128

Le traitement du Covi-19 existe : 4) Autres traitements.

Outre les 3 médicaments phares déjà cités, Azithromicine (1) , Ivermectine (2) et Hydroxychloroquine (3) , il en existe d’autre possibles, soit en première intention, soit en complément. En l’absence de traitement spécifique reconnu, il est possible que l’on arrive à éradiquer ou contenir la pandémie avec différentes associations, rappelons que c’est ce qui se passe avec le HIV et la trithérapie. Alors pourquoi pas une trithérapie pour le Covid-19 ? Nous avons sans doute ce qu’il faut.

  1. LE ZINC

Il est très utilisé en association, avec ou sans raison ? C’est un oligo-élément, présent à l’état de trace dans l’organisme. 2 à 4 grammes au total dont 60 % dans les muscles et 20 % dans les os. Il jouerait, entre autres, un rôle dans les défenses immunitaires. J’ai trouvé nombre de publications de laboratoires le commercialisant ou de revues prônant les oligo-éléments, mais il existe aussi des publications scientifiques montrant que c’est un complément qui a sans doute sa place dans le traitement, surtout en combinaison avec la Chloroquine et/ou Azithromycine, comme le montre le département de pharmacologie des hôpitaux de Genève. Le Zinc est virucide mais à doses toxiques, mais aussi fonctionne comme un modulateur de la réponse immunitaire, et sa carence augmente l’inflammation et la production de cytokines pro-inflammatoires.

Il existe aussi plusieurs publications sur des essais de traitements, comparant avec et sans zinc. Certaines sont favorables, d’autres sans effet. Je me demande quelle valeur apporter à ces études quand on voit déjà le mal qu’on a à prouver l’efficacité de HCQ seule, alors avec ou sans Zinc en plus. Je préfère constater que la carence en zinc était connue avant l’apparition du Covid, pour donner des troubles du goût et de l’odorat, signes importants dans le Covid, et comme on dit, il n’y a pas de fumée sans feu !

2. VITAMINE D

Certains pensent, dont l’OMS, que la vitamine D joue un rôle important dans la régulation du système immunitaire, et peut potentiellement protéger des infectionsUne étude espagnole publiée en octobre dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism a montré que sur 216 patients hospitalisés à cause d’une infection Covid-19, 82% étaient carencés en vitamine D, d’où l’idée de compenser. Il n’y avait toutefois dans l’étude pas d’incidence sur la gravité de la maladie ou la mortalité. Déjà en avril une autre étude, montrait que les personnes carencées en vitamine D auraient 15% de risque supplémentaire de développer une forme sévère de la maladie Covid-19 et deux fois plus de risques de décès que les personnes qui ne sont pas carencées. Selon les auteurs, l’action se situerait en diminuant la tempête cytokinique, ce que confirmait l’Académie de Médecine en mai, parlant de stimulation des macrophages et des cellules dendritiques qui jouent un rôle dans la régulation et la suppression de la réponse inflammatoire cytokinique.

La corvée de la cuiller d’huile de foie de morue que certains d’entre nous ont connus enfants va-t-elle se reproduire ? En Norvège une étude démarre avec 70 000 participants, moitié avec huile, moitié avec placebo. 

Pour éviter une indigestion de médicaments, vous trouverez des aliments riches en zinc et en vitamine D.

3. LE DIOXYDE DE CHLORE OU CLO2

Ce produit m’a été signalé par un lecteur, je me suis donc renseigné. Il fait fureur en Amérique du Sud, il paraît séduisant dans cette « pré-étude »  qui en explique les mécanismes possibles. J’en parle pour ceux qui voudraient se renseigner, mais je pense qu’il est à vite oublier. C’est sans doute ce dont voulait parler Trump lorsqu’il parlait d’ingérer de l’eau de Javel. Personnellement j’aurais trop peur de voir mon sang se transformer en Perrier, et plutôt que de le conseiller pour le Covid, il a peut-être sa place chez les cyclistes en remplacement de l’EPO…

4. LARGACTYL

L’équipe médicale de l’Hôpital Sainte-Anne a remarqué que les patients sous Largatyl (Chlorpromazine), vieux neuroleptique, semblaient être moins sensibles au Covid-19. Si 14% du personnel avait été contaminé, seuls 4% des patients (en principe plus fragiles) l’étaient. 3 fois moins de contaminations.

Après avoir fait des recherches et constaté que la Chlorpromazine était connue depuis les années 1990 comme immunomodulateur,  pouvant être capable d’inhiber les mécanismes d’endocytose, et avait déjà été testé in vitro contre des virus, ils ont demandé à Pasteur  de tester contre le SARS-CoV-2. Les premiers résultats les ont poussés à lancer en mai une étude chez 40 patients.

Aucune nouvelle depuis, alors que les résultats étaient annoncés pour septembre. Echec, comme Discovery ? A ce sujet, les contribuables qui financent ces études ont le droit de savoir, que le résultat soit bon ou mauvais. Les échecs permettent aussi de progresser. La fluvoxamine  rentre dans la même catégorie

5. CLOFOCTOL

Un laboratoire attaché à Pasteur Lille, aurait testé in vitro 2 000 molécules anciennes contre le SARS-Cov-2, et n’en aurait trouvé qu’une efficace. Il s’agirait du Clofoctol, qui est un antibiotique utilisé dans le traitement d’infections ORL et respiratoires. Ce sont les suppos d’Octofène que beaucoup ont connu dans leur enfance, plus commercialisé depuis 15 ans. Il a été commercialisé en France jusqu’en 2005. Selon le directeur de Pasteur Lille, son action serait antivirale. Nombreux articles sur le sujet, qui n’apportent rien de plus.

2 questions et un message : 1) Pourquoi HCQ et Ivermectine, reconnues pour leur efficacité in vitro, ne sont pas sorties dans les 2 000 ? Interdit d’en parler ? 2) Pourquoi la presse se passionne pour un antibiotique retiré du commerce pour insuffisance, et passe sous silence l’Azithromycine (et les macrolides), toujours dans le commerce et rendant de grands services ?

Le message est pour Pasteur : ce médicament est connu, testé, ses effets secondaires connus, pourquoi des études avec une méthodologie non adaptée à la situation, qui donnera des résultats après la troisième voir la quatrième vague ? Le besoin, c’est aujourd’hui, et aujourd’hui c’est 15 000 candidats par jour? En prendre 500 pour avoir les résultats sous 15 jours est-il une attitude si stupide que cela ? Quitte à faire vos études « randomisées » en parallèle pour confirmer. Est-ce qu’on est là pour faire des études, ou pour soigner des patients ?

Je signale au passage que Clofoctol et Largactyl sont bien conseillés en phase le plus précoce possible, stade thérapeutique dont le gouvernement ne veut pas entendre parler…

6. MOLPUNAVIR 

C’est un virucide découvert très récemment aux Etats Unis. Il est appelé MK-4482 / EIDD-2801, avec très peu de publications, sinon une seule, prétendant une efficacité aussi rapide que l’Ivermectine, mais comme cela semble une molécule nouvelle, il faudra pas mal de tests et des mois avant qu’il ne sorte peut-être. Actuellement en phase II … chez le furet.

7. ANTICORPS MONOCLONAUX

Ce traitement, classique, utilisé en cancérologie, est développé aux Etats Unis et Trump a pu bénéficier. Il consiste à prélever des anticorps produits par des patients ayant eu le Covid et qui les ont guéris et immunisés, de les reproduire en laboratoire, et d’injecter ces clones aux patients (injection intraveineuse lente). 

Ils ne tuent pas le virus, mais de fixent sur la protéine spike (les petites pointes) pour empêcher le virus de pénétrer, anticipant la défense immunitaire normale. Nous avons le Bamlanivimab de Lilly  et le Regen-Cov-2 de Regeneron.

Le Tocilizumab est aussi un anticorps monoclonal bloquant l’action des récepteurs de l’interleukine 6 de manière spécifique, et est utilisé pour son action immunosuppressive dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Cette Il6 est une cytokine pro-inflammatoire, l’indication est donc les pneumonies hospitalisées. Les premières études étaient favorables, les derniers résultats seraient contrastés. Comme pour HCQ mais sans polémiques, résultats différents d’une étude à l’autre.

8. LOPINAVIR, RITONAVIR, REMDESIVIR, INTERFERON.

Lopinavir et Ritonavir sont deux antiviraux développés contre le VIH et commercialisés associés dans la même capsule (Kaletra). 

Remdesivir est une molécule crée par Gilead pour lutter contre Ebola, ayant montré une activité contre d’autres virus rares. Uniquement à usage hospitalier, tous vont passer rapidement dans l’oubli, les premiers pour inefficacité, le second pour efficacité douteuse malgré un gros battage, et surtout rapport bénéfice risque mauvais.

Les interférons sont des protéines appartenant à la famille des cytokines et pourvues de propriétés antivirales. Il en existe plusieurs types. A priori sans effet. Testés dans Discovery.

9. ANTICOAGULANTS, CORTICOÏDES, RUXOLITINIB

Je ne m’étendrai pas sur ces traitements plutôt hospitaliers. Nous savons bien maintenant que les complications sont dues à une thrombose des micro-vaisseaux pulmonaires et à une réaction inflammatoire excessive (choc cytokinique). Les thromboses se traitent par anticoagulants, et nombre de médecins qui traitent le Covid en ambulatoire, traitent en prescrivant tôt à titre préventif, après dosage de D-Dimères, excellent marqueur précoce des formes graves. 

La réaction inflammatoire se traite avec des corticoïdes (comme la Dexaméthasone), déconseillés par erreur au début de l’épidémie. L’utilité a été démontrée dans nombre de publications, diminuant de 20% la mortalité. Le Pr Marik dont j’ai parlé à propos de l’Ivermectine, dit qu’il n’y a que deux médicaments qui sont efficaces dans le COVID : Ivermectine à tous les stades, et Dexaméthasone chez les hospitalisés.

N’oublions pas non plus le Ruxolitinib, que j’ai traité dans Covid : les réas bientôt vides grâce au ruxolitinib ?

10. VACCINS 

Déjà évoqués dans Vaccin Covid : entre réalité et fiction, seront à nouveau évoqués dans le 5) épisode.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

128 Commentaires

  1. Dr Maudrux,

    Je prends du Clo2 presque tous les jours depuis mi-mars, en faisant qqs pauses, et mon sang n’est pas devenu du Perrier.

    Entre Août et mi novembre, la Bolivie a distribué 2500 m3 de clo2, s’il était le monstre toxique que certains décrivent , les hôpitaux devraient être pleins à craquer d’intoxiqués, ce n’est pas le cas, c’est mm le contraire.

    Certains médecins donnent du clo2 à des enfants autistes de 5ans , hors cadre conventionnel, leur sang ne pétille pas et… no problem!

    Un certain nombre d’homéopathes, dont le Dr Antje Oswald ( Allemagne), prescrivent du clo2, depuis plus de 10 ans. Or, les homéopathes ne sont pas réputés pour prescrire de l’ EPO.

    Pubmed répertorie 4 cas d’intoxication avec Naclo2 ( précurseur) et 1 avec clo2, tous avec des surdosages plusieurs centaines de fois supérieurs à la dose moyenne, au cours de tentatives de suicides ( qui ont échoué) ou de prises accidentelles. Aucun mort et tous se sont rétablis.
    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/8290712/

    Avec 100 aspirines ou 100 ibuprophènes ou paracétamols etc…. les suicides auraient très bien réussi;

    H2O = j’en bois 2 litres / jour
    H202 = peroxyde d’hydrogène = toxique= je n’y goûterais pas.

    Naclo = eau de javel = toxique
    Naclo2 = non toxique

    L e Pr Zoltan Noszticzius mène des « études en vue de l’obtention d’une AMM pour une solution injectable à base de clo2 pour les infections , depuis 2016.
    Il est l’inventeur du Solumium, clo2 hyper pur pour soins odontologiques qui a gagné le prix de l’innovation en Suède en 2015. Il est disponible en pharmacie en Hongrie.

    https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371%2Fjournal.pone.0079157
    http://solumium.com/static/pdf/Solumium_the-seven-star-disinfectant.pdf?1540804489
    https://granprize.swedishchamber.hu/awardee/2015-professor-noszticzius-zoltan

    https://granprize.swedishchamber.hu/awardee/2015-professor-noszticzius-zoltan

    Le clo2 est une molécule du futur aux multiples fonctions en médecine, médecine vétérinaire, apiculture, agriculture, qui finira par s’imposer.
    Il faudra peut être 23 ans à la communauté scientifique pour l’admettre, comme pour l’hélicobacter pylori responsable des ulcères d’estomac.

    • Tout est probablement dans les doses. Tout bon médicament peut être mortel avec une dose trop importante.

      • Tout à fait même l’eau est toxique en grande quantité.

        En l’occurrence on a bcp de marge avec le clo2 puisque les gens n’arrivent pas à se suicider avec des doses énormes .

  2. sur un forum americain :

    Gupta, Ajay

    Dear All,
    I would like to share a construct that I have been working on since March 2020 which is supported by the finding earlier this week that this disease is characterized by an inflammatory LIPID STORM

    (https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.12.04.20242115v1;

    https://www.news-medical.net/news/20201208/Lipid-storm-in-severe-COVID-19-linked-to-high-COXLOX-pathway-activity.aspx ,

    and NOT a cytokine storm

    https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2770484 ;

    https://medicine.wustl.edu/news/study-respiratory-failure-in-covid-19-patients-usually-not-driven-by-cytokine-storm/

    As per this construct there are 3 subclasses of patients during early disease classified on the basis of underlying severity of vascular damage and thrombosis:

    MILD: Endothelium is not involved and COVID-19 is a respiratory illness. These patients recover.
    MODERATE: Endothelium suffers low level attack: d-Dimer levels are elevated but 2 mg/L the risk of death is increased 50 times compared with patients with d-Dimer70% risk reduction in mortality compared to those with increasing D-dimer levels https://doi.org/10.1016/j.thromres.2020.08.032

    As per this construct mitigating microvascular thrombosis with Ramatroban (see attached), a thromboxane A2 antagonist early in the disease will combat the prothrombotic effects of COX-2 mediated inflammatory lipid storm (low dose aspirin does not inhibit COX-2), prevent microvascular thrombosis from progressing and prevent hospital admission and mortality.

    doi: 10.37421/jmgm.2020.14.457

    http://www.karebio.com

    It is really unfortunate that anti-thrombotic therapies have been relatively neglected especially in ambulatory patients and early in the disease.
    Wonder what you think and whether you have seen/thought about the above paradigm?
    Best regards,
    Ajay Gupta, M.B.,B.S., M.D.

    Clinical Professor,

    Division of Nephrology, Hypertension and Kidney Transplantation

    University of California Irvine
    Chief Scientific Officer, Rockwell Medical Inc., http://www.rockwellmed.com
    President & CSO, Applied Medical Technologies LLC
    E-mail: aja…@hs.uci.edu

    • Remise en question intéressante. Exit l’orage cytokinique, voici venu l’orage lipidique. Demande a être vérifié car l’orage cytokinique est bien implanté, mais tout est possible, on a fait tellement d’erreurs.

  3. Avez-vous eu connaissance de ces 3 publis ? Merci pour votre blog et votre combat. Cordialement
    Fakhar-e-Alam Kulyar, M. & al., 10.07.2020. Potential influence of Nagella [sic] sativa (Black cumin) in reinforcing immune system: A hope to decelerate the COVID-19 pandemic. Phytomedicine 2020 Jul 10: 153277 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7347483/
    Ashraf, S., & al., 12 nov. 2020. Honey & Nigella Sativa Trial Against COVID-19 (HNS-COVID-PK), ClinicalTrials.gov.
    https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04347382
    Ashraf, S., & al., 30 nov. 2020. Honey and Nigella sativa against COVID-19 in Pakistan (HNS-COVID-PK): A multi-center placebo-controlled randomized clinical trial. MedRxiv.
    https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.10.30.20217364v4

    • Merci. C’est fou comme certains pays testent tout (ici le Pakistan, il y a aussi le Bangladesh), alors que nous on ne teste strictement rien. Belle étude, sérieuse, double aveugle, cas bénins et graves, qui peut faire sourire avec miel et Nivelle (Cumin noir), mais résultats spectaculaires. Il faudrait peut-être reprendre les travaux des années soixante sur la Thymoquinone, un des principes actifs de la nivelle, travaux concernant son activité anti-oxydante, anti-inflammatoire (supérieure à la classique Indométacine), antihistaminique et active (montré in vitro et in vitro) contre certains germes.

  4. Pauvre Dr Gerard Mandrux, il n’e-n finira donc jamais d’avoir des propos destructeurs et clivants à l’extrême , qu’il s’agisse du secteur privé libéral , du Tiers payant pour tous et, aujourd’hui du meilleur traitement à mettre en oeuvre face à cette pandémie du Covid-19. Lui a tout compris et ne doute de rien! On sait ce qui risque d’arriver à ce genre d’individus….
    Qu’il cesse donc de prendre ses informations sur les seuls réseaux sociaux, peuplés ( je devrais dire infestés ) de virologues et de spécialistes auto-proclamés et d’être à l’écoute des complotistes anti gouvernement actuel, anti scientifiques reconnus ( excepté là l’égard de certains gourous, tels que les Prof.Perrone et Raoult bien sûr, qui prétendent y voir plus clair que le commun des mortels )..Le Dr Mandrux est donc devenu l’un d’eux et ce journal continue à lui ouvrit ses colonnes . »Quelle misère » , diraient sans doute nos cousins québecois !

    • Apparemment vous me connaissez mal, ne connaissant même pas mon nom. Que diraient nos cousins Québécois ? Apparemment pas la même chose que vous, puisque j’échange beaucoup depuis 6 mois justement avec votre cousin Jacques Pollini chercheur à l’Université McGill de Montréal, il ne pense pas comme vous !

    • Ah encore un pauvre d’esprit qui s’est perdu dans les meandres de sa propre bétise.Des propos qui ne sont que dénigrements d’une infinie bassesse , sans aucun argumentset qui de surcroit n’a absolument lu aucun des posts ( tous argumentés !!!!) .Mais non lui il sait , lui il connait , lui le vrai , le bien , la vérité , lui il l’a .Mais mon dieu sommes nous ignorant , nous avons le prix nobel de la sagesse et du savoir infini , et nous ne le savions pas .
      Oui misère que de dire et d’écrire autant d’inepties sans fondement mais surtout sans argument que la sainte vérité gouvernementale et des appareils qui suivent et répètent à longueur de journée pour faire penser que c’est là LA vérité unique et sans contestation possible .
      retournez , complaisez vous et restez dans vos dogmes .
      vous ne manquerez à personne.

    • Enfin une étude randomisée qui arrive à montrer une efficacité d’un produit sur l’evolution de la maladie versus placebo même un ponte marseillais n’a pas pu le faire avec la chloroquine!!avec tous les moyens a sa disposition donc.affaire a suivre car étude sur 300 cas seulement mais intéressant ,

  5. Peut être que quelqu un l a déjà cité. Un « traitement  » Un peu moins efficace cela dit, Commence a faire ses preuves en Argentine l hiperinmune anti-SARS-CoV-2 (INM005) .
    Les essais sont en deuxième phase. Diminution des intubations de 35% et des entrees en Rea de 25℅.

  6. Bonjour,
    Petite contribution d’un vieux retraité sur l’action antivirale des antibiotiques.
    Dans les années 60/ 70, j’ai été confronté assez fréquemment à des stomatites herpétiques du nourrisson: spectaculaire fièvre en plateau autour de 41, dysphagie totale et éruption aphtoïde plein le bouche. Aucun traitement indiqué, l’étiologie variant selon les auteurs : stomatite aphteuse ou herpétique, selon.
    J’avais un faible pour l’Auréomycine (Chlortétracycline) qui existait en poudre pédiatrique et je l’ai prescrite. En quelques heures, apyrexie et reprise alimentaire.
    Donc un traitement de plus à essayer s’il existait encore.
    PS Je ne risque plus d’être radié par les gauleiters du cnom (en minuscules bien sûr.

  7. Je viens de découvrir ce blog et n’ai pas tout lu. Peut-être ma remarque, qui n’est pas originale, tombe comme un cheveu dans la soupe. Il y a des chiffres qui sont difficilement falsifiables, et dont l’interprétation est relativement simple. Voyez les chiffres de la mortalité globale dans nos différents pays européens et comparez avec les chiffres des 4 ou 5 dernières années. Il n’y a pas toujours surmortalité et si elle existe elle n’est très forte. Conclusion : « tout ça pour si peu ? » Je dénonce un complot sans savoir lequel. Il m’est difficile de croire à la bêtise de nos dirigeants.

    • Beaucoup de vérités, mais un assemblage complotiste. Oui de nombreux labos comme Wuhan manipulent les virus (pour faire avancer les connaissances et trouver des vaccins). Oui nombre de virus peuvent avoir des séquences communes. Oui une fuite accidentelle d’un virus est possible. Oui l’ancien patron de microsoft finance l’OMS et souhaite développer les vaccins notamment l’accès au tiers monde. Oui Pfizzer, comme tous les grands labos finance des recherches et fait du lobbying politique. Maintenant croire que les occidentaux financent la fabrication d’une bio-arme dans un labo chinois ! Quant à la rapidité de mise au point du vaccin par Pfizzer, est-ce de la préparation en amont et le morceau d’un complot, ou le résultat des travaux de Karinka ? https://www.egora.fr/actus-pro/personnalites/62972-denigree-par-ses-pairs-mais-future-prix-nobel-l-incroyable-histoire-de#xtor=EPR-3-2%5BNews_a_la_Une%5D-20201222-%5B_1%5D

    • Une alerte SRAS a été lancée en décembre 2017 et démentie par le gouvernement chinois. Des données tendent à prouver que l’épidémie était déjà en Chine du sud depuis au moins un mois.
      Les grippes 2018 et 2019 se sont accompagnées d’importantes surcharges hospitalières et de symptômes tels que crises cardiaques, hypoxies, toux hémorragiques, diarrhées, détresse respiratoire. On signale aussi quelques épidémies de pneumonies avec des agents pathogènes non identifiés et des épidémies de dengue quasi hors de contrôle. Il est clair que tout ça c’est déjà la covid.
      J’ai pu remonter jusqu’à une épidémie au nord Vietnam en juin 2017. C’est la plus ancienne trace que j’ai pu trouver. Mais des indices me laissent à penser que l’épidémie pourrait avoir son origine au Cambodge. Notamment la mort de deux touristes en 2017 et 2018, décédées d’une maladie respiratoire non identifiée. Toutes ces informations sont trouvables sur le site veille épidémiologique Flutrackers.
      Pour l’origine je penche pour une zoonose transmise par les buffles d’eau. Mais ça reste une hypothèse.

    • Vu la date, mon message est bien passé. Je ne suis pas sûr que Fouché le savait il y a 15 jours.

  8. Docteur Maudrux la protection par le masque et les gels ne presentent ils pas a long terme (donc si cette stratégie du gouvernement durait trop longtemps) le risque d un futur problème immunitaire ? J ai lu quelques articles sur les infections et l immunité. L être humain a besoin pour renforcer ces defenses ,s il veut vivre en société,de se cotoyer d echanger . Qu en pensez vous ?

    • Ce n’est pas parce que nous mettons un masque que nous sommes enfermés dans une bulle stérile. Il n’élimine pas les milliards de germes que vous respirez, mangez, et qui forgent votre immunité naturelle. Par contre si vous êtes porteur du Covid, il réduira de 90% ce que vous envoyez à votre vis à vis. Cela ne va pas plus loin.

      • Merci pour votre réponse docteur. Comment passent les 10℅ restants ? Car d après ce que l on nous dit ce sont les gouttelettes qui transportent le virus, ces gouttelettes peuvent ils passer le masque ?

        • Les gouttelettes sont dans une large gamme de taille.
          Le masque bloque les plus grosses, celles qui vont le loin, quand vous parlez par exemple. Une partie passe par le coté, mais ne va pas dans la direction de votre vis à vis.
          Il ne fait pas bon recevoir une masse de postillons d’un positif qui tousse ou parle.

        • MichelC vous a répondu, une grande partie de ce que vous respirez passe tout autour du masque, pas à travers.

      • bonsoir docteur,

        il semble tout de même que la transmission soit plus manu-portée que aéro-portée. Bien entendu dans le cadre de soins ou de rapports très proches je ne dis pas, mais malheureusement pour moi, j’ai peu de rapport très proche avec des gens que je ne connais pas ou peu. Ainsi si (impératrice) j’étais contaminant (il semble qu’il faille être symptomatique et pas pauci – j’aimais cette petite allitération) il faudrait des contacts très rapprochés pour que je puisse contaminer par aéro-portation (oui je sais). Pour parler science, il semble qu’il faille que la charge virale soit très importante pour avoir une chance de contaminer sans contact, et si vous ne ressentez rien, il semble que la charge virale n’est pas suffisante pour contaminer.

        Les foyers de contaminations semblant être les choses qui se touchent (barre de transports en commun, bouton d’appel…)… De plus pour être efficace le masque nécessite une discipline chirurgicale (pose en ayant les mains stériles, ne plus toucher du tout, retrait puis stérilisation des mains (gel)) , changement régulièrement, évacuation dans des containers risques virus/bactéries), ce qui est tout sauf répandu en population générale (heureusement, nous ne sommes pas tous psychiatriquement atteints).

        La question qui se pose alors est : est-ce que médicalement (et pas politiquement qui est une question complotimse – l’inversion n’est pas une typo, cf cyclimse) le bénéfice de ce diktat est supérieur aux risques psycho-sociaux qu’il induit. Je comprends bien que le masque est un signal qu’il se passe quelque chose et donc peut potentiellement aider à respecter des gestes barrières qu’aucune étude sérieuse n’arrive à montrer que cela sert à quelque chose (la seule étude sérieuse existante étant pour la grippe chez les anciens et les gestes barrières des personnels de soins dans les structures médicalisées : pas d’effets). Ainsi ne peut-on penser que ceux qui ont peur et qui porteraient le masque sans obligation seraient suffisamment nombreux pour envoyer ce signal, sans devoir asservir la population à des mesures que je trouve iniques, assorties (sinon c’est pas drôle) de mesure policières digne de l’occupation allemande des années 40 (et probablement pire) et 135 euros…. Pour nous c’est entre 2 et 4 sorties à 4.

        Pour le dire autrement en quelques mots, quelles preuves scientifiques montrent sans aucun doute (without reasonable doubt) que ces mesures sont des mesures de santé publique et pas des tests d’obéissance à la milgram mais grandeur nature (on dit GN).

        Il y a bien entendu « le cela peut pas faire de mal »… Mais partant de là, le meilleur moyen d’éradiquer le cancer du sein est de faire une double mastectomie à toutes les femmes. ce qui aurait double avantage : le bénéfice médical (plus de cancer du sein), le bénéfice financier (gain sur l’argent du dépistage et du traitement) et cerise sur le gâteau le bénéfice d’égalité, la femme devenant de plus en plus identique à l’homme. ok, je suis très/trop taquin. Mais j’aime bien pousser le bouchon un peu loin pour tester les raisonnements (et un peu troller). il faudrait lire le billet de JADO sur octobre-rose… et le dépistage systématique, mais nous sommes déjà ailleurs.

        ps : cela fait de bien de pouvoir parler avec des personnes qui ont encore un cerveau et avec qui ont peut échanger.

        • Je ne sais pas quelle est la prévalence entre le contact et l’aérien, mais la porte d’entrée est bien aérienne, puisque c’est là qu’on va le chercher. Est-ce qu’il s’envole de nos doigts pour passer dans les narines ? Est-ce qu’il s’envole depuis le bout du nez que l’on a touché avec les doigts ? Est-ce que le masque protégerait pas en filtrant l’air mais en nous empêchant de mettre les doigts à la figure ? Beaucoup de questions, mais pas beaucoup de réponses. Il y a aussi ces médecins français qui mettent des masques et voient des centaines de malades et ne sont pas touchés, et ce médecin belge qui refusait le masque et poursuivi pour avoir contaminé plus de 100 patients. S’il n’était pas malade lui-même (je ne sais plus), c’est que c’est bien le contact, pas le masque.

        • Est-ce que le masque protégerait pas en filtrant l’air mais en nous empêchant de mettre les doigts à la figure ?

          C’est ce que je pense. Tout au plus, je réajuste les lunettes. Je ne me gratte jamais le nez, les yeux ou la bouche, ni le masque. J’utilise le même masque pendant plus d’une semaine, de quoi faire hérisser les cheveux d’un infectiologue, voire de lui faire heurter le plafond 😉
          Par contre en rentrant, je me lave toujours les mains + souvent du gel, j’enlève le masque sans me toucher le nez ou les yeux, et dehors je met du gel HA avant de rentrer dans le magasin lorsqu’il est accessible. J’ai un tube dans la poche au cas ou, je ne lésine pas à l’extérieur.
          Impossible de na pas avoir au contact de quelques virus ou fragments de virus.
          Les 2 voies de contamination sont possibles. Avec le masque, reste la contamination par les mains.

        • Docteur,

          il est dommage que votre argumentation se pose juste sur le cas que j’ai supprimé de la réflexion « Bien entendu dans le cadre de soins ou de rapports très proches je ne dis pas, ».

        • Comment ne pas propager le coronavirus à Noël pour ne pas finir contaminés comme Macron

          Bonjour,
          Comment ne pas propager le coronavirus à Noël pour ne pas finir contaminés comme Macron…

          Les trois principaux facteurs de contamination sont le mélange de personnes (issues de foyers différents), la densité dans un endroit clos et le temps de contact. Être à table représente donc un risque car on cumule les trois.

          (Voir à la fin de ce mail les conseils pour Noël donnés au Figaro le 8 décembre 2020 par Franck Chauvin, président du Haut Conseil de la santé publique, qui a rendu un rapport sur ce sujet au Gouvernement).

          La maladie du chef de l’État, qui n’a pas respecté les règles qu’il nous impose, est un avertissement pour nous tous car si nous l’imitons en ne respectant pas les précautions que nous connaissons tous, nous risquons d’en subir les conséquences, comme lui.

          En effet, si Emmanuel Macron a attrapé le Covid (symptômes apparus mercredi soir 16 décembre et test positif le lendemain), ce n’est pas seulement la faute à la “malchance”, comme il l’a suggéré, mais plutôt parce qu’il a trop souvent enlevé son masque !

          Il n’en portait pas lors du Conseil européen à Bruxelles : le dirigeant slovène, assis masqué à côté de lui, est le seul à avoir depuis été testé positif (Le Canard Enchaîné, 23.12.20, p. 4).

          Cela nous rappelle que pour une efficacité maximale du masque, toutes les personnes en présence doivent être masquées, surtout si elles ouvrent la bouche.

          E Macron a aussi enlevé son masque lors de deux repas de travail à l’Élysée (le mardi 15 décembre, déjeuner avec les présidents de groupes parlementaires et le mercredi 16 décembre, dîner avec 10 dirigeants de sa majorité… Joyeux Noël à tous ses “cas contacts” qui se sont sciemment exonérés des règles connues de tous… et qui feraient mieux de rester isolés le 24/25 décembre pour être certains de ne pas contaminer leurs proches !).

          Il n’est pas le premier, mais il est l’un des plus jeunes dirigeants d’un pays, sinon le plus jeune (43 ans) à avoir attrapé le Covid. La seule différence entre lui et nous, c’est qu’il pourra avoir accès aux stock militaires de chloroquine, et pas nous.

          Mieux vaut garder cela en tête au moment de passer à table pour fêter Noël en famille…

          Bien sincèrement à vous,
          Annie Lobé
          Journaliste scientifique indépendante.

          PS1 : Oui, le masque reste la meilleure protection individuelle et collective contre le Covid-19. Suite sur :
          https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/wp-content/uploads/2020/12/PS1.docx

          PS2 : Pour limiter les risques pendant les fêtes, le Figaro (8 décembre 2020, p. 4) donne les conseils suivants.. Suite sur :
          https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/wp-content/uploads/2020/12/PS2.docx

        • Désolé d’avoir scindé votre texte en 3 avec liens.Trop, trop long, bloquant toute lecture des autres commentaires.

  9. le docteur paul Marik a critiqué les gens d oxford 1 / pour avoir choisi la dexamethasone dans recovery, 2/ pour s etre trompé de dosage (trop faible parait il)
    d apres lui les medecins traitant les infections pulmonaires à l hopital préfèrent de beaucoup la methylprednisolone.

    mais cette « erreur » d oxford a été prise que parole d évangile et les hopitaux du monde entier l ont adopté (dosage erroné compris ) , ce qui a peut être contribué a la mortalité.

    rappelons qu oxford s est aussi « trompé » dans le dosage de l HCQ – en multipliant le dosage par quatre , ils ont involontairement apporte la preuve que plaquenil n est pas aussi toxique que l equipe gilead l affirmait.

    concernant les traitements rappelons la famotidine , qui a eu les honneurs de la maison blanche, en compagnie de la melatonine.

    • j oubliais LA BETADINE en gargarisme ( on se lave bien les mains, pourquoi pas la gorge, qui et un site d attaque du virus )
      ainsi qu un medicament de SANOFI (ils ne s en vantent pas) le bon vieux RHYNOBRONC VIRAL (spray nasal à base de caragenann ) qui protège la muqueuse nasale en formant une sorte de film – à utiliser dans le RER , avant un voyage en train ou un conseil de défense. Sans oublier les lavages du nez avec de l eau salée.

      • Désolé de tenir de tels propos mais en machouillant une gousse d’ail, aucun début de mal de gorge n’a résisté après moins d’une heure.

        • Je pense qu’il faut effectivement revenir aux traitements éprouvés qui dépassent les 3 publications pour parler du traitement du Covid.

  10. Finalement, je suis un Gaulois et fier de l’être.
    En conséquence, j’emmBIPBIPBIPe Macron et ses sbires mafieux.

    • c est bien le probleme:
      1/ pour qu il y ait des publications il y faut un intérêt financier ou académique –
      2/ d où l abandon du zinc et de la vitamine D
      (ca n interesse que les malades, et les malades ne publient pas !)
      3/ – pour que le zinc entre dans les cellules, il faut la presence d un ionophore ( d après dr roger seheult: la quercetine ou l HCQ) – hors de la cellule le zinc n a pas d effet antiviral, parait il .

        • je crois que tout le monde (parmi ceux qui veulent soigner les malades ) est maintenant d accord sur l utilité de l azithromicine et / ou doxicycline –
          ce qui n est pas encore expliqué il me semble, c est le mécanisme d action anti virale (anti réplication) – quelqu un connait il une etude a ce sujet ?

        • Nous communiquons, et c’est ce que j’ai décrit dans le billet sur traitements 1)AZI. C’est par ailleurs son fils qui dirige la thèse pour laquelle j’ai demandé aux prescripteurs d’apporter leurs résultats.

  11. Nous n’en serions pas là si au lieu de servir depuis des années les actionnaires de Bigpharma , y compris donc le vaccinomane effréné Bill Brother , les gouvernements n’avaient pas développer le culte de ce triste sire de Louis Pasteur et avaient apprendre dès l’école primaire la prévention, tout en instruisant les parents sur l’intérêt de l’aromathérapie, de la phytothérapie et autres médecins douces.
    Même face à des plus ou moins jeunes médecins « scientistes » prétentieux dénigrant l’homéopathie.

    • Votre quatrième hypothèse est la plus proche de la réalité.
      Nos sociétés sont mimétiques, on fait si l’autre fait et inversement. Covid a donné lieu à un confinement à Wuhan, les occidentaux se sont dit que si la Chine réagissait de la sorte, c’était donc sérieux. L’Italie a confiné, puis les autres pays ont suivis.
      L’Italie a initié les attestations de sortie, l’Espagne a apporté les première variantes en termes de verbalisations délirantes, le RU vient de condamner à 2 mois de prison un homme qui portait mal son masque, ailleurs des gens ont été tasérisés pour le même motif. Mimétisme.
      Observez que, partant d’Italie, pendant le confinement, est apparu le phénomène qui consiste à applaudir le personnel soignant aux fenêtres. Mimétisme encore.
      Les dirigeants qui ont un moment refusé le confinement ont été traités d’irresponsables puis ont cédé sous la pression médiatique. Agissant par mimétisme.
      Pourtant, pour qui se donne la peine de lire, il est un fait incontestable que le confinement ne sert à rien, les courbes épidémiques des différents pays le démontre. Il est aussi indiqué sur les boîte des masques chirurgicaux qu’ils ne protègent pas : ni des virus, ni des infections, mais par peur et mimétisme les gens le porte.

      Mieux, faites l’expérience suivante : dans un lieu fermé, ne portez pas le masque, au bout de quelques minutes il y a fort à parier que vous remporterez l’adhésion (silencieuse) et que beaucoup l’enlèverons. Mimétisme. Il n’est pas exclu aussi que vous soyez banni du groupe si d’aventure une personne vient à vous désigner et à fédérer contre vous. Mimétisme encore et toujours.

      L’expérience de Milgram qui est le livre de chevet de tous les acteurs du commerce, démontre de façon magistrale ce que j’ai personnellement nommé « un processus de mise en étape ».
      Il est difficile pour un humain, fusse t-il dirigeant d’un pays ou d’une grande entreprise, d’agir (simplement s’exprimer) de façon autonome.
      La pire chose qu’ait à affronter un humain, c’est d’être confronté à lui même, nos dirigeants n’échappent pas à cette vérité. Dans nos sociétés pavloviennes, dans lesquelles l’autonomie est reléguée aux oubliettes, l’étonnant, c’est de constater l’étonnement de certains à des mesures que par ailleurs ils plébiscitent. Par mimétisme…

      • Les Chinois nous ont dit que si l’on ne confinait pas nous aurions des millions de morts. Ils parlaient de 5% de létalité. Bref il y a eu désinformation chinoise relayé sans doute par des agents d’influence au sein des médias.
        Mais il faut savoir que l’épidémie est apparue en Chine en décembre 2017. Il y a eu une alerte SRAS qui a fait paniquer la population de la part du corps médical chinois, alerte démentie par le gouvernement de Pékin qui disait lui que c’était une grippe un peu plus sévère que d’habitude. Info pêchée sur Flutrackers.
        https://flutrackers.com/forum/forum/china-other-health-threats/china-seasonal-flu-tracking/787939-china-%E2%80%8B-flu-epidemic-no-cause-for-sars-panic-january-8-2018

        Si l’on se donne la peine d’éplucher les données de Flutrackers on découvre plein de données suspectes.

      • Votre explication tirée du mimétisme est très interessante.
        Elle démontrerait que si nos dirigeants ont pété les plombs aussi vite, c’est aussi probablement qu’il n’y avait pas grand chose à faire péter …
        On se demande même ce que donnerait cette théorie appliquée à un risque de guerre … ?

        • La guerre implique d’autres participants, c’est un processus en partie exogène, la menace d’une guerre est multifactorielle.
          Le covid force à la mise en oeuvre de processus endogènes.
          Rien, mais tout à voir, visionnez les vidéos. de Pierre Conesa ne serait ce que celle la : https://www.youtube.com/watch?v=luJBZfVWhXM

    • Je comprends tout a fait que la population (dont je fais partie), arrive à ne plus savoir quoi penser de cette affaire. Je reste sur une position logique : il y a des gens qui constatent que ça marche. Il y en a d’autres qui constatent qu’il n’y a pas d’effet. Je prends la moyenne, et quand on n’a rien d’autres, pourquoi ne pas se priver d’un traitement qui peut marcher, même si ce n’est pas à 100% ? Maintenant, quand je vois le comportement et les méthodes douteuses des opposants au traitements, et celles, calmes, des défendeurs, il y a une catégorie qui m’inspire plus confiance que l’autre. La vérité finira par triompher. Ce que vous présentez est sans doute un pas de plus vers celle-ci.

      • l’IHU à sorti une méta analyse sur les études HCK. Si on a aucun lien financier avec gilead ça marche, si on a des liens financiers avec cela ne marche pas.

        Dans le dernier bulletin vidéo, Raoult explique qu’il n’y pas besoin de faire l’étude, il suffit de regarder qui la fait et on peut en donner le résultat.

        https://www.youtube.com/embed/RBEncgypGrU

        Maintenant il n’a pas forcément raison à 100% puisque c’est un homme et que l’on parle de vrais gens de la vraie vie, mais je lui fait confiance pour me soigner sur ce sujet.

    • lors d une reunion de l AMA les delegues de georgie ont demandé a l AMA d enlever sa mise en garde contre l HCQ
      mais cette proposition n a pas ete retenue
      donc l AMA maintient sa position ce qui intimide les medecins volant prescrire HCQ (assurances, tutelles,…)

  12. Le projet de loi n°3714 ne permet plus de nier la déferlante totalitaire si l’on désire s’en tenir à la décence élémentaire.
    Aujourd’hui, tout fonctionnaire qui appliquerait consciencieusement les ordres contraires aux droits fondamentaux de la Constitution qu’il reçoit mettrait ses pas dans ceux d’Adolf Eichmann qui s’appliquait à faire circuler les trains sans se soucier de leur macabre destination. Il s’agirait clairement de complicité de crime contre l’humanité, passible de la peine maximale.
    Tout citoyen continuant de nier l’existence d’un complot totalitaire contre les peuples occidentaux serait l’héritier intellectuel des négationnistes qui nient que le Troisième Reich avait organisé sciemment, volontairement, avec préméditation, et de façon systématique, un abominable génocide à l’échelle européenne.
    Obéir n’est plus une option pour l’homme honnête. Prenons donc tous notre courage par la main, et résistons à ce nazisme 2.0.

    • On a la réponse à la question que presque tous se posent. Mais qui en tiendra compte ? Personne ou presque, car la plupart des gens n’ont pas envie de l’entendre, et c’est inutile d’attendre leurs explications, on les connait déjà. Alors quoi faire ? Rien sinon s’organiser, car à quoi bon vociférer ou gesticuler. A suivre.

      Le mieux pour ne pas être taxé de complotiste, c’est d’aller à la source, de lire, d’écouter, c’est très instructif.

      TINA. Il n’y a tout simplement pas d’alternative.

      – L’une des questions que l’on me pose le plus ces jours-ci est de savoir quand le monde pourra-t-il revenir à la situation en décembre avant la pandémie de coronavirus. Ma réponse est toujours la même: lorsque nous aurons un médicament presque parfait pour traiter le COVID-19, ou lorsque presque toutes les personnes sur la planète auront été vaccinées contre le coronavirus.

      Il est peu probable que le premier se produise de sitôt. Nous aurions besoin d’un traitement miracle efficace à au moins 95% pour arrêter l’épidémie. La plupart des candidats-médicaments à l’heure actuelle sont loin d’être aussi puissants. Ils pourraient sauver beaucoup de vies, mais ils ne sont pas suffisants pour nous ramener à la normale.

      Ce qui nous laisse avec un vaccin.

      L’humanité n’a jamais eu de tâche plus urgente que de créer une large immunité contre le coronavirus. En réalité, si nous voulons revenir à la normale, nous devons mettre au point un vaccin sûr et efficace. Nous devons fabriquer des milliards de doses, nous devons les diffuser dans toutes les régions du monde et nous avons besoin que tout cela se produise le plus rapidement possible.

      Cela semble intimidant, car c’est le cas. Notre fondation est le plus grand bailleur de fonds de vaccins au monde, et cet effort éclipse tout ce sur quoi nous avons jamais travaillé auparavant. Cela exigera un effort mondial de coopération comme le monde n’a jamais vu. Mais je sais que ce sera fait. Il n’y a tout simplement pas d’alternative.

      Voici ce que vous devez savoir sur la course pour créer un vaccin COVID-19.

      What you need to know about the COVID-19 vaccine – By Bill Gates April 30, 2020
      https://www.gatesnotes.com/Health/What-you-need-to-know-about-the-COVID-19-vaccine

  13. Dr Maudrux pouvez vous faire un billet hors série concernant le serment d’Hypocrate svp ?

    personnellement j’en ai assez de la tromperie de ces médecins ou professeurs de médecine qui interviennent dans les médias et qui osent dire froidement au public qu’il n’y a pas de traitements !

    ces paroles sont criminelles, non?

    d’où vient ce diktat ?
    de l’ordre des médecins, de la HAS et du conseil scientifique de Macron !

    donc les patients atteints du covid sont intentionnellement pas soignés!
    entendez par cela qu’il n’y a que le doliprane et dodo !
    les médecins devraient laisser dépérir leurs patients !!

    où est le serment d’Hypocrate ?

    illustration :
    https://youtu.be/h8xWzh9eD3s

  14. Et pour le dépistage, le test PCR ne relève que les Covid ? Comment expliquer la disparition quasi totale des maladies respiratoires et de la grippe ?

    • Grave. J’ai survolé, en gros tous pouvoirs au ministre de la santé, hors contrôle du parlement, y compris celui de police à l’égard des malades ?

      • mesures de mise en quarantaine et de placement à l’isolement à des personnes déjà présentes sur le territoire et qui présenteraient un risque élevé de développer une maladie infectieuse.
        D’autorité, si vous avez 80 ans, direction le Konzentrazion Lager, oups pardon, l’EPHAD avec gardes armés et miradors.
        A 80 ans, on court encore vite malgré l’arthrose, il faut donc abattre ces criminels potentiels. Criminels, puisqu’ils vont causer leur propre décès en cherchant à vivre encore un peu normalement.
        Délire? De la part de l’autorité. Une folie pour la liberté. Et les épidémies de COVID dans les EPHAD? Une illusion?
        Comment savoir si je risque de développer une maladie infectieuse? La porte ouverte à tous les délires totalitaires.
        Véreux doit en bander d’aise.

      • @Gérard Maudrux
        Et pas l’ombre d’une définition, avec des critères précis, de ce qu’est un « état de crise sanitaire ». Enfin, ça trahit ce que nous pressentons tous : ils ont l’intention de nous jouer cette partition pendant très longtemps.

        • Contrepoints vient de me demander de commenter ce texte. Je vais m’y atteler. A la lecture des premières lignes, même réflexion que vous : qui décide quand c’est le moment ? En gros c’est le court-circuit des élus, et la prise de pouvoir des énarques, le ministre à qui on donne les pouvoirs, n’étant qu’un exécutant.

        • Cour-circuiter des élus godillots, alors que des ex-godillots ne remettent pas leur mandat en je, ça change quoi ? Tout çà est largement dû à un sentiment totalement erroné, précisément parfois mortel

          Or on aura beau dire, on aura beau faire « Dès que nous disons le mot « démocratie » pour nommer notre mode de gouvernement qu’il soit américain, allemand ou français, nous mentons. La démocratie ne peut jamais être qu’une idée régulatrice, une belle idée dont nous baptisons promptement des pratiques très diverses. Nous en sommes loin, mais encore faut-il le savoir et le dire »(A.E)

          « Nous sommes victimes d’un abus de mots. Notre système (les « démocraties » occidentales) ne peut s’appeler « démocratique » et le qualifier ainsi est grave, car ceci empêche la réalisation de la vraie démocratie tout en lui volant son nom. » (S-C.K)

          « La démocratie, c’est le nom volé d’une idée violée » (J-P.M).

          La sophocratie, ça n’est pas pour demain

    • Rien de sérieux qui ne soit déjà mis en œuvre actuellement, une telle proposition a pour but essentiel de poser un cadre qui déjudiciarise l’exécutif et évite au chef de l’état de recourir à l’article 16.
      Loi ou pas, rien n’est applicable sans le consentement du peuple. Ce ne sont pas les lois et décrets dont il faut avoir peur, mais de la passivité grandissante dudit peuple envers un exécutif qui n’est plus élu que par défaut.
      « Il faudrait comprendre que le rôle de l’école est d’apprendre aux enfants ce qu’est le monde, et non pas leur inculquer l’art de vivre. » [Hannah Arendt – La crise de la culture].

      • Pourquoi avoir peur de lois qui de toute façon reflètent et prolongent la réalité actuelle ?

        « La langue des Médias » d’Ingrid Riocreux, permet aux moins affutés de décoder le langage des journalistes et des politiques.
        Ces derniers mois sont passés dans le langage des termes qui en disent long sur le renoncement en France. Et des expressions aux actes nous avons accepté de confiner la totalité d’une population, de fermer les commerces, de ruiner un pays, d’anéantir le peu qui reste de lien social, de dresser les générations les unes contres les autres, d’encourager la délation, de fustiger ceux qui refusent de porter un masque (moi), de dire de de ceux qui ne veulent pas être vacciné qu’ils sont des antivaccins (encore moi), de traiter d’irresponsables ceux qui disent que Covid n’est qu’une psychose (toujours moi).
        Ile me semble que Bossuet disait qu’il ne faut pas se plaindre des effets dont ont chéri par ailleurs les causes, non ?

        Accessoirement, les seuls EHPAD sont déjà des camps concentrationnaires, les pensionnaires n’ont plus aucun pouvoir décisionnel, les mesures les plus liberticides ont été prises au motif de leur protection, bien avant Covid.

        De ceci il faut avoir peur, c’est l’opium du peuple, la laisse et la muselière : https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b3476_proposition-resolution Le revenu universel est l’asservissement définitif des populations, le renoncement à la liberté.

    • …et en procédure accélérée, parce qu’aucune loi ne s’adopte plus de façon normale. Et dont on n’oubliera pas d’écrire les décrets d’application,contrairement à d’autres lois.
      Art. L. 3131-10. – Les mesures prescrites en application du présent
      chapitre sont strictement nécessaires et proportionnées aux risques
      sanitaires encourus et appropriées aux circonstances de temps et de lieu. Il
      y est mis fin sans délai lorsqu’elles ne sont plus nécessaires.
      « Sous réserve des obligations résultant du droit international et du
      droit de l’Union européenne, les projets d’actes réglementaires pris sur le
      fondement des dispositions du présent chapitre sont dispensés de toute
      consultation préalable obligatoire prévue par une disposition législative ou
      réglementaire, à l’exception de celles prévues par ce chapitre. »
      Conclusion, le droit français ne s’applique plus, seul le droit international prévaut.
      Leur histoire de gouvernement mondial sataniste, j’y croyais moyen. Mais, là, je sais pas si c’est sataniste, en revanche, c’est selon des lois édictées en dehors de tout contrôle d’aucun citoyen.
      Pour ce qui est du droit à la santé et au droit de chacun sur son corps, je dirais que l’Europe n’a pas plus brillé que l’OMS ni sur la qualité de ses expertises ni sur celle de ses relectures d’articles scientifiques…

      • Cette réserve concernant le droit international et européen s’applique à toutes les lois et décrets depuis longtemps, ce n’est pas une nouveauté, et c’est heureux. Nous sommes souvent bien contents de faire appel à la Cour Européenne de justice ou des droits de l’homme face aux mesures liberticides de nos gouvernants.

  15. Avalanche de plaintes de l’Ordre des Médecins contre Raoult, Perronne et d’autres. Je n’aurais pas cru voir revenir un jour le hideux visage du Pétainisme.

    • S’ils étaient droits dans leurs bottes, ils n’auraient pas besoin de porter plainte. Cela traduirait- il un certaine panique?

    • Ouh la , vous allez loin dans votre commentaire !
      Si beaucoup y pense , comme à la débâcle de 40 ,au point de vue stratégie militaire, je ne m’aventurerai pas à comparer . Seul la généalogie de l’ordre et sa mise en place par le gouvernement de Vichy peut être rapporter.
      Maintenant il y a des femmes et des hommes qui osent s’exprimer dans ce contexte de «guerre » et qui proposent des choix différents ( hérésies non péjoratives) pour contre carrer cette épidémie .
      Qu’on les dénigre , qu’on mette leurs discours sous le boisseau, qu’on les condamne , ils auront assurés leurs idées et leurs convictions. Ils peuvent être fiers non d’une fierté vaniteuse mais d’une fierté d’homme d’honneur .
      Et ça les français en tiendront compte à l’heure des comptes.
      Car la France a été et j’espère le sera encore un des grands pays où l’honneur noble ( homme de pouvoir ou homme de la terre) a toujours permis de se sortir de situations ignobles( qui ne sont pas nobles).

      • L’Ordre a permis de sanctionner des médecins qui soignaient des résistants – une jolie exaction couplée à la loi sur « non assistance en personne en danger » qui imposait au contraire de venir aux secours des occupants blessés. Ce n’est pas aller trop loin, mais mettre le doigt là où ça fait mal.

        • En Avril j’ai envoyé un mail à mon CDOM et à la fin je leur demandais de se faire entendre sur le traitement initial (azithro ) en leur faisant part que si ce n’était pas le cas ,cela pouvait être pris comme non plus assistance à personne en danger. Le président m’a répondu que là, j’allais trop loin !

        • Je suis persuadé que nombre de tribunaux retiendront la notion de non assistance à personne en danger dans le refus systématique de soins.

  16. Je reviens sur l’impact éventuel de la multiplicité des variants (pas seulement le variant « anglais ») du virus sur l’efficacité des vaccins ARN. J’ai lu que les danois avaient décidé de supprimer des millions de visons car ils craignaient que le variant propagé par les visons atteints, ayant des caractéristiques différentes pour la protéine Spike, ne puisse pas être inhibé par les vaccins ARN. La question qui se pose alors est que la composition vaccinale devrait intégrer plusieurs variants et choisissant surtout ceux présentant de grandes différences sur les protéines Spike. Le problème est que les vaccins Pfizer et Moderna ne prennent peut-être en compte que la première version du virus , celle de Wuhan. Qu’en pensez-vous ?

    • Ceux qui veulent faire vacciner ne peuvent dire autre chose que le vaccin est actif sur les variants actuels, sinon vous imaginez ce qui se passe. Je pense que personne n’est sûr de rien. Tout dépend à quel niveau se situe le variant et son importance. Il y a forcément des variants qui ne seront pas couverts par le vaccin. Si ce n’est pas aujourd’hui, c’est demain. J’ai l’impression que cela devient un peu comme la grippe saisonnière.

        • On peut être pour les vaccins – c’est mon cas et j’ai d’excellentes raisons, si ça vous intéresse – et avoir plus que des doutes sur ces vaccins-là, jamais expérimentés sur l’homme et développé avec une célérité douteuse. Un esprit libre ne se range dans aucune catégorie et ne se laisse coller aucune étiquette. Je parierai que j’ai des divergences avec chacun des intervenants de ce blog – et avec son auteur – ce qui ne m’empêche pas de les apprécier tous, à de très rares exceptions près, dont vous ne faites pas partie.

        • Je crois que vous n’avez pas trop compris Herve, qui pense comme vous, il me semble. Je ne l’ai pas pris comme une critique, mais un clin d’oeil.

        • C’est dommage on peut pas mettre des +1 🙂

          Concernant la vaccination, je suis contre l’obligation, et je suis contre la chasse aux sorcières que l’ordre (encore lui) fait aux médecins faisant des dispenses. Cela fait vacciner des gens qui ne devraient pas (vous savez ceux qu’on ne peut pas vacciner et qu’il faut vacciner tout le monde du coup ?). Une amie avec un terrain propice aux effets secondaires a développé une SEP (ou une maladie invalidante du genre) suite au vaccin, on lui a expliqué que de toute façon elle l’aurait eu. Des médecins hein, pas des trolls sur fessebouc ! !

          Personnellement, je n’ai plus confiance et je ne sais pas lorsque je vais voir un médecin s’il me prescrit ce qu’il faudrait faire ou s’il obéit juste à un ordre débile d’un fonctionnaire qui n’a vu aucun patient et qui est largement arrosé par un labo.

        • @Gérard Maudrux et Herve
          J’avais relevé l’ironie, mais j’ai profité de l’occasion pour souligner un point qui va devenir essentiel dans le contexte à venir de la vaccination imposée. D’autre part, j’ai précisé qu’Herve appartient aux 99% d’intervenants de ce blog que j’apprécie. Juste pour étouffer dans l’oeuf un incendie qui n’a pas de raison d’être.

        • @Roubachoff
          on ne va pas polluer le fil avec un long troll sur la vaccination, mais je n’ai plus confiance. La médecine est devenu un produit financier et le financier n’est pas très humaniste.

          Tant que les études ne seront pas en open data (toutes les phases) je ne me vaccinerais pas et ne vaccinerais pas mon entourage (jeunes et vieux). Les labos vivent avec l’argent publics qu’ils ouvrent les données. Et je le pense pour tous les traitements. J’allais oublier : les études doivent être contre placebo vrai, sinon c’est de la triche.

          Et je n’avais pas mal pris l’anti-antivaxxisme 🙂

  17. Témoignage :
    A l’Auchan Kirchberg, j’ai vu un super comité d’accueil : 2 personnes en sortie d’escalator aspergeaient les mains des arrivants. Outre les nombreuses bornes distributrices de gel HA.

    • En Hollande aussi .
      A l entrée de certains grands magasins ils paient des gens pour vérifier à l entrée que les clients se passent les mains au gel hydroalcoolique .. perso cela ne me gêne pas . Quand je leur montre ma propre petite bouteille ils me font confiance .. et je préfère cela aux masques .. avant de rentrer mon code je me passe aussi les mains au gel ..c est une habitude à prendre .. je faisais déjà ça en Inde .. mais pas pour les mêmes raisons !
      De plus apprendre à garder ses distance comme en Suède ou ne pas fréquenter des endroits trop peuplés c est possible ..il faut éduquer puis faire confiance … et non pas verbaliser pour mater !!
      Des horaires de magasins réservés aux personnes fragiles .. c est aussi possible .. mais bon ça c est quand on veut vraiment s occuper et soigner sa population

    • J’ai regardé, 6 000 cas, c’est du lourd, pais aucun résultat pour le moment. Trouvé d’autres études, petites, statistiquement peu fiable, surtout aves des traitements autres comme Plaquénil. Son action anti-inflammatoire peut avoir un effet sur l’orage cytokinique. A suivre, mais rien pour le mettre en avant actuellement.

  18. « Toujours aucun traitement » nous dit le gouvernement et les « autorités sanitaires » de nombreux pays. Pourquoi ce gouvernement et les médias refusent d’admettre qu’il existe des traitements à un stade précoce de cette maladie? Big pharma?

  19. L’huile de foie de morue est riche en vit D et A, disponible en pharmacies en capsules molles chez Arkopharma.
    Les antihistaminiques H2 auraient un effet protecteur contre la covid selon une grosse etude observationelle comparative d’utilisateurs d’antiacides. Mais je lisais hier dans la revue Prescrire que les IPP augmenteraient le risque de covid grave par x1.5. Trump complementait avec de la Famotidine quand il avait la covid.
    Bromhexine et Ambroxol bloqueraient une porte d’entrée dans les cellules differente de l’ HCQ. Les premiers tests sur des malades semblent bien meilleurs que le Remdesivir, avec une bonne reduction de la mortalité.
    Modificateur des secretions bronchiques avec effet antiviral, antiinflammatoire…
    https://bi.tbzmed.ac.ir/Files/Inpress/bi-23240.pdf
    https://clinowl.com/effect-of-bromhexine-on-clinical-outcomes-and-mortality-in-covid-19-patients-a-randomized-clinical-trial/
    https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.09.13.295691v1.full
    Parmis les bioflavonoides, L’EGCG (extrait de thé vert) et la Quercetine auraient des propriétés antivirales, antiinflamatoires et l’EGCG, à associer à la vit C potentialiserait l’effet des antibiotiques. L’EGCG et la Berberine (au lieu de bismuth) en complements d’un traitement m’ont aidé à eradiquer en deuxieme ligne l’Helicobacter.
    Que prend le president ?

    • L’huile de foie de morue est aussi utilisée dans les pays très au nord avec des mois sans soleil comme ‘anti-dépresseur’

  20. Grâce à votre action d’information et de vulgarisation, Docteur Maudrux, la liste des traitements possibles de la covid19 s’allonge et, je l’espère, se diffuse dans l’espace public. Il devient de plus en plus difficile, voire même ridicule, de s’accrocher à la doctrine officielle, selon laquelle il n’existe aucun traitement.
    Il faudrait maintenant qu’un groupe de chercheurs et de praticiens indépendants lance une revue systématique sur le sujet du traitement, ce qui serait parfaitement justifié par l’expérience et les données accumulées depuis dix mois.
    Il serait curieux de voir si ceux qui tentent de contrôler et de museler le monde médical ont le culot ou l’inconscience de s’y opposer.

    • Action équivalente au Tocilizumab. Une seule étude de 32 cas. J’ai cité les plus connus, pour ne pas se noyer dans 36 produits. J’ai quand même ajouté.

  21. Je viens d’apprendre une nouvelle renversante :

    « D’après le SML, qui en a eu la confirmation au ministère, un décret devrait acter dans les jours prochains l’instauration d’une consultation de prévention du Covid. Cette consultation de prévention visera les à “expliquer aux personnes les plus vulnérables comment se protéger du Covid”, précise le Dr Philippe Vermesch, président du SML, à Egora. Le principe a été acté lundi soir avec le directeur général de la Cnam, mais il restait à s’entendre sur le tarif. Nous avons eu confirmation hier soir par le ministère : 40 euros , informe le syndicaliste. Le texte réglementaire devrait sortir dans les jours prochains. avec une nouvelle dynamique de rémunération, toujours à l’acte, mais à haute valeur ajoutée pour les médecins”,

    Donc haute valeur ajoutée : restez chez vous, prenez du doliprane si vous allez pas bien, masquez vous tout le temps et enfermez mamy dans la cuisine. »

    je suis paré pour faire une VAE médecin.

    • La haute valeur ajoutée sera plutôt ;  » faites vous vacciner » .
      40 euros pour faire la promo de Pfizer …

      • je peux l’intégrer dans ma VAE, sans soucis…
        ensuite, pour les consultations de tous les jours : examens dans tous les sens (quelques acronymes à apprendre) et direction les spécialistes. sérieux… 3 mois de taff et je deviens le médecin 3.0

        25 euros la consult de 15 minutes. une sorte de milliardisation.

  22. Eh oui! ils avaient même osé nous proposer le Largactil. Mais l’idée de la camisole chimique n’a pas pris. Trop gros, trop tôt. Ce n’est pas grave, les mondialistes ont d’autres cordes à leur arc pour vous rendre demeurés: la télévision, le chômage, la ruine, les vaccins répétitifs, les injonctions paradoxales, les enfermements, les masques dès l’enfance ou pendant l’accouchement… voire la 5G du futur et les nanoparticules?

  23. Il y en a plein d’autres:
    fluvoxamine : extrêmement prometteur: 100% de guérison dans un essai américain en précoce, mécanisme proche du largactil probablement.
    Bromhexine testé en combinaison avec HCQ en Iran (très efficace ds l’essai d’Ansarin) ou spironolactone en Russie, avec grand succès. Bromhexine inhibe TMPRSS2 alors que HCQ ou Spironolactone inhibent ACE2. Les 2 portes d’entrée du virus se retrouvent ainsi bloquées.
    Nitazoxanide, antiviral, essai positif au Brésil.
    nebulized interferon
    daclatasvir-sofosbuvir (testé en Iran)
    favipiravir (traitement précoce au Japon)
    REGN-COV2 : traitement précoce de Trump
    Tocilizumab (marche que pour les cas critiques, essai REMAP)

  24. Il est intéressant de revenir en 2009 à l’arrivée du nouveau vaccin et son accueil dans le monde.
     » Climat de méfiance dans plusieurs pays »
    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/450991/vaccination-monde-mefiance
    La campagne de vaccination contre le virus H1N1 qui débute un peu partout sur la planète est accueillie avec réticence au Uk, comme dans plusieurs pays européens et aux Usa.

    Article de 20 minutes sur l’efficacité de l’Ivermectine : Fake off…

    https://www.20minutes.fr/societe/2935679-20201219-coronavirus-non-ivermectine-medicament-tres-efficace-contre-maladie

  25. Un nommé Alexander Kagansky est « tombé » de la fenêtre de son 14ème étage et a été poignardé. Ce Kagansky travaillait sur le vaccin covid. Qu’a-t-il dit ou fait? Je ne sais pas du tout. Et n’importe qui peut se faire trucider sans qu’il y ait aucun rapport avec un élément donné de sa vie. Mais il y a beaucoup de menaces de mort, tout de même, et des vrais morts, ces derniers temps. Cet Alexander, à l’écouter, là, ne me semble pas faire partie de ceux qui se tournent vers les tradimédecins pour les piller mais plutôt pour créer du lien. Les pilleurs n’ont pas le même vocabulaire. https://www.tracesdreams.com/alexander-kagansky/. Je pense que peut-être c’était un vrai médecin, et non un khmer blanc de la médecine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.