117

Campagne de tests massifs

Face aux examens inutiles, j’ai toujours essayé de diffuser une doctrine : « Avant de prescrire un examen, pose toi deux questions. La première, est-ce que le résultat va changer ton diagnostic ? La seconde, est-ce que le résultat va changer ton traitement ? Si la réponse aux deux questions est non, alors ne le fais pas, c’est inutile.

J’ai l’impression que la vaste campagne de tests engagée à grands renforts publicitaires rentre dans ce cadre, et n’est qu’une vaste opération de communication, donner l’impression qu’on s’occupe du problème alors que ce n’est que du vent.

DANS QUEL BUT ?

Tester massivement dans une ville, OK, mais après ? Pour faire quoi ensuite ? A quoi cela sert ? Si cette démarche a un sens au tout début de l’épidémie, tester-isoler, comme on le fait pour Ebola, comme le font les Chinois en traquant un cas pour isoler une ville, mais quand le virus est partout, quand ce n’est pas pour isoler la ville derrière, et si là-dessus vient le rush des vacances de Noël, quel est le but de ces opérations qui ne déboucheront sur rien de concret, en tous cas rien de plus que ce qui est fait aujourd’hui ? Le tester-isoler (contact tracing) à la française a déjà été lancé quand il y avait moins de cas, cela a été un échec à plusieurs niveaux, et n’a en rien empêché la seconde vague. Le refaire de manière ponctuelle dans les conditions actuelles a-t-il un sens ?

DES TESTS DOUTEUX ?

De plus en plus d’experts remettent en cause l’exactitude de la situation reflétée par les résultats du dépistage de masse. De plus la France dépiste avec des cycles d’amplification des tests de 35 voire 40 fois. Avec ces chiffres, plus de 75% des positifs ne sont pas contagieux, beaucoup n’ont que des fragments d’ADN, pas de virus actif. D’autres en ont trop peu pour être contagieux. Seule la charge virale devrait dicter la conduite à tenir, isoler ou non. La réponse oui ou non des tests, ne suffit pas d’après les experts. Dans les positifs, il y a de tout, et beaucoup moins de contagieux que de non contagieux.

Avec 40 cycles d’amplification, 95% des positifs ne seraient pas contagieux ou pas malades. Même si on a un peu baissé l’amplification, cela explique le nombre très important de positifs détectés actuellement, alors que les entrées en réanimations sont 10 fois inférieures à celles de la première vague. Sur les 30 derniers jours, la moyenne est de 13 000 positifs par jour, celles des entrées en réanimation de 200 par jour, soit 1,5%. Tester plus ne fait qu’affoler, va conduire à un reconfinement, mais ne reflète pas la réalité concernant les vrais malades.

LA QUALITÉ PLUS QUE LA QUANTITÉ

Au lieu de se noyer dans des chiffres qui ne veulent plus dire grand-chose, on ferait mieux de se concentrer sur la détection des seuls patients contagieux. Tester massivement à 25 cycles a un sens, à 35 ou 40, non. Et plutôt que de tester massivement, ce qui pose des problèmes logistiques, encombre les centres (au détriment des autres pathologies), retarde les résultats, mieux vaut s’organiser pour tester très rapidement dès les premiers symptômes, le jour même de ces symptômes si possible (on peut être contagieux en 48H), avec résultat immédiat pour isoler. Tester massivement pour isoler des non contagieux n’a pas de sens, ce n’est pas dans les parkings qu’il faut tester, mais ce doit être chez le généraliste, lorsqu’il voit le patient, et au lieu de dire aux patients d’attendre et d’appeler le 15 quand cela va mal, on devrait leur dire d’aller consulter au premier signe. Tout à l’envers.

Tester en masse va nous coûter en temps et en argent, sans résultat, mais ce n’est sans doute pas perdu pour tout le monde . Pour être efficaces, ce n’est pas la masse des tests qui compte, c’est la rapidité et la qualité, or on a choisi la masse. Un coup d’épée dans l’eau.

19/12/20 : 10H. Au passage, voir ce qui se passe sur Ivermectine avec mon commentaire sur le billet correspondant.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

117 Commentaires

  1. Quid de l immunité ?
    Avec tous ces positifs on doit bien en avoir qui ont développé une certaine immunité ..

  2. J ai lu ceci sur France soir à propos des test pcr:
    https://www.francesoir.fr/politique-monde/le-scandale-du-coronavirus-eclate-dans-lallemagne-de-merkel-faux-positifs-et-test

    ( une partie de l article)
    « Le rapport Borger identifie ce qu’ils appellent « dix problèmes mortels » dans l’article Drosten de janvier dernier. Nous reprenons ici le plus flagrant qui puisse être facilement saisi par la plupart des profanes.

    Drosten & co. a donné des séquences d’amorce et de sonde non spécifiées déroutantes. Les critiques notent : «Ce nombre élevé de variantes est non seulement inhabituel, mais il est également très déroutant pour les laboratoires. Ces six positions non spécifiées pourraient facilement aboutir à la conception de plusieurs séquences d’amorces alternatives différentes qui ne se rapportent pas au SARS-CoV-2. la description confuse et non spécifique dans l’article de Corman-Drosten ne convient pas comme protocole opérationnel standard. Ces positions non précisées auraient dû être conçues sans équivoque. » Et ajoutent que :

    «La RT-PCR n’est pas recommandée pour le diagnostic primaire de l’infection. C’est pourquoi le test RT-PCR utilisé en routine clinique pour la détection du COVID-19 n’est pas indiqué pour le diagnostic du COVID-19 sur une base réglementaire . »

  3. Covid, la solution immédiate… ou presque. 2 – isolement-hospitalisation
    2. Isolement: C’est du simple bon sens que d’éviter aux contaminés de transmettre le virus. Pour cela, une seule solution: isoler sérieusement les porteurs, pendant 7 à 10 jours. Et là il faut cesser de parler de mise en isolement. Mise en isolement: Où, comment?
    En fait il faut parler non pas de mise en isolement mais d’hospitalisation. Une personne contaminée meme non malade représente un grave danger sanitaire pour son entourage et ses relations. Cela relève des urgences hospitalières… Certes nos pauvres hopitaux ont déja du mal à gérer les vrais malades, donc les simples contaminés devront aller voir ailleurs… Ou alors rester sagement chez eux ? De nouveau c’est l’état qui est en cause: il s’ agit de créer en urgence des structures médicales pouvant accueillir tous les cas positifs, avec isolement strict et controlé. Si une personne est positive dans une famille c’est toute la famille qu’il faut « hospitaliser ». Les personnes ne pouvant plus travailler devront etre considérées en arret maladie, sans délai de carence… Cout: quelques milliards aussi, mais dérisoire comparé au cout présent de la pandémie et au cout à venir de la pandémie générale qui s annonce.
    Actuellement 15% des tests sont positifs, nombre officiel sans doute surévalué car en fait on teste surtout les personnes risquant d’etre contaminées. Mais cette croissance redeviendra exponentielle après le confinement n° 2, et avec les fetes… Ou alors c’est croire au pere Noel! Donc prévoir confinement n° 3, etc… Plus on attendra plus les cas à isoler seront nombreux…
    La aussi les mises en quarantaines devront etre obligatoires ou faire l’objet d’un strict controle. Là aussi certains vont crier au liberticide… Le choix est simple: 1 à 2 semaines d’isolement ou des milliers de morts encore et un désastre économique assuré.
    Attention aussi au problème des entrées sorties de France qui n’a plus de frontières… L’état encore…
    La politique actuelle de l’état: Il  »joue la montre ». Faire trainer en faisant miroiter l’arrivée de ces miraculeux vaccins… dont on n’est certain de rien: date de disponibilité, efficacité à court et long terme, mutation du virus, effets secondaires, prix …
    De ce post ne faites rien, mettez le à la corbeille …. Mais ne soyez pas surpris dans les mois à venir… Ou alors faites suivre, diffusez … Seule une énorme pression pourra faire bouger l’état. Si vous doutez de ce post, regardez « mesures anti covid à Taiwan » avec google …

    • c’est à l’étude sérieusement d’après un modèle du passé.
      il n’y a que le nom qui dérange, mais le conseil scientifique de Macron va en trouver un autre plus dans l’air du temps !
      celui qui dérange, c’est goulag 🙂

      en plus l’idée n’est meme pas de vous à mon avis, ce concept a été voté au Canada au mois d’octobre !

      • Cher Caral vous ne voyez pas que le nombre d hospitalisations et de mise en réanimation baisse malgré le deconfinement ? Arrêtons s il vous plaît de dramatiser. C est cet etat d esprit plus que le virus qui va causer notre perte. Ce virus pour le moment est a peine si l on se réfère aux chiffres officiels (qui pour moi sont largement surévalués) 3 fois plus méchant qu une grippe. Vous ne trouvez pas qu il y a quelque chose qui cloche chez nos dirigeants et les médias ? Reveillons nous s il vous plaît !

    • Je voulais ajouté pour vous convaincre cher cara que le deconfinement a eu lieu il y a 3 semaines maintenant. Au 28 novembre 3200 personnes environs etaient en Rea. Aujourd’hui ils sont 2730. Et il faut aussi preciser une chose c est qu a chaque patient hospitalisé l etat verse un complément a l hôpital. Donc comme le temoignent de nombreux médecins les hospitalisations sont assez faciles ces temps ci. Rappelez vous du sketch des INCONNUS !

  4. Covid, la solution immédiate… ou presque. 1 – le dépistage
    Cela fait des mois que l’état essaie de gérer la pandémie covid. On voit le résultat: confinements, désastre économique, 60 000 morts… Compte tenu de ce passé et du présent il y a tout lieu d’etre inquiet pour l’avenir.
    Pourtant la solution existe, évidente, immédiate ou presque. Du simple bon sens! Au lieu de confiner 50 millions de français il suffit de confiner uniquement les personnes contaminées!
    En réalité les états en Europe se copient simplement les uns sur les autres et chacun bricole un peu sa propre solution. Un concours Lépine du Covid!
    L’état mise tout sur les miraculeux futurs vaccins… Dont on ne sait rien. En attendant, la situation ne fera qu’empirer, inévitablement. Et si le virus venait à muter comme c’est déja le cas pour les visons et en Angleterre les vaccins pourraient devenir inefficaces. C’est pourquoi il convient d’utiliser une solution plus efficace, et radicale, en attendant les résultats vaccins..
    Cette solution consiste en deux mots: Dépistage et isolement:
    C’est la position de Philippe Juvin, professeur de médecine chef des urgences de l’hôpital Georges-Pompidou et de l’épidémiologiste et biostatisticienne Catherine Hill.
    Par dépistage on détecte les cas positifs. L’isolement, pendant 7 à 10 jours, consiste à éviter que les personnes atteintes en contaminent d’autres.
    Si dépistages et isolements étaient faits correctement ce serait la fin du virus en un mois (voir covid à Taiwan, Vietnam, Singapour…)
    Or les mesures dépistage et isolement en France sont actuellement scandaleusement dérisoires.
    1. Dépistage: en ce moment, 2 millions de tests par semaine, pour 60 millions d’habitants. Il faut donc 30 semaines soit plus de 7 mois pour tester toute la population. Donc politique de dépistage actuelle totalement inutile. En fait il ne faut pas parler de dépistage mais de diagnostic puisque en fait on controle surtout les personnes pouvant etre contaminées. Depuis peu l’état met en place un nouvelle méthode: tests par villes. L’état appelle cela des tests massifs! Mensonge, encore… Les tests ne seront massifs que si toute la France est testée en une semaine (C Hill sur radio Macron-F Info le 14 12). Les tests par villes sont un progrès certes mais largement insuffisant. Combien de tests par semaine? Secret…
    Ce qu’il faut c’est mettre en place les moyens d’effectuer 50 millions de tests… PAR SEMAINE ! Renouvelables chaque semaine. Cout: quelques milliards sans doute mais faible comparé à ce que coute le désastre économique actuel, et à venir … Mais après un mois le covid serait pratiquement éliminé de France. Donc c’est clairement à l’état d’intervenir et de créer en urgence une industrie du dépistage et de cesser de trainer les pieds comme pour les masques.
    A noter que le dépistage devra etre obligatoire avec remise d’une attestation. Certains diront que c’est une atteinte aux libertés… Soyons sérieux: etre porteur du virus c’est une mise en danger de la vie d’autrui, de sa famille, certes involontaire. Et personne ne conteste plus les dépistages d’alcoolémie au volant faits par la police. Pourtant, en quelques mois, le virus a causé plus de morts que 10 ans d’accidents dus à l’alcool.
    De ce post ne faites rien, mettez le à la corbeille. Mais ne soyez pas surpris dans les semaines à venir… Ou alors faites suivre, diffusez … Seule une énorme pression pourra faire bouger l’état. Si vous doutez de ce post, regardez « mesures anti covid à Taiwan » sur google …
    Petite précision: on parle souvent de catastrophe aux USA, avec 300 000 morts… Mais la population USA c’est 5 fois la France qui compte maintenant 60 000 morts. A population égale, la France serait donc au meme niveau désastreux que les USA… Et pourtant ce n’est pas M Trump notre président!

    • 1. beaucoup plus rapide et beaucoup moins couteux !
      test pcr avec CT inférieur à 25 cycles !
      (c’est le sujet de ce billet)
      cela veut dire 90% de faux positifs en moins !
      donc plus d’état d’urgence !
      les tests Pcr sont comptabilisés selon les consignes du conseil scientifique de Macron càd supérieure à 40 cycles!

      2. donner de l’imervectine ainsi que les vitamines D et C et du Zinc en prophylaxie dans les ehpad et toutes les personnes cibles .

      3. soigner les personnes malades avec de l’HCQ + AZI ou avec de l’IVE
      (car depuis le début de ce covid selon les recommandations du conseil scientifique de Macron tout malade n’est pas soigné et est interdit de l’être)

      désolé de vous l’appendre, malheureusement les médias et le pouvoir ont censuré ces informations.

      nous vous invitons à lire les précédents billets du Docteur Maudrux afin d’actualiser vos connaissances sur le sujet.

      bienvenue dans la réalité de cette maladie

      • Il fallait hélas s’y attendre… Au moment où le travail inlassable du docteur Maudrux porte ses fruits, la brigade du Paracétamol débarque pour nous infliger les « vérités révélées » qu’on entend ailleurs depuis 10 mois. Caral, au moins, à le mérite d’être amusant.
        Cinquante millions de tests par semaines, rien que ça ? A-t-il seulement idée de la logistique qu’on devrait mobiliser ? Et du temps qu’il faudrait pour rendre les résultats ?
        A toutes fins utiles rappelons-lui quelques chiffres :
        Taux de mortalité : 0,08%
        Taux de létalité : 2,50%
        Age médian des décès : 85 ans.
        (Les chiffres les plus récents que j’ai trouvés.)
        Cela dit, il est touchant de voir des gens frappés d’un tel syndrome de terreur. Ce blog étant pour l’essentiel fréquenté par des personnes sensibles et pleines de compassion, si cet intervenant a besoin d’aide psychologique, nous devrions pouvoir l’orienter.
        NB : Je ne plaisante pas, et il n’y a pas une once d’ironie dans mon propos. En revanche, j’enrage contre ceux qui sèment la peur et la folie.

  5. Quel pitoyable spectacle que la presse mainstream qui se débat dans la mare Covid suivant la déclaration faussement fracassante de BOJO au sujet de la mutation de ce virus.
    D’où la défiance envers un vaccin pour ceux qui se servent encore de leur cerveau, CAD la plupart des français non inclus le personnel politique et les journalistes.
    Un virus ARN mute en permanence, pas besoin d’un doctorat en médecine pour être au courant de ce fait, et ça tombe plutôt mal, Covid en est un. Je ne connais personne ayant attrapé 2 fois les oreillons, le Covid oui, cette évidence mettant à elle seule en doute le miracle vaccinal attendu.
    Entendre sur des plateaux télé, des toubibs et journalistes affirmer que le vaccin actuel sera efficace sur des souches mutées relève du plus haut comique, sinon de l’imposture. Ils n’en savent rien mais, à l’instar du gouvernement, défendent leur ligne sans varier leurs déclarations sinon que ces dernières sont de plus en plus grotesques.
    L’inénarrable Christophe Barbier, favorable à la vaccination obligatoire et à l’internement de ceux qui s’y refusent, affirmait, pas plus tard que ce matin, que le vaccin restait efficace et que la mutation anglaise était en fait un prétexte fallacieux aux débats sur le Brexit. Nous ne sommes pas loin des petits hommes verts.
    Il n’y a aucun complot, c’est pire que ça, c’est de l’inculture et une absence de réflexion, justement ce à quoi l’éducation nationale s’affaire depuis maintenant plus de 30 ans. Nous avons devant nos yeux, des générations maltraitées par l’école, pour qui réfléchir ne fait pas partie de leur programme. Ce que je nomme depuis fort longtemps les générations émoticônes « pollice-verso ».

    Un article sur la différence entre les virus ARN ou ADN notamment les Poxvirus tels celui de la variole serait bien venu cher hôte !

    • Votre demande est très complexe, je vais arriver à dépasser mon seuil de « compétences », si tant est que j’en ai dans ce domaine. Le bon sens et mes capacités à vulgariser vont-ils suffire ? Pour revenir aux anglais, dans le thème communication exagérée ou non, je trouve une incohérence entre un virus hyper contagieux, et le premier cas décelé il y a 3 mois. Il a dormi depuis ?

      • Complexe ma demande ? Elle se limite à un rappel des évidences, ce qui sans rechercher ça, va dans le sens de Raoult qui parle, lui, de mutations depuis des mois.
        D’où le fait que les vaccins qui arrivent vont très probablement manquer leur cible et qu’en plus de cela, un vaccin est incontestablement une avancée pour l’humanité, mais il n’en reste pas moins qu’il s’envisage par une équation dans laquelle le bénéfice risque doit être estimé au mieux des intérêts des malades, je dis bien malades car, ceux qui le sont du Covid restent une espèce rare en ce monde. Aurait-on vacciné, tout le monde contre la polio, si ce virus était aussi anodin que celui du Covid ?
        Rappel : 7.6 Mds d’habitants sur la planète terre.

  6. Et maintenant tout le monde parle de nouvelles souches de virus, comme celle qui a déclenché le blocage des frontières entre une partie de l’Angleterre et le continent. A ce sujet Il faudra rendre justice au Pr.Raoult qui, pendant son intervention au Sénat en Septembre, avait évoqué les nombreuses mutations du virus identifiées à partir des séquences de génomes viraux établies à l’IHU. Il avait été immédiatement contredit par des « ‘éminents collègues » comme les Pr. Lacombe, Lina, Delfraissy soutenant : « non le virus n’a pas muté, il est exactement le même en Septembre que celui qui circulait en Mars ». Et maintenant, on les entend dire exactement le contraire, mais bien sûr par un journaliste ne relève cette volte-face !

    • En tous cas les anglais l’ont découvert il y a 3 mois, et le disent maintenant. C’est ce qu’on a reproché aux chinois, et à l’époque je pensais qu’en France on aurait été pires, car une maladie nouvelle ne se découvre pas en 15 jours. Il faut beaucoup de cas et faire un lien entre ces cas, puis être sûrs que cela évolue.

      • Et déjà les « patachiffres » au service de la « patacommunication ». Londres claironne ainsi que ce mutan est « 70 % davantage infectieux »…

        C’est à hurler de rire. Mais ça marche.

        Les neuneus plongent. La panique reprend de plus belle, juste au moment opportun, pour justifier de nouveaux confinements et… pile lorsque les vaccins débarquent.

        Une énième heureuse coïncidence bien entendu… 😉

        Mais plus sérieusement, une preuve de plus… qu’ils ne lâchent rien, et que la covidémence doit continuer COUTE QUE COUTE.

        C’est ça le message essentiel, derrière.

      • 20-12 Une variante du virus SRAS-CoV-2 appelé « VUI-2020-12-01 » a été détectée au Uk. Jusqu’à présent, les virologistes qui suivent l’évolution du virus n’ont pas émis d’alerte particulière concernant cette souche, connue depuis septembre comme l’une des 12 000 mutations enregistrées.
        Mardi 15 déc, dès les premières alertes du gouvernement britannique, le ministère [français] de la solidarité et de la santé a saisi les centres nationaux de référence pour la lutte contre les maladies infectieuses. En réponse à cette saisine, ces derniers ont établi ce qui suit :
        – Cette variante génétique ne semble pas, à ce stade de nos connaissances, entraîner une aggravation de la gravité de la maladie ni une résistance au vaccin ;
        – Il n’a pas été clairement établi à ce stade que la propagation « rapide » de cette mutation au Royaume-Uni est liée à une quelconque propriété intrinsèque du virus. Le fait que cette souche soit plus infectieuse n’a pas été démontré à ce stade.

        https://uk.ambafrance.org/All-travel-from-UK-to-France-suspended-for-48-hours

        • En résumé, beaucoup de bruit, pour rien, ou pour pousser à la vaccination ?

  7. Sachant que les tests mesurent les séquences, c’est-à-dire les acides nucléiques qui devraient être contenus dans le Covid-19, ça fait un moment que je me demande s’ils peuvent faire la différence avec d’autres virus…Et voilà que Biomérieux annonce le marquage CE de son test de biologie moléculaire ARGENE® pour la détection simultanée du SARS-CoV-2, des virus de la grippe A et B ainsi que des virus VRS et hMPV.
    https://www.biomerieux.com/fr/biomerieux-annonce-le-marquage-ce-de-son-test-de-biologie-moleculaire-argener-pour-la-detection. Qu’est-ce que tous les tests ont jusqu’à présent détecté ?

    • Ou sont passés les cas de grippe? Moi c est ce que je me demande !! Nous sommes dans une période ou l on devrait l evoquer, donner cette info mais rien. Car je vous le conjure la société se pose cette question !!

  8. Au sujet du nouveau variant anglais, il a ete detecte le 20/09/2020 ds le Kent
    un lien vers le COG-UK Consortium sur une etude genetique du petit nouveau
    https://virological.org/t/preliminary-genomic-characterisation-of-an-emergent-sars-cov-2-lineage-in-the-uk-defined-by-a-novel-set-of-spike-mutations/563
    et un autre sur un site qui permet de s’informer sur la facon de voir des anglais sceptiques sur la gestion de la crise par les politiques
    https://lockdownsceptics.org/

    • pourquoi nos politiques ont ils décidé d’utiliser le test pcr pour dépister le virus covid 19 à partir du 27 mai 2020.?

      à cette date, l’épidémie semblait disparaitre d’elle meme comme ont disparu toutes les épidémies dans l’histoire de l’épidémiologie.

      fin d’épidémie, vacances d’été, ce virus et son confinement allaient s’évanouir dans la mémoire des français aussi vite qu’il était survenu !

      ce n’était pas qu’escomptait à priori le fameux « conseil scientifique » de Macron qui prédisait une 2ème vague épidémique dès le mois de mai !

      une 1ère dans l’histoire , un meme virus actif à plusieurs reprises ! ?!
      ou plutot 1 variant de ce meme virus tout comme les variants des grippes saisonnières !
      si c’est le cas, la médecine de ville s’est faire front !
      pas de danger particulier..la vie reprend son cours..

      non ce n’est pas cela qui était prévu apparemment..
      pour soutenir le dogme de la 2ème vague, il fallait entretenir la pression l’angoisse, l’anxiété. …….(mais pourquoi donc?, quelle est la finalité ?)
      le test pcr avec des CT supérieur à 35 cycles en a été l’outil !

      • Attention à votre « franco-centrisme » !

        Ce que vous écrivez est très juste… mais n’est pas absolument pas limité à la France, et au pseudo conseil scientifique de l’adolescent de l’Elysee.

        Et c’est bien là tout le problème !

        Cette campagne d’intoxication, et de propagande est MONDIALE.

        Les tests PCR foireux sont utilisés partout. Au Kansas, dans le labo de l’état, ils annoncent un réglage du CT à …. 42… Et c’est la même chose virtuellement partout.

        Donc les erreurs, la technocracie française, les luttes d’égo franco-françaises, tout cela ne tient pas, mais pire encore est très réducteur.

        Le phénomène doit être observé à l’échelle mondiale, afin de pouvoir en mesurer l’intensité et la folie (délibéré…).

        • C’est un des points souligné dans le prochain 5), ces agences (la décision France va suivre après 48h) ne décident plus en fonction de critères médicaux, mais sont là pour valider des décisions politiques en faisant croire à une justification médicale.

    • « 2ème vague  » ou l’expression d’un coronavirus mutant conjuguée à la campagne vaccinale de la grippe ?

      l’excellent article de France soir met en évidence la corrélation ente campagne de vaccination à partir du 13 octobre et augmentation de la mortalité à partir de fin octobre !
      https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/la-vaccination-antigrippale-depuis-le-13-octobre-2020-est-elle-responsable-de-la
      passée inaperçue cette fameuse prédiction de la « 2ème vague » du conseil scientifique de Macron est elle le fruit de la campagne vaccinale de la grippe ?

      3ème vague annoncée ! (terroriste identifié venant d’Angleterre!)

      les anglais sont les 1ers à avoir vacciné leur population avec le vaccin arn !!
      n’anticipent ils pas les effets indésirables du vaccin?

      la 3eme vague tant annoncée depuis 15 jours ne coïncide t elle pas avec le calendrier de la vaccination de masse à partir de janvier ?

      • s’ajoute à cela le décret autorisant de nouveau le ritrovil dans tous les ehpad à partir du 16 octobre !!

  9. Une prise de conscience nationale est vitale pour le pays, sa santé (notamment publique et mentale) et son économie :
    A) Il est absurde de comptabiliser des « cas positifs » dont une part tout sauf négligeable sont de faux positifs issus de cycles CT d’amplification excessifs.
    Question : comment faire recenser tous les tests PCR de tous les labos avec le nombre de CT adoptés ? Sans porter l’opprobre sur tel ou tel laboratoire, le recueil des données anonymisées permettrait probablement de tracer la courbe d’exagération de détection de positivité en fonction directe du nombre de CT et d’en déduire le nombre de cycles nécessaire mais suffisant
    B) Des vrais positifs ainsi dégagés on pourrait ensuite extraire les positifs asymptomatiques qui ne sont pas malades.
    Question : est-il vraiment établi sans doute possible que les asymptomatiques (pour des rasions de charge virale faible par exemple) ne sont pas contagieux ?
    C) Il resterait donc les vrais positifs et malades à faire sérieusement prendre en charge par l’ensemble de la médecin de ville qui ne demande pas mieux.
    Est-ce si compliqué ? Ou rêvé-je ?

  10. Je ne sais pas si c’est une bêtise ou non, mais peut-être que si sur le même prélèvement, on amplifiait à 25 et à 35, on aurait les positifs, et s’ils sont (potentiellement) contagieux ?

    • Il faut voir si le virus est actif ou si ce ne sont que des fragments de virus morts.
      Une culture des cellules serait la méthode la plus efficace mais ce n’est pas envisageable à large échelle.
      https://academic.oup.com/cid/advance-article/doi/10.1093/cid/ciaa1491/5912603
      « Le groupe de recherche du professeur français Didier Raoult a récemment montré qu’à un seuil de cycle (ct) de 25 , environ 70 % des échantillons restaient positifs en culture cellulaire (c’est-à-dire infectieux) ; à un ct de 30 , 20 % des échantillons restaient positifs ; à un ct de 35 , 3 % des échantillons restaient positifs ; et à un ct supérieur à 35 , aucun échantillon ne restait positif (infectieux) en culture cellulaire. »

      On a testé très sensible pour être sur de détecter un maximum de cas potentiel mais aujourd’hui on a trop de faux positifs ce qui met sérieusement en doute la fiabilité du test, l’OMS appelle à revenir sur les méthodes de tests après des mois que ce problème est soulevé.
      https://www.who.int/news/item/14-12-2020-who-information-notice-for-ivd-users
      Des mauvaises langues disent que ce sera utilisé pour démontrer l’efficacité du vaccin.

      Souvenez-vous, le Dr Kary Mullis, le créateur du test PCR, a dit : « N’importe qui peut être positif à pratiquement n’importe quoi avec un test PCR, si vous le lancez assez longtemps… avec le PCR si vous le faites bien, vous pouvez trouver pratiquement n’importe quoi chez n’importe qui… cela ne vous dit pas que vous êtes malade. »

      En l’absence de signes cliniques, cette méthode de test pour ce virus ne fait que surcharger inutilement toute une partie du système de soin.

  11. Tracing prospectif n’a de sens que s’il est couplé au tracing rétrospectif qui lui permet de remonter à la racine des événements contaminants et ensuite de tester les cas contacts de toutes les personnes qui ont assisté à l’événement où a eu lieu la contamination.
    Qu’ils aient confiné ( Finlande, Nouvelle Zélande) ou non ( Corée, Japon), ce sont les pays qui ont eu recours à ce tracing rétrospectif qui aujourd’hui ont les meilleurs résultats face à l’épidémie.

    • Elle sera abandonnée, oui, quand ça permettra, par un tour de passe-passe, d’affirmer que les vaccins ont réglé le problème. Un entubage d’autant plus simple à réaliser que la situation est la suivante :
      En France nous comptons environ 3% de contaminés et la létalité du virus (rapport malades/décès) est elle aussi de 3% environ. Du coup, si on pouvait vacciner tout le monde en 24 h, il deviendrait possible de dire que le vaccin est efficace à 97%. Vous saisissez l’astuce ? En réduisant le nombre de tests au bon moment – et à une période où les décès sont en décrue – on peut même arriver à 98 ou 99%, et ce avec de l’eau sucrée. Bien entendu, ne comptez pas sur le Conseil Scientifique ou ses affidés pour débusquer ce genre de biais. L’idée, j’en suis persuadé, est d’en finir avec les mesures délirantes et inefficaces, mais l’air de rien, et sans paraître ridicule. Et là, s’il n’y a pas complot, il y a très clairement coordination transeuropéenne.
      Bon dimanche après-midi à tous.

      • Ou alors juste changer le nombre des cycles, tout en continuant à tester.
        Je n’ai jamais vu de labos publier leurs cycles, ça reste un mystère absolu aujourd’hui en France, on ne sait même pas qui donne les directives.

      • Tres plausible Roubachof. De toutes façons quoi que fassent ces incompétents en venales dirigeants la supercherie sera là.

    • La nouvelle variante mutée anglaise, 70% plus contagieuse et toute aussi dangereuse, constituant 60% des contaminations actuelles à Londres risque de changer la donne pour Noel, même en France vu que les vols internationaux ont repris vers Londres depuis un moment. Les asymptomatiques ou aux symptomes bénins auront une contagiosité accrue.

  12. J ai une question médicale sans l intention de démarrer une polémique ou une théorie juste pour m informer :
    Nouveau variant du virus plus virulent circule à Londres .. juste après une grande campagne de vaccination ..Étant donner que certains vaccins contiennent du virus atténué (?)
    Est ce qu un vaccin aurait pu “créer “ ce variant du virus qui circule à Londres ?
    Par avance merci pour votre avis médicale Dr .

  13. Cher Dr Maudrux
    Déjà, merci pour votre blog !
    Vous écrivez :

    « Pour être efficaces, ce n’est pas la masse des tests qui compte, c’est la rapidité et la qualité, or on a choisi la masse. Un coup d’épée dans l’eau. »
    Alors, on a soit affaire avec une incompétence totale au niveau du gouvernement, soit à une volonté délibérée de ne pas tester correctement.
    Et vous ajoutez:
    « Tester plus ne fait qu’affoler, va conduire à un reconfinement, mais ne reflète pas la réalité concernant les vrais malades. »
    Et vous avez raison à 100%. Mais si le but de ces tests idiots, justement, était précisément d’affoler les masses et de les conduire à accepter le vaccin miracle qui va rapporter gros à certains ? Et qui permettra du même coup à nos dirigeants de se sortir du truc sans perdre la face ?
    Bien que pour l’instant, ça ne semble pas marcher en faveur du vaccin, apparemment de moins en moins de gens envisagent de se le faire injecter.
    https://www.leprogres.fr/sante/2020/12/04/coronavirus-les-intentions-de-vaccination-en-baisse-en-france?utm_source=kwanko&utm_medium=search&utm_campaign=GENERIQUE&utm_content=481747
    Alors bien sûr, il faut taper de plus en plus fort pour les convaincre, ces Gaulois récalcitrants !
    J’ai de plus en plus de mal à croire à l’incompétence crasse de nos dirigeants…

  14. Bonjour et merci pour votre travail. A propos des tests, je me demande pourquoi ce test qui atteint la plaque cribriforme est utilisé en France.
    J ai fait plusieurs tests dans deux pays (un européen l autre africain) et ils consistaient en un prélèvement dans la gorge et dans la narine, pas plus haut.
    Peut être pourrez vous m éclairer sur cette différence ?
    Je vous en remercie d avance ainsi que pour vos informations pertinentes et intéressantes.

  15. si cette histoire de COVID19 n’a rien a voir avec la médecine qu’est qui donnerait autorité aux médecins d’être considérés comme plus compétent que moi pour en parler ?
    nous sommes tous citoyens et égaux en droit non ?
    pourquoi les médecins persistent ils a n’en parler que sous l’angle médicale ?
    les médecins ne devraient ils pas se comporter comme tout animal politique, comme tout citoyens ?
    CETTE AFFAIRE DE COVID19 EST UN COUP D’ÉTAT MONDIALISTE !

    • Les médecins, comme vous dites, ont autorité et compétences, ne confondons pas tout.
      En tenant des propos farfelus, vous pratiquez une forme de Trollage en alimentant un fil de discussion de vos élucubrations sur un blog de grande tenue.
      Si ce n’est pas le cas, certains ici vont vous prescrire de quoi vous apaiser.

    • Tout le monde ici est exaspéré ou à cran par ce qui se passe en France et dans le monde.

      Vous n’avez pas totalement raison ou tort, je crois qu’on devrait vous le concéder. On pourrait retourner votre question, et se demander pourquoi les acteurs politiques n’abordent-ils pas la covid-19 sous l’angle médical autrement que superficiellement ?

      La question ne serait-elle pas plutôt : Que craignent de dévoiler les uns et les autres (Les membres du corps médical et les acteurs politiques) que personne d’autres qu’eux doivent savoir en s’en tenant à leur domaine de prédilection ? Je me passerai de répondre ici à leurs places, même si j’ai ma petit idée…

      Même si parfois notre réflexion sur l’instrumentalisation dont a fait manifestement le SRAS-CoV-2, nous amène à faire des incursions dans le champ politique, on en dira toujours trop peu ou pas assez, puisque ce blog (médical) est incompatible avec de longs développements, chacun restera sur sa faim. Alors vaut mieux s’abstenir, même si certains passent outre et on serait tenté de leur répondre, cela ne servirait à rien, sinon à partir dans des polémiques sans fin.

      Les articles du Dr. Maudrux sont très pertinents et très bien étayés sur l’ensemble des questions médicales qu’ils traitent, tout comme l’immense majorité des commentaires qui sont animés de bonnes intentions, bien que de sensibilités différentes, je crois que c’est l’essentiel et qu’il faudrait s’en tenir là.

    • Tardieu JC
      En désaccord avec votre volonté d’apaisement. D’une part tout le monde n’est pas à cran, ni moi ni mes proches en tout cas, et ensuite le commentaire de Rocbalie est stupide. Il (elle ?) aurait raison qu’il a tort.
      Parler de complot mondial discrédite et éteint de fait toute discussion, dénoncer l’incurie gouvernementale est suffisamment énergivore sans en plus de cela avoir à se justifier de ne pas faire partie d’une secte complotiste.
      Observez le documentaire « Hold-up », des intervenants remarquables mais une intervenante, Pinçon Charlot, qui a elle seule a permis de discréditer le travail d’un réalisateur par ailleurs trop emprunt au mélodrame.
      Le but est de faire entendre une voix, de formuler une opinion, d’obliger à l’écoute les souteneurs inconditionnels d’une thèse qui réduit le champ médical à une action se limitant à un seul possible qu’est le vaccin.
      Covid se traite, ce qui n’a pas été fait, et que je sache, les gens ont le droit de disposer d’eux mêmes, ce que le serment d’Hippocrate rappelle : « je respecterai l’autonomie et la dignité de mon patient ».
      Le serment d’Hippocrate : https://www.conseil-national.medecin.fr/medecin/devoirs-droits/serment-dhippocrate
      Bien sur que la chose est politique, le fait de voter est un acte politique, les citoyens que nous sommes seront audibles qu’à la condition d’êtres sans concessions et clairs dans nos formulations.

      • Pour apaiser tout le monde, on pourrait peut-être dire qu’une approche purement médicale (contre laquelle je n’ai rien) ne suffit plus, parce que le camp d’en face ne poursuit plus des objectifs purement médicaux. En réalité, ça craque de partout, et des aléas sanitaires (le nouveau mutant) se mêlent à des conflits politiques majeurs comme les ultimes négociations sur le Brexit. A l’heure où tous les dirigeants poussent leurs pions, il ne suffit plus de dire, comme Raoult, qu’on ne « commente pas les décisions politiques ». N’oublions pas : la facture de tout ça, qui viendra obligatoirement, c’est nous tous qui la paierons, les plus faibles prenant le plus lourd, comme d’habitude.
        Cela dit, il n’y a pas de « complot mondial », même s’il y a des intérêts convergents. Mais il faut être vigilants, et ne croire personne sur parole.
        PS : A propos de Raoult, quand il parlait de mutation ou de variant, tous les médecins de plateau et les médias-torchons se moquaient de lui. Aujourd’hui, vu que ça vient d’Angleterre, tous reprennent la litanie en choeur. Dans ce chaos, espérons une seule chose : que n’arrive pas vraiment un virus dévastateur, parce qu’on y passera tous.

      • Tout le monde focalise sur le mot complot. et tout de suite c’est décrédibilisé. Maintenant j’ai une question que j’aimerais voir répondue :

        1 – Un virus se répand à partir de wuhan en décembre (mais il semble y avoir des cas bien avant et même en france et aux US)
        2 – C’est censé être un virus de chauve-souris qui a muté. Mais entre le virus original et sars-cov2, il manque une étape, un état intermédiaire, probablement chez un autre animal : on ne l’a toujours pas trouvé.
        3 – il semble que dès le début un traitement soit efficace (au moins partiellement) et tout le monde lui fout sur le museau pour qu’on n’en parle pas.
        4 – on décide de confiner tout le monde après le pic épidémique.
        5 – on nous parle de 2ème vague (ce qui n’est jamais arrivé dans l’histoire des épidémies)
        6 – on arrive même à publier dans LA revue de référence un torchon qui permet d’arrêter toutes les études qui commencent à montrer que le traitement en question fonctionne, et du coup : pas statistiquement significatif)
        7 – on achète pour plus d’un milliard d’un produit toxique qui ne fonctionne pas.
        8 – on trouve le premier vaccin pour un corona-virus en moins de 6 mois. (après des années d’échecs). D’ailleurs les états en achète avant même de savoir s’ils seront utilisables. On décide d’utiliser une technique jamais mise en œuvre avant et de se passer des étapes nécessaires à une vraie étude de sécurité.
        9 – On parle de confinement au 15 janviers depuis plus d’un mois.
        10 – puisqu’il n’y pas de 2ème vague et que les gens n’y croient plus, un nouveau variant émerge aux royaume uni et est hors de contrôle et qu’il est super très maichant à tel point qu’on laisse les anglais entrer chez nous sans contrôles aucun.
        11 – Tous les éditorialistes parlent d’un certificat de vaccination pour vivre « normalement » (sortir aux restaurant) mais toujours gestes barrières.
        12 – des individus pensent que l’on ne reviendra jamais à la normal et que c’est bien.

        DONC pas de complot, ok pas de soucis. MAIS tous ces évènements sont fortuits et le fruit du hasard. sacré probabilités.

        • Les collapsologues et les hygiénistes ont bel et bien sauté sur l’occasion pour se faire entendre et imposer leur point de vue. Les infectiologues et les épidémiologistes aussi, parce qu’ils sont la cinquième roue du carrosse de la médecine (sauf pour le Sida, mais c’est très différent) et les soignants ont cru malin de saisir l’occasion de se faire entendre. Badinguet, lui, voit dans toute cette affaire une possibilité de reprendre la main (ou de calmer les emmerdeurs) alors que les Gilets Jaunes, les transports et le mouvement contre sa réforme des retraites le paralysaient. On pourrait continuer longtemps…
          Tous ces gens, opposés à la base, se sont découvert des intérêts convergents. Mais ils ne se sont jamais assis à une table, par exemple en juin 2019, pour dire : « les gars, on va monter un gros complot avec un virus ». Les événements que vous listez ont une logique et ne sont pas dus au hasard. Mais si vous cherchez quelques manipulateurs qui tirent les ficelles, vous risquez de chercher longtemps…
          En revanche, il y a en ce moment une action coordonnée des gouvernements d’Europe de l’Ouest pour briser la résistance à la vaccination. D’où des reconfinements absurdes en Italie et en Allemagne et tout ce qui s’en suit.

        • « En revanche, il y a en ce moment une action coordonnée des gouvernements d’Europe de l’Ouest pour briser la résistance à la vaccination. »
          Le genre de trucs ou il y a des gens assis autour d’une table ?

          La question : quelle est la part des actions prises dans la gestion de l’épidémie qui l’ont été pour obtenir ‘globalement’ un état permettant (celui que nous vivons) afin de pouvoir prendre des mesures que l’on n’aurait pas pu prendre avant ?

          Quels ressorts intellectuels se jouent dans la tête d’un ministre de la santé pour INTERDIRE un traitement et passer un décret pour piquer les vieux ? un délire psychotique ? ou un calcul ? Et si calcul, lui tout seul ou en groupe ? genre un conseil scientifique (ou un conseil de défense) assis autour d’une table pouvant parler pour d’autres entités ?

          Je ne dis pas qu’il y a un complot mondial pour tuer des gens, je dis qu’il y a collusion pour des intérêts politiques et financiers. D’ailleurs il y a des plaintes pour collusion entre l’italie et l’oms. Et la différence entre collusion et complot est assez sémantique.

        • @HERVE_02
          « Le genre de truc où il y a des gens assis autour d’une table ? »
          Close but not banana !
          Les gens dont nous parlons (Macron, Merkel et Cie) ont précisément pour métier de s’asseoir à une table pour déterminer une politique commune. (Vous savez, ce machin qu’on appelle l’UE ?) On peut être en désaccord total avec leurs décisions (c’est mon cas), mais les accuser de comploter semble un peu fort de café.

  16. Comme l’explique fort bien AHC, nous sommes tous présumés malades. C’est le nouveau paradigme de la santé publique.

    La politique de test PCR (nb de cycles et faux positifs) est donc ainsi conçue. Il n’y a pas de traitements contrairement à ce que prétendent de très nombreuses études et pays les utilisant massivement. La maladie est très dangereuse et tous les présumés malades que nous sommes terriblement contagieux. Une communication de peur massive prépare les citoyens à accepter de plus en plus de contraintes physiques et morales, et ça marche très bien aux pays des lumières (pour le coup éteintes). L’obscurantisme, le mensonge, le déni, la corruption sont normalisées afin d’être, par l’usure, acceptés par la majorité des citoyens.

    Heureusement, il y a le vaccin. Celui-ci n’a pas d’effets secondaires et est très efficace clament les lobbyistes qui promettent un retour à la vie normale après vaccination bien que l’OMS soit très timorée sur la question.

    L’obligation vaccinale fait son chemin au grand bonheur des labos et de leurs lobbyistes accrédités. Ou à défaut la mise au ban de la société des égoïstes pas encore convaincus de la balance bénéfice / risque.

  17. Et voilà ! la revue 20 Minutes, sous la plume d’Alexis Orsini spécialiste d’Harrison Ford, attaque l’Ivermectine : « inefficace, comme l’HCQ, mais sans effet nocif ». Il conclue dans son Fake Off « dans combien de jour Olivier Véran et l’ANSM vont-ils l’interdire ? ».

    • Oui, j’ai vu. Avec une prestation ahurissante d’arrogance de dame Costagliola, de la Team Gilead. Cela dit, la tendance à se concentrer aujourd’hui sur la « grosse artillerie » ne sévit pas que dans le milieu des infectiologues. Une philosophie qui consiste, en gros, à ne rien faire jusqu’à ce que ce soit grave… Dans ce contexte, le déremboursement de l’homéopathie (qui m’a toujours laissé perplexe, mais c’est une autre histoire) est un symptôme très inquiétant.

  18. Nous sommes gouvernés par un poulailler pourvu de couteaux. C’est pour ça que rien ne progresse, et que la « confiance » bien malmenée en Mars Avril ne reviendra jamais envers ce poulailler, dont on ne sait même pas si le Coq en est un.

    • :)) en effet !! De plus ils n ont pas honte chez les gros medias de nous faire croire que la population est en général d accord avec eux. Je pose sans cesse la question autour de moi occasionnellement a des inconnus et tout le monde est unanime et dit  » Les dirigeants sont des incapables » Personne ne les soutien actuellement en tout cas je n en croise pas :).

      • En ce qui me concerne je connais autour de moi 5 personnes de 60 à 80 ans, proches ou amis, qui font confiance au gouvernement. Impossible de les convaincre du contraire, on en vient presque à se disputer. On m’a même affirmé que les médecins qui soignent précocement mentaient, tout simplement !
        C’est hallucinant, on a des murs devant soi. Il est vrai que ces personnes n’ont aucun souci financier, en retraite ou professeur, voire sans enfant. Je connais également quelques ingénieurs de 30 à 40 ans qui ne remettent pas en cause la politique sanitaire actuelle. Un bon niveau d’études ne garantit pas un bon esprit critique, hélas !

        • Pareil chez les médecins, il y a de farouches opposants au traitement, et verbalement assez violents.

        • (j’espère que mon texte apparaîtra sous la réponse du Dr Maudrux)

          J’ai continué mon enquête parmi les médecins de famille/pharmaciens habituels, pour chercher qui, en cas d’infection au SRAS COV2 pour moi ou ma famille, pourrait avoir une autre approche que le Doliprane. C’est dire si mon enquête était motivée, et si je la jouais finement (et je ne suis pas inutilement stressé, mais juste prudent et prévoyant). Le résultat est unanime, Doliprane, et j’ai remarqué que la phrase « il n’y a rien d’autre » revenait systématiquement, mot pour mot, avec la même intonation, suivie de la même fermeture à toute discussion. Je n’arrive pas à croire que des gens formés et qui doivent suivre le sujet de près puissent ne pas s’être demandé si pour eux, il n’y aurait pas quelque chose de plus actif, surtout qu’ils sont en première ligne.

          Si jamais cette réponse était destinée aux plébéiens comme moi, mais que eux se soient mis de coté un Kit IV/AZI au cas où (ce que j’ai du mal à ne pas envisager), je me dirais que la société va vraiment très mal.

      • 76% des soignants en Ehpad ne veulent pas du vaccin Covid – covidinfos.net
        18 décembre 2020

        “Selon un sondage interne réalisé par la fédération professionnelle Fehap, seuls 19 % des soignants en Ehpad souhaitent se faire vacciner contre le Covid-19.”

        « Les résidents en maison de retraite et les membres du personnel âgés ou malades chroniques de ces établissements doivent être les premiers vaccinés contre le Covid-19 en France . Mais seront-ils partants ? Pas sûr. C’est ce que montre un sondage interne réalisé par la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne solidaires (Fehap), porte-voix du secteur privé non-lucratif.

        Selon cette étude menée entre le 30 novembre et le 7 décembre, 76 % des 1.992 soignants en Ehpad interrogés ne souhaitent pas se faire vacciner contre le Covid-19. Seuls 19 % des sondés répondent « oui », 5 % sont indécis. Les pensionnaires et leurs représentants acceptent à une courte majorité d’être vaccinés, avec 53 % de « oui » et 38 % de « non » […] »

        Source : LesEchos.fr – Covid : le scepticisme des soignants complique la vaccination en Ehpad

        https://www.lesechos.fr/economie-france/social/covid-le-scepticisme-des-soignants-complique-la-vaccination-en-ehpad-1274480

    • Confirmation.

      76% des soignants en Ehpad ne veulent pas du vaccin Covid – covidinfos.net 18 décembre 2020

      – “Selon un sondage interne réalisé par la fédération professionnelle Fehap, seuls 19 % des soignants en Ehpad souhaitent se faire vacciner contre le Covid-19.”

      « Les résidents en maison de retraite et les membres du personnel âgés ou malades chroniques de ces établissements doivent être les premiers vaccinés contre le Covid-19 en France . Mais seront-ils partants ? Pas sûr.

      C’est ce que montre un sondage interne réalisé par la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne solidaires (Fehap), porte-voix du secteur privé non-lucratif.

      Selon cette étude menée entre le 30 novembre et le 7 décembre, 76 % des 1.992 soignants en Ehpad interrogés ne souhaitent pas se faire vacciner contre le Covid-19. Seuls 19 % des sondés répondent « oui », 5 % sont indécis. Les pensionnaires et leurs représentants acceptent à une courte majorité d’être vaccinés, avec 53 % de « oui » et 38 % de « non » […] »

      Source : LesEchos.fr – Covid : le scepticisme des soignants complique la vaccination en Ehpad

      https://www.lesechos.fr/economie-france/social/covid-le-scepticisme-des-soignants-complique-la-vaccination-en-ehpad-1274480

  19. Merci pour la clarté de votre synthèse. De fait je crois que nous sommes tous conscients du caractère déraisonnable des modalités actuelles de l’utilisation des tests. Mais derrière l’aspect incohérent apparent on peut peut-être voir une autre facette; c’est la dimension religieuse des tests PCR ! Leur utilisation est devenue le rituel d’appartenance au groupe des bons confinés. Les lieux de culte connaissent une grande affluence pour le rituel du coton tige. Rituel présenté par les fidèles comme légèrement douloureux ce qui rajoute à la dimension sacrificielle comme les pénitents de jadis qui espéraient arrêter une épidémie par l’autoflagellation. Et bien sûr celui qui a fait son test devient membre à part entière de la secte des covidistes ! Evidemment il y a des blasphémateurs qui contestent le nombre de cycles d’amplification ou la spécificité des amorces.
    Mais l’exorcisme de la vaccination les purifiera ! Plus le système devient incohérent plus il suscite l’adhésion; les voies du covidisme sont impénétrables !

  20. Bonsoir Dr Maudrux,
    Ma question n’a rien à voir avec votre sujet mais je ne sais pas où la poster…
    Deux de mes collègues aides soignantes sont en arrêt maladie depuis quelques semaines.. L’une pour une suspicion de cancer du sein (grosseur dans le sein et ganglion sous l’aisselle, antécédents familiaux), l’autre pour un cancer de l’utérus.. Ma cousine, orthophoniste, a une grosse boule dans le cou et des ganglions partout dans le corps…
    Ma question: ces personnes ont le point commun de porter le masque quasi en continu depuis le mois de mars. Ces masques étant constitués de polypropylène, substance selon certaines études étant perturbatrice des oestrogènes, peuvent ils occasionner ou accélérer de tels troubles?
    Merci

    • Moi j’ai porté un masque toute ma carrière (pas toute la journée), avec des infirmières et aides soignantes qui le portaient plus longtemps. Depuis des décennies, on n’a jamais entendu parler de ce genre de pathologies (et de toute autre), chez les porteurs de masques. Maintenant si les matériaux ont changé et posent ce genre de problème, cela ce saura vite, vu le nombre de personnes qui portent des masques, mais j’ai des doutes

      • les pneumologues commencent à voir des décollements de la plèvre chez les enfants qui portent le masque 6h par jour pour les petits, jusqu’à 10h/jour pour les grands, quand ils cumulent transport et école. Avec dans certains cas des … de prétendus enseignants qui les bombardent d’heures de colle quand le slip de face est sous le nez. Je suis d’accord, décollement de la plèvre n’est pas cancer du sein. Mais cancers et stress font bon ménage, on le sait. Pas Delfraissy, ni Yazdan, bien sûr. Les médecins qui soignent. Et nul ne sait ce qu’il y a dans les saloperies qu’on nous plaque sur le visage pour faire nos courses ou faire pisser le chien. A part notre propre CO2 et nos propres virus, que respirons-nous? Mystère. Sur ceux que j’ai reçus de ma mairie, si j’additionne les pourcentages indiqués, je n’arrive pas à 100. Il manque 1%; D’autres sont dits 100% coton. C’est faux. Ce n’est pas QUE du coton, je connais le coton. Il faudrait qu’on cesse un peu de prendre les gens pour des crétins. Quant au masque « chirurgical », sur bien des boîtes, on n’oublie pas d’inscrire qu’ils ne protègent pas des virus, mais on oublie de donner la composition exacte.
        C n’est pas à vous, monsieur Maudrux que l’on va expliquer que les conditions de port du masque du chirurgien et celles du caissier, du vendeur, du collégien ou du chauffagiste ne sont guère comparables.

  21. Ce qui est cherché par les tests c’est la présence des séquences cibles du virus et non l’état de maladie. Même avec un objectif aussi limité et compte tenu des taux de non détection ou de détection à tort (attention à l’usage de l’adjectif faux qui est tout a fait approprié en métrologie mais qui peut induire des confusions entre test et maladie), on calcule assez facilement que si le test a 5% d’erreurs en non détection ou en détection à tort, alors si 10% de la population abrite des fragments de virus il y aura à peine plus de la moitié des positifs qui seront dans ce cas (application élémentaire de Bayes). Et parmi ces porteurs, seule une petite partie sera contagieuse et une partie encore plus faible sera susceptible d’aller jusqu’à la mort. Le test est donc un très mauvais outil pour déterminer des risques individuels et personnellement je ne vois pas l’intérêt de me tester sauf si j’avais des symptômes significatifs (plus qu’un petit rhume).
    Les tests pourraient être un bon outil pour évaluer la diffusion du virus dans la population mais pour cela il faudrait une stratégie de tests adéquates c’est à dire un échantillon aléatoire choisi pour sa représentativité et susceptible d’être redressé si certaines catégories sont surreprésentées (c’est le b a ba du sondage). Et il n’y a pas besoin de 100000 tests par jour pour faire un bon sondage.
    Bien entendu, l’objectif de cette folie des tests est tout autre. Il est de terroriser la population pour la rendre plus malléable à l’autorité. Augmenter le nombre de tests augmente mécaniquement le nombre de positifs et entretient la peur. Pourtant entre les semaines 49 et 50 (dernier bulletin épidémiologique) le nombre de morts a continué à baisser, tout comme le taux de positivité et les passages aux urgences. Les nouvelles hospitalisations ou nouvelles entrées en réanimation n’ont quasiment pas bougé (2%). Seul le taux de dépistage et corrélativement le nombre de cas confirmé ont augmenté sensiblement. On ne sait d’ailleurs pas quelle est la part attribuable aux tests antigéniques qui semblent encore plus critiquables que les tests RTPCR. Si l’on prend le point de vue de Sirius en ne regardant que ce bulletin épidémiologique hebdomadaire, la folie que l’on fait monter depuis plusieurs semaines est totalement injustifiée.

    • Comme je l’ai écrit hier, (sous l’article précédent = le traitement du Covi-19 existe : 3) Hydroxychloroquine.) :

      Reçu ce matin (donc hier matin) du Conseil de l’Ordre des pharmaciens
      « Mise en quarantaine des tests rapides antigéniques VivaDiag en raison de faux positifs Covid-19 »
      J’ignore si toutes les marques ont les mêmes « problèmes »

      • Il semble qu’il y ait de très nombreuses marques (30 ou 40). Seules quelques une sont concernées par le retrait. Ceci dit peut être que toutes sont concernées et que seules les moins fiables ont un retrait. 65% de faux positifs pour la pire, pourtant testée et autorisée, par qui ?

  22. Docteur Gérard Maudrux,
    Bonjour,

    Moi aussi je me réjouis de votre discours et de votre regard sur cette épidémie. Votre travail d’intercesseur auprès du grand public est excellent.
    Quand vous dites « tester en masse va nous coûter en temps et en argent, sans résultat, mais ce n’est sans doute pas perdu pour tout le monde », c’est en quelque sorte l’évidence de « l’evidence-based » médecine.

    Un exemple. Pourquoi n’a-t-on pas utilisé davantage le nez des chiens entraînés pour tester « on the fly », intelligemment et à moindre coût ?
    https://www.academie-medecine.fr/test-olfactif-de-depistage-de-la-covid-19-utilisant-des-chiens-entraines/
    Une personne présumée COVID- à l’issu d’un test doit simplement continuer à « faire comme avant ». En revanche une personne présumée COVID+, à tort ou à raison, doit faire comme si elle était contagieuse. Voilà la bonne prophylaxie, même si elle n’est pas une « science exacte ».
    Idem pour les analyses des eaux usées par les pompiers de Marseille, bien mieux renseignés que les laborantins, pour connaître la tendance épidémique.

    Au-delà de ces procédés, un médecin n’est pas qu’un prescripteur de molécule curative, et ne peut pas se prévaloir de son flair pour décider de la valeur (efficacité) d’un traitement. De plus, la thérapeutique est une chose, mais quid de la prévention? Partout on entend ressasser l’adage « mieux vaut prévenir que guérir », mais concrètement qu’est-ce que ça donne en pratique courante ? L’attente du vaccin comme du messie ?
    Cette médicalisation est inquiétante. On dirait le retour du Dr Knock dans un monde globalisé, avec des enjeux financiers colossaux où les dividendes pour les uns et les « me-too » des industriels de la pharmaco-chimie comptent plus que la santé.

    Bien cordialement,
    S.E. – Grenoble

  23. Afin de pouvoir mieux manipuler les cervelles et entretenir la psychose il faut des chiffres qui fassent peur au citoyens lambda, des chiffres bruts qui ne signifient rien
    Admettons: 40.000 décès en France (le mot mort est péjoratif) pour 70 millions d’habitants
    Les infos aux ordres du politique annoncent 200.000 décès aux USA sans préciser qu’ils sont 350 millions d’habitants donc 200.000/5= 40.000 ….
    Tiens pas plus que chez nous …. étrange …. Non ???
    Ce n’est pas de l’information mais de la manipulation pure et simple afin de bien marquer les cervelles et entretenir une psychose qui permet de régner
    Au passage: les « cas annoncés » sont des positifs et , Dr Maudrux, vous avez démontré que être positif ne signifie pas être contagieux, mais plus il y a de cas plus la pression sur les cervelles est grande.
    CQFD

    • Avec tout ce qui est écrit sur HCQ, on ne sait plus que penser. 10 pays de plus ou de moins, 1 milliard de plus ou de moins, quelle importance ? Et si certains ne conseillent pas, c’est leur problème, pas ne nôtre. Ce qu’on peut voir, c’est que globalement (il y a toujours des exceptions) ceux qui l’autorisent ont moins de décès.
      Une chose intéressante : il faudrait reprendre à zéro les chiffres de mortalité, 1 semestre (peu de traitements) et second trimestre (plus de traitement). Un exemple : j’ai regardé le Pérou, cité dans un article contre l’Ivermectine dans FranceInfo. Mortalité (par habitant), plus qu’en France, donc Ivermectine non efficace. Mortalité depuis le premier décembre : 8 000 chez nous, 900 chez eux, ce qui ferait 1 800 chez nous (2 fois moins d’habitants). Soit une mortalité supérieure à la France depuis le début, mais 5 fois moins depuis qu’ils prennent des traitements ? (Aout ?). Donc efficace.
      Il serait très très intéressant de remettre tous les compteurs à zéro au 1 juillet ou 1 septembre, pour ensuite comparer en fonction des mesures prises par chaque pays.

    • Tout ceci est également bien détaillé dans l’article de France Soir que j’ai mis en dernier lien en fin de billet.

  24. Les tests salivaires eux sont fiables , créés à Montpellier , l’Ars and co les ont refusés , en testant nasal ,ils collectent votre ADN, les labos de révoltent enfin pour dire quelr nombre de faux positifs est énorme !!

  25. Excellent article comme toujours !
    Une question : comment recenser les labos français et leurs méthodes d’amplification ?
    Una autre question : quel est le traitement que prend actuellement macron ?

    • Pour les labos, je ne sais pas. Cas contact il y a 5 semaines, j’ai regardé mon résultat, ils mettent la marque de la machine, pas l’amplification, dommage. C’est comme pour les analyses d’urines : on nous met le nombre de germes et de globules blancs, ce qui permet au médecin d’interpréter l’examen et de corréler avec la clinique, ici rien.
      Pour Macron, on ne le saura jamais. S’il en prend ce ne sera pas HCQ, mais AZI, sur les conseils d’un très proche et convaincu.

  26. « Avant de prescrire un examen, pose toi deux questions. La première, est-ce que le résultat va changer ton diagnostic ? La seconde, est-ce que le résultat va changer ton traitement ? Si la réponse aux deux questions est non, alors ne le fais pas, c’est inutile » On a du avoir les mêmes professeurs ! Je répète cet adage depuis mars. ça fait du bien de l’entendre d’une autre bouche.
    .

    • Très bonne analyse comme toujours de la situation , mais Le drame , de cette affaire, voyez vous , cher Dr Maudrux , est très inquiétant , on commence à s’en apercevoir! C’est que dans un avenir très proche , tout va être boulversé : les sanctions economiques puis financières vont conduire à des revolutions et des troubles sociaux si importants que rien ne pourra plus les arrêter . Comme le disait un de vos commentateurs : c’est incroyable qu’un virus qui nous a été envoyé de Chine nous impose une vie pareille
      mais bien calculée par certains . Je viens d’apprendre à la TV par le 1er MInistre anglais que le Virus a muté , et que celui-là est très virulent qu’en pensez vous ? Et par voie de conséquence la question suivante : sera t il utile de se faire vacciner .? Je connais d’avance votre réponse . Jp Gamondès

      • La réponse est effectivement qu’avec les différentes mutations, il va falloir changer souvent de vaccin, comme pour la grippe saisonnière.

      • J’interprète plutot ainsi en Angleterre :
        l’excellent article de France soir met en évidence la corrélation ente campagne de vaccination à partir du 13 octobre et augmentation de la mortalité à partir de fin octobre !
        https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/la-vaccination-antigrippale-depuis-le-13-octobre-2020-est-elle-responsable-de-la
        les anglais sont les 1ers à avoir vacciné leur population avec le vaccin arn !!
        n’anticipent ils pas les effets indésirables du vaccin?

        la 3eme vague tant annoncée depuis 15 jours ne coïncide t elle pas avec le calendrier de la vaccination de masse à partir de janvier ?

      • pour info le mois de janvier ne correspond il pas au début des épidémies de grippe saisonniers chaque année ?
        interpréter un phénomène naturel en une manipulation anxiogène !!
        propaganda ?

  27. « Errare humanum est, Perseverare diabolicum »..
    ou comment une crise sanitaire (provoquée?) gérée dans le monde occidental de maniere quasi dictatoriale aboutira à des révolutions violentes dans les prochains mois.

  28. L’amalgame entre test positif et infection permet de maintenir la psychose et de justifier le maintien des mesures liberticides, je crois qu’il ne faut pas chercher plus loin.

    Hors sujet juste pour info. Parce qu’on a aussi de la suite dans les idées, malheur à ceux qui n’en ont pas, car il n’y a rien de pire que d’être pris au dépourvu et de céder à la peur !

    Communiqué du Syndicat National des médecins hospitaliers SNMH – Force Ouvrière (format pdf)

    Levée de la sanction contre le Pr. Christian Perronne. (18.12)
    http://www.luttedeclasse.org/dossier58/SNMH-FO_Perronne_18122020.pdf

    Et un message pour vous : J’ai travaillé dans le temps avec le Dr Gérard Maudrux Urologue à Grenoble à la clinique Belledonnes, j’en garde un bon souvenir. C. Venet (Délégué syndical SNMH-FO et collègue du Dr. Perronne)

    Christian Perronne au Défi de la vérité : ses premiers mots après sa mise à l’écart – France Soir 18 décembre 2020
    href= »https://www.youtube.com/watch?v=_yhdN2v7o94

    Le Pr Perronne au Défi de la vérité, notre nouvelle émission : au micro de Richard Boutry, il a relaté son entretien du matin matin même et déclaré qu’avec l’assistance de son avocat, il va attaquer certains médecins devant le Conseil de l’Ordre. France Soir 18 décembre 2020

    On apprend que mardi prochain une manifestation aura lieu en soutien au Pr. Perronne devant l’hôpital de Garches, apparemment l’ensemble du personnel et les syndicats devraient y participer, ainsi que de nombreux médecins de la région.

  29. Cher Docteur Maudrux, voici encore un article clair et percutant à votre actif. Mais ce que vous dites aurait du être évident pour toute personne ayant quelques connaissances sur le sujet, et ceci dés que le CT utilisé a été connu.
    Voila des mois que je n’arrive pas à comprendre le silence de centaines, voire de milliers de spécialistes. Est-ce de l’indifférence, de l’incompétence, ou du dogmatisme de mandarin ? Est-ce la peur d’avoir une opinion différente de la doxa officielle, la peur d’être sanctionné ? Est-ce de la censure ? Y a-t-il quelqu’un qui puisse m’expliquer ?

    • eh bien vous l’expliquez vous meme !
      certains médecins ont peur d’etre sanctionné par l’ordre des médecins qui s’est exprimé sur le sujet de covid !
      certains y voient peut etre leur intérêt, d’autres ont peur ou incompétent ou ignorant ou innocent (comment le gouvernement pourrait mentir au peuple !)
      ou suivent tout simplement la doxa officielle !

      si vous êtes sur ce site à la recherche d’informations cohérentes, vous faites parti des médecins « complotistes » , « d’extrême droite » voir un tantinet « antisémite » 🙂
      le pouvoir en place et les médias ont une fâcheuse manie de coller des étiquettes à la dissidence !

  30. Bravo,bravo, enfin un article sur la sensibilité des tests,notamment la
    PCR, et dire que la stratégie gouvernementale(confinement) repose
    en partie sur ces données.

  31. Comme le Quotidien du Médecin n°9879, la revue Sciences et Avenir utilise un ancien chercheur en biologie devenu journaliste de santé (pourquoi ?) pour faire un article virulent à charge contre le « documentaire complotiste qui s’appuie sur une méta-analyse assurant que la majorité des études montrent l’efficacité de l’HCQ » ….c’est à lire aux « Lumières » d’un pays dont les médias s’offusque d’un repas de travail à l’Elysée sans parité « homme-femme ». Pauvre de nous…….

  32. Pour exemple:
    Mon épouse après avoir commencé à ressentir une grande fatigue ,des courbatures importantes ,un peu de fièvre le 30/09 elle a consulté notre médecin le 1er octobre.Au vu de son état notre médecin lui a tout de suite prescrit l’Azithromycine à prendre tout de suite (2 c/j pendant 3 j avec effets pendant 8 j supplé mentaires)sans attendre les résultats du test qu’il lui avait prescrit et que enfin de compte nous avons eu ce résultat neuf jour après .
    consultation .Le test a été effectué le lundi 5 octobre et le résultat le 9 octobre grâce à nos nombreux rappels téléphoniques.Donc grâce à la rapidité et la justesse de diagnostic de notre médecin mon épouse à
    été complètement guérie fin octobre .Ce traitement a commencé à faire de l’effet le deuxième jour en association avec doliprane.
    Moi-même mon test contact s’est révélé négatif.Nous avons respecté l’isolement.Chez-nous nous respections les distances .Nous n’avons pas utilisé de masque.Aucune visite pendant une dizaine de jours ni sortie.
    Le 23 /11 moi-même à cause d’une rhinite et par sécurité notre médecin m’a
    Prescrit un test suspicion covid qui s’est révélé négatif .
    Tout ceci pour vous apportez notre témoignage
    Je suis un fidèle lecteur de votre blog
    Merci Dr Maudrux.

  33. Courageux et brillant article.
    Ema Krusi a interviewé Jean Dominique Michel qui, pour l’anecdote, citait (JD Michel) Gérard Maudrux sur son blog.
    L’interview : https://www.youtube.com/watch?v=8vDjw8SrHoM
    J’ai visionné cette vidéo hier soir, ce qui m’a notamment interpelé, et qui est aussi ma propre observation, c’est que les malades du Covid vivent au-delà de l’espérance de vie moyenne en France, qui est comparable à la Suisse, soit environ 82 ans.
    Encore une fois, Covid révèle l’incurie totale de nos dirigeants, ils agissent avec la même incompétence et la même arrogance sur tous les sujets.
    Le blog de Jean Dominique Michel : https://jdmichel.blog.tdg.ch/

  34. Tester en masse ne sert qu’à maintenir le nombre de tests positifs au-dessus de la barre quotidienne des 5000 cas afin d’empêcher nombre d’entre nous de reprendre le travail.
    La destruction de notre économie est « en marche ».
    Macron préparerait-t-il le great reset ?

  35. Bonjour à tous,écoutant les infos je me demande ce qui se passe .
    Peu de morts cela est relatif mais vent de panique en Europe pourquoi??

    • Le pire est en Italie, ils viennent de reconfiner pour les fêtes, or la courbe de cas est en nette baisse depuis 3 semaines (sur Google, Covid+italie), comme vous le dites, pourquoi ?

      • Vu que dans les pays ou il y a contestation et relachement, c’est la cata, Il me semble prudent d’avoir au minimum une longueur d’avance pour eviter que les hopitaux soint debordés, 3 semaines apres les fêtes. On parle de transparence pour la covid du President, mais je vois qu’il y a zero info sur son traitement. Il avait juré avant qu’il ne prendrait pas d’ HCQ. S’il se remet tres vite, je parie qu’il aura été traité secretement, Ivermectine ? Azitromycine, HCQ, Ciclesonide, Bromhexine…. ?
        Pour les tests pcr, entre trop ou pas assez sensibles, je pencherai pour plus sensible, l’interet etant de pouvoir detecter en tout debut d’infection pour encourager le traitement precoce.

        • Je ne suis pas d’accord avec vous. Cela ressemble à une prise de décision à la tableur excell (ce n’est pas une injure, juste la seule manière que j’ai de le nommer.) Nous sommes des êtres vivants et sociaux et nous devons gagner notre vie pour survivre parce que le pouvoir à décidé que seuls ceux qui travaillent ont le droit de vivre décemment. Personne ne vous donne un smic à rester à la maison. C’est le point 1

          Point 2 : nous ne parlons pas de statégie pour un jeu de carte : Au black jack dois-je tire à 17 ou pas ? avec un calcul de probabilité sur le résultat qui n’engage rien. Vous voulez être en sécurité : restez enfermé chez vous et laissez ceux qui veulent sortir le faire. Pourquoi on va enfermer tout le monde parce que vous avez peur ?

          La question est quel bénéfice attendus aux mesures ? avec des preuves scientifiques de ces bénéfices et pas de la propagande et pour quelles contraintes, avec des vrais études sur les contraintes. Faites des tests pcr à 50 et trouvez tout le monde de positif, enfermez tout le monde OK, MAIS donnez un smic à tout le monde pendant tout le temps, payez les salaires en intégralité des gens, payez les loyers des entreprises, supprimer les impôts. ET ne le faites pas en ayant l’idée de le récupérer après : pertes et profits définitifs. Et en même temps, payez intégralement les consultations de psy (pas ou mal remboursée), remboursez les activités non effectués et non remboursés…

          Une fois que l’on a cette base de discussion, nous pourrons parler médecine.

      • Parce qu’ils ne jurent plus que par les « cas ». Toutes les mesures étant des passoires (nous en avons aujourd’hui la preuve) que voulez-vous qu’ils fassent ? S’enfoncer en priant pour que les vaccins marchent ou, au moins, en aient l’air. Pour ça, tour de prestidigitation, il suffira de réduire drastiquement les tests au bon moment.
        Soit dit en passant, j’ai été surpris de ne pas entendre de chez moi la crise mondiale de fou rire qu’a dû provoquer la nouvelle des malheurs de Badinguet.
        Plus sérieusement, que pensez-vous, en tant que médecin, d’un discours qui culpabilise en permanence les malades ? Si mes souvenirs sont bons, ce n’est pas vraiment prévu par le serment d’Hippocrate.
        Dernière raison de verser toutes les larmes de son corps : le jeu de cons (désolé) à la mode qui consiste, quand on est contaminé, à prétendre savoir où, comment, par qui et à quelle heure. Heureusement, des esprits éclairés comme le vôtre s’élèvent contre cette idiotie. A ce propos, savez-vous si Fontanet (le nouveau docteur Knock) a pris la peine, dans son « étude » de comparer le pourcentage de contaminés qui vont au restaurant au pourcentage général de Français qui font de même ? J’espère que oui, mais je n’ose pas y croire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.