374

Le traitement du Covid existe 2) : Ivermectine, efficace à 100% ?

Grands titres dans les journaux depuis quelques jours : « La gale pourrait-elle vous sauver du Covid-19 ? », suite à «une nouvelle recherche venant de France, avec résultat assez stupéfiant«. Les auteurs d’un article des Annales de Dermatologie présentent cette recherche comme « un exemple de sérendipité » = découverte par hasard heureux, au même titre que la découverte du Roquefort, de la pénicilline ou d’hélicobacter pylori (je ne vous avais pas dit que Marshall avait oublié une casserole sur le feu 6H au lieu de 2h , qui a permis la découverte du germe, ce qui était impossible avant). Les auteurs de l’article et la presse auraient mieux fait de lire la littérature avant de montrer leur ignorance. A commencer par mon blog, qui met en avant ce traitement dans plusieurs billets depuis des mois. Ce n’est pas moi non plus qui l’ai découvert, mais j’ai beaucoup lu suite à des infos du Dr F, qui a plus de 100 traitements heureux à son actif.

Cela fait déjà un moment que nombre de pays l’utilisent officiellement, et que la FDA a validé l’efficacité, déjà in vitro, de l’Ivermectine dans le Covid-19 : « capable d’effectuer une réduction d’environ 5000 fois l’ARN viral à 48 h après l’infection Vero- Cellules hSLAM 2 h par le SRAS-CoV-2 « .

Merci quand même aux auteurs d’avoir signalé que 121 personnes d’un Ehpad (69 résidents, moyenne d’âge 90 ans, et 52 employés) de Seine et Marne s’étaient retrouvés protégés du Covid, grâce au traitement d’une épidémie de gale dans l’établissement en mars. J’espère qu’ils n’auront pas de problèmes avec l’Ordre pour avoir publié leurs observations…  

Cette action prophylactique n’est pas la première décrite. J’ai déjà relaté une étude en Argentine portant sur près de 1 200 soignants au contact de patients Covid, sur 4 sites, pendant 2 mois et demi. 788 ont reçu de l’Ivermectine, 407 rien. Résultat : 237 infections dans le groupe non traité, soit 58%, et 0 dans le groupe traité. Résultat sans appel. Dans le Journal International des agents antimicrobiensMartin Hellwig et coll de Plymouth (USA), après une revue de la littérature, constatent que « les pays où la chimio-prophylaxie par Ivermectine est administrée en masse, ont une incidence significative sur les contaminations par Covid-19. »

Des pays comme le Sénégal traitent la population une fois par an contre les parasites avec Ivermectine (et tous les symptomatiques Covid-19 avec le protocole Raoult). La mortalité du Covid-19 y est de 340 décès pour 16 millions d’habitants, ce qui ferait 2 000 morts chez nous au lieu de près de 60 000. Pour comparer honnêtement, il faut tenir compte d’une population plus jeune, le pourcentage de plus de 65 ans et 6 fois plus faible que chez nous, reste une mortalité Covid-19 5 fois inférieure à la nôtre. Nombre d’antiparasitaires et antipaludéens sont utilisés en Afrique. Rappelez-vous l’OMS qui au début y prévoyait 3 millions de morts du Covid-19 pour le continent. Ils en sont à 37 000 pour 1,2 milliards d’individus, 80 fois moins que les prévisions.

L’Ivermectine est très utilisée en médecine vétérinaire (ne sommes-nous pas aussi des mammifères ?). Son action contre le Covid-19 n’est pas étonnante, il a été prouvé qu’elle avait une action directe, in vitro et in vivo, sur des virus, comme le virus PVR de la pseudo rage porcine, qui est un virus à ARN, comme le Covid-19 (en inhibant l’ADN polymérase UL42 pour les spécialistes).

Donc action in vitro prouvée, remarquable, incontestable. Action prophylactique également remarquable, constatée de plusieurs manières. Qu’en est-il de la thérapeutique ?

Si Ivermectine agit sur le Covid-19 lorsqu’il attaque, empêchant son entrée dans les cellules et sa multiplication, a fortiori, il n’y a pas de raison que ce que l’on constate en prophylaxie ne se reproduise pas en thérapeutique. C’est ce que montre la plupart des études, décrivant une amélioration très rapide des troubles, 48 heures, en phase précoce. Il n’est pas dénué d’intérêt non plus en phase plus tardive.

Je ne détaillerai pas chaque étude, il y en a de plus en plus, toutes convergent pour donner des résultats cliniques très rapides, disparition des symptômes, du virus, des formes graves, et des décès. Je ne retiendrai que le résultat de l’ensemble des études. https://c19ivermectin.com  a colligé les résultats de 45 études. Si on enlève les études in vitro, chez l’animal, théoriques, les review et méta analyses, restent 29 études, 27 montrent des résultats positifs, 2 résultats négatifs, sans effet. J’ai épluché uniquement les 2 négatives, les autres concordant. La première, (Chacar à Lahor), randomisée, 2 fois 25 patients (faible), aucune différence significative à 7 jours, mais étude ridicule avec une moyenne d’âge de 40 ans, ils vont tous bien à cet âge, avec ou sans traitement, pas besoin d’étude pour le savoir ! La seconde (Camprubi à Barcelone), concerne 2 x 13 patients sévères (chiffres ridicules), traitement tardif (médiane 12 jours) avec doses faibles + HCQ !! et pas de différence entre les 2 groupes.

Pour les 27 autres études, 81% de résultats positifs pour l’ensemble, 86% en phase précoce.

Autre méta analyse de 23 études du 7 décembre par https://ivmmeta.com

Tout ceci concorde avec la méta analyse de Paul Marik, professeur (réanimateur) à l’université de Virginie, qui arrive à la conclusion que Ivermectine est le seul traitement efficace contre le Covid-19, et ce quel que soit le stade : préventif, thérapeutique précoce, tardif, y compris en cas de complications pulmonaires.

Voici son tableau tiré d’une excellente vidéo, malheureusement en anglais et un peu longue, à voir ici. Toutefois je conseille de la voir, avec ses 80 diapositives très instructives sur le virus, sa réplication, les différentes phases de la maladie, jusqu’aux traitements et son tableau final. Très pédagogique.

Concernant le mécanisme, Marik pense que l’Ivermectine se lie au complexe protéines importines alpha et beta, les protéines du SARS-Cov-2 ne pouvant plus s’y lier, cela empêche sa pénétration et sa multiplication. 

Rappelons que l’Ivermectine, autorisée dans plus de 100 pays, a été » inventée » pour traiter les filarioses, puis on s’est aperçu qu’elle marchait sur nombre de parasites (183 espèces de nématodes, 129 insectes et acariens), et nombre de virus. Son utilisation actuelle la plus connue chez nous est contre la gale (sans AMM dans cette indication il me semble…).  C’est un médicament totalement inoffensif, » l’Ivermectine est sans danger et peut être utilisé à grande échelle » écrit l’OMS. Les études in vitro et les dossier d’AMM montrent que les doses efficaces sont infimes par rapport aux doses pouvant poser problème, cela a même été testé à 10 fois la dose chez l’homme, sans réaction. Tellement efficace qu’on ne parle pas de résistances comme pour les antibiotiques ou le palu.

Une seule publication au monde parle de mortalité due à Ivermectine. Publiée dans The Lancet (encore lui), par Barkwell en 1997, décrivant 15 décès sur 47 pensionnaires d’Ehpad traités par Ivermectine pour une épidémie de gale. The Lancet aurait pu remarquer qu’un traitement par Lindane et Permethrine, (insecticides mortels pour nombre d’animaux comme les chats), avait été appliqué en badigeon juste avant ! L’Ivermectine a mis des années pour se remettre d’un seul article aux conclusions erronées. Plus sérieux, le jury du prix Nobel de médecine a attribué le prix en 2015 à Campbell et Omura, pour leur découverte de l’Ivermectine, qui n‘a pas tué 15 vieillards sous insecticides, mais sauvé la vie de millions de personnes de par le monde.

Le laboratoire MedinCell de Montpellier ne s’y est pas trompé et investit pour une AMM pour l’Ivermectine. Malheureusement il a choisi une mauvaise voie, voir mon billet correspondant.

Nous avons vu que les macrolides pouvaient être efficaces à 80-90 % en divisant par 5 à 10 la mortalité, constatée par les médecins de France et plusieurs milliers de cas. Pour l’Ivermectine, avec le même critère mortalité, on peut dire que ce taux dépasse 95%. Aucune étude ne contredit son efficacité, avant, pendant et après.

Alors IVER, AZI, ou les deux ? Je n’ai pas de réponse scientifique, il faudrait une étude avec 3 bras : IVER, AZI, IVER+AZI, avec non pas 100, mais plusieurs milliers de cas, car vu le taux de mortalité pour chacun, il faut que cela puisse être significatif, les décès étant rares. Pour moi ils sont complémentaires, le mode d’action étant différent.

Faut-il traiter tout le monde ou uniquement les patients à risques ? Tout dépend à quel niveau on fixe le curseur bénéfice/risque. Certains dirons qu’il est inutile de traiter à 40 ans vu la faible mortalité. Si celle-ci est de 0,001, cela fera toujours des vies épargnées, mais surtout, il y a un autre critère à considérer que la mortalité. Le médecin n’est pas là que pour éviter des morts et ne pas s’occuper du reste, son rôle est aussi de soulager, et si avec Ivermectine tous les troubles disparaissent en 48 heures, ce n’est pas inutile. Donc ne traiter que les symptomatiques, avant 8 jours. Ce n’est pas la peine non plus d’en faire trop à cet âge. Un seul médicament avant 60 ans, les deux au delà ou si comorbidités par prudence.

Faut-il traiter les non symptomatiques ? Là encore il y a deux manières de voir les choses. Si on ne considère que le patient, non. Si on considère l’épidémie, oui, plus que oui. Pourquoi ? C’est très simple : on envisage une vaccination de masse, de personnes saines, pour stopper l’épidémie. Entre une vaccination générale, avec des produits expérimentaux dont on ne connaît pas l’efficacité (certainement inférieure à l’Ivermectine en préventif, proche de 100%) et surtout les conséquences à long terme, et un traitement général, moins cher, bénin, aux effets à long terme connus depuis longtemps, le choix logique devrait être vite fait.

De plus en plus d’études sortent sur Ivermectine, toutes favorables. De plus en plus de pays engagent des études officielles. De plus en plus de pays autorisent, conseillent Ivermectine. L’Inde vient même de commercialiser un « kit » Ivermectine, macrolides, Zinc, à 2 euros : (NB : la dose Iver peut être divisée par 3 (3mg/15 Kg une seule fois et non 3 jours de suite), voire comme cela a été fait dans une des études, augmenter en fonction de la gravité au stade du traitement)

Et en France ? C’est pour quand ? Ne serait-ce qu’un regard de l’ANSM, de Salomon, de Véran ? De la presse pour faire pression ? Pour en informer les Français ?

Tout savoir sur l’Ivermectine ici. Page 4 pour le possible mode d’action (pour spécialistes)

Données officielles du ministère sur Ivermectine.

Soixante articles sur Ivermectine ici.

Une association de patients a demandé à la justice d’obliger le Ministère (ne pouvant le faire elle-même) à saisir l’ANSM pour une demande de RTU, j’y ai apporté mon obole. Requête, et jugement. La juge semblait très favorable à l’audience, mais s’est renseigné « plus haut », avant de répondre défavorablement.

VIDEO A VOIR : https://www.youtube.com/watch?v=-M9IzrIG1sg&feature=youtu.be (plus sérieux que Hold Up).

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

374 Commentaires

  1. Merci Docteur Gérard Maudrux par votre courage et donner votre point de vue , nous avons besoin plus de médecins courageux qui veulent soigner et pas laisser le gens mourir , Respect et admiration. Marcel de l’Isère

  2. comment on fait pour obtenir ce kit ziverdo , on trouve des sites indiens mais ils ont ‘lair de demander une prescription prealable ; comment l’obtenir en France ?

  3. Bonjour,
    Voici la mise à jour d »une méta analyse qui reprend 32 études dont 14 RCT en date du 14 janvier :
    https://ivmmeta.com/
    Pour les études randomisées on arrive à 2 225 patients.
    Pour l’ensemble des études 10 000 patients.
    Une possibilité sur 4 milliards que les 32 études indiquent un traitement inefficace.
    Bien cordialement.

  4. Le problème continue en France avec ce genre de déclaration lapidaire de Bruno M… pour qui le problème est définitivement réglé : rien ne marche. Il le sait, lui, et le clame haut et fort. 6 min 25
    https://www.youtube.com/watch?v=4USAOuA9nis
    Il a le droit de penser que cela ne marche pas, mais il n’a aucun élément pour le certifier. Il aurait pu dire qu’on n’avait pas encore de preuve satisfaisante à la limite. Mais non, circulez y a rien à voir! C’est triste de voir un scientifique perdre le sens du doute. Est-il encore scientifique d’ailleurs?

    • ils n’ont aucun argumentaire solide , ni preuve de ce qu’ils avancent mais
      non , ils affirment comme ce pseudo DR .Pas grave ,ils sont surs de connaitre LA vérité .Pitoyable et lamentable tout comme celle illuminée à ses cotés.

      • ce qui est plus grave c’est que le journaliste n’est tellement pas au courant du sujet qu’il ne le relance même pas. Comme dirait quelqu’un : il faut travailler sinon les journalistes n’auront pas de valeur ajoutée par rapport au réseaux sociaux.

    • Bonjour , euh , vous le faites expres ou vous le faites sciement ?
      le document decrit les traitements à base d’ivermectine pour ANIMAUX et recommande evidement de ne pas s’automedicaliser avec cela .
      cordialement

    • comme le gouvernement francais, la FDA interdit aux medecins americains de prescrire quoique ce soit (sauf des specialites tres chères et très peu disponibles ( lilly, regeneron) — pour graisser la patte aux décideurs , il faut avoir du repondant. Grace à la FDA, es milliers d americains meurent chaque jour sans avoir recu aucun traitement avant d etre hospitalisés.

  5. Étude de bioéquivalence de la crème d’ivermectine à 1% dans le traitement de la rosacée faciale modérée à sévère
    UNE ÉTUDE MULTI-CENTRE, À DOUBLE AVEUGLE, ALÉATOIRE, CONTRÔLÉE PAR PLACEBO, EN PARALLÈLE, COMPARAISON DE LA CRÈME IVERMECTINE 1% (ZYDUS WORLDWIDE DMCC) À SOOLANTRA® (LABORATOIRES GALDERMA, LP) ET LES DEUX TRAITEMENTS ACTIFS À UN CONTRÔLE PLACEBO DE ROSACÉES FACIALES MODÉRÉES À GRAVES
    https://ichgcp.net/fr/clinical-trials-registry/NCT04106726

  6. https://scivisionpub.com/abstract-display.php?id=1458

    Microbiology & Infectious Diseases
    Ivermectin as Prophylaxis Against COVID-19 Retrospective Cases Evaluation
    Hirsch, Roberto R, Carvallo, Hector E

    The current SARS COV2 (COVID 19) pandemic has generated a high number of infections among Health Agents. Around 25% of them have had to leave – temporarily or permanently – their jobs, due to having contracted the disease.

    Likewise, numerous deaths have been lamented within this group, which acts as the first defense against this and other pathologies that threaten the individual.

    All this has happened despite Personal Protective Equipments (PPEs), which makes it essential to optimize -from the pharmacological point of view- these elements, in order to reduce the risk of contagion as much as possible.

    In this sense, Ivermectin has shown its usefulness against SARS COV2, both in treatment and in prophylaxis.

    Therefore, this work compiles the characteristics of the group of Health Agents (and their close contacts) from a Buenos Aires Hospital specialized in Infectious Diseases, who resorted to it, as well as the results that were obtained.

    • Ivermectine comme prophylaxie contre l’évaluation rétrospective des cas de COVID-19
      Hirsch, Roberto R, Carvallo, Hector E

      La pandémie actuelle de SRAS COV2 (COVID 19) a généré un nombre élevé d’infections parmi les agents de santé. Environ 25% d’entre eux ont dû quitter – temporairement ou définitivement – leur emploi en raison de la maladie.

      De même, de nombreux décès ont été déplorés au sein de ce groupe, qui constitue la première défense contre cette pathologie et d’autres qui menacent l’individu.

      Tout cela s’est produit malgré les équipements de protection individuelle (EPI), ce qui rend indispensable l’optimisation – du point de vue pharmacologique – de ces éléments, afin de réduire au maximum le risque de contagion.

      En ce sens, l’ivermectine a montré son utilité contre le SRAS COV2, à la fois en traitement et en prophylaxie.

      Par conséquent, ce travail compile les caractéristiques du groupe d’agents de santé (et leurs contacts étroits) d’un hôpital de Buenos Aires spécialisé dans les maladies infectieuses, qui y ont eu recours, ainsi que les résultats qui ont été obtenus.

    • Buenos Aires, je suppose qu’ils parlent de l’étude que j’ai évoqué plusieurs fois, prophylactique sur 1200 soignants.

  7. Pourquoi risquer sa vie avec ce vaccin anti-covid alors que tout nous est donné par la nature, presque gratuitement et sans effets secondaires !
    On sait désormais à qui profite le crime…

  8. J’ai oublié de mentionner dans l’inventaire, les fameuses huiles essentielles, notamment l’eucalyptus radiata pour la sphère nasale et eucalyptus globulus pour les poumons, ainsi que l’HE de laurier noble et la Ravinstara. Le docteur Willem est un spécialiste mondial en la matière.

  9. Je voudrais ajouter au sujet du docteur Jade Allègre qu’elle s’est posée la question de comprendre pourquoi l’argile qui normalement agit essentiellement sur les intestins semble très efficace sur le sras-cov2 qui atteint les voies respiratoires. La raison nous vient de plusieurs études que j’ai découvertes déjà en mars 2020 (j’avais fait un article sur ce sujet à l’époque) disant qu’une bactérie – la prevotella- présente dans le microbiote intestinal agirait en symbiose dudit virus et le renforcerait en lui permettant d’accèder aux voies respiratoires. Bien entendu, l’OMS s’est empressée de déclarer que cette bactérie n’avait aucun lien avec le covid 19, via notamment la voix du « fameux » professeur Karine Lacombe, dont la liste de ses liens avec bigpharma, ne tiendrait pas sur une seule page ! L’argile, en éjectant les bactéries pathogènes de la flore intestinale, empêche ansi cette bactérie prévotella d’agir. Voici l’explication simple et évidente.

  10. Les naturopathes, dont je fais partie en tant qu’amateur depuis plus de 50 ans, connaissent depuis longtemps les effets de la vitamine C (linus Pauling), et de la vitamine D et du zinc. Je préconisais dès février 2020 (j’ai publié plusieurs articles sur le net sur ce sujet à l’époque) la prise de ces vitamines et du zinc contre le sras-cov2. Le protocole du professeur Raoult (en fait chinois à la base) a été utilisé par le docteur Zalenko de New York avec adjonction de zinc à fortes doses (5x200mg) sur 1500 patients avec une réussite de 100%. Raoult, ayant sans doute vu le résultat de ce confrère a ajouté le zinc à son protocole. Il semblerait que ce soit le zinc réellement qui soit le vrai tueur de virus. L’hydroxychloroquine, l’ivermectine, la quercétine, l’armoise, les feuilles de neem, les feuilles de palmier à huile, le securidaca et bien d’autres plantes anti paludéennes ne seraient là que pour ouvrir la voie au zinc permettant ainsi son passage dans les cellules infectées et empêchant ainsi la prolifération du virus. Ce sont des ionophores du zinc. Ainsi on pourrait comprendre que ce virus touche essentiellement les personnes âgées ou ayant des co-morbidités car cette population est quasi systématiquement en carence de zinc à partir de 40 ans. Les pays d’afrique ou d’amérique du sud ont des populations plus jeunes qu’en europe et donc leurs habitants sont moins carencés en zinc, voire équilibrés ; ce qui fait que l’ensemble des traitements (allopathiques ou phytothérapiques) fonctionne parfaitement contre le covid 19. Il est fort à parier que le traitement « covid organics » de Madagascar, dont la formule est tenue secrète, renferme de l’armoise annua ou africa ou même vulgaire (dont les propriétés sont très proches de l’annua chinoise, contrairement à ce qu’on entend ici ou là), ainsi que du zinc, et sans doute un anti-inflammatoire du type harpophytum (griffe du diable) ou autre plante anti-inflammatoire. Ajoutons à ce palmarés l’argile verte qui semble avoir des résultats spectaculaires (en quelques heures) sur ce virus si l’on en croit le célèbre et estimé médecin et naturopathe Jade Allègre qui a expérimenté cela. De surcroît, une bonne dose de chlorure de magnésium permet de fixer la vitamine C et renforce la fonction cardiaque, ainsi que le système immunitaire par voie phagocytaire. Enfin, l’argent colloïdal et la propolis sont des alliés formidables de l’immunité.

    • Comme pour HCQ, on met en doute les études in vitro ( à tort ou à raison ? J’avais déjà lu ces explications, mais ces études ont été validées par la FDA), on met en doute les études in vivo, on met en doute les observations de terrain, les publications indiscutables comme l’Argentine avec 1200 soignants traités en préventif : 800 avec Ivermectine, 0 cas, 400 sans Ivermectine, avec 230 cas. Pas besoin de statisticien ou de relecteurs pour savoir lire et réfléchir.

    • Bonjour
      Véto rurale, je connais l’ivermectine depuis bien longtemps et elle est largement utilisée en élevage bovin comme endectocide, cad anti parasitaire interne (strongles) et externe (gale, poux). Je trouve génial de découvrir son activité sur les coronavirus auxquels nous sommes confrontés chaque hiver avec des épidémies assez mortelles de diarrhées néonatales, et aucun labo qui commercialisent l’ivermectine n’a jamais fait part de cette activité potentielle (je serais certainement tentée de faire des essais terrains…).
      Cependant, je souhaite juste vous sensibiliser au fait que cette molécule soulève actuellement des inquiétudes au niveau environnemental: elle possède en effet une rémanence forte (plusieurs semaines) et est excrétée sous forme active dans les excréments. Son spectre d’activité connu est déjà extrêmement large: Invertébrés de tout genre (insectes et nématodes en particuliers) et Poissons. On assiste déjà dans certains milieux aquatiques à des perturbation liées à l’excrétion par les urines des hormones utilisées comme anti-progestatif (changement de sexe des poissons). L’ivermectine est suspectée d’avoir une incidence négative sur les abeilles (essais d’arrêt d’utilisation sur des sites Natura 2000). Par ailleurs, les effets à long terme sur notre microbiote intestinal (cycle entero-hépatique) pourrait bien ne pas être anodin.
      Il ne faudrait pas qu’une utilisation massive et aveugle entraine des effets secondaires sur tous les écosystèmes ( aussi bien digestifs que environnementaux de Dame Nature ) qui seraient catastrophique. Au delà de la toxicité aiguë (observée chez certaines races de chien ou chevaux qui présentent génétiquement une perméabilité accrue de la barrière hémato-méningée), il ne faut pas négliger la toxicité chronique, qui est rarement observée en détail pour les obtentions d’AMM, en particulier j’imagine lorsque la molécule est utilisée sur des populations non occidentales encore bien moins protégées que nous par les exigences de sécurité sanitaire d’un médicament…

    • Bonsoir
      Ce soir sur LCI émission Pujadas Pr. Bréchot ancien directeur Pasteur je crois a annoncé que des nouvelles allaient bientôt arriver concernant le traitement précoce de la covid.
      Il a parlé de 2 ou 3 études en cours dont les résultats pourraient …
      Il a terminé en disant les choses bougent en tout cas.
      Bien cordialement

    • Bonsoir,
      Depuis le lien de la sfpt (article sur ivermectine) on voit un lien en bas de page
      http://www.metaevidence.org/viewPathology2.aspx?exposition=684&comparator=0&pathology=87&domain=12
      bien qu’écrit en anglais, ce site vient de Lyon (voir method en bas de page) où il semble y avoir une dream team de la classification des études pré publiées ou publiées.
      On y trouve des catégorisations pour tous les types de traitements. Intéressant de voir que tous ce qui est favorable est immédiatement suspecté de biais.
      Si vous allez voir sur le site FLCCC (Kory) il y a une revue faite
      https://b3d2650e-e929-4448-a527-4eeb59304c7f.filesusr.com/ugd/593c4f_8cb655bd21b1448ba6cf1f4c59f0d73d.pdf
      par une autre équipe qui voit sur les même études des bisais très différents…
      Critères scientifiques?

  11. Retraité, je suis convaincu et j’utiliserai l’Ivermectine en cas de contage et je la prescrit aux volontaires de mon entourage.
    Mais une chose m’inquiète et je n’ai pas de réponse : la toxicité extrême de ce produit pour les insectes, poissons, etc. Par exemple les bousiers sont exterminés dans les bouses de vaches traitées à l’Ivermectine. Si ce produit est utilisé massivement chez l’humain, il se retrouvera dans les nappes phréatiques et alors bonjour les dégâts sur de multiples espèces d’insectes déjà menacés par les pesticides agricoles. Mais que faire ? En tous cas ne pas jeter dans la poubelles des boites arrivées à Péremption. Autres précautions ?
    C’est comparable à la diffusion des œstrogènes de la pilule dans l’eau des rivières avec féminisation massive des poissons mâles.

    • Oui on dit que ce traitement pose des problèmes pour les bousiers et les animaux aquatiques. Pour traiter une vache, il faut 12 à 15 fois la dose humaine. Le problème est qu’elle va ressortir le produit dans 12 bouses par jour, à raison de 3 Kg chacune, soit 35 kg de fèces par jour. 100 fois plus que vous, et c’est en plus mélangé à d’autres produits toxiques, et ce plusieurs fois par an. On peut donc supposer qu’une vache va donc diffuser 35x 12/15 = 500 fois plus que vous. Un troupeau de 100 vaches = 50 000 adultes traités, et c’est bien pîre, car pour les humains, tout passe par des circuits d’épuration, ce qui n’est pas le cas des vaches. Alors il ne faut pas s’inquiéter pour quelques milliers de traitements humains, ils ne vont pas modifier un problème vétérinaire réel. Il y a en France 26 millions de bovins, sans compter les chevaux, les moutons et autres animaux pouvant recevoir un ou plusieurs traitements par an. Nous ne sommes rien.

    • Bonjour Dr HERBINET
      J’aimerais bien être « de votre entourage » pour avoir une prescription d’IVERMECTINE totalement refusée par notre médecin en prévision de 1ers symptômes

      Mon mari 71 ans, victime du COVID en octobre avec troubles sévères pendant plusieurs jours, s’est vu confiné à la maison sans aucun traitement alors qu’il faisait des arythmies cardiaques et des oppressions thoraciques à la limite d’appeler le samu.

      Après cessation des symptômes et test devenu négatif, le médecin l’a envoyé en cardiologie pour faire toute une batterie d’examens croyant plutôt à un problème cardiaque
      Résultat = aucun problème décelé mais je garde l’impression angoissante qu’il l’a échappé de justesse

      L’IVERMECTINE est en vente sur ordonnance , comment faire quand votre médecin refuse de vous la prescrire ?

    • Bonjour dr Maudrux
      Je suis interpelé par des scientifiques qui me demandent de ne lire que des études publiées dans des revues dont l impact factor serait supérieur à 10
      Qu en pensez vous? Quelles études de chloro azythro ivermectine correspondent elles ? Merci

      • Très sceptique quant à cet indice. Mehra et The Lancet doit être très souvent cité, il aura donc un indice élevé, alors qu’il devrait être oublié. Par ailleurs il est tout a fait possible que des articles très intéressants passent totalement inaperçus. Enfin pour faire croire qu’on s’est beaucoup documenté, on gonfle une biblio avec des articles qu’on a pas lu. Moi aussi je dois être bien noté ! Désolé, quantité ne veut pas dire qualité, même chez les scientifiques, surtout étant donné la course aux publications dans le milieu médical, pour se faire connaître, justifier son poste ou monter en grade.

  12. On voit que récemment divers articles (20minutes.fr et d’autres) apparaissent pour contester l’efficacité de l’usage de l’ivermectine pour traiter la covid-19. Le docteur pierre kory a signalé devant le Sénat américain (vidéo ci-dessous) que cet usage a pourtant conduit à une chute spectaculaire de la mortalité au Pérou, au Paraguay et au Mexique.
    https://www.youtube.com/watch?v=EpxDQUA5h5o&feature=youtu.be
    Est-ce qu’on lit dans ces articles que les statistiques fournies par ce médecin seraient fausses ? Je n’ai vu aucune contre démonstration dans ces articles sur ce point ni sur d’autres. En fait les preuves prouvant que l’ivermectine est efficace contre la covid-19 ne sont pas abordées dans le détail dans ces articles. On se contente de faire l’affirmation non prouvée qu’elles ne sont pas significatives. Les démonstrations de ces journalistes sont bidonnées. La question est de savoir si c’est volontaire et, dans ce cas, pour quelles raisons ou si ça relève simplement de l’incompétence.
    Une question plus sérieuse serait la question de la combinaison de médicaments qui iraient de pair avec l’ivermectine pour soigner le coronavirus. J’ai vu récemment remonter une information selon laquelle l’ivermectine seule serait plus efficace que la combinaison Ivermectine et Doxycycline. Donc attention à ne pas combiner l’Ivermectine avec des médicaments qui pourraient réduire son efficacité.
    https://www.youtube.com/watch?v=17_U4RPOvqE

    • Comme pour HCQ, il paraît que HCQ + AZI serait moins bon que AZI seule. Maintenant on dit que Iver + AZI serait moins bon que Iver seule. Qui croire ? Il ne devrait pourtant y avoir qu’une seule vérité. 20 Minutes a bien passé sous silence l’étude sur les 1200 soignants, et se garde bien aussi de dire que cela ne marche pas. Pourtant facile d’en donner à 2 ou 3 Ehpads pour vérifier le vieux dicton français : « là où il n’y a plus de gale y a plus de Covid ».

        • Ils ont effectivement donné 5 fois plus d’Ivermectine dans le bras sans Doxy, ce qui ne permet pas de comparer. Le plus important, c’est les bons résultats dans tous les bras traités. Le Bangladesh fait un gros travail comme tous devraient le faire, en testant toutes les produits possibles et toutes le combinaisons possibles. Ils ont testé IVER versus HCQ, le premier a gagné.

        • Dans cette étude mettant en évidence une forte efficacité de l’ivermectine contre la covid-19 il est précisé (dans le PDF) que l’ivermectine a été utilisée à une dose fixe de 12 mg une fois par jour pendant six jours sans tout effet indésirable signalé, confirmant ainsi d’autres études similaires dans lesquelles l’ivermectine a été utilisée en toute sécurité dans diverses conditions :
          https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=3734478
          Dans cette autre mettant également en évidence une forte efficacité de l’ivermectine contre la covid-19, je traduis un extrait du PDF.
          https://assets.researchsquare.com/files/rs-100956/v2/39b225ad-5df4-4da7-9cbd-233bf26a0eb4.pdf
          Groupe III: 100 patients atteints d’une infection sévère au COVID-19 ont reçu une cure de 4 jours d’ivermectine 400 microgrammes / kg de corps poids maximum 4 comprimés (6 mg / comprimé) une fois par jour [13] avant le petit déjeuner plus soins standard (azithromycine 500 mg OD pendant 6 jours, paracétamol 500 mg PRN, vitamine C 1 g OD, zinc 50 mg une fois par jour, sachets de lactoferrine 100 mg BID & Acétylcystéine 200 mg sachets t.d.s & anticoagulation prophylactique ou thérapeutique si D-dimère> 1000) comme délivré par Protocole égyptien de traitement COVID-19 pour les patients sévères [19].
          Donc dans cette étude l’ivermectine a été délivrée pendant 4 jours.

      • Bonjour
        Y a t il une dose conseillée par semaine en prévention ? J’ai la possibilité d’en acheter et je voyage souvent en Amérique du Sud

        • J’ai toujours trouvé inutile en prévention, suffisant en traitement. Il n’y a aucune prescription longue durée et préventive pour les autres pathologies traitées. Medincell cherche à mettre au point une forme à action prolongée pour traitement une fois par mois ou plus.

      • Bonjour Dr Maudrux et grand merci pour vos éclairages!
        Je ne peux prendre d’Azithromycine et pensais donc ajouter de la Doxycycline à l’Ivermct si je suis contaminée. Mais je vois ici que peut-être la Doxycycline n’est pas nécessaire en association avec l’Ivermct, de plus, dans le protocole MASK, il n’y a pas non plus d’antibiotique.
        Qu’en pensez-vous ? peut-être qu’au fil de vos lectures et analyses votre idée a pu se préciser mieux avec le temps qui passe: à votre avis, prise d’emblée de Doxycycline utile ou pas? ? Merci ++!

    • les « protocoles » comme « I-MASK » (dr marik) et Zelenko Protocole associent plusieurs produits (anti biotique, vitam D3, zinc, aspirine, quercetine, N-acetyl cysteinne, melatonine famotidine,…) dont l action est jugée bénéfique (mais sans pour cela prétendre qu il s agit d une synergie) – le principal débat sur l Ivermectine est la question du dosage (en fonction du poids corporel) et de la frequence de prise ( typiquement tous les deux ou trois jours) — Par ailleurs les media sontt tous d accord pour interdire aux malads de se soigner , allez savoir pourquoi cette rage anti-traitement ??

      • Le nombre de prises de IVER est effectivement un vrai débat. Certains donnent avec satisfaction une prise, d’autres se couvrent jusqu’à 5 prises. Qui a tort, qui a raison ? Compte tenu de la durée de vie du produit, 1 seule dose me paraît un peu juste sauf si efficacité immédiate et 100%. 2 prises à 2-3 jours d’intervalle me paraît un juste milieu.

    • Tout à fait d’accord, les pays les plus productifs au niveau de la recherche de traitements sont le Bangladesh, l’Iran et l’Egypte. Leur nombre d’essais randomisés et de molécules testées est impressionnant. En France, l’INSERM accorde un prix de recherche à l’équipe de Discovery qui n’a rien trouvé et a arrêté le bras le plus prometteur (HCQ) suite au LancetGate. Ces pieds nickelés devraient faire des stages au Bangladesh ou en Iran.

  13. Vu dans ce lien :
    https://blogs.mediapart.fr/enzo-lolo/blog/181220/covid-19-des-traitements-existent-exemples-detudes-scientifiques-publiees
    « Espitia-Hernadez et al. ont mené une étude sur 35 patients testés positifs à Mexico. Un groupe de 28 personnes a été traité par une combinaison d’azithromycine (500mg/j pendant 4 jours) + Ivermectine (4 fois 6mg/j aux jours 0, 1, 7 et 8) et vitamine D (pendant 30 jours). Les 7 autres patients constituaient le groupe contrôle. Une amélioration des symptômes était observée dès 3 jours en moyenne pour le groupe traité contre 10 jours en moyenne pour le groupe contrôle. Et 100 % du groupe traité était redevenu négatif au jour 10, tandis que 100 % du groupe contrôle était encore positif. (Article publié après validation par les pairs). »

    • Et la presse Française (20 Minutes, France Info,..) nie. J’ai un confrère qui n’en a pas 35, mais plus de 100, tous traités, mêmes résultats, mais il n’a pas le droit d’en faire état.

  14. Pingback: Coronavirus -
  15. Docteur Maudrux,
    Bonjour,

    Aux dires d’une sommité de la Science Biomédicale, grand médecin reconnu dans le monde entier pour sa lutte contre le VIH, le « traitement reproposé » est une erreur.

    Le Pr Yazdan Yazdanpanah soi-même, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Bichat, directeur d’études à l’Inserm, membre du conseil scientifique et qui doit prendre la direction d’une nouvelle agence pour le suivi des maladies émergentes et infectieuses le 2 janvier prochain, l’invité de France Culture ce matin et il l’explique
    à partir de 10’50
    https://www.franceculture.fr/emissions/linvitee-actu/yazdan-yazdanpanah
    Ecouter aussi à partir de 14’14 au sujet des liens d’intérêt.

    Un homme de bonne foi, au ton de voix posé, feutré et sympathique. C’est la force des élites. La santé publique, là-dedans, n’y trouve guère son compte, mais qui y trouve son compte ?

    Bien cordialement,
    Sexus Empiricus – Grenoble

    • Merci pour ce lien .résume parfaitement d’une façon humble et humaine la problématique de la covid pour les scientifiques les espoirs de traitement qui vont certainement arriver,les vaccins pour lesquels il y a bien-sûr encore des incertitudes puisque nouveaux et surtout le rôle individuel que chacun doit jouer en attendant mieux pour lutter contre la propagation de la covid qui nous rend solidaires et presque maîtres de notre destin .et de celui de ceux que nous aimons.faites attention a vous et surtout prenez soin des vôtres et des autres.ce n’est pas la chloroquine,l’ivermectine ni même le vaccin qui évitera la troisième vague c’est seulement notre comportement respectueux pour notre santé mais surtout pour la santé des autres !

      • Je viens d’apprendre par la bouche de Môssieur Yazdan (à 10 min 50 comme indiqué) que l’essai discovery avait livré des résultats… défavorables aux traitements repositionnés. Ah, mais dites-moi, il savait donc en juin que le remdesivir ne marchait pas et n’a pas hurlé pour en empêcher les commandes. Et puis, moi qui croyais que quand étude n’est pas terminée on ne peut pas conclure (c’est ce qu’on répond d’ordinaire à ceux qui avancent des résultats positifs intermédiaires). Je ne sais si c’est le ton qui me rappelle Kaa mais je ne me laisse pas bercer par cette voix envoûtante aux accents orientaux. Quant aux liens que vous mettez, Thierry, s’il faut maintenant s’appuyer sur le dénigrement d’Asselineau pour justifier d’une question scientifique, on atteint le pompon. Il y a de plus sérieuses lectures. Pourquoi propager ce type d’articles.

        • Jean Maurice je ne comprey pas pourquoi vous me mettez en cause je n’ai absolument rien a voir avec les liens ping back qui s’affichent automatiquement en fin de cette conversation.je voulais juste dire que j’appréciais l’interview du prof Franco brittaniquecomme vous avez le droit de ne pas l’apprécier quand a discréditer un certain asselineau? Je ne sais même pas qui c’est et je ne vois pas dans mon commentaire de quoi discréditer qui que ce soit

        • Pour info, les pingbacks apparaissent indépendamment de notre volonté quand un site cite l’article en créant un lien. Je ne sais pas si je peux les effacer ou non et si cela efface les liens.

        • Désolé Thierry.
          Je ne savais pas que les pingbacks étaient fortuits (ou pas?) .

  16. Cette courte interview au sénat US de Dr Pierre Kory vaut le coup d’oeil (4′)
    https://www.youtube.com/watch?v=EpxDQUA5h5o

    Ivermectine zentiva est un médicament générique sous forme de comprimé à base de Ivermectine (3 mg).
    Autorisation de mise sur le marché le 27/08/2018 par ZENTIVA FRANCE au prix de 8,57€. (100 comprimés)

  17. Attaque en règle contre l’Ivermectine dans 20 Minutes, suite à mon billet. Je vous le mets car tous les avis sont recevables pour se forger une opinion. Comme pour HCQ, on met en doute tout ce qui est fait ou écrit de favorable (mettre en doute ne démontre pas que c’est faux), comme HCQ on avance des travaux à l’hôpital, alors qu’on parle de traitement le plus précoce possible, pas après 15 jours, et surtout, on se garde bien d’affirmer que cela ne marche pas, laissant entendre quand même que cela pourrait marcher, certes pas à 100%, j’en conviens, mais tant que c’est mieux que rien, qu’il n’y a rien d’autre, pourquoi s’en priver ? https://www.20minutes.fr/societe/2935679-20201219-coronavirus-non-ivermectine-medicament-tres-efficace-contre-maladie

    • IL FAUT BIEN SE RENDRE A l évidence: les media ont fait tout leur possible pour dissuader les malades de se faire soigner, pour disuder les medecins de traiter les malades, t pour décrier les medicaments utilisés contre covid – dans quel but ? s agit il d une preference personnlle de tel ou tel journaliste, ou agit il d une campagne coordonnée visant a empecher la prise en charge des malades. Quel est le résultat de cette position des media ? Peut on considérer que l Epidémie a ete aggravée par cette position systematique des média ?

    • Certes. Mais actuellement l infectiologue se réplique encore plus vite que le SARS COV2 (gros cluster sur les plateaux teles) et ceux qui la ramène style COSTAGLIOLA ont un CV bourré de conflits d intérets gros comme un VIDAL…

  18. Bonjour, Merci beaucoup pour ces informations précieuses. Savez-vous si ce médicament est de nature alcaline et ou anti-oxydante? Bien à vous, eddy

  19. Bonjour docteur, Merci 1000 fois pour votre courage, vos actions et vos articles instructifs et documentés. En mars dernier, j’ai adhéré en tant que bénévole au collectif « Laissons les médecins prescrire » animé par les Dr Violaine GUERIN et Martine WONNER et je vous ai découvert récemment grâce au fil d’entr’aide et d’info de ce collectif. Je ne suis pas médecin. Pourriez vous me dire comment utiliser l’ivermectine en préventif : quelles doses, quelle durée, pendant combien de temps est on protégé… ? Pouvez vous me diriger vers un médecin de confiance ? Vous mêmes, donnez vous encore des consultations, peut on vous rencontrer ?
    Vous pouvez m’appeler, si vous en avez le temps. Je vous communiquerais mon tel par le biais de ma messagerie
    Avec toute mon estime
    SYMPATHIE ET ESPOIR

    • Bonjour. Je ne suis pas très favorable au traitement préventif. Combien de temps dure la protection ? Faut-il en prendre toutes les semaines, tous les mois, tous les 3 mois ? Traiter quand besoin, pas au hasard. Vu l’efficacité, traiter aux premiers symptômes.A la limite à titre préventif, tous les pensionnaires d’une Ehpad peuvent être traités si cas confirmé, ou patient à haut risque si contact, mais en dehors, plus discutable. Je n’exerce plus et n’ai pas le droit de prescrire en dehors de la famille. Doses habituelles, 1 cpr/15Kg. Une prise, voire une seconde 4 jours plus tard selon les médecins.

  20. SERGE38
    Vous trouverez des conseils sur ce groupe:https://www.facebook.com/guillaume.tramini.1

    J’aimerais vous signaler cet article, vous ne vos poserez plus de questions au sujet de la gestion de l’info par les media: https://covexit.com/coordinated-repression-of-early-treatment-of-c-19-explained/?fbclid=IwAR3fGNtItC6gnHx2PZr-bq6qXkqtjjzDY6ck92WVK_X4PIeocN2bY9eSzR0
    Si même Trump n’y arrive pas … Et si c’est pas déjà une gouvernance mondiale…

    • Merci Sylvie Pansiot, je regarde tout cela avec attention !
      Et le billet du Dr Maudrux suivant celui-ci (billet du 16 Déc 2020) est aussi dans ce sujet, prudent mais soulevant encore plus de questions…

  21. L’antidépresseur « fluvoxamine » serait également efficace contre le Coronavirus du fait que ce médicament activerait une protéine appelée récepteur sigma-1 (sigmaR1) qui est impliquée dans de nombreux processus cellulaires fondamentaux – ceux que le coronavirus détournerait afin de se répliquer et de se propager dans tout le corps. Pour plus de détails lire :
    https://www.treatearly.org/promising-drugs
    https://elemental.medium.com/psychiatric-drugs-could-be-the-key-to-treating-covid-19-cb6d703e2d0f

  22. Pour ma part, et en écho à certaines questions posées sur le fil de l’article, j’ai eu un échange avec ma toubib qui, répondant à ma question, ne voit aucune objection à me prescrire Ivermectine + azithromycine, et ce dans le cas où je serai contaminé et surtout malade du Covid.

      • Un médecin a théoriquement le droit de prescrire un médicament hors amm lorsqu’il n’existe pas d’autre traitement ayant amm pour cette maladie mais il ne le fera que s’il est convaincu que ce traitement sera bénéfique et ne vous portera pas préjudice car il engage sa responsabilité pénale ,civile et ordinale si problème imprévu.Il est prudent dans ce cas de garder une trace du consentement éclairé du patient même si cela n’exonère pas la responsabilité finale du medecin qui restera seul responsable en cas de problème

      • Une étude va être lancée en Egypte Tanta université pour comparer l’efficacité sur 3series de 50 personnes atteintes de covid de ivermectine en tt oral,ivermectine en spray nasal,et tt classique
        L’auteur pensant que le spray nasal pourrait être plus efficace que la voie orale a laquelle on reproche la trop faible concentration plasmatique obtenue et diminuerait les possibles effets secondaires
        A voir

    • J.ZED. vous avez la réponse à votre question.
      La plupart des prescriptions se font hors AMM, beaucoup de médicaments sont utilisés bien au delà de leur utilité première.
      Exemple : le Rivotril est prescrit pour calmer les douleurs neuropathiques.

    • Bonjour Joseph-p !
      Il serait intéressant de savoir si cela ne vous dérange pas, le nom de votre Dr ?

  23. Dans sa fiche Wikipedia est fait allusion à l’ Invermectine pour le traitement du Covid , mais uniquement en citant un papier précoce (1 er trimestre 2020) qui a été rétracté sous les attaques. Il serait peut être bien de réactualiser cette fiche , ainsi peut être que d’autres « Azithromicine » , Covid19 , etc

  24. Bonjour ,
    Merci pour votre article sur l’IVM . Le COVID aura eu au moins cet effet positif : le repositionnement des molécules anciennes et actives , ce que nous déplorons en oncologie . Avez vous que sur le kit que vous présentez comme étant vendu en Inde , ce n’est pas l’association de Zn + HCQ + macrolide mais de la doxycycline … ce qui n’est pas étrange puisque l’IHU a démontré aussi son efficacité mais par contre compte tenu de la photosensibilité de la doxy doit être manié avec prudence ( surtout en Inde ) .
    Merci sincèrement de votre implication dans cette crise .

    • Bonjour
      On me l’a déjà fait remarquer. Si c’est l’hypothèse Mycoplasme qui est retenue pour prescrire, chez nous les macrolides sont efficaces, en Italie, 25% sont résistants, au Japon plus de 75% sont résistants. Ils faut donc passer à d’autres molécules, cyclines voire quinolones (pas amoxicilline et dérivés, non actif chez nous). C’est sans doute l’explication de cette différence, si ce kit était commercialisé chez nous, se serait sans doute avec un autre antibiotique.

  25. Une autre réflexion m’est venue en discutant avec mon médecin traitant ou des amis médecins : je ne suis pas médecin moi-même , mais je lis ce blog depuis le mois de mars. Parmi ceux qui le lisent et interviennent, beaucoup de médecins, dont notre hôte, qui partagez vos réflexions, expériences, analyses et solutions. Il me semble que la plupart des médecins ne se posent pas ou peu de questions, se contentant des informations communiquées par les instances et médias « officiels » sans recherche particulière, et pourtant les exemples tant étrangers que français ne manquent pas. Pourquoi ce « suivisme » si répandu ? ou suis-je un vieux complotiste qui s’ignore ?

    • Bonjour Monsieur Maudrux, je lis votre blog avec beaucoup d’intérêt.
      Cyril, non, vous n’êtes pas un complotiste.
      Sur la suggestion du Dr Maudrux (dans les messages sur ce billet ou le précédent, en réponse à une demande), je suis allé dans 3 pharmacies pour interroger le pharmacien, et savoir s’il avait connaissance (via les ordonnances) de quelques médecins locaux qui prescriraient autre chose que du Doliprane en cas de suspicion de covid (ou même avéré, d’ailleurs).

      Je me disais que ces pharmaciens devaient avoir des parents ou de la famille ayant dépassé le seuil de 65 ans, et qu’ils avaient certainement dû penser que le Doliprane était peut-être une approche un peu légère, pour leurs proches qu’ils préféreraient voir correctement soignés. Professionnels de santé, ils devaient être un peu au courant des nombreuses tentatives et essais de molécules dont on parle.

      Mal m’en a pris, j’ai été échaudé : j’ai eu droit à des explications mélant HAS, droit sanitaire, et réaction d’étonnement devant l’incongruité de ma question. Maintenant je ne me vois pas poser directement cette même question à mon généraliste, qui me répondra : Doliprane.

      Je suis en charge de 5 personnes de plus de 65 ans, dont moi-même (pas dans un métier de santé) ; s’il le fallait, entre Doliprane et une solution telle que décrite ici, mon choix serait vite fait, évidemment en concertation avec un médecin. S’il me fallait dans l’urgence trouver un médecin (non-protocole 3D), un pharmacien qui ne bloque pas la délivrance, c’est plusieurs jours de perdus, ou même un échec. Je me sens démuni devant le comportement de la chaîne sanitaire, des plus haute instances jusqu’à ceux qui délivrent tout en bas. Voilà pourquoi j’apprécie tant ce blog.

      • Désolé de cette fausse bonne idée. Je suppose que cela dépend des contacts étroits ou non avec le pharmacien, et je comprends aussi qu’il ne divulgue pas les habitudes de tel ou tel médecin.

        • Ne soyez pas désolé, j’aurais fait cette démarche de toutes façons, et c’est plus le pharmacien que j’essayais de questionner, pour avoir son avis à lui ; de plus, c’était mes pharmaciens habituels qui me connaissaient, dont le père de l’un était sur les bancs du collège avec moi.

        • Cher Dr Maudrux, le Quotidien du Médecin de ce jour, en pages 2 et 3, prend les admirateurs du Pr RAOULT, les partisans de la « quatrième voie pour le traitement du Covid » et de la liberté de prescription, pour des farfelus hors normes, majoritairement âgés, acupuncteurs, homéopathes et retraités…. », des soixante-huitards gâteux quoi…
          Pour assoir ses allégations, le jeune journaliste travaillant comme pigiste au Quotidien va chercher un chirurgien-dentiste président du collectif Fake-Med et qui se donne la mission de combattre les « pseudo-thérapies ». D’après leur président, le Dr Vidal, nous recherchons une « poudre de perlimpinpin qui va fonctionner de suite » et que « aujourd’hui, croire en l’HCQ c’est croire en une technique qui n’a pas fait ses preuves et ce n’est pas s’appuyer sur des bases scientifiques ».
          Il est vrai que les dentistes sont les champions de la pharmacopée en prescrivant Paracétamol, Amoxicilline et Rodogyl…Mais dire cela d’un des plus grand virologue mondial…!
          Pour faire plus fort, le Quotidien, s’entretien avec Arnaud St Martin, sociologue des sciences, travaillant au CNRS (donc fonctionnaire) qui assène que « nous savons trouver les bons carneaux médiatiques pour porter nos discours » et que le Pr RAOULT nous a encouragé dans l’idée « d’être des lanceurs d’alerte ».
          LE PLUS GRAVE: « Il y a en face du principe de la liberté de prescription un principe de prudence : dans l’incertitude des effets indésirables il vaut mieux ne rien prescrire que de prescrire un traitement potentiellement dangereux. Dans cette séquence, qui a été qualifiée de guerrière par l’exécutif, c’était plutôt le moment de faire preuve de discipline collective. Si une liberté de prescription totale avait été autorisée, à ce moment- là on aurait pu avoir un véritable scandale sanitaire en bout de course ».
          Et ce monsieur argumente cela dans un livre sorti au mois de septembre.
          Pas un mot sur l’Ivermectine, rien sur les études scientifiques de part le monde….rien…l’omerta la plus complète.
          Le Quotidien du Médecin appartient à un gros groupe de presse, LVMH je crois, mais il équilibre son budget par un financement de l’industrie pharmaceutique pour permettre sa distribution gratuite à tous les médecins prescripteurs en exercice. Notre Quotidien aurait pu faire un comparatif médical et scientifique des deux thèses au lieu de nous traiter de dingos gâteux dans un torchons écrit par des seconds couteaux de deuxième zone. Ce torchon me fait penser à la fausse méta-analyse dans le Lancet pour nuire à l’HCQ: c’est la même méthode avec peux être les mêmes raisons pour le même but.

      • Ce blog m’a appris, si ce n’est ce qui marche en prophyllaxie, au moins les carences que l’on trouve chez les patients les plus atteints. J’ai pris la liberté de faire doser ma vitamine D, un peu basse, mon médecin m’en a prescrit, et je prends du zinc, à dose modérée + précautions habituelles. On verra bien, mais ce sera toujours mieux que d’attendre d’être mal.

        • @Bogason
          Pour le camp du Paracétamol, ça craque de tous les côtés. Exit le Redemsivir, avec en prime le directeur de l’ANSM contraint de démissionner. Salomon dans de sales draps – avec des sénateurs à ses trousses, pas des « complotistes » – sans parler de la triste réalité que ces gens ne veulent pas voir : toutes leurs mesures ont échoué et presque plus personne ne les prend au sérieux. On pourrait continuer longtemps, mais vous avez saisi le principe.
          Face à une telle catastrophe, à laquelle il faut ajouter la rage folle de certaines professions et catégories sociales sacrifiées – nos « amis » n’ont plus qu’une solution : le déni et la contre-attaque désordonnée. Si la presse ne leur servait pas la soupe, leur position serait intenable. Là, ils peuvent s’en sortir avec un énorme coup de bluff à base de vaccin. Les durcissements récents, en Allemagne et aux Pays-Bas, n’ont pas d’autre objet. Convaincre une population plus que réticente face à une maladie aux taux de mortalité et de létalité très bas. Quant aux tests, ils ne servent plus qu’à ça : effrayer et contraindre.

  26. entendu ce matin sur une antenne nationale (pas France Inter, faut pas exagérer) : le Conseil Scientifique recommande une prise en charge précoce du covid…. En voila une belle recommandation, plusieurs prix nobel ont du se pencher sur son berceau. Petit problème : on traite avec quoi ?

  27. L’histoire finira par révéler l’incurie des différents acteurs de cette mauvaise farce Covid. C’est long, fastidieux, mais les faits sont têtus.
    Ce blog est suivi et relayé, faisons en sorte de le promouvoir d’avantage.
    Merci toubib !

  28. Une info que je partage. Soutien inconditionnel au Professeur Perronne.

    URGENT: déclaration du SNMH FO – Paris, le 11/12/2020

    Extrait – L’exercice de la médecine à l’hôpital comme en ville nécessite le respect de règles inscrites dans le code de déontologie médicale et le statut de praticien hospitalier qui protègent notre indépendance professionnelle et autorisent les médecins à débattre entre eux. La place publique n’est pas le bon endroit pour ce débat et détourne de leur rôle les instances médicales. L’instrumentalisation de ces instances à des fins politiques est encore plus condamnable.

    La campagne dirigée contre notre collègue le Professeur Perronne constitue de ce point de vue une menace pour tous les médecins. La motion de la CME de l’AP-HP condamnant le Pr Perronne s’inscrit malheureusement dans cette campagne. Nous le déplorons. (…)

    Les attaques, menaces, cabales, contre Christian Perronne doivent s’arrêter. La procédure de retrait d’agrément pour l’enseignement en maladie infectieuses et tropicales doit cesser. La motion de la CME doit être abandonnée. (…)

    Le SNMH FO s’adresse à l’ensemble des organisations syndicales de médecins hospitaliers pour envisager une démarche commune contre cette chasse aux sorcières.

    CONTACT : Dr Cyrille Venet – Secrétaire général SNMH FO – venet_cyrille@yahoo.fr – 06 68 02 80 73

    https://www.dropbox.com/s/ebvqtzmsss2b7a8/comm%20urgent.pdf?dl=0

  29. partageons ces informations du Dr Maudrux le plus rapidement possible avant censure !
    à quoi joue le pouvoir ?
    pourquoi cette mascarade ?
    https://twitter.com/i/status/1334876463628242947
    ministre de la santé ment, pourquoi encore leur faire confiance !

    l’épidémie de covid peut etre éradiquer en 7 jours !
    n’attendons plus, partageons l’information !

    • Votre synthèse est intéressante… Cependant, son crédit disparait à mes yeux quand on lit « Tellement efficace qu’on ne parle pas de résistances comme pour les antibiotiques ou le palu. »….
      En effet, la résistance à l’ivermectine est un réel problème de santé publique et en médecine vétérinaire.. au même titre que celle envers les antibiotiques! Et il y a de nombreuses personnes (dont moi) qui travaillent sur ce sujet et de nombreuses publications y sont associées..
      Enfin, les doses efficaces in vitro de l’IVM dans l’étude de Caly sont extrêmement hautes…et les concentrations plasmatiques qui en découlent ne sont pas relevante d’un point de vue clinique (Schmith, 2020). Ceci doit être souligné.

      • Il est vrai qu’on ne va pas risquer de créer des souches résistantes pour soigner des gens qui ne sont rien. Car les antibiotiques, pour les gueux, c’est pas automatique…

      • Quel est le pourcentage de cette résistance dans une population de patients humains !? Rien qui ne bouleverse réellement le résultat du traitement. Donc svp hein….

  30. Quid du clofoctol, principe actif de l’Octofène, antibio-mimétique proposé par l’Institut Pasteur de Lille pour traiter la Covid-19 ? On n’en entend plus parler.
    Pour info, il est encore commercialisé en Italie sous le nom de Gramplus.

  31. Je pense qu’à terme la chape de béton qui verrouille la communication par les media finira par se fissurer, et une fois que la 1ère fissure est apparue aucun barrage ne résiste à la pression.
    Par contre je suis moins optimiste sur le temps que ça prendra. Ma mère est décédée en avril (assassinée au Rivotril ?). Si les choses ne bougent pas plus vite j’aurai – nous aurons tous – le temps d’y passer avant que les criminels qui interdisent aux médecins de soigner les patients ne soient déclarés « irresponsables mais pas coupables ».

    • Deux définitions et une question :
      1/ Euthanasie passive: Un malade ou sa famille demande l’arrêt des traitements qui le maintiennent artificiellement en vie. L’équipe médicale continue à accompagner le malade avec des soins qui le soulagent le plus possible tout en sachant que cela hâte le décès. Légal.
      2/ Euthanasie active: Un malade ou sa famille demande au corps médical de le faire mourir car il ne supporte plus la maladie. Illégal en France.
      3/ Quand ni le malade, ni la famille ne réclament quoi que ce soit et qu’on injecte au malade, à son insu et à celui de sa famille, un produit dont on sait qu’il est létal, tout en lui ayant refusé des soins précoces sous la pression de l’État, comment appelle-t-on cela?

  32. Je ne sais pas si c’est déjà paru ici, concernant l’Ivermectine :
    Une lettre ouverte de Marc Wathelet, docteur en Sciences, virologue, spécialiste des coronavirus, publiée le 16.11 :
    https://www.lalibre.be/debats/opinions/monsieur-le-ministre-un-traitement-et-une-prevention-efficaces-sont-disponibles-contre-le-covid-19-5fb291889978e20e7059d651
    Ce monsieur semble mal traité par l’autorité, la covidémence est En marche partout.
    4 bras de 100 individus, 2 traitements.
    Résulats très favorables à l’Ivermectine.

  33. Merci à tous les lecteurs. Du fait du nombre de lectures, on vient de passer en milieu de première page de Google quand on tape Ivermectine Covid. On va peut-être arriver à faire bouger les choses, même si j’en doute.

  34. Je viens de visionner le documentaire de Alexandre CHAVOUET largement relayé sur Youtube depuis plusieurs jours

    « Mal Traités » COVID 19 – Comment les malades ont été privés de traitements efficaces

    https://www.youtube.com/watch?v=5eU8uqB7yAY

    C’est ahurissant …
    Combien de temps ce documentaire va -t- il rester en ligne avant d’être supprimé par que des médecins qui ont expérimenté les traitements possible et pas chers osent dire la vérité

  35. Il existe un ttt qui donne près de 100% de résultats sur le covid, aussi bien en préventif qu’en curatif y compris à un stade avancé de la maladie.
    La désinformation sur ce ttt étant pire que celle sur l’hcq, j’ai longtemps hésité à en parler.
    La Bolivie a approuvé le clo2 comme ttt covid par une loi promulguée le 14/10 (Cf mon précédent msg).

    Le clo2 est moins toxique que l’aspirine, aux doses recommandées, sa DL50 est de 292mg/kg.
    – Il détruit les pathogènes par de manière sélective oxydation , réaction chimique complètement différente de celle du chlore à l’état libre (chloration) et qui a pour particularité de ne générer aucun résidu chimique nocif,
    – Il apporte de l’oxygène à l’intérieur des cellules
    -il fluidifie le sang;
    -il est anti inflammatoire.

    Une étude randomisée a démontré la non toxicité du Naclo2 ( précurseur du clo2) administré par IV à des patients SLA
    https://nn.neurology.org/content/2/3/e100
    Le clo2 augmente la longévité des abeilles :
    https://mega.nz/folder/dIgxWCpI#75PAMijWSzjEt-aQUqOFVQ
    Grace à ce ttt la Bolivie à quasiment éradiqué le virus ( cf msg précédent)

    Acte notarié d’une “semi étude” menée en Equateur, en pleine pandémie, en Avril 20,
    sur 104 patients covid19. 94% des patients sont améliorés en 4-5 jours, les autre en qqs jours de plus :
    https://drive.google.com/file/d/1f2958v0OIkOwdyqUO13W3xPEOQD5vzJC/view

    La solution pour bains de bouche Closys, à base de clo2, élimine 93,5% du covid19 dans la cavité buccale en 30 seconde :

    https://cdn.shopify.com/s/files/1/0239/7795/1296/files/CloSYS_COVID-19_Final_Report_2020_Microbac.pdf?v=1598652810

    Des études randomisées pour covid sont en cours en Bolivie et au Mexique

    Bien qu’elle soit discréditée, cette molécule est l’objet de nombreuses recherches, et ses applications sont multiples

    Brevets pour ttt cancer avec clo2 injectable :

    https://mega.nz/folder/AQ41TDgY#OSc_ZVGD4coXIAK5DCkxHw

    https://patents.google.com/patent/WO2016074203A1/en
    https://mega.nz/folder/AQ41TDgY#OSc_ZVGD4coXIAK5DCkxHw

        • Bonjour je pense que vos conclusions sont erronées sur la Bolivie et les traitements Edward là bas faute de mieux la Bolivie a connu un seul pic en juillet et se retrouve après 4mois de confinement et restrictions sévères au bas de la courbe comme nous en France en juin mais elle se prépare déjà pour de nouvelles mesures pour limiter le prochain pic prévu en février prochain le bilan en Bolivie du covid est mauvais puisque 8%de mortalité malgré une population relativement jeune âge médian 28an sleouvrnement bolivien a autorisé faute de mieux ivermectine le 14/05 et le clo2je crois en septembre si on tient compte du nombre anormalement élevé de morts malgré une population relativement jeune ce n’est pas concluant du tout mais je peux me tromper

        • Bonjour. Qu’est-ce qui n’est pas concluant ? 4 mois de confinement et de restrictions sévères ou les traitements ?

        • ce ne sont pas mes conclusions mais celles des autorités sanitaires, des médecins sénateurs et députés qui ont voté la loi ainsi que celles de la Dr Patricia Callisperis présidente de Comusav Bolivia qui n’est pas du tout inquiète.
          https://comusav.com/en/recursos/
          La mortalité importante c’était avant l’utilisation massive du clo2, hier 1 mort. Tous les pays limitrophes ont connu 3 pics.
          L’Ivermectine c’était le 12/05. Le clo2 : projet de loi approuvé au sénat le 14/07, promulgation de la loi le 14/10. Je vous ai mis les liens correspondants, dans la réponse que je vous ai faites plus bas sur ce sujet.

    • Mon cher monsieur, la réalité c’est que la situation sanitaire de la Bolivie liée au Covid-19 est véritablement catastrophique et que le ministère de la santé de ce pays n’approuve nullement l’utilisation du néfaste MMS, produit préconisé par ses adeptes pour soigner toute sorte de maladies incurable et qui a déjà causé la mort de plusieurs personnes en Bolivie

      • Bonjour. J’ai regardé de près ce Clo2, je n’en prendrai pas. Ceci dit la situation de la Bolivie n’a rien de catastrophique. Depuis le début, 10% de morts/hab de moins que chez nous. Il s’est par contre passé qqchose d’unique au monde dans ce pays : une semaine, une seule semaine, la première de septembre, effectivement catastrophique qui a concentré le quart de ces décès. Il faut sans doute la décaler à fin aout, car septembre est sans doute la comptabilité des morts ramassés dans les rues par la police. Si on enlève cette semaine, compte tenu du fait que la réanimation sauve la moitié de nos décès ce qui ne doit pas être le cas là bas, ils ont 30 à 40% de décès de moins que chez nous. Ivermectine ? Reste que cette semaine est étrange, il s’est passé qqchose, quoi ? Une explosion, très ponctuelle. La comparaison des courbes de décès et de cas, sur Google (covid + Bolivie) est impressionnante et unique.

  36. – 80°C pour conserver le vaccin, c’est très suspect, car l’ARN se conserve dans les laboratoires de microbiologie à – 20°C. La température de – 80°C, c’est pour conserver des virus vivants. Refusez tout net.

    • On me l’a déjà cité avec un autre article le 9/12 (dans le billet précédant). Voilà ce que j’avais répondu : En réponse à guy pustelnik.
      Molpunavir, aucun article ne dit ce que c’est, ni à quelle famille il appartient. Semble aussi efficace (en moins rapide) que Ivermectine, mais nouveau, donc toxicité à court, moyen et long terme inconnue (sauf si médicament ancien, ce qui ne semble pas être le cas.
      Pour Pasteur, ce serait le Clofoctol, anciennement Octofène. Sera logiquement moins efficace que AZI (je peux me tromper)

      Il n’est pas impossible qu’on trouve un voire plusieurs traitements. Le problème est malheureusement financier concernant les anciennes molécules tombées dans le domaine public, avec des autorités qui ne font rien pour chercher et s’en remettent totalement aux labos pour trouver, et des labos intéressés uniquement par des nouvelles molécules. Financer des études pour des médicaments commercialisés par d’autres, n’a pas de sens pour eux, cela devrait en avoir un pour nos autorités si elles s’intéressaient vraiment au traitement.

  37. Cela parle-t-il à l’un d’entre vous?
    E gene CT 28.3
    Rdrp gene : CT 28.6
    Sur un résultat d’analyse COVID:

  38. Fourtillan a été liberé,et il est rentre chez lui avec bracelet electronique ,et va etre entendu semaine prochaine a Paris par juge sur histoire des patchs,qui d’ailleurs pour deux personnes que je connais parkinson ont éte un soulagement ,bon voilà où on en est st surtout ,le scandale sur les tests ,dits positifs ,les morts bidons et l’oms ,en Allemagne la verite sort,dont le Salomon allemand est dans la tourmente et ses sbires,sur ce coup monté du Covid ,avec labos et OMS est une réalite.A tout ceux qui croyait pas au Reset ,la vérite sort enfin en Allemagne, le Pr Fourtillan aurait t’il raison sur les brevets COVID 19………

    • Vous confirmez ma réponse faite plus bas :
      « Je n’ai rien commenté jusqu’à maintenant, n’ayant pas l’habitude de commenter ce que je ne connais pas. Je viens de découvrir des infos (Le Parisien). Probablement suite à ses essais sauvages après avoir eu une « intuition divine » et inventé un « médicament » nouveau qui traite les affections neurologiques chroniques et pratiqué l’exercice illégal de la médecine et de la pharmacie, Fourtillan faisait l’objet d’un mandat d’amener, délivré par un juge d’instruction parisien. Il aurait été arrêté le lundi 7 décembre avant d’être placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Nîmes.
      Jeudi, un médecin, après examen, a considéré que son état de santé nécessitait un placement dans un établissement psychiatrique. Le préfet du Gard aurait suivi cet avis que n’aurait pas contesté l’intéressé. Sollicité, l’avocat de Jean-Bernard Fourtillan, Me Marc Fribourg, n’était pas disponible vendredi pour confirmer ou infirmer cette version des faits.
      A ce jour, son avocat n’a pas protesté, laissant donc courir le bruit d’une arrestation arbitraire suite à HoldUp. »

      • Il a été 3 jours en détention , bracelet électronique avant chez lui ,puis arrêté comme un criminel par la gendarmerie , puis examiné par psychiatre qui l’a fait interne d’office sur ordre préfet du Gard,et contre son gré , tout le monde médical politique et patients amis associatifs victimes du Covid etc…ce sont bougés pour le faire sortir un de ces avocat l’a lâché c’est inoui de voir un type qui n’est ni un criminel ni un allume être traité comme sous Staline , Le Parisien est torchon parole du pouvoir , ce qu il ont dit n’est pas une info en tant que telle Fourtillan a été dans le collimateur de Buzin et des Labos qu il dérange tant avec ses découvertes passionnantes et et la création de sa Fondation ,que il connaît si bien, lisez son Cv Docteur en pharmacologie expert sur toxique pour état , il gêne fort, à attaque Pasteur sur Brevet Covid , Pasteur veux le flinguer,qui plus ça avance, plus ça paraît plausible, vu les liens le labo en chine , qui travaille sur virus ogm ,France Chine Pasteur , mari de Buzin, et Sanofi et usa La vérité va sortir Pasteur a fait couper les vivres à cet homme , la façon dont tout cela se passe est anormal et digne des pires dictatures que nous sommes donc devenus

      • Docteur MAUDRUX, êtes vous sûr que c’est bien un médecin qui a décidé de son internement en psychiatrie, à savoir une personne diplômée qui pour pouvoir exercer la médecine a déclaré sous serment :
        « Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité. »

        • Il ne peut en être autrement. Etiez-vous présent le jeudi quand il a été appelé pour juger de l’état ? Moi non, alors je ne juge pas. Maintenant ces affaires commencent à me gonfler, ce n’est pas un site de défense d’untel ou untel, nous parlons actuellement des traitements de Covid. Chacun a dit ce qu’il pensait, tous les avis ont été exprimés.

    • Dans ce pays, tout ce qui n’est pas autorisé est interdit…
      Ce qui nous amène a ce genre de situation déplorable.

    • Par contre moment très très inapproprié ! Ils auraient pu attendre la fin de l épidémie !! Voilà pourquoi encore une fois nous exprimons notre manque de confiance envers les autorités !!

      • J’en conviens. Il y a parfois des affaires qui vont plus vite, d’autres qui traîne au bon moment.

  39. L’ivermectine agirait sur les protéines qui permettent à l’ADN viral de pénétrer le noyau cellulaire et donc de renvoyer un ARN messager pour fabriquer le virus à ADN .
    Mais un virus à ARN monobrin +comme le sars cov 2 a t il besoin, après s’être introduit dans la cellule hôte , d’utiliser le noyau pour se répliquer ? Ne lui suffit il pas d’utiliser la machinerie ribosomiale pour se répliquer ? Car comment fonctionne alors les vaccins à ARN ? Ils sont aussi obligés de faire passer le brin ARN par l’ADN qui va l’integrer pour former ensuite l’ARN messager indispensable pour fabriquer les protéines qui vont combattre le virus ( est-ce le mécanisme des nouveaux vaccins ? ).
    Les macrolides bloque la réplication de l’ARN messager de la bactérie et donc la multiplication.
    Quel est le message information cellulaire ribosomiale qui indique aux macrolides d’entrer et de bloquer la photocopieuse ?
    Ne serait-ce pas le même message pour l’action sur ribosome cellulaire attaquée par un ARN étranger ?
    Quelqu’un a-t-il un début de réponse à ces questions de biochimie cellulaire et de fonctionnement thérapeutique.
    Merci pour vos réflexions.

    • Là il faudrait un bon microbiologiste. Empêche la pénétration via l’action sur certaines protéines, oui dans cette hypothèse. Bloque le rôle du ribosome ? Je ne sais, mais cette étape n’est-elle pas une des premières pour pénétration et réplication, donc touchée par l’action sur les protéines ? La fonction du ribosome est de synthétiser les protéines en décodant l’information contenue dans l’ARN messager. Tout dépend du siège des protéines en cause.

      • Mais oui que font les microbiologistes et virologues ?
        Si ils tentaient d’expliquer le mécanisme ça pourrait faire changer les choses pour le traitement initial.
        J’ai envoyé la déposition du Dr Kory au sénat américain à mon conseil de l’ordre .

    • Bonsoir non les vaccins a Arn messager agissent comme le virus Arn ils restent uniquement dans le cytoplasme de la cellule réceptrice et utilisent les ribosomes pur fabriquer les messages codant les protéines virales un fragment pour le vaccin la totalité du virus pour l’infection virale réplication.
      C’est d’ailleurs pourquoi on ne sait pas encore pourquoi ni comment ivermectine marché sur un virus Arn le mécanisme que vous avez décrit est celui qui explique son action sur les indications qui lui sont connues habituellement .en tout cas on vitro a fortes doses il a tué le covid mais on ne sait pas comment pour le moment a suivre

      • Et pour les macrolides ? Pourquoi pas le mécanisme de blocage de la réplication ribosomiale de l’ARN viral dans la cellule hôte ?
        Je persiste , il est nécessaire qu’une information soit transmise par la bactérie pour que la molécule du macrolide (bactériostatique) s’y retrouve et cible le blocage ribosomial bactérien.
        Cette information pourrait être la même quand un virus ARN malsain pénètre et utilise la machinerie ribosomiale ( ribosomes +petits) de la cellule hôte. Ce qui entraînerait ne blocage de la réplication virale et chute de la charge virale rapidement .
        Il y a encore des voies de recherche passionnantes.

  40. J’ai retrouvé cet article de Didier Raoult (Le Point, 2013) dans lequel il vantait les mérites de l’Ivermectine pour lutter contre les poux, mais regrettait qu’il ne soit pas autorisé pour cette indication. Etonnant ! Mais quel est son avis aujourd’hui pour une indication COVID ?
    https://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/eliminer-les-poux-c-est-possible-mais-ce-n-est-pas-autorise-24-09-2013-1734510_445.php
    En tout cas à l’IHU ils l’ont testé avec succès « in vitro », d’après ce tweet d’Eric Chabrière:
    https://twitter.com/EChabriere/status/1337355170540302337

    • Je sais que Chabrière y travaille. Pour la gale, j’ai lu quelque part qu’il n’y a pas d’AMM non plus, alors que c’est l’indication la plus courante chez l’homme. Quel intérêt pour un labo de dépenser pour un dossier pour une molécule tombée dans le domaine public. Décidément, cette AMM est mise en avant quand cela ne plait pas, mais est mise en sourdine quand cela ne dérange personne. Très élastique (et pratique) pour les autorités.

      • Après vérification, l’ Ivermectine a bien l’AMM pour la gale.
        Merci pour votre travail et votre neutralité.
        ça nous change des urologues platologues !
        (spécialistes des plateaux télé)

        • Merci de l’info. J’avais lu quelque part que non, mais l’ai mis au conditionnel dans le billet car je ne l’avais pas vérifié, et cela me paraissait surprenant (mais pas impossible).

      • Oui, l’ivermectine a bien une AMM pour le traitement de la gale, depuis le 22/05/2018

        Thériaque :
        GALE SARCOPTIQUE

        TRAITER APRES CONFIRMATION DU DIAGNOSTIC

        Ce médicament est indiqué dans le traitement de la gale sarcoptique humaine.
        Le traitement est justifié lorsque le diagnostic de la gale est établi par la clinique et/ou par l’examen parasitologique. La pratique du traitement dit « d’épreuve » devant un prurit n’est pas justifiée.
        Agent(s) étiologique(s)

        SARCOPTES SCABIEI

        SMR de l’indication NIVEAU IMPORTANT 30/10/1999
        Référence(s) officielle(s) Ampliation AMM française 22/05/2018
        Maladie rare Non

        QUEL QUE SOIT LE TERRAIN
        Niveau(x)
        MISE EN GARDE (SPECIALE)
        SURVEILLANCE CLINIQUE
        RISQUE DE NEUROTOXICITE
        RISQUE DE REACTION CUTANEE
        RISQUE D’ATTEINTE OCULAIRE
        Cf. EFFETS INDESIRABLES
        https://www.theriaque.org/apps/monographie/index.php?type=SP&id=35187&info=EFFET

  41. Merci pour ce blog courageux et instructif avec de nombreux liens intéressants, j’apprends beaucoup par vos publications et les nombreux commentaires.

  42. J étais hier avec le colonel des armées du Cameroun Emanuel Amougou. Je lui ai demandé où étaient ils face au covid là-bas. Il a rigolé !!!! Il m à dit que plus personne ne s en souci là-bas. Formule avec hydroxychloroquine, antipaludeens, ivermectune sûrement également….. Et dire que comme l avait posté le docteur Maudrux, l oms avait prévu 3 millions de morts du covid dans ce continent ou ils en sont à moins de 100 000 pour plus d un milliard d habitants. Comment encore certains peuvent en France soutenir les actions de nos autorités et défendre le confinement ???? Un seul remède LE TRAITEMENT.
    NOUS EXIGEONT LA VRAI LIBERTÉ AUX MÉDECINS ! (J en ai assez en tant que citoyen de ce cirque dirigé par ces incompétents qui nous dirigent)

    • Exiger, c’est attendre de quelqu’un. Ou alors exiger de soi-même, dans ce cas c’est agir, prendre ou reprendre. Et agir quand c’est interdit, c’est entrer en clandestinité. A contrario on peut aussi serrer les fesses en attendant de prochaines élections… Les Européens clandestins dans leur propres pays et les élections démocratiques, ça pourrait encore bien faire rigoler les colonels africains.

    • Bonjour connaissez vous l’âge médian de la population camerounaise? 19 ans! Et oui c’est étonnant espérance de vie 50 ans chez nous c’est 49 ans âge médian et 80 en moyenne homme femme.esperance vie
      Donc effectivement ils sont peu touchés par le covid naturellement et présenteront donc très peu de formes graves de cette maladie heureusement pour eux car ils ont déjà le paludisme et le VIH qui est un véritable fleau

      • Quel est le rapport entre la comparaison d’un facteur de risque (l’âge) de deux pays et l’efficacité d’un traitement ? Merci toutefois d’avoir démontré que le pays qui utilise les traitements précoces est aussi celui qui possède le moindre facteur de risque. Et oui c’est étonnant !

        • Les décès étant à 90% au dessus de 65 ans, si dans un pays il n’y a pas de vieux, ou très peu, vous n’avez quasiment pas de mortalité Covid.

        • Pérou: âge médian 27 ans : 1100 morts/million hab.
          Japon, pays le plus vieux du monde, âge médian 47 ans : 19 morts/ million d’hab.

        • Pour le Japon, si vous associez le poisson et le soja ou haricots mungo, vous avez le ticket gagnant en ajoutant le soleil.

          Lu dans 2 portails.

          – Les graines germées présentent des taux très élevés en acides aminés (éléments nécessaires à la formation des protéines), en vitamines et en minéraux.
          Elles contiennent également de bonnes quantités de fibres.
          On y trouve les vitamines A, B, C, D, E, K et du folate, ainsi que les minéraux et oligo-éléments suivants : fer, potassium, calcium, phosphore, magnésium et zinc.

          – Les haricots mungo sont d’excellentes sources de folate. Le folate (vitamine B9) participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges. Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire.

      • Je reprends pour Thierry. Répondre par la simple comparaison d’un facteur de risque, entre France et Cameroun, à la question de la décision politique d’autoriser, ou de refuser le recours à des traitements précoces, ne peut démontrer qu’une chose : c ‘est le pays qui en a potentiellement le plus besoin (quelque soit donc leur efficacité), qui a pourtant décrété s’en passer.

        • Plus généralement, je dirais que la statistique est une science à manier avec précaution, avant d’interpréter, ce qu’on appelle abusivement un résultat, en réalité une information. Informations qui par ailleurs, peuvent présenter, dans certains cas connus, un caractère paradoxal.

  43. Merci pour votre article et de prendre la parole sur ce sujet afin d’éclairer les citoyens et leur montrer qu’il existe des traitements. Arrêtons d’avoir peur du virus et vivons !

    • Pr Fourtillan après avoir eu ses comptes bloqués , etc a été arrêté par les gendarmes à son domicile et mis en détention il y’a 3 jours , pour être entendu à paris par un’juge puis a hier ,interne d’office Par préfet du Gard à Uzes Voilà ce qui arrive à ceux qui travaillent et dénoncent nanoparticules aluminium dans vaccin enfants et autre métaux qui passent la barrière encéphalique !!! C’est t Le Goulag Et ça vient de haut

      • Personnellement jev trouve les thèses du Pr Fourillan un peu farfelues, mais de là à l’Internet administrativement, c’est un CRIME D’ETAT, effectué par un préfet aux ordres. On me souffle à l’oreille qu’il y aurait un ministre de la justice, autrefois avocat

      • Merci donc ce que je savais interne illégalement d’office et dans le secteur ferme très dur de cette clinique Les autorités ont à répondre de cette acte hors le moi et de le faire sortir au plus vite par un magistrat libre

  44. Bonjour votre article est intéressant comme toujours mais je vois toujours des commentaires un pu excessifs prompt à s’emballer prématurément
    Sur les 70 millions de patients covid recensés dans le monde combien ont eu ivermectine? Sur les 1,5 millions morts combien ont eu ivermectine.surl les 68,5 millions de patients guéris combien ont eu ivermectine sans avoir ces chiffres on risque encore une fois de s’enthousiasmer prématurément bien que je comprenne qu’à titre personnel on souhaite prendre un traitement s’il est bien toléré plutôt que rien au cas où?!

    • Si on suit votre raisonnement, qui se tient, on peut aussi conclure que toute cette affaire repose sur du vent. Soixante-dix millions de patients covid, dîtes-vous. Sur près de huit milliards d’humains ? Au nom de quoi imposer des mesures de plus en plus délirantes ? Après quelque dix mois, on a assez de recul pour voir que la « pandémie », en population générale, n’a rien de bien terrible. Les fous d’en face (il y en a aussi dans notre camp) se roulent par terre quand on leur dit ça, et c’est pourtant la vérité.
      Du coup, la seule démarche raisonnable, c’est de protéger les personnes à risque (un défi presque impossible à relever) et de soigner celles qui sont atteintes. D’où l’intérêt des divers traitement, et le danger, au bout du compte de votre raisonnement, puisqu’il conduit tout droit aux mesures idiotes dont je parlais.

      • Bonjour les 70 millions sont les chiffres recensés il est bien évident que ce chiffre est très largement sous évalué à l’échelle mondiale cas non déclarés et ne pas oublier que ce chiffre que vous trouvez bas aurait été augmenté de façon exponentielle sans les politiques de confinements réalisées plus ou moins bien dans la plupart des pays du monde et que vous ne semblez pas approuver ce qui aurait abouti à une catastrophe sanitaire et économique incontrôlable.
        Ce n’est pas la gravité du covid qui pose le plus de problème c’est sa contagiosité explosive qui peut saturer très vite nos ressources de santé malheureusement bien amoindrie par 30 ans de restrictions budgétaires.Ne pas oublier que le covid fera également une surmortalité indirecte par défaut ou report de prise en charge de cancer ou pathologie vasculaire.

        • On connait déjà par coeur l’antienne officielle. Il fallait oser pour la restituer ici avec cette fidélité émouvante pour le régime.

        • Fidélité pour le régime? De quel régime parlez vous? Ce n’est pas un forum politique ici mais plutôt médical et de santé publique.il ne faut pas tout melanger

        • 1) A l’évidence, vous appartenez au camp d’en face. Désolé de ma méprise.
          2) Plus il y a de contaminés « cachés », justement, et moins la maladie est grave, parce que ses taux de mortalité et de létalité s’effondrent. Là, vous vous tirez une balle dans le pied, comme tout le monde dans le camp du Paracétamol.
          2) Vous trouvez que la catastrophe économique pourrait être pire ? Attendons de faire la queue aux Restos du Coeur, on en reparlera.
          3) La contagiosité, le problème ? Alors, le rhume est le pire fléau de l’humanité. Non, ce qui fait la gravité d’une maladie infectieuse, c’est sa létalité associée à sa contagiosité.
          4) Le vrai problème, pour les pays dits « avancés » c’est l’existence d’une nombreuse population de gens trop malades ou (surtout) trop âgés pour vivre. Population absente ou presque des pays émergents, et traitée d’une manière très différente en Asie (pas ou peu de « regroupements de cibles »).
          J’ai assez développé cette notion ici, avec toutes les précautions requises, pour que vous m’épargnez une leçon de morale. Aujourd’hui, le drame, c’est qu’on ne sait pas comment protéger ces populations. D’où les mesures absurdes dont je parle. Cela dit, si on intervenait dans les Ehpad en soignant au premier symptôme, ça arrangerait peut-être les choses.
          5) En 2003, sans doute alerté par la canicule, un certain Didier Raoult avertissait que notre système de santé n’était pas en mesure de faire face à une épidémie. En 2003 ! Depuis, on a continué à « faire des économies » qui finiront, comme souvent par nous coûter dix fois plus cher.
          6) Non, là, vous y allez trop fort. La surmortalité sera causée par le confinement (beaucoup de gens ont eu peur de consulter) la terreur généralisée (face au monstre covid, tout le reste a paru secondaire) le sous-dimensionnement du système de santé et un sens inné de la désorganisation de nos têtes pensantes (lits vides dans le privé, etc.) Accuser le virus, c’est tomber dans la représentation guerrière infantile de Badinguet. Comme tous les autres, cet agent pathogène existe, il fait ce qu’il peut pour survivre, et ça ne nous arrange pas, mais ce n’est pas un « ennemi » au sens habituel du terme.
          7) Fin de la polémique en ce qui me concerne. Bon week-end.

        • Cher Thierry comment allez vous ? Je vous trouve comme sous hypnose !! Confinement vous dites ? En Afrique plus personne ne parle du covid. J étais la semaine dernière avec le colonel des armées du Cameroun Emanuel Amougou à qui j ai demandé où en étaient ils au Cameroun face au covid. Il a rigolé et m à dit que plus personne ne s en souci là-bas.

        • Afrique : Aucun confinement, et proportionnellement tres peu de morts….

      • Juste pour vous dire que je ne me tire pas un balle dans le pied effectivement je pense comme vous que la mortalité est certainement surestimée mais ce que vous semblez ne pas vouloir comprendre c’est qu’il s’agit d’un virus incapacitant très contagieux qui envoie qd même un pourcentage de gens non négligeable dans les hôpitaux et donc la nécessité de réguler le flux

        • C’est un virus artificiel puisque une 3 eme vague possible sur Si pas naturel,qui attaque surtout les cardiaques enfants et adultes et diabétiques et qui donnent des séquelles cardiaques . C’rst Cela réalité v’iniqur De ce virus pas si dangereux

    • Combien en ont eu ? Très peu de prescriptions, donc beaucoup de décès ? Ceci dit il est dommage que les traitements initiaux pour chaque décès ne soient pas colligés. Inversement, ceux qui prescrivent AZI ou Iver constatent quasiment pas de décès. S’ils en avaient autant que les non traités, ils se cacheraient, et je ne les prends pas pour des menteurs (quel intérêt ?)

      • Justement les cohortes sont trop faibles pour être significatives.
        Pour info la prescription de ivermectine a été autorisée en Bolivie hors amm et a condition que le médecin en prévienne le patient et recueille son accord cela n’a pas empêché les politiques de restrictions de confinement de fermeture des écoles et de certains établissements et si on regarde les chiffres 146697 cas covid déclarés et 9013 décès
        Je pense néanmoins qu’il faut creuser cette piste et qq labos dont un français s’y interressé mais il semblerait que pour que la demi vie plasmatique soit efficace il faudrait un dosage assez important d’où possibles effets secondaires.

        • La Bolivie a quasiment éradiqué le virus, la vie y a repris normalement.
          Vous avez raison, elle n’attribue pas sa réussite à l’ Ivermectine (approuvée le 12/05),
          mais au Dioxyde de chlore, approuvé comme ttt covid ar une loi promulguée le 14/10/20 ( projet loi approuvé le 14/07).
          Le clo2, une molécule peu coûteuse et non toxique aux doses recommandées, qui donnent près de 100% de résultats sur le covid aussi bien en préventif qu’en curatif y compris à un stade avancé.
          https://dioxidodecloro.wiki/ley_bolivia.jpeg

          Les 3500 médecins de la Comusav ( Colalicion Mundial Salud y Vida), présents dans 22 pays (Amérique Latine, Espagne, USA, Inde, Australie) ont traité avec succès des centaines de de milliers de patients dont 14 000 cas documentés.
          plus de 1500 médecins sont morts au Mexique du covid, aucn de la comusav, ils prennent tous du clo2 en préventif.
          https://comusav.com/
          Le maire de San José de Chiquitos a commencé à distribuer du clo2 à la population fin juin, avant sa légalisation, il n’a plus un seul cas covid depuis le 12/09, même les discothèques ont rouvert en septembre.
          https://madridmarket.es/san-jose-de-chiquitos-ha-controlado-absolutamente-la-pandemia-con-dioxido-de-cloro-afirma-garmain-caballero-alcalde-del-municipio-de-41-000-vecinos/

    • Cela ne s’adresse pas spécialement à vous.

      Il y a un truc qui m’a échappé ou que je voudrais qu’on m’explique. En Inde, nous sommes 1,4 milliard, et au bout de 11 mois la covid-19 aurait fait un peu plus de 140.000 victimes, soit un taux de mortalité de 0,01%, et les Indiens n’ont pris aucun traitement préventif. La pauvreté, le manque d’hygiène et la promiscuité sont omniprésents, vous admettrez que c’est un cocktail explosif, alors pourquoi tenez-vous tous soudain à vouloir filer un traitement à la population ou à certaines catégories de personnes, c’est à croire que vous êtes sous influences ou à se demander si vous n’avez pas déjà été piquousés et s’il existe un antidote, ce que je vous souhaite.

      Ma compagne est rentrée mercredi dernier après avoir passé 3 semaines au chevet de sa mère dans un des plus grands hôpitaux du sud de l’Inde à Pondichéry, elle y est restée 24h/24, elle a dû choper le SRAS-COV2 et elle a dû me le refiler, nous allons très bien et nous n’avons pris aucun traitement, et cela ne nous viendrait pas à l’esprit. Voyez-vous, pour nous « la vie d’après » ressemble à « la vie d’avant », on est déjà dedans. Je crois qu’à être trop cérébral, on fini par perdre pied avec la réalité. Ma compagne illettrée qui compte sur ses doigts a été terrorisée par l’histoire de la covid-19, mais après que je lui eus raconté pourquoi, elle n’avait plus peur, elle fut soulagée et elle vit normalement.

      C’est paradoxal, parce qu’on est supposé plutôt vivre dans l’inconscience quand on n’est pas très instruit, on appelle cela être évolué en occident, et si on observe la direction que prend l’orientation de la société en occident à l’occasion de la crise au coronavirus, on en vient à se demander où sont passés les bienfaits de l’instruction due au développement économique, puisqu’on arrive à vivre plus mal en France qu’en Inde, car on a au moins notre liberté de mouvement ou de déplacement, même si tout n’a pas été rétabli, on a retrouvé rapidement notre liberté, ce qu’on a de plus cher après la santé.

      J’ai tiré des enseignements de cette expérience. J’ai retenu notamment, que pour rester en bonne santé et disposer d’un potentiel immunitaire, il suffisait d’avoir une alimentation saine et équilibrée, et que pour se passer de médicaments, on pouvait compter sur les plantes, les minéraux et les oligo-éléments, les vitamines, le soleil et la bonne humeur ! Entre nous, je le savais depuis 40 ans !

  45. Le Professeur Fourtillan interné de force c’est gravissime. Toutefois les accusations portées contre lui sont graves également. Sa participation à Hold Up n’a pas servi la cause du Plaquénil. Ses travaux au Fonds Josepha ne me semblent pas très nets en lisant cet article:
    https://www.francetvinfo.fr/sante/affaires/essai-clinique-sauvage-le-pr-damier-revient-sur-les-coulisses-du-scandale_3633455.html
    Qu’y a-t-il que j’ignore?
    Quant au Professeur Joyeux anti vaccin c’est pas mieux, même si nous savons que le vaccin hexavalent est une escroquerie pharmaceutique:
    https://www.allodocteurs.fr/media/actu_henri_joyeux_280218.mp4
    Le bouquet, il est flanqué du Professeur Luc Montagnier, considéré comme charlatan suite à son soutien à Jacques Benveniste sur la mémoire de l’eau et renommé pour souffrir du syndrome du Nobel! On ne peut le citer sans déclencher l’hilarité. Sa participation à Hold Up n’a également pas servi la cause d’autant qu’il plaidait le complot le plus controversé, celui du vaccin fabriqué en laboratoire.
    Je suis très triste pour Fourtillan, mais si on veut être entendus pour faire cesser le massacre il ne faut pas s’afficher de concert avec tous ces contradicteurs de la médecine officielle! Quoique : https://www.objectifgard.com/2020/12/11/gard-des-centaines-de-personnes-menacent-de-faire-evader-un-professeur-de-medecine-interne/
    Grève des médecins, vous balayez d’un revers de main… Parlement dites-vous? Français, Européen ou Mondial? Tous apparemment asservis au Nouvel Ordre Mondial. Je ne suis pas la seule à rêver. Faut-il ester dans la légalité alors que les institutions baignent dans l’illégalité, la corruption et l’immoralité?
    Je suis plutôt découragée…
    Que chacun partage un max toutes les infos.Que les victimes multiplient les procès…Nous devons les encourager à le faire
    La pétition Cessez de tergiverser ; écoutez le professeur Raoult !!! 210’000 signatures, c’est peu
    Nous soutiendrons les médecins qui attaquent E​.​Philippe, A. Buzyn et O. Véran en justice ! 536’000 signatures, on dirait que ça repart, repartager abondamment.
    Avez-vous lu cet article???
    https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/12/10/responsabilite-medicale-des-medecins-qui-s-impliqueraient-da-311323.html#more
    Ne pensez-vous pas utile de vous rapprocher de L’association AIMSIB (collectif de bonnes volontés issues de la société civile, des patients déçus, blessés ou en colère et des professionnels de la santé du monde entier). Dont les objectifs sont de fournir une information critique … et mobiliser toutes les ressources y compris juridiques, pour que les agences nationales et internationales des médicaments, des produits de santé et de l’alimentation soient à l’abri de la pression des lobbies et des conflits d’intérêt.
    Ils sont radicalement de notre coté! L’article fourmille d’informations telles que: les gouvernements se sont précipités sur ces remèdes-miracles (et en ont commandé des volumes massifs) uniquement sur la base de communiqués de presse des laboratoires pharmaceutiques, dont la guirlande de condamnations pénales (désormais intégrées économiquement à leur business plan) laisse songeur quant à la confiance qu’on peut leur faire. Voici par exemple le tableau cumulé des condamnations (et amendes versées) aux Etats-Unis uniquement au cours des 20 dernières années
    https://jdmichel.blog.tdg.ch/media/01/02/727393223.png
    Contre le vaccin l’auteur dit: le scandale sanitaire va exploser très vite car les juges ont déjà entrepris leurs travaux d’enquêtes et de perquisitions au plus haut niveau de l’Etat. Dans l’esprit de nombreux magistrats comme de nombreux pénalistes l’affaire Covid-masques-HCQ-remdesivir-vaccins constituera le scandale du siècle, mille fois celui du sang contaminé.
    Demander des précisions sur ce sujet?

    • La « maladie du nobel » que l’on attribue à montagnier qui peut dire ce qu’il veut parce qu’il n’attend plus rien et qu’il a une renommée, c’est comme l’internement de Fourtillan. Cette maladie du nobel est une page wikipedia faite à la va-vite juste pour lui lorsqu’il parlait d’association MSN et vaccination. Dans cette page, on présente 2 cas, ça doit être une maladie orpheline. 2 cas pour tous les nobels, je sais pas si c’est statistiquement significatif d’une maladie.

      Il a le droit de penser que ce virus est une manipulation. Il suffit scientifiquement de montrer que ce n’est pas le cas, et c’est facile à faire : il suffit de trouver la mutation intermédiaire entre le coronavirus de la chauve-souris et celui de l’homme. Pour le moment, on cherche toujours. d’ailleurs, il n’y a pas que lui qui le pense, Fourtillan aussi, mais je suppose que c’est un frapadingue, il y a aussi cette scientifique chinoise qui a donné la recette pour le faire, avec toutes les étapes. Attention, ce n’est pas parce qu’il est possible de le faire en labo que cela a été fait en labo. Mais pour le moment, on ne sait pas d’où il vient parce qu’il manque un chaînon dans son évolution.

      Ensuite Montagnier ne s’est pas associé à benveniste, il a, en tant que scientifique, reproduit ou tenté de reproduire les expériences de la dilution (avec succès ? ). N’est-ce pas cela la science ? faire des expériences plutôt que d’arpenter les plateau télé en traitant de charlatan ?

      Ensuite citer un article franceinfo comme source… je suis pas super fan. Ce ne sont pas des chantres de l’impartialité. je pense que nous individuellement ne sauront jamais le fin mot de l’histoire et que cela finira par un « consensus » scientifique qui sera plus politique que scientifique. On ne voudra pas laisser planer le doute pour éviter toutes interrogations de la populace jugée trop imbécile pour avoir les infos et pour éviter que cela remette en cause les politiques de santé publique

      Et tant pis pour les morts de trop, sacrifiés à une cause plus grande, pour la science.

  46. Personne ne semble avoir remarqué que le kit Indien ZiverdoKit associe Ivermectine + Zinc + Cycline et non macrolide (azitrhomycine)

      • En fait sans doute lié aux résistances. Comme je l’ai écrit dans le billet précédent, Les macrolides sont efficaces chez nous sur les mycoplasmes, en Italie c’est 25% de résistants, et au Japon plus de 75%. Les pays asiatiques ne doivent sans doute pas prescrire AZI, mais des cyclines (voire quinolones)

    • Si vous souhaitez des éclaircissements scientifiques, il vous faut maintenant aller à l’hôpital psychiatrique d’Uzès et demander JBF. Car aujourd’hui, les fous ont volé nos blouses et dirigent l’asile.

    • Merci pour l’info, le dit candidat vaccin contient du VIH.
      S’inspirent-ils de l’Institut Pasteur dénoncé le professeur Fourtillan ?

      • Et oui et en plus vivant puisque ce pseudo vaccin doit être garde à -70 degré,cad un virus ogm vivant contenant vih malaria Énola nanoparticules de métaux ,etc Montagnier l’a dit avec son équipe dès le départ , traite de debile par les Mandarins corrompus et que des médecins vont injecter à des gens Au secour! Personne ne doit se faire injecter ce truc

      • Ce décret pris à la va-vite prouve que nos gouvernants ne sont pas prêts de sortir du déni. La fuite en avant, encore et toujours. Pourquoi ? Parce que face à une affection qui devient endémique (sans être terrifiante) toute leur stratégie ne vaut rien. En revanche, celle de l’IHU (pour simplifier) est la bonne depuis le début. Mais le reconnaître serait s’exposer au plus grand coup de balais de l’histoire de la politique.

    • concrètement que risque un médecin s’il venait à soigner un patient atteint du covid d’après ce décret ?

    • Connaissant bien le Directeur de la CNAM, mon grand ami Fatome, qui ne supporte ni les élus, ni les médecins, ni les libéraux, ne cherchez pas ailleurs l’origine de ce texte. Il aura vite fait de prendre ses marques.

  47. Quelqu’un pourrait-il m’expliquer pourquoi on bloque le pays pour 50.000 morts alors qu’on doit dépasser les 500.000 morts en France depuis le début de l’année et tout le monde s’en fout ?

    • Parce que pour la première fois depuis l’aube de l’humanité, en cette fin d’hiver 2019/2020, tous les humains sont devenus responsables d’être de potentiels porteurs de virus. Etonnant non ?

      • les français en particulier seraient devenus des terroristes potentiels que les gouvernants rendent coupables s’ils réveillonnent à + de 6 ou s’ils empruntent les téléskis !!

        mais pour les servir ils sont autorisé à prendre le métro et à déjeuner dans les cantines !

        • bah ! c’est juste qu’en attendant la suite, on dort mieux après une bonne journée de boulot, le ventre bien rempli.

  48. Je ne comprends plus rien à la gestion de cette pandémie. J’ai vu ce rapport d’un médecin américain devant le Sénat américain défendant l’Ivermectine que vous avez mis en pièce jointe. Ce traitement semble très efficace surtout dès les premiers signes de la maladie et même en préventif avec des études randomisées. Pourquoi cela n’est il pas relayé dans les médias???
    Pourquoi LE MONDE ENTIER n’utilise pas les différents traitements qui semblent bien marcher? BIG PHARMA? Le monde entier ne jure que par un vaccin ARNm dont les conséquences pourraient être très graves Avez vous une réponse?
    J’aimerais entendre Raoult, Péronne et tant d’autres sur l’Ivermectine

    • Bonjour
      Prof Raoult a mentionné à plusieurs reprises l’intérêt de l’Ivermectine lors des différents billets publiés sur You Tube

  49. que se passe t il ?
    extrait de l’émission de David Pujadas sur le vaccin arn de Pfizer dont le Pr Eric Caumes est invité .

    on peut remarquer 2 choses sur ce passage

    1. le bandeau de lci on peut lire : » Pfizer : on peut avoir confiance  » = message subliminal
    2. le lapsus de David Pujadas qui fait mine de ne pas connaitre l’info anglaise!
    « accepteriez vous de vous faire vacciner avec ce virus !!! (oups) avec ce vaccin !  »
    et de faire l’étonné : « ah bon on n’a pas reçu l’info  »
    le Pr Caumes invité de l’émission apprend à toute l’équipe de lci et certainement l’AFP (source info de lci!) que les anglais ont émis des réserves importantes concernant le vaccin de Pfizer !!
    les informations sont sur les réseaux sociaux et non plus sur les médias traditionnels !
    https://twitter.com/i/status/1336725851090587648

    • Eric Caumes a retourné sa veste il y a peu mais semble s’y tenir, contrairement à la girouette professionnelle Pujadas. Bienvenue donc à Eric Caumes qui a choisi le camp des gens honnêtes devant l’horreur de la transformation génétique de masse. C’est un bon choix, il est maintenant des nôtres.

      • J’ ai remarqué depuis plusieurs mois que le Pr CAUMES méritait le respect car , tout en étant au départ anti-protocole Raoult , et surtout anti-Didier Raoult , cela ne l’avait pas empêché de dire après l’audition du Marseillais à l’Assemblée
        « il faut bien admettre que Raoult a raison sur de nombreux points » (il faisait surtout référence à l’état du système français en matière d’infectiologie et d’épidémiologie, dont la fameuse pique sur les directeurs d’ ARS « ils sont comme des blaireaux, chacun à défendre leur terrier »)

    • 12 traités, 12 placebos, chiffres ridicules pour publier. Age médian 26, bof. Constatent toutefois une réduction marquée des symptômes.

  50. Maintenant on sait, ce dont on se doutait un peu, qu’il existe des médicaments pour soigner la covid19, ce qui en fait une maladie comme les autres.
    Mais rien ne changera si les médecins ont toujours l’interdiction de prescrire, sous peine de sanctions du conseil de l’ordre et de déconventionnement immédiat par la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM).
    Le seul moyen de sortir légalement d’une telle situation réside dans l’action du parlement, qui a, lui seul; le pouvoir de renverser ce gouvernement dictatorial.
    Les députés doivent prendre conscience que leur soumission anticonstitutionnelle au pouvoir exécutif les rendent complices d’un crime contre l’humanité. Il faut le leur rappeler sans cesse, par des courriers, des manifestations devant leur permanences, et tenter par tous les moyens légaux de les sortir de leur aveuglement ou de leur passivité coupable.

  51. Le professeur universitaire de chimie thérapeutique Jean-Bernard Fourtillan vient d’être incarcéré contre son gré à l’hôpital psychiatrique d’Uzès dans le département du Gard. À quand le tour de Christian Perronne, Didier Raoult ou Gérard Maudrux? Sommes-nous toujours en France?

    • Bien qu’à 1/4 d’heure de l’établissement, je suis toujours chez moi, mais ne crains rien car je n’ai pas tourné dans Hold Up ce qui lui a peut-être valu ce déménagement.

      • j’ai participé il y a une douzaine d’années à l’extension de cet établissement. Je peux peut-être fournir les plans pour préparer l’évasion et ou creuser le tunnel…
        Ceci dit, qui a demandé cet internement : famille, tutelle, autorités sanitaires ?

      • Mr Fourtillan a été embarqué de force sur ordre du préfet Didier lauga. On est où là ??état facho??il nous faut réagir ..on peut écrire à la direction mas careiron BP56 30701 Uzès.. tel 0466626900 Mr Fortillan est dans le secteur fermé Nash écrire lettre en AR.allez sur quadrillage traduction si vous désirez avoir les termes pour la lettre
        J’en ai pleuré c’est extrêmement grave…

      • Dr MAUDRUX vous m’étonnez beaucoup ; votre propos sur l’internement du professeur FOURTILLAN me laisse penser que vous trouvez normal d’interner quelqu’un pour de simples déclarations. Etes-vous pour un régime à la staline ou à la chinoise ?

      • Il aurait fait des essais clandestins, non demandés à l’ANSM.
        Il a du péter un câble en garde à vue.

    • Attention aux conclusions hâtives !

      Toute info ne reposant pas sur des faits établis ou vérifiables, des preuves matérielles ou des témoignages à l’appui à la disposition du public, n’a aucune valeur ou doit être prise au conditionnel avant plus amples informations.

      Les propos tenus par toute personne, quel que soit son statut social dans la société, qui s’exprime sans prendre soin de respecter scrupuleusement ce principe ou cette précaution élémentaire, n’ont aucune crédibilité, et ils ne doivent en aucun cas être relayés publiquement, sous peine d’induire en erreur le jugement des personnes qui seraient amenées à en prendre connaissance, compte tenu qu’un grand nombre d’entre elles les prendront pour argent comptant ou pour des faits établis.

      France. Le cas Fourtillan reste à éclaircir.

      Ce dimanche matin 13 décembre, j’ai lu 9 articles de presse, et je n’ai trouvé aucun élément ou témoignage permettant de se prononcer de manière impartiale sur cette affaire sur la base des faits. Que s’est-il réellement passé ? Quelle a été sa réaction, celle de ses proches ? On n’en sait rien.

      Etats-Unis. Dans le cas de Brandy Vaughan, on n’en sait pas davantage.

      Cette militante anti-vaccin qui a fondé Learn the Risk a été retrouvée morte par son fils de neuf ans.

      Brandy Vaughan, anciennement cadre de haut niveau chez Merck, l’un des plus puissant groupe pharmaceutique de la planète qu’elle a quitté après avoir compris que le Vioxx, médicament qu’elle avait participé à commercialiser, avait finalement causé la mort de plusieurs centaine de milliers de patients à travers le monde.

      L’analgésique a ensuite été retiré du marché.

      « De cette expérience, j’ai réalisé que ce n’est pas parce que quelque chose est sur le marché qu’il est sans danger », a déclaré Brandy.

      Brandy Vaughan – « Une grande partie de ce que nous dit l’industrie de la santé n’est tout simplement pas la vérité.»

      https://www.mondialisation.ca/lactiviste-anti-vaccin-qui-a-fonde-learn-the-risk-a-ete-retrouvee-morte-par-son-fils/5652047

      Source : https://www.the-sun.com/news/1940981/brandy-vaughan-anti-vaccination-dead/

      • Je n’ai rien commenté jusqu’à maintenant, n’ayant pas l’habitude de commenter ce que je ne connais pas. Je viens de découvrir des infos (Le Parisien). Probablement suite à ses essais sauvages après avoir eu une « intuition divine » et inventé un « médicament » nouveau qui traite les affections neurologiques chroniques et pratiqué l’exercice illégal de la médecine et de la pharmacie, Fourtillan faisait l’objet d’un mandat d’amener, délivré par un juge d’instruction parisien. Il aurait été arrêté le lundi 7 décembre avant d’être placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Nîmes.
        Jeudi, un médecin, après examen, a considéré que son état de santé nécessitait un placement dans un établissement psychiatrique. Le préfet du Gard aurait suivi cet avis que n’aurait pas contesté l’intéressé. Sollicité, l’avocat de Jean-Bernard Fourtillan, Me Marc Fribourg, n’était pas disponible vendredi pour confirmer ou infirmer cette version des faits.
        A ce jour, son avocat n’a pas protesté, laissant donc courir le bruit d’une arrestation arbitraire suite à HoldUp.

        • Mon commentaire ne vous était pas destiné Dr. Maudrux, je pense que vous l’aviez bien compris.

          C’est bien le chef d’inculpation qui a été retenu contre lui pour procéder à son arrestation. En revanche, on ignore ce qui a pu motiver la décision du médecin diligenté par le Préfet de l’interner en psychiatrie, à première vue le rapport n’est pas évident.

          De plus, on peut s’étonner que cette affaire datant de septembre 2019 donne lieu à un tel traitement, au moment même où le gouvernement fait le forcing pour imposer la vaccination à tous les Français, juste après qu’il eut porté plainte contre l’Institut Pasteur.

          Ne s’agirait-il pas d’une menace déguisée ou un avertissement adressé aux médecins qui renâcleraient à vacciner leurs patients et qui pourraient être exposés à la délation de patients peu scrupuleux ? On peut se poser la question.

          Sachant que dans ce pays il y a des gens internés en psychiatrie contre leur gré sans que personne n’en parle, on peut aussi se demander pourquoi un tel tapage autour du sort de ce personnage qui apparemment n’inspire pas confiance à beaucoup de gens, ce qui pourrait confirmer l’intention des autorités de l’instrumentaliser avec son consentement, s’il était avéré qu’il ne s’était pas opposé à son internement. Les deux parties en tireraient profit, toutefois à l’avantage du gouvernement, puisque le doute persisterait sur ses réelles motivations, tandis que Fourtillan passerait pour un frappadingue, ce qui ne serait pas bien difficile, car à ma connaissance, à ce jour aucun scientifique dans le monde n’a pris au sérieux sa thèse attribuant à l’Institut Pasteur l’origine du SRAS-CoV-2.

          Bien que cela ne l’infirme pas pour autant, on a vu pire dans le passé et même dans le présent. Par exemple, les 651 milliardaires américains qui ont augmenté leur fortune de 1.000 milliards de dollars depuis la mi-mars (capital.fr 10 décembre 2020) grâce aux mesures liberticides dictées par l’OMS et appliquées par les différents gouvernements. On serait donc en droit d’en conclure que cette machination n’avait pas d’autre but parmi bien d’autres du même ordre, comme quoi au passage les conclusions de Hold-up n’étaient pas toutes farfelues.

          Il se peut aussi que dans l’entourage de Macron, ils n’aient rien trouvé de mieux en ce moment pour tenter de discréditer les membres du corps médical qui s’opposent à la vaccination contre le SRAS-CoV-2, allez savoir ! La suprême insulte pourrait devenir de vous traiter de Fourtillan ! Et il y a fort à parier qu’il en tirerait satisfaction ! Vaut mieux encore en rire qu’en pleurer, c’est meilleur pour la santé.

        • En ce qui concerne l’internement du Pr Fourtillan, Voici ce qui est écrit sur le site service public.fr:
          « Circonstances:
          Lorsque le malade met en danger d’autres personnes ou porte gravement atteinte à l’ordre public, le préfet peut prononcer son hospitalisation.

          Il s’agit d’une hospitalisation d’office (HO), appelée aussi soins psychiatriques sur décision du représentant de l’État (SDRE).

          Le préfet signe alors un arrêté, au vu du certificat médical d’un psychiatre (celui-ci ne doit pas exercer dans l’établissement d’accueil).

          Durée des soins
          Le malade fait l’objet d’une période d’observation et de soins initiale de 72 heures sous la forme d’une hospitalisation complète, c’est-à-dire à temps plein.

          Deux certificats médicaux (à 24h et à 72h) doivent confirmer la nécessité et la nature des soins.

          L’hospitalisation complète peut se poursuivre au-delà de 12 jours sur autorisation du juge des libertés et de la détention (JLD), saisi par le directeur de l’établissement.

          Au cours de l’audience du JLD, le malade peut être entendu, si besoin assisté ou représenté par son avocat »
          Il s’agit donc d’une hospitalisation SANS consentement de la personne.
          Pour le Pr Fourtillan , les psychiatres n’ont donc pas confirmé le premier certificat puisque ce dernier est ressorti aujourd’hui de l’hôpital.

  52. Dr Maudrux quand vous étiez président de la CARMF , vous avez fait preuve de bon sens , de pragmatisme et de clairvoyance. Merci pour votre engagement désormais en faveur des traitements non officiels de la covid .

    • Merci. Il n’y avait pas de raison que je change. Malheureusement, je constate que j’ai toujours les mêmes problèmes avec les autorités, même avec un tout autre sujet. Eux non plus ne changent pas, des petits dictateurs sourds et aveugles, méprisants à l’égard de ceux qui ne font pas partie de leur caste.

    • Le lien avait déjà été donné dans un commentaire du présent blog, mais le redonner ne peut avoir qu’un effet positif.
      J’invite même le Dr.Maudrux à reprendre ce lien dans le texte du billet afin qu’il ne disparaisse pas dans le flux des commentaires.
      Il faut qu’il circule, d’autant plus que ceux qui l’ont mis en ligne ont pris des précautions pour qu’il ne soit pas référencé par le moteur de recherche de youtube, ce qui indique clairement qu’ils craignent une censure.

    • la grande qualité de « MAL TRAITéS » c est qu on y parle avant tout de médecine et de santé – c est tres raffraichissant et rassurant, car on avait jusqu ici l impression que les medecins semblaient se soumettre à la marginalisation dont ils sont l objet (avec quelques exceptions remarquables comme Gérard Maudrux) –

      Très important aussi : l accent est mis sur la medecine de ville, alors que toute la communication des media ne donne la parole qu’à l hopital.
      remarque: les hospitaliers vont a la télé pour dire que l hopital risque d être saturé (et quil faut donc enfermer toute la population ) , mais quand après deux semaines la décrue est arrivé, on ne les entend plus !.

    • Oui excellent document ..regardons la réalité la vérité en face !!!merci de lavoir mentionné..

    • Quelques médecins sauvent l’honneur en prenant le risque d’être accusés par la « dictature » sanitaire En Marche. On ne peut que les remercier de leur courage et intelligence.

  53. Bravo Dr Maudrux, généraliste à la retraite je suis votre blog depuis un certain temps, car c’est le seul qui me donne un peu d’espoir pour le futur que je vois très sombre, grâce à vos excellents articles et aux réactions et commentaires des collègues. Autour de moi que moutons et zombies… Veuillez je vous prie prendre en considération mes réflexions qui ont fait suite à l’écœurant refus de la justice de saisir l’ANSM sur une demande de RTU pour l’ivermectine, ainsi qu’à cet article sorti hier 10 décembre.
    https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/12/10/responsabilite-medicale-des-medecins-qui-s-impliqueraient-da-311323.html#more
    Pour un scoop c’est un scoop! Vous allez vous amuser à suivre tous les liens… Plusieurs heures de lecture!
    Mais voilà, des scoops on en a déjà eus, et rien n’a bougé.
    Nous tournons en rond! Il est évident que RIEN ne persuadera les autorités à changer de tactique CAR ELLES SONT EN TRAIN DE MASSACRER TOUTES LES POPULATIONS RICHES. Je ne sais si sous la seule pression de Big Pharma ou pour préparer le Great Reset… Je crois qu’il y a de quoi se poser la question!
    C’est une course à la montre. Le vaccin ne va pas nous sortir du confinement, c’est annoncé. Ni même la baisse des morts nous offrira un Noël décent. Vous avez entendu Castex et Véran dans toute leur hypocrisie:
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/12/10/coronavirus-jean-castex-doit-trancher-sur-le-deconfinement_6062845_3244.html
    https://www.femmeactuelle.fr/actu/news-actu/nouvel-an-olivier-veran-decu-de-ne-pas-pouvoir-faire-la-fiesta-2105161
    Maintenant vous médecins êtes pris entre le marteau et l’enclume. Vous serez poursuivis si vous ne vaccinez pas et si vous vaccinez la responsabilité des effets vaccinaux retombera sur vous.
    L’information ne circule pas assez vite, et quand bien même elle le ferait nous sommes dans un cul de sac. L’épouvantable situation dans laquelle vous contraignent les autorités est insoutenable. Vos droits et ceux des malades sont violés! Y compris les lois sur la mise au point des vaccins et leur commercialisation.
    Voyons ce qui va se passer dans les prochains jours. Mais si rien ne bouge (et c’est possible au vu de la réponse de la justice pour RTU ivermectine) révoltez-vous! Organisez une grève générale. Et vite!
    C’est je crois la seule chose qui fera assez de bruit pour que vous soyez entendus. Comprenez que vous n’avez rien à perdre. Vous serez les premiers vaccinés!!! Le nouvel ordre mondial qui se profile a le projet de remplacer les médecins par l’intelligence artificielle, qui est en train d’avancer très vite. Le Pape conscient du danger de l’IA a demandé aux fidèles en novembre de prier pour qu’elle soit utilisée pour le bien de l’humanité et non contre elle. C’est dire!
    Rien de ce qui a été tenté jusqu’à présent n’a fonctionné. On est devant un mur, il faut le briser. Je sais que les médecins ont déjà fait des grèves, mais je ne sais pas si cela peut être organisé rapidement. Je l’espère car l’enjeu n’est pas seulement le traitement de la covid, mais toute la dystopie que révèle sa gestion criminelle. 120’000 morts entre Italie et France en 10 mois, dont les deux tiers pour omission de traitement destinée à continuer, plus bien d’autres morts et conséquences collatérales. C’est une guerre. Macron l’a dit sauf qu’il nous a trompés sur l’ennemi!
    A’ bien y penser, je crois que les médecins sont les seuls à pouvoir tenir le couteau par le manche s’ils le décident.
    Alors il serait peut-être avisé, en attendant les suites de ces courriers virulents, de préparer votre action. L’Ordre avec un minimum de jugeote pourrait même changer de camp… Il faut du courage certes. Le bluff pourrait peut-être suffire, menacer la grève générale en soutien de l’AIMSIB.
    Pensez-y, une énorme responsabilité est dans vos mains. Il faut bien que quelqu’un arrête ce massacre, de nos peuples, de nos nations, et qui n’a que trop duré!

    • Ne rêvez-pas, voyez le peu de médecins signataires du manifeste pour la liberté de prescrire, affligeant!

    • Le problème ce sont les medecins qui collaborent s’ecrasent Et obéissent la dissidence parait la seul voie pour cette profession qui nous écœure tous a accepter de nous piquer des nanoparticules et virus ogm , qui ne sont ni un vaccin ni un traitement Si les médecins attendent que les autres bougent cad les instances corrompues pourries en occident à un point que les gouvernants travaillent pour les labos , comme dit Raoult il ne faut jamais danser avec le Diable qui mène la dictature actuelle n’oubliez Pas le 15 déc nous rentrons en dictature couvre feu à 20h , qui peux accepter ces débilités , on a le nombre de mort Covid , c’est infime, donc la grande manipulation !Vous n’y croyez toujours pas au ReSET .

  54. Comme prévu, les bunkérisés persistent et signent. Je croyais avoir tout vu, mais le couvre-feu à 20 h bat tous les records. Cela dit, c’est normal. Après la démission du directeur de l’ANSM, voilà Salomon salement accusé, et pas par les « complotistes », mais par des sénateurs. L’étau se resserre, et il n’y a plus qu’une seule solution : la fuite en avant. Et tant pis pour ceux qui resteront sur le carreau – après tout, ce ne sont que des « gens qui ne sont rien ».
    Sinon, super article décapant et juste de notre hôte. A mon modeste niveau, je postule depuis mars qu’il doit exister une multitude de traitements efficaces à divers stades de la maladie. A ce propos, quelqu’un a remarqué que la presse, depuis le fiasco de Gilead, découvre soudain une kyrielle de médicaments efficaces ? Un tabou serait-il levé ?
    Sinon, Grand Prix de l’INSERM à une dame qui n’a jamais vu un malade de sa vie et qui traite d’imbéciles des médecins qui ne sont pas d’accord avec elle. La routine en Macronie, quoi. Idem quand Blachier ose dire que pour le vaccin, il faut faire confiance à l’Agence Européenne du Médicament. Comme avec le Redemsivir ?

    • Le Grand Prix de l’INSERM à Florence Ader qui a dirigé Discovery, payé par les Français qui n’ont pas droit aux résultats ? Un Grand Prix pour un fiasco, décidément la décadence est partout. Peut-être 1 an pour pondre rien, mérite l’anti-prix. On se distribue les prix entre copains ?

  55. Bonjour. Covid long depuis mars, soignée au Doliprane pendant deux longs mois d’étouffements -c’est à dire pas soignee- je souffre aujourd’hui d’une fatigue chronique et de plus de 15 symptômes inflammatoires tous plus handicapants les uns que les autres.
    Or, en faisant des analyses demandées par un infectiologue, j’ai pris completement par hasard de l’ivermectine en octobre puis en novembre car on avait trouvé une toxocarose positive. J’ai hélas le regret de vous dire que ce traitement n’as pas marché ( 6 comprimés d’un coup en octobre, 4 en novembre, je pese 59 kg) : ça n’a RIEN FAIT. J’ai toujours mes symptômes récurrents. J’avais d’ailleurs lu deux études venant des usa disant que l’ivermectine était efficace seulement prise dans les tous premiers jours des symptômes.
    Croyez bien que je regrette de vous le dire: non l’ivermectine ne fonctionne pas à 100% pour les covid long.

    • Qu’est-ce qui donne les troubles du Covid long ? Le virus toujours présent, ou des séquelles de son passage ? Si c’est le premier cas, vous avez raison, si c’est le second qui me paraît plus probable, vous n’avez pas raison, Ivermectine n’agit que sur le virus, pas sur ses conséquences. Je voulais faire un jour un billet sur les Covid longs et les séquelles de la réa, car comme pour la route, on parle des morts, mais pas des blessés. Je n’ai pas encore creusé le sujet.Enfin si vous aviez été traité au début avec Ivermectine,…

      • Il me semble clair qu’en plus de l’effet antiviral, l’ivermectine a aussi un effet immuno-modulateur, anti-inflammatoire profond, et donc je n’exclurais pas la possibilité que l’ivermectine aide les COVID long chez qui le virus n’a pas persisté. Cela ne coûte rien d’essayer. Des rapports anecdotiques que j’ai, certains patients sont aidés, d’autres non par l’ivermectine, il reste à voir si c’est lié à la persistence du virus ou non, ou à d’autres facteurs. Il est établis dans plusieurs études maintenant que le virus peut persister des mois chez les patients COVID long.

        • Certains pensent aussi que les virus seraient planqués dans les microbiotes intestinaux, mais AZI ne semble pas mieux marcher. Vu l’efficacité de IVER dans tous les autres cas, je ne pense pas que les covids longs soient directement dûs à une présence de virus. On ne sait rien et on a encore beaucoup à apprendre.

  56. Reçu a l’instant cette vidéo qui a deux jours. Audition du Dr Kory devant le Sénat américain : DES MONTAGNES DE DONNÉES ONT ÉTÉ RECUEILLIES DANS LES PAYS DU MONDE ENTIER MONTRANT L’EFFICACITÉ MIRACULEUSE DE L’IVERMECTINE. QUAND JE DIS MIRACULEUSE, JE SAIS DE QUOI JE PARLE. https://www.youtube.com/watch?v=riHu78sEzcg 9mn, sous titré en français
    Egalement article de France Soir, toujours à la pointe, qui m’avait échappé : http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/un-traitement-efficace-existe-mais-il-est-ignore

    • vu la vidéo, l’imervictine semble la solution « miraculeuse » selon ce docteur mais ce qui me surpend il craint de ne pas etre pris au sérieux et, pourtant il ne cesse de donner ces références.

      c’est terrible, il faut une audience devant le sénat au mois de décembre pour que la vérité sur les recommandations de prise de l’imervectine du 27.08.20 soit entendue !! (exit de nouveau les médias !!)

      cette folie de dissimuler les traitements qui fonctionnent ne se limite pas seulement à la France !!

      que se passe t il ?

    • aux usa la repression s exerce sur les medecins par les compagnies d assurance et par les autorités locales civiles ou corporatives. Ceux qui défendent les traitements précoces sont traqués par les media comme charlatans (le new york times et les chaines d informations sont particulierement agressifs ). On pretend qu il s agirait d une medecine empirique sans aucune base scientifique (alors que des centaines d etudes prouvent le contraire). Au nom d une soit disant science (qui est en réalité dictée et financée par les labos ) les medecins sont priés de ne pas soigner les malades.

    • J’avais signalé ce papier le 1er décembre et franchement, je me demande comment vous arrivez à maîtriser cette avalanche d’infos…pour nous donner de remarquables articles. Chapeau et merci.

      • Quand j’ai choisi un sujet, je cherche sur le net + des articles mis de côté. J’avoue avoir du mal quand j’ai vu ou qu’on m’a envoyé un truc, pour le retrouver quand je veux en parler, d’autant plus que j’essaye de mettre le lien, pour bien montrer que ce ne sont pas des inventions.
        Pour le reste, quand je ne cherche pas, vous m’aidez beaucoup, les lecteurs m’informent beaucoup, je relaye, soit de suite, soit en mettant de côté pour en parler plus tard, et puis des fois j’oublie et je retrouve ap^rès, en le regrettant.
        Les vidéos, je ne regarde pas souvent, trop long.

  57. Durant son webminaire de ce soir (jeudi 10 décembre), en réponse à une question sur la stratégie de prise en charge (hors vaccin) des malades covid + , Olivier Véran a déclaré :
    « on a pas trouvé de traitement miracle ni en France, ni à l’étranger, hélas ; il n’empêche que la recherche bat son plein et que l’on n’est jamais à l’abri d’identifier un traitement ».
    Cette éventualité serait-elle pour lui une menace ?

    • le secret de cette rhétorique tient tout entier dans le mot MIRACLE qui montre s il en était besoin le caractère anti-scientifique de cette démarche.
      Cela signifie qu on n acceptera aucun medicament a moins qu ilne soit MIRACULEUX : c est placer la barre tellement haut qu on peut en conclure qu ils ne veulent surtout pas de médicament.

  58. La société Medincell lance un coloc la semaine prochaine afin de rassembler un maximum d’informations pour le développement d’un procédé d’injection bepo d’ivermectine .
    Une protection sur 1 mois dans un premier temps et plusieurs mois par la suite avec une molécule bien plus sécurisé que leurs nvx vaccin ! L’information doit circuler !

  59. Merci Dr Maudrux pour ces précisions détaillées prouvant l’action incontestable de l’Ivermectine. J’en avais aussi parlé dans mon blog dès le printemps 2020. Ce soir encore Mr Castex et Mr Véran affirment qu’il n’y a aucun traitement. Comment peut-on être capable de mentir à ce point? L’artemisia annua et afra ont également une efficacité remarquable. La quercétine serait aussi efficace ainsi que le bleu de méthylène. Nous pouvons donc soigner et ce vaccin n’a aucun sens. Il faudrait connaître la raison de la perversité de nos politiques. J’ai bien entendu mon idée là-dessus mais les explications seraient trop longues. Merci encore.
    Dr JO http://www.jesuismalade.org

  60. Cher docteur, toujours merci pour vos articles. Une fois de plus comment comprendre ou interpréter le refus de tout traitement précoce ou prophylactique du Covid, lecteurs de mettre les généralistes dans la boucle, malgré les articles comme les vôtres celui de L Mucchielli cité dans ce blog, tous les essais et résultats encourageants des docteurs comme Paliard-Franco, Bellaiche, Epstein et d’autres médecins courageux? J’entend Castex, on est reparti pour des mesures débiles et mortifères pour l’économie française , aucun journaliste ou député ne pose de question au gouvernement, quand va s’arrêter cette folie de ne pas vouloir écouter, essayer, faire confiance aux professionnels? Nos dirigeants et autorités sanitaires ignorent-ils tous ces essais, tentatives, témoignages? Je suis écoeuré.

    • Je ne comprends pas non plus nos autorités. Laisser faire les médecins, que cela marche ou pas, leur enlèverait quelques soucis et responsabilités, pourquoi cette attitude ? Où est passé l’obligation de moyens, et pas forcément de résultat ? Quand la démarche est dangereuse, je comprends les limitations, mais AZI et IVER sont infiniment moins dangereux que l’aspirine, ou pire la pénicilline (HCQ aussi).

      • Malgré toutes les solutions de bon sens ils persisteront dans leurs folie honorable docteur! L excès de centralisation nous a coûté très très cher!! Le pouvoir a peu d humains a montré avec cette pandémie ces limites alors je n imagine même pas les ravages d un gouvernement mondial !!!

      • bonsoir Dr.

        On ne comprends pas les autorités, tout simplement parce que nous ne posons pas les bonnes questions. Si la question était de soigner, on ne fermerait pas des lits, on n’aurait pas liquidé les stocks de masque, on ne dérembourserait pas l’homéopathie qui a zéro effets secondaires (et même si c’est juste un placebo, mieux vaut un placebo ou un anxiolytique pour les mêmes résultats ?), on ne massacrerait pas notre système de soin, en tarirait les recettes et pousserait les dépenses dans des trucs inutiles (des tests pcr en veut tu en voila…) Pas de remboursement de tubes granules à 2 euros, mais yolo le test pcr 50CT à 70€ open bar pour tous.

        Je crois sincèrement que le but n’est pas de soigner, les politiques aimeraient bien que la crise dure un peu histoire de passer les lois qui mettraient la moitié de la population dans la rue les manifs sont refusées car pas de preuve de comment seront respecté les distanciations sociales (le virus adore les manifs et abhorre les métros) . Les labos aimeraient bien faire jackpot avec un marché mondial de 7 milliards de gens. Les 2 aspirations se rejoignent. Les 2 savent que le pole santé des juridictions est assez pro-labos (avec de temps en temps un sacrifié) : vous rendez-vous compte qu’à l’époque ils ont affirmé qu’on pouvait transfuser du sang contaminé avec le sida parce qu’on pensait que cela pouvait protéger les gens, genre que c’était des anticorps ? dans un jugement ? alors que tout le monde savait et qu’on attendait que pasteur termine le sien pour ne pas homologuer le test américain, et que l’on savait que chauffer les produits et éviter de récoter dans des endroits à risques comme les prisons ? Maintenant fabius est président du conseil constit. Cela aurait été un paysan qui aurait vendu une tisane et une personne serait morte (sans preuve que c’est la tisane) le mec serait au gnouf.

        Un médecin sur un blog écrit dans un commentaire qu’il va falloir ET le vaccin ET les mesures de distanciations (masque… confinement ?) les PROCHAINES ANNÉES ! ! ! un médecin ! ! !

        Qui peut avoir du mal à comprendre que les gens préfèrent voir les rebouteux ?

        On ne comprend pas parce que l’on pose pas les bonnes questions.

    • Pourquoi cette attitude ?La réponse est très simple « La peur de juges »
      Je ne suis pas un fan de notre confrère O Véran,mais être perquisitionné en pleine crise sanitaire ,au petit matin ,il faut quand même le vivre!

      • Le juge va sanctionner celui qui interdit de soigner, pas celui qui laisse faire les professionnels, qui plus est avec des médicaments peu couteux et bien connus, de plus ces traitements sont essayes ou recommandés un peu partout, souvent dans des pays pauvres

  61. Bravo Dr Maudrux !
    grace à vos informations, la pandémie du Covid peut etre solutionnée en moins de 7 jours !
    merci
    diffusons ce billet sur tous les réseaux sociaux !

    • Cela peut aussi être vérifié à grande échelle en 7 jours, si on s’intéresse vraiment au traitement du Covid. Nos autorités ont démissionné, s’en remettant totalement aux laboratoires pour trouver. Résultat : un labo n’investit pas pour mettre en avant des molécules anciennes commercialisées par d’autres car tombées dans le domaine public. Voilà pourquoi AZI et IVER en sont là (également HCQ qui a ouvert la voie). Seule l’opinion publique peut faire bouger les choses, mais combien de journaux tapent du poing sur la table pour qu’ils bougent ?

    • les journaux ?
      corrompus ? baillonnés ?

      comme les revues de médecine tel le lancet et BMJ , il suffit de connaitre qui les financent pour comprendre leur silence de nos médias!

      en Fance ce sont 5 milliardaires (l’oligarchie) qui détiennent tous les médias (télévisuels et ondes radios)

      ces milliardaires sont les copains du président qui l’ont fait élire en 2017 !
      renvoi de l’ascenseur ?

    • cette guerre peut etre gagnée surtout en 1ere ligne :
      les médecins de ville prescrivant en prophylaxie ou en soins avec les armes à dispositions : AZI, IVE, vitamines D et C, Zinc

      et en ce qui concerne la diffusion de l’information aujourd’hui on ne peut compter uniquement sur les réseaux sociaux !

  62. en asie d une part (bengladesh d abord puis inde) et en amerique latine ( perou, bolivie, rep dominicaine, honduras, puis brésil) des médecins ont experimenté puis utilisé très largement l ivermectine en soins précoces ambulatoires

    (et aussi en prophylaxie pour les soignants).

    Meme en France l ivermectine a été utilisé en ehpad par des médecins bien informés (tuyautés) –

    ces infos ont été activement relayées sur facebook par des usagers individuels, mais jamais sur les grands média –

    une chaine youtube « whiteboard doctor » y a consacré 12 videos expliquant les mécanismes d action et les différentes études à mesure de leur publication. une autre chaine « drbeen » fit le meme travail sus forme de lecons (en anglais par un medecin basé en californie).

    Tout cela est évidemment bien connu de l OMS qui se garde bien d en parler et d en recommander l usage.
    Pourquoi ?
    le seul fait de poser la question ne plait pas aux princes , donc ne la posons pas.

    soyons curieux et pas trop obéissants.

  63. Merci beaucoup pour votre article qui je l’espère aura le plus grand retentissement possible.
    Pour ce qui me concerne , j’ai désormais un médicament , accessible, bon marché, et qui fait de la peine au gouvernement: tout est parfait !

    Je vous suggère une petite correction dans votre texte:
    De plus en plus d’études sortes sur Ivermectine
    De plus en plus d’études sortent sur Ivermectine

    • Merci. J’ai honte, comment j’ai pu passer à côté en relisant ? Tout est parfait comme vous le dites, mais nul n’est parfait.

    • Démissionner ❓ quand la mangeoire est bien remplie ❓
      Même les animaux savent ce qu’est l’honneur. C’est dire…

  64. Il me semble qu’il serait utile qu’un médecin ou un collectif de médecins publie un article là dessus dans une revue médicale à forte visibilité chez les praticiens généralistes.
    Pour ce qui me concerne j’ai fait une petite provision d’ivermectine (pas difficile, mon pharmacien m’en a fourni sans histoire), et en lisant le blog du Dr Maudrux j’arriverais à l’utiliser en automédication si besoin s’en fait sentir. Mais cette pratique « sauvage » n’est pas à encourager. Il faut que les généralistes soient informés et conseillent leurs patients !

    • Je veux bien colliger tous les cas et publier au nom d’un collectif pour éviter aux concernés d’avoir des problèmes avec l’Ordre.

    • « Il faut que les généralistes soient informés et conseillent leurs patients » et si, je dis bien si parce que j’ai l’impression que ce n’est pas si fréquent que ça, donc SI les médecins généralistes faisaient rien qu’un tout petit effort pour se renseigner cela irait dans le sens d’une forme de mise à niveau, de formation continue qui rassurerait les patients, parce que penser que notre généraliste ne se tient pas au courant est vraiment inquiétant. Il y a des professions où on se tient au courant, celle de médecin devrait être la première ! Si moi, pauvre néophyte, j’ai fini par trouver ce blog ça devrait être à la portée d’un médecin de ville (ou de campagne) !

    • Bonjour AUDOIS

      Vous écrivez
      « Pour ce qui me concerne j’ai fait une petite provision d’ivermectine  »

      Donc en vente sans ordonnance si je comprends bien ?
      Sous quelle forme ?
      Et comment utiliser la bonne posologie si l’on en vient à ressentir des symptômes COVID ?

      Merci beaucoup pour votre réponse
      Cordialement,

  65. Responsabilité médicale des médecins qui s’impliqueraient dans la vaccination anti-Covid :
    échange de courriers entre l’Association international pour une médecine scientifique, indépendante en bienveillante (AIMSIB) et le Conseil de l’Ordre des Médecins français au sujet de la thérapie génique mise de manière accélérée sur la marché et présentée comme un « vaccin » contre le Covid-19.
    https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/12/10/responsabilite-medicale-des-medecins-qui-s-impliqueraient-da-311323.html#more

  66. Et en France ? C’est pour quand ? Avec un « kit » Ivermectine, macrolides, Zinc, à 2 euros ce sera jamais.

  67. Vous êtes formidable Dr. Maudrux, sincèrement bravo! Cet article et votre dossier sur l’ivermectine doivent être diffusés partout !

    Je vais mettre cet article (en pdf) en ligne tout en haut de la page d’accueil de mon portail pour que tous les lecteurs le téléchargent et le lisent.

    En revanche, on peut se poser des questions sur ceux (Raoult, Perronne, etc.) qui ont fait une fixation sur l’hydroxychloroquine, qui pour le coup est dépassée et de loin.

    Vous savez que je vis en Inde. Quant au kit Zidervo, j’ai bien rigolé en découvrant votre article, je revenais justement de la pharmacie où j’étais allé acheter de la vitamine D et du zinc pour ma compagne et éventuellement pour moi.

    Finalement, en Inde ou en Asie plus largement et en Afrique si le SRAS-COV2 n’a pas fait de gros dégâts, c’est grâce au soleil dont on bénéficie généreusement toute l’année.

    Allez, SRAS-COV2 ou covid-19, fin de partie de l’imposture !

    • J’avais fait passer les résultats du Dr F chez Raoult il y a 7 mois, en espérant qu’il teste et publie. Il sait que cela marche, il en parle dans une vidéo où j’ai appris l’histoire de 1997 dont je suis allé chercher les détails et du Sénégal qui traite une fois l’an, que je cite.

  68. Dans ces études selon quelle posologie l’Ivermectine est-elle prescrite,
    – dans le curatif, comme dans la gale en une prise unique
    – et en prévention aussi en une prise unique et pour quelle durée de protection ?

    • La plupart du temps c’est 3mg/15Kg, soit 3 à 4 cprs en 1 prise unique. Vous avez vu que le Kit Inde le multiplie par 3. J’ai lu un long article sur IVER, son métabolisme, sa diffusion : entre 3 et 12 jours (demi-vie 36h et élimination des métabolites 12j) ? https://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/divers19-12/010034582.pdf Utilisable en prévention ? Je ne suis pas très chaud, sinon c’est tous les 8 jours, tous, les mois ? Suffisamment efficace pour attendre les premiers symptômes, et pour la dose journalière, je propose une seconde prise si les troubles ne disparaissent pas en 48H. Il me semble que mon collègue le Dr F en remet après 5 jours pour les patients à risques. Raisonnable.

      • Merci pour cet excellent article Dr Maudrux. Le collectif d’experts américains (FLCCC) comprenant les Drs Paul Marik et Pierre Kory recommandent la double prise d’IVM (2 mg/10 kg) au jour 1 et au jour 3 (https://covid19criticalcare.com/wp-content/uploads/2020/12/FLCCC-I-MASK-Protocol-v6-2020-12-09-FRANCAIS.pdf) en association à d’autres médicaments (Vit D, zinc, vit C et autres… avec aspirine en cas de traitement précoce). Un autre collectif américain dirigé par le Dr Peter McCullough prescrit aussi un cocktail de médicaments incluant l’hydroxychloroquine ou l’ivermectine (plus Azi ou Doxy, Vit D et zinc): http://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/video-debriefing-du-dr-mccullough, avec des résultats remarquables.

        • Merci. La double prise n’est pas illogique avec la durée de vie du produit. Le problème est qu’en l’état des études on est obligé de tâtonner pour trouver la dose optimale. J’ajouterai que comme beaucoup n’en donnent qu’une et que cela marche, cela montre l’efficacité extrême du produit. Pour qu’une dose unique marche, cela suppose une éradication à 100% sinon cela peut repartir !

      • une etude en argentine

        Antiviral effect of high-dose ivermectin in adults with COVID-19: a
        pilot randomised,
        controlled, open label, multicentre trial.

        Alejandro Krolewiecki
        Departamento de Medicina. Centro de Educación Médica e Investigaciones Clínicas (CEMIC),
        Buenos Aires, Argentina.

        Our study is the first contribution that provides evidence of the
        antiviral activity of ivermectin against SARS-CoV-2 in patients with COVID-19 through a randomised,controlled, outcome assessor blinded clinical trial.

        IVM 6 mg ranurated tablets (IVER P, Laboratorios Elea/Phoenix, Argentina) were used in all cases at a dose of 0·6mg/kg/day based on baseline weight rounding to the lower full (6mg) and half (3mg) dose.

      • Merci Dr MAUDRUX

        j’ai la réponse à la question que je posais à AUDOIS qui a fait provision d’invermectine auprès de son pharmacien et à qui je demandais les conseils de prise quand on ressent les 1ers symptômes

        Merci aussi pour vos articles que je suis assidûment et que je partage largement
        Malheureusement , les gens sont si omnibulés parce que nous disent nos dirigeants qu’ils ont du mal à croire que des traitements simples, éprouvés et peu coûteux existent
        Et pour autant ils refuseront le vaccin

  69. « Alors IVER, AZI, ou les deux ? »
    Il y a une étude qui a comparé l’ivermectine plus des soins standards avec l’hydroxychloroquine plus les mêmes soins standards. Les médicaments inclus dans les soins standards comprenaient notamment l’azithromycine.
    https://www.researchsquare.com/article/rs-100956/v2
    L’ivermectine s’est avérée plus efficace que l’hydroxychloroquine, surtout pour les cas graves. Voici un résumé des résultats obtenus :
    Ivermectine plus les soins standard : Cas légers / modérés : 99% d’amélioration et 0% de décès. Cas graves : 94% d’améliorations et 2% de décès.
    Hydroxychloroquine plus les soins standard : Cas légers / modérés : 74% d’amélioration et 4% de décès. Cas graves : 50% d’amélioration et 20% de décès.
    Se servir, dans l’immédiat, des posologies indiquées dans cette étude ne serait pas idiot. Mais Je crains malheureusement que les autorités médicales, en France, continuent à ignorer complètement l’ivermectine malgré son efficacité prouvée dans de nombreuses études. Pourtant il est effarant que les autorités ne se préoccupent pas de trouver un traitement précoce efficace du covid-19 qui pourrait éviter la saturation du système hospitalier et les confinements à répétition qui provoquent un désastre économique, social et sanitaire.

    • Merci. J’avais vu passer il y a qqs temps, j’ai recherché hier pour en parler, et n’en ai trouvé qu’une, avec tous les détails, sauf les résultats en relecture, non publiés. Il me semble pourtant que c’est le même nombre de cas. Je pensais en parler dans le chapitre 3, HCQ.

  70. Écroulé de rire. Le kit coute 1.43 EUR chez RxIndia (vive l’Inde). S’ils livrent en Europe, j’en prend une dizaine pour les proches. Il y aurait plus de frais de port que de médicaments.
    Sinon, je vais chez le vétérinaire en criant « ouah ouah ».
    Au Luxembourg, ces sinistres clowns ont fermé les restaurants, le mercredi 25 novembre. Sans résultat visible pour l’instant, à 15 jours, toujours autant de contaminations et de décès. Ils envisagent pire, les fous covidéments.

    • Non, ce n’est pas mediapart, mais le blog d’un lecteur de Mediapart, L. Mucchielli, chercheur / socialogue au CNRS, qui publie de très intéressants billets, mais ce n’est pas la rédaction de Médiapart.

  71. Merci pour cet article. C’est sans aucun doute la molécule la plus efficace contre le COVID19 et avec le plus d’évidence. La seule molécule potentiellement plus efficace est la fluvoxamine, mais il y a beaucoup moins d’études (juste un essai randomisé publié dans JAMA et une étude observationnelle).
    Comparez la description de l’ivermectine par franceinfo qui relève de pure désinformation parlant de « dizaines d’études négatives » sans donner les sources, car c’est faux bien sûr : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-billet-vert/lutte-contre-le-covid-19-en-amerique-du-sud-le-succes-problematique-d-un-traitement-a-l-efficacite-non-prouvee_4137753.html
    avec le traitement de l’information, beaucoup plus factuel et complètement sourcé par francesoir (« blog complotiste » pour la team doliprane) http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/un-traitement-efficace-existe-mais-il-est-ignore
    Ici pour le coup, franceinfo est vraiment anti-science et complotiste.

  72. Mai 1944. Les alliés renoncent au débarquement en Normandie. Inutile. Car des notables ont prévu un questions-réponses avec le ministre Léonardo Conti sur son programme Aktion T4 d’extermination des handicapés physiques et mentaux. De quoi ramener le Reich, sans faute, à la raison…
    De grâce, surtout pour les habitants de Grenoble, surnommée la « petite Palestine » pendant la guerre car de nombreuses familles y trouvaient refuge, prenons la vraie mesure de la situation. Ceux qui organisent tout ce merdier sont d’authentiques pervers psychopathes. Il faut les stopper.

    • Dans l’apparence de leur confusion et de leur entêtement, nous voyons en réalité de la rationalité et de la détermination, c’est une question de logique. Mais dans leur rationalité et leur détermination, on ne pourrait y voir de la perversité et de la psychopathie, une pure folie en quelque sorte, sans franchir la limite d’un domaine qui n’appartient qu’à l’esprit.

  73. Très instructif ! Ce que je comprends mal c’est que l’on n’ait pas déjà trouvé tout cela, et bien plus encore, à une époque où l’on dispose de masses de données considérables, de puissants moyens statistiques et maintenant de méthodes d’intelligence artificielle capable de détecter des signaux faibles dans des données disparates informelles et non structurées. Mais bien sûr il faudrait laisser les informations remonter librement ce qui ne semble pas le cas si l’ordre des médecins interdit à ceux qui ont une expérience d’en faire part.

  74. Chaque jour apporte un cinglant démenti au camp du Paracétamol. Mais ces gens ne veulent plus rien entendre. En fait, ils ne peuvent plus rien entendre, car ce serait reconnaître qu’ils se trompent depuis le début. La bonne approche, c’était de laisser la médecine agir en se concentrant sur la population à risque, et de foutre la paix aux autres. Dès le mois de mars, « grâce » à l’Italie, on avait le profil type des victimes. Depuis, malgré les tentatives d’intoxication, rien n’est venu démentir ces premières données. En d’autres termes, il n’y a plus de doutes, mais on continuera quand même à masquer, à confiner et à vacciner – peut-être jusqu’à la fin des temps. C’est la caractéristique de tous les fanatiques. Quand ils échouent, ce n’est pas parce qu’ils avaient tort, mais parce qu’ils n’en ont pas fait assez. Il faut donc plus de masques, de couvre-feu, de confinement, de destruction de l’économie et du lien social. Cet entêtement, désolé de le faire remarquer, on le retrouve chez les mêmes personnes (Merkel, Macron et Cie) quand il s’agit de l’UE. Alors que tout leur claquait entre les doigts bien avant la Covid-19, il faut plus d’UE, plus d’intégration et moins de souveraineté. Et les amoureux de l’Europe, comme moi, voient ce magnifique continent détruit par des bureaucrates.

    • C’est un peu comme le communisme, si ça ne marche pas, c’est parce que ce n’est pas suffisamment bien appliqué. Si confinement, couvre feu, fermetures administratives ne marchent pas, c’est qu’il en faut plus. Et dans tous les cas,il y avait un remède simple et pas cher: la liberté ( de commercer, de produire, et ici de soigner)

  75. En vue du webinaire qui aura lieu ce soir 10 décembre à 20h avec Olivier Véran, j’invite tous les confrères à interpeller le ministre de la santé en envoyant leurs questions à : webinaire@cn.medecin.fr

    Voici les questions que j’ai posées :
    1°) Est-ce que le gouvernement a l’intention d’honorer les médecins et les soignants décédés de la Covid-19 dans l’exercice de leur fonction ? Je pense en particulier aux médecins généralistes qui étaient au front en première ligne sans équipement au début de la première vague, mais aussi aux autres médecins libéraux et hospitaliers et aux paramédicaux. Un hommage national les reconnaissant “morts pour la France” me parait indispensable, d’autant plus que le Président Macron a déclaré que nous étions “en guerre”.

    2°) En médecine, nous n’avons pas d’obligation de résultat, mais nous avons une obligation de moyens. Pourquoi alors ne pas autoriser les médecins à prescrire l’hydroxychloroquine avec ou sans antibiotique, puisque aucune étude sérieuse faite en ambulatoire à la phase précoce de la maladie n’a démontré l’inefficacité de ce traitement ? Ce serait enfin l’occasion de faire une étude prospective à grande échelle sur le devenir des patients infectés qui ont reçu ou non ce traitement, au moment où il pourrait être le plus efficace et où il pourrait réduire in fine le nombre de morts qui atteint ce soir 56 648 en France depuis le début de la pandémie !

    • C’est de la communication comme l’émission la grande confrontation sur LCI le 8 décembre avec le même en temps que ministre comm il le dit lui même. Vous croyez vraiment qu’il va pouvoir faire amende honorable !

    • webinaire de ce soir :
      demandez à Mr Véran sa démission !
      c’ est insupportable de laisser mourir tant de personnes sans les soigner alors que tant d’études prouvent l’efficacité de traitements tel l’HCQ et l’Imervectine !
      et de créer un chaos économique et social !

      exiger un nouvel interlocuteur !

      • Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’Olivier fasse amende honorable, ni qu’on puisse lui poser des questions embarrassantes, ni lui demander sa démission.
        En fait, les questions étaient triées, c’étaient uniquement des questions très consensuelles, et on n’a rien appris de nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.