155

Le traitement du Covid existe (1) : Azithromycine

Le traitement du Covid existe, mais on refuse toujours de le voir. Voici pourquoi et/ou comment :

  1. Les macrolides
  2. L’ivermectine
  3. L’hydroxychloroquine
  4. La trithérapie
  5. Les vaccins

Selon la dernière directive de l’HAS de novembre, page 2 : « chez un patient symptomatique, il n’y a pas d’indication à une antibiothérapie en dehors d’une infection bactérienne diagnostiquée ». Ce n’est pas avec cela qu’ils auront un prix Nobel !

Petite histoire : dans les années 75-80, interne en chirurgie, mes nuits de garde étaient la plupart du temps consacrées à réparer ou enlever des estomacs percés dans des ventres pleins d’acides et de matières à moitié digérées, parfois au milieu d’hémorragies digestives cataclysmiques, par en haut, par en bas (et comme disait Chirac, il y a aussi les odeurs). La raison ? Ulcère d’estomac perforé, pathologie très, très fréquente, à cette époque, mortelle sans chirurgie.

Et puis il y a eu deux inconnus, Barry Marshall et Robin Warren, médecins australiens qui ont émis l’idée saugrenue que l’ulcère pouvait être dû à une bactérie propre à l’estomac : Helicobacter pylori, alors que depuis des années il était établi que ces ulcères étaient provoqués par l’acidité et le stress. Ils furent bien entendu moqués par le corps médical, ils étaient considérés comme « folkloriques » par leurs pairs (cela me rappelle quelqu’un), avec un laboratoire commercialisant des antiulcéreux dénigrant avec la communauté scientifique leurs publications (cela me dit aussi quelque chose).

Maintenant on sait que 80 % des ulcères mais aussi 80% des cancers de l’estomac ont pour origine cette bactérie. Depuis leurs travaux (première publication en 1983), les chirurgiens digestifs ont perdu une grosse partie de leur clientèle et les perforations sont reléguées au rayon antiquaires. Ce ne sont pourtant pas des maladies infectieuses à proprement parler, mais les antibiotiques font pourtant merveille.

Pour la petite histoire, pour arriver à se faire entendre, Marshall, en présence d’huissiers, a avalé le contenu un verre de culture de bactéries, a développé en moins d’une semaine un ulcère gastrique, qu’il a ensuite guéri avec des antibiotiques. Raoult sait ce qu’il lui reste à faire… 20 ans après, Marshall et Warren ont reçu le prix Nobel de médecine pour leur découverte.

Les microbiotes sont de plus en plus mis en cause dans nombre de maladies. Récemment, c’est dans la maladie d’Alzheimer que des chercheurs Italiens et Suisses ont établi un lien. Une étude sur France, Allemagne et Danemark vient aussi de faire un lien avec microbiotes et diabète. Pour l’Institut Pasteur, c’est un cancer sur six qui a une origine infectieuse (parasites, virus, bactéries). Le plus connu est le cancer du col de l’utérus.

En avril, j’évoquais déjà ici le rôle possible de Prévotella, en raison de coïncidences troublantes. Aujourd’hui c’est Mycoplasma, Chlamydia et Legionella, bactéries intracellulaires pulmonaires qui sont évoquées par nombre d’études comme germes complices du Sars-Cov2, favorisant son développement, conduisant à démontrer pourquoi certains antibiotiques seraient efficaces.

Comment est-ce possible, pour des médicaments qui à priori n’ont peut-être pas de propriétés anti virales directes ? Tout simplement en agissant sur un probable « partenaire » du virus, qui l’aide à se développer. Les botanistes connaissent bien ce phénomène : un arbre pousse mieux et plus vite lorsqu’il est accompagné de son « partenaire », en général un champignon (mycorhize). Des travaux sur les virus à ARN comme RSV (pneumovirus de l’enfant) et HIV, ont montré in vitro et in vivo le rôle des mycoplasmes amplifiant la réplication du virus, tout comme les mycorhizes permettent aux racines de l’arbre de mieux l’alimenter. Déjà en début d’année des chercheurs de Wuhan avaient constaté que les patients porteurs d’anticorps IgG actifs contre le mycoplasme, supportaient bien mieux le Covid que ceux qui en étaient dépourvus. En remontant encore plus loin, déjà en 1995, Papierok, Pautrat et Escarguel avaient breveté un procédé de multiplication de ces virus intracellulaires en ensemençant au préalable les cellules avec Chlamydia ou Mycoplasma.

Déjà il y a 8 ans, des chercheurs, suites à plusieurs études, in-vivo et in-vitro, avaient attribué aux macrolides des propriétés antivirales et protectrices de l’orage cytokinique, sans évoquer à l’époque le rôle possible des microbiotes pulmonaires. Ils avaient constaté « une action anti-inflammatoire et immunomodulatrice pouvant garantir une certaine efficacité dans un large spectre d’infections virales respiratoires, notamment Rhinovirus, RSV et grippe, avec réduction de nombre de cytokines pro-inflammatoires responsable de l’orage. »   

Outre l’action première des antibiotiques sur la flore microbiote probablement partenaire du virus, il y a une action secondaire sur la surinfection d’un poumon malade, alors sensible aux germes classiques comme pneumocoques, haemophilus, pseudomonas,… Pour la grippe Espagnole, il est établi que 90% des décès étaient dûs à ces surinfections, faute d’antibiotiques.

Tout ce que je vous ai décrit converge et concorde, et au nom de quoi, et vu leur (mé)connaissance du Covid-19, nos autorités scientifiques rejetteraient-elles formellement un lien entre développement du virus et bactéries, ignorant volontairement tout traitement antibiotique qui pourrait en découler ? Sur quelles bases scientifiques peuvent-ils dire en 2020 que les antibiotiques, du moins certains, n’ont aucune action directe ou indirecte sur les infections virales ? Pourquoi refuser aux patients une chance, aussi petite soit-elle, d’échapper au pire ?

Signalons par ailleurs que ces antibiotiques peuvent varier d’un pays à l’autre, si AZI marche chez nous, 25% des Mycoplasmes y sont résistants en Italie, et 80% au Japon. D’autres macrolides, des cyclines voire des quinolones peuvent alors être utilisés, mais pas la famille amoxicilline.

Tout ceci se retrouve sur le terrain, mais est volontairement caché. Dans l’est, mais aussi dans toute la France, nombre de médecins traitent depuis le début de l’année, avec des résultats qui font du Covid une maladie moins mortelle que la grippe saisonnière. Là encore, tous leurs résultats concordent, des milliers, des dizaines de milliers de cas le montrent, mais il leur est interdit de le faire savoir, sous peine de sanctions. Pourquoi ? Pourquoi les médecins ne doivent pas savoir qu’il existe peut-être des traitements. Il ne faut pas prescrire d’antibiotiques, mais qui peut me le démontrer ? Qui peut me sortir une étude, randomisée ou non, qui démontre que les macrolides ne donnent aucun résultat ? Pourquoi des médecins envoient 15% de leurs patients à l’hôpital, et d’autres 1 % ? Pourquoi ne doit-on pas savoir ce qui les différencie ? J’ai déjà dans plusieurs billets donné nombre d’exemples ici et là. Sont-ils tous des menteurs, leurs patients fictifs ? Les chiffres d’Ameli que je donne sont-ils faux ? En septembre près de 100 000 patients auraient été traités (voir mon billet précédent), pourquoi pas tous, et pourquoi il y a eu dans la seconde vague beaucoup moins d’hospitalisés et de réanimations ? Est-ce que j’ai des visions et prend des vessies pour des lanternes ? Mon ami de Moselle qui dans son cabinet, à deux, ont traité plus de 600 patients avec leur second hospitalisé récent, avec zéro décès, est-il aussi aveugle que moi ? Pourquoi ne pas écouter ces médecins, pourquoi ne pas les croire, pourquoi les faire taire ?

Le rôle de l’Ordre n’est pas de dire si tel ou tel traitement est bon ou pas (ce qu’il fait indirectement), mais de permettre aux médecins d’exercer librement (liberté que je ne l’ai pas entendu défendre), en étant bien informés. Empêcher les médecins de communiquer leur expérience dans une pathologie nouvelle qui pose des problèmes thérapeutiques ne va pas dans le sens de l’information dont tout le monde a besoin, et confondre publicité et information n’est pas un bon prétexte pour le faire. Chaque médecin a le droit de savoir, ensuite c’est lui et lui seul qui face à son patient décide. Cacher une partie des données utiles pour prescrire ou ne pas prescrire ne permet pas aux médecins d’agir en toutes connaissance de cause. Indépendamment de savoir si cela marche ou pas, c’est le droit à l’information qui est ici mis en cause et qui me choque. Les Allemands n’ont pas ces problèmes, et le résultat, avec 3 fois moins de morts se voit, à moins que l’on me donne une autre explication scientifiquement prouvée pour cette différence.

Si les ARS, les autorités sanitaires, le ministère, le gouvernement, s’intéressent réellement au traitement du Covid, ils devraient regarder ce qui se passe à Arles. Une maison de santé multisites, fort de l’expérience de 1000 patients traités avec succès, a démarré avec d’autres confrères et la CPST (Communauté professionnelle territoriale de santé) une collaboration ville-hôpital pour soulager les services hospitaliers en prenant en charge et en traitant à domicile des patients qui ailleurs seraient hospitalisés. Résultats en 3 semaines : des patients traités et 70 hospitalisations évitées. Un « Enquête exclusive » de M6 tourné sur place devrait le montrer, s’il n’est pas censuré. Cette expérience devrait être multipliée par 1 000 si on veut reléguer cette épidémie dans le passé.

Les explications scientifiques sont là. Des expériences in-vitro confirment. L’expérience dans d’autres affections virales confirme, de même que certaines études sur le Covid.  Les constatations de terrain s’expliquent et confirment. Les traitements existent, qu’est-ce qu’on attend pour bouger ? 50 000 morts de plus ?  

Mesdames et messieurs les experts et décideurs parisiens, apportez-nous des preuves scientifiques prouvant que les antibiotiques et le Covid ne font pas bon ménage, c’est votre rôle. Vous l’avez fait pour le Remdesivir, pour le Lopinavir/Ritonavir, pour l’Interféron bêta, pourquoi ne le faites-vous pas pour des molécules plus bénignes, qui ne coûtent rien et qui ont plus d’arguments ? Au lieu d’affirmer, prouvez. Pourquoi refusez-vous d’écouter les médecins de première ligne ? Vous devez vous exprimer sur le sujet, au lieu de répondre comme notre premier ministre : « je ne sais pas de quoi vous parlez ». Nous médecins, savons de quoi nous parlons, savons ce que nous faisons, et ne fuyons pas devant nos responsabilités.

VIDEO A VOIR : https://www.youtube.com/watch?v=-M9IzrIG1sg&feature=youtu.be (plus sérieux que Hold Up).

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

155 Commentaires

  1. Bonjour Docteur merci pour votre blog et votre disponibilité. J’ai du mal a trouvé un médecin de ville qui pense comme vous. Mon père a eu le covid avec 10 jours d’oxygenotherapie et il a du mal a s’en remettre. Auriez vous un conseil ou un medicament? Auriez vous un médecin plus a même de me prescrire de l’azythromicine a me recommander? Merci par avance pour votre aide.

  2. Bonsoir Docteur
    A votre connaissance existe t il une contre indication à utiliser le protocole ivermectine dans le cas d’un traitement méthotrexate 17,5 mg (Polyarthrite) suivi depuis plusieurs années ?
    Existe t il des articles ou avis à ce sujet, mes recherches personnelles à ce jour ne montrent pas de contre indication notoires
    Merci d’avance

  3. candidat pour le prix nobel de la manipulation, l equipe d OXFORD, qui apres RECOVERY a monté l operation PRINCIPLE :
    critere d inclusion : Présentant des symptômes susceptibles d’être causés par une infection au COVID-19, pendant moins de 15 jours=
    une toux continue – cela signifie tousser beaucoup pendant plus d’une heure, ou 3 épisodes de toux ou plus en 24 heures (si vous avez généralement une toux, cela peut être pire que d’habitude), et / ou une température élevée – cela signifie que vous avez chaud au toucher sur votre poitrine ou votre dos (vous n’avez pas besoin de prendre votre température), et / ou
    une perte ou une modification du sens normal du goût ou de l’odorat
    ou test positif (qui sait quel type de test)… et ont eu des symptômes
    https://www.principletrial.org/participants/how-to-join-the-trial/#who-can-take-part
    évaluation des monothérapies…
    Ont-ils décrit l’âge des patients de l’étude ? Quels étaient leurs points de terminaison ? PCR ? si c est pcr CT 40 , ca ne veut rien dire . Et les résultats vont à l’encontre des nombreuses études cas-témoins démontrant une efficacité> 60 à 70% dans la prévention de l’hospitalisation et des décès. La l’etude a ete arreté sous pretexte que les resultats sont mediocres. L’une des erreurs les plus flagrantes de l’étude est que 14 (QUATRE) jours après le début du COVID n’est certainement pas un stade précoce.
    resultat previsible : https://www.ctvnews.ca/health/coronavirus/two-common-antibiotics-not-effective-in-early-stage-covid-19-study-1.5281034
    on pourrait rédiger un fascicule de 5 pages sur la façon de saboter un étude sans que le milieu médical ne le remarque: C’est facile.
    Dans cette pandémie, la méthodologie est congédiée: des études bien conçues peuvent répondre à la question de savoir dans quelle mesure un médicament fonctionne. Les études sabotées passeront pour «bien conçues» et seront utilisées pour nier les preuves de la supériorité des médicaments.
    Oxford développe un type d études qu on peut nommer spectaculaire marchande : spectaculaire, parce qu elles ont un impact maximum sur les médias et l opinion publique. Marchande, parce qu elles sont conçues pour favoriser des intérêts privés en empêchant les médecins de soigner les patients avec des médicaments bon marchés.
    Combien de malades mourront parce que Oxford aura « demontré » la prétendu inutilité des antibiotiques ?
    La main de Bill G, et ses $ sont ils derrière Oxford ?

  4. Je suis médecin généraliste à ARLES, je suis président d’une association de 23 médecins. Il y a 2 mois, nous sommes aller rencontrer les responsables de l’hôpital de la commune pour mieux coordonner les soins et mieux traiter en amont de façon à éviter certaines hospitalisations. Nous avons souvent prescrit les médicaments que vous citez et avons certes soulagé l’hôpital, mais nous n’avons pas de donnés chiffrées.Nous connaissons bien le président de la CPTS du pays d’ARLES et travaillons ensemble pour limiter la circulation du virus dans la région. Etant donné que nous sommes les acteurs principaux de cette expérience nous souhaiterions avoir des informations plus précise
    Merci et bravo pour votre engagement.
    ROBERT.

  5. cher collègue,
    Bravo pour vos billets, Voici un lien vers un article de Mediapart qui vous intéressera et où vous êtes cité mais peut-être l’avez-vous déjà-lu?
    Bien à vous
    Laurent Vercoustre
    https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/091220/comment-comprendre-le-deni-des-traitements-precoces-de-la-covid

    Le lien ne s’ouvre pas directement il faut en passer par google , titre de l’article Mediapart : Comment comprendre le déni des traitements précoces de la Covid ?

    • ce papier est un excellent condensé de votre blog Dr Maudrux

      il parait le 10 décembre 2020 !
      où sont les journalistes ?
      corrompus ? baillonnés ?

      cet excellent papier est écrit par un chercheur sociologue du CNrs !
      sans conflit d’intérêt avec big pharma assurément !

      nous sommes face à une guerre de l’information !

      quelles sont les intentions de l’ordre des médecins, des autorités de santé et du ministère à cacher et à déformer la réalité de cette maladie ?

      à la vaccination arn ? dans 23 jours !

      à un nouveau scandale de santé ? tout comme le remdésévir proposé gratuitement à tous les CH et CHU sans que le ministère en ait acheté (selon le ministre de la santé !!)

      • Bonjour, je découvre votre blog et vous remercie pour votre engagement.
        À ma connaissance, le film « Mal Traités » n’a pas fait l’objet de nombreuses critiques virulentes. C’est plutôt le silence! Sauf dans Sciences et Avenir : « COVID-19: les mensonges de Mal Traités » Et dans… Libé: « Enquête : derrière le documentaire Mal Traités, le lobby des médecines alternatives »
        Ce « CheckNews » m’a choquée: à part chercher à discréditer les intervenants pour conflits d’intérêts, après avoir préalablement rappelé qu’en ce qui concerne les « experts » qui envahissent les plateaux (genre M. Blachier ou K. Lacombe), il faut distinguer « conflit d’intérêt » et « liens d’intérêt », Libé n’apporte aucun éclairage objectif sur le film, même s’il concède que le film est « bien moins ouvertement complotiste » que son aîné et « s’appuie sur certains débats légitimes ». Débats légitimes dont le média qui nous éclaire sur ce que nous devons penser et croire ne nous dira absolument rien! Au contraire, il stigmatise une fois de plus les traitements de Raoult et de l’ « omniprésent » Perronne avant de passer aux autres « traitements miracles »: la vitamine D, le zinc, etc.
        Ah si vous pouviez publier un billet là-dessus… Merci pour tout.

        • Bon film, surtout courageux pour les intervenants avec l’Ordre.

  6. En vue du webinaire qui aura lieu ce soir 10 décembre à 20h avec Olivier Véran, j’invite tous les confrères à envoyer leurs questions à : webinaire@cn.medecin.fr<webinaire@cn.medecin.fr
    Voici les questions que j'ai posées :
    1°) Est-ce que le gouvernement a l’intention d’honorer les médecins et les soignants décédés de la Covid-19 dans l’exercice de leur fonction ? Je pense en particulier aux médecins généralistes qui étaient au front en première ligne sans équipement au début de la première vague, mais aussi aux autres médecins libéraux et hospitaliers et aux paramédicaux. Un hommage national les reconnaissant “morts pour la France” me parait indispensable, d’autant plus que le Président Macron a déclaré que nous étions “en guerre”.

    2°) En médecine, nous n’avons pas d’obligation de résultat, mais nous avons une obligation de moyens. Pourquoi alors ne pas autoriser les médecins à prescrire l’hydroxychloroquine avec ou sans antibiotique, puisque aucune étude sérieuse faite en ambulatoire à la phase précoce de la maladie n’a démontré l’inefficacité de ce traitement ? Ce serait enfin l’occasion de faire une étude prospective à grande échelle sur le devenir des patients infectés qui ont reçu ou non ce traitement, au moment où il pourrait être le plus efficace et où il pourrait réduire in fine le nombre de morts qui atteint ce soir 56 648 en France depuis le début de la pandémie !

    • De mémoire, ces questions pourtant simples, n’ont jamais été posées au ministres Veran , ni au gouvernement. Évidemment, on n’a jamais eu la réponse.

      • J’ai écris à la main sur mes ordonnances au président en avril 2020 et en novembre, ainsi qu’au ministre de la santé en avril 2020, pour leur exposer le possible traitement par Azt et vitamines . Aucune mais aucune réponse .
        Ils n’ont aucun respect ni savoir vivre, ni honnêteté.
        Le conseil de l’ordre de mon département m’a plus ou moins autorisé à continuer la prescription azt ( début mai) mais quand Je leur ai dit de se bouger et de nous défendre car sinon. On pourrait les attaquer pour non assistance à personne en danger , alors là, je suis allé un peu trop loin et il n’ont pas apprécié du tout.
        Ce ne sont pas des alliés, ce sont comme on dirait … non je ne dirais pas le nom !
        Je ne m’inscris pas à la visio- propagande ce soir avec un ministre qui ne veut rien entendre.
        Cette débâcle « organisée » va prendre fin un jour. Continuez de résister. Que personne ne s’inscrive , ou le moins possible à cette conférence vidéo de ce soir!!!

  7. The government have set up a structured/tiered programme based on vaccinating those most at risk first, as advised by the Joint Committee on Vaccination and Immunisation (JCVI) as set out below
    1. Residents in a care home for older adults and their carers
    2. All those 80 years of age and over. Frontline health and social care workers
    3. All those 75 years of age and over
    4. All those 70 years of age and over. Clinically extremely vulnerable individuals
    5. All those 65 years of age and over
    6. All individuals aged 16 years to 64 years with underlying health conditions which put them at higher risk of serious disease and mortality
    7. All those 60 years of age and over
    8. All those 55 years of age and over
    9. All those 50 years of age and over

    The above list (approximately 30 million people) does not include those under 16 with underlying conditions, but we expect this to be reviewed in the next few weeks.

    Bien, déjà deux cas de réactions allergiques documentées chez deux personnels soignants. On n’en connaît pas la gravité.

  8. C’est parti ce mardi: premier vacciné ( Pfizer) dans notre hôpital de Plymouth Uk.. Auparavant,le directeur de recherche avait été surpris par la ruée de volontaires à la phase d’essai…

    • Pas étonnant avec la peur diffusée par les médias !! Qu est ce que ils ont dans la tête ces humains ?? Depuis quand ont ils perdu la raison ?? Dans mon enfance j ai regardé un dessin animé qui s appelait la spirale zone. Nous y sommes. Tous hypnotisés par les mensonge médiatiques !!

      • Dans mon village comme dans toute l’Inde, chaque année des adultes et des enfants sont pris de fièvre légère accompagnée de mal de tête et douleur dans tout le corps, de fatigue. Ils ne consultent pas un médecin ou ils ne se rendent pas à l’hôpital, ils ne prennent aucun médicament, trop pauvres ou tout juste de quoi survivre misérablement, et quelques jours, voire 10 jours plus tard, non seulement ils ne sont pas morts, ils sont rétablis… jusqu’à la prochaine fois. Il n’y a qu’une poignée de vieillards qui trépassent, davantage pendant la mousson ou l’hiver. Comme dirait Raoult, ça c’est de l’observationnel ou des faits.

        Incroyable, miraculeux, n’est-ce pas ? Non, cela démontre qu’ils développent des anticorps ou qu’ils acquièrent une immunité au bout de quelques jours, un peu de repos, de soleil, citron, gingembre, cacahuètes, banane, etc. dans l’alimentation, bref, le plein de vitamine D et C plus quelques oligo-éléments et le tour est joué. Patience et longueur de temps font le reste sans forcer le destin et sans angoisser…
        Moi cela ne m’arrive pratiquement jamais, parce que je bénéficie de conditions d’hygiène supérieures, et j’ai les moyens d’avoir une alimentation équilibrée, et puis j’ai étudié la diététique dans des ouvrages rédigés par des médecins mais pas seulement. Etre autodidacte présente des inconvénients, certes, mais cela procure l’avantage de ne pas être conditionné par des dogmes (Universitaires, laissons de côté mon cursus en sciences du langage tardif, à 45 ans…) qui font plus que fournir un contenu à la pensée, l’oriente, la structure au dépens des intéresser.

        Il y en a beaucoup qui se demandent pourquoi tant d’esprits en principe évolués adoptent des comportements irrationnels ou manquent singulièrement d’esprit critique. Je pense qu’on a là une partie de la réponse, qui très souvent vaut également pour eux dans bien des domaines, je me comprends dans le lot pour ne pas paraître prétentieux…

        • Donc la mortalité infantile est plus faible dans les teritoires reculés de l’Inde?????

        • Regis, tu es la preuve que les accouchements au forceps occasionnent des dommages irréparables, en ce qui te concerne je suis même persuadé qu’ils ont utilisé une vêleuse.

        • Je vous donne raison partiellement, il y a encore environ 30 enfants pour 1000 qui meurent chaque année d’autres maladies causées essentiellement par la pauvreté et le manque d’hygiène.

          – Beaucoup de ces enfants souffrent de malnutrition sévère. 74 pour cent des enfants de moins de trois ans, plus de 90 pour cent des adolescentes et 50 pour cent des femmes sont anémiques. http://www.unicef.org

          – En Inde, la diarrhée est responsable de 12 % des décès d’enfants, une maladie qui affecte principalement les petits de moins de cinq ans, avec une mortalité plus importante avant deux ans.

          L’insalubrité de l’eau, un assainissement insuffisant et un manque d’hygiène sont les principaux facteurs de ces infections. http://www.cuej.info

          J’ai aussi lu que 47% de ces décès se produisaient au cours des 7 premières semaines, donc on n’a pas eu le temps de les connaître, ils passent inaperçus pour ainsi dire.

          Il y a 10 millions de morts chaque année en Inde toutes causes confondues, alors on vit avec, on la craint moins qu’en France…

    • Les sociétés totalitaires procèdent toujours de deux mensonges. Le premier est la doctrine qui identifie un péril servant à justifier que le pouvoir phagocyte l’entièreté de la sphère privée. On a utilisé l’hérésie, les juifs, la propriété privée, le christianisme, etc. Aujourd’hui, on préfère le climat, un virus, bientôt de nouveau la propriété privée si l’on en croit les projets de servitude des hommes de Davos (revenu universel, confiscation de l’épargne). Mais il existe le second mensonge. Celui-là consiste à faire croire à la population opprimée qu’il y a adhésion massive au régime. Et c’est ce que vous venez de faire avec votre post de propagande.

  9. Médecin retraité depuis 12 ans pouvez-vous me préciser les doses prescrites par la plupart des médecins libéraux pour ivermectine et azithromycine ? Posologie habituelle ou particulière ? Au cas où ? Merci.

  10. Bravo Dr Maudrux
    J’adore vos interventions
    Les antibiotiques par voie générale semblent actifs contre le Covid Le virus se développe d’abord dans les fosses nasales , pourquoi ne pas revenir aux formes de gouttes nasales avec antibiotiques comme autrefois, pour détruire localement le virus et ainsi l’empêcher de se développer? cela pourrait être utilisé à titre préventif
    Mais ces formes de gouttes nasales avec antibiotiques n’existent plus

      • L’argyrophédrine existait encore il y a une trentaine d’années. Je la prescrivais régulièrement dans les rhinopharyngites avec de très bons résultats. Hélas non rentable pour les labos cela a disparu. Il reste le rhinargion non remboursé SS mais pour combien de temps???

  11. une nouveauté ou une nouvelle arnaque ? qu’en pensez vous ?
    le « molnupiravir »
    je n’avais jamais entendu parler de ça.
    Auriez vous des nouvelles du vieux médicament dit efficace testé par pasteur Lille ?
    merci encore

    • Institut Pasteur : molécule efficace sur la charge virale in vitro. essais cliniques en cours, premiers résultats en mai 2021. On croise les doigts.

    • Pour le traitement ne pas oublier de faire un bilan biologique en premier qui vont vous donner une idée de la gravité de la situation avec nfs Crp d dimeres
      N oublier pas de prévenir les phlébites et les embolies pulmonaires quand vous avez des arguments cliniques et biologiques
      Les chinois en parler en mars et on a perdu pas mal de gens des complications thrombotiques avant de comprendre que ce virus tue des gens à risque par ce biais
      Diminuer la charge virale sûrement et prévenir les phlébites et embolies pulmonaires qd les marqueurs biologiques vous alertent qu en pensez vous dr maudrux ?

    • Molpunavir, aucun article ne dit ce que c’est, ni à quelle famille il appartient. Semble aussi efficace (en moins rapide) que Ivermectine, mais nouveau, donc toxicité à court, moyen et long terme inconnue (sauf si médicament ancien, ce qui ne semble pas être le cas.
      Pour Pasteur, ce serait le Clofoctol, anciennement Octofène. Sera logiquement moins efficace que AZI (je peux me tromper)

  12. Bonsoir, à la lecture des messages pas de réponse concernant les syndicats de médecins ,leurs éthique , et leur liberté de prescrire
    Pas de réponse si oui ou non les médecins peuvent prescrire ce qui paraît utile pour soigner
    Ont t’ils encore la possibilité de travailler en toute conscience

    • Pendant que certains se battent sans armes contre le Covid, leur préoccupation était les négociations conventionnelles et tarifaires. A chacun ses priorités.

    • Interdiction aux medecins de ville de soigner et prescrire mais autorisation et incitation à vacciner leurs patients ! Qu’en pensez vous ?

  13. Très bon article, tout est dit.
    En marge de tout ça, j’en reviens à ma réaction première qui n’a pas variée, à savoir la peur irrationnelle de ce virus.
    Je reste fermement opposé au port du masque et aux mesures de confinements car, tout démontre que ce n’est pas efficace.
    Vivre, est une notion qui, hélas, a été remplacée par celle de survivre.
    Les anciens disaient en s’adressant aux jeunes « il vous faudrait une bonne guerre », disant cela ils ne souhaitaient nullement la guerre, ils désiraient simplement rappeler la relativité des choses.
    La mort ne fait plus partie de la vie occidentale, et pourtant elle est là inéluctable, la lâcheté collective a un prix qui est infiniment plus élevé que celui d’affronter un virus.
    Nous aurons donc : le virus, le déshonneur, la ruine, et la mort.

  14. Marc Twain : « Un mensonge fait le tour de la terre le temps que la vérité mette ses chaussures. ». 
    Marcel Proust : « Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. »

  15. Cher Gérard , je te remercie pour avoir pu écrire cet article . J aimerais pouvoir avec ton aide organiser une conférence pour discuter de ce sujet : « la liberté de prescription des médecins face aux politiques et l ordre « je suis président de la commission Pratique et éthique à l urps médecin nouvel Aquitaine . Je te donne mes coordonnées afin que tu puisses me contacter si tu le désires 0608542706 Dr Navez Christian

  16. Je ne suis pas médecin, mais je suis impressionné par la qualité et la cohérence de cet article, et par l’éclairage qu’il apporte sur la complexité des pathologies.
    Tous les médecins, qu’ils soient chercheurs ou praticiens, devraient s’en inspirer, bien qu’il ne corresponde pas aux normes de la publication scientifique. Ce qu’il est important, c’est la part de vérité qu’il semble contenir.
    Mais il va se heurter au dogmatisme qui sévit dans tous les milieux scientifiques, et notamment en médecine. Le dogme incriminé dans ce cas est le suivant:  » les antibiotiques sont sans effet sur les virus, donc ne peuvent pas soigner les maladies d’origine virale ».
    Il semble que tous les responsables et décisionnaires de la santé (ministère, conseil scientifique, conseil de l’ordre des médecins, HAS, ) soient accrochés à ce dogme comme des berniques à leur rocher, avec un raisonnement de bernique.
    Sont-ils sincères ?
    Si oui, qui pourra un jour nous expliquer le grand mystère de la foi ?
    Sinon …. toutes les hypothèses sont permises.

  17. Avez vous lu l’article du Monde du mardi 8 décembre intitulé:
    l’immunothérapie pour prévenir l’hospitalisation des patients à risque de forme sévère de covid-19
    signé par une douzaine de médecins (sans conflits d’intérêts).?
    l’intro:
    De nouveaux traitements fondés sur les anticorps bloquants l’entrée du virus dans les cellules permettent de diviser par trois le risque d’hospitalisation. Douze professeurs de médecine appellent les autorités françaises à autoriser ces thérapies à l’instar de ce qui se fait au USA, tout en continuant l’étude de leur tolérance et de leur efficacité.
    les traitements bloquant le virus qui sont énoncés dans l’article sont:
    le bamlanivimab
    le casirivimab
    l’imdévimab
    vous en avez entendu parlé?

  18. Bonjour Mr MAUDRUX.
    Médecin généraliste rural, retaité, ayant exercé pendant 37 ans, je lis avec attention tous vos blogs depuis qu’ils existent : votre avis sur cette pandémie virale montre clairement une analyse objective et réelle. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi les politiques se sont emparés de cette crise sanitaire avec une série de mensonges qui prouvaient l’aboutissement de mesures de restrictions sanitaires: ces restrictions ont conduit à la fermeture de milliers de lits, la fermeture de tous les services actifs ( chirurgie,maternité, cardiologie, etc,..) de mes hôpitaux de proximité pour soi-disant faire des économies ! Le résultat, nous les connaissons tous, nous les médecins de campagne ! Mais je voudrais, en plus insister sur un problème juridique : le pouvoir politique a-t-il le Droit d’interdire aux médecins de soigner et de prescrire selon ses connaissances et les moyens qu’il a à sa disposition ? Est-ce acceptable ? De plus, je suis surpris et écoeuré de voir que le CNOM, son président, ses collaborateurs, tous médecins ! ne se sont pas manifestés sur cette dérive politique qui ,par cette interdiction de soigner à provoqué le décès de milliers de personnes âgées. Avec ses faux messages de la CNAM, « les antibiotiques, c’est pas systématique « , tous les médecins savent qu’une infection dite virale au départ se surinfecte quasi toujours, sachant que le patient quand il vient vous consulter a déjà essayé les produits « conseils « . Je ne comprends plus notre système de soins, hospitalo-centré, avec tant de couches administratives que personne ne s’y reconnait ! Tout cet argent public dépensé pour rien, pour que chaque petit « chef » y va de son incompétence et de son pouvoir qu’un politico-enarque lui a concédé. Pauvre et lamentable histoire sanitaire. Mais, rassurez vous, il n’y aura ni coupable, ni responsable !!
    Continuer à dire la vérité et surtout à divulguer et faire connaître à tous les français ce qu’ils refusent de voir nos responsables politiques et que le CNOM se réveille !!!!!!

    • Bonsoir, à la lecture des messages pas de réponse concernant les syndicats de médecins ,leurs éthique , et leur liberté de prescrire
      Pas de réponse si oui ou non les médecins peuvent prescrire ce qui paraît utile pour soigner
      Ont t’ils encore la possibilité de travailler en toute conscience

  19. Bonjour Mr MAUDRUX.
    Médecin généraliste rural, retaité, ayant exercé pendant 37 ans, je lis avec attention tous vos blogs depuis qu’ils existent : votre avis sur cette pandémie virale montre clairement une analyse objective et réelle. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi les politiques se sont emparés de cette crise sanitaire avec une série de mensonges qui prouvaient l’aboutissement de mesures de restrictions sanitaires: ces restrictions ont conduit à la fermeture de milliers de lits, la fermeture de tous les services actifs ( chirurgie,maternité, cardiologie, etc,..) de mes hôpitaux de proximité pour soi-disant faire des économies ! Le résultat, nous les connaissons tous, nous les médecins de campagne ! Mais je voudrais, en plus insister sur un problème juridique : le pouvoir politique a-t-il le Droit d’interdire aux médecins de soigner et de prescrire selon ses connaissances et les moyens qu’il a à sa disposition ? Est-ce acceptable ? De plus, je suis surpris et écoeuré de voir que le CNOM, son président, ses collaborateurs, tous médecins ! ne se sont pas manifestés sur cette dérive politique qui ,par cette interdiction de soigner à provoqué le décès de milliers de personnes âgées. Avec ses faux messages de la CNAM, « les antibiotiques, c’est pas systématique « , tous les médecins savent qu’une infection dite virale au départ se surinfecte quasi toujours, sachant que le patient quand il vient vous consulter a déjà essayé les produits « conseils « . Je ne comprends plus notre système de soins, hospitalo-centré, avec tant de couches administratives que personne ne s’y reconnait ! Tout cet argent public dépensé pour rien, pour que chaque petit « chef » y va de son incompétence et de son pouvoir qu’un politico-enarque lui a concédé. Pauvre et lamentable histoire sanitaire. Mais, rassurez vous, il n’y aura ni coupable, ni responsable !!
    Continuer à dire la vérité et surtout à divulguer et faire connaître à tous les français ce qu’ils refusent de voir nos responsables politiques et que le CNOM se réveille !!!!!!

  20. Bravo et merci Cher Dr Maudrux, tout est dit (et même re-dit) quant aux choix délétères imposés dans la statégie appliquée pour la lutte anti-Covid. Vous êtes l’inlassable héraut (autant qu’héros) de la défense de l’honneur de la profession de médecin, face à tous ces pantins du conseil de l’ordre, des conseils scientifiques divers et (a)variés, des médias et de leurs « chroniqueurs » médicaux aux ordres, des différentes agences officielles de santé, de la Sécu et de notre « gouvernement ». Vous redonnez un peu de fierté face à tous ces « confrères » et mandarins hospitaliers qui jettent la honte en s’attaquant à ceux qui veulent exercer véritablement leur métier de médecin (Prs Raoult et Perronne pour ne pas les citer…).

  21. Remarquable confrère qui nous a déjà sauvé notre caisse de retraite avant de parler vrai et éthique On aime ce genre de disciple d’Hippocrate !!

  22. Il suffirait d’avoir un « comité de praticiens » ou « médecins d’expériences » au lieu d’expérimentateurs rigides pour conseiller les gouvernement ! Les gens « du terrain » comme vous dites peuvent apporter beaucoup aux « experts » …

    • Cette vidéo est formidable, elle est digne de la civilisation humaine à laquelle n’appartiennent pas ceux qui nous gouvernent et leurs laquais médiatiques. Je l’ai adressée à tous mes contacts et je la mets dans mon portail en tête de la page d’accueil, merci à vous.

      Bravo aussi docteur Maudrux ! J’aurai un conseil à vous demander parce qu’ici dans mon village il m’arrive très souvent de soulager fièvre et maux de tête ou divers avec Hifenac P, plus tard…

  23. PS : Nous en sommes ce soir à 55 521 morts ! Une grande partie de ces décès aurait pu être évitée par un traitement précoce. Malgré l’annonce des vaccins, nous sommes toujours dans l’urgence, et une 3ème vague semble inévitable après les fêtes de fin d’année.
    A nos détracteurs, je dis : « ne soyons pas dogmatiques, gardons l’esprit ouvert, soyons pragmatiques, laissons une petite place au doute et à l’empirisme, et accordons le bénéfice du doute au traitement de l’IHU de Marseille et aux autres traitements proposés (ivermectine, zinc).
    Le doute devrait profiter à nos malades au lieu de leur faire perdre une chance.
    En médecine, nous n’avons pas d’obligation de résultat, mais nous avons une obligation de moyens, et si jamais le bénéfice du traitement est démontré à l’avenir, attention aux conséquences médico-légales !
    La vraie science serait de démontrer que l’hydroxychloroquine et les autres traitements proposés sont plus nuisibles qu’utiles, au lieu de les dénigrer à cause d’études foireuses ou mal faites.
    C’est comme le renversement de la charge de la preuve en matière de responsabilité.

  24. Félicitations Gérard pour ton blog si bien documenté et mis à jour.
    Comme tu le dis, le rôle de l’Ordre est de défendre la liberté de prescription des médecins. C’est consternant de voir que non seulement l’Ordre ne l’a pas défendue, mais qu’il menace les médecins qui prescrivent l’hydroxychloroquine, et qu’il a donné suite à la plainte minable de la SPILF contre Didier Raoult.

  25. A propos du reportage tourné à Arles, il semblerait que l’appellation  » Complément d’enquête » ne soit pas appropriée, et que ce soit plutôt « Enquête exclusive » qui soit la dénomination pour M6 tous les dimanches soir à 23h10.

  26. Bonsoir Docteur,

    Je crois qu’il y a plusieurs niveaux de réponses suivant la « niche écologique » (comme dirait Raoult) dans laquelle vous vous situez :

    Dans la niche politique et médecine de plateau télé, la carrière et les relations importent plus que des vies humaines. Ainsi qui va osez se mettre à dos l’industrie pharmaceutique et ces 1 000 milliards de CA. (je rappelle qu’on accuse boiron d’être seulement une boite à fric avec seulement (ah ah) 500 millions de CA). Quel politique va se fermer la porte à la subvention d’une campagne électorale, ou une place au chaud une fois qu’il aura été dégagé par les électeurs écœurés ? quel « professeur » va se fermer les subventions et publications déjà toute prête qui attendent la signature ? Quel médecin va se fermer définitivement la rémunération pour inclusion de patients dans des études ? Quel médecin ne rêve pas d’être promu à des trucs prestigieux genre conseiller truc chose, pour cela .. ben faut coucher et pour les hommes faut obéir (euphémisme poli), donc ils font.

    Dans la niche journalistique, ils n’ont clairement pas le niveau intellectuel pour comprendre ce qui se passe et sont juste formés à parler des chiens écrasé (à cause des propriétaires et pas des voitures bien entendu). De plus ils sont tellement souvent en contact avec les politiques qu’ils se mettent à penser comme eux, sans même le vouloir, la proximité fait que l’on devient comme (c’est une phénomène d’intégration par mimétisme). Et les réfractaires sont éjectés

    Dans la niche médical c’est plus compliqué. Je pense qu’il y a nombre de médecin qui ont tellement appris à obéir qu’ils ne pensent même pas à regarder sur le coté de la route. Certains doivent avoir peur et préfèrent ne pas faire de vague. Ils peuvent se cacher derrière leur petit doigt du « j’ai obéi aux ordres ». Ils y a bien sur les mauvais, bien plus qu’on ne peut l’imaginer. On donne l’image du docteur moustache, mais il y a le pendant dans la jeune génération. Et il y a une frange que je n’arrive pas à classer. L’exemple même est celui du Dr Grange. Il faisait parti des seuls médecins dont je suivais le blog parce qu’il avait un peu de recul sur ses pratiques. Mais là avec le covid, il est rentré dans le rang pour une raison que j’ignore. Peut être que l’EBM est devenue pour lui la seule possibilité et sans étude randomisée plus rien n’est acceptable, quitte à laisser crever les gens, je ne sais pas. Peut être que son exposition sur la toile le fait se tenir coi pour ne pas être ennuyé (mais je crois qu’il prend sa retraite alors que craint-il ?) peut être qu’il n’a plus de patient, alors cela ne le concerne plus. Je suis déçu. D’autant plus déçu qu’il considère qu’il faut prendre avec circonspection le papier du BMJM sur la mauvaise science. Il ne veut pas remettre en cause la gestion de l’épidémie. Il était un fervent défenseur de stop-postillons (pourtant sans EBM !) et faisait un publication acide sur le manque de distanciations sociales dans une file d’attente (pourtant sans EBM) à la boulangerie. ou alors il a juste peur et le cortisol du stress tue ses neurones et l’empêche de prendre du recul.

    Je crois que dans l’ensemble, c’est beaucoup le biais de confirmation qui joue : je vais regarder seulement le papier qui dit ce que je pense et récuser les autres. Combien ont fait les fanfarons lors de la publication du Lancet ? un max, ils ne peuvent pas se récuser. Et puis celui a laissé mourir ses patients en suivant les recommandations officielles, doit avoir un peu de mal intellectuellement à se dire qu’il s’est trompé et qu’il est potentiellement coupable de complicité dans ces décès. Parce que tous clament haut et fort qu’ils sont libéraux, haut et fort qu’on ne va pas les obliger à ceci ou cela parce qu’ils doivent gagner leur argent tout seul, mais là, comme un seul homme, on applique les règles qui laissent crever les patients.

    ps, je ne vais pas faire la groupie, mais le cœur y est.

  27. Bonjour et merci pour vos analyses,
    Je croyais que la grippe espagnole était due à un H1N1 qui a d’ailleurs été reconstitué?

    • C’est vous qui avez raison, je suis allé trop vite. Le résultat reste le même, surinfection d’un syndrome grippal au début, et dû à un virus.

  28. Ne disposant pas de gros moyens financiers financiers, personne a priori affirmée vulnérable, je me retrouve à l’hosto publique, peut-être « bien » testé positif, avec l’un ou l’autre symptôme et étiqueté « Covid’ : que puis-je faire pour être vraiment soigner intelligemment si j’ai affaire à des médecins inféodés à Bigpharma ? Puis-je exiger d’être traité de telle façon et pas de telle autre ?

    Merci.

      • J’ai trouvé sur Nancy un toubib qui m’a prescrit ivermectine plus AZ que je garde précieusement au frigo (alors que je n’ai pas encore été malade) et aucun prob en pharmacie.

        Il m’a dit: « je m’en fous, je suis en retraite l’année prochaine, ils ne peuvent plus rien me faire et je sais que ça marche, tous ceux d’entre nous qui tombent malades le font, comment en conscience pourrais-je ne pas le rendre accessible à mes patients? »

    • Je ne suis pas médecin, je ne peux pas vous conseiller médicalement.
      Juridiquement…. bien sûr exigez le, c’est votre vie pas la leur, et si on vous prend de haut faites comprendre que vous ou votre famille pourrait très bientôt devenir très procédurière.
      Bon courage, Dieu vous garde.
      PS ; Quelqu’un ici peut-il lui recommander un bon avocat qui ne serait-ce qu’avec quelques coups de fil pourrait faire que ces traitres à Hippocrate reviennent dans le droit chemin, non par une conscience recouvrée, mais par crainte?

      • Il y a moyen de mettre un petit mot « doux » à son député comme quoi il votera pas pour les branquignoles de son parti et associés verdatro-communistes, mais qu’au mieux il ira à la pêche.

        • ils s’en foutent
          Noël approche vous croyez au père Noël
          et à la démocracie en France et occident
          comme pour joe bidon (oas que j’aime trump), votre vote est inutile, ce n’est votre vote qui compte mais qui les compte, et si vous croyez que c’est different en occident… joyeux Noël…

          Tiens un bon film pour rire et pleurer pendant nos incarcerations

          idiocracy

    • Peut-être qu’en disant que si on refuse de vous traiter et que cela se passe mal, il y aura plainte pour manque de chances. Un médecin peut difficilement refuser (sauf demande débile) si un patient demande, car cela le décharge d’une part de ses responsabilités. Mais un traitement possible, utilisé par d’autres, qui est refusé, si cela se passe mal ensuite, je n’aimerai pas être à la place du médecin.

        • Autre conseil que j’ai donné à une question fréquente (faite en direct) : comment savoir qui prescrit ? Réponse que j’ai fait : je ne connais pas les 60 000 généralistes et ce qu’ils font, mais votre pharmacien, sait dans le coin qui prescrit (et quoi), et qui ne prescrit pas. Il peut être utile.

  29. Merci Docteur Maudrux, très bon papier…. Excellent!
    Microbiote…. en Polynésie j’ai développé un éryzipèle musclé (sorte de septicémie, 42+ de fièvre, on m’a plongé dans une baignoire avec de la glace), 35g d’antibio par jour pendant 6 mois, au bout d’un an ça revenait tous le 2 mois; médecins, spécialistres ici et là même Australie, NZ, USA, France aussi m’ont tous dit qu’à ce niveau des connaissances médicales, on ne pouvait rien faire.
    Mon premier soucis était mon derrière nonobstant yaourts et super ulta levure. J’ai commencé à me faire et prendre du Kéfir lait (à mon avis ce qu’il y a de mieux pour microbiote)… INCROYABLE en 2 jour un bronze de la bonne couleur, consistance, longueur, etc… à encadrer (pardons pour ceux qui grignottent en lisant ceci)
    Je n’ai pas eu une grippe, un thume ou rien depuis cela voici 12 ans!
    Mon épouse qui est décédée d’un cancer n’a pas eu une seule infection, ni une seule constipation malgré morphine et chimio, je l’avait dit au toubibs au départ, ils m’ont rigolé au nez et pourtant on a voyagé dans le monde entier, avions, aéroports, hôpitaux, les pires nids à pathogènes. (quelques problème gynéco… la chimio tue toutes les flores , kéfir, qui est une sorte de fromage qui pue… donc pas drôle, mais soulagement immédiat et durable).
    La médecine moderne croit savoir beaucoup de choses mais est encore à l’âge de pierre. C’est pour cela que des vrais médecins qui ont l’instinct, l’amour du patient et de leur métier, DOIVENT avoir le droit de suivre leur intuition. C’est comme cela que l’on fait les grands découvertes.
    Bravo à vous docteur.

    • Tiens… posez une question à votre toubib, un truc simple de première année… et pourtant la plupart ne connaissent pas la réponse, faites le test…

      Combien pèse la flore intestinale?

      La bonne réponse set 2 à 3 kg selon morphologie (et non 5 comme certains sites qui devraient savoir l’affirment) mais la réalité est que votre flore le plus souvent si vous étiez autopsié n’irait pas au délà du kilo ou 750, 500 grammes.
      Voyez vous, dans tout ou presque ce que vous mangez il y a des conservateurs qui permettent que les produits durent plus longtemps en rayon (ou que les préparateurs peuvent se grater les fesses pendant qu’ils préparent).

      Parfois ce sont des produits pas trop dangereux comme de l’acide ascorbique (vit C) parfois des trucs beaucoup plus agressifs et, au delà de leur pouvoir cancérigène spécifique à long terme, ils détruisent immédiatement un maximum de vos bonnes bactéries. Donc votre microbiote devient de plus en plus faible. D’où tous les problèmes de transit et d’immunité faible, etc… de lactose intolérance « acquise avec l’âge ». Rétablissez votre microbiote et voilà, tous cela disparait.

      Soyez comme Saint Thomas, ne me croyez pas, vérifiez!

      Le problème: le Kéfir ne coute rien (saut la première souche en pharmacie – yalacta par ex), et vous savez comme big pharma adore les produits qui ne coûtent rien et préservent la santé.

    • Fascinant.

      Après la forme et la couleur ;-)… pourriez-vous nous donner des détails sur :
      -quantité/jour vous preniez
      -et comment vous faisiez ce fameux lait kefir ?

      • J’adorais quand j’étais petit, moins maintenant. Les grains font des petits, après qqs semaines il faut en enlever, se donne en général entre connaissances. J’en ai au repos au congélateur pour l’été prochain. Recettes sur internet.

  30. Merci pour ce billet magistral. Au delà des victimes inutiles, le drame est qu’un nombre important de personnes perdent confiance en leur médecin traitant. A force de s’entendre dire par de trop nombreux généralistes disciplinés ou craintifs « restez chez vous et prenez du paracétamol, prévenez-moi si ça s’aggrave », les gens finissent par se dire qu’il n’y a décidemment que les marseillais qui ont la possibilité de se faire soigner. C’est à la fois faux et dangereux. Mais c’est le résultat direct de la politique de notre gouvernement.

  31. Encore une fois Gérard Maudrux voit dans la bonne direction. Idées claires et argumentées. C’et plus que convainquant.
    Je vous suis depuis le début et j’ai toujours approuvé et transmis aux confrères autour de moi.
    Malheureusement « personne n’est plus sourd que celui qui ne veut pas entendre » On est nombreux dans le corps médical à vous soutenir fortement aujourd’hui et demain…

    • Merci de votre courage. Nous simple citoyens nous demandons comment vous soutenir tout ce que vous dites semble tellement du bon sens

  32. Bravo Dr Maudrux pour ce billet très complet et démonstratif appuyé sur votre expérience et sur de nombreuses sources incontestables.
    Et maintenant, combien de temps et combien de cycles médiatisés ad nauseam « confinement/déconfinement », « nième-vague1/n+1ième vague », « baisse/montée des indicateurs » etc.., faudra-t-il pour que nos instances sanitaires et politiques, finissent par reconnaître l’aide indéniable que peuvent apporter les traitements en phase précoce de la COVID ?

  33. Si complot il y a, il n’est que politique, et guidé par la vénalité ! Merci encore , Cher Docteur Maudrux, de votre éclairage si précieux.

  34. 6) les anti-corps

    Avec tout cela s’il y a des morts, ce sera la faute du politique et de personne d’autre.

  35. « Le HCSP fait également un bilan des données relatives à l’utilisation de l’azithromycine dans la maladie COVID-19, antibiotique dont le nombre de dispensation a fortement augmenté au cours des derniers mois. À ce jour, il n’existe pas d’argument pour proposer la prescription d’azithromycine dans l’infection par le SARS-CoV-2, ni en préventif ni en curatif. »

    Nous voyons ici que contrairement aux directives du HCSP, des antibiotiques et des antiparasitaires peuvent donner de tres bon resultats.
    Ivermectine et ou Azithro/Clarithromycine/Doxycycline sont de plus en plus reconnus par des medecins sur le terrain comme traitement précoce.
    On a maintenant en plus, la piste de la Bromhexine (Bisolvon), un mucolytique qui aurait de bonnes propriétés antivirales en prevention et traitement de Covid: « a specific TMPRSS2 inhibitor for COVID-19 ».
    De plus il accroitrait l’efficacité pulmonaire des AB.
    Comme pour eradiquer l’Helicobacter, des complements alimentaires peuvent booster un traitement, ex: Vit C D, Zn, Artemisa Annua, EGCG, Quercetine.

  36. Bravo et Grand merci Dr Maudrux! Excellent comme toujours! Mais comment faire pour faire bouger les choses? Publier vos billets dans la presse dont le Figaro? Et à qui s’adresser à l’échelle européenne ou mondiale, avec publications scientifiques à l’appui?

  37. A bien y réfléchir un minimum, quand on pense que la culture des OGM à des fins commerciales est interdite en France depuis 2008 et strictement encadrée…ce « vaccin » que l’on devrait appeler plutôt produit de thérapie génique à ARN (OGM) et que l’on veut nous injecter sous notre seule responsabilité devrait être accepté par la majorité d’entre nous !
    On accorde aux légumes plus d’attention qu’à l’être humain. Le raccourci est un peu cavalier mais ça me laisse franchement cette impression

  38. Voici ce que j’ai récolter sur un reseau social dans une discussion ou j’apportai quelques sunes de vos avancées thérapeutiques. La personne qui me répond est chirurgienne dans un grand hôpital parisien:
    « Le problème est que constater que des médecins donnent un traitement n’a rien à voir avec le fait que ce traitement marche ou pas. C’est peut être le cas, mais seules des études rigoureusement menées peuvent le prouver. De nombreuses études ont été publiées sur la chloroquine par exemple et la conclusion est que ça ne marche pas. C’est à la suite des atrocités commises par les nazis qu’on a édicté les règles des études cliniques. C’est comme pour l’homéopathie. Si ça se trouve ça marche, mais seule une étude contre placebo en double aveugle et randomisée pourra le prouver. Et moi qui publie régulièrement je peux vous dire qu’on a pas de pressions, si l’étude est bien menée elle trouvera sa revue. Les médecins sont libres de prescrire, et heureusement. Clairement on aurait préféré trouver rapidement des trucs qui marchent à coup sûr. Et l’Ordre, c’est un peu une rigolade. A part nous faire payer la cotis, et ne pas faire grand chose quand on trouve un médecin fou, on peut pas dire qu’ils soient très efficaces. Enfin bref, vivement que tout ça s’arrête et qu’on puisse reprendre une vie normale. Bonne soirée à vous » et ensuite après une autre réponse de ma part voici ce qui suit:
    « Quel serait le but de gens qui refuseraient de diffuser un traitement qui marche sur le Covid? Faut arrêter avec les théories de complot à tout bout de champ. Qui voudrait prolonger l’épidémie ? »
    re patati et patata de ma part ( je ne parle de rien d’autres que de soins précoces, ni de vaccin, ni de complot 5G;-) ni de l’icompétence généralisée…juste de l’interdiction de soigner de l’ordre des medecin et du conseil scientifique et la conclusion de la dame;
    « Traitement et vaccination sont complémentaires et pas du tout opposés. Je m’arrêtera la. Penser complot ponctuellement peut être sain et être engoncé dans ce genre de délire relève de la psychiatrie ».
    voilà je suis folle et on est pas sorti des ronces..

    • demandez à cette personne chirurgienne les conclusions des études randomisées en double aveugle du remdésivir et pourquoi l’ANSM a donné une rtu et comment le remdésivir a pu etre proposé dans tous les hopitaux gratuitement alors qu’il n’était pas remboursé par la Sécu d’une part!
      et où sont les études randomisées en double aveugle concernant les vaccins arn d’autre part ??
      la vaccination débutant dans 26 jours !!
      pour une maladie létale à 0.05% !!
      et voyez qui est complotiste ?

    • Il y en a malheureusement beaucoup comme ça, qui pensent que X en Moselle, qui a traité plus de 600 patients avec 2 hospitalisation et 0 décès, que Y à Aulnay, autant de patients, mêmes résultats, Y à Arles, 1000 patients, mêmes résultats sont tous des menteurs. Quand a ses études fiables en double aveugle, que pense t-elle de celle du Remdesivir ? De discovery. Quand les patients sont en face de nous, on n’attend pas 10 mois pour savoir ce que l’on va donner.

  39. Merci mon cher confrère. Ça c’ est du « grand Maudrux » !!! Existe-t-il un moyen d’envoyer directement ce texte ( et les précédents ) à notre ministre ? En tout cas, je partage au maximum vos blogs.

  40. Bravo Docteur Maudrux
    quel billet magistral !
    à diffuser rapidement sur les réseaux sociaux !
    les autres canaux d’info sont détenus par ces fous des labos ! (vaccin arn!)
    J-26 avant la thérapie génique pour tous !!
    luttons face à cette guerre médiatique (lavage de cerveau) !

  41. Si on en croit les tests cliniques mentionnés ci-dessous l’ivermectine montrent des taux d’amélioration supérieures à ceux de l’hydroxychloroquine.
    https://c19study.com/
    https://c19ivermectin.com/
    https://c19vitamind.com/
    https://c19zinc.com/
    On y voit également que la vitamine D et le zinc devraient également faire partie d’un traitement précoce qui inclurait en priorité, je suppose, des antibiotiques de la classe des macrolides dont l’azithromycine. Concernant la vitamine D je signale le lien d’une étude espagnole réalisée sur un nombre trop réduit de personnes pour être totalement significative qui montrait que de fortes doses de calcifediol en complément du traitement « hydroxychloroquine azithromycine » améliorait grandement l’efficacité de ce traitement pour des malades du covid-19 ayant une pneumonie confirmée par radiographie.
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7456194/

  42. Mon Cher Docteur
    20 /20 merci pour vos conclusions; un point dans la ligne :le trés remarquable Décret du 13 01 2020 sous la plume d un DG qui dispose le classement dans les substances véneneuses de l hydroxy…….Une maladie bien connue des historiens du droit: l autocratie l’excés de droit tue le droit et les malades en l’espèce Le gouvernement des juges a montré ses excés ,les édits royaux finirent par engendrer la fronde des Parlements A quand la Fronde des Médecins ? Couchés hier debout demain,???? Votons MAUDRUX pour en finir avec le caporalisme médical !!!!!

      • Pourriez-vous le convaincre de devenir… davantage « public » ?
        De faire davantage d’interviews ?

        Quid de la thèse faite par un interne, dont il parlait en octobre durant l’interview avec la radio Israelienne (14 octobre) ?

        Son témoignage (avec celui de ses confrères) est très important.

        • Pour la thèse, voyez la fin de mon billet précédent.

    • J’en ai beaucoup d’autres comme ça. In vitro et in vivo. C’est LE traitement, a égalité ou devant AZI. Cf épisode 2 du traitement.

  43. Bonjour Docteur
    encore merci de vos articles et votre combat pour faire avancer les choses. Votre article ne pourrai-il pas être relayé massivement par vos confrères médeçins en direction des autorités, ou risquez vous une plainte du CO, ou un quelconque démenti des autorités ?

    • Pour ce qui est des autorités, j’ai déjà donné avec un décret au milieu de l’été pour m’empêcher de reprendre la présidence de la Caisse de retraite en septembre après des élections gagnées. Il ne faut jamais s’opposer aux énarques qui ne supportent pas d’avoir tort. Quand on pense que ce grand démocrate respectueux des élus, directeur de la Sécurité Sociale a ensuite été directeur adjoint du cabinet d’E Philippe et maintenant directeur de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie vous comprendrez pourquoi cela ne peut marcher. Il ne me faisait pas peur avant, toujours pas maintenant, et résultat, tous les médecins derrière moi, même après plusieurs années.
      Une plainte ? Quand on ne dit pas de bêtises, qu’on insulte pas, quel risques à part des menaces ?

  44. Un bon nombre de médecins sont prêt à traiter Les autres sont désinformés Et c’est le soucis Comment faire? Diffuser vos tribunes comme par le passé ? La prescription d’Hcq vient d’etre « Libéré » en Polynésie Française Rupture de l’égalité de prescription? A voir avec des avocats Mais après des mois de matraquage médiatique les menaces qui pèsent sur les prescripteurs le mépris les études biaisées un long travail de reconquête nous attend Il est vraisemblable qu’une fois les vaccins distribués on se retrouve devant une vague d’effets secondaires et tout particulièrement la facilitation qui peut déclencher des clvid graves ou bien le vaccin ARN qui depuis cette chimère inconnue et sans doute transmissible ou bien les stérilités seront les cadeaux surprise 2021 On s’attend à ce que les « études » démontrent aucun lien avec la vaccination Mais face à la multiplication de ces effets collatéraux et par dépit le traitement reviendra au goût du jour Mais bien tard Merci pour votre voix qui porte

  45. Complet et magistral, une référence pour restituer ce qui nous arrive dans un contexte glauque ou patauge la Vérite. SEULE notre communication sur les multiples observations de terrain dont tu te fais le messager, pourra convaincre et donner toutes les chances a nos patients … chances confisquées par l’autorité sanitaire. Merci pour ton action, ta clarté et la pertinence de tes propos

  46. effectivement , comment est il possible qu’on en soit arrivé là.Par quels effets pervers et dangereux nos gouvernants refusent ils que les gens soient simplement soignés .Bientot un an de mensonges gravissimes.je n’ai plus de doute , ils le font en conscience .merci docteur pour votre vision claire , logique , de bon sens et surtout toujours parfaitement argumentée.La ou les vérités doivent explosées , il le faut c’est vital pour tout le monde.

  47. Oh, mais vous voilà enfin vraiment très en colère. Votre calme m’a parfois agacée, jamais bien longtemps.
    A part ça, par chez moi, il y a une deuxième vaguelette de pieds de mouton. Je vous en envoie une bouffée par aérosols.

  48. Un grand merci Dr MAUDRUX pour tout ce que vous faites.
    Dans votre sens, voir l’intervention du microbiologiste Claude Escarguel sur le site de France Soir, porte parole du collectif « AZI-THRO d’hospitalisations » qui nous présente les avantages des traitements précoces ainsi que l’utilité d’une prophilaxie à base d’azythromycine ou d’hydroxychloroquine :
    https://www.youtube.com/watch?v=bpHsBlACD6k&feature=emb_logo
    Cette vidéo a l’avantage d’être très acccessible pour les néophytes comme moi qui ne sont pas médecins. Encore bravo à vous tous.

  49. Merci vivement pour tous ces « billets » que je lis assidûment et qui nous éclairent par tant d’informations occultées par la CNOM …
    il est fort regrettable qu’ils ne soient pas lus par nombre de nos confrères.

    • Ça grimpe, certains billets ont atteint 100 000 vues, je pensais 10 fois moins. Et lus, entre 4 et 5 minutes de connections moyennes.

  50. Pour compléter mon précédent commentaire, lorsque j’exerçais je ne me suis jamais posé la question de savoir si une angine ou une rhinopharyngite était virale ou microbienne je donnais systématiquement des antibiotiques. Un ami revenant de Dallas aux USA avait une forte rhinopharyngite. Testé à Dallas, c’était « viral » donc gargarisme et aspirine. Arrivé en France il vient me voir avec une haleine plus que fétide. 3 jours d’Orélox, il était en pleine forme!!!  » Les antibiotiques c’est pas automatique »

    • Et c’est avec des « médecins » comme ça qu’est arrivé ce problème majeur de santé publique qu’est la résistance aux antibiotiques, qui tue autant que la Covid… J’ai connu aussi des chirurgiens qui mettaient tous leurs opérés sous antibiotiques à large spectre au cas où… Bravo, continuez!!!

  51. Merci encore pour votre Blog
    Deux exemples déjà cités: une amie (40 ans)de mon fils qui vit en Colombie a été atteinte d’une forme sévère de Covid, testée positive ( fièvre, toux, fatigue ne pouvant que difficilement aller de son lit aux toilettes. Mon fils à qui j’avais donné une petite pharmacie lui a fait parvenir Roxithromycine + Orelox. 3 jours après plus aucun signe et pratiquement vie normale (elle a continué le traitement 1 semaine. Mon fils a lui aussi sans doute eu le Covid. Anosmie, agueusie simplement. 5 jours d’AZI et il a tout retrouvé en 1 semaine. Coïncidence ou l’effet du traitement???
    Pourquoi tant de haine vis à vis de Raoult et de son traitement???
    Pour le vaccin qui « risque » de modifier mon ARN même si j’ai 76 ans je le ferais peut être dans 10 ans si je suis encore de ce monde
    Merci encore cher Confrère, continuez à vous battre même si vous risquez une sanction par l’Ordre et à nous tenir informé

  52. Dernière nouvelle : Pfizer annonce qu’il va devoir réduire de moitié sa production de vaccin jusqu’à la fin de l’année. Problème de matière première.
    Voilà qui commence fort !

    • Je vais regarder si c’est cité dans les études, mais je ne le pense pas, c’est une bacterie Gr- classique, non intracellulaire. Elle est toutefois présente normalement dans le tube digestif, comme les microbiotes.

      • Rien trouvé à part quelques cas de surinfections pulmonaires secondaires chez des Covid-19.

  53. Merci M Maudrux pour cet excellent article que je vais faire passer à un collègue, médecin généraliste.

    Clair, net précis, très bien argumenté et conforme à la réalité de terrain.

    Et merci pour votre site, que je lis tous les jours avec un grand plaisir.

  54. Chapeau bas, docteur Maudrux ! C’est lumineux, mais ça ne servira hélas à rien, parce que ces gens sont fous.
    « Ici, chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait quand il passe
    Ami si tu tombes un ami sort de l’ombre à ta place. »
    Le Chant des Partisans – sans vouloir dramatiser.

  55. Bravo Mr Maudrux, cet excellent article doit être diffusé dans tous les médias.
    Je rajouterai qu’un antibiotique , la doxycycline peut être prescrit en prophylaxie du paludisme.

    • La doxycycline est prescrite depuis les années 1980 en prophylaxie du paludisme dans les zones de résistance (surtout Asie à l’époque) pour les Peace Corps américains et pour le personnel des Nations Unies et des agences onusiennes.
      Quand j’en prescrivais pour mes voyageurs, les pharmacies me téléphonaient très étonnées !
      Maintenant la doxycycline est une chimioprophylaxie du paludisme reconnue partout, il y a même une présentation qui s’appelle Doxypalu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.