157

L’Ivermectine au Conseil d’Etat

Le verdict de notre requête en référé pour exiger de l’ANSM quelle étudie le dossier de RTU (Recommandation Temporaire d’Utilisation) vient de tomber après 3 jours : non-lieu. Non-lieu, mais circonstancié, ce qui en fait une demi victoire.

Le Conseil d’Etat, ordonne :

« Article premier : Il n’y a pas lieu de statuer sur la requête, en tant qu’elle vise à enjoindre à l’Agence Nationale de sécurité du Médicament d’évaluer la pertinence d’émettre une RTU pour l’ivermectine dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et à prononcer diverses injonctions aux mêmes fins. » 

Cette fin de non-recevoir est toutefois motivée dans les considérations du juge, page précédente : « Il résulte de l’instruction que l’ANSM a décidé de procéder, sur le fondement des dispositions précitées, à l’évaluation de l’efficacité et de la sécurité présumées de l’ivermectine en vue, le cas échéant, d’adopter une RTU dans ce sens. Le représentant de l’Agence a en outre indiqué à l’audience que cette évaluation serait menée dans les meilleurs délais… il (le juge) lui appartient de constater qu’il n’y a pas lieu de statuer sur la demande dont il est saisi lorsque, les mesures nécessaires ayant été prises, cette demande a perdu son objet. »

En effet, suite à notre demande, l’ANSM immédiatement envoyé un courrier pour nous signaler qu’ils allaient étudier le dossier, et ont signalé la chose dans leur mémoire pour le Conseil d’Etat. Nous nous attendions donc à ce non-lieu, et avons bataillé pour que cette position de l’ANSM soit actée et formalisée, afin d’éviter qu’elle ne se défile après l’audience, nous signalant simplement que ce n’était finalement pas intéressant. Nous avons demandé cette formalisation pour que cette réponse soit motivée, comme elle l’a été pour le Remdesivir (positive) ou l’Hydroxychloroquine (négative). Nous n’avons pas obtenu cette injonction, mais avions des doutes quant à la possibilité juridique pour le juge des référés de pouvoir le faire dans le cadre d’un référé liberté, qui en principe traite d’une atteinte aux libertés. Le juge a toutefois bien précisé pourquoi ce non-lieu, logique.

Lors de l’audience (courtoise avec un représentant du ministère et deux de l’ANSM), le juge a fait préciser les modalités de l’étude du dossier. L’ANSM a expliqué que la première étape était d’écrire aux 8 labos bénéficiant de l’AMM, ils avaient 3 mois pour renvoyer un dossier scientifique pour cette RTU, puis une fois le rapport fait, il leur était renvoyé avec 1 mois pour faire leurs observations… bref, 6 mois minimum. Le juge, qui avait bien compris notre problème, a alors posé la bonne question qui fâche : avez-vous fait cette première démarche et écrit ? Après un petit silence gêné, réponse non. Non mais nous allons le faire sous 8 jours. 

Nous avons alors fait remarquer que pour le Remdesivir, la décision a été prise non en quelques mois, mais en quelques semaines, alors qu’il est plus difficile d’obtenir une ATU (Autorisation) qu’une RTU, car la RTU concerne des médicaments aux effets connus, ayant déjà une AMM, alors que l’ATU concerne des médicaments sans AMM. Nous avons également expliqué au juge que ces labos ne seraient pas intéressés, ne dépenseraient pas un centime pour un travail qui profiterait à d’autres, la molécule étant dans le domaine public, et donc orpheline, sans labo pour la soutenir et faire une étude, contrairement aux molécules nouvelles.  Nous avons proposé à l’ANSM de leur fournir les éléments (ils les ont tous) que leur fournissent habituellement les labos. Habituellement ils ont le travail tout mâché par les labos, ils n’ont qu’à valider. Pour le Remdesivir ils ont travaillé comme pour la certification du 737 Max pré rédigée par Boeing, les effets rénaux graves et le peu d’efficacité étaient connus quand ils ont validé le bénéfice/risque.

Lors des discussions, ils nous ont fait savoir que l’ivermectine devait faire l’objet d’un consensus sur son efficacité pour obtenir cette RTU, nous avons fait savoir que ce n’était pas la Loi, qui ne demandait pas de consensus sur l’efficacité, mais une simple présomption d’efficacité. Nous avons également demandé, sans réponse, dans la mesure ou l’ivermectine est réputée totalement inoffensive, quel était le risque à l’essayer, mais nous n’étions pas là pour débattre du fond (mais nous tenions à le préciser).

La suite ? Nous verrons déjà en ce qui concerne les délais, nous avons insisté sur l’urgence, avec une seconde vague qui n’est pas finie que la troisième commence, qu’une politique du tout vaccin commençait à battre de l’aile avec les délais et surtout les mutants et la durée d’immunité, et que pour pallier à cela il fallait remettre sur le tapis les traitements autres, qui ont fait suffisamment de preuves pour être essayés, et que la France ne devait pas une fois de plus à la traîne. Cette urgence a bien été soulignée par le juge dans ses considérations.

Le résultat final ? Ne vous faites pas d’illusions, nous sommes lucides. L’ivermectine sera bien reconnue un jour, mais pas par les autorités françaises. Pourquoi ? La décision finale sera prise par des énarques, qui tiennent tous les postes décisionnels du pays, et je n’ai jamais vu un énarque accepter de dire « désolé, j’ai fait une erreur, on va changer cela ». Jamais. Pourtant l’erreur est humaine, et la reconnaître donne ensuite plus de crédibilité, mais ce ne sont pas des hommes, mais des surhommes. Alors la réponse sera « Signes d’efficacité, mais études insuffisantes, il en faut d’autres pour décider », alors qu’il n’y a que des études favorables, dont 18 RCT, faites dans les normes qu’ils réclamaient pour le Pr RaoultPar contre quand un autre pays proche ou important, ou l’OMS validera l’ivermectine, ils embrayeront (et ne seront pas les seuls) de suite en nous disant : » nous avons toujours suivi le consensus international, en n’approuvant pas quand ils n’approuvaient pas, en approuvant quand ils approuvent ». C’est pas moi qui ai eu tort, c’est les autres. C’est ce qu’on appelle le courage politique.

Le jugement ici.

Gérard Maudrux

Gérard Maudrux

157 Commentaires

  1. Pourtant il me semble que si j’étais Macron et si j’avais envie d’être réélu, j’essayerai de mettre tout en oeuvre pour résoudre le pb covid, et si c’était pas des voies différentes qui me placent en tête des autres pays occidentaux, ce serait encore mieux …

    • Ce serait son intérêt oui… dans l’absolu
      Le fait d’être constitutionnellement l’élu du peuple, ne confère pas pour autant la clairvoyance.
      S’il en allait autrement nous n’en serions pas là.
      Bravo au Dr Maudrux, aux médecins traitants qui traitent, aux journalistes intrépides qui informent, aux hommes politiques qui posent les bonnes questions.
      Haut les cœurs et bonne semaine à tous

      • OK je voulais dire que cela devrait le motiver fortement et au bout d’un an de cafouillages il devrait à tout le moins commencer à se poser des questions sur le ministère de la santé. Il avait bien été capable d’aller à l’IHU (Etait ce juste de la com compte tenu echo mediatique de Raoult ou une vraie interrogation ? ) Bien sur il peut faire des erreurs mais il est pas bête non plus …

  2. quelle honte ! nous sommes au firmament de la corruption systémique clairement assumée, associée à un cynisme ahurissant de certains professeurs sur les plateaux TV qui viennent nous dire avec un sourire en coin et un œil diablement malicieux « non, rien ne fonctionne …à part le vaccin, c’est prouvé à 100% et irréfutable « 

  3. Vu à la télé : Une mamie de 90 ans, visiblement dans la meilleure forme possible, pas masquée, toute sa tête, inquiète parce qu’elle n’arrive pas à se faire « vacciner ». Contrairement aux infectiologues et aux politiques, tous les vétérinaires savent qu’au-delà d’un certain âge, le ratio bénéfice-risque s’inverse. Après avoir échappé à la pandémie pendant dix mois, cette gentille dame est peut-être immunisée. En tout cas, un choc allergique (même minime) risque de la faire basculer du mauvais côté de la vieillesse. J’espère que non.

  4. La nouvelle la plus stupéfiante de la semaine : je ne sais plus quelle autorité de santé a refusé l’accès de deux Ehpad aux équipes de l’IHU. Justification : aptitudes cliniques non démontrées.
    La nouvelle la plus surréaliste de la semaine : La ministre de la culture réapparait au moment où on ne l’attendait plus. Formée sur les bancs de C8, cette gente dame, alors que les citoyens dont elle a la charge sont en train de crever, se manifeste pour s’attaquer à un site d’information. Même si celui-ci pousse parfois un peu loin le bouchon sur certains sujets, c’est un des rares à ne pas inscrire à son menu des salades, de la soupe et des tartes à la crème.
    La nouvelle la plus inquiétante de ce vendredi: un imposteur réussit à se faire passer pour le Premier ministre et se fend sur toutes les « bonnes » chaînes d’un discours encore plus lamentable que ceux de son modèle. Après enquête, on a établi qu’il avait, avant ça, également raté une carrière d’Auguste.

    • Je pense que vous faites allusion à cette dame ,apothicaire de son état,puis ancienne ministre de la santé qui aura laissé le seul mais douloureux souvenir de 91 millions de doses de vaccins H1N1 inutilisées (mais payées au labo avec nos sous ),puis devenue bateleure sur LCI C8 et qui, suite à des talents inavoués de contorsionniste, a ete finalement nommée ministre de la culture(ou commissaire politique,on ne sait?) sous Joseph dougachvili Macron. Laquelle veut maintenant chercher des poux dans la tete des vrais journalistes. SURREALISTE!!!

  5. Alors nous allons ouvrir enfin les yeux, arrêter d’essayer stopper un cheval au galop (la pandémie) avec un filet a papillon (le vaccin surtout en France ou le gouvernement s’est fait posséder par les fabricants). Devenir curieux, voir ailleurs ce qui marche (ce n’est peut être pas miraculeux mais si cela fonctionne, cela ralentira la durée des soins, la contagion, la gravité des atteintes). En fouillant un peu, en décortiquant des articles qui n’ont rien de complotistes, on voit apparaitre une thérapeutique qui, si elle obtenait une autorisation temporaire, permettrait de standardiser les posologies, permettrait au médecin de donner un espoir aux patients, réduirait la durée du portage, éviterait aux proches de devenir malades a leur tour. Cette molécule je l’emploie, je suis hors la Loi( j’en informe d’ailleurs mes patients et ils m’en remercient) . La question que je me pose est donc la suivante: Pourquoi, alors que certains pays commencent à autoriser cette molécule, notre pays n’essaye pas ce traitement et au vu de son faible coût et de sa faible toxicité pourquoi on laisse encore des gens mourir sans rien faire, ou plutôt si en stoppant la vie économique et sociale. Faudra t’il acheter la première page d’un grand journal? Je n’en ai hélas pas les moyens. Vous avez reconnu cette molécule?
    Au Liban On reçoit des quantités D’ivermectine d’Afrique la boîte de 500cp à 10€

    • depuis mars pratiquement tout le monde sait que la maladie se soigne à condition de ne pas attendre -c est pourquoi ils ont eu l idée astucieuse de court circuiter les médecins. Ils sont malins, et même vicieux : ils ont fait croire aux medecins que c était pour les protéger. Mais quand tous leurs patients seront inscrits a Doctolib, c est Doctolib qui proposera à ces patients des consultations robotisées pas chères, on line ! Des gens si bien organisés ne veulent pas s embarrasser d Ivermectine, ni meme de santé publique.

  6. Il faudrait organiser docteur des rassemblements pour ce traitement et les autres et aussi pour la liberté de traiter des médecins de tous les médecins. Des semaines et des semaines de rassemblement devant les fenêtres de Veran. De plus en plus nombreux toujours plus nombreux !! Comme le fait philippot!! Sans voir d opposants ils continueront dans la tricherie le resident de la république et ses sinistres !!!

      • Démontrez-moi qu’il y a un lien logique entre les deux dernières vidéos de Didier Raoult et celle que j’ai rudement critiquée, et je cours m’acheter un chapeau afin de le manger tout cru.
        Cela dit, personne n’est plus ravi que moi du retour d’un grand scientifique et d’un médecin hors pair.

        • Il me semble qu’il a expliqué le lien logique. C’est un individu et un fonctionnaire. En tant qu’individu il a une opinion qu’il peut exprimer, en tant que fonctionnaire il a des missions à remplir et à expliquer.
          Parola fait d’ailleurs exactement le même distingo à chaque intervention selon la tenue de son discours. D’ailleurs dans cette dernière vidéo, il me semble qu’il dit la même chose que dans l’autre.
          Ils sont tellement scrutés, que je pense ils sont obligés d’être très prudents sur cet aspect.
          J’écoute plus facilement Parola personnellement, Raoult, aussi intéressant qu’il soit a quand même un égo surdimensionné qui nuit à sa communication (c’est peut être une clé de sa réussite, même ses plus farouches détracteurs reconnaissent la pertinence de l’ IHU et son mérite dans sa mise en place, mais j’ai quand même du mal à l’écouter).

        • Le Pr Parola est beaucoup très didactique donc percutant.
          Didier Raoult est un cas à part.
          Il est illusoire d’y chercher une logique cartésienne tierce (surtout si elle st aussi impitoyable que celle de certains bons commentateurs de ce site !).
          En revanche on peut y trouver sans problème la cohérence de son action, qui quoique multiforme ne souffre pas la critique.
          Les grands esprits ne doivent pas oublier que dans la vraie vie, même au pays de la raison, 2 plus 2 font assez rarement 4.

        • Beaucoup très, c’est beaucoup trop, même pour Parola … Joker

    • J’aimerais être d’accord avec vous, mais regardez comment les médias mainstream manipulent, désamorcent ou taisent les voix rationnelles et divergentes… Raoult en une, détourné et remastérisé pour effrayer les masses…

      • Mais les médias main stream, on s’en moque. À la libération on a fusillé et tondu, pas assez à mon avis. Je pense qu’à cette libération ce sera plus sanglant.
        De mon petit point de vue, je pense que la réconciliation nationale de de gaule à été une erreur et un mauvais signal : on peut avoir été avec l’ennemi et être pardonné. Nous avons changé d’ère : ni oubli ni pardon.

        • La réconciliation hâtive et irréfléchie avec l’Allemagne (dénazifiée, mon oeil – et j’ai intimement connu ces générations) fut une autre erreur, et on voit où ça nous a menés.
          Ni oubli ni pardon.

      • On ne peut pas empêcher les media mainstream de désinformer. C’est une donnée de base, comme la circulation virale. Faut développer nos défenses immunitaires, individuelles et collectives. Certains s’y emploient, c’est cela qui est admirable.

    • Il y a une espèce d’arène, certains disent la cour des grands, dans laquelle il faut entrer armé, avec un ego robuste capable d’affronter celui des caïds.
      Il faut être intrépide, rendre coup pour coup, esquiver, ruser, décider dans l’urgence, et, de plus, assumer publiquement des risques personnels et collectifs.
      Il faut être taillé pour ça et c’est quand le vaisseau sombre que quelqu’un réussit à la force du poignet, à mettre à l’eau la chaloupe.
      L’IHU et son directeur, dont j’ignorais en 2019 l’existence, m’ont empêchée depuis mars 2020, contre vents et marées, de désespérer de ce pays.
      Bravo Marseille.

  7. D. 32
    Déclaration intéressante du PDG de Medincell.
    Mercredi 21 octobre 2020 à 4:49 – Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault
    MedinCell vs Big pharma
    Une piste délaissée par les géants de l’industrie pharmaceutique. « Il faut comprendre que les grandes sociétés pharmaceutiques vont travailler sur des produits qui vont leur rapporter de l’argent, assure Christophe Douat. Des molécules qui coûtent cher, qui sont brevetées. Peu de sociétés ont les ressources ou le courage de trouver des solutions avec des médicaments existants. L’ivermectine existe en générique, et coûte très peu cher. Donc, ce qu’on appelle la Big Pharma, ne va pas développer ce type de produit et même va s’y opposer. »

    • Pourquoi, d’un coup, les médias parlent-ils du variant Marseille IV ? Pourtant Raoult s’élève contre le3ème confinement et continue à prôner une prise en charge précoce et raisonnée. Les médias sélectionnent donc des petits bouts de raisonnement des gens de l’IHU et mettent à la « une » ce qui pourrait justifier un nouveau confinement. Je sonde autour de moi : le degré d’ignorance sur les sujets liés au Covid, y compris chez les jeunes médecins, est confondant. La propagande OMS/ gouvernements/ médias mainstream marche au-delà de tout ce que l’on peut imaginer. Il est toujours intéressant de regarder les titres des fils d’actualité MSN/ Microsoft et autres BFM pour deviner ce qui se prépare… Et là, Raoult est en une !
      Cl T

    • cet article de l’ancien ministre est une bonne synthèse des errements des politiques de santé.
      les politiques ne s’occupent plus de santé publique mais d’une urgence qu’ils ont créés

  8. Cabueñes probará un fármaco que podría reducir en un 25% los ingresos por covid
    El hospital gijonés accede a un “esperanzador” ensayo clínico que estudiará si la colchicina puede evitar el empeoramiento de enfermos
    aux Asturies en Espagne …..essai sur la colchinine .
    Au moins ils essaient

  9. Ma femme fait partie d’une cohorte de l’INSERM.
    Santé publique France nous relance pour le cancer colorectal et le cancer du sein pour ma femme.
    Est-ce si compliqué de demander à l’INSERM de recruter une cohorte de quelques milliers de volontaires (voire dizaines de, voire centaines de), avec test calibré tous les 7 jours, voire avec plusieurs traitements : Doliprane :-), HCQ, Ivermectine … en attendant les vaccins ?

    • Les relances pour les dépistages « recommandés », abusivement décorés du nom de « prévention », se font sur la base de l’âge, du sexe, et du domicile.
      C’est l’ordinateur qui s’en occupe. Aucun véritable traitement humain n’est nécessaire.
      Ce que vous suggérez est BEAUCOUP plus compliqué, rendez-vous compte !
      Vous leur en demandez beaucoup… organiser des tests pour un possible traitement … maux de tête en perspective, à plusieurs niveaux

    • ce n est pas parce que c est complique que ce n est pas fait – c est parce que les autorites de santé et de recherche n ont aucun interet pour des traitements comme IVM, HCQ ou azithro. toutes les institutions se sont mises au service du carnaval des vaccin, la santé publique ne les interesse pas

      • Exact.
        Il n’y a pas argent à gagner avec AZI, HCQ ou IVER.
        Donc le seul espoir de ces traitements réside dans le moment où il y aura (beaucoup) plus à perdre …

        • l’INSERM et SPF ne sont pas là pour « gagner » de l’argent, leurs directeurs par contre peuvent avoir des conflits d’interêt ou être corrompus.

        • Malheureusement la corruption des esprits aussi existe et même sans argent ce qui ne simplifie pas le sujet.

  10. Docteur Gérard Maudrux,
    Bonjour et merci pour votre combat opiniâtre, c’est du grand art. Qui disait que la Science est un sport de combat ?

    Mais, au juste : qu’en est-il de la sacro-sainte liberté de prescrire (construite en France sous le sceau du « secret médical », et de la rhétorique ad hoc du « colloque singulier » médecin-patient), défendue ici ardemment et jusque devant le CE, « au nom de … » ? De quoi d’ailleurs ?
    De… la liberté ? La santé ? Le bon soin ? Les histoires de Mediator®™ et tutti quanti font tache, évidemment. Et sur quoi donc va se fonder cette présomption d’in/efficacité de telle molécule ou spécialité galénique ? (Votre billet sur le placebo, et les essais cliniques, est excellent.)
    J’entends déjà alléguer la preuve. Et la confirmation de la preuve, infalsifiable ! De la preuve scientifique ? De la preuve clinique ? De la prophétie autoréalisatrice et des biais de confirmation ? Bref, sous les comptes ou ces contes d’apothicaires (PIL Big Pharma is very wild), faut-il invoquer des faits ou des (bonnes) fées ?
    Et dire que la médecine moderne s’est construite sur « La Science » (comme on dirait la foi, la religion) pour dénoncer, poursuivre et persécuter « Les Charlatans ! », qui abusaient de la naïveté des patients ! Il est croustillant d’assister à une controverse scientifique fondée… sur des preuves des uns et des autres, et des rapports de force. La Science en action…
    Par exemple, quand l’AFP instruit le dossier de l’Ivermectine à charge et à décharge, voici ce qu’il en sort :
    https://factuel.afp.com/lefficacite-de-livermectine-contre-le-covid-nest-pas-scientifiquement-demontree
    Chacun dit, de part et d’autre, c’est factuel, indéniable, palpable, et souhaiterait bien emporter le morceau : nous avons raison, ils ont tort !
    D’ailleurs la raison d’Etat, et de son Conseil, est la meilleure, c’est la raison du plus Scientifique, et du plus fort. S’il me donne raison, c’est que sa décision est sage et bonne. Mais s’il me donner tort, c’est qu’il a tort (et le tort tue, comme disait l’autre).
    Il n’empêche : vous lire, et vos contributeurs ici, m’empêchent de « tenir pour vrai » trop facilement ce que je tiens pour vrai. À tort ou à raison ?

    Bien à vous.

    • Cher Dr Knock,
      Oui, depuis votre époque pas mal de choses ont changé.
      C’est vous qui dites dans l’ouvrage éponyme « les bien-portants sont des malades qui s’ignorent ».
      Malheureusement Jules Romain n’est plus.
      En lieu et place nous avons Emmanuel Macron dont la devise, par la grâce des tests PCR, est inverse : « les malades sont des bien-portants qui s’ignorent ».

  11. Bravo Dr Maudux et merci pour votre édito du 27/01 auquel j’adhère à 100%. Face à un système de santé opérant en boucle ouverte et faisant fi des libertés de soigner librement, la requête en référé portée au Conseil d’Etat s’imposait comme une nécessité, ne serait-ce que pour prendre date.
    Aucun des labos sollicités par l’ANSM, fabricant et commercialisant l’IVER, ne donnera suite (sauf peut-être sébile bien garnie) : ce serait se tirer une balle dans le pied. Au mieux, la perspective de profits dérisoires (Base SS=8,57€/3mg) à partager avec les autres labos, plus la nécessité d’investir en capacité de production supplémentaire. Au pire, la mise au rencart d’éventuels travaux de recherche entrepris pour une solution médicamenteuse alternative (molécule existante ou en développement non génériquée). En bref, la probabilité de soutien du secteur privé à l’obtention d’une RTU est peu probable.
    Les études d’innocuité de l’IVER ont été faites lors de l’obtention de l’AMM. La démonstration de l’efficacité de la molécule d’Ivermectine contre la Covid-19 (hors galénique) pourrait-elle être sollicitée/confiée officiellement à un organisme public missionné à cet effet : l’INSERM ?
    Scientifique, non médecin, non soignant.

    • OK on double on triple, décuple le prix de l’ivermectine, mais on soigne immédiatement , en prévention comme en traitement. Ca coutera toujours 1000 fois moins cher que de tout ce qui a été fait jusqu’à présent, confiner, chomage technique, subventions, faillites, etc…

      • Nous avons un laboratoire français qui commercialise l’ivermectine, Pierre Fabre. Les anglais devront l’acheter à la France ,d’après le dr A Hill….

  12. On parle de l’utilisation de l’ivermectine contre le Covid-19 en Italie. Article du 29 janvier 2021 :
    https://www.lanuovabq.it/it/ivermectina-parla-italiano-la-cura-snobbata-contro-il-covid#.YBO4nPh6MBM.twitter
    J’extrais :
    « À Catane, par exemple, le professeur Bruno Cacopardo del Garibaldi Nesima a signalé qu’il avait traité certains patients atteints de pneumonie grave et qu’il avait obtenu un succès inattendu. «Nous avons utilisé ce pesticide dans quatre cas de pneumonie bilatérale, tous les quatre sévères, avec des patients soumis à des flux d’oxygène élevés, avec une oxygénation vraiment déficiente, et après l’insertion du traitement par l’ivermectine, il a été enregistré dans les 48 heures suivantes une amélioration impressionnante du tableau clinique, avec des bénéfices importants sur l’oxygénation »a-t-il déclaré. »

    • Oui, la presse se fait l’écho des résultat ponctuel de l’Ivermectine
      Voir notamment :
      https://www.ilmessaggero.it/salute/ricerca/ivermectina_funziona_farmaco_contro_virus_covid_oggi_22_gennaio_2021-5717553.html
      Cela dit, les autorités italiennes ne suivent pour l’heure pas vraiment.
      Leur obsession est le plan vaccinal, plus avancé que chez nous mais en substance aussi naif.
      Je connais très bien l’Italie où nous vivons largement. La population est très réservée et n’écoute absolument plus ni les politiques, encore plus consternants que chez nous, si, si c’est possible (à la notable exception de Giuseppe Conte), ni la presse, pourtant bien meilleure et sérieuse que ce qu’il en reste en France.

      • Voir également :
        https://www.lasicilia.it/news/covid-19/388033/l-infettivologo-bruno-cacopardo-l-ivermerctina-si-sta-dimostrando-efficace-contro-il-covid.html
        Il est vrai qu’en Italie comme en France, les autorités trainent en longueur pour autoriser l’Ivermectine contre le Covid. En quelque sorte on a une épée qui pourrait neutraliser un tueur en série, on en a déjà pas mal d’indices qui le démontrent, mais on attend que cette épée est passée des tests supplémentaires avant d l’autoriser contre ledit tueur en série qui est donc autorisé à poursuivre ses méfaits. Ça semble être de la folie.

        • Le Pr Raoult avait employé la métaphore des parachutes…
          A certifier après randomisation : un groupe avec, un autre sans …

        • Pourtant ils n’ont pas d’énarques en Italie.
          😉
          Il faudra bien un jour s’interroger sur cette obssession anti-traitement… qui affecte tous les pays (Occidentaux en tout cas), en même temps, et depuis un an déjà…

          Partout les mêmes « erreurs », la même volonté de ne pas tenir comptes des tests terrain et des études, les mêmes pratiques dilatoires contre ces vieilles molécules.

          Presse, gouvernements, institutions.

          C’est cette dimension globale qui montre que quelque chose cloche sérieusement, et que les particularismes locaux ne sont que cela : de la poudre aux yeux, avec des effets marginaux.

        • Non pas partout. Uniquement dans les pays dont la santé est sous la coupe des labos. Vérifiez par pays.

        • la corruption est systémique aux niveaux des états, de l’OMS et de l’UE. Poliment on appelle ça des lobbies.

  13. Un grand merci Dr Maudrux pour votre travail unique, patient et assez prudent,.. .
    Question fondamentale: dans quel pays le plus près de la France peut on acheter HCQ ou Ivermectine sans ordonnance?????
    Merci pour votre réponse.

    • Sans ordonnance, je ne sais. Internet, j’ai toujours déconseillé. Une solution : en France, votre médecin, avec une ordonnance. Montrez lui mon prochain billet s’il hésite, et allez sur le site des médecins « laissons les prescrire » pour trouver un de leurs adhérents près de chez vous qui pourrait vous conseiller.

    • Allez chez votre vétérinaire muni de votre laisse attachée à votre cou et aboyez.
      Si vous avez plus de moyens, prenez votre chien, ou louez en un.
      Cela va devenir à la mode pour pouvoir sortir avec les idiots qui nous gouvernent…
      L’Ivermectine, c’est pourtant ce que l’on donne aux animaux. Jamais vu d’hécatombe chez les chevaux.
      Sinon, léchez votre aquarium après l’avoir traité avec les produits adéquats, c’est moins dangereux que d’avaler la poudre directement…
      Vous trouvez cela idiot, un délire?
      Cela l’est, complètement, c’est même une satyre. mais si nous étions gouvernés par des gens normaux, je n’aurais jamais cette occasion d’ironiser ainsi.

    • Deux précisions :
      En Suisse et en Italie (depuis peu) l’HCQ est délivrée sur ordonnance (d’un médecin local), bien que globalement peu employée.
      A Marseille, les pharmaciens délivrent l’HCQ sur ordonnance de l’IHU mais non d’un médecin de ville.
      Dans tous les cas de figure, il faut une consultation médicale. HCQ sans ordonnance et en automédication vous ferait ressembler à Achille Talon finissant le contenu de son armoire à pharmacie

    • L’article 27 de la déclaration d’Helsinki ( 1964) devrait pouvoir permettre aux médecins de prescrire l’Ivermectine, Hcq etc… après avoir obtenu le consentement éclairé du patient.

        • En Amérique Latine, les médecins de Comusav invoquent cette déclaration pour se couvrir quand ils prescrivent du clo2 ou tout autre ttt non validé dans leurs pays. Ils informent leur patient et recueillent leur consentement par écrit.

        • Je signale quand même que Helinski concerne les essai thérapeutiques. Il y a d’autres déclarations de l’AMM comme Genève. On les retrouves dans les codes de déontologie.

        • L’article 37 concerne des interventions ( ttts ou autre) non avérées pour sauver des patients:

          « Interventions non avérées dans la pratique clinique
          37. Dans le cadre du traitement d’un patient, faute d’interventions avérées ou faute d’efficacité de ces interventions, le médecin, après avoir sollicité les conseils d’experts et avec le consentement éclairé du patient ou de son représentant légal, peut recourir à une intervention non avérée si, selon son appréciation professionnelle, elle offre une chance de sauver la vie, rétablir la santé ou alléger les souffrances du patient. Cette intervention devrait par la suite faire l’objet d’une recherche pour en évaluer la sécurité et l’efficacité. Dans tous les cas, les nouvelles informations doivent être enregistrées et, le cas échéant, rendues publiques. »

  14. Egora du 29/1 publie un point sur « les nouvelles pistes de traitement ». L’article ignore l’ivermectine (ce qui ne peut être que volontaire vu la tournure de l’article)… Peut être qu’un prochain article pourrait faire un point aussi sur les autres pistes – plus anciennes donc – vu qu’il est question ici de « nouvelles pistes »… Un tabou serait-il en train d’être levé ? On sent que cela se fait à reculons… mais le virus devenant endémique, et compte tenu des incertitudes des vaccins, il va bien falloir vivre avec et ne plus arrêter toute activité ou « boucler » la population à domicile parce que 3000 personnes sont en réanimation (sauf à privilégier le suicide collectif)… Ce sont ces situations qu’il faut empêcher… et probablement mieux prévenir et définir… Le lien pour Egora :
    https://www.egora.fr/actus-medicales/infectiologie/65090-covid-19-le-point-sur-les-nouvelles-pistes-de-traitement#xtor=EPR-3-2%5BNews_a_la_Une%5D-20210129-%5B_1%5D

    • J’ai vu. Cela montre la qualité et l’objectivité de ces articles qui parlent de faire le tour des traitements, en en occultant volontairement, comme Castex, « je ne sais pas de quoi vous parlez ».

      • QUAND LA PRESSE FAIT un article sur les traitements, c est affligeant de pauvreté ou de manipulation – certains en sont encore à celébrer le Remdesivir.

    • J’avais vu également ce matin. La pensée unique régnant actuellement quasiment sans partage et le mur de la réalité s’approchant à grande vitesse, il va bien falloir commencer à construire une légende pour évoluer vers un ou des traitements en entonnant  » la victoire en chantant ».
      Cela n’est malheureusement pas « que » pathétique.
      Par ailleurs, je vous recommande de prendre le temps de regarder la conférence de presse de Jean Le Cam cette nuit après son arrivée, sur le site du Vendée Globe : https://www.vendeeglobe.org/fr/web-tv
      Une bouffée d’oxygène par les temps qui courent ,un discours d’une humanité impressionnante ( et je vais me retenir sur les adjectifs) , dont le fond et quelques fois la forme peut parfaitement se transposer sur le sujet qui nous occupe ici…!

      • lui il a sauvé quelqu’un contrairement à nos politiques qui en tuent tous les jours, au mieux par ignorance.

    • Il n’y aura pas de diagnostic, le « traitement » est déjà prescrit : confinement « très serré » pour la populace.

      • Oui, en France on donne toujours les pouvoirs à une seule personne, de préférence beaucoup plus intelligente que nous, tellement intelligente que la plupart du temps on ne comprend même pas ce qu’elle dit. Comme ça on est certain qu’il n’y a pas d’erreur.
        Dans d’autres pays occidentaux, montagneux ou nordiques, les dirigeants sont souvent aimables, moins prétentieux, proches des gens, vivent normalement, réfléchissent et discutent entre eux. Sans être parfait le fonctionnement est beaucoup plus pondéré, serein, et l’agent public nettement moins gaspillé. Mais c’est un échec, d’ailleurs aucun de ces pays n’a de porte-avion. Et la plupart ne parlent même pas français; à peine croyable.

    • le fait que macron organise une réunion traitement montre qu il n a pas confiance dans le ministre et les institutions à ce sujet – il voit que ça bouge partout dans le monde, mais en France on reste au paracetamol. Lui meme ne s intéresse pas au traitement, mais il sait pertinemment que le PRIX POLITIQUE sera cher, et quand la campagne commencera , les adversaires qui se taisent aujourdhui ne manqueront pas de lui reprocher l interdiction de soins. COMMENT POURRAIT ON SAVOIR quels sont les medecins qui ont participé a cette réunion ? y aura t il un compte rendu ?

    • Il y a quand même pour nos chers gouvernants un coup politique assez évident à jouer sur l’ivermectine, et c’est peut-être une des rares chances pour ce traitement de pouvoir sortir de l’espèce de prohibition de fait qui ne dit pas son nom où l’administration de la santé l’enferme jusqu’à présent. Faciliter une RTU rapide, « à titre expérimental », sur l’Ivermectine permettrait à Macron et Véran de paraître finalement ouverts sur les traitements en faisant un peu oublier l’épisode lamentable (et qui de fait perdure) de la condamnation de l’HCQ, voire même d’en profiter pour discréditer un peu plus par contraste l’HCQ et ses promoteurs (le genre de basse mesquinerie qui normalement devrait séduire le genre de chouette individu que semble être Olivier Véran!). De surcroît, alors que les miraculeux vaccins viennent à manquer, que beaucoup de patients âgés avec comorbidités n’auront pas accès aux réanimations en cas de covid sévère, que les clusters hospitaliers se multiplient et que l’ivermectine (sans gros effet secondaire) peut aussi avoir un effet prophylactique, le rapport bénéfice/risque est assez évident, au moins suffisamment pour que le « risque » politico-sanitaire à l’autoriser expérimentalement soit vraiment minime… Avec un minimum de bon sens, le coup politique à jouer paraît assez évident et peu risqué… Reste que cela demande quand même précisément un minimum de bon sens, ce qui est peut-être beaucoup demander.

      • Oui le coup politique serait excellent, d’autant plus aisé à présenter que le grand public pour l’essentiel n’a pas encore entendu parler de l’Ivermectine.
        Mais il faudrait que là-haut on ait un peu de finesse stratégique … donc rien n’est moins sûr

        • Sauf que leur but n’est pas de guérir les malades mais de plomber l’économie pour respecter les exigences des idéologues mondialo-écolos et d’engraisser les grands laboratoires.

      • Coup d’autant plus opportun que, au moins pour des raisons de logistique, le vaccin .. c’est raté

        • Aucun des politiques de pouvoir ne veut que l’épidémie cesse, elle sert trop bien leurs intérêts.
          Même le plus parfait des abrutis SAIT que soigner les maladies est le métier du médecin. Dès lors, dès qu’on a interdit de soigner c’est qu’on ne veut pas que les gens guérissent. Pas besoin de se mettre la rate au cours bouillon, de parler de complotisme ou de reptiliens, si on interdit aux médecins de soigner, c’est qu’on ne veut pas que les gens guérissent. Même un primaire comprendrait cela : ils ne veulent pas que les gens guérissent. La question est le pourquoi, là nous n’avons que des théories que l’on ne pourra pas vérifier tant qu’on en attrapera pas et les fera parler. Il y a des techniques.

        • Pour lui c’est la corruption systémique

          « la santé est l’un des domaines d’activités les plus corrompus et crapuleux qui soient. […] Il est plus que jamais urgent d’ouvrir les yeux : la réalité telle qu’elle se déroule sous nos yeux est que nos autorités conduisent nos pays au désastre et à la ruine. Nos ministres ne sont pas des braves types, ce sont les fossoyeurs de notre démocratie, trahissant la population au service d’intérêts crapuleux. »

          https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2021/01/28/comment-et-pourquoi-nos-gouvernements-nous-mentent-abc-de-la-312468.htm

  15. Conseil d’etat… Mmm…

    il n’y a pas plus grande concentrations de « frères » que dans la magistrature (enfin si, il y en a plus dans la banque, mais bon)

    Cela n’ira nulle part, tous ces gugusses avec leur amulettes à perles au poignet ont reçu leurs instructions.

  16. En Вulgаrіе s’est tenu lе рrеmіеr еѕѕаі сlіnіquе dе рhаѕе 2 dе l’Unіоn еurорéеnnе, rаndоmіѕé, еn dоublе аvеuglе, соntrôlé раr рlасеbо, ѕur l’іvеrmесtіnе сhеz dеѕ раtіеntѕ аttеіntѕ dе СОVІD-19. Lеѕ раtіеntѕ étаіеnt trаіtéѕ еn mіlіеu hоѕріtаlіеr еt ѕоuѕ lа ѕuреrvіѕіоn dе ѕрéсіаlіѕtеѕ. Lа dоѕе аdmіnіѕtréе étаіt dе 400 μg / kg d’іvеrmесtіnе / rеѕр. рlасеbо раr јоur реndаnt trоіѕ јоurѕ соnѕéсutіfѕ. Un tоtаl dе 100 раtіеntѕ оnt été іnсluѕ dаnѕ l’étudе еt rаndоmіѕéѕ dе mаnіèrе égаlе dаnѕ lеѕ dеuх brаѕ, Нuvеmех® оu рlасеbо. Plus de détails dans le lien ci-dessous :
    https://d7llklyq4a3udg7ze4qzwvplqq-adwhj77lcyoafdy-www-economic-bg.translate.goog/bg/a/view/finalni-testove-za-izpolzvane-na-ivermektin-v-bylgarija
    Sans surprise l’ivermectine a été à la hauteur de sa réputation. C’est-à-dire très efficace contre le Covid-19 :

  17. on peut vacciner tout le monde en France (qui le veut) avec un vrai vaccin qui fonctionne sur tous les variants (alors que arn messager ne marche que sur quelques variants specifiques),

    le Sputnik V, et cela à moindre cout et tout de suite… la version 2.0 est efficace à 100%!

    Pourquoi pas? par idéologie, parce que nous sommes inféodés à l’amerloque?

    Les russes ont de suite compris que c’était la première salve dans la prochaine guerre mondiale bacteriologique, et c’est pour cela qu’ils ont été les tout premiers à avoir un vrai vaccin.

    Si le vaccin est la solution on peut revenir à la vie d’avant d’ici avril, pourquoi refuser?

    HQ, AZ, ivermectine et d’autres sont efficaces pourquoi non? uniquement pour les profits?

    Si on testait systematiquement la temperature partout et envoyait pour 2 semaines dans un 4 ou 5 étoiles toute petite temperature dans ces palaces (une sorte de motivation à se laisser isoler 14 jours) avec AZ et ivermectine pendant 2 semaines, plus besoin de confiner, tout peut etre réouvert, l’économie reprend. Ces enarques sont sensés être des gens intelligents. Il n’y a que des avantages. Au pire on pourrait essayer cela dans une région test pendant 2 mois et on compare après… si vraiment il y a un doute. mais non, ils ne veulent surtout pas cela, pourquoi?

    Pourquoi buzin a décrété HQ VENENEUSE alors que ça existe depuis toujours?

    Je sais que vous préférez vous dérober plutôt que de faire face à l’horreur de la situation dans laquelle nous sommes.

    Hitler c’étail de la briquette, 50 millions de morts pour WWII tous théatres confondus… ici, notre extermination c’est 5,6 milliards d’êtres humains!

    Non, le but c’est de nous exterminer, l’urgence ecolo est là (2050) et l’AI et robotisation bien au delà de ce qui nous pensons possible (voir darpa) sont prêts. Nous sommes devenus obsolètes et inutiles et plus, on mange de trop; on pête, on devient gilet jaune quand on est pas content, etc, etc…
    Si vous étiez une elite et que vous avez le moyens de vous passer du peuple et ainsi de vivre encore mieux qu’avant, que feriez-vous?

    Ne comprenez-vous pas? Ils n’ont plus besoin du bétail.

    Ils n’ont plus besoin de vous.

    (NB, AZ ivermectine ne coutent rien, un séjour 4 étoiles est un tout petit prix comparé au coût réel aujourd’hui. Ah, vous allez dire, mais peut-être prescrira-t-on à de gens qui n’ont pas le covid… oui et alors, combien de fois votre medecin vous a prescrit des antibio alors que vous n’en aviez pas vraiment besoin; par précaution? Cela ne tuera personne)

  18. Une petite video (il y a 3 volets en tout) sur un hypothese du pourquoi ils ne veulent pas sortir de cette pandémie ( hors leurs égos respectifs pour dire qu’ils se sont trompés évidemment)…
    « Cette crise sanitaire semble avoir créé un effet d’aubaine pour une partie des classes dominantes qui l’instrumentalise afin d’obtenir des sociétés occidentales, désormais plus difficilement « gouvernables », des avancées stratégiques qu’elles auraient du mal à arracher aussi vite et aussi loin dans un contexte normal. L’Etat d’exception semble ainsi être la voie privilégiée par le néolibéralisme 2.0 promu à l’occasion de cette crise du Covid… Mais une telle instrumentalisation resterait néanmoins une stratégie beaucoup trop risquée et aventureuse pour elles, étant donnée l’ampleur de la crise économique et sociale inhérente à cette stratégie, si on n’est pas capable d’expliquer comment le découplage de l’économie réelle d’avec l’économie monétaire, bancaire et financière s’est mis en place depuis 2007/2008. Mais avant de pouvoir avancer de telles hypothèses, encore faut-il démontrer que le confinement et la distanciation sociale sont devenus des objectifs en soi, et non pas une solution désespérée de gouvernements incapables de faire mieux que de déployer une solution médiévale face à un virus dangereux mais pas exceptionnel… »
    vidéo n°1:
    https://www.youtube.com/watch?v=NIAXb6nLB14&feature=youtu.be&fbclid=IwAR3STLcZVTywfyK_W2G1oUp_k1Dl1sQskfoOhgwdpwtdCmesLNzmNBdISHY

  19. La lucité est de reconnaître que c’est une défaite.

    Ils ont utilisé leurs armes : noyer le poisson (les délais ne seront pas respectés, ça prendra des mois etc.)

    Je suis surpris de vous voir continuer à mettre cela sur le compte des « erreurs » d’énarques arrogants.

    Arrogants ils le sont… Mais enfin l’invermectine n’est qu’une brique dans un vaste tableau qui en compte beaucoup… Et ce tableau c’est la covidémence instrumentalisée de manière fanatique (la question du pourquoi demeure ouverte, bien entendu).

    Ils ne veulent pas que les médecins soignent cette saloperie, et surtout pas avec des médicaments qui fonctionneraient !

    C’est un fait. Et l’arrogance ne peut pas expliquer cela.

    Et ce n’est pas que la France. C’est global.

    HS, mais je vous signale un papier intéressant qui se penche ENFIN sur les différences ahurissantes de covibilans (cas et morts) entre Asie et reste du monde (sur mon blog demain).

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7568123/

  20. La Slovaquie Approuve l’usage d’Ivermectine pour 6 mois, l’Afrique du sud revient sur sa décision d’interdire l’usage de l’Ivermectine dans le Traitement du COVID 19.
    et personne n’en parle

  21. beau combat…
    je prefere la guerre de tranchée… clamez haut et fort que macron et brigitte CP art 227-27 ont été soignés avec AZ et ivermectine qu’ils interdisent au petit peuple…. Ca, ça leur ferait très mal! (cela est vrai)

    Tous les parigos friqués/branchés sont soignés AZ ivermectine, mais pas les bouseux de province, les vieux, enfin pas vous, vous vous êtes bon pour crever. Vous n’êtes pas de la loge de satan ou de la bonne religion, vous ne faites pas partie des élus à la vie.

    Ce que vous refusez de comprendre c’est qu’il s’agit d’un virus militaire synthetisé (non pas en chine) pour exterminer les 5/6 de la planete. https://fr.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones Le remdesivir est un agent mutagène qui favorise les mutations, pour rendre covid plus dangereux et contagieux! Par accident?

    Les explosions de cas… regardez où… là où les vaccinations sont les plus nombreuses, israel, UK, etc.. pour certains Le vaccin arnM (qui n’en est pas un) vous infecte avec le covid et vous rend contagieux, il y a des anticorps neutralisants et qui, pour certains, se transforment en anticorps facilitants qui facilitent l’infection (voir Raoult). Tout cela est plannifié!

    On vous extermine avec virus plus avec la crise éco résultante, et bientot le guerre… un peu de patience.

    Oui, oui, « theorie du complot » (pauvre naïf, chercher Gary Web, la deuxieme fois que le terme theorie du complot fut utilisé, toute sa theorie du complot rapporté en tant que journaliste dans le San Jose Mercury news, s’est avéré exact, mais il s’est suicidé avec DEUX balles dans la tête, si vous voyez ce que je veux dire dans le genre Assange).

    Quand je suis rentré chez chase manhattan (aujourd’hui jp morgan chase), jeune MBA dans les années 80, on nous disait déjà que après 2000 il y aurait une politique malthusienne de dépopulation mondiale et massive.

    Nous y sommes et vous les grenouilles frenchies attendent patiemment que l’eau soit portée à ébulition!

    • on nous informe pas du tout des accidents de vaccination…. il y en a beaucoup
      mais aux USA il y a pas mal de noirs qui disent avoir constaté que le « vaccin » qu’on leur administrait n’était pas le même qu’à des blancs (à vérifier)

    • Si vous avez une preuve qui atteste du médicament dispensé à Brigitte Macron ou à Monsieur son époux, nous serons assez nombreux à être preneurs.

        • Problème du secret médical problème de gens qui ne veulent pas prendre ce risque mais je crois savoir que certains qui peuvent le prouver sont proches de le révéler, nous verrons. En tout cas dans les bruits de couloir c’est indéniable il est à espérer que cela sorte mais il y a même des conseillers qui en sont conscients et qui évaluent en ce moment même le risque politique d’une telle annonce et c’est là qu’il faut trouver la la preuve à disséminer

        • Etant dans le couloir, je confirme que c’est plus qu’un bruit. Pour elle je n’en dirai pas plus, pour lui je n’en sais rien.

        • On s’en fiche, après tout, avec quoi elle a été soignée. Elle a affirmé avoir « une forme modérée » et a affirmé ensuite avoir été soignée. Sur BFM ou LCI, je ne sais plus. Qu’on l’ait soignée avec vitD ou pipi de chat, peu m’importe. Cela prouve que ça se soigne. Et c’est là qu’il y a pb. Apparemment, les chaînes « mainstream » (c’est à dire toutes sauf celles qui sont censurées) trouvent normal que Madame Monarc se soigne, alors que CA NE SE SOIGNE PAS. et que ceux qui disent le contraire doivent être « fact chekés » et bannis de toute urgence de partout, ce sont des platistes reptiliens. Je ne comprends pas qu’il n’y ait pas d’émeutes. Quand les braves gens entérinent à ce point le deux poids deux mesures, il y a vraiment de quoi désespérer Billancourt.

        • pour macron il y avait aussi (humour mais surement vrai) un peu d’anesthésie locale, vous savez, une poudre blanche qui recure bien les voies nasales et tue tous les pathogènes, Et qui s’apelle….
          coca…
          ïne…¨

  22. « … nous avons insisté sur l’urgence, avec une seconde vague qui n’est pas finie que la troisième commence. » A quoi sert donc le blog de Gérard Maudrux sinon à faire mousser l’éternelle épidémie imaginaire? Une demande de RTU parfaitement inutile puisque tout médecin a bien actuellement la liberté de prescrire l’ivermectine. Ou comment fixer la profession médicale entière sur la bataille de la butte n° 12 comme l’agent phocéen avait pu la fixer sur la bataille de la butte n° 11… Agent phocéen qui redouble d’efforts pour faire exister la thèse obsolète de l’origine naturelle du virus avec les contes de Noël des élevages de visons puis de porcs. L’épidémie est depuis longtemps terminée.

    • Je ne vois pas bien pourquoi vous êtes encore là, sinon pour vous instruire, mais cela ne marche pas. Allez plutôt vous instruire sur France info ou Libé, vous y serez plus heureux.

      • 1) Christophe Desmaris va trop loin. S’en prendre à un des blogs les plus démocratiques et respectueux de la liberté d’expression que je connaisse n’est pas digne. En outre, si j’ai critiqué une des vidéos de Didier Raoult – et je ne retire aucun de mes arguments – il semble revenu sur une « ligne » qui lui ressemble plus. Et je m’en réjouis.
        2) Nous avons presque tous, ici, une âme (au moins) de soignant. Ne pourrait-on pas envisager que le dérapage de notre « ami » est l’expression d’une sourde angoisse et d’une incontrôlable colère ? Voir le Conseil Scientifique et le gouvernement s’enfoncer dans l’erreur (même certains médecins de plateau sont dubitatifs) et savoir que nous paierons tous la facture humaine, sociale et économique peut être au-delà de la résistance nerveuse d’une personne. Quant aux « idiots utiles » (ou inutiles) lequel d’entre nous est sûr qu’il ne sera pas dans le lot un jour ?

    • Content de vous savoir en bonne santé.
      Cela dit on ne s’ennuyait pas tant que ça …
      Si vous pensez que ce blog ne sert à rien, épargnez-nous.
      Il y a beaucoup d’autres commentateurs qui disent, eux, des choses extrêmement intéressantes
      Merci

    • Desmaris est l’idiot utile (pas si idiot que ça mais simplement en mission de sabotage ?) de la doctrine soviétique officielle. (Il n’est présent sur ce blog que pour le décrédibiliser)

  23. Bonjour,
    Ma question concerne l’action juridique auprès du Conseil d’État.
    a) J’ai relevé sur le site du ministère de la santé notamment : « Il (Ministère de la Santé) est responsable de l’organisation de la prévention et des soins ; il élabore et met en œuvre, en liaison avec les autres ministres compétents, les règles relatives à la politique de protection de la santé contre les divers risques susceptibles de l’affecter ; il est également compétent en matière de professions médicales et paramédicales et de fonction publique hospitalière ».
    b) L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a été créée par la loi du 29 décembre 2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire des médicaments et des produits de santé ».
    J’en conclus que, seul, le ministère de la Santé est responsable de l’organisation et de la prévention des soins notamment dans le cadre de la pandémie de COVID 19 et a l’obligation d’investiguer et de faire vérifier tout protocole de soins.
    Nous constatons qu’aucun protocole de soins n’a été proposé visant à la prévention ou au traitement précoce de cette pandémie (Cette absence a été confirmée par le Premier ministre et le Ministre de la santé à l’Assemblée Nationale).
    Je pense que toute première action juridique doit être orientée contre le Ministère de la Santé qui n’a pas rempli ses obligations.
    En conclusion, compte-tenu de la situation, est-il logique de demander seulement à l’ANSM une ATU alors que cet organisme n’a pas les mêmes obligations d’urgence que le ministère de la Santé ?

    • Il a été saisi en même temps que l’ANSM, d’où la présence à l’audience d’un représentant du ministère.

  24. les gens meurent après injections de ces bidouillage génétiques mutagènes,de ces pseudos vaccins et la France brille par sa non publications des effets secondaires et deces qui sont obligatoires,l’ Angleterre , les Usa et partout dans le monde occidental, ce sont surtout les femmes qui sont touchées s en nombre,crises de tremblements et encéphalite aigue ,ou mort subite par arrêt cardiaque, il faut 5 semaines pour que les symptômes appararaissent et jusqu’a 2 ans pour se declarere,paralysie facialenSP,Barré etc,alors ces gens seront jugés pour crimes , partout les plaintes mondiales pour crimes au sujet des  » vaccins », tombent contre les Etats occidentaux qui ont refusé les soins, et préconisé des médocs de Gilead qui font muter les virus et entrainent des effets secondaires gravissimes, et oui Nuremberg nous sauve interdiction au Quebec de rendre le vaccin obligatoire grâce au code de Nuremberg .En Belgique le port masque a été attaqué par une femme, gagné,en Allemagne le Confinement ,Thuringe et autres regions,une bombe, est considéré comme illégal par la Loi, faire des arrêtes c’est une chose, appliquer la loi une autre,le vent tourne et le modele, c’est Madagascar, c’est la Suède qui a désobéit a l’OMS, et n’a pas confiné et forcé les gens a se masquer,.resturants ouverts ,sports autorisés……

    • Et l’obligation de mise à l’isolement forcé sur le seul constat de positivité à un test PCR, jugée illégale au Portugal.

  25. Question au Dr Maudrux.
    Mille merci pour ce message. Pour indirect qu’il soit, ce résultat est probablement ce que vous pouviez obtenir de mieux. En tous les cas la conduite de l’audience fine mais percutante était la bonne.
    Une question de stratégie médiatique cela dit :
    a) depuis quelques jours la TV laisse filtrer à dose très réduite mais réelle la position de quelques députés (surtout LFI) et de quelques journalistes (surtout Figaro) opposés au confinement
    b) la faiblesse de ces opposants vient souvent du fait qu’à la réplique « si vous ne voulez pas du confinement, c’est que vous voulez laisser mourir tout le monde », ces contradicteurs restent sans voix ni argument de poids.
    c) je pense qu’il serait salutaire que le responsable de votre choix adresse à un certain nombre de représentants de la presse ou des citoyens un dossier concis mais clair qui explique les alternatives au confinement que sont les deux traitements précoces qui seraient indiscutables même pour un journaliste ou un élu partisan du confinement : ivermectine et / ou azithromycine
    Il y a encore chez ces contradicteurs un gros manque d’information

    • obligé de faire un test pcr pour rentrer chez moi, par bateau, en corse, le pharmacien ne connaissait pas ce blog( la honte!) et avait vaguement entendu parler de l’ivermectine…alors vous pensez un politique!

  26. Merci docteur de ces informations éclairantes. Ne baissez pas les bras ! Sans des gens engagés comme vous, la désespérance menace et la cruauté de continuer à régner.

  27. Les politiciens français et l’ANSM ne sont que de vulgaires suiveurs.
    Juste des ponctionnaires évitant le moindre risque.

  28. Une question me vient à l’esprit. Medincell teste actuellement l’innocuité de l’IVER en injection longue, et compte demander une AMM fin 2021 (voir communiqué sur leur site), si le résultat est positif bien sûr.
    Une RTU (accepté ou refusée d’ailleurs), aurait elle une influence sur la demande d’AMM ?
    Je détaille un peu. Est ce que si une RTU est acceptée ça freinerait voir rendrait inutile/peu rentable la demande d’AMM pour injection longue ?
    Et au contraire si elle est refusée, donnerait peu de chance pour obtenir l’AMM pour injection longue ?

    • derrière Medincell, Bill Gates a investit 35 millions d’euros pour cette injection longue !
      donner de suite une rtu à l’ivermectine, c’est accepté que Bill perde ce marché ?!

    • je pense que le Dr Maudrux est plus approprié pour répondre à cette question.
      Cependant une RTU avec la posologie mise au point (5 jours à 0,4mg/kg), n’empêche pas une AMM plus tard.
      Par contre si la RTU n’est pas accordée, il sera compliqué de justifier une AMM plus tard.

  29. Très bon boulot Dr Maudrux , mais nous avons encore une fois la preuve que le souci de l’ANSM n’est pas l’intérêt des patients mais la soumission à d’autres considérations et intérêts dont l’objectif premier n’est pas justement le bien être de la population, mais des intérêts privés et sectoriels.

  30. Merci monsieur pour votre action
    J’avoue être perplexe ( le mot est faible) devant l’incoherence Des pouvoirs public à nier une molécule ancienne efficace et promouvoir des vaccins experimentaux( jusqu’a Fin 2022) dont on ne sais même pas ( outre les effets secondaires à court moyen et long terme) s’ils limiteront la contamination et ne favoriseront pas l’arrivee De nouveau variants résistants .des pistes vaccinales très intéressantes sont à l’etude :
    https://www.lyon-entreprises.com/actualites/article/le-futur-moderna-francais-la-biotech-lyonnaise-osivax-est-en-train-de-developper-un-vaccin-universel-contre-le-coronavirus-et-la-grippe
    Pourquoi se précipiter en attendant , casser la confiance de la population et casser une économie bien mal en point alors que des solutions d’attente existen

  31. Merci Dr Maudrux continuons à espérer que le bon sens pratique va finir par prévaloir , mais effectivement, cela risque de venir, in fine, de pays étrangers moins sclérosés et/ou bâillonnés que nous le sommes

  32. merci dr Maudrux

    jusqu en 2019 nous croyions que l agence de securité du médicament oeuvrait pour que la santé des francais puisse beneficier des bons traitements. qu en est il aujourdhui ?

    • Le père de mon grand ami énarque et peu démocrate (Thomas Fatome), ancien directeur de la DSS, actuellement directeur de la CNAMTS est médecin, libéral, et fier de l’être. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils sont très fâchés.

  33. Merci Docteur !
    Je me posais une question (naïve ?) le PR n’est-il pas fils de médecin ? ne lui faut-il pas démontrer que l’art médical (soigner) ne vaut pas l’art de diriger (ordonner) ? D’où l’abandon, du mépris et de l’élimination de la médecine dite de ville au profit du « tout hôpital ». C’est une hypothèse, je ne développe pas davantage car il y a ici beaucoup de grands et beaux esprits capables d’en disserter longuement.
    Mais comment comprendre qu’entre le paracétamol et l’appel du 15 pour aller en réa on ait laissé s’installer (voir les messages, radio, télé, du ministère) plus qu’une faille, une béance, un abîme et donc l’abandon des malades ? tout en assurant que pour plus de 90% d’entre eux ce n’est pas grave ? pas grave et en même temps confinements à répétition (voir étude stanford sur l’utilité du confinement lors de la phase du printemps 2020) et matraquage anxiogène avec les chiffres (faciles à manipuler, ne pas oublier que la statistique est la 3e forme du mensonge)

    • Dans notre expérience, les enfants de médecins passés par l’ENA ne nous ont pas permit de conclure à un effet bénéfique pour notre profession
      Demandez à Gérard

      • C’est exact.
        Le passage par l’ENA engendre chez le sujet la production dès les premiers mois d’ une Intelli-esterase qui bloque les récepteurs de la réflexion autonome, tapisse la rétine et soude les canaux semi-circulaires. Ainsi le sujet ne voit plus rien et n’entend plus rien. L’ensemble de ses sensations sont absorbées comme dans un tunnel. L’analyse au cretino-spectomètre a déviateur boursier a permis de constater que seules les phrases creuses passent. Les effets de l’ENA en sont pas réversibles à l’arrêt du traitement.

  34. Il y a aussi un autre résultat très appréciable dans cette action, que l’on trouve dans le mémoire de l’ANSM et que je vous réserve pour le prochain billet.

    • Tant mieux parce que, personnellement, j’ai de vrais doutes sur la pertinence de ce type de stratégie judiciaire. Vous avez de fait réussi à faire acter le principe par l’ANSM d’une ouverture de dossier de RTU pour l’ivermectine, mais avec bien sûr aucune assurance d’obtenir satisfaction sur cette demande de RTU et même plutôt une probabilité inverse, à moins comme vous l’écrivez de voir l’administration française voler à retardement au secours du succès en se mettant à suivre d’autres pays qui eux auraient entretemps testé avec succès l’usage de l’ivermectine contre le Covid. Or, tant que la RTU est à l’instruction ou si elle est refusée à terme, il me semble que la situation des médecins qui auraient (les imprudents !) le courage d’oser la prescrire à des patients est plus délicate que si aucune demande n’est en cours et que l’on se trouve tout simplement dans le cadre classique d’un usage hors AMM. Soit pour ce dernier cas un usage pas très confortable certes mais cependant par principe possible au vu de « l’état actuel des connaissances ». Le défaut du raisonnement induit par ces demandes de RTU (la précédente pour l’HCQ et désormais celle-ci pour l’IVER) me semble être que l’ANSM, en répondant à une telle demande, paraît assez naturellement avoir vocation à acter ce fameux « état actuel des connaissances », avec par conséquent compte tenu du contexte actuel une restriction effective de la liberté de prescrire hors AMM pendant l’instruction de la RTU et, a fortiori, une fois celle-ci refusée…
      En tout cas, si celle-ci était rapidement accordée par l’ANSM, ce serait objectivement juste miraculeux, vu ce à quoi nos autorités de santé nous ont habitués depuis le début de cette crise il y a maintenant près d’un an…

    • Merci Dr MAUDRUX
      ainsi qu’au collectif des médecins montés au créneau pour faire aboutir cette RTU

      Ma question = si je ressentais les prémices du COVID, puis-je toujours demander à mon médecin de me prescrire de l’Ivermectine ?
      Est elle toujours autorisée à la vente en pharmacie – stromectol ou autre générique ?

  35. Bonjour docteur,

    Merci pour tout. Dans l’hypothèse où vous cherchez des volontaires pour tester l’Ivermectine vous pouvez compter sur moi.

    Cordialement

  36. Je pense qu il faut se rendre à l évidence : quels que soit les argumentations scientifiques , les preuves apportés etc .Sur l ivermectin , le HCQ , Vit D etc etc . ce gouvernement et son conseil “ scientifique “ ne veulent pas traiter :

    https://www.francesoir.fr/amp/article/opinions-tribunes/cherche-58-deputes-35-senateurs-pour-declencher-larticle-68?__twitter_impression=true

    sauf avec du remdesivir .. mais bon bien forcés d abandonner finalement !

    https://www.dhnet.be/actu/belgique/coronavirus-l-etude-discovery-arrete-de-tester-le-remdesivir-faute-d-efficacite-6011d4137b50a652f7309f32?outputType=amp

    En bref ils font ce qui leurs plaît ….pas ce qui est juste !!

  37. Bon, c’est déjà pas mal.
    Et voici peut être une 1ère conséquence indirecte (source direct France Info):
     »Une réunion sur les traitements contre le Covid-19 sera organisée jeudi 28 janvier à 11 heures autour d’Emmanuel Macron, a annoncé l’Elysée à franceinfo, mercredi soir. Il s’agira de faire le point sur l’avancée dans la recherche et les essais cliniques. Seront présents : le ministre de la Santé Olivier Véran, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, ainsi que plusieurs médecins. Suivez notre direct. »

    Reste à voir si le panel de médecins est varié ou dans la ligne  »anti traitement ». C’est fou, j’aurai jamais cru me poser un jour ce genre de question ! (remarque même m’intéresser à ce genre de péripéties, constituait il y a peu de la fiction)

    • La radio diffusion française annonce : Une réunion sera organisée le 17 juin 1940 avec de président du conseil, le maréchal Petain, le général Gamelin, et des experts comme Mm. Laval et Bousquet pour décider de la meilleure façon de continuer la guerre. Les Français seront avisés des décisions par lettre recommandée envoyée à tous par pigeons voyageurs, les routes étant saturées par manque de moyens de deneigement

      • 🙂 ça peut ressembler à ça, mais faut voir d’où l’on vient: Jean Castex à l’AN  »Je sais pas de quoi vous parlez ? » 😉

        • De Gaulle à Jean Castex, ministre de la guerre en 1930 : il existe des armes pour la guerre moderne : des chars et des avions.
          Jean Castex : je ne sais pas de quoi vous parlez

        • @Cyril : au-delà de l’ironie justifiée de votre propos, attention précisément à la notion de « modernité ». Nos autorités de santé et plus largement nos autorités politiques me semblent frappées dans la gestion de cette crise par un biais intellectuel extrêmement préjudiciable, à savoir la croyance qu’à un problème considéré comme nouveau (ce nouveau virus) répondra forcément une solution nouvelle, « moderne » voire technologique… L’idéologie progressiste dont nos gouvernants sont profondément imprégnés me semble ici à l’œuvre d’une façon que l’on n’attendait pas forcément, mais en tout cas dommageable. Et cela contribue certainement fortement à orienter de façon aveugle tous les efforts vers les « vaccins » à technologie nouvelle ou les recherches sur des molécules présentées comme nouvelles, au détriment des traitements classiques et du repositionnement de molécules anciennes.

        • Présenter un problème comme nouveau pour proposer une solution nouvelle tient moins de l’aveuglement que de l’écran de fumée. Il se peut alors que le biais soit une méthode. Par ailleurs pour qui tient absolument au parallèle, quoique comparaison ne soit pas raison, je suggère pour un retour aux années trente, de regarder l’Allemagne plutôt que la France. En d’autres temps, les républiques socialistes ou le Chili comme exemples.
          Que ce soit pour le biais intellectuel ou la comparaison, partir du postulat, « le virus est notre ennemi », posé par la solution remise en cause, me paraît être un raisonnement bien mal engagé. Que la tendance écologiste ne se méprenne pas sur le sens de mon propos.

        • BB, Je suis entièrement d’accord avec vous, c’était juste de l’ironie, le mot moderne était de trop…

  38. Docteur Maudrux
    Bravo et merci
    Je suis partagée entre l’admiration pour votre ténacité héroïque, et l’effroi devant notre sclérose intellectuelle et morale (politique et collective) que vous diagnostiquez avec beaucoup de compétence, vu que vous suivez le malade de longue date.
    Cela s’apparente à une atteinte profonde du ressort vital de la volonté (aboulie ?) chez ceux qui nous dirigent et veulent prendre toutes les décisions à notre place.
    A défaut d’être encore capables de vouloir de façon autonome, ils semblent encore très décidés à interdire, enfermer etc. Peut-être pour compenser.
    Votre description minutieuse et claire des procédures administratives en usage donne aussi un éclairage très utile aux citoyens que nous sommes.
    C’est remarquable Merci !

  39. En tout cas, un beau combat, et le meilleur résultat possible, sachant dans quel pays nous vivons. De toute façon, avec la lenteur des processus d’autorisation, les renforts auraient risqué d’arriver après la bataille.
    Sinon, nous en sommes toujours au même point. Refus de soins, refus d’augmenter la capacité des hôpitaux, refus de reconnaître la pandémie pour ce qu’elle est. (A ce propos, une petite victoire: le professeur Toussaint a parlé – c’est le premier à ma connaissance, hors de ce site – de la « première pandémie gériatrique » de l’histoire.) Avec l’affaire des vaccins qui tourne à l’eau de boudin presque partout – d’ailleurs, si immunité il y a, ce sera trop tard pour cette épidémie et probablement trop tôt pour la suivante – on est parti pour des années de mesures et de thérapies tordues (redemsivir et autres) qui risquent de miner nos défenses immunitaires et de favoriser les mutations du virus. Dans la version optimiste, ça se terminera par un gros rhume mondial et tout le monde rigolera… jaune. Dans la version pessimiste…

    • Merci Dr Maudrux.
      et pendant ce temps des gens meurent inutilement et ceux qui veulent vivre se désespèrent.

      • Merci Dr Maudrux pour votre ténacité et vos actions pour rétablir les vérités qui dérangent. Je ne suis pas médecin ni du milieu médical mais j’essaie à mon petit niveau de transmettre autour de moi ce que j’apprends sur votre blog, que ce soit à travers vos articles ou des commentaires des intervenants. Je désespère de voir mon entourage toujours aussi peu réceptif à ce qui diffère de la propagande étatique mais je trouve un peu de réconfort dans vos billets.
        Ce blog est un vrai soutien psychologique et pour cela aussi je vous suis très reconnaissante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Dr Maudrux ne répondra pas aux commentaires anonymes.