cause des innombrables faillites qui se profilent, ensuite en raison du « tour de vis austéritaire » prévisible quand il nous faudra payer l’inégalable bonheur d’avoir été sauvés… de presque rien par des fanatiques. Je veux bien concevoir que le professeur ne s’en soucie pas – après tout, ce n’est pas sa « spécialité », et personnellement, il ne risque guère d’être touché – mais dans ce cas, qu’il continue à soigner les gens, ce qu’il fait admirablement bien, et qu’il n’intervienne plus dans le débat public en se dérobant sur le plus important. Parce qu’au bout du compte, l’enjeu n’est pas le résultat d’une étude randomisée ou observationnelle, mais la vie et la dignité de millions d’êtres humains qu’on infantilise et qu’on isole les uns des autres.
    En 1940, le général de Gaulle, un militaire parfaitement intégré à la Grande Muette, a choisi de continuer le combat en Angleterre sur la foi de ses analyses, extrêmement risquées et audacieuses, mais dans lesquelles il avait un foi absolue. Au risque de tout perdre, y compris sa famille, il a franchi le Rubicon, au lieu d’aller ménager la chèvre et le chou à Vichy, parce que l’Histoire l’appelait. Quand l’Histoire vous appelle, on décroche son téléphone – et si on ne le décroche pas, on rentre dans le rang.
    A ce propos, une réflexion à l’attention de notre Badinguet, qui entend gagner la bataille en se planquant et en foutant la trouille à tout le monde : quand on lui disait que ceci ou cela était impossible pour des raisons matérielles, le général avait une formule appréciée de tous les chefs de guerre : « L’intendance suivra. » En pleurnichant, comme toujours, mais elle ne pourra pas faire autrement… A méditer par les mandarins et les soignants qui en font un peu trop.
    PS (qui n’a rien à voir) : Plus haut, je parlais des « dingues d’en face ». Hélas, il y en a aussi chez nous. Dernière lubie en vogue : la pandémie est un coup monté pour faire perdre Trump. Pitié, les gars ! La presse de connivence et le pouvoir nous ridiculisent assez comme ça, pas besoin d’en rajouter.

      • Troll. Sur les dictionnaires : « Personne qui poste des messages tendancieux sur les forums internet afin d’alimenter les polémiques ».

        • C’est comme ça que vous appelez les gens qui ne pensent pas comme vous.

          Pour moi, c’est le coeur de tout ce débat. Raoult a réussi à enlever tout regard critique à ses adeptes. Les gens sont devenus ADMIRATEURS. Dur de faire de la science avec ça. Du coup, seuls les fait corroborant les dires du gourou sont considérés. C’est dommage et ça nuit à la recherche, à la prévention, etc, à tout le monde…

  21. J’ai pris les donnés SPF taux positivité ~20%, puis calculé nombre décès avec covid/total décès (340/1700) et j’obtiens « much ado about nothing »!
    D’accord, si on veut chipoter on dira que l’échantillon n’est pas identique.
    Malheureusement le covid19 est juste un leurre, le sujet important est le coup d’état occidental et son suite – crise financière – guerre?

    • Désolé de ne pas partager cet avis, même s’il peut effectivement y avoir des suites et des tentatives pour augmenter les contrôles sur les populations, le Covid est bien réel, ce n’est pas un leurre.

      • Cent pour cent d’accord. C’est une maladie bien réelle, heureusement pas si dévastatrice que ça, mais qu’il faut bien entendu prendre au sérieux, sans pour autant détruire le pays.
        Quand aux suites qui n’ont rien à voir, nous y sommes en plein. Par exemple, la décision délirantes sur les « produits non nécessaires »‘ qui n’a rien de sanitaire, mais tend à (mal) protéger les intérêts particuliers d’un petit groupe. Et ce dans un pays où, à la moindre grève, on parle de « prendre en otage les Français ».
        Dans mon post, plus haut, j’évoque les « dingues de chez nous ». Ce n’est pas gentil, je l’avoue, mais puisque cette affaire semble hélas partie pour durer des années, il va devenir indispensable de préciser certaines choses.

      • Ce n’est pas parce que le Covid est bien réel, qu’il ne peut pas être un leurre. – Même s’il peut effectivement y avoir des suites et des tentatives pour augmenter les contrôles sur les populations, comme vous le dites, il faut, pour servir un tel prétexte, que le Covid soit en effet bien réel. Toutefois le bon sens nous apprend, qu’un prétexte peut servir à leurrer quelqu’un.

  22. mr maudrux, faites nous donc une recherche sur les « primes » covid versées pour un cas signalé COVID, hopital et privé…
    nous aurons je pense la réponse à quelques interrogations?

  23. https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/bulletin-national/covid-19-point-epidemiologique-du-5-novembre-2020

    Page 25

    Mortalité issue de la certification électronique des décès

    Parmi les certificats de décès rédigés par voie électronique et transmis à Santé publique France depuis le 1er mars 2020, 15 469 certificats de décès contenaient une mention de COVID-19 parmi les causes médicales de décès renseignées (Tableau 8).

    − L’âge médian au décès était de 84 ans et 91,2% avaient 65 ans et plus.

    − Les hommes représentaient 55% de ces décès.

    − Des comorbidités étaient renseignées pour 10 047 décès, soit 65% des certificats de décès présentant une mention de COVID-19. Une mention d’hypertension artérielle était indiquée pour 24% de ces décès et une mention de pathologie cardiaque pour 34% de ces décès.

    − Sur l’ensemble des décès certifiés électroniquement, 2,5% des personnes décédées ne présentaient pas de comorbidité et étaient âgées de moins de 65 ans.

    Pour la semaine 44 (du 26 octobre au 1er novembre 2020), 1 362 décès contenaient une mention de COVID-19 dans le certificat, représentant 32% de l’ensemble des décès certifiés par voie électronique (Figure 28). Ce nombre de décès poursuit sa hausse (+562 décès, soit +70%, par rapport à la semaine S43).

    Parmi les 1 362 personnes décédées sur la semaine écoulée avec une mention d’infection au SARS-CoV-2 dans le certificat, 1 119 (82%) étaient âgées de plus de 75 ans, 185 étaient âgées de 65 à 74 ans, 53 personnes étaient âgées de 45 à 64 ans et 5 personnes étaient âgées de 15 à 44 ans.

    A retenir.

    – 15 469 – 10 047 = 5 422 décès dus potentiellement au seul COVID-19 depuis le 1er mars 2020.

    – du 26 octobre au 1er novembre 2020, 58 personnes de 0 à 64 ans potentiellement décédés du COVID-19 où comportant des comorbidités, soit 1 par jour pour toute la France.

    Quelle pandémie au covid-19 ?

    Pandemic Planning Scenarios – Updated September 10, 2020

    https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/hcp/planning-scenarios.html

    Lettres aux maires sur le port du masque par Amandine Potier, psychologue – 4 novembre 2020

    https://covidinfos.files.wordpress.com/2020/11/lettre-aux-maires-sur-le-port-du-masque-chez-lenfant-sans-les-noms-pdf1.pdf

    • « 15 469 – 10 047 = 5 422 décès dus potentiellement au seul COVID-19 depuis le 1er mars 2020. »

      Non. Erreur méthodologique. Les 15 469 sont… les certificats électroniques uniquement… Vous oubliez les autres…. !

      Les bons vieux cerfa en 3 exemplaires carbone ?

      Eh oui, on est encore capable de construire un sous marin nucléaire, le Suffren, a un milliard d’euros pièce, on a un siège au CS de l’ONU, on fait la guerre dans un désert deux fois plus grand que la France… mais on est infoutu d’avoir plus de 20 % des certificats de décès en format électronique (c’est semble-t il la proportion toujours actuelle).

      Pire encore : on pourrait penser que le gvt depuis le 1er mars aurait mis en place des équipes pour soit numériser les certificats papier, soit les éplucher… afin de compléter les données âge, comorbidités.

      La guerre c’est d’abord la guerre de l’information n’est ce pas ?

      Bien entendu, il ne l’a pas fait.

      Bilan toutes les stats sont… partielles. Et donc biaisées… Biasables si j’ose dire… Et surtout : baisées ! 😉

      Car enfin, dans le cas du Covid spécifiquement, les certificats électroniques ont cours dans les gros hôpitaux ? Uniquement ? Ou dans certaines parties du territoire ? On ne sait pas.

      Là encore, l’inaction du gvt signe l’intention criminelle: ils font tout pour ne surtout pas savoir…

      Idem pour l’harmonisation de la sensibilité des tests PCR… La France est le pays du fanatisme normatif… Mais là… grand silence.

      Là encore Rasoir Ockam : le bordel des fabricants arrange le gvt qui se réfugie derrière le fog of war… Bilan : tous les tests sont bidonnés avec des CT absurdes, etc.

      A ce niveau, ce ne sont plus des « erreurs »…

      Mais bel et bien une METHODE.

  24. Mes 3 derniers « diagnostiqués » Covid
    1/ Une dame qui a fait la Covid en mars et est restée positive PCR en avril et mai (arrêt des tests ensuite), se retrouve en clinique pour avis cardio puis hospitalisation : Test PCR et serologie positive mais diagnostic de pneumopathie Covid quant même. Courrier à la clinique pour demande d’explication : pas de réponse
    2/ Une dame fébrile : hospi à l’hôpital avec diagnostic de pneumopathie Covid sur imagerie alors que 2 tests PCR négatifs. Traitée par double antibiothérapie et diagnostiquée pneumopathie Covid sur le Compte rendu de sortie. Sérologie (par mes soins) à distance : négative. Courrier à l’hôpital pour demande d’explication : pas de réponse
    3/ Une dame hospitalisée pour pyélonéphrite. Pendant son hospi, se fait testée par PCR qui revient positive. Le diagnostic final ne parle plus de pyélonéphrite mais de Covid-19
    Franchement, j’aimerai ne pas avoir à raconter cela, mais c’est ma réalité
    Cordialement

  25. vous pas la réponse à ces chiffres dont la ventilation est très discutable, et incohérents quand on les regarde bruts !
    normal les chiffres sont manipulés pour les faire correspondre aux besoin du narratif politico-médiatique du coup d’état des mondialistes !
    ce n’est pas une crise sanitaire les médecins ne sont donc pas plus qualifier que l’ensemble des citoyens pour l’analyser et la comprendre !

  26. nous allons bientôtsortir de cette plandémie les mondialistes se sont fait piégés a tricher aux élection Américaine Trump a gagné les élections et sera donc le prochain président des USA le narratif du COVID va donc devenir sans objet !

  27. extrait wikipedia du 8.11.2020: »Attention, durant la semaine du 2 au 8 novembre, la direction générale de la santé informe qu’elle rencontre des problèmes dans la remontée des cas positifs suite à un test PCR positif. Les données sont donc faussées et seront corrigées à partir du lundi 9 novembre10. »
    Rien à ajouter, ou à soustraire? « Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées « -citation apocryphe de Churchill, auteur réel allemand en 1946.

  28. Merci pour ce récapitulatif clair et précis. Hélas, lequel de nos covido-hystériques s’en souciera ? En attendant, les histoires absurdes s’accumulent. Une de mes connaissances a des symptômes, elle se fait tester… dix jours plus tard, toujours pas de résultat. Et s’il y en avait eu un positif, pas de traitement précoce. Hélas, ce n’est pas un cas isolé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.