453

Covid : scandale à Compiègne

A la une de la presse ce matin, l’hôpital de Compiègne. 172 patients, et surtout 72 soignants touchés par le virus, apparemment un mutant venu de nulle part. L’hôpital ne peut plus faire face aux besoins de la population. L’activité a dû être réduite de 30% et des malades doivent être transférés dans des établissements voisins. 

Cette situation aurait pu être évitée. En effet si messieurs Castex et Véran, au lieu de répondre aux élus : « je ne sais pas de quoi vous parlez » s’étaient intéressés aux traitements précoces de la Covid, cela ne serait pas arrivé, ni à Compiègne, ni dans d’autres établissements à venir.

Si leurs « conseils » et « conseillers » scientifiques avaient aussi fait leur travail, si toutes ces personnes payées pour régler la crise actuelle cherchaient un peu d’autres alternatives au tout vaccin, (qui mettra 1 an pour se mettre en place, le temps que sa propre immunité disparaisse et que des mutants résistants apparaissent, remettant tout à zéro), regardaient ce qui se passe ailleurs et lisaient ce qui s’écrit sur le sujet en France, Compiègne tournerait à 100% de ses capacités.

En mai 2020, les Argentins ont démarré une expérience dans 4 hôpitaux différents, publiée en aout. 1 195 soignants au contact de patients Covid ont été suivis. 788 ont reçu de l’Ivermectine, 407 rien. Après 2 mois et demi, on a constaté 237 infections dans le groupe non traité, soit 58%, et ZERO dans le groupe traité. Résultat sans appel. Aucun problème chez les contaminés, qui ont été traités une fois malades.

Si au lieu de chercher des statisticiens pour manipuler ces résultats, si au lieu de fermer les yeux et les oreilles, et si les soignants de Compiègne et d’ailleurs étaient traités à titre préventif par ce médicament bénin, nos hôpitaux tourneraient sans soucis. Même chose dans nos Ehpads. On a constaté la chose dans un établissement en Seine et Marne, ce n’est pas pour autant qu’on en a tiré les conclusions évidentes qui s’imposent.

Il serait temps que nos énarques et Science-Po, ministres, directeurs de cabinets et de toutes nos institutions abandonnent leur complexe de supériorité pour regarder ce que font les gens sur le terrain, et reproduisent ce qui réussit, au lieu de les ignorer.

Complément 15 heures :

En déplacement à l’université de Paris-Saclay, le chef de l’Etat a déploré jeudi midi « la traque incessante de l’erreur ».

Eh bien justement, il faut identifier les erreurs pour les corriger, sinon on ne progresse pas, et ceux qui sont atteints de Dunning-Kruger n’ont pas cette capacité et il faut les aider.

Et de conclure : « Nous avons besoin d’avoir des femmes et des hommes qui cherchent, qui ont la capacité à inventer ce qui n’est pas encore perceptible et à se tromper, pour pouvoir corriger le plus vite possible et s’améliorer ». Comment faire si on ne cherche pas les erreurs ? Et quand il dit : « celui qui ne fait pas d’erreurs, c’est celui qui ne cherche pas, qui ne fait rien », dans les circonstances actuelles, c’est justement celui qui ne fait rien et qui ne cherche pas qui fait une erreur !

23 heures :

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-l-hopital-de-dieppe-sous-forte-tension-avec-plus-de-140-agents-et-123-patients-contamines_4266995.html
https://www.ladepeche.fr/2021/01/05/hopital-de-saint-gaudens-une-centaine-de-personnels-positifs-en-un-mois-9293776.php
Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

453 Commentaires

  1. « Le médecin qui ne respecterait pas cette obligation commettrait alors un manquement à ses devoirs, prévus par la loi et le règlement. Une telle faute constituerait le socle de la mise en jeu de la responsabilité pénale d’un médecin si le patient venait à souffrir de pathologies découlant des risques de la vaccination.

    A l’heure où le Gouvernement muscle sa politique de vaccination et espère atteindre le chiffre de 28 millions de Français vaccinés contre la Covid-19 en juin 2021, il est fort à parier que ces questions relatives à la responsabilité pénale des médecins ne tarderont pas à se poser concrètement. Il est donc nécessaire que le médecin s’assure que l’information médicale a bien été transmise afin d’obtenir le consentement éclairé de son patient. »

    https://www.village-justice.com/articles/vaccination-covid-responsabilite-penale-des-medecins,37882.html

  2. John Virapen, ancien président-directeur général pour la Suède d’Eli Lilly, l’un des plus grands laboratoires pharmaceutiques (2).
    Un rare et précieux témoignage, devenu un best-seller outre-Atlantique. Virapen dit avoir rédigé cette confession pour dénoncer l’usage injustifié d’antidépresseurs encouragé par « Big Pharma », notamment pour les enfants. Il tente cependant aussi par là de racheter les morts qu’il a sur la conscience. On lui doit en effet la mise sur le marché du Prozac, obtenue grâce à un dossier frauduleux et à la corruption d’un psychiatre.
    John Virapen, Médicaments effets secondaires : la mort, Le Cherche-Midi, 2014

  3. DR PAUL TEBOUL
    Exit la médecine de proximité, place à l’armada d’État
    … Ont été écartés avec dédain les comportements traditionnellement requis en matière d’épidémie: Que chaque cas déclaré en réfère à son médecin, que ce dernier le prenne en charge et prescrive un traitement jugé approprié dont il assure le suivi, voilà ce qui se passait de tout temps quant telle ou telle virose faisait son apparition. La maladie restait personnalisée, avait un visage, se composait d’histoires individuelles, gardait une dimension humaine. Or cette pratique a été balayée. Le praticien n’était plus à la hauteur d’un combat jugé titanesque. Exit la médecine de proximité. Place à l’armada d’État que sont les hôpitaux publics. Ainsi en a décidé l’État français.

    La notion de pandémie donnait-elle sens à pareille mesure ? L’explosion des contaminations pouvait justifier au contraire le recours à l’ensemble du corps médical et la démultiplication de l’offre de soins. D’autant que la prise en charge initiale relevait à l’évidence de la compétence de généralistes. Pourtant il en a été décidé autrement. Et la manière a été brutale puisque certains médicaments recommandés initialement ont été contingentés et des praticiens sanctionnés par l’Ordre pour avoir contrevenu aux injonctions officielles. Un centralisme autoritaire en matière médical s’est donc instauré, l’État gérant unilatéralement l’épidémie, en comptabilisant l’étendue et décrétant les conduites. Une situation entièrement inédite et qui n’a fait que se renforcer avec le temps. https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/230121/crise-du-coronavirus-l-urgence-d-une-remise-en-cause

  4. Nous sommes dans la spirale zone. Humains hypnotisé ! Un conseil de fous ridicules qui joue les scientifiques !! un gouvernement formé de fous qui joue sur la peur !! Un monde de fous également réunis dans les médias !! Quelle époque !!!
    Ici sur ce blog un grand bol d air frais !! On y revient à la raison !! Que c est bon !! Merci docteur et merci à tous !!!

    • « Usage compassionnel »
      Espérons qu’ils donneront le traitement avant la mort imminente comme on l’a fait pour d’autres molécules controversées…

      • @ jean maurice. Pas sûr que  »compassionate » signifie compassionnel, dans le texte c’est précisé  »for all patients » et prescrit par des professionnel de santé. De ce que je comprends ça ne concerne pas la prophylaxie. Mais ça me paraît raisonnable, de ne pas l’utiliser en masse dans la prophylaxie, usage qui il me semble devrait être réservé aux cas contacts  »proches », si le médicament est aussi efficace qu’il y paraît, pour les malades.

        • Oui c’est peut-être seulement une formule administrative dont la traduction n’est pas évidente. L’équivalent d’une RTU???

        • Dans la formulation complète, google tradut, donne :  »programme d’accès humanitaire », mais n’étant ni un super anglophone (sinon j’irai pas sur google 🙂 ), et encore moins en maîtrise des usages linguistique en médecine, je laisse planer le doute. En plus pour le  »compassionnel » ils ne doivent pas avoir besoin de l’Ivermectine (le Remdésivir suffirait 🙂 )

  5. L ivermectine est desormais le traitement officiellement utilisé dans la ville de mexico ( après l expérience reussie du departement chiapas ) /. Il ne manque plus que les etats unis pour l adopter ´ mais ils ne semblent pas trop pressés ´´

  6. A l’instant sur BFMTV, le modèle des chaines « mainstream », « la voix de son maître »:
    Question: « COVID: Y aura-t-il un jour un traitement ? »
    Réponse:
    « Le seuls traitements connus sont:
    – la dexaméthsone: pour les patients sous oxygène,
    – les anticorps monoclonaux: pas encore autorisés en Europe. »
    Question subsidiaire: « On entend aussi parler de la colchicine, est-ce efficace ? »
    Réponse:
    « – c’est un anti-inflammatoire connu pour traiter la goutte
    – des résultats prometteurs sont annoncés par l’Institut de Cardiologie de Montréal, dans un communiqué de presse seulement, une étude validée par des pairs est attendue,
    – mais attention, ce médicament peut-être très toxique,
    – d’après le Pr Molina on a jamais trouvé de médicaments contre les virus responsables d’infections respiratoires, »,
    Et puis voilà le journaliste s’arrête là, pas un mot sur l’ivermectine et autres traitements décrits par le Dr Maudrux! C’est dommage le début n’était pas si mauvais, mais c’est un peu court monsieur le journaliste !
    Je pense que sur les autres chaines d’infos on aura un « copier-coller » de ce compte-rendu du style:
    « toujours pas de traitement en vue pour la Covid, circulez et allez vous faire vacciner ! ».

    • Un journaliste c’est quelqu’un qui a une carte de presse (statut, être) ou quelqu’un qui fait du journalisme (acte) ?
      Y’a tout un tas de mots qui ont changé de sens dans le monde d’après.

      • “Journal : institution incapable de faire une différence entre un accident de bicyclette et l’effondrement de la civilisation.”
        George Bernard Shaw

        • Avoir une carte de presse et être journaliste, ce n’est effectivement pas la même chose : j’avais une carte de vidéoclub, mais je me suis jamais pris pour Martin Scorcese 😉

    • La negation systematique des traitements ambulatoires est un pillier de la stratégie qui a fait de cette maladie banale un evenement mondial dont certains profitent audepend de la majorité ´ empecher les gens de se soigner. C est reduire la médecine a l hopital ´´ qu’ont dit les hospitliers au sujet d une telle aberration ? Ils n ont rien dit .

    • nous sommes juste en train de vivre le plus gros scandale sanitaire depuis le zyklon B dans les chambres à gaz (humour noir… quoique…)

  7. Idée farfelue?
    Bonjour, je me demandais s’il n’était pas plus simple, efficace et moins coûteux de demander à toutes les personnes saines et non vulnérables de se regrouper dans les théâtres, cinéma, musées, salles de sport, restaurants pour qu’ils se contaminent et développent ainsi une immunité de facto collective pour ensuite permettre aux soignants de se focaliser sur les personnes vulnérables ( prévention, traitement ou vaccin)? La vieille méthode pour la varicelle en somme.

    • je me disais la même chose en Avril, laisser les gens sans risques se contaminer massivement et leur immunité feraient barrage à l’épidémie.
      Une autre option, c’est le confinement volontaire et le suivi des gens à risque.
      J’aimerais qu’on laisse vivre ceux qui veulent vivre et que ceux qui ont peur restent enfermés.

      • Un petit Lazaret individuel .. chez soi .. Pour les personnes à risques volontaires mais surtout pour les personnes suspectés d avoir des symptômes : toux , maux de tête , fatigue ..

  8. « Intéressant financièrement au national, mais inintéressant, car depuis son origine, l’Ordre n’a jamais été à l’origine d’une quelconque avancée médicale ou professionnelle » dites vous cher collegue.
    Pourriez vous préciser les chiffres concernant les indemnités au niveau du CNOM cela fait des années que je cherche à les connaitre mais la transparence à ce niveau est tres mediocre…Merci par avance.

    • https://infodujour.fr/societe/justice/33958-le-rapport-qui-accable-lordre-des-medecins
      Tout était détaillé dans les rapports IGAS et CdC de 2010 et 2011, qui ont disparus de la toile ! Celui IGAS de 2007 sur Paris est partout (ce n’est pas le plus intéressant). A cette époque ils touchaient en 1 an, deux fois ce que je touchais en 20 ans pour diriger la caisse. A l’époque j’avais publié plusieurs fois mon avis d’imposition, en invitant syndicats (certains présidents touchent plus qu’à l’Ordre) et Ordre à faire de même. J’étais indemnisé, comme tous les administrateurs, 3-4000 euros par an alors que la perte de gain était 10 fois supérieure. Les dernières années c’est monté à 10 000 après avoir porté plainte et gagné contre l’Etat, car la Loi interdit toute rémunération (contrairement aux syndicats et Ordres qui sont libres) mais accepte que la perte de gain soit indemnisée, perte qu’elle fixait elle-même forfaitairement à 60-80 euros / jour passé à Paris.

  9. Bizarre, en me connectant ce matin sur ce blog, j’ai un message d’alerte indiquant un problème de sécurité sur le site et m’invitant à m’en méfier, au motif d’une problème usurpation d’identité… Il me faut donc explicitement prendre le risque d’aller sur le site, ce qui reste pour l’instant possible et que je fais volontiers mais ce que chacun ne ferait pas forcément… Il me semble que ceci peut arriver de façon ponctuelle et aléatoire au moment des renouvellements – qui parfois tardent un peu – des renouvellements des certificats de sécurité des sites en https. Pourtant il me semble que ce n’est pas la première fois ces derniers temps qu’un site d’opinion critique par rapport à la doxa gouvernementale et médiatique sur la crise Covid est soit inaccessible pour de soi-disant raisons d’usurpation d’identité d’adresse soit signalé comme à risque de ce point de vue… Encore tout récemment, ce fut à un moment le cas me semble-t-il pour la chaîne youtube de l’IHU Méditerranée Infection, et de mémoire aussi pour Reinfocovid. La coïncidence me paraît troublante et, sans virer pour autant dans le complotisme, n’y aurait-t-il pas actuellement une sorte de campagne (plus ou moins organisée ?) de faux signalements opérés volontairement auprès de diverses instances (gouvernementales, gestionnaires de navigateurs, de moteurs de recherches, de filtres antimalwares, etc…) afin de compliquer l’accès à des sources d’information divergentes ? Ne serait-ce qu’au seul sein de la communauté médicale hospitalière, il me semble qu’il y a largement assez d’imbéciles dogmatiques pour faire cela…

  10. https://presse.inserm.fr/livermectine-nouveau-traitement-miracle-contre-la-covid-19-vraiment/42011/
    L’inserm semble ne pas trop croire à l’Ivermetine (mais dit qu’il faut plus d’études), avec démontage de quelques études.
    Article réalisé »avec le soutien de Manuel Rosa-Calatrava » (soutien ça veut dire qu’il l’a écrit ?? Il n’y a que lui qui apparaît en tous cas)
    Mr Manuel Rosa-Calatrava, qui a écrit en juillet 2020 un article sur la pertinence du …. SUSPENS …/…. Remdesivir dans le traitement du Covid
    https://theconversation.com/une-nouvelle-piste-de-traitement-contre-le-covid-19-143582
    Je pense qu’ils doivent bien se marrer quand les articles se publient, mais c’est quand même hallucinant. Sachant ce qu’il a déjà produit, en ligne trouvable facilement, au moins je ferai pas apparaître son nom !!

    • La malhonnêteté intellectuelle devient la règle en France c’en serait minable si ce n’etait Pas dramatique

    • « Dans ce contexte, les débats se sont souvent cristallisés sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine, sans que les nombreuses données scientifiques et cliniques disponibles ne permettent à ce jour de confirmer un quelconque intérêt thérapeutique de cette molécule. »
      C’est un mensonge.
      Que ce monsieur donne une étude faite par un labo indépendant sur la HCQ utilisée en phase précoce.
      (en science dure il faudrait que deux labos indépendants reproduisent le même résultat).
      Et même si le bénéfice est placébo (béquille psychologique), c’est toujours ça de pris avec un médicament largement connu et prescrit. L’homme n’est pas une machine, beaucoup de mécanismes sont largement inconnus ou ignorés.

    • L’Inserm était dirigé jusqu’en 2018 par Yves Lévy, ennemi juré de Didier Raoult et accessoirement mari d’Agnès Buzyn. En octobre 2018 Yves Lévy a été nommé au Conseil d’Etat (section de la santé …). Depuis mai 2020 Yves Lévy est professeur d’Immunologie Clinique et directeur de l’Institut de recherche vaccinale (VRI) au CHU Henri-Mondor de Créteil.
      Il nous a prévenu (voir le JDD du 23.01.21) redouter que le virus ne s’installe durablement.
      Le monde est petit.

  11. Bon visiblement la première info était juste. Rebelote
    ohttps://buffalonews.com/news/local/2nd-wny-hospital-ordered-to-treat-covid-19-patient-with-experimental-drug/article_f32339f0-5d01-11eb-b752-4f8966804581.htmlrdre de la cours

    • En regardant cette vidéo, je suis tombée sur une autre de Ricardo (France Soir) qui faisait part de sa stupéfaction et sa consternation devant une circulaire de Véran aux hôpitaux invitant à la dénonciation des opposants aux mesures gouvernementales. J’espère que le Sénat va s’opposer à la prolongation de l’état d’urgence…
      A vérifier ?!!

    • Intéressant, le protocole IMASK+ du FLCCC etait jusqu’a mi janvier a 0.2mg/kg a J1 et J3 (et rebelotte a J6 et J8 si les symptomes disparaissaient pas). Ils sont passés a 1 dose par jour (toujours 0.2mg/kg) pendant minimum 2j jusqu’a 5j max.

      On dirait qu’il y a une tendance a affiner la dose vers le haut (certaines etudes sur l’ivermectine etaient deja a 0.4mg/kg)

      Attention par contre aux auto médicateurs: a 0.4mg/kg on est au double du dosage utilisé pour les traitements antiparasitaires donc hors terrain connu.

  12. Sur l’air, assumé, du je l’avais dit : la crise qui allait survenir dés l’apparition du virus en Chine, l’inutilité du confinement, la fable des vaccins.
    Et pour rappel, le délire des écologistes dont le site Novethic s’était fait le relais : https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/infographie-interdiction-d-acheter-une-voiture-neuve-ou-de-prendre-un-long-courrier-couvre-feu-thermique-quotas-sur-les-produits-importes-les-mesures-chocs-pour-rester-sous-1-5-c-146877.html
    Nous sommes entré dans un monde qui nous fera regretter le fascisme, l’hitlérisme et le communisme réunis.
    Les gueux assignés á résidence, la fin des voyages, l’atomisation de la société, le rêve des éco-conscientisés !
    Le refus d’affronter le virus va se payer au prix fort.

    • Cela fait 40 ans que tous ces climatologues de plateau télé, associations subventionnees, ont et politiques en mal d’idées nous annoncent que nous n’en avons plus que pour 5 ans avant la catastrophe ( submersion des terres, grill façon barbecue au soleil, disparition des neiges comme à Madrid cette année…) 2019 + 5 = 2024: il est temps d’annuler les jeux olympiques de Paris.

      • @ Cyril, Euh, il y a déjà des terres innondées, déjà des grills façon barbecue (gigantesques incendies en Australie), vous avez peut être aussi entendu parlé de canon à neige et des fermetures de petites stations (par manque d’enneigement) etc…, Ce que vous dîtes qui n’arrivera pas, existe déjà en fait. Et personne n’a jamais dit qu’il ne subsisterait pas des évènements exceptionnellement froid, mais qu’ils seraient plus rare. Et encore avec quelques évènements induits (ralentissement du gulf stream) ça pourrait même s’inverser par chez nous.
        Bon et puis surtout quand on parle de climat, on ne peut juger sur un évènement ou sa situation personnelle. C’est un peu comme si on jugeait l’hydroxychloroquine, simplement sur un essai à 4 fois la dose maximale autorisé du médoc !!

        • @KSTET
          « C’est un peu comme si on jugeait l’hydroxychloroquine, simplement sur un essai à 4 fois la dose maximale autorisé du médoc !! »
          Mais c’est exactement ce qui a été fait sur des patients en réanimation …

        • @KSTET Merci de donner la réplique à des agnotologues de passage, ici ou là, pour répandre leur bile ou leur peste, et qui n’ont pas encore « attéri » (pour parler comme Latour). Le virus, il va falloir vive avec comme un hôte, il était là avant nous, notre niche écologique, c’est d’abord la sienne et nous sommes en guerre, non pas contre lui, mais contre ce que nous n’avons pas encore saisi. Notre ignorance est arrogance. Le SARS-COV2 et ses variant(e)s sont d’excellents répétiteurs. Bienvenue dans le 21e siècle !

        • @JR 😉 Je sais, c’était un  »trait d’humour » pour dire qu’en isolant un évènement exceptionnel, on ne peut juger d’un comportement à long terme.
          Qu’elle que soit l’efficacité admise de l’hcq.
          Il en va de même pour le climat.

    • KSTET : le problème. avec les gens de votre espèce, c’est qu’ils ne rencontrent aucune opposition á leur délire.
      Prenons les incendies en Australie ou aux US, si ces pays en sont là, c’est qu’ils ont abandonné la gestion de leurs forêts, la Côte d’Azur, la Corse, le Var, ont connus des incendies dantesques pendant des décennies, puis, la gestion des forêts et leur surveillance a réduit considérablement ces incendies.
      Les stations de ski ne manquent pas de neige, elles ont, en 50 ans, étendu leurs domaines skiable, ce qui oblige á une gestion plus technique.
      Les océans montent ? citez moi un seul port dans le monde qui corrobore ce fait !
      D’après vous, quels étaient les points de relevés de température dans le monde il y a 50 ans, 100 ans, 150 ans ? Quel était le nombre et la répartition des stations météo ? Quels étaient les techniques de construction de ces stations de prélèvement (matériau, peinture, exposition, altitude, environnement, etc) ? Comment étaient étalonnés les instruments de prise de température ?
      Avez vous lu un rapport du Giec, ceux officiels, pas la copie de 20 pages remis aux politiques ?
      Avez vous étudié les rapports scientifiques sur les calottes glacières ? Si vous l’aviez fait, vous sauriez que des températures supérieures à 8 degrés à celles actuelles n’ont eu pour incidence qu’un recul de 15% des calottes glaciaires.
      Le climat s’est le temps long, on parle en millions d’années, il y a des périodes plus chaudes ou plus froides, c’est incontestable, ce qui l’est c’est votre délire à rendre coupable les humains d’un impact sur le climat.
      Vous êtes un idiot utile, de ceux qui font la promotion d’un monde mit en coupe réglée, d’où mon rappel à l’article Novethic et le lien évident avec la psychose Covid et les mesures liberticides qui nous tombent sur la figure.
      Gardez bien votre masque sur le nez et n’oubliez pas votre écran solaire, ce serait regrettable de vous perdre !

    • Solutions pour laisser respirer les enfants : l’école-écran à domicile et l’injection-ausweis pour les sorites à Dineyland.

        • Alors si les médecins ré-élisent les même, je vais me tourner vers un rebouteux comme ‘médecin traitants. Plus besoin de sécu, plus besoin de mutuelle, et pas certains d’avoir une perte de chance, même en cas de truc grave style cancer.

          Pas évident que les salamalecs des traitements et protocoles fassent vraiment gagner de l’espérance de vue à hauteur de la vie pourrie qu’ils proposent.

          même un enfant de 15 ans tiré au sort ferrait mieux que le cnom actuel. Et il serait probablement moins pourri en prime.

        • @Gérard Maudrux
          Dans ce cas, avec des collègues qui partagent vos points de vue, pourquoi ne pas former un comité de salut public et vous présenter ? Quand un Didier Raoult, qu’on retrouve tel qu’en lui-même – y compris sur le pari fou des vaccins uniquement centrés sur Spike – enrage ouvertement contre l’Ordre, c’est qu’il y a un vrai et grave problème.
          De plus, votre passé à la caisse de retraite devrait vous donner le poids nécessaire.

        • Intéressant financièrement au national, mais inintéressant, car depuis son origine, l’Ordre n’a jamais été à l’origine d’une quelconque avancée médicale ou professionnelle. J’aurais pu y prendre le pouvoir il y a 15-20 ans, on m’a poussé à le faire, je ne l’ai pas fait, on ne peut pas tout faire en même temps comme il faut. Et j’ai préféré rester à la Caisse, qui même si non indemnisé, me permettait de continuer à exercer à plein temps la chirurgie, ce qui a toujours été ma première ambition et vocation.

        • Mais là, vous rendriez un sacré service à la nation !
          Cela dit, je vous comprend très bien…

        • @Dr Maudrux : je suis déçu, vous n’étiez pas capable de cumuler plusieurs fonctions rémunérées à responsabilité ? 🙂 (comme certains de nos élus)

  13. À ce jour, sur le plan clinique en médecine de ville, la prévention active a pour nom Comirnaty ( vaccin Pfizer/ BioNTech).
    Un nouvel espoir de traitement de formes symptomatiques sévères repose sur la colchicine. L’étude canadienne, documentée et chiffrée sur la colchicine, est solide avec une réduction des décès de 50 %. La colchicine est un médicament très connu en rhumatologie et médecine interne, assez dangereux à manier.

    • L’Institut de cardiologie de Montréal affirme que colchicine, un traitement ORAL de la goutte issu du colchique, réduisait les risques de forme grave de Covid-19. Plus précisément les chercheurs affirment que ce médicament réduit de 21% le risque d’hospitalisation, de 50% celui de ventilation mécanique et de 44% celui de décès.

  14. Venezuela a trouvé traitement anti covid efficace 100%?
    https://www.voltairenet.org/article212055.html

    je vois dèjà les insultes…. Venezuela, Chavez, Mélenchon, etc

    N’oubliez pas que les cubains ont développé depuis déjà plus de 10 ans un vaccin qui n’en est pas un, plutot un serum, contre le cancer du poumon qui est efficace à…. 40% !!!

    c-a-d 40% de guérisons, non pas de rémission même sur des cancers stade IV !

    moquez vous tant que vous voulez comme des ignares dont on lave en permanence les cerveaux, ces résultats jamais acceptés en occident sous la dominance amerloque ont été validés en Argentine, Nicaragua, Brésil, et autres petits pays…. mais interdit de le dire sur les medias menteur de l’occident.
    N’oubliez pas de bien vous laver les mains, en ce qui concerne vos cerveaux, macron et ses médias inféodés s’en chargent.

    • Je ne sais pas ce que vaut le médicament cubain contre le Covid et je goûte modérément Méluche (un orateur pareil, quel gâchis !).
      En revanche il est exact que la médecine cubaine est depuis longtemps à la pointe en de nombreux secteurs, en dépit (ou à cause ?) de l’embargo des ricains.
      Mais La Havane serait-elle La Havane sans la chevrolet Belair ?
      Au fait si vous croisez un véritable Havane, ne le manquez pas !

    • Votre article sur ce ttt anti covid mis au point au Vénézuela est déjà sur ce forum depuis 1ou 2 jours, et je n’ai vu personne se moquer.
      Vous n’êtes pas dans pas le forum de Delfraissy

  15. Bonjour, je me permet de vous demander conseil au vu des évolutions récentes des traitements à l’étude. Un membre de ma famille, 65ans étant malade du CO vid depuis 6 jours avec de légères difficultés respiratoire, sous anticoagulants. Pas de comorbidités. Les médecins (heterodoxe ..) ont-ils un traitement à leur disposition ? (hors IHU Marseille…) Ceci n’étant pas pour pratiquer de l’auto médication mais pour pour discuter avec le médecin traitant evantuellement. En vous remerciant. Et merci pour la qualité des posts mais aussi des nombreux commentaires.

    • 6j c’est deja très (trop) tard, perso si c’etait pour quelqu’un de ma famille je l’enverrais de suite aux urgences (a minima verifier la saturation en oxygene dans le sang).

      Selon l’évolution https://covid19criticalcare.com/ a un protocole hospitalier et ambulatoire, a étudier avec un toubib dans les 2 cas car ils y vont forts sur certains dosages (Zinc et vitamine C) et l’ivermectine est soumise a ordonnance de toute facon.

      Liste de médecins *potentiellement* ouverts sur la chose : https://manifestes-libertes.org/medecins-engages/

      Bon courage.

    • il y a plusieurs articles de ce blog en decembre et janvier

      le dr zelenko a proposé UN traitement pour les gens qui nont pas accès a HCQ :
      zinc + quercetine + azithromicine (ou doxicycline)

      le protocole EMASK dr marik (east virginia medical school)
      ivermectine, famotidine , vitamine D3 , vitamine C , doxycycline

      gargarismes ( betadine, ou chlorexidine , ou listerine)
      spray nasal ( les anti-rhumes)

      traitement naturel : graine ou huile de nigelle + miel

    • Ce n’est pas trop tard du tout, de suite, à ce stade:
      (liste provenant essentiellement de ce courrier de lecteurs)
      # Ivermectine, unidose standard (=une boite)
      # Azitromycine ou Clarithromycine ou Doxycycline
      # Bromhexine dosage std = 1cp 3x/j

      (Bromhexine = « Bisolvon » ou Ambroxol liquide)
      Zn + une ampoule vit D + vit C + Quercetine

      Il s’agit d’eviter une agravation, de racourcir la durée des symptomes, d’eviter des sequelles

      • Si dyspnée, acheter un mini oxymetre SPO2 en pharmacie,
        # Ciclosenide pulverisateur (Alvesco)

    • Sans être médecin mais pour avoir eu le covid ( confirmée par les anticorps ) sans hospitalisation, sans traitement majeur ( sauf vitamines et Zinc) et étant plus de 50 avec de l asthme :
      J ai eu après plusieurs jours de toux sèche et j si commencé à avoir des problèmes pour respirer
      je me suis mise à dormir sur le ventre , je me suis forcée à sortir et marcher et j ai fait régulièrement dans la journée des exercices de respiration qui m ont beaucoup aidé .. https://youtu.be/sQwheE7wJZY
      Ça c est en attendant …
      Mais rien à mon sens ne remplace l avis d un médecin .. bon depuis cette crise ça dépend du médecin !

    • Peu importe le variant pour IVR, ce n’est pas le problème. Elle bloque l’entrée du virus dans la cellule, quel que soit l’habit porté par le virus (variant)

    • Le comité scientifique de la revue fait apparaître un dénommé DELFRAISSY Jean-François…
      Un homonyme ?!?

  16. Comme à tous ceux qui (très sincèrement et je vous comprends) croient à un dessein machiavélique venu d’en haut ou d’ailleurs, je demande quel serait l’objectif.

    Que voulez-vous que l’on vous fasse faire :
    – vivre dans des cages à lapins, et entouré de meubles recyclés ?
    – manger des cochonneries industrielles, élaborées par une agriculture démentielle et polluante et distribuées par trois ou quatre centrales d’achat qui se remplissent les poches et dont les dirigeants vivent bien au chaud ?
    – favoriser les grandes sociétés et leurs cours de bourse spéculatifs aux préjudices cumulés des clients, des salariés, des fournisseurs et de la fiscalité française ?
    – favoriser la spéculation financière au plus court terme pour le seul profit de quelques entités qui en tirent parti mais en faisant croire à l’abruti moyen qu’il pourrait lui aussi devant son minitel 2.0 faire fortune sans travailler ?
    – acquérir l’essentiel de vos biens en provenance de Chine totalitaire où des populations exploitées produisent, dans de honteuses conditions et pour une misère, des biens d’une qualité déplorable, mais que vous payez une fortune parce que vendues par des grandes surfaces qui ne sont que des sociétés financières importateurs de camelote ?
    – ne plus avoir la moindre information exacte, l’ensemble ou presque de la presse télévisuelle ou écrite notamment étant propriété de groupes liés aux puissances financières ou économiques de sorte que la seule musique que vous entendrez serait celle que l’on vous serinerait ?
    – privatiser petit à petit l’ensemble des services publics afin de permettre à quelques copains de se remplir encore un peu plus les poches, dans l’oubli total des droits du citoyen auxdits services, notamment à la santé et à l’éducation ?
    – vivre dans une nature dévastée par une économie ivre de cupidité et une agriculture débile ?
    – continuer à saccager l’Afrique en y entretenant la corruption, la sous-alimentation, et la mort, y soutenir les pires dictateurs, leur vendre nos armes et nos systèmes de surveillance liberticides et mortifères ?
    – vivre et faire vivre vos enfants devant des écrans abrutis, sans jamais savoir ni lire, ni écrire, ni penser ?
    – élire enfin toujours les mêmes incapables aux promesses desquelles finalement vous finiriez toujours par croire un peu avant de déchanter ?
    – continuer à pérorer que nous sommes un grand pays dans le même temps où avec nos enfants, nos adolescents, nos malades, nos aïeux, nos victimes, françaises et étrangères, avec en bref notre honneur, nous nous comportons chaque jour comme des renégats ?
    C’est cela que vous craignez ?
    Alors réveillez-vous : c’est déjà fait.

    • @antonin47 – l’objectif est beaucoup plus simple : mettre la France dans un tel état d’endettement que la seule solution possible sera de vendre tout ce qui est vendable (ports, aéroports, centrales électriques, sécurité sociale, caisses de retraite, terres agricoles, etc.), Cela a été la mission de Macron dès son élection.

      • @H.C.
        Exact. Mentionnons aussi la casse des services publics et des retraites programmée par L’UE. Pour les ordo-libéraux, les collapsologues, les hygiénistes et les puritains, cette crise est une formidable occasion de pousser leurs pions. En d’autres termes, si la Covid-19 n’existait pas, ils l’auraient inventé.
        Pour résumer, ils ont un projet (comme dirait l’autre) mais je doute fort qu’ils l’aient préparé autour d’une table, comme dans James Bond. Cela dit, ça revient quasiment au même.
        N’oublions pas non plus les conflits d’intérêt. Pour des seconds couteaux comme les membres du Conseil Scientifique et les lieutenants de Macron, la possibilité d’une sinécure, après la crise ou même pendant, n’est pas à négliger, parce qu’ils ne peuvent pas espérer le Prix Nobel (pour les uns) ni une grande carrière politique (pour les autres).

    • Je crois que vous êtes affecté (enfin façon de parler) du syndrome du monde juste. Du style, ils ne veulent pas cela parce que si j’étais à leur place je ne le ferrais pas, ou ça ne sert à rien et même ce ne serait pas juste, donc c’est pas possible, c’est juste le hasard, le pas de chance et pas qqchose de déterminé.

      Mais le pouvoir ne cherche qu’une chose : rester au pouvoir. Ainsi (et pas macron c’est un abrutis de plus dans la longue ligné des abrutis que l’on subit) l’oligarchie, pour continuer à truster toutes les richesses contre 99% de la population doit avoir un plan. Ils ont peur, peur du peuple, de la masse de gens. Imaginez une seule seconde si l’un d’entre eux (boloré par exemple ou bernard arnault) prenait ne serait-ce qu’un gifle de chaque personne qu’il à spolié directement ou indirectement, il en mourrait (ils sont des millions). Donc imaginons que seulement 0,1% des gens qu’ils spolient se révoltent, eux et leurs familles abreuveraient nos sillons.

      Ils ont donc peur et pour écarter cette potentialité, il faut gérer la masse et pour la gérer, il faut la diviser, l’affamer, monter les gens les uns contre les autres, leur faire peur et dans le même temps prendre le plus qu’il est possible de prendre pendant qu’on peut le faire.

      J’y vois une course en avant dans la confiscation de tout, comme lors d’une émeute ou les gens se servent de toute et de rien dans les magasin, tant que c’est possible. Et comme il y a de multiples acteurs à la manœuvre, chacun suivant son « plan », il y a ces mesures désordonnées qui semblent un inventaire à la prévert, mais qui toutes mènent à la même chose, la confiscation de tout pour un petit nombre.

      • Cher Hervé,
        Je me limite à constater ce qui est fait et à faire remarquer que tout ce que craignent beaucoup est aussi déjà fait.

    • Pourquoi imaginer un complot ? Les différentes idéologies et plans de politiques globales ne sont pas cachées.
      https://www.youtube.com/watch?v=HnBF7o_Ob80
      Cette crise est utilisée pour poursuivre différents projets.
      Pour la plupart des gens tout cela est trop complexe, il faut donc fabriquer leur consentement en jouant sur l’émotion.
      Mais il n’y a pas de complots, ça fait plus de 20 ans que l’on parle de ça, voir beaucoup plus…
      Il y a des choses qu’on ne peut pas dire, ou qu’on ne veut pas voir, mais rien n’est vraiment caché.

      • Il est tout à fait vrai que presque tout se fait ouvertement.
        Les techniques de manipulation de masse sont enseignées depuis des lustres dans les universités
        etc.etc.
        Cependant, l’immense majorité des gens, surtout ceux qui travaillent à l' »opérationnel », et qui le soir s’occupent de leurs enfants, n’ont pas les moyens de s’en rendre compte, et n’en sont donc pas conscients.
        Ils reçoivent en pleine figure certaines de ces réalités « prédéfinies » quand elles commencent à produire leurs effets inquiétants, ils ne comprennent pas, ils s’inquiètent, cherchent à s’informer, et ainsi de suite selon les tempéraments des uns et des autres.
        C’est à ce stade qu’ils se voient stigmatiser comme « complotistes »… par ceux qui les désinforment à longueur de temps, les dorlotent avec la com institutionnelle et commerciale, et bien sûr les méprisent fondamentalement.

    • « Déjà fait ». Oui bien sûr.
      Voilà pourquoi il faut creuser davantage.

      La Covidémence un objectif principal : dissimuler la baisse des appros en énergie, en ressources, et donc l’inévitable baisse du niveau de vie.

      Impossible à faire ou vendre aux populations. Ergo : on trouve « Mère Nature ». Un salopard de virus donc la faute à personne.

      Conséquences : énergie = PIB = baisse du niveau de vie généralisée.

      Saupoudrez de conflits géopolitiques, et la Chine qui veut doubler les USA, et se réserver des ressources qui ne seront plus consommées par les Occidentaux couillonavirés (afin de faire face à sa muraille grise démographique)… et vous obtenez alors un scénario où toutes les pièces s’assemblent… parfaitement.

      Voilà pourquoi, tout est fait pour que la terrible pandémie.. dure… dure… et dure encore. Même avec les vaccins… Ils veulent faire advenir le « monde d’après ».

      C’est tellement simple… que la majorité des gens n’y voient que du feu.

      • Cher « Covidémence »,
        Ce que vous dites est intéressant mais :
        La baisse des énergies et ressources renouvelables, ainsi que leur renchérissement sont réalisés depuis longtemps.
        Notre eau au robinet est imbuvable et chaque semestre plus coûteuse.
        Notre électricité nucléaire se montre d’une candeur infantile et son coût est le plus élevé d’Europe (sinon même des pays occidentaux).
        Le coût de la vie et le pouvoir d’achat sont depuis au moins 20 ans en chute libre vu la forte et ininterrompue hausse des dépenses contraintes.
        La Chine et les USA n’ont pas besoin de capter les ressources : nous les leur avons abandonnées depuis longtemps.
        Le futur que vous annoncez appartient au passé et y déceler (à tort ou à raison) des intentions malveillantes relève inconsciemment du devin à rebours : vous croyez voir arriver ce que vous venez de subir.
        Si nous voulons faire œuvre utile, le présent sera mieux employé à imaginer des méthodes pour remédier aux dégâts. C’est d’ailleurs ce que fait le Dr Maudrux sous l’angle médical.

    • Pourquoi? simple…. Il y a AI et la robotique

      on a plus besoin du bétail qui veut toujourd plus, de social, de ceci de cela et en plus ils bouffent trop et pêtent tout le temps…

      on a plus besoin du betail, donc on les extermine avec des virus de synthese, des vaccins qui tuent, une economie qui s’effondre et bien sûr, la guerre… rassurez vous, elle arrive…

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones

      • Beaucoup de gens prétendent que ce site deviendrait un repaire de complotistes.
        Je ne comprends vraiment pas pouquoi.

  17. Oxford sabote sa propre étude afin d empecher les médecins du monde entier d utiliser la doxicycline en traitement du covid https://www.ctvnews.ca/health/coronavirus/two-common-antibiotics-not-effective-in-early-stage-covid-19-study-1.5281034
    methode de sabotage : les critères de recrutement permettent de faire entrer des gens pas malades de covid, et on conclue ainsi à l inefficacité du traitement.
    COMBIEN DE MALADES MOURRONT A CAUSE DE CETTE ETUDE ?
    la main de BILL est elle derriere ce crime ?

    • Je n’ai pas trouvé le papier avec tous les résultats (pas publié encore ?) mais dans l’article d’origine (https://www.principletrial.org/news/azithromycin-and-doxycycline-are-not-generally-effective-treatments-for-covid-19-shows-principle-trial), il est indiqué une prise en charge jusqu’à 14j après l’apparition des symptomes :

      « A total of 526 eligible participants were randomised to azithromycin (500 mg once daily for 3 days) within the first 14-days of onset of COVID-19 » (et meme chose pour la doxycycline)

      De ce que j’ai pu comprendre jusqu’ici, tout les traitements potentiels (le protocole raoult et le protocole FLCCC) doivent être administrés au plus tot donc dès les 1iers symptomes pour donner des résultats. A 14j je ne sais pas ce qu’il reste a voir. En tous cas leurs résultats semblent en contradiction avec les observations de généralistes qui ont traité a l’azythromycine.

      Il sera intéressant de regarder les délais de prise en charge rééls dans le papier final.

      • Tant que les études sont à ce niveau, je doute même que l’ivermectine s’en sorte.
        Je propose qu’on prescrive le doliprane en phase terminale de cancer … on arrivera à prouver que ça marche ou pas 🙂

    • l etude a été interrompue et ils concluent à l ineficacite de la doxicycline – critere d inclusion : n importe qui, meme pas testé PCR – c etait monté pour pouvoir diffuser dans la presse du monde entier que les anti-biotiques ne sont pas efficace : décidément, il ne reste que les vaccins — le prochain medicament q oxford va torpiller, c est l ivermectine. NOUS SOMMES EN GUERRE

      • les dosages devraient etre
        Azithromycin 500mg daily x 3 days, followed by a minimum of 250mg daily x 7-10 days.
        Doxycycline should be 100mg twice or three times daily for 14 days.
        pourquoi ont ils fait l etude avec des dosages tres tres bas ?
        « A study designed to fail.
        It is such poor science and dishonest. »

  18. Pourrait-on imaginer, dans les pires nuits où les rêves se mêlent aux cauchemars de sorte qu’on ne distingue plus les uns des autres, que cette apparente incurie de nos gouvernants résulte d’une volonté délibérée : refuser de soigner, sachant que ceux qui vont mourir sont les plus vieux parmi nous, ceux qui ont des comorbidités, ceux qui coûtent le plus cher à la sécu branche maladie.
    Même si ces gens ont une faible espérance de vie, si on la raccourcit, par exemple d’1 an en moyenne, ceci pour 60 000, calculez l’économie pour la Sécu. J’ignore ce que coûtent 60 000 ans de soins d’un vieux affligé de comorbidités, mais certains d’entre vous ici le savent certainement.
    Sans compter l’économie sur les retraites !
    C’est l’élimination des inutiles et des improductifs.
    Cela me rappelle le test du cocotier, pratiqué autrefois dans la brousse africaine, qui consistait à forcer à monter au tronc de cet arbre qui n’avait, par ailleurs, rien demandé à personne.
    Ceux qui tombaient mouraient, c’était simple et efficace !
    Et au moins, contrairement à la situation actuelle, il n’y avait ni hypocrisie ni faux-semblant.

    • Vous n’avez pas besoin d’imaginer quelque obscur dessein si vous admettez l’évidence que nos dirigeants sont indécrottablement incompétents et stupides.
      Leur comportement quotidien, avant même et hors toute pandémie, en atteste sans la moindre interruption.
      Evidemment pendant les travaux le spectacle continue …
      Entrez entrez, Mesdames et Messieurs, dans un instant ça va commencer !

      • ni incompétents , ni stupides, il font exactement ce qu il faut faire =
        concentration de l économie française entre quelques groupes qui ramassent toute la mise
        = mise en faillitte de l assurance maladie pour une prochaine privatisation des activités rentables.
        = intense digitalisation de la vie et de toutes les activités économiques qui favorise les géants du numérique et élimine les activités traditionnelles et locales.
        = marginalisation de la médecine de ville pour développer les services en ligne , la teleconsultation, l uberisation de la médecine.
        = destruction de l Université pour favoriser des filières privées destinées aux classes moyennes disposées à s endetter pour l education de leurs enfants.
        Ils sont competents et tellements malins qu ils nous font croire qu ils sont stupides.

        • Incompétents … tout dépend pour quoi exactement
          Quant à stupides… oui en apparence, non en réalité car les objectifs que vous énumérez, nullement secrets d’ailleurs, sont parfaitement réels, avérés, et les intéressés ne s’en cachent aucunement.
          Je me permets d’ajouter que les musées, et autres lieux culturels, qui étaient naguère destinés à l’instruction de tous, ont été transformés par les mêmes, depuis plusieurs décennies, en moyen de faire de l’argent et ce processus se poursuit activement.
          Je n’irai évidemment pas jusqu’à dire qu’ils sont intelligents, mais malins, c’est sûr.
          « Nul n’est méchant volontairement » est l’un des sophismes socratiques les plus durablement néfastes, et en contradiction frontale avec l’expérience quotidienne.

        • Vous vous escrimez à répondre à un troll intervenant masqué qui a fait quelques émules. Même le Dr. Maudrux ne s’en est pas aperçu.

          Pour la même raison qu’une autre personne, je n’enverrai plus de commentaires à ce blog. Je me contenterai de m’y connecter pour recueillir des liens à caractère médical et je zapperai tout le reste, je ne lirai plus aucun commentaire pour ne pas perdre mon temps et pour cause de nausée !

      • Incompétents et stupides?
        Pourquoi voulez-vous qu’ils soient plus incompétents et plus stupides que vous, ou moi?
        En les traitant ainsi, vous niez leur responsabilité et leur culpabilité – pardonnez-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font ! –, et vous minimisez leur pouvoir de nuisance.
        Ils ont un, ou des, objectif(s) en refusant aux médecins de ville de soigner.
        J’ai essayé de percer à jour ces objectifs, et j’en ai trouvé un, qui est évidemment inavouable, mais qui n’en est pas moins vraisemblable.
        L’autre est évidemment les conflits d’intérêts du Conseil scientifique, et là c’est prouvé, au moins pour certains de ses membres.
        CHRISTIAN CAMUS, au-dessous, donne d’autres objectifs, moins évidents.
        Je n’y crois pas trop. Ils sont intelligents et machiavéliques, certes, mais peut-être pas à ce point-là.

        • L’incompétence n’est pas une excuse, mais alors pas du tout.
          En revanche, cette incompétence est quasi générale, quasi structurelle. Regardez ce qu’on demande (ce que les français demandent !) à nos politiques. Pensez à l’ENA où on leur bourre le crâne d’idées toutes faites. Faites la liste des responsables politiques nationaux qui n’ont jamais travaillé de leur vie. Souvenez-vous de Bruno Le Maire qui, ministre de agriculture, ne savait pas ce qu’était un hectare…. Ces gens sont totalement hors sol.
          En revanche allez voir les élus suisses, allemands, danois, finlandais : pas très drôle mais travailleurs, une sainte horreur du conflit d’intérêt, décisions collégiales. Rien n’est parfait mais on y cherche des gars qui bossent, pas des gugusses qui coupent des rubans.
          Donc malheureusement pour le Covid, il faut subir, notamment Macron et Castex qui n’y connaissent rien. Voilà.

      • à Antonina
        Toujours pas d’accord avec vous, qui dites que l’incompétence n’est pas une excuse.
        Si incompétent on est, alors on doit tirer leçon et profit de l’expérience.
        Or les études, toujours plus nombreuses, montrent que les traitements précoces (HCQ + AZI, Ivermectine, vit. D etc) fonctionnent, et pourtant ils ne changent pas leur fusil d’épaule.
        Évidemment, là, l’ego joue à plein sur des gens très arrogants qui en aucun cas ne pourraient se déjuger. Est-ce de l’incompétence?
        Toujours pas !
        Alors qu’est-ce que c’est ?
        C’est, tout simplement, qu’ils poursuivent leurs objectifs contre vents et marées, ils n’en démordront pas.

    • Ces arguments strictement économiques semblent secondaires, ou relever d’une diversion.

      Car enfin pourquoi voulez-vous qu’un gouvernement qui affiche des déficits du budget de l’état de dizaines de milliards d’euros par an depuis… des décennies, sans compter le reste (Sécu, collectivités locales, enteprises publiques type SNCF et EDF)… pourquoi voulez-vous qu’il mette en branle et alimente la covidémence…. pour simplement « faire de petites économies » ?
      😉

      • Pourquoi ? pour respecter les exigences des idéologues mondialo-écologistes de réduction drastique de nos activités pour « sauver la planète ». L’argument climat ne fonctionnant pas bien, la covid est l’opportunité à ne pas manquer.
        Et n’oubliez pas que le passé a montré que les idéologues peuvent éliminer des millions de personnes juste pour faire triompher leur idéologie.

        • @Pimpim
          Oui, les collapsologues et les bobos-écolos ont de lourdes responsabilités dans tout ça. En ce qui concerne les seconds – j’ai la malchance d’en connaître – ils seraient prêts (qu’ils disent) à mourir sur les barricades pour lutter contre les OGM, mais ils piaffent d’impatience à l’idée de recevoir un vaccin à ARN messager. De quoi rire, non ?

  19. https://www.msn.com/fr-fr/actualite/other/c-est-tellement-grave-que-%C3%A7a-doit-%C3%AAtre-justifi%C3%A9-par-des-chiffres-martin-blachier-d%C3%A9favorable-%C3%A0-un-confinement-pr%C3%A9ventif/ar-BB1d4BVl?ocid=msedgntp
    Si même lui s’y met… Bien sûr, il rentrera dans le rang, comme Eric Caumes, dès que Macron ou Castex lui feront les gros yeux, mais c’est quand même drôle.
    Quel début de semaine ! Pasteur qui passe la main, Delfraissy qui veut confiner et Macron qui n’a pas envie, des tas de beaux centres de vaccinations fermés pour cause de pénurie de vaccin, la grandiose bataille des six doses, Pelloux qui déconne comme d’habitude, des reprises d’épidémie dans les pays qui vaccinent, Lacombe qui pérore au lieu de bosser…
    Et toujours, une pandémie gériatrique qui tient plus à l’existence d’une population cible qu’à la dangerosité du virus. J’espère vivre assez longtemps pour être là lorsque tout le monde le dira.
    PS : Vu Lalanne sur la vidéo de France Soir. Un clown sans doute, mais préférable à bien des tartuffe.

    • Je ne sais pas si lalanne c’est un clown. Le terme exact étant artiste.

      Ce qu’il dit est vrai. si c’était asselineau qui le disait on se foutrait de sa gueule en l’accusant de resasser toujours les même chose. Si cétait de villiers on l’accuserait de catho (limite facho), si c’était le FN, on accuserait de séditieux, si c’était dupont aignan, se serait un facho, si c’était les LR ou le PS, ce serait l’opposition gnagnagna qui fait qu’empécher le gvt, si c’était la FI, tous ses militants trouveraient que c’est une nouvelle fulgurance du duce et le reste que c’était un crétin.

      Il y a toujours un moyen de décrédibiliser un discours suivant qui le dit. Moi je trouve qu’il a raison, entièrement raison. J’adhère à 100% de ce qu’il dit dans cette vidéo. Le seul soucis c’est que les gens ne veulent pas, ils veulent rester terrés comme des musaraignes apeurés sans avoir besoin de réfléchir (ca fait mal au cerveau) en s’enfermant dans leur petite bulle de mensonges qui les rassure.

      Ils sacrifient leurs parents et leurs enfants, le voit bien, mais pensent que cela pourrait être pire, comme les shadocks, si rien n’étaient fait. Et ils voteront comme on leur dira de voter aux prochaines élections, tout en donnant toutes leurs donnés personnelles aux gafam parce que c’est bien pratiques. Ils sont pour la vaccination obligatoire pour tout et rien, pour le masque à tout le monde, même à la maison, même aux enfants (et tant pis si cela les rend malades), ils sont pour le passeport vaccinal, pour le crédit social à la chinoise, parce que quand même le voisin, il laisse tourner la voiture dans sa cour, ou les enfants sortent en t-shirt dehors en hiver, et que si ils veulent aller au restaurant sans se soucier de rien, il faut que tout le monde soit obéissant comme dans une petite dictature avec le dictateur bienveillant.

      Parce que les gens ont peur de la liberté, ils préfèrent la cage de la fausse sécurité (parce que dans cette cage, ils sont menés à l’abattoir.

      Donc oui lalanne à raison de le dire, mais il se trompe sur les gens, la majorité ne veut pas de ce changement. la majorité est pour le pétainisme et d’ailleurs ils collaboraient et dénonçaient en 40 et maintenant. Parce qu’ils voient que cela tombe en premier sur les autres, et des autres il s’en moquent.

      • Le « clown » était une (petite) pierre dans le jardin d’un intervenant qui donne des leçons à tout le monde. Pour moi, ce n’est pas une insulte, bien au contraire. (Si vous ne la connaissez pas, écoutez la chanson de Gianni Esposito, intitulée « Le Clown », justement.)
        Lalanne fait allusion à Victor Hugo, il a raison (tout comme lorsqu’il compare notre président à Badinguet) mais il y a un ennui. Depuis l’époque de Camus, Malraux, Mauriac et Sartre (toutes tendances politiques confondues, liste non exhaustive) il n’y a plus de géants littéraires ou philosophiques de ce calibre. Et ce n’est pas un hasard. L’atomisation de la société – en microcosme d’experts qui débitent d’incroyables conneries dans leur domaine mais s’interdisent d’aborder les autres – il n’y a plus « d’esprit universel », cette fonction étant censée échoir aux hommes et aux femmes politiques (qu’on me permette de rire). Gagné par le totalitarisme du divertissement, l’édition est un des bastions de cette réelle décadence intellectuelle. Aujourd’hui, « Les Misérables » seraient rejetés pour cause de populisme, « 1984 » parce que c’est un tract politique et « Cent ans de solitude » parce qu’on y mélange absolument tout, ce qui n’est pas bon pour les neurones de la bobo-écolo de moins de cinquante ans. Je noircis à peine le trait…
        Les autres formes d’expression culturelle sont pareillement passées à la moulinette. A part quelques pantins de plateau tels qu’Onfray ou BHL, on est poliment invités à rester sur les rails ou à passer son chemin. Ce que les médecins découvrent aujourd’hui, ceux que vous appelez les « artistes » (et je souscris aussi) le vivent depuis une bonne quarantaine d’années, avec une accélération lors des trois derniers mandats présidentiels.

      • Vous avez sans doute raison (voir « Animal Farm ») quant à la sociologie de la mise en cage, mais vous auriez cependant tort d’en conclure qu’il est vain de résister.
        SURSUM CORDA

  20. Dans notre hôpital du sud-ouest de l’Angleterre, 3 infirmières viennent d’être testées positives et vaccinées en décembre.

    • Semble favorable, décision avant la fin de semaine. L’ANSM avait devancé, en acceptant de se pencher sur le problème. Nous avons demandé à ce que cette position soit formalisée, pour avoir une réponse argumentée, qu’elle soit positive ou négative, et non un défilement une foi l’orage passé. Position intéressante dans le mémoire de l’ANSM qui feront l’objet d’un billet.

      • bravo Dr Maudrux
        si la décision est favorable,
        cela va t-il déboucher sur une rtu ou à des essais cliniques randomisés en double aveugle en France ?

        • Si décision favorable, cela débouche sur un dossier de demande de RTU examiné par l’ANSM, qui doit déboucher sur une réponse motivée, documentée. Normalement, seuls un labo possédant l’AMM, le Ministre, le Haut Conseil peuvent saisir, ou l’ANSM s’autosaisir.

      • Il semble que l’Allemagne vient de comprendre l’impasse que pose le tout vaccin. La France serait bien avisée de remettre en question cette stratégie au regard de ce qu’il se passe avec les nouveaux variants et de constituer rapidement des stocks de traitements préventifs. La demande explose déjà. L’actualité donne du poids à votre démarche auprès du Conseil d’État. https://www.rfi.fr/fr/europe/20210124-covid-19-l-allemagne-autorise-le-traitement-exp%C3%A9rimental-utilis%C3%A9-sur-donald-trump?fbclid=IwAR2rCZT8MiQTt7yquZJM4LqGKEkcF2PsC1vUuyAq5pruCy3spsGXn5PtEXM

        • Ils veulent surtout enrichir les fabricants de ce médicament ! Les médicaments pas chers, efficaces dont on parle ici suffisent amplement.

      • Merci Dr MAUDRUX
        Si favorable, dans quel délai ( en semaines) la RTU peut elle être mise en place ?
        Dans quel délai y aura t il une autorisation de soigner avec l’Ivermectine puisque les médicaments existent déjà ?
        Merci

        • Bonne question. L’ANSM nous a expliqué qu’elle devait écrire aux 8 labos possédant l’AMM pour avoir un dossier sur le médicament, ils ont 3 mois pour répondre.( on a expliqué que c’était des génériques et que personne n’investirait pour que d’autres commercialisent). Ensuite une fois le rapport fait, ils réécrivent et les labos ont 1 mois pour faire des observations,… On a fait remarquer que Remdesivir a obtenu une ATU en peu de temps, alors qu’une ATU est plus difficile à obtenir (Une RTU, c’est pour ceux qui ont déjà l’AMM, l’ATU c’est pour ceux qui n’en ont pas, et qui doivent donc apporter des preuves plus solides de risques et de bénéfices). Le juge, conscient de l’urgence, a posé des bonnes questions sur la réduction des délais demandée. Quant on veut noyer le poisson, on en a les moyens. On a cru qu’ils avaient démarré ces démarches avec leurs explications, bonne question du juge : avez vous écrit aux labos, première étape ? Silence, puis non, on va le faire sous 8 jours….

        • En ce qui concerne la possibilité de prescrire, vous l’avez déjà, cela a été précisé et souligné par l’ANSM, dans le cadre de la loi concernant les prescriptions hors AMM. Je ferai un billet pour apporter toutes les précisions.

      • Merci pour la construction de ce dossier, vos actions et la ténacité à défendre des solutions alternatives. Je souhaite et espère que la réponse sera positive avec un délais de mise en œuvre raisonnable.

    • Monsieur Maudrux,
      Bravo ! Merci pour votre travail ! Pour votre courage et votre ténacité !
      L’accès à des traitements précoces qui aident peut changer la donne.

      Etant d’origine marseillaise, j’ai pu vérifier par ailleurs que le travail de l’IHU avait un effet immédiat dans la ville : les gens n’ont pas peur, et beaucoup, d’eux-mêmes, ont compris depuis le début qu’il fallait se faire tester aux premiers symptômes et s’isoler…

      J’ai une question sur un autre sujet. L’étude Discovery portait sur des anti-viraux, le Remdésivir, le Kaletra, + un anti-paludéen, l’HCQ. Dans tous ces cas, il s’agissait de repositionner des médicaments, qui tous devaient être utilisés en traitement précoce, non ? Les essayer sur des patients aggravés en réanimation ou hospitalisés était d’emblée une idée sans beaucoup de fondement, n’est-ce pas ? Ensuite, on peut randomiser en double aveugle tant qu’on veut, l’hypothèse de base reste bancale et inadaptée . Par ailleurs, est-ce que je lis bien cette étude de Yazdanpanah (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7326458/) : il avait constaté dès le début sur les 5 premiers patients que le Remdésivir posait problème, me semble-t-il ? Et dès le 23 janvier 2020 (https://www.mediapart.fr/journal/fil-dactualites/140220/nouveau-coronavirus-le-patient-de-bordeaux-recu-du-remdesivir), le professeur Malvy à Bordeaux, sur le patient zéro français, essayait le Remdésivir, avec accord des instances nationales et internationales, en 10 jours d’intraveineuse. Le pli était pris dès le début de ne pas soigner en ambulatoire et en masse, de manière précoce. Et ensuite, la machine infernale enclenchée (quelles qu’en soient les raisons), il n’était plus possible de revenir en arrière. Cette lecture des événements est-elle pertinente ?
      Cl. T

  21. Réponse à un commentaire de Sipo et quelques réflexions sur la situation.

    Vous avez raison, pendant qu’on y est, le matérialisme et l’idéalisme c’est du pareil au même ! D’ailleurs c’est bien simple, penser un escargot, et voilà qu’il existe, c’est merveilleux, comment n’y avons-nous pas pensé plus tôt ! En réalité, ce gastéropode ou le monde extérieur n’a pas besoin que l’homme le conceptualise pour exister. Et dire qu’on en est là, c’est révélateur.

    Ne vous formalisez pas, c’est le mode de penser métaphysique de la plupart des hommes. Et si vous croyez tout ce que racontent ceux qui se prennent pour de grands scientifiques, vous risquez de finir avec un degré de conscience qui n’aura pas dépassé celui d’un mollusque. En voici un exemple.

    Ceux qui ont affirmé à cor et à cri qu’il n’y avait pas de deuxième vague, les voilà soudain acquis à une seconde épidémie, puis une troisième, etc. La première version les avait laissés pratiquement de marbre, et voilà que les variants leur ont sérieusement ramolli le cerveau, c’est déconcertant, pathétique !

    Que se passe-t-il réellement?

    De la même manière qu’ils ont soudain découvert que les hommes (générique) étaient sexistes, homophobes, xénophobes, racistes, productivistes, etc. bourrés de préjugés archaïques, conservateurs, autant de comportements qu’ils n’avaient pas cessé de leur inculquer, voilà ces fanatisés lancés dans une chasse éperdue aux virus planétaires, qui existent depuis la nuit des temps.

    Sans que la population en soit informée, au passage, l’attitude de comploteurs malveillants, les autorités ont braqué les projecteurs ou mis en scène, instrumentalisé les infections les plus diverses, virus, coronavirus, rhinovirus, bactéries, toutes les maladies type, cancer, diabète, cardio-vasculaire, Parkinson et autres pathologies dégénératives du cerveau, etc. overdose, alcoolisme, etc. puis elles ont décrété autoritairement que toutes les personnes atteintes de ces infections ou maladies étaient décédées du SARS-CoV-2, parce qu’elles auraient été testées positives sans qu’on sache à quoi au juste, ma mère par exemple.

    Il faut dire qu’avec un vivier d’un potentiel annuel de plus de 600.000 candidats, ils vont pouvoir alimenter leur pandémie idéologique indéfiniment. D’autant plus qu’il y a de plus en plus de vieux qui arrivent chaque année en bout de course, et qu’il n’y a rien de plus facile que de faire crever prématurément un vieux. Quant aux grands malades ou mal portants qui l’ignoraient, il suffisait de ne pas les traiter avec les molécules efficaces qui existaient, pour qu’ils les rejoignent encore plus prématurément. Et pour être sûr que le massacre soit conséquent ou à la hauteur de leur espérance, il suffisait de prendre des mesures qui contrarieraient la trajectoire naturel d’un coronavirus, masque, distanciation sociale, confinement, couvre-feu, du grand art !

    Leurs objectifs étaient à n’en pas douter, d’alimenter en permanence la spirale infernale aux cadavres, afin de créer un climat de psychose collective permanent, de sorte que la population approuve leurs mesures liberticides et antisociales ou mieux, les réclament elle-même. A suivre.

    • Pour arriver à vos constats, nul nécessité d’en attribuer l’exclusivité au matérialisme, Christophe Desmaris vous l’avait déjà signalé. Et je ne nie pas pour autant son utilité spéculative. Seulement je lui refuse le monopole de la conscience, qui n’est rien d’autre que fruit de la spéculation. Et à ce non-titre, je vous confirme, de mon point de vue, son appartenance radicale à l’idéalisme, l’Idée et le Principe, en vous citant : « le matérialisme est juste un mode de penser qui traduit des lois générales ». Je ne développe pas notamment ce que ce sont les lois générales, ni leur rapport avec la pensée spéculative, me contentant de le souligner, car il nous faudrait alors commencer à philosopher. Peut-être ailleurs.

    • Et pour en revenir à votre approche philosophique, vous savez bien que ce monde en évolution est aussi déjà un peu le vôtre, puisque l’Histoire a un sens, un sens politique et commun. Mais il se peut que l’histoire n’ait pas plus de sens que celui que les hommes lui donnent, et il se peut aussi que l’idée de l’émancipation de la classe laborieuse n’ait rien à voir avec la liberté du vivant.

      • Votre second hypothèse est la bonne.
        L’histoire n’a pas plus de sens que le hasard, mais l’Homme cherche une explication à l’absurdité de sa condition mortelle. Alors tout est bon à inventer : religion ou sens fantasmé de l’histoire pour se cacher cette vérité crue : pas d’âme et pas d’avenir.
        Cultivons notre jardin aurait dit François Marie Arouet

        • « Sans âme et sans avenir » : vous au moins êtes lucide quant à la philosophie qui inspire la teneur de la plupart de vos multiples interventions.

        • Mais SIPO je reconnais que vos thèses sont intéressantes.

  22. https://cdn.discordapp.com/attachments/773316542296621076/802854895870017556/unknown.png
    Je ne sais pas si ce lien est accessible à qui n’est pas sur un discord. En fait, il mène à une affiche qui dit en gros
    Le 1er fev on arrête tout : masque, fermetures, confinements, distanciation, etc.
    Il me semble que c’est la seule solution, si on ne veut ni du monde qui vient, qui nous est prescrit par le Forum économique mondial, par le gang Fergusson (dont je vous signale que ce sont les seuls qui ont eu raison : nous en sommes au 3ème confinement, comme prévu), ni d’une guerre civile. Pétitions, lettres, manifs ne servent à rien, même le vote (2005) est inutile. On se réjouit de la « stabilité » portugaise, il y a eu 60% d’abstention. Sans commentaire.
    Un coup d’état? Mené par des Fiorile ou des FN, bof. Mené par des Alexandre Langlois et des Delepine, faut pas rêver, il n’y aura pas.
    Notre seule solution est je crois de dire NON à tout. Désobéir. Une minuscule concession, c’est en boomerang un coup de poing (faire attention aux plus fragiles par exemple aura pour conséquence le confinement sélectif des vieux et des gros. Bon moyen de les achever)
    Dire NON, refuser d’aller se coucher à 6h, refuser le slip de face, faire le tour de tous les lieux bars ou restos qui ont des arrière salles et mendier le droit d’y manger en cachette, en cassant sa tire-lire. Envoyer son gosse danser à toutes les rêves illégales, etc. Refuser.
    Il y a 8 confinements prévus. 2ans. Puis nouveau virus et rebelote. Vive le monde 2.0. On ne peut guère je crois que choisir entre oui à tout et non à tout. Ils n’acceptent aucune concession, aucune négociation.

    • Discord,à censure la réunion de reinfocovid hier et ce matin leur a coupe tout donc ‘a la censure est totale il est temps de créer des réseaux hors tout ces systèmes qui verrouillent tout c’est en voie au Québec

    • Il me semble que les AC sont suspectés de favoriser les mutations.
      Mais le coût de 2000 € du traitement est une garantie d’efficacité, pas besoins d’essais randomisés.

      • 🙂
        je me cite « pour être crédible il faut être cher » (voir les cabinet de consultants)

      • Pas sur qu’il y ait risque de mutations.
        Sauf erreur les risques de mutations viennent de vaccins peu efficaces, notamment avec doses espacées au hasard, ou du remdesivir (selon ce que suggérait RAOULT)
        Mais attendons l’avis du dr Maudrux

        • Pas sûr, mais pas impossible.
          En tous cas c’est une hypothèse avancée par certains.
          Raoult parle des AC de convalescent + Remdesivir, d’autres incluent les AC monoclonaux, entre autres,
          pouvant favoriser les mutations.

        • Sans oublier les vaccins à adn. mais là personne ne va en parler parce que le vaccin c’est le sujet tabou.

          astrazeneca, vaccin adn 3 sites de tests : bresil, gb, afrique du sud, 3 pays d’émergence d’un variant qui fait peur.

          triple hasard.

        • Les monoclonaux ne peuvent pas « favoriser les mutations ». Par contre, ils peuvent SELECTIONNER les virus mutants qui produiraient des épitopes (de Spike, en l’occurrence)
          modifiés non reconnus par ces mêmes monoclonaux.
          Un peu comme les antibiotiques permettent de sélectionner les micro-organismes résistants dans les labos… et les hôpitaux.

    • En théorie bien, ne devrait pas présenter les dangers du vaccin, mais cher et pas pour tout le monde, encore moins pour un traitement de masse. A priori développé à partir de sérum de patients ayant été immunisés, mais quid de l’action sur les mutants ? Personne n’en parle. Devrait être plus efficace en phase précoce, mis il y a aussi bien sinon mieux pour bien moins cher.

  23. Une question toute bête.
    Quid de l’aspirine plutôt que le paracétamol dans le cas COVID?
    L’aspirine est un anti-inflammatoire, agit sur la coagulation sanguine, antipyrétique, antalgique….

    • c’est une bonne nouvelle. Si les labos réalisent qu’ils peuvent se faire du fric, ils vont en faire leur traitement de référence. Il suffit que Karine Lacombe se fasse financer pour que les français et le gouvernement suive :-).

      • Après :

        – « Le coût de 2000 € du traitement est une garantie d’efficacité »

        De mieux en mieux :

        – « C’est une bonne nouvelle. »

        Les Africains apprécieront, épouvantable !

        • Je crois – en fait, non, je suis sûr – que c’est deux remarques sont de l’humour noir.

    • le probleme est que faute de medecins pour prescrire, les patients feront de l auto medication et risquent des accidents qui seront ensuite mis a profits par les mafias anti traitement

    • je cite :
       »
      Pour lui, l’idée d’atteindre une « immunité de groupe » est « illusoire ». Face aux variants, affirme ce spécialiste, « le confinement reste l’arme la plus efficace ».
       »
      Tant qu’on a des scientifiques de ce niveau, on n’est pas prêt d’en sortir.
      (Qu’a t’il comme preuve que le confinement fonctionne ?)

      • Oui la partie sur le confinement n est pas ce qui m interpelait.( voir la Suède .. encore elle ) .
        c est plus le fait que la vaccination de masse semble représenter plus un risque qu autre chose .. surtout avec un vaccin sur lequel on a très peu de recul ..
        je suis pour financer la recherche mais pas pour utiliser toute la population comme cobayes …

        • @EMMA
          je suis aussi pour financer la recherche (avec des scientifique qui ont une démarche scientifique, et des médecins qui font ce qu’ils peuvent sans nuire pour la santé de leurs patients en fonction des connaissances du moment).
          Je m’insurge juste contre le confinement avec Doliprane comme l’alpha et l’omega de la lutte contre une épidémie.
          Les clés sont : la prévention (sport, alimentation, carences) et les soins en phase précoce … comme toute autre maladie.

        • @EMMA
          Pour les suédois, pour être allé pas mal là-bas pour travailler avec eux (Lund), il me semble qu’ils avaient un abattement de sécu ou de mutuelle s’ils pouvaient prouver qu’ils faisaient tant d’heure de sport par semaine, le vélo pour aller au travail en faisant partie. C’était il y a 10 ans, les souvenirs sont lointains.

      • C’est hautement probable
        Mais on est devenu entretemps totalement décomplexé
        La notion d’apprentis sorciers n’est plus enseignée

      • mais les dissidents chercheurs sont traités de complotistes ou de rassuristes ou de charlatans par ceux qui ne peuvent rien démontrer. L’URSS depuis 2020, le monde d’après 🙁

  24. Information qui me parait intéressante :
    “BREAKING NEWS” – Mise à jour sur les vaccins. Marc Anthony Boyer

    Le financement gouvernemental a été retiré à la Fondation Gates, à l’OMS et au CDC -Centre for Disease Control-. Le gvt américain a perdu un LANDMARK VACCINE LAWSUIT !!!

    Cette victoire est attribuée à Robert F. Kennedy Jr, avocat spécialisé dans les blessures causées par les vaccins, à Del Bigtree, producteur du documentaire sur les vaccins supprimés, “VAXXED”, et à l’Informed Consent Action Network (ICAN).

    https://olis.leg.state.or.us/

    https://olis.leg.state.or.us/
    Ils ont exigé les documents gouvernementaux pertinents prouvant que tous les vaccins approuvés par le gvt ont été testés pour leur qualité au cours des 32 dernières années –
    Il n’y a AUCUN ! Zéro, nada !

    Voici les énormes implications juridiques et pratiques de cette victoire pour le peuple américain :

    Cela signifie que le Département américain de la santé et des services sociaux et tous les fabricants de vaccins trompent le peuple américain sur l’efficacité et la sécurité des vaccins depuis plus de 30 ans ; cela signifie que l’existence – du moins telle qu’elle est actuellement – de cinq agences américaines de « santé publique » est auj mise en doute :
    le CDC, la FDA, l’IOM, le NIH et la partie « santé » du DHHS lui-même !

    Cela peut également menacer l’existence même des commission s médicales d’État et des guildes médicales exclusives comme l’AMA.

    Cela signifie que les fabricants de vaccins ont été frauduleusement exemptés de ce que tous les autres fabricants de médicaments ont été obligés de faire en termes de recertification semestrielle de la qualité et de l’efficacité – ce qui signifie que leurs vaccins n’ont jamais été testés pour la qualité et n’ont pas eu de sécurité ou d’efficacité prouvées depuis plus de 30 ans.

    Cette affaire peut maintenant être légalement citée par tous les parents qui ont été frauduleusement obligés par une règle/un règlement du gouvernement/de l’organisation de vacciner leurs enfants pour l’école ou d’autres activités afin d’arrêter la vaccination forcée de leurs enfants.

    Ce cas peut désormais être l également cité par tous les employés qui sont tenus par leur employeur de se faire vacciner pour conserver leur emploi.

    Cette affaire peut maintenant être légalement citée par tous ceux qui cherchent à obtenir une indemnisation pour des blessures causées par des vaccins.

    L’avenir de la médecine allopathique telle qu’elle se présente actuellement est remis en question, ainsi que le cartel pharmaceutique mondial, car presque tous les médicaments que les médecins allopathes prescrivent proviennent de sociétés pharmaceutiques qui ont également commis des fraudes et des préjudices sur les vaccins.

    RESPONSABILITÉ :
    Tout fonctionnaire qui a adopté des lois légalisant la fraude aux vaccins au niveau de l’État, national ou international, ou qui a aidé et encouragé de toute autre manière une telle fraude, peut désormais être accus é, en vertu du code de Nuremberg, de fraude aux vaccins, d’inconduite criminelle et, dans certains cas, de crimes de guerre.

    Anglais https://www.worldhealth.net/news/landmark-lawsuit/

    • Je douche vos espoirs :
      – en suivant les liens, cela date de fin août,
      – que s’est il passé depuis ? nada

  25. HS : je viens de voir que Delfraissy avait déclaré qu’avec le nouveau « variant », c’était une nouvelle épidémie.
    La lumière arrive à l’étage ? quand Raoult disait (comme un pote épidémiologue) que de mémoire humaine, les épidémies ne faisaient jamais de 2ème vague et que l’épisode d’octobre était lié à un variant différent de celui du printemps, « tous » les soviétiques lui sont tombés dessus.
    Il ne fait pas bon avoir de l’expérience de terrain de nos jours.

      • Pelloux dit tout et n’importe quoi. Dommage, à une époque, il était plutôt sympa. Cela posé, avec la façon dont ça tourne, je prévois plutôt des émeutes pour ne pas se faire vacciner.

      • Peloux fait et dit ce que l’état lui dit de faire.Il a probablement une dette a son égard.

      • Oui Patrick Pelloux reflète l’état de l’opinion qui en a marre de cette situation (on va bientôt repartir en confinement pour 3 mois après 3 mois de restrictions et de confinement, en effet il n’y a aucune raison qu’il n’y ait pas de rebond en mars) et qui veut se faire vacciner (quoi qu’il en coute) au plus vite pour en sortir.
        Ce que le peuple n’a pas encore enregistré c’est qu’on ne sait pas si le vaccin va empêcher le virus de circuler, bref tant qu’on ne changera pas de stratégie ni de communication, il n’y a aucune raison de s’en sortir avant l’été, et provisioirement.
        Je pense que le gouvernement brûle ses dernières cartouches … en fait je ne connais pas la marge de soumission du peuple français.

      • Mais un rollator peut-être équipé de missiles Hellfire.
        Les vieux, cela peut-être dangereux, plus besoin de lancer des pavés. Et question pavés, ils ne craignent plus pour leurs dents…

    • A force de confondre stalinisme et socialisme, vous savez ce qui arrive, on sombre dans le fascisme.

  26. merci pour toutes ces infos et merci aux médecins courageux !!ma question: mon médecin traitant ne veut pas appliquer le protocole du Pr Raoult…! Lyonnaise, j’aimerai connaître qqs noms de médecins favorables à ce protocole…merci bcp..

  27. bonsoir
    pardon d’être hors sujet mais le nombre de patients en réanimation égrainés chaque jour,concerne combien de cas covid? merci et tout mon soutien à votre vitale initiative au conseil d’état

    • les hôpitaux sont incités à déclarer comme cas covid tous les patients dont le test est positif (pcr ct40) – donc une partie d entre eux sont arrivés à l hôpital pour une autre pathologie, mais on les comptes dans les statistiques covid pour faire peur aux citoyens.

      • tous les patients ne sont pas en réa…pour l’incitation financière, c’est complotiste de dire qu’elle existerait

    • Sous réserve de précisions largement plus sures que pourrait donner le Dr Maudrux :
      Les chiffres de réanimation communiqués chaque jour sont ceux du covid (environ 2800 ces jours-ci). Chiffre à prendre avec des pincettes vu que de nombreuses poly-pathologies sont attribuées au covid par dirons-nous esprit de simplification
      Il y a en principe 5400 lits de réanimation, extensibles parait-il à 8000. Totaux assez flou. En gros il y en a 5400 quand il faut confiner mais 8000 quand on estime que les services n’ont pas besoin d’argent.
      J’espère que pour vous c’est clair parce que pour moi…

      • Et même 12 000 selon Véran, nous sommes donc large ! Ceci dit, à priori oui, les chiffres que l’on donne tous les jours sont des chiffres Covid, pas de l’hospitalisation en général. Donc ce sont les entrées en réanimation. Maintenant je ne peux être formel.

    • j’ai lu qu’on comptait depuis octobre dans « réanimation », les vraies réanimations + soins intensifs + soins de sortie de réanimation, ce qui ferait une sommes plus élevée mais sur un dénominateur qui reste le nombre de lit de vraie réanimation.
      Quelqu’un a t’il les bonnes informations ? (genre numérateur et dénominateur de la même unité, genre scientifique de base quoi)

  28. Dr Maudrux:bravo pour votre blog !passionnant et instructif.je le suis depuis 2 mois.depuis 1 an,je suis un supporter inconditionnel du Pr Raoult,bi therapie HCQ + Azy ou Iver+ Azy,sans oublier zinc+vit D,C+ aspirine.Comme l’HCQ serait un inhibiteur AC2 mais serait attenuée par la serine protease TMPRSS2,il semblerait que le tandem complementaire HCQ-Mesylate de camostat (inhibiteur TMPRSS2) serait prometteur au vu des resultats;qu’en pensez vous ?il semblerait aussi que l’AZY ait un effet modulateur sur le TMPRSS2… merci.
    https://journals.plos.org/plospathogens/article?id=10.1371/journal.ppat.1009212
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7189851/
    https://twitter.com/Covid19Crusher/status/1352285616952799232/photo/1
    https://twitter.com/sival84/status/1352291762254061568/photo/1

    • AZI inhibe spécifiquement les importines alpha et beta, permettant l’entrée des protéines virales dans les cellules. A priori même mode d’action que ces TMPRSS2 à un autre niveau, mais toujours sur la pénétration des protéines virales. Complémentaires ou non, je ne sais pas.

      • Et l’effet de l’azi sur la réplication virale est-elle toujours d’actualité? Elle bloque bien la réplication ribosomiale de l’ARN messager des bactéries ( par quelle information et sachant que les ribosomes n’ont pas la même taille) .
        Toujours pas de réponses des virologues ?

      • J’avais vu une vidéo de l’IHU à propos de la biologie moléculaire de sars-cov2. et de ce que j’ai compris, la protéine spike peut avoir plusieurs conformation (3 je crois me souvenir) et suivant la conformation qu’elle a, la chloroquine fonctionne ou pas. Mais je ne retrouve pas cette vidéo.

        • N’est-ce pas cette vidéo-là https://www.youtube.com/watch?v=yvk60TvXu_8 , soit une présentation d’Etienne Decroly sur cette biologie moléculaire, la pathogénèse associée et les mutations recensées ? Présentation en tout cas très ardue pour le non initié que je suis, mais qui paraît cependant intéressante. Si j’ai bien compris, elle souligne notamment par ailleurs qu’un certain nombre de variants (notamment le « sud-africain » et le « brésilien ») paraissent développer une capacité de contourner les anticorps. Ce qui pourrait notamment possiblement expliquer les « nouvelles contaminations » de patients déjà précédemment atteints du covid, et par exemple ce qui se passe actuellement à Manaus, où la population avait pourtant déjà été massivement contaminée lors du premier épisode. Quelqu’un sait-il si l’HCQ, l’AZI ou l’Ivermectine sont ou ont été utilisées à Manaus ?

  29. @roubachoff

    Parler de retard d’acquisition, me fait rigoler en douce. Lorsque l’on sait, en dehors de cette crise que le premier bac blanquer a été un échec total (sauf pour les élèves), mon sénateur avec qui je discutais disait, heureusement que c’était le bac blanquer, sinon mon fils ne l’aurait jamais eu.

    Lorsque l’on sait que 30% des élèves à la JAPD à des soucis de lectures dont 10% en grande difficultés (10-11 ans de scolarité normale minimale).
    Lorsque l’on sait que les profs de facs (!!!) se plaignent de l’indigence intellectuelle des élèves en première année avec plus de fautes que de mots.

    j’ai du mal à entendre le retard d’apprentissage pour école fermée ou sub-optimale. La litanie des profs qui expliquent que si on lit pas à 7 ans est une catastrophe c’est pas une histoire de développement, mais parce que TOUT le reste est tournée autour du fait que les enfants lisent et écrivent. Il n’est pas question de science, ni de développement de l’enfant juste de contingence matérielle, comme cette crise sanitaire.

    Ce que nous voyons en plein jour pour cette crise, c’est la même chose dans tous les pans de la société, sauf que vous ne connaissez pas et donc vous croyez ce qui arrive à vous.

    • Il y a deux méthodes d’enseignement.
      En Allemagne, en Chine, en Suisse et dans de nombreux autres pays, chacun tend à rejoindre ou dépasser qui est meilleur que soi. Hausser (ou au moins maintenir) les niveaux d’études et d’examen fait progresser le niveau général.
      En France, il ne faut pas contrarier les parents qui sont des électeurs : donc, chers administrés, tous vos enfants sont des génies. Evidemment, c’est l’égalité, chacun a le droit de devenir Professeur en micro-chirurgie (mais sans travailler, sinon seul certains y parviendraient et ce ne serait plus l’égalité). Donc il suffit de baisser le niveau pour que tout le monde imagine suivre. Moralité les micro-chirurgiens auront le niveau d’un apprenti maçon, le bac ne vaut pas même le Bepc d’il y a 20 ans et les adolescents sont d’une inculture et d’une épaisseur d’esprit surréalistes.
      La fille de ma voisine vient d’étudier en première la seconde guerre mondiale que leur professeur a ainsi résumé : « la 2ème guerre mondiale, c’est Hitler et puis tout çà ». Et un thermocopieur ? « connais pas, ce doit être une machine qui fait les copies en les brûlant ». Etc …
      On ne peut pas en vouloir à la jeune génération qui devient ce que l’on en fait. Mais à force de n’élire que des démagogues à la petite semaine, ça va finir par se voir chez nos enfants …
      Alors évidemment le retard dans les études dû au Covid, quoique réel est peut-être à relativiser.

  30. Allez un peu d’air frais : ce soir la Cuisine au Beurre sur C8
    Regardez-là avec Didier Raoult en Fernandel, et Peronne en Bourvil …
    Et faites une bonne bouillabaisse !

  31. Bonjour à tous et merci au docteur et commentateurs
    Avez-vous lu ou entendu que Veran propose d’espacer la seconde piqure de vaccin de 42 jours au lieu de 21 (je ne suis pas sûr du nombre de jour, mais il s’agit de doubler ce nombre) afin de pouvoir vacciner plus de personnes.
    Or j’ai aussi lu que dans l’intervalle entre les deux doses de vaccin le système immunitaire du semi-vacciné peut être défaillant face au virus.
    Par ailleurs le labo ratoire recommande un délai défini sans doute pour un motif raisonnable.
    Dans ces conditions le ministre de la santé (médecin ?!) ne fait-il pas prendre un risque aux vaccinés ? (on a pu lire que le PM britanique avait pris une décision comparable : cette décision ne participerait-elle pas à la flambée de cas positifs en GB ?)
    Qu’est-ce que cette manière de faire vous inspire ?
    Moi cela me rend encore plus méfiante à l’égard du vaccin ARN
    Je ne suis pas médecin mais cette politique vaccinale où la décision politique est supérieure à la recommandation médicale me rend …perplexe…pour le moins

    • Décision politique et non médicale (de la part d’un médecin !). Pourquoi politique ? Pour augmenter l’affichage du nombre de vaccinés, toute seconde injection se fait à la place d’une primo injection, donc nouveau vacciné en moins. Beaucoup de craintes à l’égard du vaccin (à commencer par l’Académie de médecine) tiennent à l’insuffisance d’immunité après une injection, qui pourrait en cas d’infestation dans l’intervalle, favoriser l’apparition de mutants. Un risque supplémentaire pris par nos politiques.

      • Bonjour Monsieur Maudrux,
        Merci pour vos explications et votre sérénité !
        Est-il juste de déduire des données actuelles que les personnes vaccinées, même avec une dose, feraient des formes moins graves, mais resteraient des réservoirs où le virus pourrait muter et devenir plus pathogène (dangereux ?) pour les non-vaccinés ? Auquel cas, la politique vaccinale actuelle serait un non-sens ?
        Cl T

        • 17% des vaccinés une dose en israel font des formes graves

        • La vaccination actuelle a beaucoup de problèmes. La pratique montre beaucoup plus d’effets secondaires que ceux décrits par le labo pour obtenir l’autorisation. Les problèmes allergiques auraient dûs être décrits si le boulot avait été fait, on le découvre devant des morts. Il y a le problème des personnes les plus à risques (âge et commorbidités), les premiers à vacciner, qui décèdent après vaccin (qui avait été testé chez des plus jeunes). 33 morts en Norvège en cours d’étude, nous suivons : 9 morts au 18/01, dont 8 de plus de 80 ans. Ne vacciner que ceux qui n’ont pas de risque létal ? Il y a Israel, et son explosion de cas entre les deux vaccins, malgré un confinement associé. Coïncidence ? A suivre. Il y a cette efficacité vantée à 98%, j’ai été le premier à faire remarquer que ce n’était pas le cas pour une injection, à comparer aux autres vaccins. Si le vaccin chinois classique (fait comme ceux de la grippe saisonnière) n’a que 60% d’efficacité, quid avec une seconde injection ? Il y a le problème de l’immunité entre les deux injections, qui favoriserait les mutants, dénoncé par nombre de spécialistes et l’Académie de Médecine, qui ne sont pas tous des complotistes. Il y a la durée d’immunité, dont tout le monde semble dire qu’elle sera sans doute entre 6 et 12 mois : quand les derniers seront vaccinés, les premiers ne seront plus protégés. Il y a les mutants, dont un sera vite immanquablement résistant au vaccin, c’est prévu par le labo, qui en fera d’autres. Et il y a ce risque ARN/ADN, totalement inconnu.
          Que de problèmes qui devraient inciter à plus de prudence.

        • Pas abonné, donc pas ouvert, mais trouvé sur le site du collège, qui pousse au vaccin et documente sa position. Un extrait :
          Les effets indésirables les plus fréquents étaient une rougeur, un gonflement local, des symptômes grippaux légers ou modérés durant habituellement 2 à 3 jours. Ils étaient 3 à 4 fois plus fréquents dans le groupe vacciné que dans le groupe placebo. Il n’y a pas eu de différence entre les groupes sur les effets indésirables graves.

          Ces informations permettent d’aider les médecins et les personnes à faire un choix plus éclairé et rationnel. Néanmoins, des données importantes font encore défaut, par exemple :

          L’efficacité dans la population des sujets âgés de 75 ans et plus (prioritairement concernés par la campagne de vaccination en France), car l’effectif de ces sujets était insuffisant dans l’essai pour observer un résultat fiable, a contrario de ceux âgés de moins de 75 ans1.
          L’efficacité sur les hospitalisations et la mortalité.
          L’effet sur le portage des sujets asymptomatiques et la transmission (protection collective).

          Très, très très légers sur les effets secondaires, les risques,… On part à l’aventure.
          J’ai mis une illustration ici : https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/wp-content/uploads/2021/01/image-5.png

        • Et je crois avoir compris que rapidement ils ont fait un siwtch et vacciné le groupe placebo. En clair il n’y a plus de groupe placebo sur ce vaccin. De la science qu’ils nous disent.

      • @Gérard Maudrux
        Après ça, nous aurons de nouveau des campagnes sur le thème : « respectez scrupuleusement la posologie ». D’autre part, où sont les RCT démontrant que doubler l’intervalle entre deux doses est sans danger ? Pour des molécules connues depuis des lustres, il en faut treize à la douzaine (quitte à ne jamais donner les résultats, comme pour Discovery.) Pour un vaccin qui n’en est pas un (on ne le dira jamais assez, même si ça ne signifie pas a priori qu’il ne marchera pas) on décide au doigt mouillé.
        Pour tout un tas de raisons, mon coefficient de confiance en la médecine, avant la crise, tournait autour de 90%. Aujourd’hui, je ne sais même pas s’il est encore à 25%.

    • Oui vous avez bien tout lu
      L’important est d’injecter la première dose
      Pour la seconde on verra ….. si on les a …

  32. Je m’étonne que l’Appel lancé par Francis Lalanne (ou Tartempion, on s’en fout) éveille si peu d’intérêt ici. On peut trouver bien des défauts à ce texte (des approximations statistiques, l’appel saugrenu à l’armée) n’empêche qu’il pose la bonne question : comment on en sort ?
    Dans un pays (voire un monde) désormais dirigé par une poignée de médecins et de scientifiques qui terrorisent des politiques incompétents (faut-il encore citer les noms ?) le salut, ce cher docteur Maudrux me pardonnera, ne viendra pas des médecins, même les meilleurs. Ils se battent, cherchent à soigner, prennent souvent des risques (ce qui est aberrant dans une démocratie) mais il n’est pas dans leur attribution, ni dans leur vocation, d’impulser un mouvement de protestation. Or, rappelons quand même que :
    1) Des pans entiers de l’économie tiennent encore parce qu’ils sont sous perfusion (ou plutôt sous respirateurs et en dialyse). Quand on débranchera les machines, le réveil sera terrible. Sans parler des mesures « d’économie et de redressement » qui toucheront presque toute la population, même les gens qui, pour le moment, se croient à l’abri.
    2) Des centaines de milliers de personnes sont en train de perdre le fruit du travail de toute une vie (ou de voir leur avenir s’effondrer à l’horizon). Pour survivre, ils massacrent leurs économies ou vendent leur maison. Ils se retrouveront quand même couverts de dettes (les fameux « différés) au sortir de cette crise, si les hygiénistes fous daignent nous en laisser sortir un jour.
    3) Pour tout ce qui n’est pas « Covid », la santé publique se dégrade. Dépistages en rade, retards de soins, actes différés, relations de plus en plus détestables entre les patients et le personnel médical, avec en particulier – désolé, mais c’est vrai – une forme de mépris navré pour les gens qui osent souffrir d’affections qui ne risquent pas de les tuer dans les quinze jours.
    4) Un véritable massacre de la jeunesse, avec des retards d’acquisition qui ne seront jamais rattrapés (donc, la promesse de générations d’adultes d’un niveau médiocre) et des troubles du comportement social (en particulier pour les plus jeunes) qu’il faudra des années pour guérir, si on y parvient. Un seul confinement n’aurait pas eu des effets si désastreux, mais le cycle dans lequel nous nous enfonçons sera destructeur.
    5) Rien ne laisse présager que ça se calme. Au refus de tout traitement, les hygiénistes fous ajoutent une inventivité hors du commun dès qu’il s’agit de créer des menaces afin de maintenir la pression. Quand arrive un vaccin qui n’est probablement qu’un leurre, ils s’empressent d’insister, par exemple, sur des « variants » qui déborderont aussi cette ligne de défense-là. Ainsi, il ne restera plus que le cycle infernal (et stérile) « confinement-déconfinement-couvre-feu-reconfinement-redéconfinement » avec en guise d’amuse-gueule la litanie « masque-plus de masque tissu-masque FFP2-scaphandre total ». Tout ça, rappelons-le, pour une pandémie gériatrique (rien jusque-là ne laisse penser que ça changera) sur laquelle toutes ces mesures ont une influence infime voire nulle.
    6) La jubilation des médias et des médecins de plateau (on sent qu’ils espèrent tous une catastrophe, histoire d’avoir eu raison) génère une ambiance morbide qui atteint aujourd’hui les esprits les plus solides. En face, la passivité des opposants politiques (tout aussi incompétents et pleutres que leurs petits camarades au pouvoir) aggrave la tristesse et le désespoir.
    7) Sachant que les hygiénistes fous n’ont aucune intention de lâcher l’affaire (chaque jour, ils en remettent une couche dans la surenchère) la question posée par Lalanne, même un rien maladroite, devient vitale : comment on en sort ?
    PS : Inutile d’avancer les arguments habituels : si j’avais la réponse, je ne serais pas là. Et de toute façon, nul ne la trouvera seul.

    • Déclarer une guerre et ensuite la perdre, c’est de ce type de « tempête » que sont décédés les 3 derniers régimes politiques en France
      Respectivement : en 1870, en 1940 et en 1958.
      On n’en est pas là mais sur le plan économique, une crise majeure semble en route, en effet…

      • depuis les masques à l’extérieur avec l’efficacité que l’on sait, ma femme utilise l’expression « ligne Maginot », ça fait croire aux relais d’opinion, aux politiques et aux français que le gouvernement a fait le nécessaire et qu’ils sont protégés.

    • Pour se protéger de l’arme médiatique, de l’arme biologique, de l’arme juridique et de l’arme économique : on désobéit. Et là on prendra sur la tête l’arme répressive, et on luttera à mort. Vous voyez autre chose ?

    • Votre liste de constats est pour l’essentiel largement exacte.
      Si les élucubrations de Francis Lalanne n’intéressent pas grand monde, c’est en raison non seulement de ses digressions oiseuses mais aussi et surtout de ses excès coutumiers de langages.
      A l’époque des gilets jaunes déjà nous avions eu droit de sa part aux mêmes péroraisons.
      Ses propos sont globalement irresponsables.

    • A la question « comment sortir de cette situation ? », on connaît une réponse : faire prendre conscience au plus grand nombre qu’il existe des traitements et compter sur la pression de l’opinion publique dans le cadre des prochaines élections.
      La vraie question est : comment s’y prendre dans un contexte où l’opinion publique est manipulée par des media à la botte du pouvoir et formatée par le discours officiel depuis un an, et où les moyens de communications alternatifs sont censurés ?
      Un certain nombre de personnes, dont l’auteur de ce blog, déploient beaucoup d’énergie à cet effet.
      En ce qui me concerne, j’ai du mal à être optimiste.
      J’ai parlé du blog du dr. Maudrux et de la vidéo « Mal traités » à un ami musicien, pianiste de métier. Je n’ai eu de sa part qu’une écoute polie et aucune réponse. J’ai bien senti que ce n’était que par amitié qu’il se retenait de m’envoyer paître en me traitant de « complotiste ». Pourtant il fait partie d’une profession qui souffre énormément de la crise actuelle. Etant moi-même musicien amateur j’ai partagé les liens sur un forum de musiciens. Les réactions ont été violentes entre les intervenants et on m’a accusé de vouloir de vouloir semer la division.
      Pourtant la prise de conscience populaire semble émerger petit à petit. On le voit p.ex. dans les commentaires sur les vidéos d’un certain médecin réanimateur marseillais. Dans ces commentaires le qualificatif « intelligent » envers ce médecin revient souvent, et comme il faut être intelligent pour reconnaître l’intelligence il reste un espoir.
      Malheureusement cette prise de conscience semble très lente, pour autant qu’on puisse en juger sans disposer d’un outil de mesure adéquat.
      Je terminerai mon propos par une note positive : quand une fissure apparaît dans un barrage il finit toujours par céder.

        • Cette folie s’explique rationnellement. Il nous faut chercher du côté des philosophes, des psychologues, des sciences cognitives en lien avec les techniques de propagande et de manipulation des masses. Quand leur application cumule sur le fond la peur et la culpabilité, les injonctions contradictoires ou absurdes, les obligations à se conformer à des comportements inhabituels, la production d’un foisonnement d’informations dissonantes couplé à une stricte censure, et dans la forme la soudaineté, l’urgence permanente et la saturation, sur une telle durée on peut légitimement penser que ce cocktail survitaminé a de quoi rendre fou. Et pas que les Français.

        • Je ne suis pas sûr qu’il y ait en quoi que ce soit manipulation.
          Nos politicards sont suffisamment dingo pour arriver sans même s’en rendre compte à un résultat débile …

        • Quand on constate que les conséquences de tout cela, à savoir la réduction drastique de nos activités qui libèrent le méchant CO2, collent parfaitement avec les exigences des idéologues mondialo-écolo, tout devient plus logique. Ne pas oublier non plus que le passé a montré que décimer des millions de personnes ne faisait pas peur aux idéologues à partir du moment ou cela favorise leur idélogie.

      • Vous n’avez pas tort évidemment sur la difficulté d’obtenir enfin la reconnaissance des traitements précoces.
        Je dirais que beaucoup dépendra des vaccins.
        S’ils ont un effet notable, les gouvernants tenteront de persister en espérant que tout le reste sera écarté définitivement
        Si ce n’est pas le cas, il faudra bien revenir au bon sens, quitte à suivre les américains s’ils autorisent ou recommandent IVM + HCQ + AZI etc… comme l’avait évoqué un autre commentateur
        Nous serons fixés assez vite, deux trois mois selon moi, le temps de savoir si ces vaccins sont ou non efficaces et protègent ou non de la contagion.
        Mais le temps presse vu l’état de nerfs et de fatigue d’une large part de la population

        • Antonin47, je crains que vous ne vous berciez d’illusions.
          Non, rien ne dépendra des vaccins ! Le gouvernement a déjà « prévenu » que le vaccin, bien que très sûr (ben voyons!) n’empêchera pas la contamination et sera probablement peu immunisant, vu que ce coronavirus est lui-même peu immunisant et permet donc de déduire que le vaccin suivra le même chemin (à cause des nombreuses mutations de ce virus – rien d’étonnant, tous les virus grippaux mutent beaucoup).
          Son seul « avantage » ce sera d’éviter des formes graves… à une population générale qui, de toute façon, a une probabilité minime de développer une forme grave même si elle attrape la version actuelle de la grippe (rappelons que la grippe « classique » aussi tue, surtout les vieux et les malades, et, une fois de temps en temps, une personne jeune et en bonne santé – un drame pour elle et sa famille, je n’en disconviens pas, mais statistiquement insignifiant).
          Il faudra donc continuer à respecter les gestes barrières et à porter la muselière, en famille aussi de préférence, dixit nos gouvernants. Ce qui implique que la réouverture des commerces et loisirs condamnés à mort n’est pas pour demain.
          Etat de nerf et fatigue, oui, très bien vu. Moi, à 74 ans, je me sens désormais prête à monter sur les barricades…

        • Votre avis est (très) intéressant mais vous ne devez pas être à ce point désespérée.
          L’idée des traitements précoces fait son chemin, même lentement.
          Le public prend conscience petit à petit que les mesures d’enfermement partiel ou plus général n’ont eu aucun effet.
          J’expérimente, avec quelques connaissances, si cela peut vous aider une méthode qui peut être en partie efficace :
          Sur votre PC format brouillon rédigez en dix lignes non polémiques mais constructives votre vision du problème, ainsi que pourquoi et comment il faut traiter de façon précoce.
          Il faut être courtois, clair, concis, indiscutable et percutant. Pas plus de dix lignes car les destinataires ne liront pas plus loin.
          Quand votre texte est au point, vous l’envoyez à tous les députés, sénateurs et élus de poids.
          Si tous nous agissons ainsi, les élus finiront par être ébranlés.
          Le pouvoir absolu ne tient que grâce aux élus, ne l’oublions pas.
          Même si cela peut contrarier quelques révolutionnaires au petit pied qui ne rêvent que de grand soir, sans même se rendre compte de ce qu’est une guerre civile.

        • Les élus ? Le drame, c’est que Macron, depuis un an, s’assoit sur le parlement et sur les élus locaux. Même des élus de son camp s’en plaignent.
          Les Présidentielles étant beaucoup trop loin pour servir à quelque chose (si on continue comme ça jusqu’en 2022 on sera tous fous ou ruinés) il faudrait un référendum (comme en 2005) avec une campagne ouverte à la société civile, où des associations comme « Laissons les médecins prescrire » ou des médecins sérieux (suivez mon regard) puissent participer. Hélas, le seul en position de décider ça c’est… Macron.
          Echec et mat !
          PS : Lalanne n’évoque pas une guerre civile, mais un coup d’Etat militaire – ce qui à mes yeux est encore pire.

        • C’est vrai qu’appeler à un coup d’état militaire c’est quand même un cran de connerie au-dessus.
          Etant précisé que dans la foulée c’est la guerre civile quand même ..
          Cela dit l’importance des élus n’est pas de savoir quels gogos on pourrait élire demain. Non, c’est plutôt de travailler à convaincre les élus d’aujourd’hui de cesser leur soutien à cette gestion stupide.
          Un élu qui reçoit la visite de 500 personnes venus courtoisement lui demander d’arrêter de soutenir une gestion contraire à l’intérêt public peut comprendre.

    • la situation s améliorerait rapidement si le gouvernement décrétait que toute personne ayant des symptômes doit immédiatement contacter son médecin traitant ou un médecin au choix , et ce médecin lui prescrira un traitement en tenant compte de son cas particulier. en parallèle chaque médecin recevrait des informations sur les différentes options therapeutiques (voir ce blog) et sur la chronologie de la maladie (phase virale / phase inflamatoire / covid long). Une telle mesure entrainerait une reduction immediate des hospitalisations, et a court terme des déces.

      • Oui mais dans la vie rêvée de la Start’up Nation, on fait le contraire. C’est tellement génial de faire le contraire. Là-haut ça leur donne l’impression d’être intelligent.

        • Une startup c’est une entreprise en mode Agile/lean.
          En gros, dans laquelle on donne beaucoup plus d’autonomie aux gens qui connaissent leur métier plutôt qu’aux managers. On fait très attention aussi à ce que les « gens qui font » comprennent pour qui et quels besoins ils font ce qu’ils font. Bref l’exact opposé de la gestion de Macron et du Covid en particulier. Macron c’est le contre exemple de la startup.

    • En réponse à quelques commentaires.

      Désolé, ce ne sont pas « les Français » ou « l’opinion publique » qui sont à blâmer, mais les classes moyennes, les couches moyennes selon la définition du philosophe et sociologue Michel Clouscard, les intellectuels, ceux aussi qu’on appelle les CSP+, les couches de la société les plus instruites, qui bénéficient d’un statut social privilégié, d’un mode de vie confortable, d’un compte en banque bien garni par rapport au reste de la population laborieuse, pour leur connivence à des degrés divers avec le régime, leur refus d’entrevoir toute perspective politique qui poserait les bases d’une République sociale et démocratique, parce que pour y parvenir il faudrait impérativement passé par une révolution et inévitablement une guerre civile…

      Ils tiennent trop à leur petit confort, ils ont encore beaucoup trop à perdre pour s’engager dans cette voie. En attendant, ils papotent, gesticulent, en espérant être épargnés, ils conseillent Emmanuel et Olivier, s’enquièrent auprès d’Angela ou de Brigitte, ils croient avoir trouvé un sauveur dans Didier, pour continuer à vivre comme avant ils sont près à sacrifier toutes nos libertés, plutôt que s’engager politiquement pour un changement de régime, quitte à vivre dans une société médiocre et immonde, cela ne les rebute pas plus que cela.

      Leur manque de maturité politique constitue l’un des principaux facteurs à l’origine de la situation actuelle, sans vouloir les accabler. Ils sont les plus mal placés ou ils n’ont aucune légitimité pour porter un jugement sur les masses, dans la mesure où ils sont incapables d’assumer les tâches historiques qu’ils avaient à accomplir pour permettre à la civilisation humaine de renouer avec le progrès social, de s’émanciper et de conquérir la liberté.

  33. Si l’on veut réellement sortir de cette crise en France, je crois qu’il faudra donner au Gouvernement et surtout au Super Ego Macronien l’impression que c’est lui et ses sbires qui auront trouvé la solution pour en sortir !!!

    • Oui il faudrait faire croire à Jupiter que l’idée vient de lui.
      Pourquoi pas si cela peut faire avancer le schmilblick ….
      Mettre dans des comprimés HCQ + AZI + IVM, et le vendre très cher comme un produit entièrement nouveau ?
      J’avais dit le Marshallium, mais on pourrait accepter le Jupiterium ou Brigittium …

    • Ils ne sont visiblement pas à la recherche d’une « solution » quelle qu’elle soit. Je suis de moins en moins sûre que ce bordel actuel soit uniquement lié à l’incompétence, à la bétise et aux egos surdimensionnés de nos dirigeants. Ah, ça y est, je sens qu’on va me traiter de complotiste, là. Bon, tant qu’on ne m’accuse pas de pédophilie…

      • La bêtise, comme l’incompétence et la prétention qui en sont les filles, sont infinies : point n’est besoin donc d’imaginer je ne sais quel complot : la bêtise suffit à expliquer la situation …

        • Je ne suis pas d’accord.

          imaginons une pièce qui tombe toujours sur la même face, est-ce que vous allez accuser la loi des statistiques ?

        • Si la pièce et plus lourde côté stupidité, c’est uniquement une question de poids.
          Pas besoin de statistiques.
          Mais si vous pensez que nos gouvernants sont des cerveaux, vous pouvez lancer un fan club. M’est d’avis que vous serez assez seul …

        • Cest vrai, mais la bêtise n’exclut pas la méchanceté.
          Voir « UBU ROI », du regretté Alfred Jarry, 1896, pièce reprise en 2009 à la Comédie-Française, une programmation très clairvoyante je dois dire !

      • Lorsqu’un problème paraît aussi fou qu’impossible à résoudre, le sage conseille de changer l’angle de vue. Nos dirigeants sont taxés d’incompétence et de bêtise. Et s’ils étaient ni incompétents ni d’une bêtise crasse…on se dirige alors vers l’effrayante vérité, ce qui fait l’objet d’un livre. La manipulation de masse a aussi été largement étudiée et nous en avons actuellement tous les ingrédients..Mais jamais je n’aurais pensé qu’elle allait être si facile à mettre en œuvre …plus c’est gros, plus ça passe disait Chirac

        • Vous trouvez que nos dirigeants ont l’air intelligents ?
          Je vous suggère un passage chez l’opticien et l’orthophoniste.
          Vous les avez déjà entendu dire autre chose q’une banalité ou une ânerie ?
          Sortez-nous une ou deux citations, histoire qu’on se bidonne .Le jour on leur verra une cervelle autre que creuse ….
          Mais je lis volontiers quelques morceaux choisis quand vous en aurez.

        • « Plus le mensonge est gros, plus il passe », c’est d’un spécialiste de la question : Joseph Goebbels.

    • Il me semble que les résultats ne sont pas extraordinaire (en comparaison avec la meta-analyse sur l’ivermectine). Je me trompe ?

      Et les déclarations du directeur de l’étude ressemblent un peu à Raoult au début de l’Hcq. Il prend des risques 🙂

      Par contre étude sur la colchicine en partie financée par le NIH, ceci peut expliquer cela 😉

    • « Colchiques dans les près…. », et si la fin de nos misères se trouvait dans nos près ?
      Blague à part, ce serait donc un nouveau traitement possible mais en phase précoce ou seulement en cas de détresse respiratoire ?
      En tout cas les médias français réagissent déja bien sûr dans le sens que l’on peut imaginer:
      https://www.leparisien.fr/societe/la-colchicine-premier-medicament-oral-contre-le-covid-19-pourquoi-il-faut-se-mefier-23-01-2021-8420876.php

      • Perso, je vais devenir fou. Je cite dans l’article du parisien:
         »la Société française de pharmacologie et de thérapeutique (SFPT) précise ce samedi que « 27 études dans le monde testant l’efficacité de la colchicine » sont en cours. Deux seulement ont déjà été publiées – une étude menée en Colombie, et une autre en Grèce. Bien qu’elles montrent une amélioration de l’état de santé des patients sous colchicine, elles concernent un trop petit nombre de patients – 300 pour la première, 100 pour la seconde »

        Pas assez de patient-es, pourquoi pas. Mais dans le même temps on étire les doses de vaccination sans aucune étude !!
        Juste une extrapolation des résultats de l’étude Pfizer en excluant les contamination des 7 premiers jours !!

        • Cette société a déjà critiqué IVR alors que 18 études RCT positives, et dit que les vaccins à ARN et ADN étaient sans risques.

    • ne megotons pas : la colchicine s ajoute aux quelques remèdes utiles pour éviter l agravation de Covid – c est une tres bonne nouvelle .
      Participation de NIH : comme ca on ne pourra pas dire qu ils n ont strictement rien fait – mais l étude a été interrompue avant la fin ( comme toutes les etudes de traitements où le fondation bill et melinda met des sous , ils ont le bras long) –
      la colchicine et anti inflamatoire, donc l usage serait plutot a partir du 7eme jour (???? ).

      • résultats assez moyens comparés à IVR et Nigelle, mais la presse se précipite dessus !

        • Je me pose une question concernant la colchicine: pourquoi la NIH a t-elle coordonné une étude sur un médicament qui a 21 % d’efficacité en prophylaxie alors qu’au même moment, elle n’autorise pas l’ivermectine qui en a 90 %? Cette étude a été coordonnée par le Centre de coordination des essais cliniques de Montréal (MHICC) de l’Institut de Cardiologie de Montréal, financée par le Gouvernement du Québec, le National Heart, Lung, and Blood Institute des National Institutes of Health (NIH) américains, la philanthrope montréalaise Sophie Desmarais, le COVID-19 Therapeutics Accelerator (un projet lancé par la Fondation Bill & Melinda Gates), Wellcome et Mastercard. CGI, Dacima et Pharmascience de Montréal. La stratégie selon laquelle, on mettrait de côté l’ivermectine pour faire place à la colchicine ne serait-elle pas une façon détournée de pouvoir justifier la prolongation de la campagne de vaccination et du confinement tout en écartant les autres traitements préventifs?

        • L ETUDE DEVAIT aller jusqu a 6000 patients: mais elle été arretée a 4300 : pourquoi ?
          hypothese= chaque fois qu une etude randomisée indique des resultats positifs pour un traitement , la fondation bill et melinda l etouffe dans l oeuf – c est arrivé plusieurs fois et cela arrivera encore, car ca fait de l ombre au vaccin. la fondation décide de la vie et de la mort des gens (sauf les chinois)
          la colchicine était un generique aux etats unis , suite à un opportun changement de reglementation, un labo a referencé une specialité et multiplié le prix par 10 – mais ca reste moins cher que les anticorps monoclonaux.

      • Il est toujours bon de voir émerger des alternatives thérapeutiques mais les résultats annoncés dans l’article semblent moins bons qu’avec l’ivermectine et les problèmes de tolérance digestive de la colchicine et sa faible marge thérapeutique pourraient causer des soucis pour une utilisation facile à grande échelle en phase précoce. D’autant que j’ai cru voir annoncé un traitement de 30 jours !

      • du fait de la participation du NIH à l etude colchicine, et du fait de la campagne vaccin en plein boum et que Remdesivir est bien cramé , les opportunistes vont commencer à s intéresser aux traitements ambulatoires.

      • Dans la famille des incompétents… Je demande…
        Et quand j’écris incompétent je suis poli.
        Soit c’est une porte de sortie honorable, soit c’est pour mieux affirmer qu’il n’y a que le vaccin si ça ne marche pas. Ces gens là n’ont jamais tort.

    • le problème avec la colchicine c’est que c’est bien plus toxique que l’ivermectine. Effets secondaires ++

  34. Je reviendrai sur le blog quand l’agent n°47 dépêché pour sauver l’agent marseillais disqualifié se sera un peu calmé dans l’accaparement de l’espace. Cette fois, c’est le professeur Denis Rancourt qui est insulté en le qualifiant de « zozo ». Cela se voit beaucoup trop que le blog de Gérard Maudrux est une opposition contrôlée pour éviter que les médecins ne comprennent que nous assistons depuis mars à la réalisation des projets de Davos et non à une épidémie. Je vous laisse à vos âneries car le niveau est cette fois bien trop descendu.

    • Monsieur Desmaris, dans le phénomène de propagande massive auquel nous assistons, les oppositions qui se structurent sont de fait toutes susceptibles d’être canalisées. Chacun peut lire ici uniquement ce qu’il souhaite et vous n’êtes pas censuré. Votre point du vue est suffisamment rare et précieux pour ne pas nous en priver face aux évènements en cours. Et souhaitons bonne santé à Monsieur 47 !

    • Vous auriez dû le savoir depuis le début. Vous avez oublié ou vous n’avez pas encore réalisé qu’il n’existait que deux classes indépendantes dans la société. Vos discours ne servent pas davantage que les miens, et là vous n’avez aucune excuse de ne pas le savoir, puisque G. Orwell l’avait évoqué, pour moi ce sera Marx et Engels de préférence, Michel Clouscard plus près de nous.

      Mon portail existe depuis 2004, et depuis 2008 j’ai publié et en partie rédigé plus de 18 000 pages de causeries et infos, les archives toujours en ligne comportent plus de 20 000 articles, textes, ouvrages, et bien voyez-vous, bien que des milliers de personnes le connaissent (3000 visiteurs uniques par mois en moyenne dans plus de 55 pays différents), je ne reçois pratiquement jamais de courriels.

      Quand on n’est pas reconnu ou quand on est en minorité, il arrive qu’on soit ignoré ou ostracisé. Cela n’empêchera pas la roue de l’Histoire d’aller de l’avant. Quand les masses surgiront sur la scène de l’histoire politique pour faire valoir leurs aspirations à l’émancipation et à la liberté, nous deviendront majoritaires, si on est dans le camp des révolutionnaires.

      Le conformisme s’évalue en fonction du degré de dépendance aux rapports économiques et sociaux dominants dans la société, alors que chez un non-conformiste il n’aura pas cette influence néfaste ; Tout dépend où se trouve le curseur chez chaque personne.

      Cela devrait nous porter à la tolérance, même si parfois il y a de quoi être énervé. Cette liberté, cela fait des milliers d’années que les hommes l’ont évoquée ou invoquée, espérée ardemment, ont lutté à mort pour l’obtenir, comme quoi il faut laisser le temps au temps de se réaliser et être patient.

      • Il me semble en effet que vous aussi nous ayez boudé un petit moment, suite à petite fâcherie.

        • Avec l’expérience, c’est un jeu d’enfant de traduire en termes politiques le discours de chacun ou de savoir à peu de choses près à qui on a affaire, quel est son niveau de conscience politique et quelle idéologie l’influence principalement, qui plus est, quand on sait au départ à quelle classe il appartient.

          Une phrase ou une expression suffit parfois, plus sûrement ou pratiquement infailliblement, une réflexion ou une réaction à un évènement ou à un discours suffit à être fixé sur les intentions d’une personne ou sur ce qu’on est en droit d’en attendre si nécessaire…

          Alors vous pensez bien que je suis fixé depuis très longtemps après tous ces commentaires publiés. Je dirais même que je m’en amuse, d’autant plus que je ne peux pas vous livrer le fond de ma pensée, car cela choquerait trop d’âmes sensibles ou esprits faibles, appelez cela comme vous voudrez.

          Ce que j’ai constaté ou savais depuis le début de cette crise générale ou systémique du capitalisme, c’est qu’une révolution et un changement de régime économique (ou social) et politique s’imposaient, mais comme personne ne les souhaitait, tout le monde espérait encore qu’un miracle se produirait un jour, ne le voyant pas venir, lentement mais sûrement ils y viennent, et observez comme cela les effraie…

          J’ai observé cela patiemment sans rien dire pendant des mois, car j’ai appris que les idées étaient aussi régies par les lois du matérialisme dialectique, il suffisait de s’y tenir, c’est tout. C’est ce qui fait le plus défaut au mode de penser des hommes qui demeure idéaliste.

          Quant à ceux qui assimilent le matérialisme dialectique à une théorie, à une interprétation ou à une horrible doctrine, ils ne savent même pas de quoi ils parlent, car c’est juste un mode de penser qui traduit les lois générales du mouvement à l’œuvre au cours du développement du processus historique (de la matière, des idées, de la nature,etc.) sans lesquelles il est impossible d’en prendre conscience…

          Quand quelqu’un dit qu’il a pris conscience de quelque chose, en réalité il n’a rien fait d’autre que penser dialectiquement. Mais le problème, c’est qu’il l’ignore, du coup il est incapable de tirer des enseignements de cette expérience qu’il va réaliser des milliers de fois au cours de sa vie, ce qui explique pourquoi son niveau de conscience général ne progressera jamais ou il demeurera ignorant du monde dans lequel il vit, même s’il est bardé de diplômes ou se prend pour un génie. Au lieu de chercher quel est le point commun entre ces différentes expériences, il procèdera par abstractions successives…

          Voyez tous ces gens qui se leurrent sur leur niveau intellectuel, c’est révélateur, ils ne cessent de se contredire ou de brasser du vent. C’est inévitable, mais cet exercice a ses limites et devient lassant et démoralisant à la longue pour certains, personnellement, improductif, j’ai donc décidé que j’avais mieux à faire avec mon portail.

          J’arrête là, car j’ai déjà été beaucoup trop long, que le Dr. Maudrux m’en excuse, je ne voudrais pas utiliser son blog comme une tribune politique ou même philosophique.

        • Alors pour donner mon point de vue philosophique en faisant court, je pense que le matérialisme est un idéalisme comme un autre.

    • En effet, sur le divan des médecins j’ai été la risée pour avoir publié l’étude du Dr Maudrux sur l’HCL. Ce serait un blog conspirationniste! Il serait démontré que l’HCQ n’a aucun effet alors que j’avais aussi donné cette étude: https://hcqmeta.com/?fbclid=IwAR2k6qXVs-TlgOHC9SQwFQ3qNeypeBUvOB042hcUBf3uuF9SBLUT2hYLNJI
      qui me valut le commentaire suivant; « fermez-la. Allez suivre des formations de remise à niveau en méthodologie de recherche et analyse critique. Allez degueuler vos âneries ailleurs. » « C’est quoi encore ce post ?? Merci de ne pas citer des journaux qui n’en sont pas pour promouvoir vos théories débiles et vos pseudo-traitements. Merci de ne pas utiliser votre titre de médecin (a vérifier d’ailleurs) pour vos propagande malsaine. » Sympa!
      J’étais persuadée que cette étude montrait incontestablement l’efficacité de l’HCQ. C’est faux?

      • l efficacité de l hcq a ete demontree 100 fois dans des etudes observationnelles et des etudes randomisees de petite taille. Pour les etudes de grande taille, elle sont toutes controlées par la mafia, et le sort des traitements ambulatoire est habilement controlé soit par une conception d etude qui la fait échouer (par exemple on traite troptard, ou les dosages sont erronés) , soit en interrompant les etudes qui risquent d aboutir a une confirmation des bons resultats.
        ces manipulations permettent aux voyoux d affirmer qu il n y a pas d’etude prouvant que HCQ est efficace. Pourquoi le font ils ?

  35. Pour stopper cette folie,
    ne suffirait il pas que tous les médecins soignent avec les traitements approuvés : https://ivmmeta.com/
    (comme l’a signalé Brigitte Macron après avoir été soignée !!)

    et non à se contenter à prescrire du doliprane et dodo ! (malheureusement c’est encore le cas aujourd’hui avec une proche !!)

    les armes sont entre les mains de tous les médecins !

    soit les médecins traitent et le virus disparait en moins d’une semaine ..

    soit les médecins ne traitent pas et,
    font vivre cette folie destructrice décidée par nos hauts responsables faisant passer un virus saisonnier pour un sérial killer !!

    prescrire uniquement du doliprane,
    c’est laisser un virus le temps nécessaire de se développer, de rendre contagieux l’hôte et prendre le risque qu’il soit diffusé dans l’entourage proche et ainsi de suite entretenir l’épidémie qui devient sans fin….

    traiter au dolipane et dodo
    fait l’affaire des stats des vrais faux positifs, des test pcr bidonnés, des mesures stupides de confinement, de couvre feu à 18h, de porter des masques inutiles, …
    de confinement en confinement, on atteindra le 50eme confinement et la 50eme thérapie génique (appelé vaccin par nos politiques !)

    traiter au doliprane
    c’est entretenir la peur, la terreur qui fait le jeu des politiques pour justifier une politique de mesures liberticides
    pour détruire notre économie au profit de qui?

    les médecins attendent ils que Macron donne l’autorisation de soigner ??

    les français sont appelés à désobéir le 1er février, les médecins qui traitent au doliprane aussi ?

    • Je vais être un peu sévère mais il faut être lucide.
      Le problème est qu’une large part des médecins, surtout les plus jeunes, ont été biberonnés par les labos à l’idée de la science infaillible.
      Le métier de médecin qui était une science de l’homme et une vocation est devenu une profession libérale et une science exacte.
      La majorité des jeunes médecins fait ses ordonnances les yeux rivés sur le programme informatique fourni par les labos et l’ordre des médecins.
      Imagination minimum, réflexion minimum, explications minimum. Alignement sur les instructions de la DGS et de l’Ameli.
      Ce ne sont pas de mauvais médecins. Non. Ce sont les médecins d’aujourd’hui.
      Alors pour la remise en cause l’autorité, il faudra repasser …

      • Il y a de ça … mais il y a aussi le fait que les médecins ont été écartés ( cf 1 ère vague ) et maintenant prise de rdv test en ligne et autopresription d’arret De travail … donc pas de consultation en phase précoce …sic

      • Je les appelle la génération QCM. Cochez la case; c’est noir ou c’est blanc. On a oublié les nuances de gris et la réflexion qui s’impose devant l’atypie. Ils leur faudra beaucoup plus d’années d’expérience qu’il en a fallu à leurs aînés … pour penser à un diagnostic caché derrière des symptômes erratiques. ..c’est la différence entre l’arbre décisionnel scientifique qu’on leur fourni et l’art de la médecine de nos aînés.

    • Un autre problème des médecins généralistes est leur science extrêmement basique. Par essence un médecin généraliste en France est un non spécialiste. Cela a l’air d’aller de soi mais le présupposé est dangereux. En clair le généraliste est largement désarmé et son domaine d’action très très limité. Dans d’autres pays (la Suisse par exemple) un généraliste est au moins un spécialiste en médecins interne (discipline par ailleurs assez rare en France alors qu’elle est là-bas essentielle). Etre pris en charge par un spécialiste en médecine interne ou par un généraliste c’est le jour et la nuit.

    • les médecins traitant au doliprane !

      vous avez le choix entre
      l’HCQ, l’ivermectine des molécules qui ont fait leurs preuves, reconnues pour ne pas etre toxique recommandées meme les femmes enceintes..
      les macrolides, ..
      les vitamines D et C Zinc… (méthodes les plus naturelles)

      ou une thérapie génique (vaccin arn) où nous avons aucun recul
      qui ressemble plus à une expérimentation qu’à autre chose !!

      est il si difficile d’évaluer le bénéfice/risque
      entre vouloir soigner avec des molécules sures et sans danger
      et une thérapie génique (appelé vaccination) hasardeuse ?

      essayer le traitement et constatez !

      si c’est une question de logiciel fourni par les labos, débranchez votre ordinateur 2 minutes et questionnez vous sur l’enjeu de la santé de vos patients.

      à choisir si c’était une personne proche qui serait positive, vous choisiriez :
      1 traitement très peu risqué ou 1 vaccination inconnue ?

      • Evidemment.
        Cela dit et, cette fois-ci, à la décharge des médecins, jeunes notamment : le Pr Perronne a expliqué récemment à quel véritable matraquage sont soumis les médecins.
        Chaque jour le médecin lambda reçoit plusieurs mails ou lettres ou instructions en provenance de la DGS, de l’Ameli, de l’URSAFF, de ministères, de l’ordre des médecins, des ARS, etc … : faites ceci, ne faites pas cela, y compris des consignes de soin, des interdictions en tous genre et des menaces de sanction.
        Honnêtement cela ne doit pas être simple. Donc l’idée de tout envoyer valdinguer pour se poser en défenseur de la nation, c’est tout sauf facile.
        Nous vivons dans une société étouffée. Les révoltes ciblées, démocratiques et positives sont difficiles à concevoir et à mettre en oeuvre.
        Comment en sortir ? Nous sommes nombreux à y réfléchir mais le dosage est délicat.

        • donc oui c’est un appel à la désobéissance civile à partir du 1e février :
          les restaurateurs, les tenanciers de bars, tous les citoyens et les médecins aussi

      • La prévention a toujours été le parent pauvre.
        Que ce genre de médecins aillent au bout du raisonnement :
        – PCR positif => malade => traitement officiel (on peut automatiser facilement)
        – robots et machines à opérer avec reconnaissance de formes
        – système expert => diagnostic => traitement officiel
        Donc formons des ingénieurs et des chercheurs, arrêtons de claquer un pognon de dingue à former des médecins, des chirurgiens et autres spécialités, je ne parle même pas des psy quelque chose. Bref qu’ils se sabordent.
        Je pensais payer la sécu pour autre chose que du confinement ou du couvre-feu.
        Dans la série « pognon de dingue », il y a les énarques dont la seule ambition est de rebondir d’un poste bien payé à l’autre, le service des français, vous n’y pensez pas, le peuple c’est sale.
        Prenons soin de nos chiens plus que de nos enfants (les chiens ont le droit de sortir après le couvre-feu eux).
        Merci Lacombe, Deray, Fontanet, Delfraissy, Véran, etc …

    • c est peut être le point le plus important: la moitié (ou plus) des généralistes ne s occupent pas de soigner leurs patients, soit par conviction, soit par obeissance, soit pas cynisme, soit par crainte de la contagion. Les mois passant, je croyais que cela s’arrangerait, mais le maintien des chiffres (suspects) d hospitalisations semble montrer que la methode doliprane garde ses adeptes. Quelle honte !

    • Il suffirait. Mais je crains que beaucoup ont subi le lavage de cerveau. Voyez les commentaires que j’ai reçu sur le Divan des Médecins. Ils se sont esclaffés sur tous les articles montrant l’efficacité de l’ivermectine et de l’HCQ, et encore plus de la conférence de presse Santé Libre! https://www.youtube.com/watch?v=uwXVAr8lHLQ
      Voilà la réponse: « je vais certainement pas m’unir a un collectif dans lequel sévit Martine Wonner dont les raisonnements relèvent de la psychiatrie ». Ils se sont tous coalisés contre mes commentaires.
      « on sait depuis juin 2020 que l’HCQ n’a aucun intérêt. Montré et démontré partout. Ne pas se fier aux blogs mais lire la presse scientifique. » et « Rassurez moi, elle n’est pas médecin !? C’est bien un troll ? France soir, Gérard Maudrux, le site Covid19 on a le bingo du complotiste » et « mais qu’est ce qu’elle fout ici?! »
      Est-ce que la médecine est politisée jusqu’à la base de la hiérarchie médicale? C’est grave! Et tragique dans la tragédie, on est en pleine guerre de clans!
      J’ai fait un tour sur le Divan des Médecins sur conseil d’un ami, j’ai déguerpi! Mais l’expérience m’a permis de prendre la température. Autant savoir. Ceci dit, oui il faut se battre, leur couper l’herbe sous les pieds e traitant.

        • une petite question Dr Maudrux :

          le Dr Pierre Charneau de l’institut Pasteur interviewé il y a 3 mois sur Cnews a laissé échapper quelques informations hallucinantes que personne a rebondi tellement sidérantes !
          On peut supposer qu’à l’Institut Pasteur en 1ère ligne doit disposer des chiffres au plus près de la réalité de l’épidémie !
          à la 8ème minutes et 36 s :
          https://youtu.be/DyExErAT3F0

          il indique notamment que le pic de contamination fut atteint 1 à 2 semaines avant le 1er confinement du 17 mars !
          donc le pic de contamination aurait été atteint aux alentours du 4 mars !
          s’il faut moins de 7 jours pour ressentir les symptômes,
          1 semaine à 10 jours pour etre hospitalisé,
          10 jours à 14 jours pour entrer en réa pour les patients en détresse respiratoires,

          la logique d’une épidémie voudrait que l’on retrouve ses chiffres d’entrée en hospitalisation et en réanimation et une mortalité conséquente le 17 mars! (soit 15 jours après le pic de contamination!)

          or selon Santé Publique France, le 17 mars n’était recensé que 27 décès !

          avant le 15 mars, les patients étaient traités ?
          très peu de décès !
          après le 15 mars, traitements interdits?
          les décès grimpent en flèche après le 22 mars ?

          relation de cause à effets ?

          logiquement quelle aurait été (plus ou moins) le nombre d’hospitalisés, le nombre de réanimations et le nombre de décès si personne n’avait été traité depuis le 15 février ?
          (date à laquelle on peut supposer les contaminations soient suffisamment importantes pour que 15 jours plus tard elles atteignent leur maximum le 04 mars (pic))

        • Ce n’est pas la première fois que l’on dit que cela a commencé à mal tourner quand on a interdit de traiter, et imposer le Doliprane. Avant la maladie était du domaine du médecin traitant, qui traitait les pneumopathies comme il sait le faire. Du jour au lendemain, l’Etat a pris la main, écarté les médecins, mis en route sa machine administrative avec comme pivot central l’hôpital. En ville, plus d’antibiotiques mais Doliprane, et message aux patients : pas la peine d’aller voir votre médecin, attendez de ne plus respirer et appeler le Samu pour aller à l’hôpital. Le message était clair, le résultat sans doute aussi.Les courbes de prescriptions publiées par Ameli montrent un arrêt brutal dernière semaine de mars

  36. Merci pour vos articles.
    Il y a presque un an ,le professeur Raoult nous disait que tous les virus respiratoires ont une courbe de contamination en cloche.Est ce vrai,et si oui,comment se fait il que cette deuxième vague ne soit pas en cloche?Merci de votre réponse médicale.

    • Je ne peux vous répondre, le Sars-Cov-2 déjoue tous les pronostics, mêmes de ceux qui sont dans le métiers depuis fort longtemps. Pour la grippe saisonnière, il y a effectivement une courbe en cloche, puis une réplique un peu plus faible après 2 mois, ensuite, c’est la saison qui joue. Pour le Covid, peut-on parler de saisons ? Je ne crois pas.
      On peut partir sur une hypothèse dans un pays, mais après, quand on regarde les autres pays, cela ne colle plus. Le japon en est à son 3e pic, les 2 premiers étaient très marqués, et d’autres pays, n’ont qu’une vague très étalée.
      La dessus vient se greffer des données qui faussent les courbes : le dépistage. On a eu une première cloche, OK. On est dans une seconde, qui elle traine, mais si on appliquait à la seconde le même nombre de tests qu’à la première, elle serait peut être terminée ? Si on faisait le même nombre de tests depuis le premier jour que maintenant, on aurait peut être une seule vague qui traine, comme dans d’autres pays. Hypothèse qui sera alors contredite par l’Allemagne qui a beaucoup testé au début.
      On ne peut plus affirmer quoi que ce soit, et cela montre qu’en matière d’épidémiologie, nous ne savons pas grand chose, et ce que nous savons, ne permet pas de savoir ce qui va se passer demain.

      • Sauf votre respect Dr Maudrux, quand je regarde la courbe de mortalité du Japon moyennée sur 7 jours, j’observe un « pic » à 22 morts/jour max fin avril début mai, un « pic » à 14 morts/jour max fin aout debut septembre (ce qui est loin d’une vague scélérate pour employer une expression océanique) et une croissance continue depuis la 2ème quinzaine de novembre qui atteint 72 morts/jours aujourd’hui (mais qui croit toujours), ce qui ferait palir de jalousie nos gouvernements « occidentaux ».
        https://www.worldometers.info/coronavirus/country/japan/

        • Je n’ai pas évoqué l’importance des vagues, « scélérates » ou non, mais leur existence ou non, et les disparités entre pays. Nous sommes bien sur 3 vagues, distinctes et bien marquées, contrairement à d’autres pays. Je n’ai pas regardé récemment le Japon (sauf à l’instant), la dernière fois c’était fin décembre, début de la 3e vague. A l’époque les vagues étaient plus marquées, maintenant les 2 premières sont aplaties du fait du changement d’échelle en raison de l’importance de la 3e. Maintenant plus ou moins mortelle que d’autres, c’est un autre problème (traitements, ethnies,…).

        • je parle de « scélérate » par ironie gentille pour dire que 20 morts/jour de Covid (qui n’est peut-être même pas une surmortalité), applatie ou non, sur une population du double de la France, ne vaut pas le coup de parler de « pics », à la rigueur « colline » voire « tertre », voire « faux plat » 🙂

        • @Docteur

          Je comprends que l’on n’arrive pas à faire des prédictions, mais moi je suis capable d’en faire une de prédiction, sans avoir fait 10 ans de médecine : si on soignaient les gens il en mourrait bien moins.

          On a bien l’habitude de certaines maladies, par exemple le cancer, il y a une mortalité continue, peut être en pic suivant la saison (on a tendance à mourir à l’automne hiver) parce qu’on ne sait pas, sauf exception, le guérir.

          Si nous prenons la grippe, pour une raison inconnue, elle s’éteint chez nous en fin d’hiver. Des décès de grippe, c’est à la louche 500 morts par an et on décide (pour promouvoir la vaccination) qu’on va affecter à la grippe tous les morts dont on n’est pas capable de mettre une maladie dessus. Celui qui meurt de sa belle mort en s’endormant sans se réveiller entre septembre et mars, il sera affecté à la surmortalité hivernale et étiqueté par les statistiques de propagande comme du à la grippe. Et si on renvoyait les gens avec la grippe chez eux avec du doliprane je pense que l’on pourrait compter les morts par dizaine de milliers.

          Concernant le sars-cov2, si on ne soigne pas les gens, cela va continuer à faire des morts, jusqu’à la fin des temps ou jusqu’à ce que l’on tombe sur un gouvernement qui se détache de l’emprise de big pharma et décide de soigner pour de vrai. Est-ce que ce virus circule intra-humain en continu ou saute sur un réservoir extérieur d’où il se diffuse à l’homme en certaines saisons ? On ne le sait pas, parce qu’on ne sait à peut près rien de rien. Et on s’obstine à surtout ne rien savoir, histoire d’être certain que l’on va pouvoir continuer à utiliser la peur et la mort pour imposer un changement de société que seul l’oligarchie (les 0,1%) veut.

          Nous sommes plus d’un an après le premier départ, d’une épidémie qui a tué chez nous (ou qui a provoqué une surmortalité de) plus de 75 000 personnes, qui a ruiné l’économie de l’homme de la rue, qui a fait mettre en œuvre un confinement à l’échelle de la planète, qui a fait mettre en œuvre sur des millions de gens (bientôt des milliards) des thérapies sans aucun recul, pour la première fois dans l’histoire de l’homme et on ne connaît toujours rien sur ce virus. sommes nous revenu à l’age de pierre en terme médicaux ? on tâtonne pour savoir ce qu’il faut faire ? la science est où ?

          Les gouvernements sont devenus nos ennemis. On savait qu’ils étaient nos ennemis de classe, mais là ils sont devenus nos ennemis qui nous tuent pour de vrai, directement.

        • Je ne comprends toujours pas pourquoi le Japon se met en tous ses états pour une maladie qui tue beaucoup moins de japonais que la grippe. Selon worldhealthrankings, le Japon a perdu 141,278 de ses cityoens au « flu and pneumonia » en 2017, alors qu’il est à 4935 morts de (avec) la covid.

      • Merci de votre réponse.
        Ma conviction;avec le meme virus,tous les pays devraient avoir le meme type de courbe.
        Si ce n’est pas le cas,c’est que les données qui nous sont présentées sont fausses.

        • Si on avait une vue du monde animée montrant en direct l intensité de l épidémie par des intensités de couleurs par exemple on verrait des fluctuations et des ondulations continues qui ne recouperaient en rien les frontières des pays qu’ on chercherait à calquer dessus… Je ne pense pas que des courbes épidémiques créés » par pays » aient réellement une signification pour un virus qui lui ignore les frontières, seule une courbe « mondiale » me parait avoir un sens, ou peut être me trompé-je ?

        • Le Pr Raoult explique les différentes courbes d’un même virus en divers lieu par le fait que ces maladies sont des maladies d’écosystème.
          Cela explique pourquoi le MERS ne s’étend pas ou pourquoi un malade de la grippe qui rentre en France en août ne déclenche pas de contamination. Voir sur le site de l’IHU les videos ad hoc

      • Pour le continent européen, en tout cas, la saisonnalité semble établie. Quelle serait l’exception à cette règle ? Or, on sait que la grippe, saisonnière elle aussi en Europe, est par exemple présente tout au long de l’année en Afrique. Pour l’Asie ou les deux Amériques, il faudrait poser la question à un épidémiologiste ou à un infectiologue qui auraient deux minutes entre leurs interventions visant à dézinguer les traitements et à prédire l’Apocalypse. S’ils en savent quelque chose, parce que j’ai parfois le sentiment que ce ne sont pas des flèches.

    • Puis-je ajouter un morceau d’explication qui n’est pas médical mais de graphique des courbes (que j’ai enseigné il y a bien longtemps).
      Nous savons que depuis juillet 2020 plusieurs variants coexistent. Evidemment ils ne font pas leur courbe au même moment. Ce que l’on observe et que l’on prend pour une courbe unique bizarre peut parfaitement être l’addition de plusieurs courbes, de hauteurs, amplitudes et époques différentes. Cela peut expliquer un rebond, un plateau et à la vérité des figures d’autant plus bizarroïdes qu’il y a de variants en compétition.
      Il faudrait tenter d’individualiser chacune des courbes contemporaines pour voir si leur addition nous amène à la courbe globale. Et pour cela il faut séquencer assez largement.
      Mais ne comptons pas trop sur les épidémiologistes dont la mission est depuis l’an dernier passée de l’observation à la cartomancie …

      • Il y a aussi le décalage du au temps de propagation d’une zone vers une autre. Quand on somme toutes les « cloches », on n’obtient pas forcément une cloche. Et bien sur il y a l’effet saisonnier et en plus l’effet d’étalement du aux mesures de restriction. Mais la répartition dans le temps a t elle vraiment de l’importance ? En fin de compte l’épidémie ne s’arrête que quand elle n’a plus de carburant (les populations fragiles). Sauf bien sur si la vaccination est efficace ou si l’on apprend à soigner mieux. Dans ce cas gagner du temps peut être judicieux si en même temps on fait de gros efforts pour trouver une solution active

        • on en revient au seul sujet qui vaille, soigner les malades (comme tout autre maladie) le plus tôt possible.

        • « On en revient au seul sujet qui vaille, soigner les malades (comme toute autre maladie) le plus vite possible ». C’est pour cela que le postulat du sophiste de l’Élysée « le virus est notre ennemi » est tout autant absurde que trompeur. Il incite à raisonner « à l’envers », en termes de « combattre un virus », « restreindre une épidémie » ou encore « enrayer les contaminations ». Ce sont là des synonymes qui propulsent la charrue avant les bœufs. Absurdités trompeuses, car la raison nous indique en cas de maladies transmissibles, de traiter les malades, et protéger les seules personnes à risque (de façon humaine s’entend). Qui serait assez stupide pour prétendre le contraire ? Or le postulat officiel justifie toutes les mesures de masse tendancieuses : tests massifs à l’aveugle, confinements généralisés, mises à l’isolement abusives, injections expérimentales génétiques de masse (donc non destinées à soigner des malades mais à potentiellement enrayer une épidémie… la charrue avant les bœufs). Et passeport immunologique à venir, vive le Monde-d’après (qui sera tout sauf un retour à une situation normale, « le monde d’avant », dixit le sophiste en chef) !

          Par ailleurs ce même postulat, « le virus est notre ennemi », incite à voir en chaque personne que l’on croise, un potentiel ennemi… Le sophisme a encore d’autres effets qui paraîtraient à ce stade bien trop complotistes aux yeux de certains : peut-on croire que les autorités de nombreux pays occidentaux aient pu nous dire à la mi-mars 2020 « nous sommes en guerre, et nous sommes du côté du virus », si elles avaient eu l’intention folle de forcer d’emblée nos médecins à ne pas nous prescrire de traitement précoce contre une maladie contagieuse ? Effectivement, « on en revient au seul sujet qui vaille » : soigner les malades. Tandis que d’autres semblent souhaiter « coûte que coûte », nous diriger sous d’autres cieux.

        • Alors forcément, le Président et ses conseillers sont des incompétents. Incompétents pour combattre un virus, éteindre une épidémie, enrayer les contaminations. Seulement s’ils sont incompétents c’est uniquement parce que combattre un virus est une absurdité trompeuse. Par contre, ils sont réellement « compétents » pour forcer les médecins à ne pas prescrire – si prendrait-on autrement qu’on ne ferait pas mieux – alors que les traitements précoces sont le préalable à l’enrayement d’une épidémie… Et le sophiste de l’Élysée est certainement encore plus compétent pour nous guider vers son Monde-d’après sans retour possible, ..tout en passant pour idiot. Tel est l’art du politique.

    • Mais le principe d’une courbe en cloche pour chaque variant n’est pas obligatoirement remis en question.

    • Nous pensons, ma femme et moi, que le salut viendra des US.
      Si les US autorisent, sous la pression de la FLCCC et l’arrivée au pouvoir de Joe Biden, https://covid19criticalcare.com/network-support/the-flccc-alliance/, les soins précoces, on peut espérer que les gouvernements occidentaux autorisent aussi sans perdre la face (ce qui amha est le principal moteur de l’interdiction de prescrire).
      Le problème, comme pour le sang contaminé, c’est que cela peut prendre plusieurs mois avant qu’on suive les US (la santé publique est un détail gênant)

      • Oui ce serait un bon signal.
        Le problème est que nos dirigeants sont empêtrés autant dans leur incompétence que dans leur ego.
        Donc il faut un événement fort pour qu’il admettent qu’on peut changer d’avis.
        Comme ce signal fort ne peut pas être leur intelligence, il faut compter sur autre chose : Brigitte ramène Manu à la crèche, ou Joséphine Baker revient, ou Oncle Joe nous offre le Marshallium*
        * Marshallium : médicament de traitement du Covid mis au point en 2021 par Pfilead, dont les composants sont : Ivermectine, azithromycine, et bleu à l’âme.

        • Je ne peux pas reprocher à Macron de ne pas être omniscient par contre je peux lui reprocher ses abus de pouvoir et ses mensonges manifestes.
          Véran est présent pour faire paravent (ou para quelque chose) au moment voulu, par contre il pourrait relire ses cours de médecine, voire les comprendre 🙂

        • Attention au blasphème : Macron – Jupiter est omniscient par essence.
          Quant-à Véran pour qu’il puisse relire ses cours de médecine il faudrait qu’il les ait gardés et les retrouve perdus sous les strates politicardes qui sont son ordinaire depuis à peu près vingt ans; Il faut arrêter dire que Véran est médecin. Ce n’est pas vrai.

      • Le médicament miracle a été appelé Marshallium en référence au plan Marshall. En effet les américains ont du nous le livrer : Macron refusait d’aller le chercher car la France est un grand pays.

  37. Sur ce blog un long article sur le rôle du zinc en association avec HCQ, AZT, inspections, etc…
    C’est assez technique, mais peut-être être pouvez nous aider à le vulgariser et nous éclairer
    https://pgibertie.com/

  38. Sauve qui peut : Saint Raoult priez pour eux et que le vaccin les sauve. Signé, les chiens de garde qui veillent sur lui.

    Dans ma revue de presse du 23 janvier.

    Les mesures de confinement n’ont pas d’impact sur la Covid-19 (Stanford) – Réseau Voltaire 22 janvier 2021
    https://www.voltairenet.org/article212019.html

    Covid-19 en France : « On va être obligé de reconfiner le pays » – France 24 22 janvier 2021

    Coronavirus : Taisez-vous dans le métro, recommande l’Académie de médecine – 20minutes.fr/AFP 23 janvier 2021

    L’Espagne submergée par la 3ème vague mais le gouvernement craint un nouveau reconfinement – BFMTV 22 janvier 2021

    Le premier ministre thaïlandais dit qu’il ne laissera pas les Thaïlandais servir de « cobayes » pour le vaccin
    Par Thai PBS (Thai PBS 17 janvier 2021) – Mondialisation.ca, 22 janvier 2021

    https://www.mondialisation.ca/le-premier-ministre-thailandais-dit-quil-ne-laissera-pas-les-thailandais-servir-de-cobayes-pour-le-vaccin/5653007

  39. Ils n’ont pas arrêté de nous la jouer depuis février 2020. Sadisme et/ou sado-masochisme ? Business is business, that’s all !

    Comment ils fabriquent l’info destinée à se substituer à la réalité et à l’orienter.

    1- Un mystérieux cluster à Compiègne – Oise Hebdo (un mystérieux mutant)
    2 – A Compiègne, 183 étudiants positifs au covid : la faculté met en cause les soirées à l’extérieur – parismatch.com (chouette le couvre-feu)

    3- Covid-19 : l’Oise passe au rouge et prend six mesures anti-coronavirus – francebleu.fr (ça sent l’oppression maximum)
    4- Covid-19 : à l’université de Compiègne, 4000 étudiants, un cluster et la crainte d’une fermeture. – leparisien.fr (ça pu le confinement)

    5- Coronavirus – Un nouveau foyer épidémique identifié à Compiègne – france3-regions.francetvinfo.fr

    6- Covid-19 : l’Oise passe au rouge et prend six mesures anti-coronavirus – francebleu.fr (ça sent l’oppression maximum)

    7- Coronavirus: le voile se lève peu à peu dans l’Oise (Cet important cluster…) – Bfmtv

    Les dates.

    1- 3 nov. 2020
    2- 1 oct. 2020
    3- 28 sept. 2020
    4- 17 sept. 2020
    5- 17 mai 2020
    6- 17 mai 2020
    7- 29 févr. 2020

    • Humour (plus ou moins) :
      – de l’expérience des 2 premiers confinements, je devais aller me faire couper les cheveux et j’avais procastiné, moralité 2,5 à 3 mois de pousse. Sachant qu’un confinement dure 1,5 mois et que je viens de me faire couper les cheveux, calculez quand aura lieu le prochain confinement (facile, après les vacances de Février).
      Un cousin médecin me disait à la Toussaint que pour les épidémies de grippes annuelles il avait constaté une « vague » en général novembre/décembre (donc un peu plus tôt pour le coronavirus) et une 2ème poussée aux vacances de « Paques », je peux donc vous annoncer un confinement fin février. 🙂

      Il n’est pas interdit d’espérer qu’on soigne les malades d’içi là.

  40. https://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/francis-lalanne-appel
    Trois remarques :
    1) J’ignore si ce texte est bien de Francis Lalanne. On verra dans les jours qui viennent.
    2) Je doute que l’Armée française soit moins neuneue que Badinguet et ses potes.
    3) Quand on s’oppose à la pensée unico-clownesque, il faut être irréprochable, alors par pitié, assez d’énormités comme :
    La Covid 19 a tué 71000 français, donc 0,11 pour cent de la population. Non, non et non ! Le taux de mortalité, en 2020 en France, est de 0,09%. En 2021, on verra bien. Les pourcentages de ce genre servent à comparer et à prédire. Si on mélange tout, on délire.
    Un exemple en arrondissant. Le cancer tue à peu près 150 000 personnes par ans. Soit un taux annuel de 0,2%. Sur dix ans, il tue donc 1 500 000 personnes. Soit, si on compte comme Lalanne et bien trop de gens, 2% de la population (en réalité de population x 10). Elève Lalanne, combien de gens tuera-t-il en 2021 ? 1 500 000 ou 150 000 ? Attention, car c’est grâce à des manipulations comme celle-là qu’on noie tous les poissons possibles et imaginables. Par exemple, en annonçant un taux de mortalité mondiale de 3% (en réalité, taux de létalité) sans que personne ne s’aperçoive que 3% de 8 milliards (là encore, j’arrondis) ça fait… 240 million de victimes.
    Vraiment fâché avec les maths, le texte annonce que la Covid-19 a tué 0,11% de nos gens âgés. Pardon ? Faut-il comprendre que les Français sont tous en Ehpad ? Là c’est plus, bien entendu, puisqu’on s’intéresse à une fraction seulement de la population.
    Sinon, un texte intéressant. Face à la folie des gouvernants et à la passivité des opposants, je crains que tout ça finisse mal.
    PS (humour) : Oui, oui, je sais, il y a un grand complot des Illuminati et des Martiens pour permettre à Amazon de faire élire Bill Gates Président du Monde. Mais ce soir, je suis trop fatigué pour développer…

    • Par pitié :
      On a déjà Macron, Castex, Véran
      On a eu Buzyn
      On a même eu N’diaye (qu’est pas Sibeth)
      Alors par Odin et par Thor, évitez-nous Francis Lalanne.
      A moins que la menace de lâcher Francis Lalanne ne soit destinée à nous faire accepter le 3ème confinement …

    • @ Roubachoff

      71 000 divisé par 67 millions = 0,106% de mortalité, donc à 0,11% Lalanne a juste arrondi au point supérieur.
      Par contre quand il dit 0,11% de personnes âgées, c’est n’importe quoi vous avez raison.

      • On ne peut pas calculer comme ça ! À la rigueur, on peut écrire : « en treize mois la pandémie a tué 0,11% de la population », mais ça ne sert pas à grand-chose.
        Un taux de mortalité a une valeur comparative et prédictive. Comparez avec mon exemple sur le cancer. Sur treize mois, cumuler n’est pas grave, mais sur trois ans ? Qui se souviendra des chiffres de chaque année ? Qui refera les calculs ? Alors, il suffira qu’un Véran, qui ne recule devant aucun mensonge, utilise un taux de mortalité faussé comme une valeur prédictive, et il pourra prétendre avoir sauvé des vies.
        Exemple : 200 000 morts en 2020, 2021 et 2022 (soit chaque année un taux d’environ 0,09%). Si on cumule, ça nous donne sur 36 moins un taux de 0,27%. Quelle valeur comparative ? Quelle valeur prédictive ? Aucune !
        Ce sujet semble ne pas intéresser grand monde. C’est dommage, parce que c’est exactement comme ça que Fergusson et les autres zozos de ce genre produisent des modélisations qui terrorisent les gouvernements. D’où par exemple, les 400 000 morts de Macron, sortis de nulle part.
        Enfin, voir que cet auteur (Lalanne) a appliqué un taux sans intérêt à une fraction de la population montre s’il en était besoin qu’il ne comprend rien aux statistiques.
        Dernier point qui serait amusant si tout ça n’était pas si triste : le taux de mortalité du premier épisode, en 2020, était bien de 0,05%. Depuis, il y a eu le second épisode, et chaque mort, bien entendu, fait augmenter ce taux, qui a fini à 0,09%. Eh bien, on trouve sous la plume d’auteurs de notre camp, souvent tout à fait pertinents, le bon vieux 0,05%, parce qu’ils ne se sont pas donné la peine de recalculer. Cela dit, au niveau mondial ce taux annuel reste juste, parce que les deux grands réservoirs mondiaux de population (Chine et Inde) ont des pertes (relative) dérisoires.
        PS : Plus amusant encore : dans les commentaires, sous l’appel publié dans France-Soir, les gens s’étripent parce qu’aucun ne connaît la différence entre taux de mortalité et taux de létalité. La plus belle perle prétend qu’il faudrait, pour calculer un taux de mortalité, que tous les Français aient contracté la maladie. Véran a encore de beaux jours devant lui.

        • C’est juste vous avez raison ce chiffre correspond à 13 mois d’épidémie

  41. Dans la série Laurel et Hardy font de la médecine :
    Vue sur TF1 avec ma tendre compagne, qui a failli avalé son café de travers :
    Deux infirmières (ou laborantines) s’efforçant d’extraire la sixième dose d’un flacon de vaccin. A première vue, l’opération, en temps réel doit prendre aux moins deux à trois minutes. Avec le risque de ne pas « tout tirer », comme expliquait une des gentes dames. Quelqu’un veut calculer combien ça fera d’heures de travail idiot sur les millions de flacons prévisibles ?
    Introduction de la crétino-journaliste : « A quoi joue Pfizer ».
    Pfizer, je ne sais pas, mais le système de santé publique, je commence à avoir comme une idée…
    PS (humour) : Information sur les « clusters hospitaliers » transmises aux autorités compétentes. La fermeture des hôpitaux serait déjà dans les tuyaux.

    • C’est absolument brillant.
      Alors qu’il sait (parce qu’il l’a prouvé) que la bithérapie HCQ + AZI diminue de moitié la mortalité dans les Ehpad, comment Raoult peut-il continuer à dire qu’il faut y vacciner tout le monde ? Si quelqu’un m’explique et me convainc, j’en serai ravi.

        • « y vacciner tout le monde », cher ami. Lisez un peu moins vite.
          https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/marseille/covid-il-n-y-a-rien-dont-j-ai-honte-un-an-de-crise-sanitaire-passee-au-crible-par-le-pr-didier-raoult-1919965.html
          « Quand il s’agit de vacciner des sujets âgés qui ont une forte mortalité et chez qui le bénéfice va de soi, toute protection est bonne. Par exemple dans les Ehpad, où vous avez plus de 20% de mortalité si vous ne traitez pas les gens. Si vous avez quelque chose qui évite, qui diminue ne serait-ce que 30 à 50 % des cas qu’ils fassent une infection, c’est un service déjà. »
          Il précise lui-même « si vous ne traitez pas les gens », mais il trouve normal de jouer avec un vaccin dont on ne sait rien (même la non-dangerosité à trois ou quatre mois n’est plus aussi « prouvée ») et qui n’a pas été vraiment testé sur cette tranche d’âge, laquelle, selon ses propres dires, est connue pour être moins réactive aux vaccin – et plus réceptive aux effets secondaires, (ça, c’est moi qui l’ajoute).
          J’attends d’être convaincu.

        • Merci pour le texte.
          Mais désolé pour votre « y » : Raoult ne dit pas qu’il faut vacciner tout l’Ephad.
          Il dit même le contraire :
          « c’est un métier médical : on doit recevoir les malades, on doit les examiner, on doit les traiter en fonction de leur terrain. Et en fonction de leur terrain, on doit leur proposer ou ne pas leur proposer la vaccination ».
          « L’idée que le vaccin est une baguette magique, et que grâce à ça, maintenant qu’on a affolé la population, on va tout arrêter ne me paraît pas raisonnable »
          « Quand il s’agit de vacciner des sujets âgés qui ont une forte mortalité et chez qui le bénéfice va de soi, toute protection est bonne. Par exemple dans les Ehpad, où vous avez plus de 20% de mortalité si vous ne traitez pas les gens. Si vous avez quelque chose qui évite, qui diminue ne serait-ce que 30 à 50 % des cas qu’ils fassent une infection, c’est un service déjà. »
          Raoult voit dans le vaccin actuel un moyen parmi d’autres de limiter (par essence à court terme) la mortalité des Ephad.
          Je crois que vous lisez ce que vous avez envie de lire. C’est humain.
          Mais je crois aussi que vous feriez une grave erreur en cherchant absolument à traquer les contradictions chez Raoult.
          Raoult peut se tromper comme tout le monde, mais sa caboche est extrêmement cohérente.

      • Peut-être qu’il y a des limites qu’il ne veut pas franchir dans son opposition à la politique de santé publique planétaire, que probablement nul ne pourra infléchir, sauf catastrophe vaccinale (que je ne souhaite pas), d’ailleurs Louis Fouché prend de grands risques avec une telle vidéo, même s’il ne fait qu’énoncer des faits et des doutes raisonnables… Le point important pour Raoult, semble de continuer à soigner les patients et surtout d’orienter la politique de recherche et d’enseignement de l’IHU.

        • Vous avez raison, Louis Fouché prend de grands risques. Vous avez comment on appelle un régime où dire la vérité (tout est exact dans cette vidéo) est dangereux ? Un Etat totalitaire.

        • @Roubachochoff, je le sais d’autant plus que je reviens d’un mois passé dans le pays d’un certain Poucron ou Macrine, qui a failli ne pas le laisser entrer. Le seul indice de la terrible pandémie était un port du masque à l’intérieur souvent négligeament porté sous le nez par les locaux. Pour le reste tout est ouvert, pas de voiture brûlées le 31/12. et malgré cela aucun cadavre dans les rues. Au retour, via Istanbul, un aéroport sale barricadé, où l’on fait la queue dans une cohue indescriptible, et enfin Roissy propre, ouvert, y compris les restaurants. Ah pardon, en fait c’est l’inverse, c’est à Istanbul que tout est ouvert propre et accueillant (un dangereux pays de 82 millions d’habitants et 20000 morts, évidemment non comparable à la France, car tout y est sans doute mensonge). Un petit détail à Roissy bien que revenu de ces dangereux pays, personne ne m’a invité à m’isoler 7 jours et refaire un test… et les bagages de l’avion d’à côté provenait de Birmingham, pour lequel les frontières françaises sont censées être fermées.

      • Attention, même « Le canard echainé » a estampillé francesoir comme un site complotiste 🙁
        Je regrette que le canard ait les dents émoussées pour ses confrères ou qu’il ne fasse pas plus d’investigation.
        Le directeur de francesoir a peut-être le tort de ne pas être du sérail ? ou de laisser la parole à des gens non politiquement corrects ou un peu « bordeline » ?

  42. Peut être faut il s’interroger sur la politique des ressources humaines dans les hôpitaux ? En effet, une IDE ou autre personnel soignant testé positifs mais asymptomatiques sont tenus de rester à leur poste de travail. Cela pourrait être un élément de réponse, en plus des manquements d’hygiène, à l’explosion de cas.
    2 remarques annexes :
    1 – onpzrle de cas et non pas de malades !
    2 – ces annonces « explosives » de cas ; à mettre en relation avec un futur confinement ?

    • Ce Monsieur est un génie, au moins de la pédagogie.
      Malgré une dose de connaissances infinitésimalement plus faible que la sienne et très loin de ce qui serait nécessaire à suivre ce type de séminaire. En tant que pauvre ouvrier, j’ai à peu près compris jusqu’au 3/4 de l’exposé, j’en reviens pas !! (la fin j’ai eu du mal à suivre, je me suis noyé dans les clivages à la furine, 🙂 ).

      Mélanger dans un même chapitre la haute technicité et la vulgarisation ( »histoire longue/courte »), là je dis bravo. et merci pour le lien 😉

      • Oui bien observé : c’est l’une des immenses qualités de l’IHU : leurs vidéos même très pro sont accessibles à tous.
        Il ne faut pas s’en étonner :
        Les vrais pro savent expliquer simplement les choses compliquées même aux néophytes.
        En revanche les médiocres et les incapables n’ont d’autre ressource que de compliquer leurs fadaises pour faire croire à leur science. Quand vous ne comprenez pas un spécialiste lorsqu’il s’adresse à tous, c’est toujours qu’il complique volontairement …
        Dans un registre voisin, les « médecins » qui sur plateau Tv dissimulent leurs liens d’intérêt cherchent à faire croire à leur indépendance, alors qu’il commettent en vérité aveu d’incompétence !

        • Je ne sais plus qui disait à propos de la mécanique quantique sur laquelle il venait de faire une conférence:  » Si vous m’ avez compris c’ est que je me suis mal exprimé » !

    • Merci pour ce lien
      Contrairement à ce qu’on entend ici et là, je pense certes qu’il n’a rien à se reprocher.
      Son action est même remarquablement cohérente, si on veut bien l’examiner depuis le début de cette crise et en tenant compte des différents paramètres.
      Il n’est pas tout-puissant et il le sait.
      Ce n’est pas non plus une grande gueule.
      Maintenir le contact avec les pouvoirs publics est le fait d’un chef d’établissement qui se comporte avec mesure, réflexion et sens de ses responsabilités.
      Ce n’est pas non plus, évidemment, de la mégalomanie, que de ne pas se laisser intimider par la meute chargée d’aligner les esprits indépendants.
      C’est faire preuve de fierté, et d’intrépidité. C’est avoir une forte personnalité. Ce n’est pas pour autant une pathologie, ni mentale ni sociale.
      Savoir de quoi on parle permet d’être sûr de soi, confronté à des esprits robotisés et des sycophantes sans conscience.
      Savoir faire front, se rebiffer, sans pour autant perdre la tête, quand on connaît son métier et son sujet, face à des harceleurs qui ne connaissent ni l’un ni l’autre, est à l’honneur de celui qui en a la capacité et le sang-froid.
      Bonne journée à tous

      • On ne peut mieux dire …
        Ne pas manquer ses « Carnets de Guerre du Covid » en vente le 11/02 !

  43. Merci cher confrère de vos articles et coups de gueules toujours bienfaisant. Quel bol d’air pur ! Ci-joint un lien vers une présentation assez claire de ce que l’on connait aujourd’hui de l’action possible de l’ivermectine sur le coronavirus et qui engage à la poursuite des études (nombreuses en en cours) : https://youtu.be/bUGRrc9mQ8M

  44. En matière de propreté et de gestes barrières j’ajoute un point qui me parait essentiel.
    Le mode majoritaire de transmission des infections respiratoires est le mode manu porté.
    L’hygiène des mains est donc essentielle.
    Question : combien de fois dans la journée l’homme de la rue se lave-t-il les mains ?
    Chronologie type: lever le matin, WC, départ du domicile, poignée et bouton ascenseur, porte immeuble, poignée métro, porte immeuble du bureau, poignée et bouton ascenseur, WC, machine à café, repas de midi, cantine, WC, machine à café, WC, retour fin de journée, poignée métro, caddie supermarché, paiement espèces ou CB, porte immeuble, portillon boite aux lettres, poignée et bouton ascenseur, porte appartement, WC .
    Plus de 20 occasions par jour de contracter le virus.
    Combien de lavages de mains ?
    Le Pr Pittet co-inventeur du gel hydroalcoolique insiste pour que chaque citoyen ait avec soi une fiole de gel et puisse n’importe quand dans la journée se passer les mains à l’alcool.
    Le confinement et le couvre-feu ne servent à rien
    Le masque permanent en population générale ne sert à rien
    Pour mettre en oeuvre la désinfection des mains de la population que fait l’Etat ?
    Rien

    • La seule chose positive que j’ai retenu de tout ce bouzingue, c’est que se laver les mains ne fait pas de mal.
      Bon, en sortant des gogues, je fais ça depuis toujours. Après avoir fait la litière des chats ou descendu la poubelle, idem. (Ceux qui ne le font pas ont-ils été élevés dans une étable ?) Par contre, systématiquement en rentrant de l’extérieur et après avoir pris les transports en commun, je ne le faisais pas et maintenant, oui. Un geste simple qui ne coûte (presque) rien et peut éviter des problèmes.
      La muselière, je la mets pour éviter éventuellement une amende. J’essaie de respecter le couvre-feu et autre confinement pour la même raison.
      Mais je continuerai à me laver les mains plus souvent même quand toute cette covidémence sera derrière nous (avec un peu de chance, avant 2025…)

      • Lisez Raoult : en Afrique les infections respiratoires ont chuté drastiquement dès l’instant où les villages avaient reçu de quoi se laver les mains.
        Voyez aussi D, Pittet qui le confirme. La transmission manuportee est de loin le premier mode de transmission

      • Ils découvrent que ça ne se transmet pas par les mains ou les surfaces, et font l’hypothèse que ça se transmet dans l’air, on peut analyser les particules dans l’air de manière précise, ça se tient, mais ça ne reste que de l’hypothèse.

        On ne sait pas comment le sars cov 2 se contracte 🙂

      • Prudence avec le « Pr » Denis Rancourt.
        Le bonhomme est physicien ce qui ne lui donne aucune compétence médicale, infectiologique ou épidémiologique.
        D’autre part le lascar est connu pour son déni de mesures pourtant simples et incontestables (la distanciation physique par exemple) qui l’ont classé comme zozo

  45. J’ai pour vous cher Dr Maudrux une question qui peut paraître un peu basique.
    Les hôpitaux de Compiègne, Dieppe et St-Gaudens sont perclus de contaminations.
    Comment d’un strict point de vue technique, matériel, pratique, ou quotidien, de pareils taux de contaminations internes sont-il seulement concevables ? Les masques déficients ? les poignées de porte ? la propreté générale des lieux ? la négligence ? Comment expliquer ce désastre ?

    • La protection zero n’existe pas. Disons que nous sommes protégés à 90% avec les mesures.
      Ensuite si vous croisez un contaminé, vous avez x% de chances de l’être. Si vous en croisez 20 dans la journée, vous avez 20 fois X% de chance de l’être, à multiplier par tous les jours où vous le faites.
      Enfin il faut savoir qu’il y a des dérogations pour les soignants concernant les cas contacts quine sont pas isolés. Contaminés et contaminés potentiels travaillent, et travaillent à la multiplication des contaminations (mais peuvent-ils abandonner leur poste ?).
      Ces établissements, avec soignants en contact quotidiens avec des contaminés, avec des patients qui entrent et sortent, sont les endroits où la circulation du virus est la plus importante en matière de risque de contamination, bien plus importante que dans les Ehpad, où la circulation est moindre.
      Solution : à moyen long terme le vaccin, à condition qu’il soit efficace et sûr pour les soignants, pas avant 6 mois un an, donc la solution aujourd’hui, c’est la prophylaxie (IVR, Vit D,…), un an de perdu pour se pencher sur le problème.

      • Dr Maudrux, merci pour toutes les infos précieuses que vous nous donnez, ainsi que pour les articles que vous faites paraître ici et là pour tenter de réveiller les masses (Sysiphe et son rocher, ça vous dit quelque chose ? Ou le tonneau des Danaïdes…)
        Quel soulagement d’apprendre que le lieu de contamination principal se trouve bien dans les structures hospitalières et de soins. Je ne doute pas que M. Macron, dès qu’il aura lu votre billet de ce jour, va décréter immédiatement la réouverture des restaurants, des remontées mécaniques et des différentes industries de loisir.
        Non? On reparle sérieusement de confinement ? Y a-t-il quelque chose qui m’a échappé dans votre argumentaire ?
        L’humour noir, très noir, me semble désormais la dernière parade aux nombreuses vessies qu’on tente de nous faire prendre pour des couleuvres afin que nous les avalions.

      • Une de mes soeurs était infirmière et à l’époque elles s’étaient « battues » pour avoir du gel ou un lavabo dans chaque chambre afin de pouvoir se désinfecter ou laver les mains avant de toucher un malade. Je pense que cela remonte à au moins 30 ans.

      • @Docteur.

        votre démonstration est théoriquement imparable. Comment expliqué alors qu’à l’IHU la contamination des soignants soit identique à la population générale ? c’est là bas qu’ils ont vu passer le plus de positifs ?

      • Ce qui est inoui c’est que ce qu on injecte aux gens n’est pas un vaccin mais une thérapie génique et que vous tous ici parlez de vaccin !!! C’est grave si les toubibs ne savent pas lire ce que contient ce cocktail dangereux alors la vraiement on est foutu , mon médecin no masqué , pas de thérapie ogm frankenstein , et du zinc et D 25 ans que j’en Prends , si ce virus mute ,c’est que Il est transgenique et pas du tout naturel , voir ce que dit Raoult sur les bidouillage de Lacombes ds son service qui a injecte à ses patients des anticorps de gens malades du covid plus Remdivizir , qui fait muter les virus , donc hyper dangereux,et beaucoup de morts ds son service ! ici beaucoup d’effetgravrs pas déclarés, et de morts, attendons les 5 semaines fatidiques après piqure , pour mesurer les dégâts atroces de ce traitement Frankestein, le Labo Wuhan a été financé par Pfizzer, le test PCR, bidon,demande pour voyager est illégal , plusieurs pays ont attaqué et gagne donc Macron est border line sur tout , Super Menteur va t’il tomber en tout cas moi je n’ai jamais mis de masque en extérieur et le 1 février en France désobéissance civique il était temps , Italie tout les restaus magasins et toute la population suit , malgré arrestation de gosses de 15 ans et gouvernement qui tombe , étant artiste la désobéissance je suis née avec elle

    • Merci Dr Maudrux pour ces éclaircissements.
      Ne devrait-on pas aussi envisager une négligence au moins ponctuelle (je pèse mes mots) dans le respect par les soignants eux-mêmes des protocoles de protection ?
      Je suis allé dans le 47 il n’y a pas si longtemps pour une consultation dans une clinique privée : le matin à 9 h les poubelles débordaient de masques jusque par terre ( !), et la réception même informée n’y prêta pas la moindre attention. De même les toilettes étaient d’une (soyons sobre) « impropreté » inconcevable.
      Dans un autre hôpital de la région j’ai vu les couverts du restaurant, tombés par terre mais sans coup férir aussitôt remis dans les plats !
      J’ai également souvenir d’un (très) grand hôpital public du Sud-ouest, dont le rez-de chaussée était une véritable (là encore restons sobres) écurie.
      La propreté, la désinfection et l’hygiène répondent non pas à la transposition individuelle au boulot de la propreté familiale, mais au contraire à un protocole collectif méthodique rigoureux, maitrisable, et suivi.
      Dans ma vie professionnelle, j’ai (notamment) dirigé des chaines d’embouteillage qui demandent, au moins en vin blanc, la stérilité et donc l’application d’un rigoureux cahier des charges de désinfection.
      Evidemment en milieu hospitalier ce type de précaution doit être multiplié par cent ou mille.
      Si la gestion de l’hygiène en milieu médical était gérée à la petite semaine comme la distribution des masques, des tests ou des vaccins, nous serions vraiment des guignols …
      Cela aussi expliquerait les résultats de l’IHU dont le sérieux semble d’un autre niveau.

    • J’apporterai un petit complément, pour pas forcément tomber dans le sensationnel. les  »hôpitaux » regroupent aussi parfois plusieurs sites, parfois distants, c’est pas forcément 1 foyer qui a impacté tout le monde.
      Et puis c’est des personnes qui vivent aussi, vont faire leur course, ont des enfants, etc… Je veux dire par là, que ce n’est pas forcément la rigueur ou le soin de l’hôpital qui doit être questionné/incriminé.

      Et puisqu’il y a une référence à l’IHU, je crois me souvenir, que c’est dans leur vidéo de présentation, où Raoult (à l’époque de la vidéo parfaitement inconnu pour le béotien), qui explique qu’en plus des mesures déjà strictes, il a fallu un quasi flicage des personnels en interne pour arriver à la rigueur requise (maladies infectieuses).

      • Oui c’est exact. J’ai aussi souvenir que Raoult lui-même avait pointé la nécessité de tenir le personnel pour éviter que le sérieux ne parte en quenouille.
        Les humains sont ce qu’ils sont et leur en vouloir serait absurde. En revanche il faut en tenir compte dans le cas très particulier de la propreté hospitalière …

      • Oui
        Il est difficile, même à un »grand patron », d’obtenir qu’une hygiène simple mais rigoureuse soit PRATIQUÉE au quotidien en milieu hospitalier.
        Pour choquant que soit ce constat, il vaut mieux en avoir ou en prendre conscience.
        Les infections nosocomiales n’ont pas pour cause exclusive la grande concentration de germes infectieux dans un même lieu clos. (RIP Ignaz Semmelweis)
        Avec une franchise caractéristique, le Dr Raoult a fait état de ce fait, de manière répétée, dans ses chroniques destinées au grand public.
        Pour les éléments, je renvoie à
        « Et si les médecins se lavaient les mains ? »
        dans Le Point n°2126 du 13 juin 2013
        « Et si les médecins se lavaient (enfin) les mains ? » dans Le Point n°2232 du 18 juin 2015
        chroniques republiées pp.134-139 du recueil intitulé MIEUX VAUT GUÉRIR QUE PRÉDIRE (Michel Lafon 2017) réimprimé en novembre 2020
        Bonne réflexion et bonne journée ☀

  46. Pour en revenir au sujet du fil, sait on pourquoi dans un milieu éduqué avec des masques et autres protections, mais certes avec une densité probable de virus plus élevée, on en arrive à ce constat ?
    Quelques éléments de réponse ? :
    – mon collègue de Compiègne : même malade on devait aller travailler, avec du Doliprane pour seul traitement
    – le Doliprane n’a jamais fait baisser la charge virale (à ma connaissance)
    – un ami radiologue de Dijon me disait que certains patients arrivaient dans son cabinet, ayant un test positif au PCR mais ne le signalant pas

  47. Dans l’histoire, la mortalité infantile a longtemps été un fléau. Il y a encore assez peu de temps, pour avoir trois enfants, il fallait en faire six. Les progrès de la science, de la médecine et de l’hygiène ont mis un terme à ce drame.
    Aujourd’hui, alors que les baby boomer occidentaux, des générations très denses, entrent dans leur phase de déclin, nous avons et aurons un problème de mortalité gériatrique, Covid-19 ou non. L’ennui (vu mon âge, ça ne m’enthousiasme absolument pas, mais c’est comme ça) c’est que rien ne viendra à bout de ce fléau-là. On peut le ralentir, c’est en cours depuis des années, mais on ne l’enrayera pas.
    En revanche, des multitudes de décisions (assez simples) et d’outils (incroyablement efficaces) pourraient permettre de ne pas saboter le présent et l’avenir des générations actuelles et futures (et de ne pas gâcher nos fins de vie, merci d’avance). Si l’histoire ou un tribunal doivent un jour juger la pire brochette de dirigeants qu’ait connu l’Europe en temps de paix, c’est à cette aune-là qu’ils le feront.

    • Je ne doute pas que l’histoire jugera. Mais ça nous fera une belle jambe, à nous les seniors en bonne forme dont les dernières années vont être effectivement gâchées par ces mesures absurdes (et encore je pèse mes mots).
      Je n’ai pas d’enfants, mais je ne peux m’empêcher de penser aux enfants et aux jeunes qui ont aussi à supporter cette folie, et aux dégâts psychologiques et physiques que cela va entraîner dans les nouvelles générations. Les lendemains ne vont pas chanter, c’est sûr…

      • ca nous fera une encore plus belle jambe, pour ceux du creux de la pyramide ! Il nous faudra encore plus cotiser pour soigner à peu près dignement nos parents, dans un pays ruiné, et sans espoir de retraite.
        Qu’il est beau, notre meilleur système de santé du monde !

    • Oui ça nous fera une belle jambe, encore que la belle jambe il faudra probablement l’amputer pour éviter la gangrène.
      Pour l’amputation, taper 1
      Pour le consentement éclairé, taper 2
      Pour le 15, merci de raccrocher

  48. Bonsoir Docteur et encore merci pour vos articles. Je partage votre sentiment sur l’incompétence et l’entêtement de Macron et de ses conseillers. Mais quel est le pouvoir réel de Macron? C’est l’Union européenne qui interdit les contrôles aux frontières entre les états membres, qui a acheté du Redemsivir et les vaccins Pfizer ou Moderna (et refusé les vaccins russes ou chinois). L’énervement de Macron ne vient-il pas de son impuissance? C’est Bruxelles qui gouverne, mais c’est Macron qui sera responsable aux yeux des Français.

    • les états ont décidés de s’unir, pour pouvoir être bêtes à 27 plutôt que seuls… cela leur permet de se dédouaner plus facilement et de répondre à la « normite chronique » de nos énarques… et jupiter premier est partie prenante de ce mouvement. Il ne s’agit pas de se demander quel est son pouvoir réel…
      le pouvoir de faire autre choses que des erreurs, il l’a… et ne l’exerce visiblement pas… et cela fait des morts inutiles par manque de prise en charge. Cela répond à la définition de ce que l’on appelle un « criminel » (involontaire… ou pas…)
      Quoiqu’il en soit, merci Dr Maudrux, je suis généraliste et je traite mes patients à l’ivermectine depuis maintenant plus de 4 mois, avec azithro, zinc, vit D et anticoag, et je n’ai hospitalisé AUCUN patient covid depuis le début de la seconde vague. Et j’en vois quasiment tous les jours…
      mes patients vous remercient et je leur conseille votre blog régulièrement pour avoir une information structurée (notez bien, j’ai bien dit « information » et pas « désinformation »)
      Cela n’engage que moi, mais j’ai le sentiment que l’on est dans le plus grand scandale sanitaire qu’il m’ait été donné de connaitre…

      question au Dr Maudrux :
      serait il idiot de penser que:
      -attaquer les réservoirs animaux (visons) dont on ne parle pas assez à l’échelle planétaire (étude montrant que 67% des personnes travaillant dans ces établissements ont été contaminés!)
      -fabriquer de l’ivermectine à l’échelle planétaire comme des gorets en rafale… se donner rdv dans deux mois, le temps de faire des stocks à l’échelle planétaire… et distribuer pendant… je ne sais pas, deux semaines, ou plus, de l’ivermectine à un jour J au niveau planétaire… Primo, on traite la quasi totalité de ceux qui se balladent en ville avec le covid. Secundo, on prévient la transmission de 90% selon les études… du coup, la « baudruche » se dégonflerait à grande vitesse à l’échelle planétaire… et pourrait être suivie d’interventions plus ciblées au besoin… du coup, on pourrait ainsi reprendre rapidement une vie plus normale, prendre le temps de produire des vaccins, de les étudier, et Ô utopie, avoir une politique de santé censée?

      • Les réservoirs ? Tous les animaux sont porteurs sains de coronavirus, on ne peut les exterminer sans nous exterminer. 67% dans les élevages ? Même score dans les abattoirs ! Il n’y a rien d’évident.

        Mettre tout le monde à IVR, en même temps ? En théorie cela peut marcher, pas certain, il y a d’autres réservoirs. Déjà en traitant systématiquement tous les cas contacts à titre préventif, on peut éteindre rapidement à moindre frais et moins de problème pratiques. Ensuite reste qqs petits foyers ici et là à traiter au cas par cas. Peu de risques de résistances car empêche l’entrée dans les cellules, quel que soit le virus qui a le même mode de reproduction, même s’il mute (normalement).

        • Surtout à privilégier en cas de formes graves à mon avis, méthodes plus douces pour les formes légères (zinc, vitamine B1, C, D).
          Tous les virus ne doivent pas être tués, ils ont aussi des actions bénéfiques, comme le microbiote, l’ivermectine est ici utile si la machine s’emballe.

      • J’avais la même idée. Je me disais que la propriété vraiment intéressante de l’ivermectine était de protéger les non infectés contre le virus. Si on en distribue massivement sur un intervalle de temps court, à la population adulte, je pense que l’on ne prend pas trop de risque et que l’on diminue énormément la présence de la Covid

      • S’attaquer aux réservoirs animaux, évidemment. Mais quand une étude espagnole montre que les propriétaires de chien sont plus touchés par le virus que les autres, aucune vérification n’est faîtes pour savoir si le chien est un animal réservoir.

        • A ma connaissance le chien n’est pas porteur, le chat rarement. Le promeneur de chien sort trois fois par jour et socialise le plus souvent avec les autres promeneurs. Je pense que les discussions animées de pres autour des chiens qui jouent, sans masque ou sous le nez contaminent bien plus que les chiens qui pourtant se lechent entre eux.

    • Que macron soit impuissant est un problème médical qui se règle avec du viagra si on en a le désir, mais si on est marié avec maman, cela ne doit pas poser de problème, ceci expliquant peut être cela.

      C’est un chef d’état et il est responsable, il peut dire non. C’est assez simple, c’est un mot de trois lettres et d’une seule syllable [nõ] Mais il ne le veut pas, il veut se fondre dans la masse des winners globalistes et en plus il est idiot.

      Il ne se rend pas compte, mais il risque de se retrouver devant une cours d’assise après son/ses mandants et s’il pense fuir à l’étranger, il aura un mandat international au fesse. Tout ce qui se passe, il le veut bien et il pourrait d’un simple mot y mettre fin. Il ne faut pas se cacher derrière l’europe. Il pense saisir et utiliser la crise actuelle pour faire ce que les libéraux fantasmes depuis les années 30, mais hitler à perdu et eux aussi. ils remettent sur le tapis. Cela se passera comme à la libération, ils vont perdre encore du pouvoir et des biens. Parce qu’il n’en faut pas douter, la libération viendra. Et il seront jugés pour crime contre l’humanité.

    • « C’est Bruxelles qui gouverne, mais c’est Macron qui sera responsable aux yeux des Français ». Bien sur qu il est sera responsable de cette gestion sanitaire puisqu’il a été élu par le peuple français(enfin une petite partie..). Quant à l’Europe. Connais pas! faut il vous rappeler le resultat du referendum de 2005 que Sarko a piétiné?

      • L’Europe dans cette affaire est navrante certes, mais je ne crois pas que l’on en ait besoin pour constater la nullité de notre équipe dirigeante …

      • Inutile de me rappeler le référendum de 2005. Je men souviens d’autant mieux que j’avais voté non à l’époque! J’essaye de comprendre l’attitude de Macron. Son utilisation du mot « procureur » est un lapsus révélateur. Il sait ce qu’il l’attend après 2022. Mais l’impasse dans laquelle nous nous trouvons vient en grande partie de l’abandon de notre souveraineté.

    • Le fameux ignoble ,« on les aura ces salauds » dixit Macron a Véran,dans l’intimite ,montre leur cynisme et que ils suivent un plan bien orchestre et des contrats signés depuis longtemps entre partenaires privés ,et il ment sciemment sur tout , morts, tests bidons, et thérapie génique dénommée illégalement « vaccin » c’est grave docteur???Comment pouvez espérer de ces charognards Une quelqu’il que humanité

    • Banal, ça peut l’être. Totalement même.

      Car tous ces personnels de santé qui sont… « positifs »… mais à quoi ? Quelques nano particules de morceaux de virus ?

      Ils sont tous en « arrêt maladie ». Mais sont-ils malades ?

      « Non, mais ils peuvent contaminer les autres soignants, les malades, c’est terrible, c’est pas banal ! »

      Eh bien non. Quelques morceaux de virus inertes ne vous rend pas « contagieux ».

      Bref, il est ahurissant qu’au bout d’un an tant de gens n’ont toujours pas compris que la grande majorité de ces millions de « cas positifs asymptomatiques »… sont une pure fiction, créée par des tests PCR avec des CT absurdes.

      Ceci est documenté depuis des mois, il n’y a aucune normalisation du CT, les autorités se cachent derrière ce flou, entretenu délibérement.

      La « tension » dans les hôpitaux, avec des personnels qui sont subitement tous « contaminés »… est une situation artificielle, pour une grande partie.

      Extrapolez ensuite au reste de la population… Nous avons sur les bras une épidémie bien réelle : les « cas positifs asymptomatiques », pas malades, pas contagieux.

      • Exact. Mais certains préfèrent croire qu’il y a eu 45000 morts du covid pour la mythique seconde vague.

        • J’aimerai savoir combien, dans ces hôpitaux ont été vaccinés contre Le SRAS Covid 19.
          Il me semblait avoir lu que certains vaccinés devenaient positifs aux tests après vaccination.
          Mais je ne retrouve pas le lien, j’ai donc peut être mélangé effets secondaires et tests positifs après vaccination.

          Quelqu’un peut il me répondre?
          Merci à l’avance

        • Peut-être parlez-vous du phénomène de la facilitation de l’infection par des anticorps (Antibody-dependant enhancement ou ADE en anglais)

  49. Merci au Dr Maudrux de ce blog que je suis depuis le début, blog remarquable car le propos de son hôte comme celui de la plupart des commentateurs s’appuient sur des faits vérifiables par tous et non sur des opinions militantes. J’interviens pour la première fois car ce n’est pas le cas en l’occurrence de certains propos relatifs à l’étude Séralini. Comme on pourra le vérifier, l’étude en question a, fait rarissime, donné lieu très vite à un communiqué critique conjoint des 6 grandes académies scientifiques dont celle des sciences et celle de médecine. Elle a été ensuite rétractée par la revue qui l’avait acceptée sans prudence. Six ans plus tard, 3 études financées sur fonds publics et pour un coût de 15 millions € ont, sans surprise,invalidé définitivement les travaux de M. Seralini. Le pire sans-doute, est que l’étude initiale bien que très vite contestée par ceux qui savent lire des études, a fait l’objet d’une médiatisation indécente alors que sa réfutation est restée quasiment inaperçue dans les les grands médias. https://www.pseudo-sciences.org/Seralini-les-rats-et-les-OGM-le-silence-mediatique

    • @Benoît
      « L’ étude de Séralini contestée par ceux qui savent lire les études »
      Ce sont les mêmes qui lisent les études sur l’Hcq , l’Ivermectine et tous les ttts pécoces et qui les contestent également. Ce sont ceux qui commandent pour 1 milliards de dollars de Remdésivir sur la base d’une étude bidon ou qui applaudissent des 2 mains quand une bande d’escrocs publie une étude frauduleuse dans le Lancet

  50. l OMS reconnait que les tests pcr ne doivent pas depasser CT35
    https://off-guardian.org/2020/12/18/who-finally-admits-pcr-tests-create-false-positives/
    question au ministre: combien de jours, de semaines, de mois faudra t il au gouvernement pour transmettre de nouvelles directives aux laboratoires qui font actuellement des tests sans valeur medicale ?
    Combien coute au pays et au gens des tests soi disant positif alors que le testé n est ni malade ni contagieux. (journées de travail perdues, isolement de cas contacts, annulation des cours …. )
    c est tous les jours un autre titanic qui coule.

    • Pour les test, il faut faire 3 choses :
      1 – limiter les CT
      2 – en cas de tests positif, mettre en culture pour vérifier que l’on a bien un virus qui peut se multiplier
      3 – séquencer le virus pour être certain que c’est bien le sars-cov2 (et pas un rhume) et quel variant c’est.

      Sans ces 3 choses le tests est comme l’adn de banane que l’on fait avec les collège, c’est rigolo, mais cela donne pas grand chose d’exploitable.

        • Et bien oui on peut dire cela. maintenant, on peut imaginer que si on veut éteindre le truc, il faut agir avant les contaminations.

          mais nous sommes d’accord que ce n’est pas leur objectif.

        • Eteindre le truc, enrayer une contamination virale aurait paru utopique à tous, voire absurde, il y a à peine un an. Et j’affirme que ça l’est toujours aujourd’hui.

        • Il ne faut pas chercher à éteindre, à enrayer, à éradiquer un virus. Il faut traiter des malades. Tout le monde le sait, tout le monde le savait il y a un an. Macron et ses conseillers aussi le savent, ils ne sont pas plus idiots que nous. Il faut traiter, laisser les médecins agir, ne pas instiller la peur et la culpabilité, ne pas expérimenter des injections génétiques virales. Tout le monde le sait, Macron et ses conseillers aussi le savent. La différence, si on n’y prend garde, entre éteindre le truc, enrayer une contamination, éradiquer un virus et traiter un malade peut paraître mince. Les conséquences seront immenses. Aussi immense que la différence entre la vie et la mort, entre la liberté et l’esclavage.

        • La différence entre enrayer une contamination ou éradiquer un virus et traiter des malades peut paraître mince. Les conséquences sont aussi immenses que la différence entre la vie et la mort, entre la liberté et l’esclavage. Macron et ses conseillers l’ont toujours su, mais tout le monde ne le sait pas. A l’été dernier, il était encore temps de dire non, de désobéir, de reprendre le pouvoir. Depuis que les injections sont délivrées aux quatre coins du monde, il est trop tard. Les variants se multiplient, les contaminations s’enchaînent. Vous serez de plus en plus nombreux à vouloir l’absurde : enrayer les contaminations, exterminer les virus. De plus en plus nombreux à croire en l’absurde devenu en moins d’une année évidence, nombreux à collaborer au nouveau système de « santé » : tests, assignations à domicile, isolements forcés, injections génétiques obligatoires, passeport immunitaire. Les lois sont déjà écrites. « Le monde-d’après, quand nous aurons gagné, ce ne sera pas un retour au monde-d’avant » : quand je lis la plupart des commentaires de ce blog, j’ai déjà en bouche le goût de la défaite.

      • je suis tout à fait d’accord avec Sipo !

        pour stopper cette folie, il suffit que tous les médecins soignent avec les traitements approuvés
        (comme signale Brigitte Macron avoir été soignée !!)

        et non à se contenter à prescrire du doliprane et dodo ! (malheureusement c’est encore le cas aujourd’hui avec une proche !!)

        les armes sont entre les mains de tous les médecins !

        soit les médecins traitent et le virus disparait en moins d’une semaine ..

        soit les médecins ne traitent pas et,
        font vivre cette folie destructrice décidée par nos hauts responsables faisant passer un virus saisonnier pour un sérial killer !!

        en faisant l’affaire des stats des vrais faux positifs, des test pcr bidonnés, des mesures stupides de confinement, de couvre feu à 18h, de porter des masques inutiles, …..des mesures assimilées à un crime contre un peuple…

        et d’entretenir la peur, la terreur qui fait le jeu des politiques pour justifier une politique de mesures liberticides
        pour détruire notre économie au profit de qui?

    • Pour moi les labo savent très bien qu’un PCR au dessus de 30 ou 35 ne sert a rien, mais comme cela fabrique des faux positifs et entretien la panique, cela arrange leurs affaires.

    • Apparemment tous les labos ont reçu de nouvelles directives, on pourra ainsi dire que le vaccin, le confinement, et Joe Biden nous ont sorti d’affaire.

  51. A ne pas manquer :
    Carnets de Guerre
    Par le Pr Didier Raoult
    Parution le 11 février 2021

    « Pas de dépistage général – Un confinement où les patients  » positifs  » contaminent leurs proches indemnes et attendent de ne plus pouvoir respirer pour qu’on les emmène en réanimation – Interdiction d’un médicament sans danger prescrit depuis des décennies mais bon marché donc pas rentable au profit d’un produit à la toxicité connue mais très cher et qui a généré des fortunes, et de prestigieux journaux scientifiques qui, dans cette guerre, ont gravement dérapé…
    Voilà qui m’a paru justifier de porter à la connaissance du public le verbatim des communications hebdomadaires à l’IHU Méditerranée Infection de Marseille – le plus grand centre français consacré aux maladies infectieuses, que je dirige – ainsi que mes interventions au Sénat et à l’Assemblée nationale. Le lecteur ne manquera pas d’en conclure qu’il est urgent de revoir totalement la politique sanitaire française.
    Didier Raoult

    Outre les détails inédits de cette histoire inimaginable, vous trouverez dans ces pages des renseignements précieux sur cette épidémie, le virus et ses mutants, sa mortalité selon les âges, les phases les plus critiques, les meilleurs moyens de protection et… les dangers d’une panique exploitée qui pourrait être encore plus grave que la pandémie pour l’avenir »

  52. Merci une nouvelle fois Docteur Maudrux de tout ceci
    Votre complément de 15 h est fondé sur le présupposé regrettablement inexact que Jupiter pourrait se tromper…
    Nous frisons l’excommunication

  53. C’est la première fois depuis 1958 que nous avons « en même temps » à l’Elysée et à Matignon deux responsables dépourvus de tout sens politique et de la moindre vision quelconque.
    Ce n’est pas faire injure à un marin d’eau douce que de remarquer qu’il n’est pas fait pour le gros temps.
    Mais enfin les faits sont là : il nous fallait Duguay-Trouin , et nous avons le Baron de l’écluse.
    M. Macron passe plus de temps, fort bien d’ailleurs, à expliquer qu’il pense qu’à penser.
    Notre président a donc cru jouer finaud en s’encombrant d’un conseil scientifique très largement incompétent, dont il ne sait plus comment se débarrasser et qui maintenant pour rester en selle lui colle au train en appelant depuis dix mois trois fois par jour au confinement intégral.
    L’absence de vision est telle qu’aucun des précités, politiques ou « scientifiques » ne se rend compte qu’aucune quelconque des mesures prises n’a eu le moindre effet et que toutes les mesures en revanche négligées auraient pu en avoir un.
    Nous allons donc dans le mur en klaxonnant et pour le seul plaisir narcissique de l’obstination pure : voyez M. Macron qui continue à empiler chaque semaine trois discours historiques, M. Castex occupé à sermonner les comices agricoles et M. Véran galvanisé par ses propres hurlements à l’assemblée.
    Tout cela est terrible : aucun de nos gouvernants n’est capable de cette intelligence très fine et très pragmatique qui permet de comprendre ses erreurs et de changer de cap, comme si se drosser sur les récifs clairement aperçus rendait le mauvais chemin excusable.
    Coulons le France de peur qu’on nous le reproche.
    Si les acteurs n’étaient pas aussi déplorables on dirait une tragédie grecque.
    Va Jean et coule ce navire funeste,
    Que jamais Olivier, ni Agnès l’ancienne,
    Sur le pont ne ravivent le souvenir grotesque,
    D’une chute si prompte et si peu gaullienne.

    • Je me pose tous les jours la question : « Quel est leur intérêt » ?
      Je ne crois pas, pour les politiques, au complot.
      Par contre pour les « scientifiques » et « médecins » de plateau TV qui ne soignent pas, je pense que c’est une lutte contre la mort sociale. En effet s’ils admettent qu’ils ont eu tort sur les traitements précoces et donc sur la létalité, ils seront responsables indirectement de dizaines de milliers de morts excendentaires en plus d’une génération d’enfants en retard scolaire. Il leur faut coute que coute continuer à clamer « TINA » voire amplifier parce que les mesures de restrictions ne seront jamais assez suffisantes (parce qu’inefficaces en fait).
      Et pourtant pour toute maladie, plus elle est soignée tôt, mieux on s’en remet (enfoncement de porte ouverte). Imaginez qu’on vous diagnostique un cancer et qu’on vous dise : « rentrez chez vous, prenez du Doliprane et quand il sera généralisé, venez à l’hôpital ». Sans être médecin, j’imagine que ce cancer va être nettement plus compliqué à soigner ! 🙂

      • Au sommet de l’état évidemment c’est l’incurie et l’incompétence qui dominent, accommodées tout de même à la profonde conviction d’avoir toujours raison. Le pouvoir sans limite monte à la tête.
        Pour les médecins de plateaux Tv, il y a pire que d’avoir tort. Le pire ce serait ne plus avoir accès à la notoriété. Soyons lucides, tous ces chefs de services sont des fonctionnaires de l’Etat, promis au prestige dans des cas très limités de compétence exceptionnelle et de réussite (Raoult par exemple). Mais pour les autres le métier est fait de vocation et de satisfaction du devoir accompli, ce qui ne contente pas quelques médiocres, ceux-là même qui ont trouvé l’occasion inespérée de sortir de l’anonymat. Autant dire que ce vilains carabins sont les pires ennemis du soin …

        • Je sais que Rocard disait qu’il fallait plutôt attribuer à la bêtise qu’à un complot (parce qu’il faut être intelligent pour un complot) mais je crois qu’il ne parlais pas de situation comme cela.

          Parce que nos décideurs, du conseil scientifique au conseil de défense, de l’enfant-roi au débile de la santé, il est proprement impossible d’arriver à un niveau de bêtise tel et surtout aussi généralisé. Même des enfants de 10 ans vous leur poser la problématique en mot simple et ils donnent la (une) bonne décision.

          Il ne reste que quelques hypothèses
          1 – ce n’est pas un ‘complot’ à proprement parlé MAIS
          2 – ils savaient AVANT que cela arrive et l’on laissé arriver pour l’utiliser politiquement. le nabot sur le trône était déjà cramé politiquement et rien ne vaut une bonne crise pour se refaire une virginité politique. On ne parle plus des mutilés gilets jaunes ni de la violence de sa milice déguisée en police.
          3 – La dessus big pharma et ses tentacules dans les cercles du pouvoir y voit un moyen idéal pour refourguer un médicament déjà prêt qui a foiré dans son processus de création (remdesivir et ébola), qui peut être dispos assez rapidement si on trouve des acheteurs.
          4 – Mais le Raoult sort une vieille molécule (il professe le repositionnement depuis des années et voit là une occasion rêvé de le mettre en pratique) qui semble montrer avoir une action positive, il y a probablement pas de miracle, mais les miracles c’est dans les papyrus pour les enfants, ça existe pas.
          5 – Big pharma ne veut pas que ce précédent s’installe car cela remet en question leur modèle économique : pousser dehors les vieilles molécules pour sucer la sécu avec des produits qu’on arrive à montrer comme non inférieurs (pas mieux, sauf qu’on connaît pas les effets à moyens termes) et qui pompent des milliards.
          6 – le pouvoir lui, se rend compte que s’est super pratique, les gens ont peur, ils peuvent faire passer les loi les plus liberticide de la 5ème dans l’apathie générale, l’opposition n’a même pas un tribune à l’assemblée pour les ridiculiser, le conseil d’état devient une chambre d’enregistrement.
          7 – vla qu’au us un perdant gagne son élection, juste soutenu par l’oligarchie en place et que tous les resos sociaux dominants lui ouvre un boulevard en supprimant tout discours alternatif. Les médias + internet à la botte de ce pouvoir.
          8 – Chez nous, ils se demandent s’ils ne peuvent pas faire cela pour 2022. ils ont compris comment le vote par correspondance permet de gagner facilement des élections (on a un exemple très récent) et si ils arrivaient à mettre en place ce système ils partiraient vainqueur pour les prochaines élections.
          9 -Pour que cela arrive, il faut que la peur continue à diriger la masse, pour cela il faut des morts et pour avoir des morts il faut ne pas soigner, alors ils ne soignent pas. sauf « l’élite » (enfin ceux qui se considèrent comme tel). Parce que la vieille, je pense pas qu’elle a eu du doliprane, et je pense pas qu’un sénateur qui vote pour le pouvoir en place serait soulagé au rivotril…
          10 – le truc du vaccin c’est pour une bonne partie, une occasion pour ceux qui le défendent l’occasion de se préparer des places rémunératrices chez big pharma. Quelle individu peu scrupuleux refuserait de se préparer des évolutions de carrière à salaires à 5 ou 6 chiffres ?

          En résumé pas un complot de tous pour ces crimes de masses, mais des intérêts, bien que non convergents, qui peuvent utiliser les même chemins.

          Je n’aborderais pas de great reset ou de mise en œuvre des GOPE (qui demande une diminution des tpe/pme) super facilité par ces grandes crises. Une forme de stratégie du choc puissance mille.

        • Le problème n’est pas franco-français. Virtuellement tous les états mettent en musique les mêmes mesures folles, et utilisent les mêmes moyens (épidémie de faux tests, « mutants », vaccins, surtout pas de traitement, etc.)

          Tous ces débats sur la responsabilité de Macron, son imbécilité, voire même son égo d’adolescent colérique, et ses ministres et leurs fonctionnaires… devraient aujourd’hui être caduques.

          Alors vous dites « je ne crois pas au complot ».

          Mais parce que votre échelle est fausse : vous focalisez sur l’état français (dont on connait les nombreux travers).

          C’est l’échelle -mondiale- et la durée qui révèle le complot.

        • Je veux bien admettre le « complot » mondial, mais ne peut-on penser que cet ensemble de points est tout aussi valable au niveau mondial ?

          que l’oms (dontl e président s’est montré incompétent à traité les épidémies chez lui) à été un poil laxiste au début a laissé sciemment se répandre l’épidémie pour donner à ses maîtres l’occasion inespéré de ce terrain d’expérimentation ?

          le complot serait là : laisser faire qqchose pour l’utiliser. mais c’est tous les jours dans tous les domaines et tous les pays.

        • Ce qui déroule le fil de votre pensée jusqu’à sa conclusion, c’est le postulat frelaté du sophiste de l’Élysée : « le virus est notre ennemi ».

          Et puis quand vous aurez remonter le fil, vous trouverez peut-être qu’il est dans certains cas préférable de se faire prendre pour un idiot plutôt que montrer qui l’on est.

    • Excellent article dont voici un extrait (traduit) de la conclusion:
      « Deux médicaments utilisés à un stade précoce de la maladie réduisent les admissions à l’hôpital et les décès, y compris chez les sujets considérés à haut risque, et ils contribuent de manière significative à combler ce besoin : HCQ et IVM. Les deux peuvent être utilisés comme médicaments prophylactiques ou thérapeutiques. Après des débuts incertains, une base de données impressionnante s’est constituée plus récemment, qui soutient fortement l’utilisation de la HCQ et/ou de l’IVM. Leur utilisation de concert avec les vaccins ne peut plus être refusée ; c’est en effet la seule option fondée sur la science. »

    • si vous écoutez l’ émission(comique) de ce matin sur france inter(radio moscou) « grand bien vous fasse » dont le sujet de discussion était  » comment dialoguer avec un complotiste » eh bien vous pourriez mettre ce Mr Robert Clency dans le groupe des paranoiaques qui, tôt ou tard, devront être enfermés si ils n’entendent pas raison et ne cessent de dire que la terre est plate…

  54. Simple infirmière, mes réflexions ne sont nourries que par ce que je lis, beaucoup chez le Dr Maudrux, et grâce aux liens de ses contributeurs, ailleurs aussi.
    Une fois digéré tout-ça au jour le jour, il reste une impression, peut-être digne de la psychologie de comptoir.
    Comment ne pas partager le pessimisme du rédacteur de Covidemence ?
    Dès que Pr Raoult a commencé à s’exprimer publiquement au printemps dernier, il a essuyé des manœuvres visant à le discréditer tous azimuts, on a torpillé toutes les études incluant (mal) son traitement, alors qu’on disait vouloir conjurer l’implosion du système hospitalier ; l’impression que le même «on » avait pour objectif de gagner du temps pour ne surtout pas soigner précocement. C’est pareil pour l’ivermectine.. Vous pourrez brandir toutes les études, elles seront insuffisantes, cf récemment la douce et rassurante Mme Lacombe à l’indéniable charisme.
    Concernant le laborieux démarrage de la campagne française de vaccination, au-delà des difficultés logistico-administratives, me suis demandé si elle ne traduisait pas la schizophrénie au plus haut niveau de l’Etat : comment, en même temps, être aussi bon élève vaccineur que nos voisins et rester sourd aux mises en garde étayées de certains scientifiques reconnus ?
    Particulièrement quand on est issu de l’ena et qu’on a du mal avec l’arn, fut-il messager… de mauvais augure.
    Hallucinant que les médecins dissidents réunis en collectifs soient réduits à se rassembler dans des endroits tenus secrets, que ne se montrent que ceux, libres et courageux, dont on connaît déjà le nom et le visage et pour beaucoup sont des sexagénaires.
    Les autres, ceux qui ne s’engagent pas, particulièrement les plus jeunes, ont tort. Ils se laissent dessaisir de l’essence même de leur métier. Comme pour le pilotage des gros avions, ils deviendront des informaticiens, un robot leur sortira fiche de diagnostic et fiche de traitement, amen. Ce sera plus confortable peut-être, moins passionnant sûrement.
    Ultime considération, le traitement médiatique réservé à l’épidémie. Manifestement, on assiste à une 2ème vague, avec les mêmes ressorts que pour la précédente : assauts contre Raoult ; simultanément une émission merdique par M6 puis l’exploitation éhontée de sa première étude sur la charge virale : les journaux n’ont pas hésité à balancer des titres mensongers et racoleurs.
    Quant à la peur, l’illustration des 2 premiers articles dans Le Point de ce matin incitait au suicide : une photo de l’hôpital de Manaus, les familles courant l’obus d’O2 sur l’épaule, puis une autre avec un cercueil dans l’ambulance : le poids des mots, le choc des photos.
    Le Pr Raoult ne mérite pas d’être vilipendé. Il a bien assez de détracteurs de la première heure, sans que les désormais sceptiques, après l’avoir adoré se joignent au concert de dénigrement, un peu comme des amoureux déçus.
    Dans la période que nous traversons, ce blog est un repère …O.V doit dire un repaire !

    • le principal objectif du lavage de cerveau a été atteint : convaincre le public que les medicaments anti covid n existaient pas .
      c est pourquoi les traitements disponibles ont ete systmatiquement décriés par les medias, et les médecin traités de charlatans dangereux.
      Cette campagne est un succès total : même les gens qui haïssent le gouvernement et sa gestion sanitaire ignorent que les médicaments existent et pourraient arrêter l épidémie en peu de temps. L’acharnement des journalistes contre Raoult sert surtout à diaboliser la médecine empirique pour valoriser une médecine soi disant « scientifique » qui est celle de Yazdan Yazdampanah et complices.

      • Cette omerta à propos des traitements alternatifs, risque de leur couter très cher au bout du compte, une cascade de procès pourrait arriver. Je me demande, si ça commence pas, un peu à les inquiéter et que ça leur fait perdre les pédales, quand on voit Véran aujourd’hui à l’assemblée, on a pas le sentiment d’avoir à faire, à un responsable très serein.
        De toute façon, quoi qu’ils fassent, la vérité éclatera un jour.

    • Vos propos sont pleins de bon sens.
      J’émets une réserve à propos de Mme Lacombe : je ne trouve absolument pas rassurant ce reptile des plateaux à l’œil désastreusement aguicheur.

      • Il n’y a pas de poste de ministre de la santé à prendre … quoiqu’on ait déjà vu une ex-ministre de la santé beaucoup vue sur les plateaux TV en Avril devenir ministre de la Culture.
        Je propose donc pour Mme Lacombe un poste de ministre de l’industrie (pharmaceutique) 🙂

  55. Gestion des variants, tout est dit, il suffit de suivre l’argent « ‘A l’avenir, si un changement de souche de vaccin était nécessaire pour traiter des variantes de virus, les sociétés estiment que la flexibilité de la plate-forme de vaccin ARNm propriétaire de BioNTech est bien adaptée pour permettre un tel ajustement’, conclut Pfizer » https://www.zonebourse.com/cours/action/PFIZER-INC-23365019/actualite/Pfizer-evalue-son-vaccin-sur-le-variant-britannique-32243607/

  56. La presse fait ses gorges chaudes dd l’hop de Compiègne qui va servir de prétexte au reconfinement.
    Et si c’et devant les hôpitaux qu’il faille manifester ?

  57. « 172 patients ont été testés positifs au virus et 70 personnels, dont une majorité de soignants. »
    À aucun moment on ne parle de malades ?

    L’OMS a revu ses recommandations pour le test PCR hier :
    La plupart des tests PCR sont indiqués comme une aide au diagnostic, par conséquent, les prestataires de soins de santé doivent prendre en compte tout résultat en combinaison avec le moment du prélèvement, le type d’échantillon, les spécificités du test, les observations cliniques, les antécédents du patient, le statut confirmé de tout contact et les informations épidémiologiques.
    https://www.who.int/news/item/20-01-2021-who-information-notice-for-ivd-users-2020-05

    Sans plus d’informations ces tests ne veulent rien dire…
    Et puis sur combien de personnes ? À partir d’un certain nombre de positifs on peut se demander si il n’y a pas de contaminations des réactifs ou autres.

    Cette histoire de variants est assez amusante, on parlait déjà de variants pour le VIH-2, le fait est qu’il existe des variants par zones géographiques, mais qu’on ne retrouve pas ces variants dans d’autres zones (sauf voyageurs).
    Et si on pousse plus on voit que chaque personne à un virus légèrement différent de son voisin, tout comme personne n’as vraiment les mêmes symptômes.

  58. @G. Maudrux : bonjour et à nouveau merci pour vos articles.
    Pourquoi mentionner « apparemment un mutant venu de nulle part » ? Faut-il comprendre qu’alors qu’un cluster hospitalier est apparu depuis un certain nombre de jours, au point de conduire à la fermeture d’un hôpital, on reste localement incapables de séquencer le virus circulant et de le rattacher à une évolution quelconque ? Depuis quelques vidéos, l’équipe de l’IHU de Marseille critique plus explicitement de façon sévère le déficit de séquençage et d’investissement à ce sujet en France. Est-ce malheureusement vrai à ce point-là ? Compiègne n’est quand même pas Mayotte ou la Réunion en termes d’isolement géographique et, à défaut de capacités de séquençage et de traçage des mutations vraiment sur place on aurait pu penser que des capacités ad hoc seraient trouvées en région parisienne… Mais peut-être faut-il compter également de surcroît sur la réticence de certains milieux hospitalo-universitaires à partager leurs données, ce qu’à nouveau l’équipe de l’IHU semblait dénoncer récemment…

    • Désolé, le venu de nulle part ne s’adresse pas au mode de contamination, mais dans un article on parlait d’un mutant probablement nouveau.

      • Oui, j’avais bien compris que c’était la mutation et non la contamination qui était en cause… C’était justement mon point : qu’alors qu’on en arrive déjà à fermer l’hôpital, on ait toujours pas été capable d’identifier le variant en cause…

        • « Fermer l’hôpital » étant cependant une formulation excessive que je rectifie puisque apparemment l’activité n’est pas totalement arrêtée mais fortement réduite (avec un pression qu’on imagine très considérable sur les personnels encore en activité)…

      • La preuve que ils sont malades vous l’avez ? Non . Si ils ont testés du personnel positifs pcr , on a compris l’entourloupe qui tombe à point,voir mon pharmacien qui sait pas les faire ces tests,on est tous positifs comme les animaux de fermes, qu ils abattent en nombre dans le silence et que le sras des félins est banal et pas transmissibles aux humains et que c’est nous qui leur avons transmis le covid mutant ,et celui des canards idem, Compiegne tombe à pic pour reconfiner les gens et abattre tout ce qui vit ça ne peux plus durer , les juristes attaquent ils gagnent , voir au Canada , vaccin obligatoire interdit grâce à un avocat qui a gagné contre l’etat Et au Code de Nuremberg ,que nous allons tous servir à ces technos dictateurs

  59. Il faut des études complémentaires sur l’ivermectine, parce que ce qui est fait ailleurs est de la daube. Les études valables sont faites chez Pasteur, ou par discovery ou par recovery, ou par Mr Raffi qui tout frétillant vient de présenter le futur Xav-19 qui sera valable même contre les futurs virus. Si si.
    Beaucoup de pub sur la vitamine D. Ciel! mon dieu, mais que dites-vous là? Qui ose prétendre que la vitamine D puisse booster le système immunitaire? C’est potentiellement dangereux la vitamine D, faut faire des études. Madame Lacombe s’en chargera n’en doutons pas, d’ici trois ou quatre mois, avec des résultats début 2023. Promis. D’ici là surtout pas de vitamine D
    Des tonnes d’études sont sorties prouvant l’inanité du port du masque. Qu’en conclure? On arrête les conneries? Que nenni. Comme les opposants au masque chirurgical ou au torchon de face ont expliqué que pour les personnes à risque, le FFP2 pourrait être utile, voilà le résultat : par définition nous sommes TOUS à risque de transmission, ET que tous les nouveaux variants sont BEAUCOUP plus contagieux, ben allons-y, Masques FFP2 pour tous. Je reçois sur le mail de mon entreprise depuis deux jours des pubs pour en acheter. Il y a eu la même stratégie cet été : j’ai reçu les pubs 15 jours avant l’obligation.
    Il n’y a aucune concession à faire. Aucune. Toute concession est un piège. Quand donc les gens honnêtes le comprendront-ils?

    • En 8 jours on peut intégrer 1000 patients en ambulatoire avec résultats sous 3 semaines. Malheureusement personne ne veut investir dans un produit qui ne rapportera rien. On le voit pour Pasteur Lille, c’est B Arnaud qui a mis 5 M€, pas les labos qui commercialisent, ni l’Etat qui est en dessous de tout en ce qui concerne la recherche d’un traitement. Il s’est totalement déchargé sur l’industrie pharmaceutique, qui n’a pas pour vocation de faire des études à pertes.

      • Demander à ce que la constitution soit respectée, comme le dit Mr Desmaris. Sauf qu’une constitution, ça se change. Demander à ce que la DDH soit respectée, ainsi que le traité de Nuremberg. Mais cela veut dire des avocats. Ceux qui se promènent avec ces papiers dans leurs poches reçoivent parfois des amendes quand même. Pour moi, simple citoyenne, ni médecin ni légiste qui n’a donc aucune autorité, c’est la résistance passive. Le masque, je ne le mets jamais, suivant qui m’apostrophe,je sors une quelconque saloperie sur laquelle est écrit en gros 135€, ou je fais demi tour sans répondre. Le confinement, je ne l’ai jamais respecté, je ne vais pas commencer maintenant. Je boycotte tout magasin qui demande le masque de façon systématique, je ne vais que là où on a admis de me ficher la paix. Je suis toujours la seule à ne pas en avoir. Je jour où on sera deux, puis trois, cela changera peut-être. Quelques kebabs sont ouverts après l’heure. J’y vais souvent. Quitte à donner le dit kebab à mes chiens!
        TOUT s’arrête quand nous serons assez nombreux à dire « non, I would prefer not to ».
        Quand la loi est immorale, il est du devoir du citoyen de ne pas y obéir.

  60. nous vivons un totalitarisme du paracetamol , avec interdiction des autres options de traitement.

  61. il semble que la notion de prophylaxie ait été remplacée par celle de vaccination : avec quel avantage ? pour qui ?

  62. la femme d’un collègue y travaille, je peux lui demander (sous couvert de devoir de réserve bien-sûr)

    • Qu’elle fasse passer l’info à ses collègues et à la direction. Par ailleurs, l’HAS, interrogée dans le cadre du référé au Conseil d’Etat pour une RTU/Ivermectine, a répondu que cela ne la concernait pas.

    • Je viens d’avoir mon collègue au téléphone. Il est scandalisé. Il me dit aussi que ce qui se dit à la télé est n’importe quoi (il est ingénieur comme moi donc avec un minimum de raisonnement logique)
      Les médecins ont dû travailler en sachant pertinamment qu’ils étaient atteints.
      Le traitement était Doli(prane) et rien d’autre.
      Sa femme s’en remet à peine. Lui avec son traitement perso (que je peux donner en privé à M. Maudrux pour ne pas qu’on sache quelle est la source) était OK en 2 jours.
      Ce serait le variant anglais.
      Bilan : 70 médecins malades, 4 morts.
      Si ce n’est pas une perte de chance ou une mise en danger de la vie d’autrui ….

  63. On ne peut mieux dire.
    Si l’on peut supposer (je ne suis pas médecin) que l’Ivermectine peut vraiment devenir le (ou l’un des) traitement précoce de référence, quelle est la méthode à adopter pour le faire savoir haut et fort ?
    Que penser d’un dossier concis, clair et convaincant expliquant la mise en place publique et rapide possible sous l’égide d’un groupe de médecin dans chaque commune ?
    Ce dossier serait adressé à tous les parlementaires, et surtout à tous les maires de France, sans oublier à tous les organes de presse.
    Puisque le fond ne suffit pas, il faut peut-être penser à la forme.
    Qu’en pensez-vous ?

    • Tout le monde avait compris devant votre comportement que vous n’étiez pas médecin mais agent. La médecine n’a pas besoin de suggestions pour dériver davantage vers une pratique fasciste coercitive. Ce pays est un pays où la liberté de choix de son médecin par le malade est respectée, où la liberté de traitement par le praticien est garantie, où le secret médical doit être défendu, où le malade peut refuser tout traitement et où vos propositions totalitaires suspectes n’ont pas leur place.

      • !!! Je suppose que ce commentaire sans rapport avec le précédent n’est pas à sa place.
        Message pour 2 ou 3 : merci de cesser les commentaires sur untel ou untel pour revenir aux faits.

      • Oui, merci Dr Maudrux
        Les commentaires de certain nuisent beaucoup à ce blog.
        On va finir par se demander s’il ne fait pas exprès.

        • tout à fait, comme mon commentaire sur l’autre fil à propos des positions de Desmaris.

    • Un dossier envoyés à tous les parlementaires et aux maires est une excellente idée. Car le « mur » de l’information est bien réel.

      Ces gens sont soient covidéments convaincus, rien de les fera changer, ou simplement « suiveurs » en s’informant auprès des médias classiques (Le Monde, Le Figaro etc.).

      « Pousser » l’info vers eux, serait sans doute un levier. Certains pourraient (statistique sur autant de personnes) finir par ouvrir les yeux, et enfin passer à l’action.

      Nous connaissons tous dans notre entourage des gens très intelligents, mais qui ne vont pas plus loin que BFM, Le Figaro, France Info, France Inter… et qui se retrouvent donc complètement déconnectés du Réel.

      Leurs capacités de raisonnement tournent « à vide », sans les bonnes données.

      Ils deviennent auxiliaires de la covidémence, mais sans le vouloir réellement.

      Sans même parler de l’ivermectine… regardez ce qui se passe sur les antiobios (alors des médecins ont témoigné)… ou même simplement… la vitamine D.

      Même la vitamine D devient polémique, dangereuse etc.

      Le mur de l’info est terrifiant. Un mur de Berlin mental, mais extrêmement efficace.

      (voila pourquoi perso, je suis pessimiste concernant le Conseil d’Etat lundi prochain…)

      La guerre contre les traitements anti-Covid est TOTALE, permanente, fanatique même avec une débauche de moyens.

      Ce qui avait commencé avec l’HCQ (et on aurait pu penser que c’était un one shot)… se révèle être en fait une campagne organisée et -c’est le pire- mondiale contre toute idée de prophylaxie, de traitements même parcellaires pour réduire pression sur les hospitalisations.

      Je le répète souvent : cela signe l’intention criminelle et va bien au-delà des affaires d’égo qu’on évoque souvent (en France en particulier).

    • Oui
      L’idée est que les relais habituels de l’info (exécutif, parlementaires, presse) sont globalement HS
      En revanche les maires (voire tous les « petits » élus de « terrain ») ne sont pas dans le même circuit. Ils sont plusieurs dizaines de milliers et doivent se taper la mise en oeuvre des décisions parisiennes.
      Si nous leur présentons une méthode simple, professionnelle, et à l’innocuité garantie qui traite leur problème quotidien nous aurions un relais d’info considérable.
      On ne peut pas rester dans la situation actuelle

    • Une démocratie est fondée sur un équilibre des pouvoirs + le 4ème (journalisme).
      Il me semble qu’il ne reste plus que l’exécutif et le judiciaire pour venir au secours du législatif dans beaucoup de pays et au niveau UE.

    • Elle a porte plainte hier contre la Commission Européenne sur les contrats garde secret s des pseudos vaccins , argent publique en milliards , donc transparence oblige,et quid des responsabilités sur effets secondaires et transparence sur le contenu de ces pseudos thérapie géniques .

    • Je suis toujours ennuyé quand je vois un lien vers Michèle Rivasi qui, est monument dans la pseudoscience, tout comme GE Seralini, C.Vélot, PH Gouyon, bref, la fine équipe du CRIIGEN.
      Ils sont experts dans l’art du sophisme scientifique.
      Pour autant, nous voyons que l’EBM a ses limites et que la raison nous doit de considérer qu’il n’y a pas qu’une solution à un problème, que la prise en charge précoce de la maladie doit être une des solutions; tout miser sur le vaccin est une erreur.
      Dans mon métier qui touche au vivant, mais animal, nous avons énormément progressé: nous avons ainsi réussi à réduire drastiquement l’usage des antibiotiques grâce à une approche globale , la vaccination étant un outil parmi d’autres.

      • Moi lorsque je lis dans un argumentaire pseudo science ou fakemedecine, je me souviens de l’époque ou la terre tournait autour du soleil et ou la saignée était le remède médical à la plupart des maux;

        La médecine n’est pas une science, d’ailleurs 80% des pratiques médicales ne sont pas fondées sur des études mais sur une pratique née de l’habitude, avec ses bons et mauvais résultats. L’EBM est une beau concept, mais il a été dévoyé. si vous avez besoin d’une étude sur 30 000 personne pour montrer qu’un truc marche, c’est qu’il doit pas marcher beaucoup. Si vous avez besoin d’une armée de statisticien pour mettre en forme un résultat, c’est qu’il n’est pas trop évident et qu’il doit y avoir un loup.

      • Ensuite critiquer l’étude seralini sur le maïs ogm sans l’avoir lu, mais en reprenant l’argumentaire de vsd ce n’est pas que ce que j’appellerais faire de la science, mais du journalisme de caniveaux.

        plutôt que de critiquer seralini, vous pourriez demander (comme lui) l’accès aux données de l’étude de monsanto sur le même produit et regarder par vous même non ?

      • C’est grave de lire cela sur Rivasi et les autres bien une des seules députe s européenne et scientifique qui défend la sante et sensément ouhhhh un troll ici !!

      • la vrai science, c est pfizer, astra zeneca, sanofi, l’institut pasteur et notre bon conseil scientifique

    • ecoutez l interview de michele rivasi, il est plein d information sur les relations entre les institutions europeennes et les labo pharma – ceux qui veulent la dénigrer en parlant de pseudoscience doivent avoir leur raisons, mais ils ne les diront pas ici .
      – le terrorisme de mots impressionne fort ceux dont le cerveau est lavé – mais pour les autres c est un signal appelant la vigilance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.