120

Le placebo du placebo ou l’erreur randomisée

Les autorités politiques et sanitaires de Polynésie Française autorisent les prescriptions de Plaquénil ou autres médicaments sans AMM comme les macrolides, déconseillés par les autorités de métropole, « sous la responsabilité pleine et entière du médecin ». Les médecins s’en félicitent par voie de presse (mais que fait donc l’Ordre ?), comme ce médecin qui traité 140 patients avec HCQ et AZI, avec 0 hospitalisation, contre statistiquement 15 à 20 avec le Doliprane conseillé par nos autorités. En métropole ils sont des milliers à faire les mêmes constatations, ce qui vaut à certains d’être poursuivis par l’Ordre.

Einstein disait que « la connaissance s’acquière par l’expérience », mais nos « élites » préfèrent expérimenter plutôt que de bénéficier de l’expérience des autres, préfèrent la théorie plutôt que la pratique. Moi je crois ce que je vois, eux voient ce qu’ils croient. Pourquoi personne ne veut voir qu’il y a des Ehpads où on traite, d’autres pas, que d’un côté on meurt et pas de l’autre ? Pourquoi ignorent-t-ils ces actions et constatations de terrain ? Tout simplement parce que ce ne sont pas des études scientifiques, disent-ils, parce qu’il n’y a pas de randomisation. Comment peut-on penser que parce que ce n’est pas randomisé, cela n’existe pas ? Quelle étroitesse d’esprit ! Laurent Alexandre nous dirait peut-être que c’est parce que ce sont des petits médecins, et non l’élite, et pourtant, il le dit aussi, on a besoin de ces petites gens, mais pourquoi alors on ne les écoute pas ?

Je me suis déjà exprimé en ce qui concerne ces études randomisées versus placebo (cf Saint Random), mais j’aimerais, avec mon esprit tordu, développer une remarque, un petit défaut dans leur raisonnement.

Ces études soi-disant randomisées et scientifiques de haut niveau, veulent éliminer des biais qui peuvent fausser les résultats, le plus important étant ce qu’on appelle l’effet placebo d’un médicament. Mais là où ils ont tout faux, c’est que pour éliminer l’effet placebo, ils utilisent justement un placebo ! Ignoreraient-ils cet effet placebo ? En effet, par définition, le placebo, n’aurait-il pas lui aussi un effet placebo ?

En clair : supposons une étude HCQ, versus placébo, qui montre qu’il n’y a aucune différence dans les 2 groupes. Mais si le groupe placebo avait lui-même 15% de bons résultats, du fait de cet « effet placebo », cela veut dire que le groupe HCQ avait aussi 15% de résultats positifs ! En l’absence d’autre traitement, c’est toujours cela de gagné. Ceux qui prônent l’exclusivité de ces études devraient aller jusqu’au bout de leur raisonnement : pour être justes et logiques avec eux-mêmes, il faut trois groupes, le premier avec le produit, le second avec le placebo, le troisième avec rien. C’est le seul moyen de mesurer l’effet placebo. Un produit actif peut avoir un effet placebo, désolé, le placebo aussi peut avoir le même effet placebo, c’est sa nature, que vous ne pouvez détecter qu’avec un groupe placebo versus rien.

Absurde ? Réfléchissez bien. Je me souviens d’études de médicaments pour les troubles fonctionnels prostatiques, le placebo pouvait améliorer jusqu’à 30% des patients. 30% par rapport à quoi ? A rien. Il y a même un article récent du NEJM qui va jusqu’à 90% d’effets placebo dans une étude statines versus placébo ! Absurde ? Non, c’est la réalité. La médecine n’est pas une science exacte, elle a ses mystères, tout comme le Covid.

Ceci pour vous expliquer que l’étude randomisée avec placebo n’est pas une garantie de qualité de l’étude, et ne devrait pas être une excuse pour éliminer tout ce qui n’est pas randomisé. Pire elle peut être source de résultats erronés du fait du tirage au sort. Ainsi quand dans une pathologie, quoi qu’on leur fasse, un ou deux patients vont mourir, échappant à tout traitement, si vous étudiez un traitement dans une étude randomisée avec 100 ou 200 patients, le tirage au sort mettra ces patients dans l’un ou l’autre bras, et vous aurez alors une chance sur deux d’avoir un traitement qui soit tue, soit évite la mortalité. Ce n’est pas de la médecine, mais de la statistique. Le seul moyen d’éviter le problème, c’est le grand nombre, qui dilue le risque statistique du tirage au sort, et une étude type Raoult à 8 000 cas est beaucoup plus fiable qu’une étude randomisée à 200 cas, n’en déplaise aux randomisateurs. Et l’effet placebo dans la série de 8 000 ? Je vous l’ai montré, la comparaison avec un groupe sans placebo et plus fiable qu’avec un groupe où en donnant un placebo, on peut créer cet effet placebo, il suffit donc de sauter le groupe placebo, peu utile, et de comparer avec un groupe non traité, ce groupe existe dans notre pays, avec plusieurs centaines de milliers de patients. Il suffit de prendre un panel identique à celui des traités : âges, sexes, comorbidités…

La randomisation n’est pas une garantie, c’est un prétexte pour ne pas entendre ce qu’on ne veut pas entendre. Elle peut avoir sa place pour apporter des précisions, pas en première intention, surtout dans l’urgence.

La randomisation n’empêche pas la manipulation. Quand la série est petite, on fait appel aux statisticiens pour trafiquer les chiffres afin d’obtenir le résultat souhaité au départ. Une statisticienne de la CPAM à qui je demandais de m’expliquer les chiffres, obscurs pour moi, d’une étude randomisée de 2×30, citée par le « Conseil scientifique » en réponse à la demande de RTU du Pr Raoult, me disait qu’« on ne peut faire de statistique avec de petites séries, c’est la première chose qu’on apprend », ajoutant aussi qu' »on peut faire dire tout ce qu’on veut aux chiffres« , parole de statisticien de métier.

QuQuel est l’apport de l’étude Discovery pour traiter le Covid-19, étude soi-disant faite dans les règle de l’art pour indiquer le chemin à suivre pour traiter une épidémie fulgurante ? Cette étude « aux normes », dirigée par les autorités, qui a bloqué toute autre étude pour rechercher un traitement, et est incapable de donner un résultat après 2 vagues, et les quelques fuites (avec Hycovid), semblent montrer qu’on a arrêté prématurément, les résultats préliminaires ne semblant pas aller dans le sens souhaité, afin que les statisticiens puissent dire : « non significatif ». Randomiser n’exclut pas la manipulation. C’est irresponsable de défendre ce genre de démarche au détriment des autres.

Médecin randomisant

En ce qui concerne l’éthique, le problème a été évoqué par d’autres, et je suis choqué quand je vois que l’on fait des études randomisées pour des maladies plus mortelles que le Covid comme Ebola et des cancers. A quand la radiothérapie et de la chirurgie placebos ?

Et n’oublions pas le côté psychologique de tout traitement, je l’ai déjà évoqué dans un billet sur l’effet placebo du Plaquénil, qui éviterait sans doute le doublement des anxiolytiques constatés depuis le début d’année.

Ambroise Paré disait qu’en tant que médecin, nous n’avons pas la prétention de guérir toujours, mais de « guérir parfois, soulager souvent, soigner toujours « *. Malheureusement il semble que ce ne soit plus possible chez nous, la liberté de prescrire, donc de soigner, n’étant plus comme les autres libertés un droit, mais une concession du pouvoir.

  • Selon Hippocrate ce serait « écouter toujours », selon Pasteur « consoler toujours », je préfère ce qui est attribué à Ambroise Paré.
Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

120 Commentaires

  1. Encore merci, Dr Maudrux, de votre combat pour défendre, face à un système de fausses informations, de chiffres manipulés et de censure, ce qui vous semble être la réalité des choses.
    Mais le temps n’est plus à la comparaison de méthodes statistiques. On a maintenant assez de recul pour voir la différence entre les pays qui ont tenté de soigner le covid 19, même avec des moyens imparfaits, et ceux qui n’ont rien fait.
    Pourquoi en France la mortalité par million d’habitants est-elle quatre fois supérieure à celle reste du monde, ainsi qu’à celle de son plus proche voisin, l’Allemagne ?
    Tous les médecins français devraient se poser la question. En quoi ont-ils failli ?

  2. Erreur non randomisée:
    Non, la France ne fait certainement pas « comme tous les autres pays »

    https://ourworldindata.org/coronavirus-data-explorer?zoomToSelection=true&time=2020-02-29..latest&country=FRA~SWE~OWID_WRL~DEU~DNK~SRB~GRC~SVK~AUT~RUS~ITA~ESP~GBR~FIN~NOR~ALB~UKR&region=World&deathsMetric=true&interval=total&perCapita=true&smoothing=0&pickerMetric=total_deaths_per_million&pickerSort=desc

    La France fait seulement comme la moitié irrationnelle de l’Europe (environ 250 millions d’habitants): entre 600 et 900 décès par millions d’habitants
    L’autre moitié de l’Europe (environ 250 millions d’habitants) grâce à son comportement moins irrationnel, reste proche de la moyenne mondiale : 200 décès par millions d’habitants soit 3 fois moins: la sottise tue.

  3. Derniere vidéo du Pr Raoult qui dénonce la corruption notamment de Gilead , l’achat massif de son médicament remdesivir, la promotion de ce même remdesivir auprès des médecins par le gouvernement français, en même temps que l’OMS déclare ce médicament inefficace et dangereux. Le pr Perronne pourra rajouter un chapitre à son livre

  4. Est-ce qu’un citoyen lambda, qui n’est pas une victime directe de la maladie ou des charlatans qui nous gouvernent peut s’adresser au conseil de l’ordre pour plein de « médecins » tels Delfraissy, Lacombe, Yazdan machin, Véran (qui accepte d’être qualifié de médecin) pour non respect du code de déontologie, au regard des articles 3, 5, 39, 40, 68 (à répartir à chacun en fonction des actes commis) et par voie de conséquence parjure article 109? J’ai cherché, et n’ai pas trouvé réponse à cette question. Tous les cas que j’ai vus étaient des gens qui avaient subi directement les conséquences des corruptions.

  5. Le directeur de l’ARS d’Ile de France (Aurélien Rousseau son nom mérite d’être mémorisé) se gargarise du succès du confinement dans le Figaro, avec un titre très révélateur (un discours que nous allons beaucoup entendre dans le jours qui viennent, et qu’il va falloir de nouveau combattre) :

    https://www.lefigaro.fr/sciences/nous-n-avons-pas-menti-sur-les-chiffres-nous-avons-fait-mentir-les-chiffres-20201121

    Voici mon commentaire de cette article :

    Ce Monsieur devrait aller se cacher : sa région (19% de la population) accueille 41% des morts français de moins de 80 ans et même, 52% de ceux de moins de 60ans, ces chiffres à eux seul devrait lui montrer qu’il aurait dû démissionner par son incompétence, alors qu’un pays comme l’Allemagne fait 4 fois mieux que la France et accueille même des patients français en excès. Le confinement est une mascarade, censé évité 400 000 morts selon le président. La seule réponse qui était valable était de laisser les médecins prescrire ce qu’ils veulent, avec la confiance de leurs patients, dans le secret de leur cabinet. Tous ceux qui affirment le contraire sont des complices des incompétents, responsables de 4 fois plus de morts qu’en Allemagne et 40 fois plus qu’en Corée du Sud… Tous ces chiffres sont disponibles et vérifiables dans les données publiées chaque jour par le ministère de la santé.

    • Dommage, article réservé aux abonnés, comme souvent. Mais je suis d’accord avec vous sur vos comemntaires !

  6. désolé, un peu hors sujet mais pas vraiment, même pas du tout….
    Ce virus est un virus militaire synthetique developpé par l’homme pour exterminer les 4/5 de l’humanité d’ici 2030 (cela ne se fera pas que « grâce’ à ce virus, il y en aura d’autres et d’autres mécanismes).
    A chaque fois que vous avancez cela on vous traite de théoricien du complot, etc…
    Cherchez vous même « great reset » et agenda 2030.
    Encore pas assez de preuves pour les esprits faibles captifs de la propagande ambiante? (euphémisme pour imbéciles qui préfèrent croire au père noël, la petite souris ou que sais-je encore, ils ont bien trop peur de faire face à la réalité).
    OK
    Ils ont même érigé un monument grandiloquent où il est gravé dans la pierre leur objectif malthusien de vous exterminer pour qu’il reste plus de place et de ressources pour eux, les élus, le peuple élu, les milliardaires.
    Moi cela ne me surprend pas car lorsqu’il y a déjà longtemps, jeune, sorti d’un université hyper cotée avec un MBA au USA et entrant dans un très bon job à NY, le training programme de chase manhattan, (aujourd’hui j.p morgan chase) dans les années 80, ils en parlaient déjà comme quoi en 2000+ une crise financière + sanitaire + eco +etc… permettra l’avénement d’une gouvernance mondiale et d’une diminution de la population humaine substantielle et d’en tenir compte dans toutes nos décisions.
    On nous mène à l’abattoir par la bribe et pauvres de vous pour nombre d’entre vous, ceux qui tentent de vous avertir et vous sauver, vous les insultez.
    OK, allez voir ce monument en Georgie USA, lisez-en le 10 commandements, surtout le premier:
    « Maintenez l’humanité en dessous de 500 millions d’individus en perpétuel équilibre avec la nature.  » (donc il faudra exterminer encore plus que les 4/5)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones
    Si vous voulez voir qu’on est pas en reste en France, allez voir le temple de satan financé par l’état français, temple soit-disant Monument des Droits de l’homme Avenue Charles Risler à Paris.
    Réveillez vous, armez-vous, que de l’or physique ou bitcoins mais avec un très bon wallet, et, encore mieux, quittez l’occident.
    Dieu vous garde.

  7. La crétinisation des mieux éduqués a beaucoup été soulignée par Emmanuel Todd. Dans les temps ordinaires, ils peuvent répondre aux impitoyables définitions sartriennes: « Les uns qui se cacheront, par l’esprit de sérieux ou par des excuses déterministes, leur liberté totale, je les appellerai lâches; les autres qui essaieront de montrer que leur existence était nécessaire, alors qu’elle est la contingence même de l’apparition de l’homme sur la terre, je les appellerai des salauds. » (L’Existentialisme est un humanisme) Mais ce sont les circonstances extraordinaires qui rendent le bourgeois rangé totalement dépassé: Il n’est pas équipé pour. Bertrand Tavernier a illustré dans son excellent Capitaine Conan, montrant le nettoyage au couteau des tranchées bulgares par une troupe de repris de justice, comme les personnes les plus inadaptées aux époques paisibles peuvent se révéler tout à coup indispensables. La période que nous vivons est exceptionnelle: Vous avez besoin de sources d’informations exceptionnelles. Tant que vous resterez tous avec ce blocage vous empêchant d’aller écouter avec attention et largeur d’esprit les sites internet réputés subversifs, vous resterez inadaptés, incapables d’échapper aux féroces injonctions sartriennes. Alors, éteignez pour quelques jours vos sources habituelles et allez écouter Ema Krusi, Jean-Jacques Crèvecœur, Louis Fouché, Jean-Dominique Michel, Thana TV, Paul Cassia, Martine Wonner, Alexandra Henrion-Caude, Christian Perronne, Jean-François Toussaint, Profession-Gendarme, et même Eric Fiorile et Rémy Daillet-Wiedemann. Ne vous refusez rien. Ouvrez votre esprit. La période est grave, dangereuse, n’a rien à voir avec une controverse médicale et le minimum syndical qu’on est en droit d’attendre de ses compatriotes et confrères est ce courage intellectuel et surtout, l’absence de moquerie ou de stigmatisation vis à vis de ceux qui ont ce courage.

    • Je crois que personne ici ne vous a attendu pour aller voir les sites ou les blogs que vous évoquez, et même une kyrielle d’autres. Que vous le vouliez ou non, il y a bien une controverse médicale, et son enjeu est de taille. Parce que le problème de fond, tout bien pesé, est le suivant : comment gérer cette étrange et respectable population de « trop âgés pour vivre » (les dépendants) dont tous les pays occidentaux se sont dotés sans trop savoir qu’en faire ? La réponse de l’Allemagne, par exemple, c’est mettre des moyens colossaux. On a vu le résultat. La nôtre, c’est mi-figue mi-raisin, comme d’habitude, et on voit aussi le résultat. En tout cas, si nos dirigeants ne réalisent pas que le problème n’est pas la maladie mais l’existence d’un population (assez nombreuse) qui lui offre un terrain idéal, nous sommes fichus.
      Au-delà, il y a de nombreux problèmes politiques. Par exemple, il est évident que Macron, ou son successeur, profitera de la crise sanitaire pour imposer l’agenda austéritaire de l’UE. Quand on s’est intéressé de près au sort de la Grèce, du Portugal et de l’Espagne, il y a de quoi en avoir des sueurs froides. Nul besoin pour ça de complot mondial visant à tuer les neuf dixièmes de la population.
      Sinon, avec la récente affaire du Redemsivir, nous disposons d’un angle d’attaque. On traîne devant la justice des gens qui ont signalé l’inefficacité et la toxicité de ce médicament, lequel est défendu depuis le début par le Conseil Scientifique, et a été récemment recommandé aux hôpitaux par nos autorités de santé. C’est un bon levier pour passer à la contre-offensive.

      • Bon commentaire !! Je rêverais de les voir traîner en justice et que les juges les condamnent ces membres du conseil soit disant scientifique !!!!!!

  8. Docteur Maudrux votre blog est passionnant, les débats et approfondissements excellents.
    Mais les jours passent et je ne vois aucune initiative prendre forme. Est-ce que quelqu’un s’en occupe? Car c’est bien beau de dénoncer les erreurs, les responsables, les corrompus, on sait tout ça par coeur maintenant.
    Voulez-vous que ça change?

    Bon, essayez au moins de collaborer avec cette initiative. Il suffit de signer et faire connaitre ce manifeste
    https://manifestes-libertes.org/wp-content/uploads/2020/11/LA-QUATRIEME-VOIE-Vdef.pdf

    • C’est en cours, j’ai un billet d’appel au peuple prêt depuis 15 jours, mais j’attends l’union, et là, ça tourne en rond. Une thèse est en cours pour colliger tous les résultats. Des courriers se préparent, un fichier est en train d’être acheté, mais tout ceci non coordonné. Un manifeste une pétition, ne servent à rien. Il faut un bon dossier, béton, microbiologie, médical, biblio, appuyé par une grosse série sur les résultats du terrain, je l’ai proposé à tous, j’attends. Un des problème est aussi que les prescripteurs se taisent, se cachent, limite burn-out pour certains, sous la pression constante de l’Ordre. Comme me dit l’un d’eux : j’ai une famille à faire vivre, je ne veux pas être suspendue. Un autre achète ses médicaments pour les donner à ses patients, pour ne pas prescrire. Tous les médecins ne sont pas clairs, les plaintes émanant d’autres médecins. Tout ceci sera découvert dans le temps, mais après.

      • Bon courage et bonne chance dans votre démarche qui me semble être la meilleure possible (dossier solide, objectif, multi-sources, appuyé sur des données du terrain), mais je crains qu’elle soit bloquée par le mur de la peur…….

  9. Qui a besoin de documentaires « complotistes » ? (On sait ce que j’en pense…) Aujourd’hui, l’OMS annonce qu’elle ne recommande pas le Redemsivir parce que c’est une médicament inefficace et toxique. En France, qui est poursuivi par l’Ordre des Médecins ? Didier Raoult qui le clame sur tous les toits depuis des mois. Qui parade au Conseil Scientifique ? Yazdan Yazdanpanah, grand défenseur de cette molécule et tireur de ficelles de Nathan Pfeiffer-Smadja, auteur d’attaques d’une incroyables violences contre le dit Raoult et co-auteur d’une méta-analyse bouffonne.
    Et on voudrait qu’on obéisse, petit doigt sur la couture du pantalon, quand ce même Conseil Scientifique « recommandera » un vaccin développé à la va-vite ?

    • Petit rappel aussi à propos de ces gens là : alors que des publications commençaient à sortir sur la dangerosité du Remdesivir et sa non efficacité, ils ont quand même, et vite fait acheter à l’UE pour 1 milliard de Remdesivir, en toute connaissance de cause. On a bossé pour leur envoyer 1 milliard qu’ils on jeté par la fenêtre.

      • Est ce que ce ne serait pas par peur de se voir boycotter au cas ou un de ces labos mettrait au point un vaccin? Je t’achète ton médicament que je sais douteux, par contre n’oublie pas de penser à moi au cas ou tu en trouves un autre efficace?

  10. Chers confrères,
    La question du « placebo du placebo » est très bien expliquée par le Dr Maudrux. C’est en fait un problème bien jalonné et connu, ceci dit sans vouloir diminuer l’excellence de cette chronique
    Déjà en 1997 Kienle et Kiene démontaient la méthodologie très déficiente de l’article princeps de Beecher en 1955 qui quantifiait pour la première fois l’effet placebo.
    G S Kienle, H Kiene. The powerful placebo effect: fact or fiction?
    J Clin Epidemiol. 1997 Dec;50(12):1311-8. doi: 10.1016/s0895-4356(97)00203-5.

    Depuis, l’effet placebo a été bien étudié pour lui-même. Les nombreuses études ont fait l’objet en 2010 d’une Revue Cochrane:
    Asbjørn Hróbjartsson, Peter C Gøtzsche. Placebo interventions for all clinical conditions
    Cochrane Database Syst Rev. 2010 Jan 20;2010(1):CD003974. doi: 10.1002/14651858.CD003974.pub3.
    (publication complète en accès libre sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20091554/)
    Voici le résumé simplifié en français, que vous pouvez lire sur le site Cohrane: https://www.cochranelibrary.com/cdsr/doi/10.1002/14651858.CD003974.pub3/full/fr#CD003974-abs-0003

     » Il a souvent été affirmé que les interventions placebo présentaient une efficacité substantielle dans de nombreuses pathologies cliniques. Néanmoins, la plupart des rapports sur les effets des placebos sont issus d’études peu fiables, sans assignation randomisée des patients pour un placebo ou une absence de traitement.
    Nous avons étudié les effets des traitements placebos en examinant 202 essais comparant un traitement placebo à une absence de traitement dans 60 problèmes de santé. De manière générale, les traitements placebos ne conféraient pas de bénéfices cliniques majeurs, mais avaient un effet modeste (en moyenne) sur les résultats rapportés par les patients, notamment la douleur. Néanmoins, cet effet sur la douleur était variable (important à inexistant), même dans les essais bien réalisés. La variabilité des effets du placebo pouvait s’expliquer en partie par les variations observées entre les essais en termes de mise en œuvre, de type de placebo utilisé et d’informations fournies aux participants concernant l’utilisation d’un placebo »
    Ceci montre (désolé, de façon non aveugle et non randomisée) que des conclusions scientifiques, même publiées dans la « Bible » de l’EBM, les « Cochrane Reviews », passent à la trappe dès lors qu’elles ne coïncident pas avec la doxa de la classe sacerdotale dominante

  11. Certainement que l’honnêteté du dr Maudrux est exemplaire,lui qui préconise les commandes aux médecins mais,malheureusement, ce sont certains médecins qui sont devenus des technocrates par leurs »hauts postes dans l’HAS, l’ARS et les « hautes commissions des « hauts experts »,des » Hauts Comités » de ceci de cela, qui n’exercent pratiquement plus et qui dictent au gouvernement les mesures à prendre;alors,après, il ne faut venir pleurer,il faut le dire tout haut et le faire savoir.Ces techno-médecins qui se cachent derrière leurs salaires, ont et auront une grande responsabilité dans la catastrophe économique probable à venir;ils sont décisionaires,bien que n’étant qu’une petite minorité et les autres,majoritaires ,ceux qui sont sur le terrain ,n’ont, paradoxalement, rien à dire devant ces néo-politicars.

  12. Bonjour
    merci au dr MAUDRUX de nous éclairer, notamment ceux qui ne sont pas medecins comme moi. On parle souvent de l’ordre des médecins avec une connotation péjorative (interdiction sanctions, suspensions… )
    Pour ma culture personnel et pour tous les lecteurs de ce blog, pouvez vous Dr MAUDRUX nous donner des informations sur cet ordre :
    juridique, composition, buts, objectifs ,actions, responsabilité, lien avec le ministère de tutelle, avec des labos éventuellement, renouvellement des menbres etc …
    merci
    BERNARD

    • Vous voulez m’attirer des ennuis ? Je ne peux pas vous dire tout ce que je sais. On va essayer de faire simple, sans rentrer dans les détails qui fâchent. Les membres sont élus pas la base (très peu de votants), 1/3 des élus sont renouvelés tous les 3 ans, il faut 9 ans pour tout renouveler. Les élus départementaux élisent les régionaux et le national (un peu comme pour les sénateurs). Il y a pour moi 2 Ordres : les départementaux et le national. Il y a dans les départements nombre d’élus admirables, bénévoles, qui font du bon travail. Ensuite, au national, c’est un autre domaine, luttes d’influences, politique, argent (cf rapports de la Cour des Comptes et de l’Igas). Fonctionnement et décisions, on va dire, déroutants. Point.

  13. Le con-finement n’ a pas été testé en double aveugle, ni randomisé pour être imposé, conseillé par le conseil « scientifique », a contrario le black friday et sa négociation… semble être un indicateur incontournable pour le dé-con-finement 😉

  14. https://reseauinternational.net/covid-19-les-therapies-proposees-saffinent-le-vaccin-seule-voie-de-sortie-politique-faut-il-aller-en-justice-pour-avoir-la-verite/
    C’est une méta analyse de tous les traitements qui fonctionnent et n’ont aucune raison d’être interdits puisqu’il est scientifiquement prouvé que les études randomisées ne sont pas plus fiables que les études observationnelles.
    L’interdiction de l’HCQ + azi a déjà causé au moins 400 000 morts dans le monde plus toutes celles causées par la saturation des hôpitaux, et provoqué des mesures de confinement prolongées excessivement du fait de l’impossibilité de freiner correctement la propagation de l’épidémie avec leurs dramatiques conséquences économiques pour la nation.
    Vous portez ces faits à la connaissance du conseil de l’ordre en soulignant qu’il ne vous est plus possible de déroger au serment d’Hippocrate pour se soumettre à des interdictions infondées qui mettent en anger la vie des malades.
    Vous rappelez que la mise en danger de la vie d’autrui est passible d’une sanction pénale, punie d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende. Si les risques auxquelles a été exposée la personne se réalisent, on entre dans le champ de l’homicide involontaire ou de l’atteinte involontaire à l’intégrité physique.8 avr. 2019
    Vous exigez que toute interdiction aux médicaments cités dans l’étude soit immédiatement levée, sans quoi vous serez contraints de déposer une plainte pénale contre le ministre de la santé, le conseil de l’ordre des médecins, l’ANSM et l’OMS qui sont tous coresponsables de ces interdictions criminelles.

    Collègues vous tenez le couteau par le manche. N’attendez pas pour agir!
    Je crois qu’il est important de montrer les dents devant cette dictature. Sinon cela ne cessera de s’aggraver. Il faut montrer que vous n’avez aucune intention de vous laisser déposséder de votre mission qui est de soigner.
    S’il vous plait exprimez vous sur cette suggestion. Débattez-en. Récoltez des signatures. Que risquez-ous?

    N.B. je consacre mon temps libre de médecin à la retraite pour trouver des solutions afin de sortir de ce cauchemar.

    • Mme Wonner à la commission d’enquête de l’assemblée sur le Covid interroge Castex au sujet de la prise en charge du Covid par un traitement précoce, « dont l’efficacité est maintenant démontrée par 166 études publiées dans le mondes ».
      Réponse du 1er ministre : « Traitement précoce, je ne sais pas de quoi vous parlez, en tout cas je n’en connais pas….
      https://youtu.be/nGLthO5i2cc
      Interrogé dans la même commission au sujet du Lancet Gate, il répond :
      « Je n’ai pas de réponse à faire car je n’ai pas d’éléments concrets à vous donner sur ce sujet ».
      https://twitter.com/i/status/1328823052587687938
      Il est consternant de constater que le 1er ministre semble si peu informé sur ces 2 sujets critiques
      Peut-être faudrait-il que le 1er ministre s’informe un jour avant de prétendre gérer les affaires du pays !

      • Martine Wonner pose les bonnes questions avec des commentaires éclairés, il est bien dommage que ces collègues députés, toutes tendances confondues, ne représentent pas mieux les citoyens.
        La réponse est consternante, sans la perspective d’une gestion scientifique et raisonnée.

  15. Enfin une bonne nouvelle… à transformer…

    L’immunité au coronavirus (Covid-19) peut durer des années, peut-être même des décennies. Aucun vaccin n’est nécessaire. Je transmets cette info à tous les médecins et les collectifs dont j’ai les coordonnées. A partager le plus largement possible.

    – Humoral Immune Response to SARS-CoV-2 in Iceland – The new england journal of medicine – September 1, 2020
    https://www.nejm.org/doi/pdf/10.1056/NEJMoa2026116?articleTools=true

    – Robust neutralizing antibodies to SARS-CoV-2 infection persist for months – Science – 28 October 2020
    https://science.sciencemag.org/content/sci/early/2020/1/27/science.abd7728.full.pdf

    – Covid-19: T cell response lasts for at least six months after infection, study shows – BMJ Publishing – 2 November 2020
    https://www.bmj.com/content/bmj/371/bmj.m4257.full.pdf

    – Immunological memory to SARS-CoV-2 assessed for greater than six months after infection – biorxiv – November 16, 2020
    https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.11.15.383323v1.full.pdf

    – Immunity to the Coronavirus May Last Years, New Data Hint – New York Times – November 17, 2020
    https://www.nytimes.com/2020/11/17/health/coronavirus-immunity.html

  16. Il serait temps de revenir sur terre. Cette épidémie est une catastrophe ordinaire mais surement pas la fin du monde. Il ne faut par ailleurs pas imaginer que les mesures destructives de l’économie et de notre société ont eu beaucoup d’effet sanitaire. Le déroulement de l’épidémie est tout à fait compatible avec des effets saisonniers et avec la montée de l’immunité collective contre ce virus auquel notre population était initialement peu préparée (ce qui n’est sans doute pas le cas des asiatiques qui ont subi des virus comparables avant).
    https://jcbwordpresscom.wordpress.com/2020/11/19/covid-19-pourquoi-deux-pics/

  17. Nous sommes le 19 novembre. L’Etat de droit est violé gravement depuis le 16 mars et vous discutez encore et toujours du sexe des anges: efficacité ou non efficacité centrifuge ou centripète des masques, hydroxychloroquine, macrolides ou ivermectine, incompétences supposées du gouvernement, genre de l’acronyme Covid-19, etc. La population vous regarde dans la plus complète consternation. Il est grand temps aujourd’hui que les médecins de France disent clairement que les atteintes à la liberté de prescription ont provoqué de nombreux morts, que les injections de Rivotril sont des euthanasies illégales, qu’il n’y a aucune surmortalité dans notre pays depuis le mois de mai, que le confinement d’une population entière n’a jamais été une mesure de santé publique et diminue la résistance à une épidémie. Les Français vont finir par haïr le corps médical, et même si j’en fais partie, je ne pourrai l’en blâmer.

    • Oui le corps médical devrait être uni et parler d’une seule voix, malheureusement l’unanimité n’est pas là, il est néanmoins à remarquer que nombreux médecins s’organisent pour informer, protester et lorsqu’ils le peuvent traiter les malades, le docteur Maudrux en fait partie, à ma connaissance il œuvre avec intelligence et courage dans ce sens depuis le début de cette crise, il ne tient qu’a vous pour rejoindre les collectifs qui soutiennent cette cause.

    • Vous soulevez un point important. Comme les attitudes absurdes de la police la feront détester, ainsi l’excès de présence médiatique des médecins risque aussi de créer un repoussoir, une indigestion complète à leurs recommandations. Nous avons tous expérimenté l’étendue de « qualité » des médecins, allant de parfaitement nuisible et néfaste à extraordinaire (diversité qui n’existe pas chez les ingénieurs). Je n’ai pas hésité la semaine dernière à dire à un médecin chez qui j’accompagnais mon enfant que je venais chez lui et personne d’autre parceque, 20 ans plus tôt, il m’avait sauvé. Ni plus ni moins. Alors que je souffrais le martyre et que 4 médecins successifs, dont deux hospitaliers, faisaient des moues dubitatives devant des images qu’ils ne savaient même pas lire. Donc, oui il y a des médecins formidables. Mais ceux que l’on entend et voit donnent une image calamiteuse de la médecine et des soins. Je ne veux plus applaudir les hôpitaux à heure fixe et nourrir cette bête odieuse. Le grand Alexandre Yersin disait que demander de l’argent à un patient c’est un peu lui dire « la bourse ou la vie ». On a l’impression qu’ils nous demandent maintenant la bourse ET la vie!
      Ce qu’Ambroise Paré sous-entend c’est pratiquez avec hu-mi-li-té! Une valeur totalement disparue, avec tant d’autres.

    • Totalement d’accord avec vous. Si on se penche sur l’histoire des épidémies, force est de constater qu’un virus circule, fait ce qu’il a à faire puis disparaît. La seule réponse qui peut marcher et d’isoler la région où née l’épidémie (avec ou sans confinement, là n’est pas la question) afin d’éviter qu’elle se propage. Pour ça, il vaut mieux être à l’épicentre, et c’est exactement ce qui est arrivé à Wuhan. Hélas, le virus était déjà en route pour le reste du monde…
      La différence entre la Grippe Espagnole (entre cinquante et cent millions de morts) d’un côté, la Grippe Asiatique, la Grippe de Hong Kong et ce qu’il faudra bien se décider à appeler la Grippe de Wuhan de l’autre, tient aux éléments suivants :
      1) Une population mondiale en bonne santé disposant de bien meilleures défenses immunitaires (pourquoi croyez-vous que Wuhan ne s’en prenne qu’aux gens en état de faiblesse ?)
      2) L’existence des antibiotiques et, surtout pour Wuhan, d’incroyables ressources médicamenteuses et techniques (dépistage quand il est intelligent, corticoïdes, anticoagulants, méthodes de réanimation). Bref, ce qui fait la différence, c’est les armes que nous opposons à la MALADIE et non au virus.
      3) Dans la panoplie de « mesures barrières » quasiment inefficaces, le masque (hors soignants, qui devraient tous disposer de FFP2) est la plus inoffensive (probablement) à condition qu’on ne sombre pas dans la folie d’en porter désormais tous les hivers (quid du système immunitaire ?). Le confinement, lui, a déjà des conséquences dramatiques, et nous n’avons encore rien vu. Ayant parfois le sentiment de crier dans le désert, je n’en dirai pas plus. Nous verrons bien…

  18. Tous les jours un nouveau communiqué sur les vaccins. Cette ruée vers les médias, moi je, je suis le premier, je suis le meilleur,.. met mal à l’aise : c’est la ruée vers l’or ! Et quand je sais que c’est le Conseil scientifique qui fera un choix pour nos concitoyens, compte tenu des choix précédents, je crains.

    • De 1997 à 2001, Donald Rumsfeld ( devenu secrétaire d’état à la Défense des Etats Unis de 2001 à 2006 ) était président du conseil d’administration de Gelead Science. Il disait que les médicaments n’étaient plus rentables ( coût de la recherche, génériques, prix tirés vers le bas par les assureurs…) et que seuls les vaccins permettaient de gagner beaucoup d’argent…..cqfd. Et quelques temps après cette lecture, le bon vieux DTPolio est devenu un « pentabidulle » ou un « hexamachin ».

    • Il paraît qu’un des clowns à la tête d’une de ces entreprises mafia a vendu 60% de ses actions. Preuve de confiance dans son entreprise !

  19. Si je comprends bien, pour pouvoir accélérer l’arrivée des vaccins, il ne faut pas qu’il existe un traitement. Donc HCQ+A n’existe pas d’après Castex, Véran et l’OMS. Et les milliers morts qui découlent de ce contre vérité? Ne vous inquiétez pas, ils étaient pour le plupart déjà très vieux ou malades donc pas de problème.

    • sauf qu’on, n’a pas le droit de le dire, dans mes réseaux je n’arrive à rien faire passer. Ils rigolent et me croient complotiste. Comment peut-on être aussi ignorants? Cela en devient du négationnisme. Etonnant comme ces deux mots reviennent sans cesse autour de la covid…

      • En voyant Sylvie dans le désarroi j’ai eu de la peine, et je me suis dit que j’allais lui écrire une petite bafouille.

        Il y a plusieurs angles d’attaque sous lesquels on peut aborder notre sujet avec une personne bloquée.

        On peut s’étonner ou feindre la surprise, que la personne soit assez naïve pour faire confiance à Macron et à ses acolytes, qui mentent comme des arracheurs de dents, tout comme leurs prédécesseurs d’ailleurs ou tous les prétendants au trône suprême, à faire partie de la cour. C’est bien connu ou ne serait-ce pas admis communément, même si les gens ont tendance à l’oublier quand justement il aurait le plus besoin de l’avoir à l’esprit, c’est franchement fâcheux. On doit prend un air consterné pour exprimer cela et observer la réaction de la personne. Avec un peu de chance, à défaut d’être choquée, elle pourra être étonnée, pour un peu elle en viendrait à douter sans savoir de quoi au juste pour le moment.

        Si elle vous dit qu’elle n’attendait pas un tel comportement de votre part, vous pourriez lui répondre qu’elle n’est pas à votre place, parce qu’à la vôtre, vous n’avez besoin de personne pour penser à votre place, et vous êtes prêtes à discuter de ce sujet avec n’importe qui en examinant tous les arguments en présence sans a priori. Après elle ne pourra pas vous opposer que vous manqueriez d’ouverture d’esprit.

        Si cela ne prend pas, on peut ajouter en feignant de s’interroger soi-même, que cela n’empêche pas d’avoir sa propre idée sur la question, non ? En général ou souvent ce sera non, parce que c’est le genre de personne qui évite de réfléchir à ce genre de question, parce qu’elle sait qu’elle n’est pas en mesure de savoir quoi en penser ou elle ignore où chercher, de préférence elle adopte l’idée dominante qu’on lui sert sur un plateau, c’est économique, confortable et rassurant.

        Comme cette personne n’est pas plus idiote qu’une autre ou que vous, elle peut y arriver, car vous n’avez pas de gourou ou de maître à penser. Vous manifestez là un acte d’indépendance et de liberté qui peut vous élever au rang des êtres conscients, qui permet d’accéder à un niveau de conscience supérieur, ce qui procure une grande satisfaction et ne rend pas belliqueux ou haineux, entre autres avantages, c’est tout du moins la réflexion que vous pouvez vous faire silencieusement. Etre lucide, c’est avoir une vision globale ou universelle, tout en ayant conscience de la place où on est, de notre comportement et de ce qu’il induit, ce qui arrive souvent à retardement.

        Il faut donner goût aux gens de prendre conscience d’eux-mêmes, de la société, qu’ils jouent un rôle dans la société, et qu’il est préférable qu’ils jouent leur propre personnage, plutôt que la partition qui leur est imposé. Ils maîtriseront mieux leur destin, ils pourront agir pour l’orienter dans une direction favorable à l’épanouissement de la société et de chaque citoyen individuellement, après tout, n’est-ce pas notre souhait à tous le plus cher ?

        Sinon, il reste les arguments chocs, du genre : Ils font la chasse aux clusters, mais ils ne voient pas d’inconvénient à ce qu’il y en ait un à chaque rame de métro, de RER ou de train ! C’est se foutre littéralement du monde ou nous prendre pour des cons ! C’est vrai oui ou non ? Difficile à nier. Des centaines de millions de personnes ont été soignées dans le monde avec différentes molécules, et on nous dit qu’il n’existe pas de traitement. Là aussi ils nous prennent ouvertement pour des demeurés, c’est intolérable. Il faut un électrochoc à ce stade-là. Imaginez qu’ils admirent quelqu’un et que cette personne pense comme vous, je vous parie qu’incessamment sous peu ils se raviseront. Il n’y a que les imbéciles qui ne se trompent jamais.

        Pour vous détendre un peu.

        Existe-t-il aujourd’hui des gens heureux ? Même les supers riches ne le sont pas.

        J’ai regardé par hasard un documentaire sur les folies des milliardaires, dont celles de posséder un yacht de luxe. A un moment dans un salon, le caméraman s’est arrêté sur un immense écran plat. Et qu’y avait-il à l’écran ? Un match de football ! Par une journée radieuse, pour passer son temps à regarder un match de football dans la baie de Saint-Tropez à bord d’un yacht de plusieurs millions de dollars, il ne faut pas être très bien dans sa tête ou il faut sacrément s’emmerder, moi cela ne m’arrive jamais, je suis trop pauvre… sauf d’esprit !

  20. Précision sur mon commentaire précédent : voici le premier paragraphe, qui manque :
    L’utilisation de la chloroquine a pourtant déjà permis de limiter le nombre de morts à quelques centaines dans au moins un pays dont le protocole gouvernemental préconise depuis plusieurs mois, dès les premiers symptômes, la chloroquine et l’azithromycine associées au zinc et à la vitamine C. Ce pays a de surcroît décidé d’inclure également le traitement des personnes asymptomatiques détectées positives. Dans ce pays, où le port du masque est obligatoire dans l’espace public, chacun peut se procurer ces médicaments en pharmacie, sans ordonnance. La seule difficulté d’approvisionnement provient de l’interdiction du gouvernement français d’exporter la chloroquine du fabricant français Sanofi (nom commercial : Plaquénil)
    http://www.santepublique-editions.fr/objects/PROTOCOLE-COVID-19-2020-JUNE-08.pdf
    .

  21. Plutôt que de laisser mourir 46 000 personnes en attendant des résultats d’études “randomisés” à l’instar de ce qui s’est passé en France, le Conseil scientifique de ce pays a relevé que “Malgré l’insuffisance de données probantes, la chloroquine réduirait de façon empirique la charge virale du SARS-COV 2 et contribuerait à réduire sa contagiosité, si le traitement est initié tôt. D’où la proposition de généraliser le traitement et inclure les cas COVID-19 positifs asymptomatiques”. Les membres du Conseil scientifique, nommément cités, retiennent également que certaines études “montrent une synergie d’action entre les propriétés antivirales/antibiotiques et immunomodulatrices” respectives de la chloroquine et de l’azithromycine. Et ils recommandent un bilan cardiaque de base (électrocardiogramme) pour tous les patients symptomatiques “pour éliminer une contre-indication à la chloroquine/hydroxychloroquine”.

    Et en effet ! Exposer 100 % des malades à un risque de mort par étouffement ou à subir de graves séquelles s’ils survivent à l’intubation et à la mise en œuvre d’un respirateur artificiel, sous prétexte que certains d’entre eux présentent une contre-indication à la prescription de chloroquine en raison de leurs antécédents cardiaques, n’est-ce pas le plus aberrant des protocoles, que les autorités françaises ont imposé au corps médical ?

    Alors que la France n’a toujours pas dévoilé le nombre de décès à domicile, dont le décompte avait pourtant été annoncé pour la fin juin 2020, la persistance des autorités françaises à imposer ce protocole inique qui nous ramène 200 ans en arrière, lorsqu’aucun traitement n’était connu contre les épidémies, est d’autant plus scandaleuse que le directeur général de Sanofi a proposé de délivrer gratuitement 150 millions de doses de Plaquénil ! (voir la revue de presse vidéo du 4 mai 2020).

    Autre aberration : à présent que les masques sont disponibles, que leur efficacité à condition que tous soient masqués a été prouvée par le faible nombre de morts dans les pays qui en ont fait un usage généralisé dès le début de la pandémie, que le gouvernement français les a rendus obligatoires dans l’espace public et en entreprise, pour tenter de stopper complètement la circulation de ce virus dont on sait désormais qu’il est dans l’haleine de personnes qui peuvent avoir été contaminées à leur insu, n’ayant elles-mêmes aucun symptômes, qui donc se transmet par le simple fait d’ouvrir la bouche pour parler à quelqu’un, pour respirer quand on fait du sport ou pour chanter, ce sont des citoyens et quelques médecins qui diffusent de fausses informations selon lesquelles le masque serait plus dangereux que le virus ?!

    La France ne doit pas se contenter de tests par prélèvements naso-pharyngés, puisque que l’on sait désormais que ce coronavirus ne reste dans les fosses nasales que 5 à 7 jours après la contamination ? En Corée du Sud, où tout un chacun peut librement se faire tester, trois prélèvements sont réalisés : naso-pharyngé, en fond de gorge et par un crachat, de sorte d’éviter les faux négatifs, et toute personne détectée positive reste confinée seule durant 14 jours en prenant de la chloroquine !

    L’ex Premier ministre et le ministre français de la Santé ont souvent répété que nous ne pouvions pas rester éternellement confinés et que pour relancer l’économie, il nous faut “vivre avec le virus”. Mais interdire au corps médical de délivrer un traitement aux personnes testées positives, tout en les renvoyant chez elles, où elles contaminent leur famille, et interdire la délivrance aux malades symptômatiques de soins qui ont prouvé leur efficacité dans plusieurs autres pays, n’est-ce pas cette stratégie insensée qui a conduit la France à devenir le 4ème pays le plus contaminé au monde par le nombre de cas avérés (1 458 999 cas, juste derrière des pays au moins trois fois plus peuplés, selon L’Obs, 12/11/2020, p. 59) ? [Màj 19/11/20 : “La France franchit le cap des 2 millions de cas”, L’indépendant 18/11/20, p. France International]

    L’hydroxychloroquine combinée à l’azitromycine est efficace à condition de la donner tôt. Et quand bien même s’agirait-il d’un effet placebo, n’aurait-il pas mieux valu l’administrer depuis la fin du premier confinement en mai 2020, et dans tous les clusters de l’été dernier, plutôt que de se retrouver là où nous en sommes en novembre 2020 ?

    En agissant comme il le fait, notre Gouvernement condamne à mort les 1 % de nos concitoyens qui sont susceptibles de développer une forme grave de la maladie Covid-19, étrangle les entreprises qui ne peuvent plus fonctionner en raison du reconfinement depuis début novembre 2020 et rend la France ingouvernable en ouvrant un boulevard à ceux, nombreux, qui ont contesté le port obligatoire du masque parce qu’ils sont persuadés qu’il préfigure la contrainte d’accepter le vaccin quand il sera disponible.

    À ceux qui pensent et diffusent l’idée que “le masque ne sert à rien” parce que “le virus est si petit qu’il passe au travers”, je me permets de rappeler qu’un virus ne peut pas survivre hors d’une cellule hôte et que, si le coronavirus du Covid-19 est capable de survivre en dehors de l’organisme humain, c’est parce qu’il s’encapsule dans l’eau que nous exhalons en respirant (et qui se retrouve en buée sur les lunettes quand nous mettons un masque) puis se combine dans l’air avec des poussières qui, elles, sont bel et bien arrêtées par le masque. C’est la raison pour laquelle le masque procure une réelle protection contre la propagation de l’infection, mais à condition que toutes les personnes en présence soient masquées.

    Pour ceux qui pensent que le Gouvernement veut notre peau avec ce Covid, alors le port du masque est la seule action responsable qui ne les rende pas complice de ce meurtre de masse en contaminant eux-mêmes leur propre famille à la maison et ceux que qu’ils rencontrent quand ils sortent, car ils peuvent, comme une personne contaminée sur deux, être asymptomatiques et donc infecté-e-s sans le savoir, et ils propagent alors le virus à leur insu.
    Signé : Annie Lobé, journaliste scientifique indépendante
    http://www.santepublique-editions.fr/covid-19.html

    • J’ajouterais que si le masque ne sert à rien, pourquoi en portent-ils dans les hôpitaux ? Chirurgien, mes patients auraient-ils apprécié que je n’en mette pas ? Un médecin belge va être poursuivi pour avoir contaminé plus de 100 patients : il ne portait pas de masque. Le problème est que le masque ne protège pas soi-même, mais les autres, et là on peut tomber dans un débat sur l’individualisme, l’égoïsme (je vais me faire incendier). Certains parlent d’atteinte aux libertés individuelles (tout en mettant leur ceinture de sécurité), nous nous parlons de santé pour tous, normal qu’il y ait opposition quand on ne parle pas de la même chose.

      • Peut-être ne faut-il tout de même pas considérer l’ensemble de l’espace public comme une gigantesque salle d’opération. D’ailleurs notre faible tradition de port du masque ne se traduit nullement par un déficit d’espérance de vie, tout comme le port du masque de plus en plus excessif au cours de cet été n’a en rien, ne serait-ce que freiné l’épidémie automnale, même dans les Ehpad où il était désormais généralisé. Enfin rappelons que les commerces de tabac et d’alcool sont jugés essentiels alors que leur consommation excessive leur fait attribuer plus de 90000 morts dans les bilans annuels, tout comme 95% des décès annuels ne seront pas influencés par le port du masque… sauf peut-être dans les salles d’opérations.

      • Sauf qu’en cas de chirurgie patient et chirurgien sont très proches avec de gros risques de projections . Rien à voir avec la vie courante. En plus il s’agit d’un virus et les masques ne sont pas faits pour cette protection, c’est bien indiqué dans la notice. Enfin aucune étude ne prouve l’efficacité de ces masques, bien au contraire .
        https://thefederalist.com/2020/10/29/these-12-graphs-show-mask-mandates-do-nothing-to-stop-covid/#.X7V-qOpxG2A.twitter
        https://notrickszone.com/2020/11/19/new-controlled-study-finds-wearing-no-mask-in-public-prevents-covid-infection-as-often-as-wearing-one-does/
        https://www.acpjournals.org/doi/10.7326/M20-6817
        Il semble concernant le sars cov 2 que le lavage des mains est une protection efficace, on retrouve beaucoup de virus dans les selles, et dans les égouts. On peut même y suivre l’évolution de l’épidémie !
        https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid155363/surveillance-des-traces-du-virus-sars-cov-2-agent-de-la-covid-19-dans-les-eaux-usees-etat-d-avancement-du-deploiement-du-reseau-sentinelle-a-l-echelle-nationale.html
        Combien de gens se lavent les mains à la sortie des toilettes ? ou ne font que passer leurs mains sous l’eau ? Gare à la poignée de la porte de sortie !

      • En salle d’hôp, l’air est vérifié grâce à des analyses faites par l’Infirmière hygiéniste sous la responsabilité du service technique et du Pharmacien PH.
        (notons que les filtres à air sont nettoyés et vérifiés eux aussi.)
        De même que la stérilité des outils utilisés, des surfaces (lit, tables, paillasses).
        Le malade est « préparé » afin de limiter le nombre de bactéries qu’il pourrait véhiculer.
        Le Chirurgien est également habillé de façon stérile (enfin le plus proche du stérile) ainsi, que ses aides.
        Il y a des champs opératoires stériles.

        Tout ceci pour éviter non pas un pauvre virus, mais les BMR, cauchemars des hôpitaux.
        Regardez donc sur vos boites de masques FFP2 (les plus couramment utilisés, les masques chirurgicaux étant largement moins efficaces):
        « L’utilisation de ce produit n’élimine pas le risque de contracter une maladie aéroportée ou une infection. Mais peut être utilisé pour protéger le porteur contre les aérosols à particules solides et non volatiles dans la limite d’une taille de 0,6 μm »

        Pour le reste, je ne veux pas entrer dans la polémique ni les études sur l’efficacité de ces masques.
        J’ai lu et relu tant d’études disant chacune le contraire de l’autre, parfois de façon logique et pourtant infirmées par des études paraissant toutes aussi logiques, que je ne veux pas prendre partie.
        Je reste néanmoins dubitative sur leur utilité même si je ne nie pas qu’ils puissent réduire la charge virale.
        Une personne fragile peut vraisemblablement être malade avec de graves symptômes avec une faible charge virale inhalée, alors qu’une personne en bonne santé peut vraisemblablement être asymptomatique après en avoir inhaler davantage.

    • D accord avec votre raisonnement sauf pour le masque. Je vous explique. Admettons une salle ou l on est 10 personnes. Entre ces personnes il y a un malade. 5 de ces personnes veulent se proteger et mettent le masque. Les cinq autres ne veulent pas se proteger se disant que si l on chope le virus tant pis. Le malade fait partie des personbes ne voulant pas porrer de masque. Les cinq personnes portant le masque sont protégé, les cinq autres du coup sont contaminé. Ils ont choisi de prendre le risque. Ne doit on pas dans une démocratie avoir le choix ? Idem pour le vaccin !

      • Le masque protège les autres et diminue la propagation. Si quelqu’un postillonne en face de vous, le masque ne protège que sur 20cmx10cm, tout le visage et les habits prennent. Dans l’exemple 10 sont contaminés, pas 5. Sans masque, ce n’est pas vous qui décidez de prendre le risque, c’est en face qu’il a décidé de vous faire prendre le risque. Non malade, vous n’êtes pas dangereux et ne faites prendre aucun risque aux autres en vous promenant sans masque dans les rues. Par contre vous, vous aimeriez qu’en face, s’il est malade, il en porte un, et comme vous ne savez pas qui est malade, qui ne l’est pas, vous préférez que tous en portent. On ne peut faire confiance aux seuls malades pour en porter un, c’est trop grave, d’autant plus qu’il peuvent être malades sans le savoir. Et si vous préférez qu’en face ils en portent plutôt que de vous contaminer, la correction est de faire pareil, même si je le reconnais, on préfèrerait tous ne pas en porter.

  22. Je suis de près ce qui se passe en Polynésie française. Heureusement qu’il y a des médecins qui soignent car la situation y est catastrophique ! La Polynésie n’a que 280.000 habitants répartis sur 41 îles. Le taux de mortalité y est de 2200 pour 100.000 habitants contre dans cette même région de l’Océanie : 3,5 pour l’Australie, 0,5 pour la Nouvelle Zélande, 0,08 pour la Papouasie Nouvelle Guinée, 0,2 pour les Fidji ! Comment est-ce possible ?

    • Je me suis trompé 350 pour l’Australie, 50 pour la Nouvelle Zélande, 8 pour la Papouasie Nouvelle Guinée, 20 pour les Fidji

      • Bonjour Silvano. J’allais vous demander de quels chiffres vous parlez (mortalité globale ? Covid ?..). A ce jour, Polynésie Française : 61 décès, 12 362 positifs, soit 0,5% (contre 2,2% France, décès/positifs). Bénéfices du traitement ?

        • Grosso modo, à court terme :

          Laxisme – liberté en Polynésie : 200 décès par million d’habitants.

          En métropole, avec de trés « chieurs » et ruinex … AUTISTES … près de … 600 par million !

    • La situation de soin n’est pas la situation réelle. D’ailleurs on porte le masque dans les salles d’hop, peut être certains services mais pas dans le reste de l’hôpital.

      Il y a une différence entre l’acte de soin ou vous êtes proche de votre patient et l’acte de la vie courants ou vous êtes à distance raisonnable (hors de la zone de sécurité). Je préfère, et de loin, que mon médecin se lave les mains entre chaque patient qu’il ne porte un masque. c’est le lavage des mains du médecin qui a sauvé le plus de vie, pas le port du masque.

      Et même en dehors de l’épidémie, je connais peu de gens qui me postillonnent dessus, hors ceux que j’ai dans mon cercle d’amis. je trouve dommage cette culpabilisation, le masque protège les autres. L’étude danoise semblent montrer que non.

      La médecine, de mon point de vue, devrait s’attacher à soigner avant d’imposer le masque à tout le monde. qu’ils soignent les gens avec autre chose que le doliprane, ensuite je pourrais commencer à écouter ce qu’ils ont à dire.

      Le masque je le mets dans les situation ou il y a des gens, pas pour les protéger (puisque je ne suis pas malade et que, même si je l’étais vraiment sans le savoir, les asymptomatiques et pauci symptomatique ne sont pas contaminant) mais pour rassurer les gens qui ont peur, cette peur distillée par à peut près tout le monde, qui (peut ?) causer un effet nocébo et rendre les gens malade de rien sinon de leur peur.

      enfin, juste une question : si le virus se retrouve dans la buée des lunettes, dans notre respiration, en quantifié suffisante pour contaminer une personne jusqu’à 1 mètre, pourquoi se faire ch*er à aller le chercher tout au fond de la fosse nasale ? il suffirait de souffler sur un linge. le fond de mes fosses nasales est peu en contact avec les gens que je croisent

    • Le SARS-COV-2 n’est pas un problème insurmontable pour les scientifiques et la connaissance scientifique pour un traitement (hors vaccins), c’est bien un problème de corruption au niveau national, européen!
      Hold up n’est pas tout à fait adapté, mais il a le mérite d’ouvrir la discussion, de mettre en avant les problèmes et de les faire connaître au grand public en obligeant les manipulateurs à s’exposer à le contester de manière peu crédible.

      • On pourrait dire que les pouvoirs publics, qui disent s’occuper du problème, ne s’en occupent pas, ils s’en remettent aux laboratoire pharmaceutiques. Ces derniers ne s’intéressent pas aux molécules du domaine public, que les autres commercialisent, mais uniquement aux nouvelles molécules, qui remboursent les études et plus. Dans l’urgence, cela ne peut fonctionner, en plus quand certains lobbies arrivent à bloquer politiquement les velléités de particuliers plus concernés par les patients que par l’industrie du médicament.

    • Pourquoi ne pas envoyer cet article à l’Ordre des Médecins, qu’ils se réveillent un peu ?
      Qu’est ce qui empêche de soigner massivement, dès le tout début, avec macrolides + zinc , en dehors de tout débat sur l’HCQ ?
      Pourquoi cette folie de NE PAS SOIGNER avec ce qui semble marcher ?
      Je vais virer complotiste à mon tour !

      • oui, excellent! en ajoutant,
        « Au vu de toutes les preuves contenues dans cet article, nous informons l’ordre qu’il ne nous est plus possible de déroger au serment d’Hippocrate pour se soumettre à des interdictions contraires à la déontologie.
        De meme nous inviterons tous nos collègues à suivre la meme démarche. »
        Avec le plus de signatures possibles. Et copie au Ministre de la Santé Véran.
        Et cpc à Raoult
        Cette interdiction a déjà causé 4000 morts dans le monde! Finalement pourquoi plions-nous l’échine à ce point? Cela est bien préoccupant à vrai dire.

    • les preuves sont écrasantes! Alors, avez-vous un plan concret? C’est bien beau de bavarder, mais ça ne nous redonnera pas le droit de prescrire, ce que nous voulons en notre ame et conscience. Il faut catégoriquement refuser toute interdiction de prescrire hors amm

      • J’adhère totalement à toute les remarques dans les encarts bleus. Je pense que les labos aussi car il me semble avoir lu quelque part que dans les contrats d’achat (300 millions de dose vendues à l’UE), les labos se déchargeaient sur les Etats acheteurs concernant les risques. Ce qui prend des années ne peut se faire sans danger en quelques mois, les accidents tardifs de certaines vaccinations sont légion. Il y a aussi les manières de l’Etat : en 2009, il a fortement conseillé le vaccin H1N1. Parmi les vaccinés, 60 jeunes souffrent maintenant de narcolepsie, ils doivent être indemnisés par l’Oniam. Cette indemnisation est refusée pour 1/3 d’entre eux, au prétexte que leurs symptômes sont apparus plus tard que pour les autres ! Un scandale. Voilà avec quels motifs on se décharge. Oui c’est le vaccin, mais trop tard pour vous, il y a prescription, fallait tomber malade plus vite

  23. Dommage de terminer cette intéressante réflexion par une célébration de plus du culte du méprisable Louis Pasteur dont le Dr Maudrux ne semble donc pas connaitre quelle fut sa vraie vie d’homme de cour impériale napoléonienne où il faisait mousser « ses » recherches « empruntées » à d’authentiques chercheurs.
    Alors qu’on va essayer de nous imposer un dangereux vaccin, il est pourtant plus que nécessaire de détruire le culte pasteurien et ses nombreuses séquelles mortifères qui persistent.

    • Quel rapport ? Est-ce que je parle de Pasteur, des vaccins ? Je cite une phrase, que la littérature attribue selon les sites, à 3 auteurs, avec chaque fois une petite nuance, en donnant la version que je préfère, en tant que médecin, de plus, ce n’est pas celle de Pasteur !

  24. Plusieurs critiques :
    1)C’est vous et Mr Raoult qui prétendez que Chloroquine marche mieux que placebo. Or toutes les études contre placébo (Dont Mr Raoult est un expert puisqu’il a publié avec ses Esclaves des milliers d’etudes contre placébo dans le passé) n’ont pas montré de bénéfice
    2) L’analyse statistique que vous ne semblez pas bien connaître est une part incontournable des études contre placébo
    3) L’etude des statines que vous citez et vous n’avez pas bien lue est en effet extraordinaire car c’est grâce à la randomisation contre placébo qu’elle a pu démontrer magnifiquement que les effets indésirables attribués aux statines étaient liés à l’Effet NOCEBO colportés par les médias complotistes. Ca nous grattouille davantage quand on mange de la tête de veau à la vinaigrette , surtout si on lit les notices après avoir écouté certains médias . Relisez la je vous prie

    • Non j’ai bien lu. Si l’effet nocébo est l’alter-égo néfaste de l’effet placébo, personnellement je garde, pour plus de compréhension (qui sait ce qu’est l’effet nocébo ?), sous l’appellation placebo, les effets positifs et négatifs d’une substance inerte.C’est en fait la même chose : tout placebo peut améliorer des troubles ou en créer, par le même effet, vous jouez sur les mots, car il n’en reste pas moins que avec une étude placebo, si le placebo a un effet (+ ou _), et que la substance active donne le même résultat, c’est qu’elle a aussi un effet + ou -.
      On l’a vu, comme vous le dites, l’analyse statistique est une part incontournable des études, quand elle vient voler au secours des auteurs pour démontrer ce qu’ils croient, pas toujours ce qu’ils voient.

    • Vous faites partie monsieur Stéphane S. des rares intervenants de ce blogs qui viennent futilement contester les thèses qui sont ici développées, donnant même des leçons de statistiques qui relèvent uniquement de l’argument d’autorité.
      Il y a dans l’actualité, une grande publicité sur l’efficacité des vaccins « démontrée » par les essais de phase 3 actuellement pratiqués, en double aveugle, sur une multitude de vaccins qui se battent pour obtenir le score le plus important possible après seulement quelques semaines de recul. Personne ne doute que dans les mois qui viennent une énorme pression sera faite pour que des milliards d’humains (et notamment les plus solvables) acceptent de se faire injecter ces précieux liquides (pourquoi pas 2 fois par an en février et en septembre). Malheureusement l’innocuité de moyen ou long terme sera encore inconnue malgré le blanc-seing accordé par l’EBM. Cette pression sera exercée par les mêmes qui ont déconseillé (comme vous-même) puis interdit un traitement sous le prétexte de la potentielle dangerosité d’un traitement pourtant prescrit, et surveillé depuis des décennies avec une très large population mondiale. Rappelons que l’argument massue était que 98% ou 99%.(on parle aujourd’hui de presque 100%), guérissent de toute façon, les autres étant vraisemblablement menacés à brève échéance à mourir pour d’autre(s) cause(s). Qui peut soutenir que ces futurs vaccins pourraient par ignorance (voire pour les « complotistes » par malveillance) se révéler à long terme plus mortels que la maladie qu’ils sont censés combattre. J’espère que, conforme à votre discours habituel, vous serez un intraitable défenseur du principe de précaution pour ceux qui préféreront le faible risque de la maladie contre l’inconnu de ces vaccins. Cependant quelque chose me suggère que vous enfourcherez sans vergogne le cheval de la responsabilité sous le prétexte de la protection de nos anciens qui pour la plupart (dont moi) ne vous demandent rien. Ils sont , vous le savez cher Stéphane en tant que brillant statisticien, bien plus menacés par les cancers, maladie vasculaires, voir les causes choisies librement comme le tabac, dont le commerce est jugé actuellement essentiel, (alors que le ministère de la santé lui attribue 75000 morts annuels, par calcul de surmortalité).
      Un exemple chiffré, pour alimenter vos exercices de statistique, en Bretagne où j’habite : chaque année plus de 600 personnes de moins de 65 ans se suicident annuellement, à ce jour le terrible Covid19 a fait 16 victimes de moins de 60 ans et 44 victimes entre 60 et 70 ans… J’espère ne pas être contraint à la vaccination, comme je suis aujourd’hui contraint de rester dans un rayon d’un kilomètre.

  25. je suis retraité mais j’essaie de me tenir au courant des nouvelles médicales comme je le faisais lorsque j’exerçais..
    Je lis régulièrement vos billets et partage pleinement vos avis avec un petit regret quand même.
    Le mot Covid n’est-il pas du genre féminin et ne vaut-il pas mieux dire et écrire la covid que le covid ?
    Bien confraternellement.

      • Chaque fois que je lis « la Covid » , je pense aux patients qui féminisent certains mots : par exemple , « la testicule » …
        ( par analogie au synonyme familier de cette partie de l’anatomie )
        Y aurait-il une Covid dans le potage ?
        Mme Carrere d’ Encausse part-elle en Covid ? est elle une casse-Covid ? ou a-t-elle simplement des Covid ?

        • C’est pourtant une simple question de logique
          Le d signifie disease en anglais et de toute façon en français LE maladie n’existe pas.
          En sus le SRAS Cov 2, à l’origine « en 2019 » toujours mystérieuse, c’est un des deux « grands-pères », sinon un des quatre « arrière-grands-pères » des nombreux variants actuels qui feront probablement encore des petits plus ou moins dangereux qui se marieront avec d’autres coronavirus.

          • Si vous avez lu l’article que je cite, c’est effectivement maladie qui a orienté Mme D’encausse, qui a oublié que maladie vient de mal = le mal = masculin. C’est le virus, le corona, le mal, donc 3 bonnes raisons pour dire le Covid.

  26.  » Malheureusement il semble que ce ne soit plus possible chez nous, la liberté de prescrire, donc de soigner, n’étant plus comme les autres libertés un droit, mais une concession du pouvoir. »
    quoi ! ! !
    mais les autres libertés sont devenu comme votre fameuse « liberté de soigner » une « concession du pouvoir. » !
    de quels droit voudriez vous être traités d’une manière différente de vos autres concitoyens ?

    • Sans jeu de mots, votre question comportait la réponse qu’il y avait lieu de lui apporter.

      La question qu’on devrait tous se poser, ne serait-elle pas celle-ci : Pourquoi ceux qui sont censés incarner et défendre nos libertés ou combattre pour en conquérir de nouvelles depuis la deuxième moitié du XIXe siècle, j’entends le mouvement ouvrier, a-t-il déserté ce combat ou plutôt pourquoi a-t-il cautionné ceux qui les piétinent aujourd’hui, imitant ceux qui représentaient les intérêts des classes moyennes et qui de nos jours incarnent exclusivement ceux de l’oligarchie financière ? Je ne cite pas de noms ou je ne nomme pas de partis politiques pour qu’on ne m’accuse pas de me livrer à de la propagande, je me borne à un constat.

      Notre problème et celui de l’humanité toute entière, c’est qu’il n’existe plus d’opposition organisée digne de ce nom qui soit en mesure de rassembler la classe ouvrière et les éléments progressistes ou humanistes des classes moyennes pour empêcher que nos droits sociaux et démocratiques disparaissent au profit d’une société déshumanisée et totalitaire. Tous ont trahi l’idéal de liberté, notamment, dont ils se réclamaient.

      C’est ainsi qu’à bien des égards, on se retrouve face à une situation qui rappelle celle qui prévalait au XVIIIe siècle, en présence d’un régime similaire à une monarchie absolue, quand le peuple était dépourvu de toute représentation politique pour faire valoir ses droits sociaux et démocratiques, livré à un pouvoir autoritaire ayant droit de vie et de mort sur ses sujets.

      Il n’y a pas à chercher bien loin pour découvrir l’origine de la crise politique actuelle et de cette machination au coronavirus. Il suffit pour la trouver d’observer l’orientation de la politique économique adoptée par tous les gouvernements successifs depuis 40 ans. Elle figure également dans Le Capital de Marx et Engels. Mais vous la trouverez aussi dans les publications du Forum économique mondial, où il ressort clairement que la satisfaction des besoins sociaux et des aspirations démocratiques légitimes de 7,6 milliards d’habitants sont incompatibles avec l’existence du système économique en vigueur que l’oligarchie financière entend pérenniser et adapter pour en être l’unique bénéficiaire, d’où l’accroissement sans limite de son pouvoir économique et politique au détriment du reste de la population, qui au mieux doit être réduite en esclavage, au pire doit drastiquement diminuer car inutile et nuisible (Laurent Alexandre), objectif qui dans les deux cas ne peut être envisagé qu’en recourant à un régime totalitaire, et la boucle est bouclée ou tout s’explique très simplement pour peu qu’on s’en tienne à la réalité…

  27. Pour un regard neuf et une analyse plus approfondie des statistiques et de leurs techniques, lisez « Le cygne noir – La puissance de l’imprévisible » de Nassim Nicholas Taleb. Décoiffant.

  28. Mais pourquoi donc le pr raoult refuse de nous donner le suivi de ses patients covid qui n ont pas pris HCQ??il en a plusieurs centaines..
    On pourrait enfin comparer…deux populations comparables et éliminer les biais de selection

    • mais oui …c’est bien sur…reprenons toutes les études du Pr raoult, il nous faudra 6 semaines pour avoir une idée plus précise sur les performances de l’HCQ …
      alors que le remdésivir, jugé toxique après étude randomisé en double aveugle, est proposé gratuitement à nos hopitaux par l’union européenne !!

    • Je précise le précédent post. Le jour où les médecins disent haut et fort qu’il ne s’agit pas d’une simple controverse médicale mais que ce sont des crimes de masse qui ont été commis (en attaquant la liberté de prescription et en provoquant des euthanasies massives dans les maisons de retraite par injection de Rivotril sans consentement des malades ni des familles), toute cette saloperie s’arrête immédiatement car vous donnez aux forces militaro-judiciaires le droit de mettre le pouvoir aux arrêts pour sauver la nation. Médecins, c’est à vous de bouger, maintenant, avec clarté, sur le support de votre choix. Dépêchez-vous avant qu’il ne soit trop tard!

  29. Un exemple, vous me reprenez si nécessaire.

    Une personne testée positive va être soumise au traitement du Pr. Raoult, puis testée négative quelques jours plus tard.

    On pourra en déduire que c’est : soit le traitement qui a tué le virus, soit les anticorps que cette personne a développés naturellement. Quelle sera la bonne version ? Personne n’en saura jamais rien (Là je m’avance peut-être ?), admettons-le pour notre démonstration.

    En revanche, quand comparativement à d’autres unités de soins, à l’IHU de Marseille il y a beaucoup moins de patients ayant reçu le traitement du Pr. Raoult se retrouvant en réanimation ou qui décèdent, là on doit en conclure que ce traitement fonctionne.

    Pas besoin de calculs savants ou d’études scientifiques à rallonges, pas besoin non plus de sortir d’une grande école ou d’être médecin pour observer que ce traitement est efficace, on en a la preuve sous les yeux, l’affaire est classée.

    • c’est tellement évident, et que peut on déduire du comportement politicomédical français que nous endurons depuis 8 mois?

    • Les détracteurs de Raoult vont vous dire :
      1) Qu’il exclut de ses expériences tous les cas graves
      2) Qu’il n’y a pas de service de réanimation à l’IHU (et que donc les malades, quand ils meurent, n’entrent pas dans les chiffres de l’IHU)

      Véridique : ce sont les deux principaux arguments dans les commentaires contre les données que vous mentionnez.

      • Qui vous a parlé d’expériences ? J’ai évoqué ce qui avait été observé, des patients testés positifs qui avaient été traités…

  30. Le résultat d’une étude randomisée même bien conduite peut aboutir à des résultats opposés selon le recrutement des patients.

    Tous les médecins praticiens connaissent le valaciclovir et son excellente efficacité pour prévenir par exemple les complications du zona….si on le prescrit dans les 48 à 72 heures qui suivent l’apparition des symptômes recommande le Vidal, sinon…..

    Alors imaginons deux études randomisées double aveugle contre placebo portant sur le valacviclovir dans le zona, suivant que l’on n’inclue que les malades à moins de 72 heures de leurs premiers symptômes, ou les zonas tout venant à 6, 8 10 jours….

    • Il me semble que, par compassion, pour qu’on ne les reconnaisse pas, vous avez changé les noms. (Covid par zona et HCQ par valaciclovir).

  31. Docteur Maudrux
    je lis tous vos écrits et franchement je me demande bien pourquoi vous vous posez autant de questions
    Ne vous a-t-on pas expliqué depuis le mois de février/mars que nos génies politiques étaient conseillés par un excellent comité dit scientifique quasi infaillible
    Ces mêmes « scientifiques » qui vous pondent à tour de bras des chiffres délirants comme des centaines de milliers de décès …. C’est fiable puisque les ordinateurs ont pondu un résultat plus exact qu’une cervelle humaine … un ordinateur ne peut pas se tromper
    Nous, nous ne cessons de nous poser des questions et de remettre sans cesse en cause si la décision que nous avons prise est la bonne, si nous ne nous sommes pas égarés sur un diagnostic … etc
    Vous avez l’intelligence artificielle des ordinateurs qui vous moulinent une réponse en quelques nanosecondes, des smartphones plus intelligents et qui ont une réponse infaillible à tout.
    Reposez vous et laissez les statisticiens s’occuper de la médecine puisqu’ils sont infaillibles
    Je suis retraité depuis 15 ans et franchement je me désole de devoir constater chaque jour la destruction de notre système de santé conscient d’avoir exercer dans une période bénie sans statisticiens, sans ordinateurs ni smartphone qui pensent à ma place …
    Nostalgie ….

    • Je devrais pourtant le savoir que les experts (dans tous les domaines) se trompent toujours. Peut-être que c’est parce que j’ai eu à travailler avec les seuls experts qui ne se trompent pas : ce sont les experts en retraite, en démographie : les actuaires. Il est vrai que leur travail, c’est de prévoir que celui qui a 30 ans aujourd’hui, en aura 60 dans 30 ans, leur marge d’erreur était donc faible. Je n’avais pas de questions à me poser pour vérifier leur travail.

      • Cher Dr Maudrux: désolée, un actuaire peut se tromper, puisque la personne qui a 30 ans aujourd’hui sera peut-être morte avant d’atteindre ses 60 ans. Je suppose que c’est ce que vous incluez dans la « marge d’erreur faible »?
        Ces modélisations à la Fergusson sont une vraie plaie et ne servent qu’à alimenter la folie de nos dirigeants…

        • Vous avez raison, mais il ne se trompe pas, car il en tient compte. Je n’ai pas voulu détailler. Si nous avons 1000 cotisants de 30 ans, nous savons que dans 30 ans nous aurons 1000 retraités moins la mortalité, faible et connue de manière assez précise à ces âges (tranche 30-60 ans). La marge d’erreur est infime. Plus délicat est de calculer qu’ils vivront 20 ans à la retraite (permet de calculer les besoins à 50 ans), l’allongement de la vie étant variable, la marge d’erreur est un peu plus grande. Nous pilotions à 20-30 ans, avec des chiffres allant plus loin. Ceci pour dire que tous les problèmes de retraites étaient connus depuis 30 ans, mais on n’a rien fait, comme toujours en privilégiant le court terme au détriment de l’avenir.

  32. Bonjour,
    toujours aussi intéressant de lire St Maudrux ! Je suis retraité mais très actif toujours un ou deux projets en cours, et aussi quelques livres à écrire et d’autres à lire. Mais il parait que j’appartiens à la classe des vieux fragiles (pardon : les ainés, les anciens). Mais je ne veux pas qu’on me protège, j’ai de bonnes défenses immunitaires, et intellectuelles, et beaucoup de sens critique, je ne crois jamais rien qui ne soit prouvé, et seulement quand tout le monde est d’accord. Autant dire que je ne crois rien de tout ce que j’ai entendu ces mois-ci.
    Je ne suis pas médecin non plus mais j’ai fréquenté les labos pendant plus de 40 ans et je sais ce qu’est une étude en double aveugle ou, comme je le dis en me moquant, en triple borgne parfois ! Et dans ce cas St Random ou pas, la plupart des études que réalisent les labos avant de sortir un médicament ne sont pas fiables car statistiquement, le théorème de Chasles entre autres n’est pas respecté. Et l’on ne sait la dangerosité d’un médicament souvent bien après son lancement, mais comment faire autrement ?
    Mais pour rester dans l’axe des textes de Gérard Maudrux : imaginons que St Ramdom soit obligatoire pour affirmer quoi que ce soit. Alors quand un Ponte de la médecine affirme par exemple que les masques ne servent à rien puis quelque temps plus tard, qu’ils sont utiles même en plein air, ou que c’est dans les cafés que l’on attrape la sale bête, ou que tel ou tel foyer (appelé cluster pour faire intelligent) est du à un rassemblement de jeunes, ces irresponsables, (en fait voici comment ces gens raisonnent : il y a un foyer, alors on regarde et on voit qu’il y a eu dans le coin quelques jeunes fous et folles, qui avaient un peu trop envie de vivre tout simplement, et qui n’ont pas respecté les consignes idiotes… donc c’est à cause d’eux qu’il y a ce foyer. Beau raisonnement ! Belle preuve !). Bref, toutes ces affirmations (Le patron de l’OMS s’inquiète des difficultés que l’on va rencontrer en novembre… qu’est-ce qu’on en a f… de ce type ?). Tous ces gens qui se prennent pour des artistes de cinéma (Avez-vous remarqué : ils ont tous le même costume la même cravate, ça sent l’uniforme ça, la dictature même, les avez-vous vu sourire, (rire je n’en parle même pas)… et qui viennent carrément déprogrammer nos émissions favorites (même si elles sont idiotes on les préfère), tous ces gens qui ne savent pas raisonner et qui préfèrent écouter les modélistes que les observateurs de la réalité, ont-ils fait des études randomisées avant de dire tout ça. Comme le disait mon maître à penser, Pierre Dac : « Il y en a qui auraient mieux fait de la fermer avant de l’ouvrir ».
    Mais attendez, ils vont nous dire, comme le virus s’affaiblit que c’est grâce à eux, car ils s’attendaient à 400000 morts alors en effet comparé à ce chiffre c’est un succès. Quelle outrecuidance de croire qu’on peut empêcher un virus de faire son travail ! Où est la preuve ?
    Tout ça va à l’encontre de ce que j’enseigne depuis un demi-siècle alors je pense qu’il est temps de faire encore un petit livre pour le montrer, et je l’appellerai : « Et pendant ce temps-là, le virus s’amuse ! ».
    Bonne soirée à tous, et pas d’inquiétude on finira tous par mourir, ne serait-ce que d’un manque de savoir-vivre !
    Pierre
    Quant à moi j’ai reconnu dans ce que nous vivons toutes les transgrssions de

  33. Et voilà le Remdesivir randomisé donc approuvé par toutes les autorités qui dévoile son vrai visage. J’avais déjà évoqué il y a 1 ou 2 mois deux cas de dialyses en France, le voila mis en cause par l’ESICM, société européenne de médecins de soins intensifs, qui représente des milliers d’anesthésiologistes, de médecins respiratoires, d’infirmières et autres professionnels des soins intensifs dans plus de 120 pays. Médicament dangereux à ne pas utiliser.
    https://www.reuters.com/article/health-coronavirus-remdesivir-gilead/worlds-top-intensive-care-body-advises-against-remdesivir-for-sickest-covid-patients-idINKBN27T13K

  34. Mon épouse est décédée en Polynésie d’un cancer à 50 ans,
    Nous étions à un stade de morphine où elle devient inéfficace, j’ai réussi à la sevrer en une semaine SANS AUCUNE DOULEUR avec de l’huile de cannabis selon la recette Simpson oil. Ce cannabis n’est pas psychoactif car non décarboxylé. Jusqu’à sa mort, elle etait pratiquement sans douleur, sans constipation.
    La Polynésie est encore la France d’il y a 30 ans, avant que cette dernière ne devienne un enfer comme aujourd’hui.
    Je n’ai rencontré que des super toubibs là bas, pas des vendus péteux craintifs de l’ordre comme ici. Je n’ai jamais caché l’usage de cannabis thérapeutique, personne ne nous a jamais enquiquiné au contraire, la plupart des bons toubibs le savent; en France on nous aurait foutu en taule.
    Son cancer du sein triple négatif avait une chance de 5% avec un traitement expérimental de Tétrahydrate de molybdate d’ammonium pour reduire le cuivre dans l’organisme (maladie Wilson).
    La Polynésie accepta son importation, l’hopital de Tahiti était prêt à en commander aux USA, la france (le haut commissaire – préfet) refusa. Pas de problème, mon pote m’en ramenait dans sa valise diplomatique car je n’allais tolérer rien ni personne pour entraver un traitement pour mon épouse, mais je n’ai jamais oublié qui c’est l’emmerdeur et l’assassin protecteur des intérêts de labos.
    Je ne suis pas médecin mais j’ai un trés haut niveau d’études et j’apprends vite et je suis devenus un expert sur ce cancer, je me suis entretenu avec des sommités qui croyaient toutes que j’étais un professeur.
    J’aime la France, j’aime mon pays mais mon pays n’est plus, il est devenu un ramassis de young leaders et autres traitres dont le seul but est de détruire la nation.
    Théorie du complots? Il n’y a pas plus sourds que ceux qui ne veulent pas entendre, recherchez agenda 2030, Great Reset, le but est d’exterminer les 4/5 d’entre nous d’ici 2030. Justin Trudeau le dit en clair dans une video sur youtube.
    J’aime la France mais vu qu’elle n’est plus, je souhaite que mon fenua se dissocie de ces assassins et devienne indépendante.
    De l’hydroxychloroquine, on en trouve en Polynésie et on trouve de vrais médecins qui traitent plutôt que de vous laisser crever chez vous en attendant d’appeler le 15.
    Au moins les polynésiens ont des couilles, pas comme les métropolitaines couilles molles emmenées à l’abattoir sans qu’on relâche la bride. Vous faites honte à la France.
    Mon âme soeur est morte mais a eu un meilleur traitement en Polynésie et Nouvelle Zélande qu’elle n’aurait jamais pu avoir en France métropolitaine qui ne vous mets que des bâtons dans les roues à tous les étages.
    Et aujourd’hui c’est encore pire en métropole avec le covid.
    Français arrétez de bouffer votre soja et estrogène et redevenez des hommes et réactiver votre dignité, votre cervelle, votre bon sens et faites repousser vos couilles! Cessez d’être des femmelettes!
    Moi je m’en sortirai mais français révéillez vous et faites le ménage radical qu’il y a à faire pour sauver notre pays bien aimé et sauver notre liberté chérie.
    Noël approche; il est peut-etre temps de redécorer les arbres en place publique dans le style de Jacque Callot dans son illustration les pendus.

    • Il a plus que 2 000 fois raison. (sauf lorsqu’il lie le courage aux parties génitales masculines : il peut y avoir des femmes courageuses qui ne soient pas des hommelettes)
      Moi je n’en peux plus d’entendre ici et là et là encore telle ou telle personne qui sent bien que paracétamol, et va crever plus loin, c’est pas de la médecine. Il y a des gens testés positifs. PERSONNE ne prend JAMAIS de leurs nouvelles.
      Il y a des médecins qui soignent? Ah? Vraiment? où? Raoult et son équipe, Peronne, ok. Mais même à Garches, si on est juste « positif », inutile de venir, enfin cela dépend peut-être sur qui on tombe, quelle secrétaire ou je ne sais qui.
      Alors si on est malade, on fait COMMENT? On va voir un toubib, puis un autre et encore un troisième? Bon sang, vous n’êtes pas des canapés qu’on essaie chez But.
      Il y a des lâches? Je leur souhaite un joli procès, j’irai bien faire des listes de « refus d’assistance à personne en danger ». Je sais pas, révoltez-vous au lieu de vous cacher, ce sera le meilleur moyen de protéger les Raoult, Perronne et autres Paillard Franco. Ceux qui soignent en cachette, au bout d’un moment, on finit par se demander qui au concours du plus lâche, gagne. L’Ordre persécute? Vraiment? Non. L’Ordre est lâche, comme tout persécuteur, comme sa naissance l’atteste. Il persécute les solitaires qui osent parler. Que mille, deux mille médecins se lèvent, signent de leur nom et ville et disent : nous, on soigne les gens. Vous n’aurez du paracétamol QUE si vous en voulez. Et les malades sauront où aller. Et L’Ordre fera profil bas, de peur de se faire dissoudre.
      L’ordre attaque Raoult, Perronne et les Fouché? Ah? Et qui attaque Les Lacombe et autres Alexandre pour usurpation du titre de médecin, essais non éthiques, conflits d’intérêt, refus de soin? Il y a matière, et largement.
      Je conseille aux gens qui ne savent où aller ni que faire de dire au pharmacien que leur chien a la gale, et que pas de sous pour aller chez le véto. On marche sur la tête!
      Vous attendez la troisième vague? La quatrième? Quand il n’y aura plus du tout de petits commerces, quand tous les vieux auront tourné dingues? Quand on mettra des masques aux gosses de trois ans? Aux nourrissons? Vous faites quoi au prochain virus? Il y en aura un autre, vous le savez bien, parce que les nouveaux virus arrivent tout le temps. On va recommencer ce cirque? En pire?
      Désolée, Mr Maudrux, mais je n’en peux vraiment plus de toute cette détresse

      • il y a même nombre de femmes qui en ont beaucoup plus que leur congénères masculin, vous avez raison.

  35. Bonjour,
    Vous parlez de Saint Random, il s’agit plutôt du Dieu Random, avec sa religion, l’Ebéhème, ce qui expliquerait que toute contestation est un blasphème.
    Nous sommes revenus à la Sorbonne de l’ancien régimes. quelle tristesse..
    Tout ceci avec un énorme abaissement du corps médical; et dire que de mon temps on brocardait les médecins soviétiques!
    Pour en revenir aux biais de leur « science », je me rappelle une étude publiée dans les années 80 par deux sexologues US. ils avaient lancé une étude de grande ampleur sur la sexualité de la femme enceinte et avaient découvert dans les résultats un chiffre non nul d’immaculée conception, Ils avaient alors dû reprendre une par une les milliers de réponses pour s’apercevoir que leur question introduisait un biais: il était question des rapports AVEC LE MARI, avant, pendant, après la grossesse. une des réponses ne comportait pas de rapports avant la grossesse AVEC LE MARI car elle s’était mariée enceinte d’un tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.