320

Ivermectine : vers une autorisation.

De plus en plus d’informations, mais aussi de désinformations à propos de l’Ivermectine, mais comme on dit, il n’y a pas de fumée sans feu. S’il y a désinformation, c’est que l’information dérange. Les informations, viennent de l’étranger, la désinformation est beaucoup française, pays qui dénigre tout par principe, avant de réfléchir.

INFORMATIONS (étrangères)

Dernière en date : le NIH, National Institute of Health, aux Etats Unis, viendrait d’autoriser les médecins à prescrire plus librement l’Ivermectine. 

On est malheureusement dans le demi-fake. La lecture de la « décision » du NIH est différente : le NIH a simplement dit ; « c’est intéressant, il y a des résultats positifs, mais nous continuerons à examiner d’autres essais au fur et à mesure de leur publication avant de nous prononcer définitivement en faveur d’une recommandation ».  C’est une avancée, mais pas encore une victoire, car avant c’était non, alors que maintenant c’est pourquoi pas ? Contrairement aux journaux français, le NIH n’a jamais dit que c’était inefficace, au contraire, il constate les résultats, mais « ne peut pas tirer de conclusions définitives » avant d’autres études. Cela autorise toutefois les médecins à prescrire sous leur responsabilité, sur la foi d’études préliminaires à renforcer.

Les méta-analyses actuelles des études sur l’ivermectine dans le monde entier montrent des avantages indiscutables contre le SRAS-CoV-2.  Le manuscrit rédigé par la FLCCC a été accepté pour publication, après un rigoureux examen par les pairs, et sera publié dans les deux prochaines semaines. Peut être consulté ici en avant-première

Ce document faisant 30 pages, pour faire plus court, ci-dessous le résumé de la dernière mise à jour de ivmmeta.com

32 études, 218 auteurs, 10 033 patients, dont 14 randomisées et contrôlées, signées par 105 auteurs, portant sur 2 235 patients. Que rajouter d’autre pour vaincre la mauvaise foi des détracteurs ?

Si, on peut en rajouter une couche, pour les aveugles et les sourds, et qui n’est pas dans ce tableau : la FLCCC et Hill pour l’OMS ont relevé une mortalité divisée par 5 sous Ivermectine. Si vous avez ci-dessus le résultat des travaux de Kory et Marik, je rappelle que Hill a travaillé de l’autre côté de l’Atlantique, à la demande de l’OMS (via UNITAID), des infos sur son travail ici (traduit), son diaporama est là.

Je mettrai une petite cerise sur le gâteau de l’Ivermectine, une étude faite en Argentine, que j’ai déjà cité plusieurs fois. 1200 soignants au contact de malades Covid, traités en préventif dans 4 hôpitaux différents. 800 ont reçu de l’Ivermectine, 400 n’ont rien reçu. Dans le groupe sans, après 2 mois et demi, 237 ont été contaminés, soit 58%, dans le groupe traité, ZERO cas. 800 à 0, j’aimerai bien voir des statisticiens montrer que cet échantillon est trop faible et le résultat statistiquement non significatif pour prouver l’inefficacité de l’Ivermectine.

Les opposants, ceux qui refusent de regarder le dossier ou d’autoriser n’ont qu’un argument, toujours le même. Cet argument n’est pas « sans effet », ou « dangereux », mais « statistiquement non significatif ». On ne soigne plus des malades, mais des chiffres ! Et 60 études, qui disent toutes la même chose, même si chacune est « statistiquement non significative », le total, n’est-il pas significatif ? Un peu de bon sens ne ferait pas de mal. Leur attitude est à l’opposé de celle qui a prévalu pour le Remdesivir, ce qui peut faire penser que le problème est ailleurs : des lobbies politiques et scientifiques qui ne veulent pas perdre la face, et des lobbies pharmaceutiques. 

VERS UNE RTU

Forts de toutes ces études concordantes faites à l’étranger, d’une constatation en France dans une Ehpad, nous avons fait une demande de RTU, Recommandation Temporaire d’Utilisation, afin de faciliter la prescription d’Ivermectine, et plus, de la recommander.

Cette RTU ne peut être délivrée que par l’ANSM, Agence Nationale, de Sécurité du Médicament. Nous ne pouvons saisir directement l’ANSM, mais tout ce que nous demandons qu’elle soit saisie, que le dossier soit étudié, qu’il y ait une réponse motivée, qu’elle soit positive ou négative. Je passerai sur toutes les difficultés administratives subies, à commencer par les absences de réponses de l’ANSM et du Ministre à notre demande (courriers en décembre), et un premier refus de demande en référé du Tribunal Administratif de Paris, déjà évoqué ici

L’ANSM a refusé cette RTU au Professeur Raoult pour l’Hydroxychloroquine. Refus motivé dans la lettre ci-jointe. Il y a 2 griefs motivant le refus : 

1) Des études internationales hétérogènes. Ivermectine : pas d’hétérogénéité, toutes concordent, résultats spectaculaires en préventif (Argentine, Ehpad France), et efficace à tous les stades.

2) Bénéfice/risque insuffisants en raison des risques cardiaques. Ivermectine : bénin, reconnu par une déclaration de l’OMS, de plus une étude à 10 fois la dose n’a pas posé de problèmes.

Conclusion : Fort de cette lettre, l’Ivermectine répond largement à TOUS les critères (consultables aussi sur le site ANSM) pour obtenir cette RTU. Ne pas l’attribuer serait un scandale sans nom. Le ministre, informé du dossier et l’ayant reçu, peut et doit saisir cette instance. Ne pas le faire est condamnable car entraîne une perte de chance pour les Français atteints par le Sars-Cov-2. Qu’est que cela lui coûte de demander comme nous que ce dossier soit étudié par l’instance compétente ?

Rappelons aussi les propos du Pr Lina devant la Commission d’enquête sénatoriale, le Remdesivir ayant été accepté « pour éviter une perte de chance pour les malades ». Nous aimerions bien que ce même principe soit appliqué pour tous.

Il serait dommage que la France, incapable ou refusant de se faire son opinion, attende la position de la FDA ou de l’OMS pour se faire une opinion. Il n’y a plus d’autorité compétente en France ? On finira derniers partout ?

Voici le Référé liberté au Conseil d’Etat. Merci à Me Teissedre pour son travail et sa pugnacité face à l’adversité. 

DESINFORMATIONS (françaises)

L’Ivermectine monte, et cela dérange (qui ?), il faut d’urgence la démolir ! Quelques éléments pour vous permettre de décrypter ces articles et ceux à venir :

La méthode est souvent la même : on part d’une étude, qui donne des résultats positifs, on ne parle pas de ces résultats, mais on extrait une déclaration prudente des auteurs qui vient dans beaucoup de conclusions, signalant qu’il faudrait plus de cas pour être significatif.

Le dernier article, siglé « AFP », repris par nombre de journaux, est un monument à la gloire de la manipulation. En introduction du réquisitoire : « pas de preuves scientifiques suffisamment solides. » On cache les résultats positifs, par un « pas suffisamment solide », en gras, ce qui ne démontre en rien le contraire.  Plus loin, on nous sort Bolsonaro : il s’est trompé sur HCQ, donc il se trompe sur IVR, belle démonstration pour prouver l’inefficacité de l’Ivermectine ! Manque plus que Trump pour établir cette vérité scientifique. 

Plus loin encore, l’évocation d’un article de Nature n’est en rien une démonstration de l’inefficacité. Et encore plus loin, ce site défend l’Ivermectine, « mais c’est un site qui promeut des thérapies naturelles », donc pas fiable ! Que de beaux arguments d’inefficacité !

Tout l’article est comme cela, et peut être démonté ligne par ligne. Ici ce sont « des essais et études de faible qualité qui ne permettent pas de conclure » en omettant de dire que ces résultats sont positifs, là c’est  «résultats difficilement interprétables ne permettant pas de tirer des conclusions », ici encore « niveau de preuve très bas », toujours en omettant l’orientation constante, convergente de ces études : l’amélioration des patients. Ils ne contestent pas les résultats de Hill, mais les ignorent car « ne devaient pas être rendus publics », et comme Hill dit, toujours par prudence qu’il faudrait plus d’essais cliniques, ils en concluent que cela ne marche pas !

Comme beaucoup d’articles, ils critiquent l’étude in vitro qui a conduit à utiliser l’Ivermectine chez l’homme. Il est toujours facile, et trop facile de critiquer ce genre d’étude : critique des cellules hôtes, de la température, de la concentration, etc. Je rappelle que cette étude a ouvert la voie aux essais in vivo, et c’est ces essais et ces seuls essais qu’il faut voir maintenant et ranger cette étude dans le placard des ancêtres. Désolé, on ne traite pas des boîtes de Pétri mais des humains, et voyons ce que cela donne chez ces humains au lieu de détourner l’attention. Rappelons que c’est en faisant une erreur sur la durée de chauffe in vitro, que cela a débouché sur un traitement antibiotique pour l’ulcère d’estomac, qui a valu un prix Nobel à Marshall et Warren !

Ils citent aussi un article publié  par la Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique dont une moitié concerne l’étude in vitro, et l’autre joue sur les mots : « La plupart des études cliniques publiées récemment sur le sujet sont peu concluantes», peu ne veut pas dire pas, et « résultats difficilement interprétables et ne permettant pas de tirer des conclusions », sans dire ce que ce sont des résultats positifs, tout en concluant que c’est négatif, ce qui est un mensonge.

L’article renvoie la méta-analyse du site Meta Evidence de l’Université et du CHU de Lyon, qui ne regarde pas les résultats, mais critique la méthodologie. Je cite les commentaires de la plus mal notée : 

« Suggère une augmentation de 89 % de l’amélioration clinique, amélioration clinique (analyse du délai avant l’événement uniquement) (EP) mais avec un faible degré de certitude en raison du risque élevé de biais

Suggère une augmentation de 93 % de l’amélioration clinique (7 jours) (EP) mais avec un faible degré de certitude en raison du risque élevé de biais

Suggère une diminution de 56 % de la détérioration clinique, mais avec un faible degré de certitude en raison du risque élevé de biais »

Comme chaque fois, « cela ne permet pas d’affirmer avec certitude l’efficacité », mais cela permet aux auteurs d’affirmer, encore un mensonge, que cela ne marche pas ! De qui se moque-t-on en écrivant ainsi ? 60 études qui vont dans le même sens, « sans certitude », zéro étude qui va dans l’autre sens ne les interpelle pas ? 

J’en profite au passage pour signaler que ce site prône encore l’efficacité du Remdesivir : une étude « bien faite » (j’ai des doutes) ne conduit pas à une efficacité !
J’ai été un des premiers à parler de l’Ivermectine, cela fait 10 mois, avec nombre de billets, donnant toutes les sources que chacun puisse vérifier. Quel travail, quelle intuition m’a poussé à y croire et le faire ? En fait je n’ai rien fait, sinon faire confiance. Confiance à un confrère que je ne connaissais pas, qui prescrivait, et qui m’a raconté ses résultats, qui se confirment partout petit à petit. Cette confiance dans les traitants, les écouter, c’est ce qu’on ne sait pas faire en France, pire, ce qu’on ne veut pas faire. Ais-je tort de faire confiance aux soignants ?

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

320 Commentaires

  1. L’ivermectine dérange, en effet.
    Sur les rééseaux sociaux, il y a des « vulgarisateurs scientifiques » qui s’acharnent à dire « ça ne marche pas » voire « c’est dangereux », en s’appuyant notamment sur le site metaevidence.org.
    Ce site pose décidément des problèmes : si on y tape « ivermectin » et « Covid-19 », on voit apparaître quelques études (mais pas toutes celles qui ont été menées, loin de là). Et parmi elles, 2 sont affublées d’un rectangle rouge « safety concern ». Si on veut en savoir plus sur les « problèmes de sécurité » qui seraient liés à l’ivermectine, metaevidence ne donne aucune explication, et il faut se reporter aux études elles-mêmes.
    Et on découvre alors que metaevidence induit en erreur :
    – l’une des études testait en fait une bithérapie ivm+doxycycline, et elle signale 2 effets indésirables graves parmi les patients enrôlés : deux cas d’œsophagite erosive… qui sont des effets secondaires répertoriés de la doxycycline, mais pas de l’ivermectine.
    – l’autre étude est un travail d’analyse statistique de bases de données hospitalières, qui s’intéresse à plusieurs traitements. Et les auteurs reconnaissent qu’ils ne comprennent pas leurs résultats sur l’ivermectine, et soupçonnent un paramétrage insatisfaisant de leur modèle statistique.
    Rien, dans ces deux études, n’incrimine donc l’ivermectine.
    Cela n’empêche pas metaevidence de lui mettre deux cartons rouges.

  2. Voici que les mérdias s’emparent d’un nouveau médicament « miracle » : la colchicine dont notre hôte a déja parlé ici, ou celui au nom imprononçable vanté par l’institut Pasteur. Depuis 9 mois, outre l’HCQ, les antibiotiques, associés ou non au zinc, vitamine D et zinc en prophillaxie, artémisia, et bien sur Ivermectine sont essayés avec succès, sauf en France. Silence radio et TV sur tous ces possibles traitements ou interdiction d’utilisation par le gouvernement. Aucune de toutes ces personnes ne s’intéressent aux publications, recherches, essais, effectués de par le monde ?
    Que les labos ne soient pas intéressés par une molécule connue et peu chère, soit, mais l’hopital public, gorgés de milliards dépensés à tout va, ne pourrait-il pas engager des essais sur ces médicaments prometteurs, qui ne couteraient pas cher, plutot que de détruire l’économie et les entreprises, à la veille d’un 3eme confinement, et au profit de vaccins au prix et efficacités inconnues, dont la 2eme dose est différée, rendant l’immunité aléatoire, et inutiles semble-t-il contre les mutants. Bref c’est encore et toujours la pétaudière sanitaire complète, avec des médecins interdits de soigner, des chercheurs interdits de chercher, des « médecins » de plateaux télé aux multiples conflits d’intéret, et un ministère de la santé incapable de lire une étude scientifique, ou de commander des seringues et respirateurs adaptés. Quand va-t-on se réveiller ?

    • On se réveillera quand l’opinion publique comprendra que le dogme « Il n’y a pas de traitement » n’est rien d’autre que le moyen d’imposer à une large population un « vaccin » très profitable avec la complicité volontaire de dirigeants corrompus ou la complicité involontaire de dirigeants incompétents ou veules devant Big Pharma.
      Jusqu’à maintenant je me suis gardé de tenir des propos aussi directs pour ne pas paraître « complotiste » et perdre de la crédibilité, mais après 1 an le doute n’est plus possible.
      Par ma profession je suis plus proche de l’industrie que de la médecine et j’ai en tête notamment l’affaire Alstom qui a pour trame de fond la vente de la branche « turbines » à General Electric par un gouvernement incapable de défendre les intérêts de la France avec la complicité achetée de certaines autres parties prenantes, le tout dans le silence des media.
      En parler ici en détail serait hors sujet et n’intéresserait sans doute pas grand monde.
      Juste pour mémoire : dans cette affaire les USA ont mis leur arsenal juridique au service de leurs intérêts commerciaux – une pratique bien rôdée – pour obliger la France à vendre la branche « turbines » d’Alstom à General Electric.
      A cette occasion le gouvernement français de l’époque s’est montré veule et incapable de défendre les intérêts économiques et les intérêts souverains de la France.
      Ca a eu 2 conséquences :
      1. une perte de souveraineté de la France : les bâtiments (terme technique utilisé pour désigner les navires de guerre, on ne parle pas d’architecture) de la Marine Nationale sont propulsés par des turbines General Electric (ex Alstom), et donc en vendant Alstom aux USA le gouvernement a mis une partie de la stratégie militaire de la France entre les mains des USA : ils sont nos alliés mais ils peuvent du jour au lendemain arrêter la fourniture de pièces pour l’entretien de ces turbines et notre marine se retrouverait immobilisée dans sa rade (que se passera-t-il si les USA entrent en guerre et si la France refuse de les suivre, comme Chirac l’avait fait ?)
      2. la branche « turbines » était très rentable pour le groupe Alstom et c’est elle qui maintenait à flot la branche ferroviaire ; la vente de l’une a provoqué la faillite de l’autre, avec toutes les conséquences sociales dont les media ont largement parlé en évoquant notamment la concurrence allemande dans le domaine ferroviaire ; en revanche les media – et, plus curieusement, les syndicats – ont gardé un silence assourdissant à propos de la cause réelle et sous-jacente de cette faillite industrielle.

      • entierement d’accord avec vous sur Alstom, bien que ne soit pas le sujet ici. Sans doute le gouvernement de l’époque avait un conseil scientifique chargé de l’éclairer sur l’indépendance militaire et électrique de la France.

      • En réponse à J.ZED. Eh bien cher lecteur, je suis tout aussi bien informé que vous et ma grande désolation est de constater qu’un trop grand nombre de nos concitoyens sont devenus des ignorants, guidés par les seuls médias TV poubelle qu’ils regardent au quotidien. Cette affaire Alstom, dont j’ai souvent parlé autour de moi m’a permis de constater O combien elle est ignorée même par nombre d’intellectuels que je fréquente ! Macron est un félon et un traître à la Nation pour avoir permis la vente de ce fleuron français à des ricains qui n’hésiteront pas à nous le faire payer cher si nos politiques ne les suivent pas dans leurs décisions futures. Qu’il est loin le temps du grand Général, vrai homme d’état au service de la France !

  3. En complément à mon post d’hier, l’étude clinique s’appelle PRINCIPLE.
    Plus d’infos ici :
    https://trialsitenews.com/oxfords-principle-trial-bringing-ivermectin-directly-into-the-developed-world-in-the-battle-against-covid-19-2/
    Le FLCCC opposé à la méthodologie prévue par Oxford. Un groupe contrôle placebo est prévu et non un groupe Standard Of Care. Pour le FLCCC il existe déjà aujourd’hui de nombreuses études contrôlées montrant l’efficacité de l’ivermectine.
    En espérant n’avoir pas fait d’erreur ou de contre sens dans ma lecture des documents.
    Est-ce que les américains vont pouvoir infléchir les décisions anglaises ?
    Bien cordialement.

    • Bonjour,
      Medincell a dit ceci, que vous avez certainement enregistré :
      IVERMECTINE __Malgré les vaccins, un traitement utile
      Mais dans un contexte sanitaire où tout semble reposer sur les vaccins, quelle pourrait être la place de l’ivermectine ? À cette question, le président du directoire de MedinCell ne manque pas d’arguments :
      « Concernant les vaccins, il y a encore beaucoup d’incertitudes, que ce soit sur les formes variantes du SARS-CoV-2 qui sont en train d’apparaître, et même sur la logistique de production des vaccins. Reste également le problème des personnes qui ne veulent pas ou ne peuvent pas être vaccinées.
      Par exemple, chez certaines personnes âgées, qui appartiennent à la catégorie la plus à risque, on observe une immunosénescence qui entrave souvent l’efficacité des vaccins. Dans ce contexte, un médicament comme l’ivermectine a toute sa place, si elle s’avère aussi efficace que les premières études semblent le montrer. »
      Ne reste ainsi plus qu’à attendre les résultats cliniques. Si l’ivermectine fait beaucoup parler d’elle, son efficacité clinique est encore à démontrer contre le Covid-19 . MedinCell espère sans doute que l’ivermectine réponde aux attentes et ne connaisse pas le même sort que l’hydroxychloroquine.
      Pour les patients très agés, fragiles, ce serait sans doute leur meilleur service que de les vacciner ??

      • Medincell essaie de mettre au point une forme retard de l’ivermectine, formulation pas spécialement utile mais l’innovation est le seul moyen qu’ont les labos de gagner de l’argent. Ils suivent la voie normale d’essais etc…donc retard. Je préfère prendre quatre comprimés en une prise maintenant que d’attendre qu’il y ait un seul comprimé. Ceci dit, cela me rappelle les anecdotes des femmes qui se partageaient la plaquette de pilules pour faire des économies…si des personnes économisent les comprimés, soit il n’y a pas d’efficacité soit ils prouveront qu’on peut diminuer les doses !!! L’Inde a diminué les doses me semble-t-il …0,2 my/kg au lieu de 0,3 .

        • Bonjour,
          Medincell a développé la technologie BEPO®, permettant une libération continue en sous cutanée de médicaments. Ils souhaiteraient ainsi développer un traitement prophylactique contre le virus, en utilisant cette technique.
          Début janvier, Teva et MedinCell ont annoncét des résultats positifs pour l’essai de Phase 3
          visant à l’approbation d’un traitement injectable sous-cutanée à libération prolongée
          de Rispéridone pour les patients atteints de schizophrénie.
          Bien cordialement.

  4. Bonjour,
    Pour lundi au Conseil d’Etat, une information de plus intéressante relayée par Dr Andrew Hill :
    https://www.thetimes.co.uk/article/trial-for-covid-wonder-drug-that-could-save-thousands-of-lives-99jc07v2s
    L’ivermectine va enfin être évaluée au Royaume Uni à travers un large essai clinique, cet essai sera coordonné par l’Université d’Oxford.
    L’article n’est pas accessible.
    Espérons éviter les dosages à la Recovery pour l’HCQ …
    Bonne chance pour lundi !
    Bien cordialement.

    • Hill est convaincu, sa rédaction du rapport pour l’OMS est un cas d’école que je décrirai. Ecrire dans un rapport oui, mais pas suffisant, et le jour même dire au Financial Times, « c’est fantastique, cela va arriver, achetez, il va y avoir pénurie, mortalité réduite de 75% », montre bien la manipulation politique de ces études, vu la discordance entre l’opinion du rapporteur, et la publication.

      • J’ai l’impression que Andrew Hill est convaincu mais qu’il ne veut pas bousculer les décideurs. Il a mis beaucoup de conditionnel (« Ivermectin should be validated in larger, appropriately controlled randomized trials before the results are sufficient for review by regulatory authorities. ») dans sa méta-analyse, peut-être pour qu’elle ait plus de chance de passer le peer-reviewing? En tous cas, il semble effectivement y avoir une sorte de double discours « diplomatique » de sa part.
        La FLCCC est plus dans le combat (depuis 2 mois !).
        Tess Lawrie, auteure d’une méta-analyse que l’on peut trouver ici: https://www.e-bmc.co.uk/ est en train d’écrire une Cochrane review avec d’autres chercheurs qui devrait être relue par les pairs, peut-être que ça donnera également un coup de pouce dans le bon sens.
        Ces 3 actions + les résultats d’essais en cours + les études épidémiologiques de Chamie + Les retours d’expériences positifs de médecins qui débordent si on veut bien chercher. Espérons qu’à un moment donné les décideurs se réveilleront…

        • C’est un cas d’école. Une étude positive, un rapporteur enthousiaste, et un rapport rédigé sous contraintes politiques qui ne dit pas la vérité, enfin un rapporteur qui se presse d’aller dire à la presse ce qu’il en pense, de manière ambiguë et contradictoire avec le rapport.
          Nous aurons la même chose avec l’ANSM, si elle est positive, elle ne le dira jamais dans le rapport, en raison des conséquences mondiales de la prise de position d’un pays. Tous préfèrent que ce soit un autre qui avance le premier, et en attendant on compte les morts.

  5. De tout coeur avec vous, Dr Maudrux.
    J’espère que vous réussierez à entre-ouvrir la porte (de sortie) et que les médecins retrouveront leur liberté de prescrire (au moins ceux qui ont l’intention de s’en servir)

  6. Merci pour toutes ces informations « éclairées ». Il est rassurant de pouvoir encore espérer en certaines bonne volontés médicales pour pouvoir se faire soigner. Merci de nous redonner l’espoir en un monde moins corrompu par l’appât du gain. Merci Docteur

  7. L’OMS confirme s’intéresser de prêt à l’ivermectine et a chargé un groupe d’experts d’évaluer les preuves disponibles « We are closely following the research on Ivermectin, which has shown promising results in some trials.»
    https://www.iol.co.za/news/south-africa/western-cape/who-to-probe-use-of-ivermectin-for-covid-19-treatment-after-promising-results-in-trials-44e478f7-0de3-493a-ab85-2ff695b9fbed
    Il est probable, à mon avis, qu’on s’achemine vers une approbation de l’Ivermectine par l’OMS pour traiter la Covid-19. Reste à savoir combien de temps encore il faudra attendre pour avoir cette approbation.

  8. Il me semble que le Pérou a distribué massivement l’ivermectine.
    Cependant le nombre de morts est stable voire en légère croissance.
    Ne devrait on pas voir l’épidémie se tasser dans ce pays ?
    Par contre en Inde le résultat parait spectaculaire.

    • Bonjour

      pourriez vous joindre des liens concernant votre propos? D’avance remerciements.
      J’ai écouté l’IHU de Marseille, il semblerait selon leurs dires qu’il y a un effet de l’ivermectine, mais que ce n’est pas la panacée.
      Ne serait-ce pas plus efficace dès les premiers symptomes avant hospitalisation?
      Que pense le docteur Maudrux de l’analyse de l’IHU? n’y a t-il pas aussi un problème de dose lors de la prescription? Quelle est la bonne dose?
      J’espère que le conseil d’état donnera raison aux requêteurs, mais je ne me fais pas trop d’illusion.

      • Merci André d’avoir posé la bonne question. Pour de l’IVERMECTINE 3mg quel est le nombre de cachets à préconiser dès les premiers symptômes ? 1 cachet par 15kgs en une seule prise ou non ? Merci pour votre réponse Docteur

        • Une seule prise. A renouveler après 4 jours. (de 2 à 5 jours selon les prescripteurs). Associer à AZI, 2 cprs le premier jour, puis 1/jour/ 1 semaine. Pour 60kg, cela fait 4 cachets en 1 prise, pour 75kg, 5 cachets. Surdosage sans risque.

    • Perou et Bolivie surtout font face à une seconde vague sévère. La mortalité y est très inférieure à celle de la première vague. Au Mexique, un seul Etat a autorisé, le Chiapas et la courbe donnée pour chaque région est significative, la mortalité y est est 4 à 5 fois inférieure à celle des autres régions. Autre beau résultat du traitement : République Dominicaine, comparez la différence de mortalité des 2 vagues. Et si on compare la France avec ces pays, première vague 30 000 morts, seconde 45 000, alors que ces pays divisent par deux en essayant des traitements.

      • ceux qui sont contre tout ce qui n’est pas vacin et tout traitement précoce pourraient s’engouffrer dans la brèche.

        • à Jean D.
          Il n’y a pas de brèche, selon moi. Un peu comme on n’a pas à imposer de Ne Pas Se Faire Vacciner, on n’a pas à  »imposer » l’Ivermetine ou autre et je le redis je suis pas médecin du tout. Du coup, le constat c’est qu’il y a des oppositions, des débats enflammés, des controverses scientifiques, etc…
          Du coup Bis, moi j’ai pas les moyens de savoir si c’est une super idée, je crois vos analyses sans soucis, mais je me dis que pour les ultra-sceptiques, ça restera compliqué.

          Pour moi il faut demander un financement d’essai indépendant en France (validé par le collectif de médecins libres). Au stade de polarisation où ça en est c’est peut être la seule attitude possible selon moi et ça n’engage que moi 😉 (bien sûr la RTU est une bonne idée, mais j’y crois moyen vu l’ambiance).

      • La Bolivie est effectivement a suivre attentivement pour ivermectine puisque environ 8 personnes sur 10 ont pris ce médicament lors de la première vague pic juillet mais il faut attendre février mars car la deuxième vague atteindra son pic a ce moment là seulement c’est effectivement un pays laboratoire test pour juger ivermectine a suivre dans les semaines qui viennent …..les résultats sur la première vague ne sont pas convaincants mais on espère pour la deuxième vague verdict dans 6semaines

        • La nouvelle présentation de Google est bien (taper covid et nom du pays) car donne la moyenne sur 8 jours, plus facile de suivre et comparer. Bolivie, pic actuel par rapport au pic juillet : cas : 50% de plus, décès, 30% de moins, soit mortalité divisée par plus de 2.

      • C’est très intéressant de savoir qu’il existe des traitements efficaces mais du coup c’ est encore plus frustrant quand on ne peut en bénéficier. C’est le cas de la plupart des gens ordinaires puisque la majorité des médecins refusent de prescrire autre chose que la doxa doliprane. Il serait intéressant de disposer d’une liste de médecins qui accepte de soigner dans les départements.
        Un site de vidéo consultation serait également très utile.
        À défaut il reste l’automédication à condition de réussir à se procurer les médicaments adoc.
        C’est vraiment consternant d’en être arrivé là dans notre pays.
        En tout cas bravo et merci pour votre action

  9. Maintenant que le grand soir trumpien tant attendu par ses supporters à chaque date « clef » s’est définitivement envolé, il est temps d’expliquer à quoi ont servi les personnages de Trump aux USA et Raoult en France. Les propagandes modernes sont construites en plusieurs étages, ou plus exactement en poupées russes. Le premier étage sont les grosses ficelles que tout le monde voit dans les médias, elles sidèrent par leur force dissuasive et non par leur intelligence. Il est important que cet étage de mensonges soit visible car celui qui ose vous mentir en face est perçu comme une force insurmontable. La deuxième poupée russe, placée à l’intérieur est plus subtile. Afin d’occuper tous les opposants, on va les envoyer dans un combat moral en créant des héros martyrs que le bon peuple va vouloir secourir. Ainsi Trump et Raoult furent attaqués avec une mauvaise foi volontairement visible. Et tous les naïfs de les défendre bec et ongles contre les vilénies quotidiennes au lieu de s’occuper de la disparition de leurs propres libertés fondamentales. Pendant ce temps, Trump expliquait aux Américains que le coronavirus « chinois » était la peste mais que le vaccin made in America allait les sauver. Puis Raoult, fort de sa popularité chez le gueux trop crédule, lui vendait les « 200 vaccins », promettant comme un bonimenteur de foire l’innocuité de cette expérimentation génétique criminelle de masse.

      • Agressez vos interlocuteurs en permanence avec la relation klaxon explicitée par Jacques Salomé, les ricanements et les injures font taches sur ce lieu d’échanges.

      • Desmaris fait juste le jeu de ceux qu’il prétend dénoncer, c’est à dire ceux qui interdisent de prescrire tôt. Il fait passer ce blog pour un blog complotiste et donc qui pourra facilement être ridiculisé par des journalistes « cherry pickers ».

        • Parce qu’il suffit de prendre un commentaire dans une publication et pouvoir classer entièrement un blog ?

          alors je me demande quelle intelligence accorder au gouvernement de la france en écoutant sibeth et marlène.

        • Pour les « Cherry Pickers » oui. Or ce sont ceux qui sont visé ici …

        • Ah bon, ce n’est pas un blog complotiste ? Je viens en tout cas sur ce blog pour voir quelles sont les nouvelles théories à la mode.
          Et puis c’est quand même marrant de voir des « médecins », qui pensent tout savoir sur tout, parler de maths, de stat, d’épidémio, etc, avec un si bel aplomb. Ou pathétique…

  10. Aucune dose de vaccin ne sera livrée la semaine prochaine au canada. Au Québec, la deuxième dose est maintenant retardée ce qui contrevient aux conseils d’utilisation de Pfizzer. C’est du gros n’importe quoihttps://toronto.citynews.ca/2021/01/19/ontario-pfizer-vaccine-covid19-delays/

    • Cette idée (nécessité de « renouveler le vaccin » en raison des « mutants ») commence déjà a fuiter ici et là, même au plus haut niveau.

      Dernier exemple en date : le conseiller scientifique en chef du gouvernement britannique.

      https://www.dailymail.co.uk/news/article-9166981/Patrick-Vallance-warns-Covid-jabs-needed-YEAR.html

      Dans le cadre de la covidémence « éternelle », c’est bien entendu le prochain chapitre.

      Les mutants permettent en outre de rentrer dans la covidémence « préventive ». Il y aura toujours un « mutant » qui « pourrait » mettre à mal nos structures de santé, et donc :
      -davantage de vaccins
      -confinement, couvre-feu, fermetures etc.

      • J’ai lu que l’immunité de moderna était de 90 jours. J’ai cru à une faute de frappe ? J’ai éclaté de rire ( j’ai honte ). Entre les variants et les manques de livraison, l’inefficacité des vaccins et leurs effets secondaires ( 330 000 doses retirées en Californie), on peut penser que le conseil d’état donnera une réponse favorable pour l’utilisation de l’ivermectine. La lenteur de la France va finir pas être bénéfique comme pour la thalidomide en son temps.

  11. https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1611040132-israel-record-de-contamination-au-covid-19-avec-plus-de-10-000-nouveaux-cas-malgre-deux-semaines-de-confinement-general

    Alors que :
    « As most places struggle to vaccinate even 1% of their population, in Israel 21% of residents—1.9 million people—have gotten shots since the Health Ministry began offering the vaccine from Pfizer Inc. and BioNTech SE on Dec. 20. »
    https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-01-14/covid-vaccine-israel-s-entire-population-may-receive-the-shot-by-spring

    Idem pour l Angleterre
    Il y a de quoi se poser des questions de cause à effet !
    Non?

    • nous pouvons constater ici que l’on se moque bien des gens, non?

      Israël est confiné depuis le 27 décembre !
      masque obligatoire , distanciation , tout est fermé bars, restaurants etc..

      et mi-janvier le nombre de malades augmentent ?
      et aujourd’hui Israël n’a jamais compté autant de malades ?

      comment est ce possible?

      comment les gens ont été contaminé, svp?
      confinement, masques inefficaces ?

    • les traitements sont disponibles mais on ne les utilise pas et les malades continuent de mourir – c est pour ceux qui seront malades demain qu il faut agir vite et fort. Esperons que le conseil d’Etat saura le comprendre.

      • Hélas, le Conseil d’Etat, surtout en situation de crise grave, désavoue rarement l’autorité, quelle qu’elle soit, et ces derniers mois il a rejeté systématiquement tous les recours contre les décisions sanitaires. Même certains juristes s’en sont offusqués, compte tenu de la faiblesse (et de l’absence parfois) d’argumentation. Il ne faut donc pas s’illusionner et penser dès à présent à un plan B, s’il en existe un.

  12. aux états unis, quand on veut à coup sûr torpiller un débat sur le covid, on commence par parler de Trump.

    en France, les alarmistes des média et leurs amis ne manquent pas, des qu on parle de médicament, de lancer le débat sur Raoult, pour être sûrs qu on ne va pas parler de ce qui les disqualifie: le refus de soins, le refus de lire les études, la stratégie du paracétamol et du 15 , et mise au placard des généralistes. Parler de Raoult est le plus sur moyen de susciter des échanges acerbes, le plus sur moyen d échapper au rationnel.

  13. Rien à voir avec le sujet, mais j’avais une petite envie de sourire tant ces coronavirus semblent mutins: après les mutants marseillais ne se montrant, telle la Vierge à Lourdes, qu’au pays du Pastis, nous avons eu les virus noctambules puis vespéraux transportés par Dracula depuis les Carpates. Ont émergé également les virus Yétis venus de l’Himalaya fouler la splendeur immaculée de nos montagnes. Mais il faut bien reconnaître que le virus British ose tout : le voici qui se jouerait de nos élégantes parures faciales cousues main, joyaux de la haute couture française et se rirait de notre petit mètre de distance de sécurité . Evidemment, quand on compte en pieds, on prend mieux ses marques pour sauter !
    Pardon pour ces digressions bien peu sérieuses. Et qu’aucun mauvais esprit n’ose dire que si certains gestes barrières sont brusquement considérés comme insuffisants devant les virus de la perfide Albion ( à tort ou à raison, je n’en sais rien), peut-être l’étaient-ils également avant .

  14. Dans les années 80 et 90 du siècle dernier, l’humanité a connu une épidémie bien plus grave, car systématiquement mortelle, le SIDA, sans susciter une telle hystérie médiatique.
    Mais il a fallu quelques manifestations musclées du groupe ACTUP pour que la recherche s’intéresse au traitement de cette maladie.
    Serons-nous obligés de recourir aux mêmes méthodes ? La proposition de KSTET de recourir à l’affichage des traitements possibles me semble intéressante.

    • Le Sida n’a pas déclenché la même panique car d’entrée cette maladie a été présentée notamment par les médias(déjà …) comme la « maladie des homosexuels » et donc le grand public ne s’est pas vraiment senti concerné. Du coup les chefs de service de l’époque n’ont pas non plus imaginé pouvoir sortir de l’anonymat.

  15. Pouvez vous me redire si une dose unique 3 ou 4 cp d’ivermectine est suffisante ou faut-il refaire une dose ( 3 ou 4 cp) une semaine après ou prolonger le traitement quotidiennement pendant 8 ou 10j ?
    Merci pour l’information.

    • Il n’y a rien de bien défini pour le moment. Le milieu, c’est une seconde prise après 3-4 jours.

      • D’après la méta-analyse d’Andrew Hill sur 18 essais randomisés, il faudrait désormais privilégier les fortes doses prolongés pour un meilleur effet antiviral.
        https://www.researchsquare.com/article/rs-148845/v1
        « The effects of ivermectin on viral clearance were stronger for
        higher doses and longer durations of treatment »
        « The evidence from this first set of studies will require validation in larger RCTs evaluating fixed dosing schedules, preferably using higher doses for between 3-5 days »
        « The maximum effective dose of ivermectin is not yet clear and
        new clinical trials are evaluating higher doses, up to 1.2mg/kg for 5 days. »
        « The maximum effective dose of ivermectin needs to be clarified and new clinical trials should use a consistent multi-day dosing regime, with at least 0.4mg/kg/day.
        The appropriate dose and schedule of ivermectin still requires evaluation and the current randomized clinical trials of ivermectin need to be continued until ready for rigorous review by regulatory agencies »

  16. Bonjour,
    Je viens de visionner en diagonale l’Enquête exclusive de M6 sur Raoult et l’IHU et je n’arrive pas à comprendre pourquoi les « scientifiques » anti-Raoult ou hydroxychloroquine et les médias ont encore, à ce jour, à faire tout ce foin contre lui. Pourquoi relancer la machine presqu’un an après ? L’enquête est à charge, ne manque aucun bouton de guêtre des techniques de la désinformation : les accusations de complotismes, les étudiants qui dénoncent (peut-être à juste titre) des excès du mandarin Raoult, des interviews des inénarrables Nathan Peiffer-Smadja, Jean François Bergmann (980 000 euros de conflits d’intérêt avec Big Pharma) et Tattin de la Spilf, les arguments d’autorité, une interview de Rudy Reichstadt (le quasi unique animateur de Conspiracy Watch…). Les « pro-raoult » y sont décrits sommairement comme des croyants irrationnels et/ou complotistes.
    Rien n’est dit sur le fait que il s’agit de réfléchir et d’enquêter sur l’efficacité de molécules, non sur des personnes ! Rien n’est dit du Remdésivir (encore vanté récemment par Peiffer-Smadja…), rien n’est dit sur les méta-analyses sérieuses, sur l’Ivermectine. 2 et 2 font 5, dans le monde des médias et des scientifiques du pays de Descartes. J’hésite entre colère et accablement.
    Pour ceux qui auront envie de voir ce « documentaire » et m’aider à comprendre ce monde qui ne tourne pas rond.
    https://www.6play.fr/enquete-exclusive-p_831/enquete-sur-le-mystere-didier-raoult-c_12824517
    Cl. T.

    • Ne cherchez pas trop loin :
      Nos « journalistes » sont des cloches, ce qui permet à un certain nombre de carabins ratés de se payer le grand Didier à bon compte.
      Le problème est que nos politiques sont aussi des cloches et donc pendant tout ce temps on ne soigne pas.
      Au pays de la médiocrisation égalitaire, il n’y a pas besoin de beaucoup plus de métaphysique.
      Malheureusement

    • Les attaques de la propagande contre Raoult sont du théâtre. Elles sont destinées à le rendre crédible vis à vis des récalcitrants. Puis lui vous dirige doucement vers les « 200 vaccins », sans bien entendu faire le détail… Voir plus haut sur le fil son action sur la campagne RT-PCR et son rapport de 2003.

        • Oui, en relisant les post précédents du même auteur ça semble bien être des propos qui n’ont rien à voir avec de l’ironie au troisième degré…….

      • « Des opinions, oui; des convictions, non. Tel est le point de départ de la fierté intellectuelle. » Cioran.

    • Le pire de cette « enquête » est la ré-écriture de l’histoire du sida en osant affirmer qu’on le soigne grâce aux essais randomisés!

      • Ben oui mais c’était l’occasion de remettre un coup de Ripolin sur les études randomisées, comme par hasard …

  17. Mauricette a reçu hier sa deuxième dose
    Elle aurait déclaré « ah ? y faut un vaccin? »
    On attend sur place une déclaration du Président de la République d’une minute à l’autre

  18. Un mot à destination des soignants-amateurs qui se mettent à faire des ordonnances : laissez cela aux professionnels. La spécialisation Web+5 ne fait pas du quidam un médecin.
    Exemple avec Zinc ou Vit D : se gaver de n’importe quoi n’a aucun sens
    Autre exemple (plus grave) : j’ai lu plus loin le « conseil » (!) de « surveiller une hausse des battements cardiaques causé par une baisse de l’oxygénation du sang, le cœur accélérant pour compenser ». Voilà un conseil que Salomon pourrait donner à l’antenne ! Plus sérieusement, l’un des problèmes de cette maladie est l’hypoxie « heureuse » : alors même que la surréaction immunitaire est en train de détruire largement les poumons, le malade ne sent rien (l’oxymètre de doigt lui indiquerait 95%, ce qui est déjà très grave, voire moins) et l’organisme compense en silence (et le coeur ne s’emballe pas pour autant). Quand tout s’emballe et que le malade très vite n’arrive plus à respirer et appelle le 15, c’est souvent déjà très (trop) tard.
    Il n’y a a qu’une seule méthode valable à ce jour et il faut le répéter : vérifier sans attendre quel médecin sera prêt à vous prendre en charge si vous êtes malade, puis si par malheur cela survient foncer le consulter.

      • La liste des médecins engagés est très approximative.
        J’ai regardé dans ma ville, et comparé avec les pages jaunes.
        Échantillon de 5 noms classés comme généralistes :
        2 n’existent pas dans les spécialités médicales (un plombier et un électricien).
        2 autres ne sont pas des généralistes : un chirurgien du coeur et un dentiste.
        1 seul est un généraliste.
        Je n’ai pas eu le courage de poursuivre ma vérification…
        Cette liste me paraît donc être assez fantaisiste, peut-être un voeu pieux…
        Moralité : il est préférable que les malades potentiels vérifient l’exactitude des infos indiquées avant d’être malades.
        De même, comment savoir si les pharmacies à proximité vont suivre, je veux dire : comment savoir si les ordonnances éventuelles vont être honorées ?
        Pour m’être renseigné il y a qq jours dans deux pharmacies proches de chez moi, ni la HCQ, ni l’AZI ne sont vendues, même sur ordonnance, et l’Ivermectine l’est seulement pour la gale, et seulement une dose en rapport avec le poids du galeux.

        • Exact
          Vérifier le médecin avant
          Et aussi le pharmacien, puisque le gouvernement a utilisé ce mécanisme pour restreindre indirectement le pouvoir de prescrire des médecins.
          Cela dit le problème de la pharmacie se pose pour HCQ, pas pour les antibiotiques, le Zn ou la Vit D

    • je crois que ce phenomène était tout a fait marginal en 2019 , il s est multiplié en 2020. Pourquoi ?

      1/ parce que l Etat a délibérément éloigne les patients de leurs médecins traitants, parce que les cabinets médicaux sont souvent restes fermes ou inaccessibles plusieurs mois.

      2/ parce que la rhétorique  » nouveau virus donc pas de traitement  » a laissé dans l esprit des patients une grande angoisse et un grand vide qui favorise l’automedication et l’ attente de réponses « alternatives »

      3/ parce que les institutions médicales se sont deliberément abstenues de faire la moindre recommandation concernant les défenses immunitaires – bien au contraire elle ont mis en garde contre la vitamine D , le Zinc et autres suppléments
      4/ parce que la vie enfermée et solitaire est anxiogène, les media sont anxiogènes, les ministres sont anxiogènes, et certains médecins parfois haut placés sont anxiogènes.

      question: quelle est la proportion de patients qui ont un medecin « soignant  » (par opposition aux medecins obeissant )
      sans aucun element statistique je dirai : maximum 20%
      et donc il y aurait 80% de patients livres à la roulette russe.

      • Ce que vous dites n’est pas inexact et peut expliquer l’automédication, bonne ou moins bonne.
        D’ici à faire de ordonnances pour les autres ……!

        • …à ce sujet, on n’avait pas dit pas plus d’un litron par jour ?

        • Le Pr Raoult recommande de deux à cinq verres de (bon) vin par jour, ce qui ne nous met jamais bien loin du litron …

        • …c’est bien ce qui me semblait. Et figurez-vous, que paraît-il, et ceci n’est pas du compotlimse, que le pinard (bon ou pas) sera formellement interdit dans le Monde-d’après, à cause des trucs génétiques qu’ils mettent dans les vaccinations. Le bon Professeur est-il au courant ?

        • Le vin ne sera pas interdit.
          Ceux qui vous ont dit ça sont bourrés.

  19. Bonjour,
    Aujourd’hui interview d’Andrew Hill dans le Financial Times suite à son rapport paru hier.
    « Le but de ce rapport est d’avertir les gens que cela va arriver : préparez-vous, approvisionnez-vous, préparez-vous à l’approuver », a déclaré le Dr Hill. « Nous devons être prêts. »
    Le rapport est ici :
    https://assets.researchsquare.com/files/rs-148845/v1_stamped.pdf
    Bien cordialement.

    • FORMIDABLE
      J’ai envoyé de suite (pas encore regardé) à Me Teissedre, je suis avec lui lundi au Conseil d’Etat, j’espère que cela va nous servir. Merci.

      • A regarder aussi : https://ivmmeta.com/
        mise à jour 17 RCT pour 2 528 patients.
        Concernant rapport Hill
        Conclusion du rapport :
        Cette méta-analyse de 18 ECR portant sur 2282 patients a montré une amélioration de 75%
        de la survie, un délai de récupération clinique plus rapide et des signes d’un effet dose-dépendant du virus chez les patients recevant de l’ivermectine par rapport au traitement témoin.
        Malgré la tendance encourageante que démontre cette base de données existantes, ce n’est pas encore
        suffisamment solide pour justifier l’utilisation ou l’approbation réglementaire. Cependant, le manque actuel de preuves de haute qualité ne fait que souligner le
        besoin évident d’essais cliniques supplémentaires, de meilleure qualité et à plus grande échelle et
        étudier plus avant l’utilisation de l’ivermectine.
        La dose efficace maximale d’ivermectine doit être clarifiée et
        les essais doivent utiliser un régime posologique cohérent sur plusieurs jours, avec au moins 0,4 mg / kg / jour.
        La dose et le calendrier appropriés d’ivermectine nécessitent toujours une évaluation et
        les essais cliniques randomisés actuels sur l’ivermectine doivent être poursuivis jusqu’à ce qu’un
        examen rigoureux par les agences de réglementation.

        Bien cordialement

      • Tous mes voeux de réussite pour votre requête lundi auprès du conseil d’état qui devrait logiquement être favorable. Mais la logique en ce moment…
        Publication aujourd’hui dans Sud-Ouest de réponses apportées par 3 spécialistes ( virologue, infectiologue, pharmacologue) à des questions posées par des lecteurs sur la vaccination. A une question portant sur l’intérêt de se faire vacciner alors que le virus mute, il est répondu que les vaccins diminueront nettement le nombre de personnes sévèrement infectées qui font partie de celles qui permettent au virus de se multiplier très longtemps et très fortement, ce qui favorise les mutations. Donc moins il y aura de personnes gravement atteintes et hospitalisées, moins le virus mutera et plus les vaccins seront efficaces.
        D’où la nécessité de se faire vacciner, CQFD.
        Bien, nous savons tous que plus la charge virale est forte, plus la maladie est transmissible et potentiellement grave, que plus il y a de réplication virale et plus le virus mute d’où l’intérêt des traitements précoces qui baissent la charge virale.
        Alors voyons: il y a maintenant 10 mois les équipes de l’IHU de Marseille faisaient une étude sur l’association HCQ/AZI démontrant une baisse drastique de la charge virale en 5 jours et une réduction de la durée d’hospitalisation. Depuis 8 mois maintenant l’Ivermectine fait son chemin, les études disponibles montrant une belle efficacité sur la baisse de charge virale et la réduction du temps d’hospitalisation. Reste à préciser la posologie la plus efficace à chaque stade de la maladie.
        L’autorisation d’une campagne vaccinale mondiale alors que les études sur ces vaccins expérimentaux jamais encore utilisés ne sont pas terminées, que l’on n’a pas de données précises sur la transmissibilité, que plane un risque non négligeable en pleine pandémie d’apparition d’anticorps facilitants et de mutations est justifiée par les autorités sanitaires par l’urgence à agir. Peut-elle permettre à ces mêmes autorités sanitaires de refuser encore des RTU à des médicaments utilisés depuis si longtemps avec une grande sécurité dans la même situation considérée par elles-mêmes comme urgentes? La logique dit non, mais la logique en ce moment…

        • Oui. Bien observé
          Cela dit il est probable que c’est (encore) Raoult qui a raison : le monde est devenu fou …
          Nos dirigeants détruisent notre monde comme autrefois Néron regardait brûler Rome.

      • En lisant cet article qui laisse une place importante au Dr Hill, je pensais justement à votre requête au Conseil d’État de lundi . J’aime bien le fait aussi que le Dr Hill prévient de la nécessité de faire des stocks. Si ça débouche, la demande va exploser. Bon courage et bonne chance pour lundi.

        • Hélas, comment faire des stocks puisqu’il faut qu’un médecin accepte de prescrire ?

        • Absolument, et si l’ANSM se prononce on aura la même. Par contre le rapporteur est enthousiaste, ce qui contraste avec les écrits. 75% de bons résultats sur 18 études RCT et on ne tranche pas, cherchez l’erreur.

        • Ouais, je me suis dit pareil ! Et quand on voit le nombre de personne concerné par des essais (jugé  »insuffisant », et ce qui a été validé à côté (de mémoire la vaccin pfizer à  »95% » a été validé à 165 infecté dans le groupe placebo (sur 20 000 placeos).
          La seule excuse, est le manque d’homogénéité des essais, différents accompagnements et/ou doses.
          Faut attende de voir ce ue va donner Medincell, ils sont côté en bourse, leur parole portera peut être plus ? :-))
          à ce sujet un petit article de la presse régionale:
          https://www.ladepeche.fr/2020/09/29/a-montpellier-medincell-demarre-le-premier-essai-clinique-de-prevention-contre-la-covid-19-9105699.php

          Traitement bienveillant de cette organe de presse 😀

    • Bonjour,
      Le contrepéteur fou vous le rappelle : comme mes dix canards, j’aime bien le piment !
      Cordialement,
      Jean-Jacques MILAN jjmphoto.fr

  20. il y a en france plusieurs centaines de hauts fonctionnaires, chefs de services, professeurs et chercheurs, qui au lieu d aider le pays à guerir les malades , ont mis en place un système nihiliste qui consiste à nier la medecine de ville, nier la liberté de prescrire, nier les traitements – ces centaines de responsables ont activement contribué à une entreprise dirigée contre la santé publique, en particulier contre la santé des vieux. Pourquoi l’ont fait , chacun à son idée (corruption, esprit de corps, couardise, dépendance, bêtise, ignorance, cynisme…. ) .
    Qui sont ceux qui ont eu le courage de se lever publiquement contre cette infamie ?
    Qui sont ceux qui ont dit aux malades : on peut vous soigner ?

    • Les raisons qui poussent les pays occidentaux à gérer l’épidémie non par le soin, mais par la terreur et l’enfermement figurent pour certaines d’entre elles parmi celles de votre énumération entre parenthèses.
      Au premier rang des ces motifs il faut ajouter l’état de décadence de notre civilisation devenue abrutie et qui, dépourvue de toute capacité d’innovation, de façon schizophrénique croit pouvoir viser le risque zéro. Tant qu’il restera un virus on trouvera un chef de service en mal de notoriété pour nous inventer la courbe des trois prochains mois et un décisionnaire assez incompétent pour s’y dissimuler.
      Le plus redoutable est la classe politique entière sans la moindre vision ni le moindre projet d’avenir quel que soit le thème, la plus crasse incompétence régnant dans les hautes sphères.
      Alors oui il y a au moins un tiers des médecins qui soignent (30000 généralistes sur environ 100.000), mais les relais prospectifs (notamment politique, sociaux, citoyens,syndicaux) sont inexistants.
      Cette crisse achève notre démocratie. Il faudra une démocratie nouvelle pour s’en extraire sinon voyez le billet de François Morel reproduits en commentaire …

    • Je vous invite à écouter l’interview de Bruno Riondel sur France Soir. Il a écrit un livre «  l’effrayante vérité «  .
      La dernière vidéo du Pr Raoult « riri, fifi et Loulou font de la science » prouve qu’il n’a pas perdu son mordant. Le remplacer ? Surtout pas , ils en profiteraient pour pondre un décret supprimant le statut de fondation de l’institut c-à-d son indépendance…Relative, certes mais réelle. Pour combien de temps ? Le décret est une arme gouvernementale efficace…

      • Oui. Assez juste.
        Et le décret est une arme d’autant plus redoutable quand l’assemblée nationale est composée de blancs-becs aux ordres en attente de réinvestiture …

    • qui plus est ces fonctionnaires, professeurs et chercheurs pays avec de l’argent public n’ont rein à redouter des mesures restrictives, fermetures et confinement : leur salaire tombe régulièrement à la fin du mois, quoiqu’ils fassent ou ne fassent pas. On peut alor prescrire le confinement pour tous.
      Enfin cela s’arrêter bien un jour, ou à force de tout fermer et confiner, il n’y aura plus aucune entreprise debout. Ce jour la, plus d’impots et taxes pour payer les salaires et les retraites, et plus de FMI pour venir à la rescousse d’un pays devenu Tiers

  21. Pour sauver le soldat Raoult, les hommes de Davos laissent courir le bruit selon lequel il serait menacé et donc obligé de composer et finalement d’accepter d’empoisonner la population. Il n’en est rien. Il suffit pour s’en convaincre d’aller relire son rapport de 2003 au chapitre « Droit et Santé » (page 80 du rapport). Didier Raoult s’y désole qu’il « n’existe pratiquement aucun texte concernant l’obligation de soins pour le malade » (sic!), que « nous n’avons pas la possibilité de mettre en quarantaine les sujets supposés contagieux » (resic! on adore le « supposés »). Il insiste lourdement: « Il apparaît raisonnable de proposer au parlement des lois concernant l’obligation de soins pour maladies contagieuses. » Je vous passe la suite à l’avenant. En clair, il apparaît raisonnable de provoquer une évolution fasciste de la médecine… Voici le credo de celui que la population abusée tient pour un descendant de la Résistance . De qui se moque-t-on? Les fantasmes totalitaires de Didier Raoult l’ont conduit à organiser la campagne massive de tests RT-PCR afin de faire croire au Français à une épidémie éternelle comme on leur avait fait croire les années précédentes à une guerre éternelle de plus de 100 pays contre les 4 pick-up de Daech afin de justifier la reconduction de l’état d’urgence sécuritaire. Non, Didier Raoult ne s’est jamais opposé au pouvoir, il a juste joué le rôle qui lui était dévolu, et la guerre entre l’IHU et Paris n’est que du théâtre. L’équivalent de Didier Raoult en Allemagne est Christian Drosten, « une star » selon le professeur marseillais… Christian Drosten est tenu par l’avocat international Reiner Fuellmich comme le principal responsable de l’imposture covidique en Allemagne. Chers amis, ouvrez les yeux complètement, et méfiez-vous des nombreux commissaires politiques qui hantent les blogs en vue pour les influencer dans le sens du pouvoir.

    • il y a en france plusieurs centaines de hauts fonctionnaires, chefs de services, professeurs et chercheurs, qui au lieu d aider le pays à guerir les malades , ont mis en place un système nihiliste qui consiste à nier la medecine de ville, nier la liberté de prescrire, nier les traitements – ces centaines de responsables ont activement contribué à une entreprise dirigée contre la santé publique, en particulier contre la santé des vieux. Pourquoi l’ont fait , chacun à son idée (corruption, esprit de corps, couardise, dépendance, bêtise, ignorance, cynisme…. ) .
      Qui sont ceux qui ont eu le courage de se lever publiquement contre cette infamie ?
      Qui sont ceux qui ont dit aux malades : on peut vous soigner ?

    • Tout cela est extrêmement manichéen ….
      Un peu de nuances que diable !
      il est évident que confrontée à une épidémie foudroyante et/ou très létale (ce que n’est pas le Covid) une société doit pouvoir conduire les malades à se soigner. C’est une question de pesée des intérêts entre le droit de chacun de ne pas se soigner et le droit des autres de ne pas être fauchés uniquement par la négligence d’une personne.
      Raoult ne dit rien d’autre et pose un problème réel que l’on ne peut trancher par la simple évocation du principe des libertés.
      Dans une démocratie sereine aucune liberté n’est absolue, puisque leur collision implique toujours une pesée des intérêts en balance.
      Le vrai problème réside dans les modalités d’une telle éventuelle obligation de soin et dans le contrôle des autorité appelées à la mettre en oeuvre.
      Et là le bât blesse singulièrement dans un pays où personne (pas même le citoyen lambda) ne veut jamais sérieusement contrôler les pouvoirs …

      • On se demande bien alors comment l’humanité a fait pour survivre jusqu’en 2020 avec cette si dangereuse liberté de ne pas se faire soigner. La dérive totalitaire actuelle est bien sûr patente et une telle vision mensongère et instrumentalisée de la médecine doit être combattue.

        • Votre vision du Raoult en 2003 vient du fait que vous faites les questions et les réponses. C’est confortable j’en conviens.

    • Beaucoup trouveront raisonnable l’obligation de soin pour maladies contagieuses, notamment bien évidemment depuis le matraquage continu de la peur et de la culpabilité par la propagande officielle, et aussi du fait de situations existentielles délirantes créées de toute pièce par les autorités. Il s’est agi ici, que ce soit clairement exposé, de rendre légalement responsables, d’abord non seulement des malades puis de supposés contagieux (les testés positifs), mais aussi de rendre légalement responsables les potentiels contagieux. C’est-à-dire tout le monde ! Et la preuve en est que depuis le début, les injonctions culpabilisantes, les mesures liberticides et la répression concernent bien la population générale, y compris les enfants.
      L’arnaque juridique, la loi couillonavirale si j’ose dire, est immense : pour la première fois depuis l’aube de l’humanité, tous les hommes sans exception sont tenus responsables d’être ce qu’ils sont (en l’occurrence de potentiels vecteurs de maladies). Pourquoi une telle imposture ?
      Passons sur les mois chaotiques qui s’annoncent et la remise en Ordre imposée en guise d’unique solution. A ce sujet rien n’est plus caché pour qui n’a pas le mental figé face à une coquille vide, un vulgaire néologisme de propagande. Mais on peut déjà anticiper que beaucoup seront attirés par les sirènes du transhumanisme, le contrôle des individus et la maîtrise du vivant, même si depuis mars 2020 la marche est devenue manifestement orchestrée, forcée, totalitaire. La question qui se pose aujourd’hui n’est même pas éthique, elle est ontologique.

  22. Me Jean Charles Teissedre avocat au barreau de Montpellier a déposé une requête en référé liberté au Conseil d’Etat pour solliciter des services de l’Etat un règlement temporaire d’utilisation de l’ivermectine comme traitement pour la covid, Il agit pour le compte de médecins et d’associations de médecins qui représentent plus de 500 médecins.

    • Et l’HCQ, combien de réactions allergiques graves et de morts ? Ce qui est fou dans cette affaire, c’est le principe de précaution à géométrie variable. Avec les premières remontée (effets secondaires, diverses bizarreries concernant les infections), dans n’importe quel autre contexte, on aurait déjà arrêté tout ça et recommencé des essais. Or, le ratio bénéfice/risque n’est pas bon, en tout cas pour la population générale. Pire (ou mieux) encore, j’ai parmi mes connaissances des personnes de plus de 90 ans qui vivent encore chez elles (donc, qui sont en très bonne santé). Résultat : sur cinq personnes, pas un décès, un malade qui a guéri. Je sais bien que ce n’est pas un échantillon significatif, mais bon sang, qu’on fasse des études sur ces phénomènes-là.
      Une précision avant de mettre un point final à ce sujet : je ne veux empêcher personne de se faire vacciner. D’ailleurs, en règle générale, je ne veux empêcher personne de rien, sauf quand c’est dangereux pour les autres. Mais je crois que les conditions d’un « consentement éclairé » ne sont pas réunies. La campagne de propagande, sur tous les médias « alignés » est invraisemblable.

  23. @Christophe Desmaris
    A sa place – dans des circonstances beaucoup moins dramatiques – j’ai démissionné. En avalant des couleuvres jusqu’à ce que les gens qui dépendaient de moi ne risquent plus rien. Mais si Raoult le faisait, ça servirait à quoi ? Une Karine Lacombe parachutée à la tête de l’IHU ? Toute la « garde rapprochée » de son équipe contrainte de partir ? La vaccination pratiquée à tour de bras ? D’accord, il sauverait son honneur, et puis quoi ? Cet homme se sait menacé (demandez à notre hôte comment on se débarrasse de quelqu’un, en haut lieu) et j’estime ne pas avoir de leçon à lui donner. Cela ne me prive pas du droit d’avoir une opinion.

  24. Bonjour a tous
    Merci Gerard Maudrux de votre éclairage de vos blogs très intéressants.

    Je cherche sur Lyon des medecins qui soignent et je n’arrive pas a trouver
    ma Fille a des symptomes 7 jours apres contact avec covid +
    MErci a vous tous

  25. @ A tous
    1) J’ai dit que c’était une tragédie… pour lui. Aller à Canossa est très pénible, et, hélas, ça ne rapporte jamais rien. J’ai vu ça dix fois dans ma vie professionnelle. A la première occasion, Véran et Cie ficheront Raoult à la porte.
    2) Je ne suis pas anti-vaccin.
    3) A sa place, je vaccinerais aussi. Que faire d’autre ?
    4) Mais pourquoi en rajouter ? Pourquoi parler de « science-fiction » il y a quelques semaines ? N’est-ce pas tendre un bâton à ses détracteur ?
    5) Je croirai au « consentement éclairé » quand il n’y aura plus, sur tous les médias, une incroyable campagne de propagande. Beaucoup de gens espèrent que le vaccin sera une sortie de crise. C’est faux. On prévient déjà qu’il n’empêchera pas la circulation et la transmission, et qu’on ne sait pas combien de temps durera l’immunité. La seule sortie de crise, c’est soigner les malades et cesser la dérive sanitaire qui conduira à un tsunami économique auquel personne n’échappera, même les fonctionnaires, à travers leur conjoint, leurs enfants ou leurs petits-enfants. Dernière remarque sur le « consentement éclairé » : quand des gens viennent pour se faire vacciner, l’affaire est réglée d’avance. Ou alors, il faut essayer de les décourager, et ça, ce n’est pas déontologique.
    6) Je n’ai pas « d’état d’âme ». Ce que j’écris sur l’IHU est le résultat d’un malaise qui ne date pas d’hier – et qui dépasse d’ailleurs ce simple cadre. Je comprends la position des médecins, en particulier leur angoisse d’être traité de « complotistes ». L’ennui, c’est qu’ils le sont dès qu’ils émettent une opinion « divergente », même si elle est nuancée. Se défendre pour ne pas être attaqué n’a jamais servi à rien.
    7) Regardez la dernière vidéo de Raoult sur l’IHU. Soutien total de ma part contre les « Riri, Fifi et Loulou » qui ont lancé une campagne odieuse.
    8) Une dernière fois : je ne suis pas gaulliste. Je trouve, et personne ne m’en fera démordre, que ce moment de l’histoire est plein d’enseignements. Sur la capacité de rompre avec sa caste (de Gaulle) ou avec ce qui paraît être le bon sens (Churchill). Il y a d’autres exemples dans l’histoire, mais celui-là est connu de tous. Et faute de décisions de ce genre, nous serions peut-être encore en train de tendre le bras en criant « Heil ».
    9) Pour finir sur une note humoristique, savez-vous qui a dit (je cite de mémoire) : « Si vos écrits ne suscitent pas de réactions violentes, c’est probablement parce qu’ils ne valent rien ? »
    Didier Raoult.

    • « A sa place, je vaccinerais aussi. Que faire d’autre? » C’est une blague ou une faute de frappe… Il faut refuser tout net d’injecter ces produits experimentaux appelés abusivement vaccins, voilà ce qu’il faut faire. Et pour un homme de 68 ans, c’est encore plus facile que pour un homme de 30 de renoncer à son job et à son statut social pour éviter de participer à un crime.

      • J’ajoute que j’ai personnellement renoncé à un emploi très bien payé quand j’avais 28 ans pour éviter la surprescription qu’on me demandait à l’évidence de faire, alors que mes finances étaient alors au plus bas. Jusqu’où est-on descendu aujourd’hui dans l’immoralité ?

      • « « A sa place, je vaccinerais aussi. Que faire d’autre? » C’est une blague ou une faute de frappe ». Réponse au point : « 6) Je n’ai pas « d’état d’âme » ». Point 6) de plus contradictoire, puisque bien qu’affirmant n’ayant aucun état d’âme, « Je comprends la position des médecins, en particulier leur angoisse d’être traité de « complotistes » ».
        Injecter une information génétique non humaine à autrui : ok, par contre être traité de complotiste, c’est l’angoisse.
        Edifiant.

        • Les « états d’âme » étaient une référence à un intervenant qui m’accusait de les répandre sur ce forum. Comprendre la position des autres, ce n’est pas un « état d’âme ». C’est même très exactement le contraire.
          Sur l’essentiel, cependant, je crois que nous sommes d’accord.

      • sur le blog de patrice Gibertie derniere Video de Raoult ,impeccable et prudent, sur Vaccin et bidouillage fait par Lacombes que il ne nomme pas, sur traitement sur patient et mutation de ce virus du a cela et vaccin, La Californie vient de retirer le vaccin Moderna trop de graves effets secondaires immédiats

    • @Roubachoff

      Je pense que nous savons l’un et l’autre que nous sommes globalement dans le même écosystème intellectuel. Et je vous rejoins sur plein de points. Moi aussi j’ai été déçu de son discours conformiste qui ne se basait sur aucune étude et encore moins sur sa pratique. À ce moment il franchit le rubicon. Il n’était pas obligé de parler de cela, mais je pense qu’il l’a fait pour se poser en autorité et dire la vérité. Il y a pas mal de mort dans le monde. On m’objectera que le virus tue aussi (et encore plus (10x) si on ne soigne pas). Mais on ne peut oublier que ces personnes n’étaient pas malade avant d’être piquées et maintenant elles sont mortes.

      Elle ont été tuées par le vaccin qui était censé les protéger. Peut être qu’un traitement classique les aurait protégées et qu’elles seraient encore vivantes. Mais elles étaient vieilles alors ce n’est pas grave. Je pense que le chauffard qui aurait renversée un grand mère qui en serait morte n’aurait pas la même mansuétude à son égard.

      Qu’il vaccine comme on le lui demande, moi aussi je le ferais (enfin, pas certain, je suis une tête de c*n parfois et moi aussi j’ai végété dans ma vie pro pour des choix humains (humanistes ça faisait trop grandiloquent)), mais faire de la promo comme quoi il est sûr à court terme et qu’il est utile, je suis dubitatif (en un seul mot).

      Le pire de tout , c’est que la chaîne de responsabilité sera tellement diluée qu’aucun ne pourra être inquiété. De toute façon, fabius et le sang contaminé, c’est lui qui décide ce qui est constitutionnel ou pas. autant donner le ministère de l’éducation à dutroux.

      • Je confirme : nous sommes souvent d’accord.
        Quant à Raoult, je crois l’avoir assez soutenu (ici ou ailleurs, sous ce pseudo ou sous d’autres – et en encaissant parfois des torrents d’insultes) pour, quand je trouve une de ses prestations mauvaises, me permettre de le dire. Après tout, lorsqu’il désapprouve quelqu’un, il ne mâche pas ses mots non plus.
        L’essentiel est bien entendu ailleurs. La folie continue, le refus de traiter persiste, et la facture humaine, sociale et économique sera colossale. Des milliers d’entreprises survivent artificiellement en accumulant des dettes qui les torpilleront. Des centaines de milliers, voire des millions, de « couillons » masqués et distanciés feront bientôt la queue chez Pole Emploi. Les retraités qui se sentent tellement protégés déchanteront quand on leur videra les poches en expliquant qu’après tout, on a fait tout ça pour eux. La liste est bien plus longue, mais j’arrête là, de peur de lasser.

  26. 1) Se cacher derrière le « consentement » en temps de propagande massive est malhonnête.
    2) Les « vaccinés » risquent de contaminer les autres.
    3) De toute façon, c’est une lutte à mort depuis le 17 mars 2020.

    • La réalité est probablement un peu plus compliquée que votre commentaire.
      La Thaïlande a été saisie de demandes d’homologation pour les vaccins Sinovac et AstraZeneca. Ce qui n’a pas empêché une clinique privée de se fournir en Moderna.
      Donc vos données doivent être vérifiées par un spécialiste de ce pays.

      • Le premier ministre a déclaré pas de vaccins tant que pas sur Trop effets secondaires Presse local

      • La pratique de la médecine n’est pas un défouloir. Un patient n’est pas un cobaye.

      • Alors, cette vidéo un peu longue, souvent proposée ici dans les commentaires, est intéressante et pertinente sur de nombreux points, et tout particulièrement sur la prise en compte de l’impact dans la mortalité épidémique de la pyramide des âges. Cependant, en prenant dès le départ une comparaison entre d’une part l’épidémie de grippe de 2017 et d’autre part le seul premier épisode du Covid19 en 2020 (mars-avril), son auteur ne prend-il pas un biais erroné ? L’une des principales différences entre la grippe saisonnière et le Covid19 dans ses différents variants consiste apparemment bien en la différence de saisonnalité, beaucoup plus durable ou répétitive pour le Covid. Autrement dit, là où en 2017 la grippe disparaît, en 2020 le Covid ne disparaît pas et revient même fortement au bout de quelques mois. N’aurait-il pas alors fallu prendre comme élément de comparaison les statistiques de décès non pas seulement sur quelques mois qui peuvent paraître arbitrairement choisis mais sur l’ensemble de l’année ?

        • il me semble que les calculs ont été fait sur une année calendaire (il reproche justement aux autres de ne démarrer qu’au début de l’épidémie de Covid)

  27. Bonjour à tous, j’aime majoritairement vos interventions.
    Je suis Raoult et l’IHU depuis février 2020, Maudrux également, vous tous et quelques autres
    Il n’est pas convenable de lâcher Raoult au milieu du gué (ou de le pousser au bout de la jetée ?)
    Il enseigne,
    il traite hippocratiquement contre vents et marées et malgré l’«Establishement », les merdias, les réseaux haineux, les sociétés sevendes, les influenceurs nathaniques (bl)àchier(iens), les conseillers mckinseyiens, les lobbys et tous les nom propres devenus tellement sales.
    il continue à rechercher,
    il essaye de faire passer avec difficulté les messages vers le haut et le bas (pas de jugement de valeur) avec les moyens du bord (respect de la loi et devoir de réserve),
    il a été l’un des premiers à mouiller la chemise pour le bien commun.
    Ça m’ennuie que Roubachoff, qui a le droit d’avoir des états d’âme ou des agacements, comme nous tous, participe au déchiquetage (j’exagère en reprenant son expression et sans canis lupus ) plutôt que de proposer un moyen de rendre la parole de tous ceux qui s’activent plus audible auprès des masses (pas de jugement de valeur) voire des actions pour faire bouger dans le bon sens et avec bon sens «les instances décisionnaires ».
    Pour moi, son attitude plus en retrait mérite au pire notre indulgence, au mieux un genou à terre, sans spéculations sur ses raisons, « l’avenir nous le dira.. » (DR) et ne mérite pas l’analogie, même lointaine, avec le procès de Jérusalem.
    Bien cordialement.

    • Oui
      Un peu de recul, de nuances, de souplesse d’esprit ne sont des obstacles ni à la sincérité ni au sens critique

    • Raoult ne peut décevoir que ceux qui ont exageré son rôle et ont voulu voir en lui un leader charismatique – or il est surtout le directeur de l IHU qui est une grande machine à produire des connaissances scientifiques probablement moins influencées par les labos que les clusters de Paris Lyon, Bordeaux et Montpellier. Et il est celui qui en mars a osé dire « il faut soigner les malades « , alors que le conseil scientifique, dans sa grande malice, avait décidé le contraire : il ne faut pas les soigner !

    • J’espère qu’on ne va pas leur opposer des études randomisées en double aveugle sur un échantillon significatif et revues par des pairs (corrompus par Gilead ou d’autres).
      J’ai quand même l’impression qu’on réinvente l’eau tiède et le fil à couper le beurre.

    • Je cite dans l’article  »priorité de recherche nationale » pour un essai d’injection massive de vitamine D chez des patient-es covid+.
      je cite la suite  »Dix hôpitaux participent à l’essai, qui inclue 260 patients »

      Et dans le même temps le NIH aux états-unis, reproche pour l’Ivermectine des échantillons trop faibles !!????
      On croit rêver.

    • Mode humour (quoique) : Pour que nos autorités ne perdent pas la face, ils imposent un couvre-feu à 18h pour inciter les gens à sortir tant qu’il y a de la lumière ou du soleil, plutôt que de préconiser un traitement préventif.

    • a quand les plaintes de l’OM pour mise en danger le la vie d’autrui, refus de soigner les malades et manquement à l’éthique ?

  28. Le lien ci-dessous relate histoire assez incroyable d’une femme américaine de 80 ans mourant de la covid-19 (chance de survie estimée à environ 20% en raison d’un COVID-19 sévère, elle était sous respirateur), sauvée par la décision d’un tribunal de lui administrer l’ivermectine alors que l’hôpital où elle se trouvait s’y opposait y compris devant le tribunal qui a pris la décision en faveur des représentants de ladite femme :
    https://trialsitenews.com/new-york-supreme-court-judge-order-give-the-patient-ivermectin-as-court-battle-leads-to-ivermectin-for-successful-treatment-against-covid-19

  29. Sacrée polémique autour de la vaccination pratiquée à l’IHU. Je n’ai pas réagi pensant que cela s’arrêterait rapidement, n’ayant pas de raison d’être. Vous savez que je suis pro vaccin (comme Raoult), contre la précipitation actuelle, ne me faisant pas vacciner (comme Raoult) pour 2 raisons : manque de recul et autres traitements plus bénins possibles. Et si j’étais patron de l’IHU, comme Raoult, je vaccinerais.
    Revenons au bon sens et aux fondamentaux : le libre choix et le consentement éclairé. Nous protestons parce qu’on nous interdit l’accès à HCQ, AZI, IVR et qu’on veut nous imposer Doliprane, vous voulez la liberté de choix, alors laissez la également à ceux qui veulent se faire vacciner. Interdire , ne pas vacciner, c’est comme ne pas prescrire HCQ. l’IHU est un hôpital public, des gens veulent se faire vacciner, il est de sa vocation, de son devoir de le faire. Raoult a donné son avis, après les gens choisissent, il respecte leur choix tout comme il veut qu’on respecte le sien.
    Ensuite vous le trouvez plus modéré dans son propos ? Il reste prudent, c’est normal. Le vaccin actuel peut présenter des dangers, cela peut donner une catastrophe, oui, mais cela peut aussi être quelque chose de fantastique, on n’en sait rien, alors on ne peut être tranchant. Raoult n’est pas devin, moi non plus. Pas devin, mais prudent. On peut se tromper aussi.

    • « On peut se tromper aussi ». A la fin de sa vidéo, le Pr Vélot dit qu’il espère de toute son âme se tromper…Le Pr Raoult reste une personne honorable, même s’il devient plus prudent et on le comprend. Je le trouve guindé dans ses précautions oratoires et cette communication non verbale est déjà une mise en garde subliminale.

    • Merci Dr Maudrux pour cette remise au point rationnelle, intellectuelle et nuancée. J’y souscris entièrement.
      Bien plus :
      De mon point de vue Il est extrêmement dommage que quelques commentateurs prennent ce blog de haute tenue pour un défouloir et perdent de vue la nécessaire retenue que demandent une écriture sereine et un débat constructif. Leurs excès de langage nuit considérablement à ce blog : puissent-ils prendre conscience de leurs excès et des répercussions de leurs digressions.
      Je ne nomme personne : ils se reconnaitront

    • Il y a 2 choses qui se télescope. Qu’il vaccine les gens qui le demande, c’est son devoir de médecin, bien avant celui de fonctionnaire et parce que le produit en question a une autorisation temporaire d’utilisation.

      Maintenant affirmer de son piédestal qu’il n’y a aucun risque à court terme à la vaccination est un mensonge, tout simplement parce qu’on n’en sait rien. D’abord parce que l’étude n’est pas terminée suivant le protocole (j’avais lu qu’elle devait se terminer courant 2021) déterminé au départ. Ensuite parce que nous vaccinons des vieux qui ne sont pas très représentés dans l’étude en question. Ensuite parce que l’on a pas étudié la possibilité d’anticorps facilitateur. Ensuite parce qu’on s’est dépêché de vacciner le groupe placebo, histoire d’être certain de ne plus avoir de groupe témoin. Ensuite parce qu’on n’a pas étudié les notions de recomposition virale.

      Maintenant, il peut dire qu’il PENSE qu’il y a peu ou pas de risque mais c’est son opinion, et globalement, et il le répète assez souvent, son opinion n’intéresse personne. L’étude en questions ne nous apprends pas grande chose, qu’elle limite un peu d’attraper le covid sur 15 jours. waouu sacré découverte scientifique, les milliards on été bien employés, ya pas à dire.

      Maintenant certains sont encore plus incisif sur cette étude et l’accuse d’être traficotée (mais on à l’habitude maintenant, c’est presque la norme).

      http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2021/01/17/vaccin-pfizer-etude-bidouillee-et-conclusions-douteuses-312175.html

        • Dans le papier que j’ai lu, je n’ai pas vu mentionner ce qu’était le placebo. Mais on ne fait pratiquent, plus d’étude vaccin contre du sérum phi (si on en fait)

    • Le Pr Raoult dit qu’il n’y a probablement pas d’effet indésirable à court terme car il constate les faits.
      A ce jour 40 millions de personnes ont reçu l’injection. Sur le court terme le résultat est un constat
      Attention à JDMichel , il y a à boire et à manger

      • ah ouiii un complotiste conspirationniste qui s’invente des compétences..

        on a déjà entendu sur le debunkage.

        je sais pas combien on reçu le vaccin, mais on a déjà 5 morts en france et 13 ? en norvège ?

        le soucis du vaccin c’est que vous l’injecter à des gens pas malade. Les tuer c’est génant.

      • en attendant, peut être qu’il raconte des conneries, mais 17% des israéliens vaccinés à une dose ont développés une forme grave.
        Assez marrant comme dans la vraie vie, on trouve pas pareil que dans les études qui permettent d’autoriser le vaccin.

        17% une forme grave, probablement plus que sans vaccin du tout. cool investissement à plusieurs milliards.

    • Merci Dr Maudrux pour votre avis que je partage au sujet des réactions excessives suite à la video de Didier Raoult sur la vaccination. J’ai l’impression que certains commentateurs sont comme des amoureux dépités se mettant à détester ce qu’ils ont adoré avec la même ardeur ! Pour lui conserver leur adoration Ils auraient peut-être voulu que DR plante un drapeau noir sur l’IHU et s’y retranche pour n’en sortir que lorsque Macron l’aura nommé à la tête du Conseil Scientifique ou du Ministère de la Santé ?

      • Oui c’est à peu près ça qu’ils voudraient !
        Et la nuit Raoult, Peronne et Toussaint feraient le tour de l’IHU au son des tambours en scandant « Gilead débandade-Pfizer en en enfer » avec une tenue chamarrée Et cagoule marquée Kloro-Klux-OM

        • Non, on n’attend pas cela, on attendait juste que raoult ait la même rigueur lorsqu’il parle du vaccin que lorsqu’il parle du covid.

          OR, il n’a pas lu l’étude (et pour cause personne ne l’a cette étude) et il affirme des choses, sur ce point là je ne le crois pas, pas plus que je croirais un clampin qui viendrait dire sur bfm que l’invermectine ne marche pas. Parce que LA vaccination est un sujet complexe qui n’est pas étudiée. Nous (façon de parler) étudions les virus, les épidémies, l’immunologie… des touts petits bouts de trucs qui ne se parlent pas et paff on met dans le met sac et chacun défend son petit bout de truc et personne pour regarder avec le recul.

          Il faut lire un peut lire sur la vaccination rougeole pour comprendre les problématiques : la reine rouge, la sélection des plus virulent, le décalage des ages d’infections…. et surtout un manque patent de pilote dans l’avion (comme pour tout le reste) ou les labos dictent leur loi et on piqouse les enfants sans regarder ce que cela fait. La pharmacovigilance, bien aidée par les médecins refusent les effets secondaires. Que peut importe la morts de ceux qui ne sont riens.

    • Oui ,mais Docteur, vous savez trés bien que ce produit,GMO, n’est pas un vaccin ,que le terme légal ne lui est pas donné aux FDA, ni une thérapie ,que son contenu est une bombe , nous avons tous son contenu sous les yeux, bourré d’antibiotiques, sauf des molécules contenues, classés secretes,incroyable,qui créent encéphalites a gogo ,morts,,paralysie, oedemes,arret cardiaque ,voir les suspensions de ce pseudo vaccin en Australie ,les enquêtes en Israel après 26 morts. sur 37 après vaccination » dans une maison de retraite, et autopsie pratiquée, qui fait que elle demande des explications a Pfizzer,et du pourquoi l’usine en Allemagne
      ,financée par E.Musk est a l’arrêt,et ne livre plus,et de nombreux pays, dont les USA ont des morts a gogo après la piqure, et des états suspendent la. « vaccination »et crée une baisse d’ immunité donc contagion plus forte, ,et les virus GMO contenus dans cette mixture toxique sont dangereux, ils sont activés ,v ec qui n’est pas le cas dans un. vaccin, alors prôner la vaccination d’un non vaccin , ca devient périlleux comme défense pour un médecin,, vous allez vous en mordre les doigts,l’hécatombe commence a chiffrer , Raoult a des procédures contre tout ces charlatans médecins et les instances, et ne peux parler librement de certaines choses, ce produit est un non vaccin ,qui est une bombe pour l’organisme,avec 11 nanoparticules des métaux et des graisses de porcs nourris aux OGM etc,c’est indéfendable sauf pour la Commission Européenne qui a conclus des accords secrets avec les labos et les états qui pont suivis, et des députés qui demandent de lire ces contrats ,refusé, ce qui est illegal,sauf un et tout y est cela raturer ,ca va tomber comme un château de sable.les preuves s’accumulent,je comprend votre réserve ,l’Ordre » veille sur vous, mais pour un médecin pouvoir accepter d’injecter ce cocktail de toxiques mutagènes et cancerigénes ,PEG and co, n’est pas tenable, vis a vis des patients informés ,et qui via avocats internationaux, portent plainte contre ce « vaccin » pour crime contre l’humanité,plainte mondiale et qui vous rendront responsables des morts et éclopés de ce produit inqualifiable et qui ne peux légalement être appelé » vaccin » !.

    • Merci docteur pour la justesse de vos analyses. Dr Raoult a tout intérêt à prendre position de la sorte. Il est primordial de garder en tête le but à atteindre à savoir la mise en place de protocoles de prophylaxie et de traitements préventifs complémentaires à la vaccination. Dans l’état actuel des choses, nous ne pouvons pas nous aliéner les pouvoirs en place si nous voulons aller de l’avant. Si nous échouons à imposer dans le débat public l’idée selon laquelle les traitements préventifs sont la meilleure façon de gérer cette crise à long terme, la logique vaccination/confinement et les dérives sécuritaires qui pointent chaque jour un peu plus s’amplifieront. Nous n’avons pas droit à l’erreur. Merci encore pour votre dévouement.

    • Un médecin ne peut pas dire: « Je ne prendrai pas tel produit mais je le donnerai à mes patients. » C’était votre position il n’y a pas si longtemps. Quant au consentement libre et éclairé du malade, tout le monde oublie la formule complète, ce qui est bien commode. Ce consentement libre et éclairé doit être « obtenu de façon loyale »! Or, présenter la participation à une expérimentation génétique de masse comme une campagne de vaccination est une escroquerie caractérisée qui dans une société saine devrait valoir la radiation définitive et de sérieuses poursuites pénales. L’épidémie est terminée depuis le mois de mai. Tout est mensonges depuis, grâce à la manipulation des tests RT-PCR. Rien ne justifie donc une campagne vaccinale hystérique. Et ces produits à base d’ARN conservés à -70°C puent l’arnaque. Cautionner cela revient à assumer un cousinage avec les expérimentations du IIIe Reich. Le corps médical doit se ressaisir d’urgence. La colère tardive des Français maltraités va être inapaisable… Malheur alors à tout ce qui ressemblera de près ou de loin à une blouse blanche!

  30. Je suis heureux que la promotion des « 200 vaccins » par Didier Raoult ne passe pas et que le professeur défaillant ait été mouché avec soin par Roubachoff comme il l’avait été par J.C. Tardieu. La compréhension complète consiste à reconnaître que c’est Didier Raoult qui a lancé les tests RT-PCR dont on connaît l’utilisation frauduleuse en multipliant les cycles mais dont on oublie trop souvent l’absence de spécificité des sondes. Il a ainsi fait vivre une fausse épidémie depuis mai, en pretendant même que le nombre de morts du covid de l’acte II a été supérieur à ceux de mars-avril. Or la surmortalité de novembre est politique : suicides, pathologies en retard de diagnostic et de traitement dues à la fermeture de services hospitaliers entiers pendant le 1er confinement, pathologies liées au stress, Rivotril. Et n’oublions pas que l’épidémie est Ter-mi-née! Didier Raoult vient de prendre clairement un rendez-vous avec l’histoire. Et il ne sera pas dans la catégorie des gens honorables…

    • 5 semaines ,après pseudo « vaccin »,les effets secondaires apparaissent ,ils le sait très bien, et cela peux être sur 2 ans.Je trouve que Raoult est étrange dans cette video, défendre ce non vaccin parait indefendable,je me suis demandée si ce n’était pas un hologramme qui parlait a sa place!!!!

  31. Discussion animée avec ma fille, vetérinaire et assez calée en biologie, à propos des vaccins ARN Covid. Je suis plutot sceptique (= vieux c…) ou prudent sur ces vaccins. Elle n’y voit pas de problèmes. Mais on n’en sait que ce que les labos veulent bien nous dire ? Quand on voit les mensonges qui ont été proférés (remdesivir, dépakine, médiator) ne convient-il pas d’être sceptique ?
    Nous parlons de l’ivermectine qui pourrait être un traitement à grande échelle (essai argentin dont parle le docteur Maudrux, entre autres..) : en préventif pour les personnes à risque, en soin précoce pour les malades, ce pourrait-être une alternative au vaccin ?
    Et la le vétérinaire parle : Ivermectine, antiparasitaire que se passera t-il pour la nappes et la biodiversité si 3 ou 4 milliards d’humains en prennent ? après tout on déverse déja des tonnes de médicaments dans nos eaux usées. Quelqu’un peut-il m’éclairer ?

    • Il suffit d’en donner qu’aux malades (covid symptomatiques), et si à la place du Covid, c’est la même pandémie de galle, on va pas la traiter pour pas polluer ?

      • Le Pr Raoult ne doit pas être considéré ni comme un gourou ni comme un leader ..
        A quand un vrai conseil scientifique composé de gens reconnus mondialement ?
        comme expliquer par RT France ( et oui on en est là !!) ce matin à partir de la 49 eme minute de la vidéo
        https://youtu.be/xf8NLCqx_lY

    • désolé j’ai oublié,
      @votre fille, vous pouvez quand même questionner le raisonnement qui consiste à être favorable à une technologie  »vaccinale » sur laquelle on a aucun recul (et très peu de certitude quand à l’efficacité dans le temps), et par ailleurs freiner sur un médicament connu pour une question de pollution.?

    • dites lui qu’on s’occupera des pesticides quand on sera sorti de ce bordel. Ou que les doses pour le humains sont quand même sacrément moins conséquente sue pour les vaches ou le chevaux….puisque c’est un dosage au kg

      • Exactement. Interdisons les vaches, chevaux, poneys, ânes, chèvres, brebis, chiens, chats. Rendez-vous compte, tous ces produits qui partent dans la nature. Gaïa en est scandalisée.

    • J’ai déjà répondu plusieurs fois à cette question légitime. Voici un copié collé de la dernière il y a 15 jours : « L’Ivermectine et d’autres toxiques additionnés, utilisés à doses massives en vétérinaire, sont très toxiques pour les bousiers et les animaux aquatiques. J’ai fait les calculs suivants : pour traiter une vache, il faut 12 à 15 fois la dose humaine. Le problème est qu’elle va ressortir le produit dans 12 bouses par jour, à raison de 3 Kg chacune, soit 35 kg de fèces par jour. Total pour une vache : 1000 fois plus que vous, de plus mélangé à d’autres produits toxiques, et ce sans doute plusieurs fois par an. Un troupeau de 100 vaches = 50 000 adultes traités, et c’est bien pîre, car pour les humains, tout passe par des circuits d’épuration, ce qui n’est pas le cas des vaches. Alors il ne faut pas s’inquiéter pour quelques milliers de traitements humains, ils ne vont pas modifier un problème vétérinaire réel. Il y a en France 26 millions de bovins, sans compter les chevaux, les moutons et autres animaux pouvant recevoir un ou plusieurs traitements par an. Nous ne sommes rien. » Pareil pour le reste du monde, mais depuis bientôt 50 ans que le produit est utilisé, les bousiers et les grenouilles sont toujours là (ces dernières disparaissent pour d’autres raisons). Reste aussi à doser IVR en sortie de stations d’épuration, ainsi que son action sur les micro-organismes épurateurs, pour être objectif et complet.

    • Les STEP des grandes villes sont souvent équipées de filtres à charbon actif.
      Après un étage UV, l’eau qui en sort est potable, prête à être réinjectée dans le réseau.
      Le problème est le même, pire, pour la pilule. Non filtrées, les hormones partent dans les ruisseaux.
      La pilule est-elle interdire pour autant? Interdisons donc la pilule pour sauver Gaïa.

  32. Bonjour,
    Je suis votre Blog avec intérêt et vous remercie (auteur et commentateur-ices) de toutes ces informations, articles ou liens en commentaires.
    Je viens de lire la réponse du FLCCC à l’avis du NIH, même si il y a une petite dose d’espoir c’est quand même une prudence extrême.
    N’étant ni docteur, ni scientifique, je me demande comment peser dans le débat public sur cette question ? et soutenir l’action des médecins qui s’engagent sur les traitements précoce et notamment l’ivermectine. Il me semble qu’une personne déclare ci dessous distribuer des tracts (très bonne idée et ça peut se faire en publipostage).
    Aussi, dans le même esprit, je lance une idée en l’air, pourquoi ne pas faire de l’affichage (et faire circuler des photos d’affiches sur les réseaux sociaux). Pas de l’affichage sauvage mais il existe dans toutes les villes (c’est une obligation), des panneaux d’affichage public. On peut fabriquer des affiches pas cher avec un peu d’application, de la nappe en papier et une bombe de peinture. C’est pas un procédé habituel du milieu médical, mais les freins aux traitements précoces non plus, à ma connaissance 🙂
    de mon point de vue il faut un message modéré, style:
     »Le médicament Ivermectine protège du Covid-19
    L’état doit financer un grand essai indépendant
    Soutien aux collectifs de médecins libre*  »
    *Je me souviens pas le nom précis du collectif, dsl.

    Voilà, pas de risques juridiques, pas de pratique illégale, un message modéré et l’affichage peut peut être aussi inciter quelques médecins à se pencher plus sur la question, en ayant plus de demandes des patient-es.

    Encore merci, pour tout ce partage.

      • Ok, ben j’attaque demain, sauf si quelqu’un-e ici pense que c’est une très mauvaise idée !! Vous aurez compris que perso je suis plus militant que médecin.

        ID de slogans différents (et à votre imagination):
         »Une dose d’ivermectine et ça repart »
         »le vaccin c’est bien, l’Ivermectine c’est mieux! »
         »Ivermectine, parceque je le vaux bien »
        -L’état doit financer un grand essai indépendant
        Soutien aux collectifs de médecins libre* –

        etc…

  33. 1) Il y a déjà un moment que la litanie de l’IHU (Raoult, Parola et d’autres) me casse un peu les oreilles. Du genre : « Ces décisions n’ont pas de justifications scientifiques, mais comme elles sont politiques, ça ne nous regarde pas. » Non, messieurs, ces décisions sont purement sanitaires, et si elles n’ont aucune raison d’être, il faut les dénoncer. Soit dit en passant, on voit bien qu’on a affaire à des fonctionnaires assurés de toucher leur salaire quoi qu’il arrive et d’exercer leur profession comme si de rien n’était. S’ils devaient sacrifier leurs économies puis vendre leur maison pour survivre, ils verraient sans doute les choses autrement.
    2) Du coup, il y a aussi un moment que je trouve la parole de l’IHU de moins en moins utile. À partir du moment où le gouvernement et le conseil scientifique refusent l’idée de traiter au premier symptôme (et sur ce combat-là, bravo, les gars, vous avez lutté de votre mieux) que faire à part répéter inlassablement la même chose ?
    3) Les récentes précautions oratoires dont Raoult et Parola saupoudrent leurs interventions (« je parle en tant que professeur des universités », « ma liberté d’expression au titre de ceci ou de cela ») leur sont peut-être conseillées par Me di Vizio. Elles n’en restent pas moins un aveu de faiblesse. C’est agaçant, et ça ne sert à rien face à leurs adversaires, qui n’hésiteront pas à les abattre à la première occasion. De plus, c’est jeter un peu vite aux orties (parce qu’on s’en fiche, étant des « sachants ») la liberté d’expression du citoyen lambda.
    Passons maintenant au cœur du problème, la vidéo qui, pour moi, est la goutte qui fit déborder le vase. A mon grand regret, car qu’on me croie ou non, j’ai eu le sentiment de recevoir un coup de poing dans la figure.
    4) Où est l’homme qui déclarait il y a quelques semaines que les vaccins étaient de la science-fiction ? Qu’est-ce qui a pu le faire changer d’avis ? En matière d’étude, à ma connaissance, il n’y a rien de plus que les éléments fournis par Pfizer. En matière d’expérience, on sait juste que les gens ne meurent pas comme des mouches dès qu’on les pique. Et alors ? Aucun opposant raisonné à ces nouveaux vaccins (qui n’en sont pas) n’a jamais prétendu ça. N’est-ce pas la preuve que Raoult peut raconter tout et n’importe quoi ? J’ai longtemps affirmé le contraire, mais là…
    5) Dans cette vidéo, il dit clairement qu’il y a une situation d’urgence… dont il ne veut pas discuter. Ben voyons ! C’est la clé de tout. Une maladie dont la mortalité mondiale est de 0,05% (0,09% en France pour 2020, eh oui, ces choses-là augmentent – mais ne se cumulent pas, avis aux amateurs de statistiques) justifie-t-elle pareil branle-bas de combat ? Confinement, couvre-feu, mort de la vie sociale, désastre économique, vaccination expérimentale de masse… Refuser de répondre à cette question (et d’en tirer les conséquences quand on y répond) est une attitude irresponsable.
    6) Après avoir défendu la vaccination avec des arguments qui me semblent dignes de ceux qui comparaient l’HCQ au café au lait, Raoult affirme qu’il n’y a aucun danger pour… les trois ou quatre mois à venir. On l’en remercie, même si on ne se sent pas très rassuré. Les effets à moyen et long terme, ajoute-il, avec sa bonhomie naturelle, personne ne les connaît. De toute façon, pour les vieux, le long terme, on s’en fiche. (Et deux ans, professeur, quand il vous en reste quatre à vivre, c’est de la bouillie pour les chats ?) Donc en route pour appliquer le plan génial du gouvernement, avec pour garantie une pharmacovigilance de toute première qualité. Comme le reste de ce que Véran et Cie ont mis en place depuis le début, professeur ?
    À ce stade-là, j’avoue avoir cru à du trente-sixième degré. La prestation ironique d’un homme au cœur brisé. (Et il y aurait de quoi, après ce qu’on lui a fait.) Bien, me suis-je dit, avant de tirer sa révérence, il nous annonce, taquin, qu’il est parfaitement déontologique d’essayer une nouvelle thérapie sur des centaines de millions (voire des milliards) de gens sains afin de lutter contre une maladie qui tue peu (Chabrière parlait aujourd’hui même de létalité très basse) et qui vise des cibles bien spécifiques. (Inutile de repréciser lesquelles, je suppose ?) Un ultime pied-de-nez aux croque-morts du paracétamol…
    Mais il manquait la chute :
    7) Se découvrant fonctionnaire, et même haut fonctionnaire, Raoult conclut en rappelant qu’il doit exécuter les ordres du gouvernement. Pour avoir étudié longuement le procès de Jérusalem, j’ai eu les sangs glacés en songeant que cette ligne de défense, quasiment à la formulation près, fut celle d’Eichmann du début à la fin des débats. Je sais que comparaison n’est pas raison, mais j’estime le professeur bien trop fin et cultivé pour ignorer une chose pareille.
    Conclusion, en essayant de sauver je ne sais trop quoi, cet homme que j’ai admiré et soutenu (sans jamais le prendre pour un gourou) sabote une année de travail acharné et de résistance héroïque. J’ignore ce qu’il escompte y gagner ou ne pas y perdre. Mais décidément, il me fait de plus en plus penser à un de Gaulle qui se serait trouvé de bonnes raisons (famille, carrière, culture, il y en avait des tas) de ne pas partir pour Londres.
    PS : N’empêche que la cabale montée par quelques tueurs à gages et relayée par toute la presse de caniveau (avec une star à légion d’honneur dans le rôle du chœur antique) est une indignité. En même temps, c’est l’illustration de ce que je disais plus haut : trahissez la moindre faiblesse, et la meute vous déchiquettera.

    • Vous avez trouvé vos 5 minutes, et c’est bien. Car votre commentaire est, je le crains, une excellente analyse…

    • Maintenant que Raoult est rentré dans le rang, il nous reste le Pr Perronne, qui (pour l’instant?..), qui lui reste droit dans ses bottes.

      • Et notre hôte, et Louis Fouché, et Alexandra Henrion Caude, et des milliers de médecins (de ville pour la plupart) qui se taisent mais n’en pensent pas moins. Plus des millions de gens, loin des micro-trottoir et des sondages bidonnés, désormais conscients que quelque chose ne va pas dans cette affaire. Imaginez-vous en 1941, alors que les Allemands écrasaient les défenses Russes et régnaient sur l’Europe. Pourtant, en 1942, ce fut Stalingrad – début de la fin pour le Reich dit de mille ans. Par nature, je ne suis pas optimiste – il y a bien trop de malheur en ce monde pour ça – mais je me bats toujours jusqu’à ma dernière carte.

        • Merci pour votre analyse que je partage complètement. Mais n’oublions que le Pr Raoul a également une lourde tradition familiale militaire qui ne peut qu’impacter ses décisions : en 2020, il s’est battu avec les armes qu’il pensait être les plus efficaces tout en désobéissant aux ordres car son âme de médecin avait pris le pas . En 2021, ébranlé par les coups reçus et surtout ne pouvant pas supporter le risque d’être destitué, il se plie aux ordres.
          Louis Fouché, et Alexandra Henrion Caude ont à priori une âme de résistants.
          Pour conclure, comme dirait Anne Roumanoff dans un de ses sketches: « on ne nous dit pas tout »

        • 30 000 médecins et 150 000 citoyens qui ne se taisent pas ,adhérer a reinfocovid!

    • Bravo monsieur Roubachoff ! Mais épargnez-nous s’il vous plaît votre sortie gaulliste, ayez une pensée pour tous ceux qu’il avait laissés sur le carreau, je suis issu des couches les plus pauvres de la classe ouvrière, mon père était menuisier en bâtiment, merci.

      Quand il existe des traitements qui ont prouve leur efficacité pour soigner une maladie, un vaccin est inutile, qui plus est des traitements dont on peut prévenir les risques qu’ils comportent éventuellement, point barre !

      A ceux qui cherchent à épargner Raoult parce qu’il est fonctionnaire, franchement, où va se nicher la bonne conscience ou la mauvaise foi. On leur rappellera le cas échéant que sous le régime de Vichy tous les fonctionnaires n’ont pas obéi au doigt et à l’œil.

      Je crois avoir trouvé l’inspirateur de Raoult.

      Vidéo : Comment Bill Gates a monopolisé la santé mondiale. Le vaccin.
      Par James Corbett et Jean-Louis Gueydon de Dives –
      Mondialisation.ca, 18 janvier 2021

      https://www.mondialisation.ca/video-comment-bill-gates-a-monopolise-la-sante-mondiale-le-vaccin/5652821

      Et un article en anglais comportant des vidéos sous-titrés en français.

      Who Is Bill Gates? : The Corbett Report

      https://www.corbettreport.com/gates/

    • Un peu de jugeote svp.
      Je m’étonne de cette sévérité sans appel.
      Il convient d’admettre un minimum de réalisme. Il s’avère parfois nécessaire de cultiver l’ambiguïté, de louvoyer, voire de passer sous certaines Fourches Caudines, pour pouvoir continuer à oeuvrer.
      C’est le moment, comme on nous le demande, d’exercer notre intelligence et de brider certaine impétuosité.
      Ne tombons pas dans le piège des grands anathèmes, avec comparaisons violentes à la clef.
      1/ La campagne vaccinale est lancée par CE gouvernement, sous SA responsabilité. Laissons-la lui, que diable !
      2/ Que des pressions importantes soient exercées sur certaines autorités morales pour qu’elles l’appuient, est évident. De même, la réalité administrative de ce pays.
      3/ Dans une situation épineuse, réclamer le martyre d’autrui me paraît peu raisonné.
      4/ Enfin, sous peine d’arthrite précoce et difficultés respiratoires fatales, ne nous comportons pas en moutons Dolly ! Chacun doit assumer sa responsabilité en ce qui concerne sa PROPRE décision. Cela me semble correct, dûment signalé en préambule, et le plus important dans l’affaire.
      Nul ne doit remettre son corps, sa vie, sa santé à autrui, même s’il s’agit d’un médecin ou d’un savant en qui il a confiance.
      Merci au Dr Maudrux pour son travail extraordinaire, qui nous réconforte et nous éclaire au quotidien et collectivement, en un moment de très grande nécessité.
      Merci de votre bienveillante attention

    • Je pense que vous voudriez juste que tout le monde pense comme vous, et ce n’est pas possible. Vous lui reprochez d’être pour ce vaccin, moi, je constate qu’il est nuancé sur ce sujet, comme beaucoup de monde dont certains beaucoup plus compétents que nous tous ici, sur ce sujet et pas tous parce qu’ils seraient achetés par les laboratoires. A tort ou à raison, beaucoup de monde espère que, le tout vaccin va nous sortir de cette situation et que les dégâts collatéraux éventuels seront inévitables, mais faibles. L’expérience montre qur même des pays peu touchés par le covid sont atteint de covidémence. La peur sera vaincu par ce sentiment sans doute trompeur, que 2 petites injections (chaque année ?) vont nous sauver, il n’existe sans doute pas d’autres solutions pour calmer les covidéments, les covidiots, les covidissonants et les covérandouille qui gouvernent le monde entier. Enfin vous préférez Perronne, mais il était parmi les médecins de plateau peu critique de la stratégie au début, et il a souvent été imprudent (notamment quand il a accusé des médecins d’avoir tué son beau-frère) cela lui vaut d’être hors circuit aujourd’hui. Enfin, je pense que les antivax sont aussi dangereux que les covidiots, même si je respecte leurs opinions quand ils ont des arguments, car il me suffit de remonter à mon père qui était né il y a 112 ans dans une fratrie de 13 dont seulement 5 ont atteint l’âge adulte pour savoir que les progrès de la santé on été immense, notamment pour les enfants, et les vaccins y ont leur part. En tout cas s’il y a une personne dont je peux dire qu’il est ma boussole dans cette crise, c’est bien le docteur Maudrux que j’ai connu parce qu’il a été interviewé (1:fois à ma connaissance) au début de la crise sur Cnews, avec un propos différent de ce que l’on entendait alors, de plus ce blog est un lieu de liberté (c’est tellement rare actuellement) ou non seulement les billets mais aussi les discussions qu’ils suscitent participent à une information diversifiée elle aussi bien rare.

      • @Antoine, je propose que vous alliez expliquer en afrique oh combien les vaccins sauvent des vies. il y a de la place à prendre.

      • Je ne sais pasoù vous avez vu que le Pr Perronne était peu critique sur la stratégie au cours de la première phase.

        Il a mm écrit un livre très critique sur cette période publiée en Juin dont le titre est :  » Y a t il une erreur qu’ils n’ont pas commises « .

        Vous devez confondre avec qqu’un d’autre

        • Vous avez raison j’ai confondu peut-etre avec Bricaire, je retire donc cette affirmation erronée.

      • Le problème lorsque l’on essaie de regarder un truc sur la mortalité en regardant les courbes et en décidant que puisque ceci est arrivé à ce moment là alors, ça doit être grâce à ça. C’est ce qui nous est servi à chaque fois pour les vaccins. On nous montre une courbe tronquée pour montrer que le vaccin et paff diminution. D’abords, il faudrait prendre une courbe sur le temps long, histoire de pouvoir juger et pas juste voir ce qui nous est montré. Maintenant on nous explique tout le temps que corrélation ne vaut pas causalité pourtant c’est ce que on nous sert à chaque fois pour les vaccins.

        Et surtout on se focalise sur la maladie en question sans regarder le reste (forcément c’est compliqué). Ainsi s’il n’y a plus de rougeoles, mais une explosion des maladies auto immunes, autisme, cancer… pas certain qu’on y gagne quelque chose. Attention je ne fais pas le lien mais il n’empêche qu’il y a aux us qui vaccinent comme des mengele une explosion des cas d’autisme. A ce rythme là dans 50 ans, la moitié de la population sera autistes et ca va être compliqué à géré, mais comme le capital à pris le pouvoir, je pense qu’ils les euthanasieront.

        Tout cela pour dire qu’en terme médical, on ne peut pas regarder une toute petite pièce du puzzle, et pointer le gain de peut être 5 morts sur 10 ans (rien ne dit que ceux qui meurent de la rougeole ne seraient pas morts 6 mois plus tard d’autre chose) en oubliant la vue large. Il suffit de regarder les annonces de décès dans la presse régionale (avant covid) et voir l’age des gens, malgré les vaccins on ne vit pas si vieux.

        N’oublions pas que les gens aujourd’hui qui meurent à 85 ans, sont nés en 1935, ils n’ont pas eu tous les vaccins que l’on injecte aujourd’hui à nos enfants.

  34. Bonjour Dr Maudrux
    Depuis peu je n’aperçois plus de lien vers votre blog salvateur en recevant la version numérique du quotidien du médecin ( non abonné). Seriez vous
    censuré ?

  35. « Vers une autorisation » ?
    Refaites le match sur les 10 derniers mois… et dites-nous si vous pensez réellement que les autorités, alors qu’elles sont enfoncées dans la covidémence jusqu’au col, subitement accepteraient leur défaite ?

    Il est rationnel d’affirmer qu’il n’y aura pas de RTU. Et que l’ivermectine connaîtra le même sort que l’HCQ, mais en version silencieuse.

    Des articles continueront d’être publiés dans le monde… mais les Français n’en sauront rien, dans leur grande majorité.

    On ne peut pas pendant 10 mois mentir, en permanence, sur tous les sujets, toutes les données (article de Nice Matin sur le bidonnage des chiffres d’hospitalisations, après celui du Canard Enchaîné), livrer une guerre contre toute idée de traitement, multiplier les actions covidémentes qui détruisent le pays (couvre-feu, fermeture des restaurants etc.)… pour courant janvier ou février avec le sourire autoriser un « traitement » contre la « terrible pandémie ».

    Je souhaite me tromper bien sûr… mais l’usage de la raison et l’observation du passé invalident cette hypothèse.

    • Je suis d’accord avec vous, mais il faut bien essayer. Un jour, cela passera peut-être. En tous cas le Conseil d’Etat a accepté de nous recevoir. Premier pas, que n’avait pas accepté le dernier tribunal.

      • J’ai presque envie de dire ‘qu’ils aillent mourir’. J’ai mon ivermectine sur moi en déplacement en Amérique du Sud mais autour de moi personne ne connaît, ou alors ricanent ou refuse de prescrire comme mon généraliste. A la fin, on a plus envie de se fatiguer même si cela karsherise le virus comme nous le dit si drolatiquement Henrion Claude

      • Le combat aura d’autant plus de chance de réussir si vous arrivez à y intégrer le plus de politiciens possible : les quelques élus qui ont déja soulevé des questions en commission d’enquête, les 2 ou 3 élus qui font partie du conseil scientifique « Laissons les médecins prescrire » et les élus d’opposition qui peuvent y trouver des arguments électoraux …
        Eux ont probablement plus de leviers que nous simples citoyens.

    • cette fois, l ivermectine sera autorisée et les medecins pourront traiter les patients a domicile

      • Je n y crois pas !!! Même si le monde entier traitait à l ivermectine et que la France avait un taux de décès par millions d habitants 4 fois superieur à la planète, tant que l on a les guignoles actuels au pouvoir aucune chance !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Bonjour,
      J’aurais bien aimé ensuite entendre la question « il y a donc un traitement mais quel est-il ? Nos téléspectateurs vous écoutent 😉 »
      Il ne faut pas trop en demander.
      Bien cordialement.

      • La belle Anne-Claire n’a pas posé la question car dans les couloirs de la Tv tout le monde a l’air bien informé (voir déclaration de Arnaud Stephan à Damien Givelet sur LCI à mi-décembre (voir le twitter de A. Stephan)

    • C’est quand même son époux qui a annoncé au peuple français, en même temps qu’il nous disait être « en guerre », avec une vraie gueule de croque-mort : « Il n’y a pas de traitement » !!!!!
      Comme je suis contente que, depuis, un traitement ait pu au moins être trouvé pour Mme Macron…
      Quant à la guerre, son mari a omis de préciser qu’elle était déclarée contre les Français, pas par un virus, mais par un gouvernement vendu à Big Pharma et autres…

      • Plus que décevant, c’est une tragédie… pour lui.
        J’y reviens dès que j’ai cinq minutes.

      • Le Pr Raoult n’est pas un gourou
        Ecoutez soigneusement ce qu’il dit et dites-nous si vous le voulez bien où pêcherait selon vous sa logique professionnelle ?
        Cela aussi sera instructif
        A vous lire

        • Ui ce n’est pas un gourou. je me moque de ces opinions, je ne fais que regarder ce qu’il tire de ces travaux. En avril, il soignait à la chloroquine et azytromicine et si je devais me faire soigner, j’aurai été chez lui. Si maintenant invermectine marche mieux, cela ne me pose aucun soucis de me soigner avec. Même s’il n’est pas possible de l’obtenir, cela ne me dérange pas de tentr vitcC vitD zinc graine de nigelle et miel…

          je ne suis pas un religieux, je tente ce qui marche et qui m’est disponible.

          je ne lui fait confiance que sur ce qu’il connaît, sur la vaccination, je ne lui fait pas confiance car je l’ai entendu sortir les trucs classiques que l’on entend partout, probablement des trucs qu’il n’a pas travaillé.

        • Lisez son livre sur les vaccins. Je l’ai lu. C’est sérieux. Un infectiologue est en principe qualifié pour s’exprimer sur les vaccins …

        • Je suis impatient de lire vos avis, car j’ai perçu une inflexion dans le comportement et la parole du Pr Raoult depuis sa dernière vidéo. Toutefois il reste parfaitement dans son rôle de fonctionnaire, rationnel et logique. Mais il me semble que quelque chose a changé. Aussi j’attends de vous lire.

        • Ce qui a changé c’est que beaucoup de ceux qui écoutaient le Pr Raoult avec attention se sont mis au fil du temps à « croire », ce qui est humain, mais absurde comme toutes les religions.
          Si vous écoutez ou lisez Raoult en faisant une petite rétrospective, vous verrez que c’est assez cohérent. L’homme a une pensée professionnelle rationnelle évidente. Il a les pieds sur terre et indiscutablement le mettre à l’écart (comme écarter les médecins de la prise en charge d’ailleurs) était une stupidité. Mais ce n’est pas le « sauveur ». Pour s’enflammer bêtement pour le prochain « homme providentiel » nous avons les prochaines présidentielles en 2022.

        • L’exposé du Pr Raoult me paraît parfaitement raisonnable : des données, rien que des données, comme d’habitude.
          – rappel sur les effets constatés après les vaccinations habituellement pratiquées depuis longtemps ayant un bon rapport bénéfice/risque que l’on retrouvera immanquablement dans la campagne vaccinale actuelle et sans liens avec le vaccin lui-même.
          – les données dont on dispose actuellement sur cette vaccination expérimentale, c’est à dire pas grand chose sauf que ça semble pour l’instant négligeable à court terme sur une faible population de personnes à faible espérance de vie exposées à des formes très graves. En résumé la plus grande part des décès actuels si on prend convenablement en charge les personnes symptomatiques ( traitement précoce, suivi.
          – l’absence totale de connaissance sur l’efficacité réelle de cette vaccination, sur le fait qu’elle puisse favoriser l’émergence de mutants résistants et sur ses effets à moyen et long terme par absence de recul.
          Donc lorsque une personne très inquiète vient vous demander un vaccin qui est conseillé par tous les gouvernements et l’OMS, que vous lui avez donné l’information objective que l’on ne sait pas grand chose de l’efficacité et de l’innocuité de cette vaste expérimentation mondiale en temps réel, comment voulez-vous refuser de vacciner le patient qui vous le demande? On tomberait dans le même camp que ceux qui refusent aux malades des traitements précoces alors qu’ils les réclament.
          Le professeur Raoult ne cesse pas pour autant de rappeler qu’il faut s’occuper des malades et les soigner.
          Le problème actuellement est d’arriver à obtenir la liberté de prescription pour les médecins afin de soigner. Les patients pourraient ainsi avoir une capacité de décision beaucoup plus éclairée. Mais le Pr Raoult n’y est pour rien, on ne pourra pas dire qu’il n’aura pas essayé. Et je suppose qu’on peut lui faire confiance pour traquer toutes les conséquences éventuelles indésirables de cette vaccination et les signaler avant qu’on n’en arrive à vacciner une population saine sans aucun recul.

        • Ce n’est pas un vaccin. Mais l’injection d’une information génétique étrangère à l’être humain.

        • Je suis d’accord avec cette impression. Dans cette vidéo, il semble contraint. Dans une précédente, il affirmait qu’étant dans le service public, il vaccinerait puisqu’il faut vacciner. Tout est dit…Sa convocation devant le CNOM y est-elle pour quelque chose ?
          La meilleure vidéo explicative sur les virus et les vaccins me semble être celle du Pr Velot cité sur ce blog ( merci ) . Elle est claire mais effrayante …Alors oui, ce doit être une tragédie que vit le Pr Raoult .
          En attendant je constate dans les rues l’avancée de la psychose collective …La manipulation de masse est à l’œuvre. Un monde selon Orwell et Huxley ( en même temps) comme en Chine…

        • Elle pêche… en eau trouble.
          Quant à « pécher », voyez mon post ci-dessus.

        • Même constat en France et ailleurs.

          Raoult ne fait plus parti des « scientifiquement instruits ».

          388 personnes âgées de moins de 60 ans avec « Aucun problème de santé sous-jacent  » sont décédées de Covid dans les hôpitaux anglais – Mailonline and Daily Mail Reporter 27/28 December 2020

          Le Dr Dominic Pimenta, président de la Fondation des travailleurs de la santé a déclaré : « Avec un vaccin déjà là, ceux qui plaident encore pour une infection de masse et la protection des personnes à risque ne sont ni pratiques ni éthiques, ni économiquement ou scientifiquement instruits. »(traduction Google)

    • Et le bon professeur de dérouler le tapis rouge menant à la première marche du Monde-d’après. Tout aussi « intelligemment et raisonnablement » c’est-à-dire logiquement, suivra l’application des régulations édictées par le Nouvel Ordre qui Le met en œuvre.

      • Le Dr Raoult cautionne la vaccination contre le tétanos or cette maladie est reconnue comme non immunisante,
        https://youtu.be/U7CmzEW8k3M?t=1872
        Dans sa dernière intervention, le fait de vacciner des personnes très âgées dans les epahds ne semble pas lui poser de problèmes moraux… Il se cache derrière son statut de fonctionnaire qui doit obéir !

        • C’est pour cela qud le vaccin antitetanique sert à notre systeme immunitaire a reconnaitre la toxine et ala détruire avant qu’elle nous paralyse.

        • Le Tétanos n’est pas contagieux. La vaccination sert à protéger le sujet et non pas ses semblables

        • pour ma toxine, j’avais compris qu’elle ne circulait pas dans le sang mais dans le système lymphatique.
          mais je suis pas un spécialiste. Et comme on peut attraper le tétanos plusieurs fois, comment un vaccin arrive à faire ce que notre système immunitaire ne sait pas faire ?

        • @Hervé, la vaccination, c’est pour environ 10 ans. Après le système immunitaire commence doucement à oublier. Il est alors recommandé de répéter la vaccination.

        • ui 10 ans au doigt mouillé il fallait choisir un truc et on à dit 10 ans, c’est comme ça la science. Sauf que pour le tétanos ils sont passé à 25 ans de mémoire. Parce que la science c’est comme ça, un jour blanc, un jour noir, c’est la beauté de la chose.

          Donc si je comprends bien il faudrait faire une vaccination rougeole tous les 10 ans ? et l’hépatite b aussi ? et la méningite ? les 11 vaccins tous les 10 ans ? mais du coup, le vaccin de la grippe pourquoi tous les ans ? ah ui c’est pas la même souche…

          Cela ressemble à un discours d’un visiteur médical.

          Concernant le tétanos, peut importe votre vaccination, si vous êtes dans une situation risquée, ils vous font l’injection d’anti-toxine, pourquoi alors ?

          de mon point de vue, la vaccination universelle est une aberration qui crée maintenant plus d’inconvénient que d’avantage.

        • @Hervé, je m’en remet à celui qui a de meilleures connaissances que moi.
          Le tétanos, cela se teste très bien, on sait en 30 secondes, si l’on est immunisé ou pas.
          Après 10 ans, c’était la norma il y a quelques années. Et les normes évoluent.

    • ou le naufrage d’un scientifique dans une déferlante totalitaire… On notera l’allusion assez précoce à la « vaccination » des jeunes femmes, qui renvoie bien sûr à l’alerte de Michaël Yeadon sur le risque placentaire. Bon, j’avais prévenu et notre ami indien encore davantage. Fuyez cette édition génétique qui, vous vous en doutez, est prévue pour être périodiquement renouvellée. Il y aura du beau monde au prochain tribunal de Nuremberg.

    • C’est une capitulation, un virage à 180° par rapport à ce qu’il disait en novembre sur des traitements vaccinaux expérimentaux développés dans la précipitation.
      Il est bien placé pour savoir qu’il existe plusieurs ttts qui fonctionnent, il serait plus judicieux de continuer à se battre pour leur autorisation plutôt que de favoriser des ttts expérimentaux dont l’un d’entre eux est fabriqué par un labo ( Pfizer) qui a déjà été condamné à 2,3 milliards de dollars d’amende pour tromperie.

    • Oups. Il dit qu’on ne sait rien des effets à long terme mais que bon, pas grave, on vaccine, le test probant c’est ce qui arrivera à tous ces gens vaccinés… J’ai bien compris ou pas ? J’hallucine ou pas ?
      Je n’ai jamais pris Raoult pour dieu le père, mais là, il a dû sacrément se faire remonter les bretelles pour parler comme ça maintenant. Je reste dubitative…

    • J’ajouterais que la Norvège envisage d’arrêter de vacciner les personnes âgées avec le vaccin Pfizer, et lui nous dit qu’elles sont prioritaires.

      J’ai l’impression qu’il capitule parce qu’il s’en est pris plein la tronche en 2020 et qu’il souhaite que 2021 soit plus calme pour lui

    • la contribution de Raoult a la santé publique, c est d avoir dit : le covid, ca se soigne  » alors que l OMS et toutes les institutions de santé disait: on n a pas de médicament, donc on ne soigne pas  »
      non seulement il l a dit , mais il a été capable de le crier sur les toits, et les magouilles n ont pas réussi à le faire taire.

      les épisodes ultérieurs ont montré que ce que voulaient les cyniques qui dirigent la santé, c était neutraliser les généralistes et convaincre l opinion que la médecine, c est l hopital. Merci à Raoult d’avoir imposé un autre point de vue, celui de la bonne vieille médecine qui soigne.
      Ne nous laissons pas embobiner dans les polémiques interminables sur les vaccins : ce qui compte , c est soigner les malades et leur éviter l hospitalisation.

  36. Dans cet article de décembre 2020, Raoult cite aussi l’ivermectine comme traitement de référence:
    https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/1744666X.2021.1847640
    4.7. Other therapeutic options
    4.7.1. Ivermectin
    A retrospective comparative study reported that ivermectin was associated with lower mortality of COVID-19 patients, compared to standard of care, especially in patients who required higher inspired oxygen or ventilator support [169]. Besides, a randomized controlled trial showed that ivermectin was not significantly different from hydroxychloroquine and azithromycin as reference treatment [169].

    • Didier Raoult doit faire face désormais à deux categories d’adversaires:
      1/ Ceux qui n’ont absolument rien compris et croient encore que l’hydroxychloroquine met le cœur en fibrillation ou rend aveugle.
      2/ Ceux qui ont compris que son statut soigneusement construit d’opposant au régime doit servir dans la phase II d’édition génétique, appelée abusivement campagne de vaccination.
      Situation qui va devenir inconfortable mais classique dans le domaine de l’espionnage chez tous les agents doubles.

    • raoult est impliqué dans l étude des traitements, dans la gestion des tests à marseille, et dans l identification des variants . il n a rien a voir avec le développement , l évaluation , l application des vaccins. si il avait été au conseil scientifique , on aurait pu lui attribuer une responsabilité collective, il n y est pas. et s il avait pris position contre les vaccins , il se serait fait débarquer par macron (comme perronne).

  37. il semblerait que le President de l ordre departemental de Charente(M BACQUART) ait fait preuve d’un courage extraordinaire.(mail interne qui n’apparait pas sur le site du conseil ou que tres partiellement dans le mot du President)
    Si vous pouvez avoir une confirmation de ce fait,ce serait peut etre le début d une mèche allumée…

    • Tout a fait possible. On n’arrête pas le progrès. C’est l’étoile jaune cachée sous la peau.

    • Le premier à avoir dévoilé ce genre de projet et bien d’autres était le réalisateur Aaron Russo. On trouve son long témoignage édifiant sur le net. Il fréquentait un élément de la famille Rockefeller ce qui l’avait mis au courant des psychoses mondialistes. Se sachant condamné par un cancer, il avait tout balancé peu avant sa mort. Aujourd’hui, le projet se réalise, n’en déplaise à ceux qui croient encore subtil de se moquer des lanceurs d’alerte en agitant le néologisme imbécile de « complotisme ».

  38. Bientôt, chaque ville et village d’Europe se nommera Lidice.
    https://m.youtube.com/watch?v=PJgD7jUAs3Q
    En Israël, on « vaccine » en masse, sans oublier de le faire aussi le jour du sabbat, sans doute pour humilier un peu plus la population. Didier Raoult a préconisé le port du masque à domicile pour préparer la séparation des familles. 42 camps sont prêts au Canada. Réveillez-vous.

    • bonjour,
      sans moquerie,
      l’ IHU fait partie du complot? rassurez moi le Dr Maudrux n’en fait pas partie?

      • L’ampleur de la dissonance cognitive est désormais telle que les plus naïfs (comprendre les moins complotistes) se raccrocheront « au mieux » aux oppositions de pacotille qui ne vont pas tarder d’émerger.

      • Ah que les faits sont parfois cruels et la désillusion aussi !

        Variant du covid-19 à Marseille : « Il faut vacciner ! », clament les sénateurs – Publicsenat.fr 12 janvier 2020

        Message reçu 5/5 !

        Le Pr. Raoult au garde-à-vous devant Macron, ce qui n’a rien d’étonnant : on ignore si le vaccin aura des effets négatifs à moyen et long terme, on ignore s’il sera efficace contre les mutants, on sait que le variant britannique n’est pas plus mortel, peu importe, Raoult vaccine ! Et cela balancé avec quelle légèreté et quel cynisme !

        Au diable le fait que le SARS-CoV-2 ne concerne qu’une infime minorité de la population, que le taux de mortalité (population entière) soit autour, de 0,05%, le taux de létalité (population testée positive) inférieur à 2,5%, au diable qu’il existe des traitements préventifs ou pour soigner du covid-19 à tous les stades de la maladie.

        Tout cela pour cela, Raoult fait partie de l’élite aux ordres, il ne risque rien du côté de l’Ordre des médecins.

        Finalement, à l’abus de pouvoir de Macron a répondu l’abus de confiance de ce médecin-chercheur, les deux faces de la même pièce. Macron n’a eu aucun mal à manipuler les ignorants qui apeurés crurent en une pandémie, et lors de l’épisode de la vaccination Raoult vole à son secours, tout est dans l’ordre des choses. Dommage, mais c’était prévisible.

        • Pr Raoult l’a bien dit dans sa dernière vidéo, il est un fonctionnaire et il vaccinera. Sans doute que sa passion de la recherche l’emporte sur les conséquences d’une action non conforme à la doxa
          (cf pr Perronne); Qui peut lui en vouloir? c’est un véritable chercheur et ce serait grave qu’il ne soit plus là.

        • les équipes de l’IHU informent le candidat au vaccin de ces éléments inconnus :si consentement signé, le service public joue son role

        • Parler de consentement après bientôt un an de lavage de cerveau non-stop ?! Rôle de mort !!

  39. bonsoir docteur et merci encore pour la richesse de votre blog. il me semble évident qu’il faille se procurer de l ivermectine mais je ne pense pas que cela soit possible sans l’ordonnance d’un médecin ? que conseillez vous alors ?

  40. https://www.msn.com/fr-fr/lifestyle/trucs-et-astuces/covid-19-le-mutant-britannique-se-substituera-in%C3%A9luctablement-au-virus-actuel/ar-BB1cL3TY?ocid=msedgntp
    A lire en étant très calme, ou sans avoir d’objet lourd à projeter sur son écran. Le plus fabuleux, c’est le passage où le type affirme que le variant anglais n’aura pas d’effet sur l’efficacité du vaccin. Quelle efficacité, nom de nom ? Il faudra des mois avant de savoir ce qu’il en est. Accablant.

  41. P.S. : Merci au Dr Maudrux grâce à qui je peux continuer à faire de la médecine en dilettante sans avoir à m’inquiéter des fins de mois (je suis retraité) du fait de son excellente gestion de la CARMF !

  42. Il n’est pas de bon ton de se moquer du vaccin contre le covid 19 (et/ou d’Olivier Véran) sans risquer de se faire censurer sur YouTube. Ce qui est arrivé à Franjo pour son sketch « Covid 19 : le vaccin » dont j’ai précédemment indiqué le lien YouTube dans ce blog. Moi qui croyait qu’on pouvait rire de tout en France… Motif invoqué : « Informations médicales incorrectes (sic) ». Suite à la demande d’appel de cette décision par Franjo, l’accès à la vidéo a finalement été rétabli. J’en profite pour rappeler le lien : https://www.youtube.com/watch?v=C9JZsR-wtEs&fbclid=IwAR1JxvpSR7tIfLg-DNThjemD3TYnwYXyCyiVRIvTQ4uuZRG5IUb1t92uOFI , et me préparer à ma défense face au Conseil de l’Ordre des Médecins qui ne pourra que me poursuivre car je persiste et signe à faire de la pub à ce sketch. Et affirmer que je ne me ferai pas vacciner contre le covid 19. Vieux médecin ayant survécu à deux pandémies, je survivrai bien à celle-ci…

    • Il est toujours là.
      Peut-être est-il censuré en france seulement?
      Notez france avec f minuscule, ne méritant plus la majuscule. Louis 14 s’en retournera dans sa tombe…

  43. encore une fois merci pour vos papiers que je donne à lire aux « endormis » (j’aurai bientôt des tracts à distribuer aux gens que je croise dans mon quotidien) quand ils acceptent de prendre le temps de lire; c’ est incroyable d’entendre leur niveau d’intoxication

    • En plus il faut rappeler que les personnes très âgées et/ou atteinte de comorbidités ont été exclues des tests de phase 3. La vaccination dans les Ehpad est clairement une expérimentation qui n’obtiendra sûrement pas l’efficacité affichée par Pfizer, Espérons que les pays qui vaccinent à tours de bras aient le bon goût de la calculer. Castex et Véran vont-ils se retrouver à la Santé ? (La prison)
      À noter le rapprochement que fait France Soir entre les pays qui vaccinent beaucoup avec leur flambée de cas et de mortalité…
      https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/le-vaccin-pfizer-augmente-t-il-le-risque-de-contamination-et-de-mort-par-covid19

      • On serait, paraît-il, fragilisé durant les semaines qui séparent les deux doses. D’où une question : est-il judicieux de « vacciner » en plein milieu d’une épidémie, lorsqu’elle est objectivement peu dangereuse ?

        • Moi je descend une marche tous les jours dans ma croyance en la ‘science’. Plus je lis sur la question, plus je m’aperçois que la science semble être un ensemble de conjectures, parfois fondées sur des observations, posant des affirmations qui ont autant de chance d’être vraies que fausses et que l’on décide comme vraie à un instant et que l’on va défendre envers et contre tous pendant le plus longtemps possible pour s’apercevoir, à un moment, que l’on racontait n’importe quoi et qu’on a tué des gens en se fondant sur ces dogmes.

          Certains disent que la science est fille de l’histoire, mais ils continuent quand même à défendre le dogme ambiant avec conviction. J’en veux preuve la vidéo de Raoult sur les vaccins du covid qui affirme comme une vérité qu’il n’y a aucun lien entre la campagne hepb de 95 et SEP. Alors que avant cette campagne de vaccination universelle, il n’y avait JAMAIS de SEP pédiatrique et que depuis il y en a. Corrélation ne vaut pas causalité, certes. Mais on a un indice biologique, un antigène vaccinal qui ressemble à la myéline. Et la pharmacovigilance prise la main dans le sac à écarter des déclarations.

          Je crois de moins en moins en la science.

        • Et oui, la science est une croyance comme une autre, une théorie de la connaissance. Une simple croyance en la suprématie de la Raison.

        • Comme disait « quelqu’un », le temps des réseaux sociaux est différent du temps des médias qui est différent du temps politique qui est différent du temps de la science.
          De plus la médecine est ce de la science ou un art ou un peu des deux. Si l’effet placebo existe c’est que la médecine est autre chose que de la pure chimie et de la pure boucherie.

        • Je ne sais pas ce qu’est la médecine, mais je sais ce que j’attendrais de mon médecin : qu’il fasse du mieux qu’il peuvent sans tenter d’innover, en employant les vieilles molécules qu’il connaît. concernant le placebo et le nocébo, je réfléchissait à ça. On met maintenant un groupe témoin avec un ‘placebo’ pour écarter les effets ‘placebo et nocébos’ mais il y a toujours le geste médical, une piqûre, une perfusion… je trouve malhonnête d’écarter les effets de l’acte médical en lui même.

          Ainsi si on ‘tue’ des vieux juste parce qu’on leur fait un piqûre d’eau salée, ne devrait-on pas penser que c’est tout de même une personne qui est morte et qui devrait être comptée dans les effets ?

          Ainsi je pense que pour des études ‘sérieuses’, il devrait y avoir 3 groupes
          – Le groupe médicamenté
          – Le groupe avec un VRAI placebo complètement inerte
          – Le groupe sans rien du tout.

          et comparer entre les 3 groupes. le reste me semble de la manipulation.

      • {Castex et Véran vont-ils se retrouver à la Santé ? (La prison)}
        En tout cas devant la Cour de Justice de la République!
        Et merci au docteur Maudrux pour son travail d’information

    • Si je puis me permettre, cet argument sur la méthodologie est un peu faible car vous vous appuyez sur une position qui a été rejetée par l’ensemble des agences de certification. Elles ont validé une éfficacité de 95%. Donc non la méthodologie n’est pas en cause dans ce cas précis.

      • C’est l’article qui parle de méthodologie. Traduction : « L’opinion de Doshi a été contestée parmi les experts chinois des vaccins interrogés par le Global Times. De nombreux experts ont convenu que Pfizer devrait fournir davantage de données brutes pour l’examen par les pairs, mais ont déclaré que la méthodologie de Doshi pouvait être erronée. « 

        • Vous n’avez pas compris mon message. Les 95% ne sont pas mon problème, ils sont réels (52% pour première injection, 95% après seconde). Ce que je voulais dire, c’est que ces statisticiens, pour démolir une étude, on le choix entre différente méthodes, et prennent celle qui arrange les auteurs, d’où mon allusion aux critiques de l’Ivermectine, ce que je voulais démontrer.

  44. merci pour votre travail et humanité.. pouvez vous nous donner le nom de quelques médecins qui sont favorables à la prescription de l’ivermectine ou hydroxichloroquine et azitromicine en savoie et haute savoie, au cas où mes enfants (adultes) et moi même nous soyons malades.. merci beaucoup.

  45. @ MG
    Bonjour
    Si je peux me permettre une question: combien de patients environ avez vous traité avec les protocoles décrits?
    La question que je me pose, étant convaincu des traitements précoces, que faire si j’attrape le covid que mon médecin traitant est réfractaire?

    • Vous avez un mauvais médecin et il faut en changer. Le tri ne se fera qui si on écarte du jeu ceux qui ne veulent pas soigner en les laissant sans patients.
      S’ils ne veulent pas vous soigner alors que l’on sait, que vous font-ils ou ne vous font pas pour le reste ? est-ce que vous êtes bien soigné du coup ? moi je prendrais pas le risque de garder un médecin qui ne vois soigne pas.

  46. L’Association des médecins et chirurgiens américains (AAPS) a commenté la récente décision de l’Institut National de la Santé aux USA qui est passé de défavorable à neutre sur l’ivermectine en attendant plus d’évidences sur son efficacité pour le traitement du Covid-19. Elle espère qu’à partir de cet avis il ne sera plus nécessaire de faire appel à un tribunal pour pouvoir prescrire l’ivermectine à un patient en train de mourir du Covid et le sauver (cas d’Un patient à Buffalo, ville des États-Unis située dans l’ouest de l’État de New York). L’association déplore qu’un médecin ne puisse pas utiliser un médicament parce qu’une bureaucratie fédérale pense qu’il n’a pas été suffisamment étudiée pour cet usage, « ce qui choque ceux qui croient en l’éthique traditionnelle d’Hippocrate ».
    https://aapsonline.org/aaps-applauds-nih-revised-stance-on-ivermectin-for-covid-19/
    Nous avons exactement le même problème en France malheureusement. Et avec l’actuel ministre de la santé obtenir une RTU (Recommandation Temporaire d’Utilisation) pour l’ivermectine afin de traiter le Covid-19 est sans doute mission impossible à mon avis ! Regardez ce qu’il a fait depuis le début de cette crise…

  47. Merci Dr Maudrux pour ce billet. Suivez-vous la situation en Afrique du Sud? Le National Freedom Party menace de poursuivre le Ministre de la santé et l’agence de régulation des médicaments (SAHPA) pour les forcer à autoriser l’emploi de l’ivermectine. https://www.sabcnews.com/sabcnews/police-to-investigate-possible-ivermectin-syndicate-for-covid-19-treatment/ https://www.dailymaverick.co.za/article/2021-01-15-potential-to-save-lives-an-intensive-care-doctor-argues-for-compassionate-use-of-ivermectin-for-covid-19/?fbclid=IwAR1Wh2xWHQWkY6BIsxDB4Y5X3QPoikyBUY7IU99QLm18Vwka2YfGTUydICs

    • J’ai lu qqchose ce matin que je ne retrouve pas.L’Ivermectine y est interdite, avec risques de prison, et la police aurait fait une descente il y a 2 jours dans une clinique qui en a importé.

  48. Bonjour
    J’ai déjà écrit sur le site de mon confrère le DR Maudrux
    Je prescrit le stromectol avec azithro ou doxy + lovenox 0.4 si besoin depuis le mois d’avril pour mes patients Covid + quand ils viennent me voir ou que je vais les voir.
    J’ai eu une patiente de 100 ans et plusieurs patientes de plus de 90 ans qui ont guéri de cette pathologie peut être grâce à ce traitement.
    Je n’ai eu aucun décès et aucun effet indésirable liés au traitement à part une réaction allergique à la doxy.
    Je suis dans mon cabinet de MG de banlieue et je me fais silencieux car les instances ordinales, la sécu et autres systèmes sont à l’affuts.
    Je dis à tous mes patients que je vois quotidiennement que si ils sont positifs au covid je les traiterais.
    tout est fait pour que les patients restent chez eux jusqu’à leur faire faire directement l’arrêt de travail initial sur Amelie
    Les tests PCR ont de faux négatifs et il ne faut pas hésiter à les refaire.
    Merci au Docteur Maudrux pour son travail de recherche et pour le soutient que celà me donne

  49. Mais pourquoi les médias cherchent encore à démolir Raoult:
    https://www.ladepeche.fr/2021/01/17/coronavirus-le-professeur-didier-raoult-a-t-il-vraiment-reconnu-linefficacite-de-lhydroxychloroquine-pour-soigner-le-covid-19-9316557.php?utm_medium=social&utm_source=Twitter&Echobox=1610880569#xtor=%5B%5BTT-PRINCIPAL%5D%5D
    la réponse de l’IHU est simple:
    « Certains pseudo-défenseurs de la science devraient apprendre à la lire.
    La première étude de l’IHU (Gautret et al) n’a jamais tiré de conclusions sur la mortalité mais sur la charge virale, qui chute grâce à HCQ+AZ. »

    • Il ne s’agit pas de démolir Raoult mais de le faire exister en tant qu’opposant. Puis lui vous conduit doucement à l’idée que le vaccin est inoffensif, que la politique de tests RT-PCR massifs était nécessaire, que le virus est d’origine naturelle, et prépare les esprits au teerrriiible covid21 à partir d’une fable similaire aux élevages de visons. Nos ennemis se sont entourés de professionnels de la manipulation. Il fallait pour des peuples révolutionnaires comme les Anglais, les Français et les Américains, prévoir de faux opposants pour les obligatoires récalcitrants. Bojo, Raoult et Trump ont servi à cela.

      • Plus simplement, je pense qu’il s’agit d’enlever toute crédibilité aux avis de Raoult. Les médias avaient déja commencé en rappelant de façon fallacieuse ses propos au début et au cours de la pandémie (trotinette, deuxième vague etc..). Comme ça, si jamais Raoult commencait par exemple à parler en bien de l’Ivermectine, ils auraient beau jeu de dire: « il ne faut surtout pas croire à ce qu’il dit ! »

        • @Christophe Desmaris
          Vous y allez un peu fort, je trouve. L’IHU de Marseille n’est pas un repaire d’opposants, et on peut le regretter. Faut-il dire de Raoult que c’est un de Gaulle qui aurait décidé de ne pas aller en Angleterre en 1940 ? Il y a peut-être un peu de ça, mais Raoult, justement, ne s’est jamais présenté comme un chef politique ou militaire. J’ai dit dès le mois de juin, je crois, que sa parole, pour intéressante qu’elle soit, ne servirait plus à grand-chose. Mais aujourd’hui, des gens comme notre hôte ou Louis Fouché ont pris la relève. Ce combat sera long, et nul ne sait si nous gagnerons. Alors, un peu de solidarité entre « résistants » ne ferait pas de mal.
          PS : Inutile de me servir le brouet habituel sur le Général. Je ne suis pas gaulliste et je ne l’ai jamais été. Mais sa décision reste un modèle de rébellion contre une caste et un conditionnement. Elle illustre aussi l’utilité de l’intelligence et de la compétence. Pour le reste, on en discutera plus tard.

        • @roubachoff

          ne doit pas-t-on dire.. ne me servez pas le BOUÉ habituel ?

  50. Le DR BOUET nous a gratifié d’une quasi injonction à nous (et faire) vacciner dans une lettre du 15 janvier.
    « Chère consœur, cher confrère, nous savons que la vaccination est pour l’instant notre seule arme pour lutter contre cette maladie ».
    Je lui ai envoyé le protocole FLCCC i MASK en PJ tout en lui souhaitant BONNE LECTURE..

    • Alan Falkoff

      Why have doctors failed so miserably?

      Are physicians THAT dumb?

      Do doctors not have the ability to think?

      Is there brainwashing in medical schools or during the training process?

      Are incentives aligned in a way that discourages the medical establishment to use the brain?

      Are doctors intrinsically aspies?

      Has the field of Medicine lost its heart?

      Are we in it for the money and nothing else?

      Does death and suffering make us numb?

      Are we THAT afraid of going against the establishment like CDC or NIH?

      Have we been completely enslaved by the media?

  51. le nihilisme des media francais ne se relache pas , et les autorités américaines n avancent que centimetre par centimetre : à ce rythme ils risquent de causer deux ou trois cent mille morts de plus avant de rectifier leur position.

  52. Au travers des siècles, l’homme ne change guère:

    Chacun tourne en réalités,
    Autant qu’il peut, ses propres songes :
    L’homme est de glace aux vérités ;
    Il est de feu pour les mensonges.
    (Jean de la Fontaine)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.